AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 On m'a toujours dit qu'aller dans l'eau servait à rien pour récolter des informations. Mais nue, ça marche mieux, non? [ PV Esma ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SUBORDONNÉ DE KOUMEI

۞ 1ère apparition : 17/07/2013

۞ Rukhs : 489

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Bloquée dans l'empire Kou avec un Koumei psychopate!

avatar
Famita Karan
SUBORDONNÉ DE KOUMEI

MessageSujet: On m'a toujours dit qu'aller dans l'eau servait à rien pour récolter des informations. Mais nue, ça marche mieux, non? [ PV Esma ]   Jeu 17 Sep - 21:37

"Saloperie de vieille..."

C'est la première pensée qui me traverse l'esprit maintenant que je tente de mettre de l'ordre dans mes idées. Oui, une demi-heure que j'essaie d'y voir plus claire dans mon esprit à peine éveillé... J'ai vraiment perdu mon temps pour explorer les lieux.

Des lieux que j'aurais préféré exploré d'une autre manière durant cette semaine... Qui n'a rien eu de très mouvementé et d'amusant, excepté le premier jour. Imaginer que je me confronterais à la force bestiale d'une fanalis alors que j'avais à peine le temps de découvrir ce pays. Un pays que je n'ai pas visité de l'extérieure à cause de ma défaite qui m'a fait sentir comme un pitoyable insecte... De ce que j'en ai vu? Les combats sanglants n'effraient pas les gens. Plus j'approchais de la frontière, plus j'entendais des pauvres hommes sortir à peine entiers de l'empire pour répéter sans cesse la même chose: la détermination des soldats de Reim, la sauvagerie des guerriers... Mais surtout une bonne ambiance de fête! ♫

Car oui, tous les avis sont très partagés. Certains craignent les forces armées du pays, d'autres les évitent et s'aventurent en ces terres juste pour se bourrer la gueule et discuter avec des marchands amicaux, comparer leurs prix avec d'autres vendeurs, de nouveaux rivaux et amis... Pourtant, je faisais partie surtout de la catégorie intéressée par la fête et la joie. Mais déclencher la colère de cette sauvage alors que je déclarais intérieurement que Reim était devenu mon nouveau lieu de vacances -pas l'endroit où je creuserais ma propre tombe- avait vraiment été clairement très franchement véritablement réellement une bonne idée. La vieille rouge avait le sang chaud. Je devrais être en train de jurer sur mon sort et vouloir me cacher de la population de ce pays après la manière dont je m'étais retrouvée ratatinée au sol mais étrangement, au bout du troisième jour où j'errais dans la chambre blanche, je me retrouvais soulagée d'être en vie. Enfin, un peu. Je ne savais pas si c'était mieux de mourir ou de vivre dans le déshonneur. Mais l'avantage en vivant dans le déshonneur c'est qu'on a encore la force et le moyen de se racheter... En explosant le crâne de Caelina.

Définitivement remise de mes blessures, bien que j'espérais ne pas prendre autant de temps, la vieille femme qui veillait à ce que les blessés aient encore le moyen de respirer, venait m'apporter la bonne nouvelle: je pouvais sortir. Et mon congé, pris non officiellement, car je ne suis pas officiellement la subordonnée du pigeon fourbe de Kou, me laissait encore une semaine pour en apprendre plus sur Reim et profiter pour de bon de l'ambiance festive. Toutefois, comme je venais de le faire remarquer, rien ne pressait. J'avais largement mon temps pour faire quelques autres trucs.

Mais pour cela, je devais m'informer. Je me redressais devant la vieille, qui ne semblait pas plus surprise que ça de voir une femme blessée vu que ce n'était pas vraiment un empire sexiste, pour lui demander:

- Savez-vous où se trouve Caelina? Oeil-de-Fauve?

Elle clignait à peine des yeux. Je me demande si c'était une vieille fanalis? Sûrement pas. Elle aurait mieux entendu. Je tentais de me rendre plus explicite en constatant qu'elle ne comprenait pas vraiment si je voulais vraiment revoir le fumier qui m'avait infligé ça et je me mis à murmurer comme pour parler d'une affaire d'Etat:

- La rouge que j'ai combattu avant d'arriver ici...

C'est de la sueur que je venais de voir perler sur la tempe de cette dame? Pas très courageuse. En même temps, je comprends que cette ordure pouvait effrayer une vieille femme mais ma patience avait des limites. Je repris rapidement mes lames pour armer mes mains et comprenant que je ne la laisserai pas tranquille, la femme haussa les épaules, l'air gênée, comme si c'était un sujet qu'elle ne préférait pas aborder. Je savais qu'on avait enfermé cette idiote. La question était où.

- Je peux vous montrer rapidement le chemin...

Je la suivis, sentant qu'elle voulait plus rester en vie qu'autre chose. Elle avait passé un bon temps ici mais n'était toujours pas habituée à ces méthodes? Peut être rêvait-elle d'une retraite paisible? Impossible de réaliser cette utopie dans un monde pareil. Tiens? Je l'avais déjà pris ce couloir-là. Ce n'est pas par là que se trouvent les cachots... Mais quand je lui posais un regard inquisiteur, la vieille dame me regarda, l'air confiant... Et louche. De plus des bruits de pas trop bruyants pour être les nôtres se faisaient entendre. Les gardes devaient passer par là. Elle pressa la pas en voyant à quel point j'étais impatiente de foutre une raclée à cette sale peste. Mais dans une prison, pas très glorieux... Je n’emploierais pas cette méthode lâche car... Cette porte m'est peu familière. Je n'avais pas le temps de douter de plus de la bonne foi de cette vieille quand une voix d'homme se fit entendre à des kilomètres:

- Cette chambre est libre? J'ai un type qui agonise dans les bras...

Charmant. Je pense qu'ils peuvent libérer mon ancienne chambre pour lui. La vieille s'éloigna rapidement de moi alors que je jugeais la porte du regard. Elle paraissait bizarre. Si j'apprenais qu'elle s'était joué de moi, je lui donnerai une petite correction... Car même Caelina est pas aussi vieille qu'elle. Enfin, j'imagine que si elle m'emmène ici, il y a une bonne raison et je suis curieuse... De savoir ce que je fais devant les bains.

La brume épaisse de l'immense baignoire occupait toute la pièce. On se sentait apaisée et on avait envie de se plonger dans cette eau chaude quand on y pénétrait. Mais si c'est une vanne débile pour me rappeler que je dois prendre soin de mon corps alors que j'ai pris une douche hier, un corps blessé n'a pas en plus besoin d'être sale, disaient les gardes, ce n'est franchement pas drôle. Je soupirais pour cette perte de temps inutile et je m'apprêtais à rouvrir la porte pour en foutre une à deux fossiles de ma connaissance quand quelque chose me stoppa.

Je retins ma respiration et ferma les yeux. Mon souffle ne se faisait plus sentir et il était difficile de voir quoi que ce soit dans le brouillard. Mais j'arrivais sans difficulté à entendre le son d'un autre soupir. Ayant peur de voir un homme, je roulais des yeux en voyant une chevelure blanche, mais n'en restais pas moins méfiante...

Qui est-ce?



Arigato démon du thé ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On m'a toujours dit qu'aller dans l'eau servait à rien pour récolter des informations. Mais nue, ça marche mieux, non? [ PV Esma ]   Jeu 17 Sep - 22:16




« Tous les moyens sont bons pour récolter des informations! »


Reim... C'était la première fois qu'elle mettait les pieds dans cet empire. Il s'agissait d'un endroit vraiment... différent. Très différent de Babylone. Le roi qui gouvernait ce pays devait être un homme bon et juste. Les habitants semblaient si heureux, si insouciants. Ils accueillaient les étrangers comme s'ils étaient des leurs et ils ne semblaient pas vivre dans la misère - sans pour autant être tous des riches. Si seulement Babylone pouvait prendre en exemple cet empire...

Un soupire s'échappa de ses lèvres alors qu'elle marchait à travers les dédales de Reim, entre les divers étales déployés par les marchands. Si Esma s'était déplacée jusqu'ici, c'était tout simplement pour récolter des informations sur les djinns et plus précisément sur les donjons. Elle devait se préparer avant de conquérir Sitri et pour cela, rien de mieux que de voyager un peu. D'autant plus que Reim possédait des conquérants de donjon. Cela voulait donc dire qu'il y avait forcément des personnes capables de la renseigner sur le sujet, n'est-ce pas? D'un geste de la main, elle repoussa sa capuche et observa les alentours. Réajustant son sac sur l'épaule, la Babylonienne se mit à la recherche d'un endroit où elle pourra passer quelques jours. Son choix s'arrêta sur une petite auberge non loin des bains. L'aubergiste lui conseilla d'ailleurs de s'y rendre pour se reposer après cette longue route jusqu'à Reim.

C'est ainsi qu'elle se rendit, comme le lui proposa l'aubergiste, aux bains. Elle fut surprise, en arrivant sur les lieux, de la vapeur qui se dégageait de l'endroit. Y avait-il tant d'eau chaude que cela? Comment une ville pouvait-elle fournir autant d'eau pour sa population? Esma n'arrivait pas à y croire... Prenant des notes dans sa tête, elle commença à déshabiller, retirant ses vêtements un à un et les déposant sur un banc près du mur. Puis, elle s'assit sur le rebord de l'eau et y glissa un pied, savourant le contact de l'eau. Cette sensation était si agréable! Elle se laissa alors glisser entièrement dans le bain, y plongeant même la tête. Lorsqu'elle ressortit, sa longue chevelure blanche collait sur son visage, mais elle s'en moquait. S'appuyant sur le rebord, Esma ferma les yeux et repensa à sa conversation avec Osman... Elle lui avait enfin révélé son projet et, bien sûr, protecteur comme il était, il avait refusé qu'elle y aille seule. Ah la la... Qu'allait-elle donc pouvoir faire d'un tel bras droit?

Soudain, le bruit d'une porte qui s'ouvre retentit à ses oreilles. Elle qui pensait pouvoir être seule. Soupirant légèrement, elle ne bougea pas et se contenta de garder les yeux fermés pour se reposer. Malheureusement, aucune voix, aucun son, aucun mouvement... Quelque peu sur ses gardes, elle se leva et se retourna à demi vers la porte, ses cheveux cachant sa poitrine. « Qui va là? Montrez-vous... » Sa voix fut comme un écho, rebondissant sur les murs. L'intrus allait-il seulement lui obéir et se montrer à elle? Peut-être qu'il ne s'agissait que d'un citoyen de Reim venu prendre son bain après tout.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUMEI

۞ 1ère apparition : 17/07/2013

۞ Rukhs : 489

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Bloquée dans l'empire Kou avec un Koumei psychopate!

avatar
Famita Karan
SUBORDONNÉ DE KOUMEI

MessageSujet: Re: On m'a toujours dit qu'aller dans l'eau servait à rien pour récolter des informations. Mais nue, ça marche mieux, non? [ PV Esma ]   Dim 27 Sep - 16:31

HS: Attention. Réponse redondante. ;////;


Quelle idiote mais quelle parfaite idiote je faisais! Comment mon sens de l'orientation pouvait être médiocre au point que je me fasse manipuler par une frêle infirmière? Si j'avais été un peu plus attentive, j'aurais pu sans mal reconnaître la porte des bains. J'avais bien senti que cela sentait le plan foireux et pourtant je n'avais pas réagis ! Alors que l'idée de me frapper le crâne contre le mur pour me punir de mon incompétence me vint, j'oubliais que je risquais encore plus de me faire remarquer par la blanche, quelle qu'elle soit. Mais à quoi bon continuer de se cacher alors que la porte avait déjà fait beaucoup de bruit en se refermant dans un grand vacarme.

Achevez-moi. Il était facile de deviner pourquoi je m'étais fais repérée à l'Empire Kou par des gardes robustes vu la discretion dont je faisais preuve. Il n'y avait aucun risque que je n'échappe à la surveillance de Koumei Ren pour espérer m'enfuir quand j'en aurais besoin, dans ce cas. Qu'est ce que je faisais de tout les conseils que mon maître m'avait donné durant ces dernières années? Je devais vraiment redoubler de vigilance. Mon instinct ne cessait de me faire faux bond. C'était mauvais. En plus de la manière dont mon dernier combat s'était achevé, il y avait de quoi avoir honte.

Enfin, le moment n'était pas le mieux choisi pour se déstabiliser et se déprimer soi même. Je n'avais pas le temps de retomber dans mes pensées pessimistes qui ne m'amèneraient rien. Je ne devais pas me relâcher. Analysons la situation. La pièce était vaste, c'est à peine si je parvenais à distinguer la silhouette de la demoiselle. Néanmoins, elle semblait seulement prendre son bain. Une activité normale pour les gens et les touristes du coin qui souhaitaient juste se détendre. Que je suis bête, les blessés n'étaient pas les seuls qui avaient le droit de se laver. Etant donné la banalité de son activité, elle ne devait pas être dangereuse. Du moins, c'est ce que j'ai fini par conclure en voyant la masse de vêtements qui se trouvait près de la baignoire. Cette albinos était désarmée. Et dans le pire des cas, mes lames étaient à leur place initiale, sur mes doigts. A cet instant, c'était plus elle qui devait se méfier étant donné qu'elle s'était rendu compte de ma présence depuis bien longtemps. Sa question le prouvait:

« Qui va là? Montrez-vous... »

La blanche qui avait gardé son calme et s'était contenté de continuer ce qu'elle faisait comme si de rien était. Mais je mettais beaucoup trop de temps à me montrer. Voilà qu'elle avait finis de se reposer et était enfin sur la défensive. Elle pouvait même me prendre pour un jeune homme qui s'était trompé de bains et avait trop honte pour se montrer ou un vieux pervers qui matait une femme nue. Quelle terrible méprise! Il était hors de question pour que l'on me prenne pour l'une de ces deux catégories. Il était temps que je me montre avant de me rendre encore plus suspecte. Je devais juste faire attention à ne pas merder.

Je me montrais enfin à mon interlocutrice, malgré le fait que je n'aimais pas obéir aux ordres, surtout venant d'une inconnue. Mais je pouvais comprendre sa crainte alors je me plaçais à un endroit où la brume n'était pas trop épaisse afin qu'elle puisse voir mon visage pour montrer que je n'avais rien à me reprocher. A part avoir baissé ma garde devant la fourberie d'une vieille.

Ma méfiance pouvait facilement s'expliquer. Je n'avais pas eu le loisir d'apprendre quoi que ce soit sur cet empire à part ce qu'on en disait. Je dois admettre que la performance au combat de la fanalis ne m'avait pas appris à faire confiance aux habitants. Comme si je pouvais aussi facilement croire en eux! Autant apprendre à avoir foi aux personnes que je connaissais déjà et à moi-même. Malgré ma rencontre avec Jasmine, je n'étais pas prête à me montrer aussi naïve.

Je regardais longuement le visage de l'albinos... La tension devait être retombée. Du moins, je l'espère. Je ne vois pas pourquoi je me cassais la tête à essayer de deviner. A part Heliohapt où leurs teints étaient plus sombres, je ne voyais pas quel pays avait comme spécificité de regorger des albinos. Je n'avais pas encore eu le temps de visiter tous les pays. Un à la fois. Je devrais déjà être heureuse d'avoir eu le temps d'aller à Reim.

Me voilà dans une belle poisse! La vieille devait être occupée avec d'autres blessés ce qui m'obligerais à attendre. Maintenant, je me trouvais face à une femme méfiante, que je ne connaissais pas sans que je ne puisse admettre m'être fait avoir et repartir en fermant la porte de manière ridicule. D'un côté, vu la manière dont mes mains étaient armées, elle devait me prendre pour une assassin et puisque j'ignorais dans quelle situation elle se trouvait, elle devait peut être craindre que je me jette sur elle. Je ne pouvais pas partir comme ça. Je devais détendre cette atmosphère. Je devais me désarmer tout en restant vigilante, et si possible en savoir plus sur la blanche.

Je me contentais de hausser les épaules en reprenant un air plus détendu, plus confiant:

- Ne me regardez pas comme ça. J'étais venue prendre un bain et j'ai juste été surprise en voyant qu'une autre personne était déjà là. Je suis de nature méfiante.

Chose qui se voyait au premier regard mais je devais lui faire part de la raison pour laquelle j'avais mis tant de temps à me montrer. Me montrer un minimum sincère pourrait arranger les choses. Je ne voulais pas qu'elle se méprenne à mon sujet alors sans attendre de réponse de sa part, je commençais à me déshabiller. Voyons si elle allait bien prendre le fait que je trouble sa tranquillité.




Arigato démon du thé ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On m'a toujours dit qu'aller dans l'eau servait à rien pour récolter des informations. Mais nue, ça marche mieux, non? [ PV Esma ]   Ven 13 Nov - 3:11

Spoiler:
 




« Tous les moyens sont bons pour récolter des informations! »


Le silence régnait depuis trop longtemps et Esma devenait de plus en plus méfiante. Subtilement, elle observait les alentours du coin des yeux, essayant d'apercevoir une silhouette quelconque qui lui montrerait au moins la position de l'inconnu. Était-ce un homme ou une femme? Qu'étaient donc les intentions de cette personne? Peut-être qu'elle ne souhaitait prendre qu'un bain après tout... Il s'agissait d'un endroit public. Un mouvement sur sa gauche attira alors son attention. Tournant la tête dans cette direction, elle put finalement y apercevoir quelqu'un. Une femme pour être plus précise à en croire la silhouette qui s'offrait à elle avec... des armes? La Babylonienne fronça les sourcils et se crispa légèrement. Ses yeux de sang scrutaient la brume, prête à toute éventualité. Est-ce que cette personne en voulait à sa vie ou bien était-ce quelqu'un de particulièrement méfiant? Elle continua de la dévisager un moment jusqu'à ce que cette inconnue prenne la parole. « Ne me regardez pas comme ça. J'étais venue prendre un bain et j'ai juste été surprise en voyant qu'une autre personne était déjà là. Je suis de nature méfiante. » Esma resta silencieuse. Seul un petit « Hum... » s'échappa de ses lèvres.

En voyant que son interlocutrice était en train de se déshabiller, l'albinos dévia le regard pour lui laisser un peu d'intimité. Elle plongea alors dans l'eau et nagea un moment, se déplaçant de l'endroit où elle se trouvait pour s'installer un peu plus loin. Sortant la tête et le buste de l'eau, elle s'appuya sur le rebord du bain, les bras croisés et la tête appuyée sur eux. De temps à autre, elle jetait des coups en direction de la femme méfiante. « Vous n'êtes pas d'ici... Je me trompe? » Comment avait-elle fait pour le deviner? Simplement parce qu'elle ne ressemblait nullement aux habitants qu'elle avait croisé depuis son arrivée autant au niveau des vêtements que par son apparence générale. Esma espérait pouvoir passer du temps seule tout en étant tranquille, mais il fallait croire que ses plans avaient changé. Tant qu'à être deux, aussi bien bavarder un peu, n'est-ce pas? Ce n'est pas parce qu'elle est venue en apprendre davantage sur le donjon de Sitri qu'elle ne pouvait pas être quelqu'un sociable. Après tout, peut-être qu'elle pourrait lui soutirer quelques informations? Enfin, pour le moment, ce n'était pas gagné...


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUMEI

۞ 1ère apparition : 17/07/2013

۞ Rukhs : 489

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Bloquée dans l'empire Kou avec un Koumei psychopate!

avatar
Famita Karan
SUBORDONNÉ DE KOUMEI

MessageSujet: Re: On m'a toujours dit qu'aller dans l'eau servait à rien pour récolter des informations. Mais nue, ça marche mieux, non? [ PV Esma ]   Ven 20 Nov - 21:00

Le fait que mes doigts étaient armés pourrait surprendre n'importe qui. Quelque part je pouvais me mettre à la place de cette femme crispée et comprenais sa réaction mais même dans un bain, je n'arrivais pas à me débarrasser de cette bonne vieille habitude que j'avais depuis... Je ne sais plus depuis combien de temps j'accompagnais mes parents quand ils devaient voyager. Du moment que je savais que quelqu'un d'autre serait avec moi, j'avais toujours ces lames. J'imaginais que quand on était quelqu'un de facilement angoissée par les autres, c'était le genre de manie douteuse dont on avait du mal à se défaire.

« Hum... »

Ce fut la seule réponse auquel j'eus droit de la part de mon interlocutrice. J'inclinais légèrement ma tête sur le côté. Je devais admettre que j'avais du mal à comprendre les pensées de l'inconnue. Était-elle méfiante? J'ai comme l'impression que mon explication ne l'avait pas convaincu. J'avais pourtant été sincère. Je continuais d'agir naturellement même si ce silence ne me rassurait pas alors que c'était moi-même qui avait l'habitude de mettre une autre personne mal à l'aise en parlant peu. Ça faisait bizarre de se retrouver à la place de l'une de ces personnes. Ce que je pouvais paraître froide. C'était peut être dans les habitudes de cette femme de ne pas parler beaucoup?

Je déboutonnais ma chemise, une fois ma veste retirée, formant mille et une hypothèses dans ma tête tandis que la blanche s'éloignait. N'avais-je pas été assez pudique? Pourtant je n'éprouvais aucune gêne à me déshabiller devant une autre fille. Puis cet endroit était fait pour ça, non? Je finissais de retirer mes vêtements, mine de rien.

Pour en revenir à mes armes que je n'étais pas décidée à enlever avec les autres, il était possible qu'elle s'imagine que je sois une stupide assassin avec ça. Bon, c'est vrai que c'était suspect mais même pour une tueuse, j'avais une attitude assez étrange. Logiquement, les assassins agissaient dans l'ombre, non? Se pointer dans des bains publiques n'était pas vraiment discret. Se montrer armée alors que le reste de son corps était nu était tout autant suspect. Elle pouvait me sous-estimer et me prendre pour une fille sans expérience mais en temps normal je me serais mis à paniquer, pas vrai? Faire preuve d'autant de calme dans un moment pareil aurait été encore plus incohérent. Après c'est mon avis mais l'albinos pouvait ne pas avoir assez de perspicacité pour voir le génie qui se trouvait face à elle.

Enfin, si c'était vraiment ce qu'elle pensait, je ne pouvais pas lui en vouloir. Certaines personnes excentriques n'avaient pas une attitude logique dans ce genre de cas. En même temps, pourquoi je cherchais à comprendre la logique des assassins, moi? Je n'en étais pas une. Malgré ça, je continuais sur mes mauvaises suppositions. Si Reim était un empire, les meurtriers devaient souvent s'acharner sur des groupes de personnes importantes, appartenant à la famille royale. Pourtant cette fille n'avait pas l'air d'ici. Si ce n'était pas une pauvre innocente craignant que je la déchiquette, qui était-elle? C'est vrai, je ne connaissais rien d'elle. Je m'étais montré et même si elle n'avait pas d'armes, qui me prouvait que c'était une personne sans défense? D'où venait-elle?

En tout cas, elle aimait le silence autant que moi. Maintenant, j'étais intimidée à l'idée de l'avoir dérangé. Ce n'était pas là que je devais être à la base et je lui avais imposé ma présence. Pourquoi me sentais-je ainsi? Je serrais mes poings et regardais le sol, ne sachant quoi pas ajouter avant de nouer mes cheveux en chignon. Ah, frappez-moi! Je n'aimais pas me juger mais c'est ce que j'avais fait avec cette demoiselle alors qu'elle avait sans doute souhaité rester seule. J'avais de bonnes raisons de me méfier mais le silence qui prenait place dans une pièce aussi grande que celle-ci me fis détourner le regard un court laps de temps. Je fermais les yeux. Qu'importe.

Tant que j'étais là, autant en profiter. Famita la minable narcissique ou l'art de se faire avoir en beauté par une vieille dame. Je me mouillais le visage et j'entrais dans le bain, une jambe après l'autre avant de soupirer d'aise. Et ça, sans prendre en compte la présence de la jeune femme alors que je m'en souciais une minute plus tôt. Mais cette eau était tellement agréable ! C'était bien l'une des rares choses que j'avais apprécié cette semaine où je ne pouvais pratiquement plus bouger. C'était tellement chaud à l'intérieur que je pourrais y rester des heures. C'est d'ailleurs parfois ce que je faisais avant de voir trois groupes de personnes passer à la suite et réaliser que ça faisait peut être deux heures que je profitais de mon état pour me transformer en poisson.

Je m'étais amusé à rentrer la moitié de ma tête dans l'eau et de la ressortir plusieurs fois. J'ai du cran pour montrer à quel point je pouvais être gamine, rah... C'est drôle, j'avais l'impression d'oublier un truc, quelque chose auquel je n'arrêtais pas de penser en temps normal... Ah! C'est vrai! J'avais autre chose à faire! Je ressortais vivement ma tête de l'eau, alarmée. Rendre visite à Caelina, mon amie de toujours et lui exploser sa face de fanalis! C'était bien beau de faire trempette mais laisser de côté ce genre de choses... Ma détermination s'était-elle atténuée? Non! Il fallait absolument que j'aille la voir.

Je croisais le regard de l'inconnue. S'en aller aussi vite alors que je venais d'arriver me rendrait encore plus louche que je ne le suis déjà. Puis je ne voulais pas me rendre ridicule. Je plissais les yeux et baissais ma tête en arrêtant de fixer la blanche. Autant attendre un peu pour me retirer. Si je profitais de les bains, rien ne me rendrais suspecte... Hé hé... Bon, je ne devais pas oublier de partir de l'eau au bout d'une heure au moins. Ce n'était pas la dernière journée que je passais ici mais je ne voulais pas que ma rancune s'en aille avec le temps.

C'est ce moment que choisit mon interlocutrice pour me poser une question:

« Vous n'êtes pas d'ici... Je me trompe? »

Je la regardais en penchant ma tête sur le côté. Je sais que mon teint presque aussi blanc que celui d'un cadavre n'égalait en rien celui des femmes de Reim mais quand même, c'était vexant.

- Non. Et j'ai comme la sensation que vous ne venez pas non plus d'ici.

Ce n'était pas qu'une sensation. J'en étais certaine. Je ne faisais pas cela pour la brusquer, je n'étais une espionne au service de personne pour le moment. J'étais là pour me divertir, non pour la traquer, peu importe pour quelle raison elle était là. Bien sûr, j'étais aussi curieuse mais pour le moment je jugeais que ma position était toujours neutre, mon rôle de subordonnée n'étant pas assumé. Je n'avais aucune raison de porter atteinte à sa vie et les conflits de territoire ne m'intéressait pas plus que ça même si ça allait venir avec le temps. L'idée de me mêler à ça ne m'était pas venu à l'esprit et j'avais l'impression de savoir peu de choses sur mon pays. En même temps, Qishan était un trou paumé, ce n'était pas si inquiétant. Plein de mauvais souvenirs y étaient rattachés.

J'hésitais avant de renoncer à me présenter sous une fausse identité pour prendre les devants, contrairement à d'habitude, espérant que cela me rendrait moins louche mais si cette demoiselle ne cherchait que la tranquillité, je ne devais pas insister histoire de faire ami-ami. Silencieusement, je posais mes coudes sur le rebord en regardant la blanche, non avec dédain, mais avec un certain intérêt.




Arigato démon du thé ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
On m'a toujours dit qu'aller dans l'eau servait à rien pour récolter des informations. Mais nue, ça marche mieux, non? [ PV Esma ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» j'ai stoppé la verdure et pourtant j'ai toujours la tête dans les vappes.
» La tête dans la lune [Tenzö] Mission
» Activités dans l'ensemble du Canada ''Ensemble pour Haiti''
» Nomohanou ! XDD

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: Archives-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: