AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mise sous verre, ou libre de s’épanouir ? [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 06/10/2015

۞ Rukhs : 266

avatar
Méluzhianne Mortys
MAGICIEN BLANC

MessageSujet: Mise sous verre, ou libre de s’épanouir ? [LIBRE]   Ven 18 Aoû - 14:42

XXXXX

Prologue :







Le réveille avait été extrêmement déplaisant, et comme en apesanteur. La jolie brune avait ouvert les yeux, allongée dans un lit de draps blanc, dans une grande pièce vide ,ou régnait un silence et un calme assourdissant, voir même angoissant. N'ayant aucuns souvenir de ou elle était ni même comme elle y était arrivée, les premiers réflexes de Méluzhianne furent de se lever et de déguerpir au plus vite. Seulement dans sa précipitation elle ne prit pas en compte l’éventualité qu'elle ne puisse pas partir comme elle le désirait. En effet à peine eu-elle prit la position début, et fait deux pas, qu'elle fut prise de vertige et s'étala au sol.

"Oh pauvre crétine ! C'est une blague ou quoi ?!"

Le son de sa chute alarma une dame trapue, au yeux extraordinairement bleu et à la chevelure blonde à peine dissimulée dans un bonnet d'infirmière. La femme ,toute de blanc vêtue et portant un long uniforme, se pencha vers sa patiente, le regard plein de compassion et de douceur, préoccupée par l'état de la brune.

-Ça va aller ? Vous ne devriez pas faire de tels efforts dans votre état. Vous êtes resté longtemps inconsciente. Je vous en pris, suivez moi, tâchez de vous allonger. Je m'occupe de vous. Elle s'avança pour l'aider à se relever, mais Méluzhianne la repoussa rageusement. Irritée par son insupportable faiblesse flagrante, mais surtout par ce regard que l'infirmière portait sur elle. C'était absolument inacceptable et rebutant !

-Je vais parfaitement bien ! Laisse moi en paix Sœur Sourire ! Avec toute les peines du monde, en prenant appuis d'abord sur le sol puis sur le lit, Méluzhianne s'y assit. Puis elle réfléchit rapidement, l'infirmerie était très bien équipée, grande, et dans un endroit calme même si on pouvait entendre le bruit de fond de ce qui semblait être un marché animé.

"Donc une grande ville, ….cette nana est blonde, une bonne trentaine, en bonne santé. Reim ? Qu'es-ce que je ferait à Reim ? …."

L'infirmière ouvrit la bouche pour s'enquérir de l'état de santé de la mage, mais cette dernière la prit de vitesse et demanda sans détours :

-Depuis combien de temps je suis ici ? Qui m'a amenée ?

-Oh hey bien, vous êtes ma seule patiente depuis 1 semaine, c'est assez facile de vous répondre. La brune la fusilla du regard devant une pareille profusion de blabla inutile....Je ….6 heures. Le Roi vous a déposée ici il y a 6 heures maintenant. Mais j'insiste, comment vous sentez vous ? Vous ne devez pas hésiter à m'en parler par honte ou par fierté, je ne juge pas vos actes, chacun essaie de …

-Ferme là ! Trop de soleil et de jolies fleures là, tu me donne la nausée ! Dis m'en plus, quel ….Et tout revint en mémoire à la jeune femme, l'entretiens avec Sinbad, la situation critique, aucune échappatoire, trop de pression, Elle qui menaçait de tout révéler....l'accord passé. Elle s'était évanouie. Devant Sinbad ! - Oh merde alors ! Je dois partir ! Il faut que je ….Non, évidemment que non, je ne peux plus faire ça. Très bien réfléchit ma grande.

La mage descendit à la hâte du lit, encore tremblante sur ses jambes, mais supportant la position debout et la déambulation qu'elle commença tout en réfléchissant.

-Non Mademoiselle ! Je vous en pris ,vous ne devez pas prendre de tels risques, c'est dan... s'interposa l'infirmière en s'approchant d'elle, avant d'être brutalement interrompue.

-Silence ! La brune plaqua sa main sur la bouche de la Blonde. J'essaie de prendre une décision qui est très loin d’être évidente, et cette voix sucrée est vraiment très désagréable et m'empêche de me fixer sur mon objectif. Donc ? Que va faire Sœur Sourire ici présente ? Elle termina sa phrase en pinçant la mâchoire de l'infirmière, sans exercer de pression.

-Me ..me taire et tout faire pour vous aider à vous sentir mieux ? Répondit-elle toute penaude.

-Ça c'est une brave décision très chère. Alors maintenant, il me faudrait une feuille, une plume et ….un truc à boire. Pas d'alcool, c'est pas encore la fête. Merci ma mignonne.

-Ou....oui ,tout de suite Mademoiselle ! La gentille blonde fila comme l'éclair pour fouiller dans un tiroir de son bureau.

Elle rapporta la feuille et la plume. Puis tira de l'eau dans un verre auquel elle ajouta quelques feuilles de camomille et un peu de citron. Puis elle porta le verre à la brune qui griffonnait déjà sur le papier. Après dix grosses minutes, dans un calme divin, Méluzhianne tendit la feuille à l'infirmière dont elle avait appris que le prénom était Sherinne.

-Voilà, j'ai besoin de ce matériel, rapidement. Prend cet argent. Elle lui tendit une petite bourse piochée dans son sac. Débrouilles toi pour avoir un rabais ,je veux de la qualité , mais je n'ai aucune envie de la payer au prix touriste. Je t''attends ici.

-Très bien, je ...je me dépêche. Évitez de faire trop d'efforts, reposez vous je vous en pris. La brune ne lui répondit pas, mais ajouta quelque chose au moment ou elle passait la porte.

-Si je ne me trompes pas, un ou plusieurs gardes sont à l'extérieur, je te serait reconnaissante de bien leurs demander de me rejoindre. J'ai des choses à leurs demander. Merci Poussin.

Durant l'heure et demie d'absence de Sherinne, Mélu' s'était entretenue avec Yaïss ,le garde de présence. Un jeune homme tout juste sortie d'apprentissage, très séduisant, quoi qu'un peu "Boulot Boulot". Après l'avoir amadoué en lui posant énormément de question ennuyeuse sur l'armée, et l'avoir complimenté sur son physique, son courage ou encore sa sympathie d'accepter de parler à une femme comme elle. La mage parvint à en apprendre un peu sur les méthodes de gardes de Sindoria. Et compris que Sinbad avait gardé son sceptre. Alors que l'infirmière revenait avec un gros baluchon, elle congédia Yaïss d'une caresse puis d'un baiser sur la joue.

Une fois la porte refermée, il était temps de se mettre au travail, la brune mit à l’œuvre Sherinne pour l'aider dans son ouvrage. Il lui fallait une nouvelle apparence pour se fondre dans le décor Sindorien. Pendant trois heures, tout en s'affairant, Méluzhianne cuisina la blonde, quelle genre de vie on mène à Sindoria, comment rencontrer les généraux, quels moyens de transport étaient utilisés, quels loisirs ou commerces étaient implantés, toutes sortes d'informations dont Méluzhianne jugeait utile d'être connaisseuse.

Puis une fois le travail terminé, la blonde autorisa Méluzhianne à quitter l'infrmerie.

XXXXXX


Déjà presque 2 semaines que Méluzhianne était en territoire Sindorien. Désormais, elle était un sujet de sa majesté Sinbad. Forcée ,même si elle en tirait de grand et délicieux avantages, de rester dans l'enceinte du royaume. La frustration montant trop haut trop vite en cette journée particulièrement chaud et d'un ennuie mortel, la mage, qui avait récupérée son bâton, décida de s’entraîner dans la vallée rocheuse. La bas elle ne serait pas dérangée et pourrait s'adonner librement  à la pratique de ses arts. Le chemin était long pour y arriver, mais le lieux en valait la peine.

Atteignant le plateau qu'elle désirait, elle prit plaisir à goûter au vent s'insinuant dans sa toute nouvelle tenue, rafraîchissant son corps ardent et caressant son épaisse chevelure d'ébène, volant librement sur le coté de son visage.


Apparence de Mélu' :
 



S'armant de son bâton elle commença par s’asseoir en tailleur, posant son arme sur ses genoux et calant ses mains, paume vers le haut, sur chaque extrémité de son bâton. Elle ferma les yeux, inspira puis expira à fond, profondément, à deux reprises. Puis lentement, elle se concentra à canaliser l'essence du feu dans ses deux paumes. Y jaillirent deux flambeaux crépitants. La prochaine étape, fut d'infuser l'énergie du feu à l'intérieur de l'arme, que le bois s'imprègne de l'essence des ruhks. Puis quand cela fut fait, qu'elle put sentir l'élan sauvage du feu, contenus et dominé au cœur de son bâton. La jeune femme s'éleva en quelque seconde sur une seule main, dans un mouvement de moulinet ample du corps. Elle fit déferler une bourrasque de vent circulaire au-dessus d'elle, projetant par la même occasion, d'un coup de talon, son bâton dans les airs , à juste un mètre du sol.

Air :
 

Se rétablissant avec élégance et souplesse, en un salto arrière, sur ses jambes. Elle saisie son arme et dans un cris ,en plantant son arme dans le sol, laissa libre cour aux flammes se libérant à torrent par son bâton. Le résultat fut tout aussi magnifique que ce que Méluzhianne attendait, une Tornade de flammes écarlates s'élevait maintenant très haut dans le ciel.

Galvanisée par une telle vision, La mage voulut tenter d'imposer une nouvelle volonté au ruhks. Elle se concentra et tout en joignant le geste de ses mains à sa pensée, elle fit prendre à la tornade une forme de rapace gracieux géant.


Rapace :
 

Seulement la jeune femme manquait encore de précision et de pratique avec cette forme de magie, et son sort explosa, la projetant violemment plus loin dans une gerbe d'étincelles.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Présentation                  Relations                Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 28/10/2017

۞ Rukhs : 24

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Sindoria

avatar
Takara Yaboku

MessageSujet: Re: Mise sous verre, ou libre de s’épanouir ? [LIBRE]   Dim 11 Fév - 22:23

Mise sous verre, ou libre de s'épanouir ? [ PV : Libres] NM DU J

La gorge brûlante. Les yeux versant des larmes sans tristesses. Le crépitement du feu aux alentours. La fumée disparaissant dans la nuit. Puis un cri. Une respiration haletante, des larmes, des sanglots. Un cauchemar.

Elle en faisait de plus en plus. Des cauchemars de cette nuit la. Cette nuit là où elle avait perdu sa mère et 3 de ses 5 frères. Elle s’y était malheureusement habituer. Sa profonde tristesse c’était lentement transformée en une haine profonde pour son frère ainé. C’était lui qui était la cause de tout cela. S’il n’avait pas était trop assoiffés d’argent, elle n’aurait jamais perdue toute ça famille. Elle tourna la tête vers la fenêtre de sa petite maison afin de voir la Lune qui brillait de milles feux dans le ciel. Le ciel prenait une tendre couleur bleu, signe que le soleil allait bientôt apparaitre et que la vie dans la ville allait commencer à naitre.
Elle passa lentement ses fines jambes pâles en dehors du lit et se leva. Elle passa une main dans ses cheveux pour les ramener en arrière et alla boire de l’eau. Elle regarda de nouveau par la fenêtre mais cette fois, celle donnant sur la rue. Un silence plat était dans la ville, mais dans pas longtemps, les gens du marché allaient commencer à installer leurs « magasins ». Elle alla rapidement se donner un coup d’eau sur le visage afin d’aller ensuite se laver les cheveux.

Elle n’aimait pas rêver de sa famille. Ce qui était compréhensible. Mais ce qu’elle n’aimait pas était surtout le fait de rester dans son lit à se morfondre. En journée, et même la nuit elle refuser de rester immobile. Il était donc habituel qu’elle s’active très tôt le matin et parfois jusqu’à tard la nuit. Elle s’habilla rapidement avec un kimono, ce qu’elle faisait toujours d’ailleurs et sorti de sa petite maison quand le soleil pointait ses premiers rayons. Elle devait acheter de la nourriture pour se midi, elle voulait se rendre aux Vallées Rocheuses. C’était un endroit qu’elle aimait bien, sans aucune raison apparente, elle se sentait bien à cette endroit.
Elle marcha donc jusqu’au marché pour acheter deux bouts de viandes et quelques choses à manger avec. Ensuite, elle marcha en direction des montagnes.

Elle était très souvent perdue dans ses pensées pendant qu’elle marchait, ainsi elle ne savait pas vraiment ce qu’elle faisait et laissait ses pieds la guidait. Cependant, ses pensées se stoppèrent rapidement quand un crépitement de feu se fit entendre. Elle tourna rapidement et se mit à courir vers l’endroit. Un feu s’était-il propager. Elle se stoppa brusquement en voyant alors ce qu’elle avait vu : Le sort d’une magicienne. Elle regarda la jeune femme en silence, ne voulant pas la déranger.


۞ • ۞ • ۞ • ۞


Merci à hilel-sama pour ce magnifique kit lama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 06/10/2015

۞ Rukhs : 266

avatar
Méluzhianne Mortys
MAGICIEN BLANC

MessageSujet: Re: Mise sous verre, ou libre de s’épanouir ? [LIBRE]   Lun 12 Fév - 17:32

Passablement énervée de ne pas être parvenue à faire ce qu'elle voulait, Méluzhianne se releva pour épousseter ses vêtements couverts de poussière. Elle replaça ensuite ses cheveux qui se trouvaient en travers de son visage, la mage ramassa son bâton et s'apprêtait à tenter une nouvelle manœuvre pyrotechnique quand elle aperçut du coin de l’œil une jeune fille qui l'observait. Se tournant dans sa direction la première chose qui lui vint à l'esprit fut de lui tomber dessus pour partager avec sa façon de penser concernant le fait d'observer les gens à leur insu, mais la petit clochette à l'effigie de Sinbad dans sa tête se mit à lui tinter au oreilles. Elle ne pouvait plus aussi librement faire sa loi maintenant...levant les yeux au ciel, la jolie brune opta pour une toute autre approche, arborant un sourire charmant :

-Bonjour mademoiselle. Quelle surprise d'avoir du public lors de mon entrainement. J'espères que vous ne me tiendrez pas rigueur de mon échec."Et crois moi ma petite, abstient toi d'avoir quelque chose à y redire surtout !" Toute chose et personne est perfectible, seul notre bon Roi semble s'approcher du tutoiement des étoiles.Dit-elle en faisant une élégante révérence polie.

La mage analysait déjà la jeune inconnue, tachant de savoir à qui elle avait affaire, après tout Sindoria devait lui fournir bon nombres d'atouts, il était temps de commencer à les récolter, et même si cette jeune fille ne s'avérait que peu utile sur un plan direct, elle serait certainement parfaite comme bouc-émissaire éventuel, ou comme pion. L'avenir le dirais. Mais en attendant elle interrompait la tranquillité de la brune et son entrainement.

"Remarque en y réfléchissant, elle me semble plutôt correcte pour jouer les cible vivante."

"Elle" et La Clochette Sinbad s'unirent pour rappeler à Méluzhianne qui se serait une très mauvaise idée compte tenue de son tout nouveau statut. La réalité s'imposant à elle, et en plus venant d'"Elle" n'apaisa en rien la contrariété de la jeune femme. Mais comme toujours elle faisait parfaitement illusion et conservait un port princier et une attitude cordiale. Méluzhainne observa quelques Rukhs s'approcher de l'inconnue puis passer leur chemin l'air de rien.

-Puis-je vous demander votre nom Mademoiselle ? Il me semble beaucoup plus commode de savoir à qui je m'adresse, ne pensez-vous pas ?
La mage fit signe à Takara de s'approcher en rengainant son bâton dans son dos d'une main.

"Ses cheveux sont propres, sa peau est pâle et sans les marques d'une vie populaire, ses vêtements ne sont clairement pas de manufacture basique. Tu m’intéresse petite..."


۞ • ۞ • ۞ • ۞


Présentation                  Relations                Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mise sous verre, ou libre de s’épanouir ? [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mise sous verre, ou libre de s’épanouir ? [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prochaine etape dans la mise sous tutelle d'Haiti ?
» Idée de mise sous tension
» Whashington envisagerait la tutelle d'Haïti
» 01.01/24.C.Dallas - 20 000 clichés sous verre
» [Patte de Velour/libre - Patte Ténébreuse/libre - Petite Aurore]>> Clan de la Rivière >> Coeur de Soie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Océans  :: Sindoria :: Zones extérieures :: Vallées rocheuses-
Sauter vers: