AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quoi de mieux qu'une ermite pour servir de guide !? [PV Maeko] 5/08/1002

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Magicien Violet

۞ 1ère apparition : 20/02/2014

۞ Rukhs : 211

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : !? TITUS QU'EST CE QU'ON FOUT LA?

avatar
Sphintus Carmen
Magicien Violet

MessageSujet: Quoi de mieux qu'une ermite pour servir de guide !? [PV Maeko] 5/08/1002   Dim 5 Mar - 14:10

Les rues de Sindoria étaient comme, d'habitude, très animées. Y avait-il une fête qui se préparait ? Impossible de le savoir. Quel que soit le jour, qu'il y ait un événement important à célébrer ou qu'il s'agisse d'une journée ordinaire, les habitants respiraient la joie de vivre et leur bonne humeur était contagieuse. De là où il était - autant dire que le magicien au teint basané avait une excellente vue puisqu'il se trouvait dans le ciel - il ne voyait aucune bagarre sur le point de se déclencher. Une vision d'un peuple vivant et paisible à la fois... Une définition de Sindoria assez agréable voire même fidèle à la réalité qui sait ? Ou peut être s'agissait-il simplement de la définition de la liberté ?

Tout le monde semblait bien traité et avant que Sphintus n'empoigne son balaie pour continuer sa route en volant, il n'avait vu aucun marchand d'esclaves à l'horizon. Aucune race ne semblait exploitée non plus... Qu'il s'agisse de gois ou de magiciens, tout le monde cohabitait en harmonie. Le magicien déglutissait, presque de dégoût pour son propre pays, trouvant cela regrettable qu'Heliohapt, bien qu'ayant une alliance avec Sindoria, ne traitait pas son peuple de la même manière.

Et si tout cela n'était qu'apparence ? En arrivant à Magnostadt, l'heliohapt pensait enfin avoir la chance de vivre dans un pays où la liberté n'était pas qu'une utopie. Ou les magiciens n'avaient plus à se cacher. Et c'était le cas. Même la première fois qu'il s'était rendu en ville, Sphintus n'avait pas de doute sur son bonheur s'il passait le restant de ses jours dans ce pays. Si les magiciens y étaient bien traités, les gois y passaient aussi des jours heureux en exerçant des professions comme celle de marchands. Le cinquième district était la preuve que tout n'y était pas rose...

Tous les pays devaient avoir leur part d'ombre. Était-ce aussi le cas de celui-ci ? Le blandin avait du mal à y croire en parcourant ce ciel ne présentant aucun nuage où il croisa plusieurs magiciens qui tournoyaient avec gaieté sur leurs balais. Il était difficile d'imaginer que des peuples pouvaient être opprimés sur cette terre d'asile...

L'heliohapt poussa un profond soupir. Ne pouvait-il pas chasser ces pensées sombres et faire une pause ? C'était pour oublier ses soucis qu'il s'était rendu là pas pour les repasser en boucle. Les deux autres imbéciles auraient vraiment du venir avec lui au lieu de le laisser ruminer tout seul... Un peu de compagnie ne lui aurait certainement pas laissé le temps de passer à ces autres choses.

C'était justement ce qu'il redoutait en quittant Magnostadt pendant ces vacances. Mais il avait vite constaté que Titus et Aladdin se montraient toujours autant secrets dés le premier jour, qu'ils continuaient avec leurs messes-basses, l'esprit préoccupé par quelque chose dont Sphintus n'avait pas la moindre idée puisqu'il n'avait le droit à aucune réponse... Cette attitude le blessait. N'était-il pas leur ami ?

Sentant que ce serait comme ça pendant toutes les vacances, il avait décidé de les quitter pendant quelques temps. Avec un peu de chance, ils se rendraient compte à quel point ils avaient étés injustes et chercheraient à se racheter. Oui, les actions du magicien étaient un peu calculées et il souhaitait attirer l'attention... Comme d'habitude.

Mais pour le moment, il voulait juste profiter pleinement de ses petites vacances bien méritées. Il n'avait pas non plus à se soucier du travail personnel, il avait déjà tout terminé... Bon, il avait toujours été un élève sérieux et tentait d'avoir une habitude irréprochable mais si sa pile de devoirs avait été entamée aussi rapidement, c'était parce qu'il n'avait rien d'autre à faire. Les deux autres l'ignorait royalement en l'abandonnant dans un coin comme un petit chiot abandonné... Déprimant, hein ? Même si Aladdin finissait par s'excuser, ça restait vexant.

Pourquoi pensait-il encore à ces deux ingrats ? Laissons les faire leurs cachotteries si ça les amuse !
Arf... L'adolescent était tellement perdu dans ses pensées qu'il s'était éloigné de la ville sans s'en rendre compte. Il ne l'avait réalisé que lorsqu'il avait remarqué qu'il ne croisait plus de magicien. Il claqua sa langue, agacé en jetant un coup d’œil en bas. Plus aucun bâtiment à l'horizon. Que de la végétation... Une forêt. Était-il encore à Sindoria ? Logiquement, oui. Même en volant, il n'avait pas pu aller aussi loin. Cela ne changeait rien au fait qu'il s'était égaré.

Il aurait mieux fait de ne déplacer à pieds pour éviter ce genre de problèmes, me direz-vous. Son attitude pouvait paraître bizarre puisque Sphintus n'était pas un type asocial qui cherchait à éviter les gens. Il aurait dû se mettre dans l'ambiance, se vider la tête de tous ses soucis et voir le reste de ce beau pays en se mêlant à la foule. Cela aurait été aussi plus pratique pour leur demander des renseignements sur les personnes qu'il connaissait et qui vivaient à Sindoria... Car oui, l'heliohapt avait des connaissances ici ! Impressionné, hein ? Ha ha ! Quoi ? Même pas un peu ? Tch...

Pour en revenir sur la raison qui l'avait poussé à éviter la foule c'était juste parce qu'il en avait marre de se faire bousculer. Un premier coup dans l'épaule, ce n'était rien, un autre dans le dos, ça allait si on parvenait à rester patient -ce qui, vous l'aurez compris, n'est pas son cas- mais lorsque vous finissiez pas vous retrouver par terre sans aucune excuse et qu'on manquait de vous marcher dessus... Il y avait de quoi vite piquer une colère ! Or, il n'était pas venu à Sindoria pour s'énerver pour les mêmes raisons qu'avec ses camarades. Il était un peu là pour les oublier.

Voler lui avait permis de se détendre. Mais maintenant il ne savait pas où il était. Bon... Pas de panique. Il n'avait qu'à retourner en arrière... Même s'il n'avait pas trop fait attention à quelles directions il prenait... Pas de quoi s'inquiéter. Il était un descendant de la famille Carmen, il pouvait tout faire ! Mais pas en étant déshydraté.

L'heliohapt descendit doucement avec son balai pour poser les pieds sur la terre ferme. Le voilà entouré d'arbres qui lui bouchèrent la vue. Au moins ceux-là ne risquaient pas de lui rentrer dedans. Mais l'air était bon ici. Il soupira d'aise, recevant quelques cris d'oiseaux en guise de réponse. En parlant d'animaux, comment allait le sien ? Il posa son regard sur Kukulcan pour veiller à ce qu'il aille bien.

Ce serait plus facile ici pour se désaltérer...

Il s'apprêtait à sortir sa gourde lorsqu'il entendit des bruits de pas. Un humain ? C'était ce qu'il pensait en voyant une silhouette se déplacer d'un arbre à un autre au loin. Mais une telle agilité pouvait-elle vraiment appartenir à un homme ? S'il n'avait pas vu sa silhouette avant, il aurait fait demi-tour en prenant la personne pour un animal. Peut être était-ce un fanalis ? Ou simplement son imagination ? Non... Il y avait bien quelqu'un dans cette forêt...

Hésitant, il fit un pas en avant, ayant perdu son air tranquille.

« Qui est là ? ...  »

Il n'était pas sûr d'avoir de réponse mais n'en aurait-il pas parce que la personne se montrerait méfiante ou parce qu'il s'agissait d'un hors-la-loi ne souhaitant pas être retrouvé ? Dans le doute, il récupéra son sceptre qu'il avait posé par terre, se préparant à utiliser son borg.




Merci à Âamet-san pour le vava & la signa ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 16/09/2016

۞ Rukhs : 114

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Forêt de Sindoria

avatar
Maeko
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'une ermite pour servir de guide !? [PV Maeko] 5/08/1002   Dim 21 Mai - 12:53








La Peur de l'Homme







Courir ! Fuir, rien n'avait plus d'importance. Elle qui s'était toujours défendue d'agir comme une humaine, elle ressentait une peur viscérale. Plus rien ne comptait sinon de survivre, mais ça n'était pas là ce qui la faisait ressembler à l'humanité. Maeko en était en la cruelle conjoncture que toute peur saisissante mène : la haine. Une ermite qui s'était jurée de ne voir que le beau, de respecter le cycle de la vie, de rester dans sa passive contemplation arrivait à présent dans une position de chasseur chassé. Ces Hommes n'avaient rien de bon, elle n'en doutait pas, ce qui l'emplissait de désespoir, c'était d'être tombée dans ce désir de sang. La peur qu'elle inspirait, menée par un manque de compréhension et d'ouverture l'avait peu à peu amenée vers sa propre peur des humains. Cette flèche quelques temps plus tôt s'était non pas seulement figée dans sa jambe, la traversant de part en part, n'avait pas seulement entamé sa fierté à s'être retrouvée sauvée par des inconnus, ne lui avait pas seulement fait ressentir une des pires douleurs jamais éprouvées, cela l'avait condamnée à craindre, à haïr.

Il était là le désespoir de l'humanité, se disait-elle toujours en courant à toute jambe, se déplaçant d'arbre en arbre lorsque cela lui était possible, avec une agilité simiesque. L'Homme avait mis au jour un procédé, un nouveau cycle. La peur invoque la peur, la haine sème la haine, le sang appelle le sang. Même en vivant le plus reculé, en se jurant de ne pas devenir comme ceux qui avaient abattu ce loup blanc, de ne pas agir comme celui qu'elle avait nommé affectueusement Papa, sa dimension humaine reprenait le dessus sur un esprit entraîné. Alors elle fuyait, pour s'éviter le contact avec un Homme dans des instants proches. Pourquoi s'en allaient-ils encore dans cette forêt ? Si elle allait autrefois presque volontiers vers ces inconnus, cela ne lui était plus possible, sa méfiance avait pris le dessus sur sa curiosité naturelle.

Bien plus dans une fuite en avant que dans une avancée furtive, Maeko était largement perçue par la forêt, forêt qu'elle ressentait elle-même en panique. Les bêtes gémissaient, les oiseaux s'envolaient avec empressement, les rampants trouvaient un coin sombre et paisible où se dissimuler. La Nature voyait un danger. La plus grande attention que portait Maeko était sur la cause d'un tel changement d'attitude environnemental. Le Monde avait-il perçu ce qu'elle fuyait en toute hâte, ou un autre intrus ? Pire encore, Senshin, ce tout, craignait-il son propre porte parole, son propre cœur, Maeko ? Si la première option était possible, la deuxième eut l'effet d'une bombe dans la poitrine de la jeune ermite. Elle avait peut-être retransmis ses doutes, ses peurs à ce qu'elle se jurait de protéger. Une telle attitude n'était pas convenable, et même répréhensible. Elle devait se reprendre, inspirer des sentiments plus nobles et plus contrôlés et pourtant... seule sa fuite l'importait.

Il y eut un appel, d'une voix de jeune homme, d'où perlait l'incertitude et le doute. Maeko s'en voulait de ne pas avoir remarqué cet autre intrus à cause de son introspection. Quoiqu'il en soit, il fallait régler ce problème et vite. S'il s'avisait que cet homme-ci avait quelques connivences avec le groupe qui la chassait, mieux valait régler le problème en isolant les parties. Maeko s'approcha cette fois-ci à pas de loup, ne faisant presque aucun bruit, elle progressait lentement mais sûrement. A genoux dans un fourré, elle s'était dégagée quelques branchages ne laissant découvrir que ses yeux qui inspectait le jeune homme avec méfiance. Il était certain que si ce même homme, plus perdu que menaçant, se montrait un brin examinateur, il verrait cette paire d'yeux le scruter.

Des cheveux blancs... Encore ? Mais celui-ci n'avait rien d'autre en commun avec les deux demoiselles auxquelles pensait Maeko. Non, assurément pas. Un serpent... ? Le plus étrange, c'était que ces deux êtres semblaient liés. Très étrange et ce sceptre qu'il brandissait, qu'était-ce encore ? Il y avait là un épais mystère, que l'ermite ne voulait pourtant pas prendre le temps de décortiquer. Elle prit les devants, se leva d'un seul coup, affichant un air sévère. Elle sortit sa dague triangulaire, et la plaça contre sa poitrine, lame face à l'homme. Sa voix se fit puissante, comme jamais auparavant, presque autoritaire, et la force de sa haine et de sa peur y faisait écho.

« Qui que tu sois, Dieu, Démon, Bête ou Homme, quitte cette forêt sur le champ ou je te dévorerai. »


Bien qu'elle ne fût pas cannibale, ses pupilles semblaient invoquer une sincérité implacable. Elle ne bougea plus d'un pouce, dans cette même position, sans que même aucune brise ne vint couper le lourd silence qu'elle imposa alors, plantant son regard dans le sien. Regard d'où, pour celui qui se savait des qualités d'empathie, émanait une peur viscérale. La peur appelle la peur...











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Magicien Violet

۞ 1ère apparition : 20/02/2014

۞ Rukhs : 211

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : !? TITUS QU'EST CE QU'ON FOUT LA?

avatar
Sphintus Carmen
Magicien Violet

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'une ermite pour servir de guide !? [PV Maeko] 5/08/1002   Sam 3 Juin - 22:06

Sphintus n'aurait jamais cru que sa première journée à Sindoria allait être aussi pénible. Et il ne s'était certainement pas attendu à ce que le destin mette sur sa route des individus faisant preuve d'autant hostilité que cette jeune femme. Surtout dans un pays aussi chaleureux !

Pourtant il faisait toujours un effort pour rester optimiste quoi qu'il lui arrivait en cherchant à voir le côté positif des choses. Bon, d'accord, ce n'était pas totalement vrai... Mais la plupart du temps, il essayait. Ça ne marchait pas tout le temps mais en général c'était parce que les circonstances ne l'aidaient pas beaucoup à garder le sourire...

Toutefois, cette journée avait plutôt bien commencé et le magicien n'avait pas été capable de voir les nuages qui pointaient à l'horizon. C'était dans la joie et la bonne humeur qu'il avait entamé ce périple~ S'il avait su, il serait resté bien au chaud, dans son lit à s'ennuyer à Magnostadt mais à l'abri de tout danger. Peut-être que Aladdin avait raison de ne pas vouloir le mêler à ses histoires s'il souhaitait à ce point éviter les ennuis ? Il n'était peut-être fait pour l'aventure ou tout ce qui nécessitait une prise de risque ?

Mais même si c'était le cas, on pouvait compter sur son orgueil pour continuer de presser le bleu de questions plutôt que d'avoir à passer pour un imbécile qui l'avait embêté pour rien. Oui et selon lui cette façon de réagir était plus intelligente... En même temps, son ego surdimensionné n'était pas la seule motivation qui le poussait à tirer les vers du nez de Aladdin. Cela le dérangerait un peu de continuer d'être mis de côté et de n'être là que pour servir de cuisinière à ses amis en donnant l'impression d'être un gros boulet lorsqu'ils se retrouvaient dans l'obligation de se battre. Ce n'était pas parce qu'il s'y connaissait surtout en médecine qu'il n'avait pas plus d'un tour dans son sac !

Malgré son désir de briller et qu'on le reconnaisse à sa juste valeur, Sphintus n'était pas parti seul à Sindoria pour faire ses preuves et affronter le danger afin de prouver que lui aussi il était prêt à vivre une vie pleine d'aventures. Non, non, il était bel et bien là pour se reposer. Il avait prévu de le faire dans un pays relaxant, se détendre dans une charmante petite auberge avec des serveurs se montrant très aimables avec lui même si ce serait la première fois qu'il venait, il goûterait des mets exotiques, regarderait de ses propres yeux les oiseaux dont la couleur du plumage se mariait parfaitement avec le bleu du ciel... Oui, cette vision paradisiaque faisait passer l'adolescent pour un grand naïf et augmentait les risques de déception.

Même dans un pays comme Sindoria qu'on avait tendance à idéaliser, les conflits entre les hommes ne disparaissaient pas pour autant. Toutefois, ils semblaient moins fréquents que dans d'autres pays. Pas assez pour qu'on en parle en tout cas.

Dire que Sphintus avait changé d'environnement pour oublier ses problèmes... Il en rencontrait de nouveaux !

Il se serait fait plus discret et se serait pressé de trouver un lac où se désaltérer s'il avait su que cette femme allait l'agresser. Si ça n'avait été qu'une bête sauvage, il aurait pu l'endormir sans problème mais ça le dérangeait un peu plus d'utiliser sa magie sur une personne juste pour gagner du temps.

Car oui, aussi isolée cette forêt puisse paraître, le magicien n'était pas seul.

Au début, il avait juste vu des yeux le scruter à travers les branches. Il s'était rapproché prudemment, armé de son sceptre, l'ayant prise pour un animal. Bien que ceux de cette forêt n'étaient sans doute pas tous inoffensifs, il n'avait pas envie d'en blesser un pour en faire son repas de ce soir !

Il regrettait immédiatement de s'être avancé. Une jeune femme, plus semblable à une sauvage qu'à un habitant avec toute cette fourrure blanche et les marques étranges présentes sur son visage, sortit de sa cachette. Sphintus n'eut pas le temps de se questionner davantage que cette énergumène se rapprocha de lui, une expression sévère sur son visage et le bout de sa lame tendue vers lui.

Bon sang ! Il n'avait vraiment pas de chance avec les filles ! C'était la deuxième qu'il rencontrait qui le menaçait d'une lame. Et il n'était même plus à Heliohapt ! A croire qu'il n'était en sécurité nulle part... Certes, la première à lui avoir fait ça était une gamine mais même si celle-ci ne le dépassait pas niveau taille, il devait admettre que l'aura qu'elle dégageait avait quelque chose de très impressionnant... Il en fût tellement intimidé qu'il ne pu s'empêcher d'avoir un mouvement de recul et pouvait affirmer que les gouttes de sueur qui perlaient sur sa tempe n'était pas dues à la chaleur.

En revanche, cette fille semblait un peu à côté de la plaque. Comment pouvait-elle croire qu'il puisse être autre chose qu'un mortel comme un démon ou un dieu ? En temps normal, il aurait été flatté, l'aurait encouragé sur cette voie et aurait profité de son statut "divin" pour l'empêcher de tenter de lui faire le moindre mal mais il ne se sentait pas trop d'humeur à blaguer. En ce qui la concernait, le manger ne semblait pas être une plaisanterie.

L'adolescent reposait doucement son sceptre et leva les mains, signe qu'il ne lui voulait aucun mal, jusqu'à ce qu'il remarque que l'ermite, tenant toujours son arme, avait presque l'air aussi effrayée qu'elle n'était dangereuse.

Le magicien poussa un profond soupir en baissant ses mains et en récupérant son sceptre. Vite ! Il devait y aller ! Ne pas perdre de temps au lieu de prendre des risques... Cependant, il voulait tout de même que les choses soient bien claires, n'appréciant être pris par un barbare même s'il s'agissait d'une sauvageonne:

- Ecoute... , hasarda t-il, je ne suis ni une bête ni un démon ni un dieu et je ne te veux aucun mal... D'ailleurs, je ne veux aucun mal aux autres êtres vivants qui se trouvent dans cette forêt non plus. J'ignore ce qu'on a pu te faire mais qu'importe à quel point c'était horrible, sache que je suis juste venu dans le but de me désaltérer. Est-ce que je peux rester le temps de boire un peu? Je te jure de repartir dés que ce sera fait...

Il ravalait sa salive le plus discrètement possible après avoir tenté d'enterrer la hache de guerre qui était sortie pour il ne sait quelle raison. Il fallait vraiment être suicidaire pour jouer avec la patience d'une telle personne... Sphintus se retenait d'ajouter qu'il n'avait pas d'autre arme que son sceptre et que même avec sa magie, il n'était pas en mesure de lui faire du mal. Autant se jeter dans la gueule de loup !

Puis il ne cherchait pas à la consoler en la rassurant, il avait juste soif !




Merci à Âamet-san pour le vava & la signa ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 16/09/2016

۞ Rukhs : 114

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Forêt de Sindoria

avatar
Maeko
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'une ermite pour servir de guide !? [PV Maeko] 5/08/1002   Dim 11 Juin - 14:22








Une fille et un garçon dans les bois







Maeko n'était animée d'aucun mouvement, son regard lui même était figé sur le jeune homme aux cheveux blancs. Tout ce qu'elle désirait en cet instant, c'était qu'il fuit le plus vite possible, pour qu'elle même pût reprendre sa course folle. Elle ne désirait que ça au fond d'elle, quitter ce lieu. Peut-être devait-elle même ne plus jamais revenir dans cette forêt et trouver refuge autre part ! Sa carapace extérieure se fissurait à chacune de ces nouvelles pensées et cela se rendait bien visible sur son visage qui manquait de plus en plus de détermination. Son regard vacilla quand le jeune homme commença à exprimer ses raisons d'être ici. Elle comprit alors, elle savait lire dans le cœur des Hommes. L'ermite entrevit la peur, qu'elle avait elle-même communiqué, qu'elle avait entraîné avec elle, qui s'était répandue furieusement dans son esprit. Elle s'en était même rendue à s'imaginer quitter cette forêt pour si peu. Elle ne tomberait jamais dans ce cercle vicieux qui la rendrait esclave de ses sensations.


Alors qu'elle était dans un état de réflexion interne, ses traits déjà radoucis s'allièrent à un regard bienfaiteur. Maeko n'était pas foncièrement mauvaise, bien qu'étrange et impitoyable quand il le fallait. Cependant, là, il n'y avait là qu'un jeune homme perdu, effrayé. Son attitude corporelle trahissait la surprise et la peur qu'il avait ressenti en apercevant Maeko, qui en avait joué pour accentuer le tout. Elle fit un pas vers lui, son bras crispé vers lui se détendant, ramenant alors la lame à son côté dans un geste rapide. Elle était déterminée à l'aider, comme elle se l'était toujours promis. Une ermite devait aider les Hommes à trouver la lumière, à les conseiller lorsque le doute les étreignait. Et même si en cet instant, il ne s'agissait que de trouver un moyen de se désaltérer, Maeko prit la demande très au sérieux, et ses yeux l'évoquaient sans peine. Elle semblait avoir oublié sa peur d'auparavant, son visage respirait enfin la sérénité, et ce changement du tout au tout pouvait avoir quelque chose de presque mystique.

Sous son épaisse fourrure blanche, elle tira une petite outre en peau de cerf qu'elle tendit sans hésitation au jeune homme. Sans sourire, avec une impassibilité époustouflante, elle fit quelques pas encore vers lui et tandis qu'il buvait, elle effleura de sa main gauche la joue du jeune homme d'un geste tendre et perturbant au possible, tirant ensuite de deux doigts une mèche de cheveux pour vérifier s'ils étaient vrais. Un sourire enfantin illumina alors son visage et sa voix fut claire.

« Ce sont donc des vrais... Je vais t'aider, jeune homme à la chevelure blanche. Mais nous passerons d'abord par le lac où tu pourras peut-être boire un peu plus et te laver. »


Ses paroles furent bienveillantes même si elle ne se rendit pas compte qu'elle était d'une honnêteté impitoyable. Ceci dit, elle s'éloigna seulement d'un pas du jeune homme et mit à terre, l'oreille près du sol afin d'écouter les foulées de potentiels intrus. Ce qu'elle crut entendre au bout de quelques instants ne la rassura pas. Elle se retourna vers son nouveau compagnon et sans gêne, quoiqu'il put en dire, elle attrapa l'une de ses mains et lui pressa de se dépêcher avec elle.

« Ne restons pas là, hâtons nous. »


Pour Maeko, toutes ses marques de bienveillance n'étaient sans aucune arrière pensée. Et pourtant, il était très aisé de se sentir pétrifié de gêne pour un jeune homme timide ou peu assuré. Un jeune homme imaginatif put très bien imaginer qu'elle l’entraînait dans un coin sombre où se rendre caresses et bisous, tant ses gestes semblaient... intéressés. Elle se voulait juste rassurante, voulant prendre ce jeune oisillon sous son aile, et surtout ne pas retomber sur les méchants Hommes. Le lac était la bonne option.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Magicien Violet

۞ 1ère apparition : 20/02/2014

۞ Rukhs : 211

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : !? TITUS QU'EST CE QU'ON FOUT LA?

avatar
Sphintus Carmen
Magicien Violet

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'une ermite pour servir de guide !? [PV Maeko] 5/08/1002   Jeu 29 Juin - 21:19

Sphintus, de moins en moins confiant au fur et à mesure que le temps passait, resserrait son emprise sur son sceptre en le plaquant à l'horizontale devant ses genoux, comme si cela suffisait à le protéger si l'ermite venait à lui foncer dessus.

Il faisait moins le malin, le fier héritier de la famille Carmen. Même s'il stressait de plus en plus, il ressentit le besoin de le cacher du mieux qu'il pu et se mit à froncer les sourcils comme pour se donner un air plus imposant bien qu'il avait la vague impression que cela, hélas, ne fonctionnait pas et que quiconque pouvait dire en le voyant que c'était juste un adolescent assoiffé qui se prenait pour un homme mais qui fuirait en courant en vous voyant faire un pas vers lui.

Mais même si l'aura que dégageait cette femme était plutôt imposante, il doutait fort qu'il s'en irait en courant même si elle lui interdisait de rester. En dépit du fait que cela semblait être une réaction normale sur le coup, sans qu'on ne prenne de recul sur la situation, Sphintus ne pouvait juste pas se résoudre à fuir la queue entre les jambes comme ça...

D'ailleurs, cette demoiselle n'était pas si effrayante que ça quand on prenait le temps de l'observer.

Elle était également en train de perdre de son assurance qui n'était qu'apparence. Son regard comparable à celui d'un animal blessé suffisait à faire comprendre au blandin qu'on la traquait. Si en temps normal, la compassion prenait le dessus sur le reste et le pousserait à se sentir mal pour la jeune femme, il ne pu s'empêcher de voir ça comme une chance de plus d'être épargné.

Voyant les traits de l'ermite se radoucir, le magicien comprit qu'il n'avait plus rien à craindre. Il ne frissonna même pas quand il la vit approcher de lui, ayant la certitude qu'elle ne lui ferait pas de mal. Peut-être une intuition ? Il ne devrait sans doute pas se reposer sur ce genre d'arguments pour garantir sa survie cependant.

A cause de cette façon intense de l'observer, il en oubliait presque qu'il avait soif et recula encore une fois à cause de la gêne. Même s'il détournait le regard, il sentait toujours qu'elle n'en avait fait pas de même. En même temps, elle avait l'air assez décalée, peut-être ne se rendait-elle pas compte de sa gêne ? Il devait lui signaler que c'était impoli de dévisager les gens comme ça !

« Heu... Vous pouvez arrêter de me regarder ? »

Bien qu'elle ait clairement arrêté de se montrer agressive, il y avait toujours quelque chose d'imposant chez elle. Ce n'était pas parce qu'elle l'avait menacé, c'était juste sa personne... L'adolescent était perplexe par sa propre réaction et se retenait de se gifler.

L'expression intimidée de Sphintus laissa place à une bien plus enjouée, accentuée par un sourire béat, lorsqu'il vit l'outre qu'elle lui tendait. Il aurait pu l'embrasser ! ... L'outre, pas la femme.

« Oh merci ! Merci beaucoup ! »

Une fois qu'il l'eut entre ses mains, il se pressa d'en boire plusieurs gorgées... Tout en prenant soin de lui en laisser. Il avait échappé une fois à la mort aujourd'hui, ça lui suffisait. Puis il lui devait au moins ça. Même si cette femme s'était montré menaçante au début, il comprit que c'était là juste une façon de se protéger, et elle savait faire preuve de compassion.

Néanmoins, elle n'avait pas arrêté de le regarder. Elle était de plus en proche de lui et avait commencé à prendre une de ses mèches de cheveux.

S'apprêtant à lui rendre son outre, il la regardait faire, paumé. Voulait-elle la couper pour un rituel ou un truc du genre ... ? En tout cas, il n'était pas habitué à ce qu'une femme s'approche autant de lui et commençant à perdre ses moyens, se remit à reculer doucement tout en lui tendant un peu plus son outre pour la faire lâcher les mèches. Il ne préférait pas repousser sa main, craignant comment cette dernière réagirait.

« Ce sont donc des vrais... Je vais t'aider, jeune homme à la chevelure blanche. Mais nous passerons d'abord par le lac où tu pourras peut-être boire un peu plus et te laver. »

« Evidemment que ce sont des vrais ! », avait-il envie de répliquer. Mais cette jeune femme n'avait pas l'air vraiment d'une citoyenne de Sindoria, pays où plusieurs nationalités se mélangeaient, et de ce fait, il n'était pas illogique qu'elle n'ait jamais rencontré d'hommes au teint basané et aux cheveux blancs. Et Sphintus n'en avait peut-être pas conscience mais il n'était pas non plus fréquent de rencontrer de jeunes individus aux cheveux de cette couleur.

Il était surtout vexé par cette partie "et te laver"... Il ne savait pas trop comment le prendre. Sous-entendait-elle qu'il sentait mauvais ?

« Mais je suis parfaitement propre ! J'ai pris une douche ce matin ! ... » , s'écriait-il, tentant de se défendre. Mais pourquoi est-ce qu'il lui disait ça ?

De toute manière, la brune se désintéressa de lui, semblant écouter le sol... ? Le pauvre Sphintus la regardait faire, penaud, ne sachant quelles vibrations elle espérait trouver quand elle se retourna vers lui en attrapant sa main:

« Ne restons pas là, hâtons nous. »

... Super ! Il avait oublié ces gens qui étaient à la poursuivait. Il ne se fit pas prier et courut aussi vite qu'il pu, sans la ralentir quand il pouvait. Il aurait été peut-être plus pratique de prendre sa baguette mais cela aurait été aussi une perte de temps et quelque chose lui disait que cette femme n'avait jamais expérimenté de vol de sa vie. Et dans le feu de l'action, cette idée fut rapidement mis de côté, puisqu'il courait à perte d'haleine.

Enfin, si jamais ces types les rattrapait, il pourrait toujours leur jeter un sort pour les assommer.




Merci à Âamet-san pour le vava & la signa ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 16/09/2016

۞ Rukhs : 114

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Forêt de Sindoria

avatar
Maeko
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'une ermite pour servir de guide !? [PV Maeko] 5/08/1002   Mer 26 Juil - 19:23








Plouf plouf dans l'eau







Courir ! Fuir, rien n'avait plus d'importance. Elle qui s'était toujours défendue d'agir comme une humaine, elle ressentait une compassion profonde pour ce jeune homme. Plus rien ne comptait sinon de lui porter assistance. Sa réaction pouvait paraître extrême et pourtant, la poigne qu'elle fournissait et les nombreux regards qu'elle portait en arrière accentuaient encore l'intérêt qu'elle portait à ce garçon au teint hâlé. Ses pas étaient précis, sa course, animale, mais par une habileté incroyable, elle semblait guider le jeune garçon comme si son don de mouvance lui était partagé. Cela nécessitait une concentration extrême de la part de Maeko, qui en plus d'ouvrir son instinct pour écouter la forêt, se devait de guider un être novice en la matière. Sa posture et ses mouvements seuls n'auraient pourtant pas suffi alors quand la difficulté lui semblait évidente, elle conseillait celui qu'elle tenait par la main. Ces murmures n'étaient alors qu'indications simples et courtes. S'il arriva qu'il vint à défaillir ou manquer de tomber dans quelques racines, gardant toujours un œil sur lui, elle anticipait sa maladresse et agrippait son bras tout entier pour le forcer à exécuter tel ou tel mouvement. Puis, avec une tendresse qu'elle n'imaginait ni ne calculait elle-même pas, elle retrouvait la main de son suiveur. Maeko adressait alors un regard en arrière sincère et entier, l'analysant brièvement pour vérifier que tout allait bien. Le jeune homme put avoir cette sensation d'être presque transporté par le vent, porté par un souffle, tiré en avant par le destin.






Les pensées de Maeko étaient aussi éphémères et nombreuses qu'une nuée d'insectes. Tantôt, elle s'imaginait le profil exact de leurs poursuivants, puis, elle écoutait la forêt, analysant de tous ses sens les perturbations remarquées. Et bien naturellement, elle se posait des questions sur l'être qu'elle entraînait avec elle. Il avait été très étrange, le plus perturbant avait été sa remarque à très haute voix à propos de sa douche matinale, qui, Maeko le sentait, n'avait pas eu lieu ou avait été négligée. Dans tous les cas, une pause serait effectuée au lac, où les pistes s'embrouilleraient. Le jeune homme serait alors libre de se rendre là où il le désirait. Alors qu'ils approchaient du lac, que son rythme de course endiablé commençait à faiblir, l'ermite eut encore un regard vers l'homme aux cheveux blancs. Plus appuyé sur le propre regard de celui-ci, les yeux de la jeune femme étaient animés d'une flamme. Comment la qualifier ? Elle-même ne le sut. En serrant bien plus la main de ce voyageur pour sauter un obstacle sur leur passage, elle hocha la tête pour s'affirmer à elle seule qu'elle avait compris. Maeko comprit que l'Homme n'était pas perdu, que la défense de quelques valeurs était encore possible et qu'elle aurait sûrement un rôle à jouer dans la vie de ceux qui franchissaient les bois en quête de réponses. Sans armes.

Les deux compères déboulèrent à forte allure dans une trouée. Le rayons du soleil passaient ici plus aisément entre les feuillages parsemés des arbres. Face à eux se trouvait une cascade de quatre mètres de hauteur finissant sa course dans un lac à dimension presque humaine. De nombreux feuillus venaient étendre leurs ramages jusqu'au dessus des eaux et cela ravissait d'autant plus le cœur de l'amoureuse de la Nature, qui se stoppa net face à ce spectacle qu'elle contemplait une fois de plus. L'arrêt brusque ne fut pas prévenu et il y eut fort à parier que le jeune homme ne s'y attendait sûrement pas. Quoiqu'il en fût, Maeko avait placé, instinctivement, son bras droit en barrage pour qu'il s'évitât d'effectuer un roulé boulé direction les berges du lac. Bien entendu, elle avait lâché l'étreinte qu'elle avait maintenu jusque là. L'ermite lança un regard d'encouragement au jeune homme, montrant le lac d'un signe de tête et, anticipant sa timidité, avant même qu'il ne put comprendre ce qu'elle lui voulait, elle s'avança vers le lac, ôtant sa lourde fourrure. Sans s'inquiéter de ce qu'il advînt du jeune homme, elle posa soigneusement le blanc pelage et sa dague tout au bord de l'eau.

Maeko s'avança de quelques petits pas dans l'eau, trempant ses pieds non nus. Après un moment où elle semblait comme extasiée par les ondes qu'elle produisait à son entrée dans l'eau, elle se tourna avec un grand sourire vers le jeune homme. Son regard avait perdu la flamme qu'elle avait eu durant leur fuite mais quel éclat de bonheur en jaillissait à présent ! Sa voix fut portante, claire et toujours avenante.

"Viens, il faut t'approcher si tu veux boire et te laver. Je vais me baigner avec toi."


Elle continua de la fixer pendant quelques instants puis, sans s'en soucier plus, progressa lentement vers le lac, jusqu'à ce qu'elle n'eut visiblement plus pied, nageant paisiblement, faisant des ronds dans l'eau. Elle riait seule, en aspergeant des amis imaginaires. Alors qu'elle s'était terriblement intéressée au jeune homme, elle redevenait en ce moment comme extrêmement détachée. Perturbant.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Magicien Violet

۞ 1ère apparition : 20/02/2014

۞ Rukhs : 211

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : !? TITUS QU'EST CE QU'ON FOUT LA?

avatar
Sphintus Carmen
Magicien Violet

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'une ermite pour servir de guide !? [PV Maeko] 5/08/1002   Dim 30 Juil - 23:33

Sphintus n'appréciait pas du tout la situation dans laquelle il se trouvait pour le moment. L'idée d'être poursuivi par plusieurs hommes et de se retenir de compter sur son sceptre pour s'en sortir ne le rassurait guère sur le coup.
C'était d'un air résigné qu'il se laissait entraîner par la jeune femme.

D'ailleurs, comment se faisait-il qu'ils étaient poursuivis ? Lorsqu'il avait fait du repérage en volant, il n'avait remarqué aucune menace de ce genre. C'était tout juste s'il avait vu des êtres humains. D'où sortait ces gars ? Qu'est-ce que l'ermite avait bien pu leur faire pour mériter ça ?

L'adolescent la suivait, sans parvenir à courir à la même allure qu'elle, étant donné que celle-ci courait à une vitesse déconcertante, se demandant s'il faisait bien de lui faire confiance. Comment savoir si ce n'était pas elle qui était en tort ? C'était logique qu'il s'interroge. Il ne savait rien d'elle et il n'était pas sûr de savoir dans quoi il s'embarquait non plus en acceptant de la suivre.

Mais il était trop tard pour faire demi-tour. Il avait déjà accepté de boire dans l'outre qu'elle lui tendait, sans hésiter alors qu'elle aurait pu très bien mettre du poison dedans. N'était-ce pas déjà une preuve qu'elle avait toute sa confiance ? Le magicien avait beau ne pas la connaître, il avait envie de continuer de croire qu'elle n'était pas son ennemie. Certes, elle l'avait menacé dés qu'elle l'avait vu mais il s'agissait juste d'auto-défense, n'est-ce pas ? Maintenant qu'il y pensait, il lui semblait impossible que Maeko s'en soit pris à ces hommes la première. Peut-être avait-il tort car rien ne lui prouvait que cette femme était une bonne personne hormis son intuition qui pouvait toujours s'avérer trompeuse.

Néanmoins, il n'était pas impossible que ces types s'en soient pris à elle les premiers car elle était différente d'eux. D'ailleurs Sphintus l'avait aussi confondu avec un animal au début et il n'avait pas attendu de découvrir s'il s'agissait ou non d'un prédateur pour se préparer au pire. Il avait sans doute été trop fatigué et aveuglé par le soleil pour s'assurer qu'il ne courait aucun risque s'il mettait les pieds dans cette forêt. On ne pouvait pas dire qu'il avait été très attentif.

Mais pour le moment, mieux valait balayer tous ses doutes puisque encore une fois il était trop tard pour faire machine arrière. C'était avec beaucoup de peine qu'il parvenait à suivre Maeko et plusieurs fois, il avait manqué de la perdre de vue en se prenant un arbre de plein fouet... C'était le deuxième contre lequel il avait failli se cogner en courant comme un dératé.

Voilà à quoi môsieur Sphintus, membre de la prestigieuse famille Carmen et brillant magicien de son académie en étant rendu pour avoir souhaité, juste pour une fois dans sa vie, tout contact physique avec les autres et pour avoir décidé de se désaltérer dans la forêt, lieu beaucoup moins sécurisé que la ville. Alors oui, il espérait sincèrement que la brunette n'avait rien fait de mal parce que sinon, c'était en tant que complice dont il ne savait quel crime qu'il prenait de tels risques. L'heliohapt n'allait pas garder un très bon souvenir des habitants de Sindoria s'ils étaient tous du genre à le poursuivre avec un tel entêtement.

Et ce qui devait arriver arriva. Parce qu'il n'était pas habitué à courir ou à faire beaucoup d'exercice physique, la seule chose qui pouvait motiver Sphintus était une poussée d'adrénaline provoquée par le stress accumulé et, parce qu'il ne faisait plus attention où il mettait les pieds, il finit par trébucher sur une grosse jambe qui le fit tomber comme le gros boulet qu'il était. Il serrait les dents en s'appuyant sur ses mains désormais écorchées pour se relever mais n'émit aucune plainte... La jeune femme devait déjà être en train de se demander pourquoi est-ce qu'elle lui rendait service, inutile de lui donner une bonne raison de le laisser tomber.

Il acceptait la main qu'elle lui tendait à chaque fois qu'il tombait, mal à l'aise. Il avait de plus en plus de mal à croire qu'elle pouvait être une mauvaise personne.

- Merci... , murmurait-il en tentant de reprendre son souffle.

Suite à quelques autres incidents du même genre, l'adolescent finit par s'habituer à son environnement alors qu'ils s'éloignaient de plus en plus de leurs poursuivants. Au fait, ça en devenait presque agréable.

Il en oubliait sa fatigue et retrouvait même un sentiment de sécurité en étant guidé comme ça par Maeko. Cette sensation de légèreté tandis qu'il filaient à toute allure lui faisait beaucoup de bien. Il s'était senti tellement tranquille tout à coup qu'il oubliait aussi qu'ils étaient en train de fuir des gens et ne pensait presque plus à rien alors que cette fuite était susceptible d'agrandir sa soif. Pour un peu, il aurait pu se laisser guider par la brune, les yeux fermés mais il n'avait pas envie de mettre fin à cette course tranquille en se cognant contre son dos ou autre chose...

Surtout qu'il avait manqué de tomber une énième fois lorsqu'elle s'était brusquement arrêté sans le prévenir.

Heureusement que l'ermite l'en avait empêché en plaçant son bras devant lui tandis que le blandin balançait les siens dans le vide, perdant l'équilibre durant un court instant. Il s'était bien rendu compte que la jeune femme s'était préoccupé de lui en la voyant jeter des coups d’œil en arrière durant sa course poursuite et il s'en voulait encore plus de l'avoir mal jugé.

Mais son attention fut immédiatement reporté sur l'immense étendu d'eau qui se trouvait devant eux. Il n'avait pas attendu qu'elle l'invite à en boire pour se précipiter vers celle-ci et en prendre dans ses paumes pour enfin se désaltérer et s'en mettre également sur la figure pour se rafraîchir. C'était le paradis !

"Viens, il faut t'approcher si tu veux boire et te laver. Je vais me baigner avec toi."

Sphintus perdit vite son sourire épanoui à ces paroles. Il n'avait pas besoin de se laver, bon sang ! Pourtant ça lui ferait peut-être du bien de se rafraîchir entièrement... Mais il ne pouvait tout de même pas mouiller ses vêtements !
Il fit les gros yeux à la demoiselle qui était entrée dans l'eau avant lui, après avoir retiré sa fourrure. Elle semblait bien s'amuser.

Et lui alors ? Il n'y avait rien en dessous de sa tunique !

" Tu ne t'attends quand même pas à ce que je mouille mes vêtements ?"

Comme il était mignon à faire semblant de ne pas comprendre.
















HS: Protégez cet enfant Seigneur Dieu~♫




Merci à Âamet-san pour le vava & la signa ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quoi de mieux qu'une ermite pour servir de guide !? [PV Maeko] 5/08/1002
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de boire pour oublier (pv Raphael)
» Une baston... Quoi de mieux pour se détendre... et pour boire du Tzinpaf ? (PV Jenna, Laara, Saeko, Clio et Keylo)
» Le bar... Quoi de mieux pour se bourrer la gueule. [Pov Emmy]
» Lézarder au soleil avec une amie, quoi de mieux? [Luna Lupinelli & Aliénore S. Marshall]
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Océans  :: Sindoria :: Zones extérieures :: Forêt environnante-
Sauter vers: