AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 11/03/2016

۞ Rukhs : 118

۞ Rukh rose : Hilel mais vous le dites à personne :x

۞ Localisation : A la planque

avatar
Chemsa
MEMBRE DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)   Sam 26 Mai - 17:37

Plus grincheux tu meurs !
 
 Hilel s’avança donc pour discuter avec le Cynron. La discussion fut longue d’’ailleurs. Le mage noir lui procédait habituellement, il questionnait sur tout ce dont il avait besoin de savoir. Et étonnement la rouge avait l’impression que le blond ne savait pas mentir. C’était étrange, il semblait tout deux tellement absorbé par la discussion que Chemsa avait l’impression de ne plus existée. C’était une sensation bizarre, et de plus un malaise s’instaura entre les deux hommes. Un malaise que seule Chemsa semblait ressentir.

La discussion continuait, Cynron ne montrait aucune agressivité et Hilel lui en profita pour s’imposer, comme à son habitude. Un citoyen standard n’y verra que du feu dans la neutralité d’Hilel, mais ici le mage noir se présentait volontairement comme un barrage dangereux. Et plus la discussion avançait, plus elle tournait vers un interrogatoire de… de recrutement ?! Et oui Hilel finit par expliquer l’activité et l’organisation du groupe au blond perdu. Et il lui proposa ensuite de rejoindre le groupe.

Cynron sembla réfléchir un moment, avec son air vide qui manquait cruellement d’expression, et puis finalement :

- J’accepte ces conditions… je vais me joindre à vous.

- Aaaah ? Fit Chemsa surprise.

Tout était arrivé si soudainement, déjà que la fanalis avait eu du mal à suivre. Bon… Cynron faisait donc partie de la troupe alors.

- Parfait, répondit le chef de la troupe. Dans ce cas tu peux venir.

Hilel, Cynron et Chemsa partirent donc dans la planque, pour une petite visite guidée. Hilel se présenta, indiqua son nom et sa race : magicien. Il présenta ensuite la cuisine, le salon, les salles où se laver et enfin les chambres. Il en donna une de libre.

- J-Je vais la préparer ! fit Chemsa.

Elle se dirigea donc dans cette dernière, préparant le lit, nettoyant la salle ou encore la réorganisant comme elle pouvait. La jeune fille pouvait également entendre son chef parler de l’organisation pour la protection de la planque. Cynron se présenta ensuite alors que la jeune fille sortait de la chambre, enfin préparée.

Elle se rapprocha, et attendit qu’ils aient finit de discuter. Chemsa invita discrètement Hilel à la rejoindre, laissant la nouvelle recrue derrière.

- Je… C’est un peu de ma faute s’il est là, est-ce que ça ira, Hilel-sama ?

Chemsa n’osait pas vraiment le regarder, encore dans le sentiment d’avoir fait un bêtise grave.





۞ • ۞ • ۞ • ۞



Merci Hilel ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 754

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)   Sam 9 Juin - 13:44

 
POP.

Recrutement rapide. Ce n'était pas trop dans les habitudes d'Hilel, fallait le dire mais de temps en temps il devait faire en sorte de protéger les gens de la troupe, et là c'était ce qu'il avait fait. Le ton de surprise employé par Chemsa le montrait. Bien sûr, Cynron avait quelque chose, sinon, il ne lui aurait jamais fait cette proposition à la base. Il eut la certitude qu'il savait se battre lorsqu'il lui dit être un soldat mais il s'en doutait déjà. Il en avait la stature et l'attitude. Il appris en même temps qu'il était originaire de Parthevia. Qui avait donc été vaincu par Reim. Il se demandait si la couleur de son rukh avait quelque chose à voir avec cela. Ce n'était peut-être pas le cas mais pourquoi pas ? Il ne poserait pas la question. Déjà, parce que ce genre de question n'étaient pas dans ses habitudes mais aussi qu'il ne devait pas savoir que son rukh était noir, ne pouvant pas le voir.

Quoi qu'il en soit, il était maintenant dans ces lieux qu'il avait déjà tenté d'approcher sans le savoir. Il ne s'attendait pas forcément à ce que Chemsa aille lui préparé une chambre mais il ne l'arrêta pas, après tout elle pouvait faire ce qu'elle voulait. Le magicien se décala ensuite légèrement. Préparation du thé oblige. Etait-ce du thé de bienvenue ? Oui et non, c'était possible. Quoi qu'il en soit il laissa un peu le silence envahir les yeux et Chemsa venir vers lui. Elle avait l'air inquiète. Elle ne cachait que mal ses sentiments. Ou alors ne voulait-elle juste pas le faire ? Après tout peu importe. Parce que c'était « de sa faute » s'il était présent.

«  Non. Au contraire. Grâce à toi j'ai pu le retrouver. Je l'avais déjà aperçu près de la planque.  »

Réponse calme mais non pas dénuée de quelque chose qui ressemblait de près ou de loin à un remerciement ou quelque chose comme ça. Ce n'était pas voulu mais grâce à Chemsa il avait trouvé cet homme étrange qui allait enterrer un mort par ici. Finissant la préparation du thé il s'adossa à sa fenêtre préférée avant de continuer la discussion.

«  Le groupe est composée de plusieurs personnes. Ici présente, Chemsa, fanalis comme tu as pu le deviner, avec son frère, Badr. Azzam, un magicien, et le second de la troupe, Faëlan, un homme d'Imuchakk que tu reconnaitras facilement à son physique et Aoto, notre dernière recrue qui vient de Kou, aussi un magicien. Je ferai en sorte que tu puisses savoir tout le monde au plus vite histoire d'éviter des malentendus. Des questions ? Du thé ?  »

Inutile de se demander qui était l'obsédé du thé dans le rang. L'invitation valait pour Chemsa aussi qu'il regarda après. Ils pouvaient papoter entre eux aussi, Hilel n'en serait pas dérangé.




۞ • ۞ • ۞ • ۞


Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre de la troupe des voleurs

۞ 1ère apparition : 27/05/2016

۞ Rukhs : 193

۞ Localisation : Figure toi que je me suis perdu, mon jeune ami

avatar
Cynron
Membre de la troupe des voleurs

MessageSujet: Re: Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)   Lun 11 Juin - 17:11

Chemsa avait l'air d'être dans tous ses états.

Rien de surprenant. Bien que la demoiselle s'était fait assez discrète quand son chef avait commencé à questionner Cynron, elle avait fait preuve d'une certaine franchise quand il s'était montré froid en lui évoquant la mort de Rakku. Pareil lorsqu'elle avait accéléré le pas en l'entendant l'interroger sur son travail tout à l'heure... Si on lui demandait pourquoi il l'avait taquiné ainsi, il ne saurait pas quoi répondre. L'ennui ? C'était par ennui qu'il s'était comporté comme un type louche susceptible de passer un sale quart d'heure (euphémisme ? ) avec son employeur ? Peut-être. Cynron ne tenait pas spécialement à la vie donc il ne pouvait pas rejeter cette hypothèse.

Toujours est-il que la rouge n'avait pas attendu pour montrer clairement sa réticence à le laisser les rejoindre. Donc ce dernier n'était pas étonné que cela puisse lui poser problème.

Elle s'était pourtant retenue de le lui montrer et n'avait fait preuve d'aucune hostilité, n'avait pas interrompu leur conversation en demandant à Hilel s'il plaisantait ou quelque chose du genre. Elle avait juste montré sa surprise, ce qui était compréhensible dans cette situation. Même lui, qui était tout sauf expressif, avait eu du mal à cacher son étonnement en entendant la proposition de l'ébène. Il ne pouvait pas lire en lui comme dans un livre ouvert, même s'il y arrivait avec d'autres personnes. Le fait qu'il ait enlevé sa capuche n'aidait pas plus que ça et le blond ignorait si Hilel l'aurait vraiment tué s'il avait refusé. Après réflexion, il comprit que ce n'était pas si invraisemblable que le chef lui propose de travailler avec eux, mais l'espace d'un instant il avait été aussi confus que l'adolescente. Cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas pris au dépourvu comme ça... Et c'était peut-être aussi pour ça qu'il avait accepté. Parce que Hilel l'intriguait.

Il ne savait pas si Chemsa était restée en retrait parce qu'elle estimait qu'elle n'avait pas à "se mêler d'une conversation d'adultes" ou parce qu'elle craignait d'offenser Hilel en remettant en cause sa décision. Enfin, Cynron se doutait qu'en dépit du respect qu'elle vouait à son supérieur, la rouge n'était pas du genre à cacher ce qu'elle avait à dire éternellement.

Contre toute attente, l'adolescente s'était exécutée pour préparer la chambre du blond. Chose qui le gêna un peu et à laquelle il s'empressa de répondre, sans perdre son sang-froid pour autant:

« Oh, ce n'est pas la peine. Je le ferai plus t- »

Trop tard. Il eut à peine le temps de cligner des yeux que Chemsa disparut. Elle était partie la préparer à sa place ! Il serait stupide de mal prendre le fait qu'elle veuille rendre service mais le statut de Cynron se rapprochait plus de celui d'un membre de la troupe que d'un invité. Il ne pouvait donc pas s'attendre à ce qu'on fasse tout à sa place, surtout que Hilel ne lui avait pas parlé de larbin.

C'était une bonne chose de vouloir ne dépendre de personne mais on ne pouvait pas non plus dire qu'il avait un attrait pour les tâches ménagères. Il pouvait au moins laisser la rouge le faire pour cette fois.

Néanmoins, il se doutait que l'adolescente ne faisait pas ça par enthousiasme à l'idée de l'accueillir comme nouveau membre. Ce devait être sa manière à elle de gérer son stress. C'était mieux que de se contenter de regarder son employeur questionner le blond encore une fois. Ça pouvait vite être embarrassant pour elle si elle se sentait de trop le temps qu'ils finissent de dire ce qu'ils avaient à dire. Même si avec son ouïe de fanalis, il y avait peu de chances qu'elle n'ait rien entendu de leur conversation, à moins qu'elle ne soit trop occupée à ranger la chambre.

Lorsque l'ancien soldat avait dit qui il était, Hilel n'eut pas de réaction particulière. Il s'était sûrement douté que Cynron était suffisamment expérimenté au combat pour que ça vaille le coup de l'inviter à rejoindre la troupe, et que cette expérience ne venait pas de nulle part. Quant au fait d'avoir servi un empire déchu comme Parthevia, il ne fit aucun commentaire dessus. Ce qui rassurait le blond. Bien sûr, si le borgne avait insisté, il aurait répondu calmement à ses questions mais il n'était pas habitué à ce qu'on l'interroge autant sur son passé et les rares fois où cela arrivait, il ne pouvait pas dire que cela lui faisait plaisir.

Heureusement pour lui que le chef n'était pas du genre bavard. Pour une première journée, c'était peut-être bien assez suffisant.

En voyant qu'Hilel s'apprêtait à préparer le thé, il resta les bras croisés, s'adossant au mur, l'observant calmement. Il pourrait l'aider ! Mais... Au fait, il valait mieux qu'il s'abstienne. Ils n'avaient pas besoin d'être plusieurs et même si c'était le cas, étant donné le niveau médiocre de Cynron pour ce qui était des tâches ménagères, il était préférable de ne pas faire exploser la cuisine de son employeur dés son premier jour. Même si vu le fonctionnement des lieux, il allait bien devoir mettre la main à la pâte à un moment ou à un autre.

Il vit Chemsa revenir. En voyant qu'elle s'adressait à Hilel, il détourna le regard, sans faire le moindre effort pour écouter leur conversation. Pourtant il ne fallait pas être un génie pour deviner de qui ils parlaient. Puis le chef arriva, une tasse de thé à la main, se plaçant près de la fenêtre, non loin du blond pour lui en apprendre plus sur le groupe. Deux autres mages, deux fanalis et un guerrier d'Imuchakk, en résumé.

« D'accord. Je n'ai pas de questions pour le moment mais je veux bien du thé. »

Hilel lui paraissait beaucoup moins louche qu'avant. S'il avait su qu'il se retrouverait à converser normalement avec lui, lors de leur première rencontre...

۞ • ۞ • ۞ • ۞



Seins ronds et ta poitrine doucereuse
Reviennent à moi les femmes pleureuses
Jalouses d’un bel homme travesti
Pourvu d’un charmant ouistiti



Bandant son arme, il se tient prêt
Cynron, en joug, porte l’attaque
Il l’a prise depuis la raie
Vivement dimanche de Pâques


[Dame Maeko, Ode à Cynron]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 11/03/2016

۞ Rukhs : 118

۞ Rukh rose : Hilel mais vous le dites à personne :x

۞ Localisation : A la planque

avatar
Chemsa
MEMBRE DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)   Ven 13 Juil - 15:50

Plus grincheux tu meurs !
 
 Grâce à toi. Ces mots tournaient en bourrique dans le crâne de Chemsa aussitôt les avait-elle entendus. Si bien que ses joues rougirent aussi rapidement que le thé se réchauffait. Elle ne dit rien, elle ne savait pas dire en fait. Si ça avait pu arranger le mage alors Chemsa était heureuse de l’avoir fait, même si sa gêne était largement visible. Il sembla la remercier en fait, enfin la rouge le prit comme ça du moins.

Hilel alla ensuite s’adosser à la fenêtre, pendant que Cynron le suivit calmement. Chemsa avait un regard complètement extérieur à la discussion, comme si elle n’était pas là. Hilel présenta donc la troupe.

- Le groupe est composée de plusieurs personnes. Ici présente, Chemsa, fanalis comme tu as pu le deviner, avec son frère, Badr. Azzam, un magicien, et le second de la troupe, Faëlan, un homme d'Imuchakk que tu reconnaitras facilement à son physique et Aoto, notre dernière recrue qui vient de Kou, aussi un magicien. Je ferai en sorte que tu puisses savoir tout le monde au plus vite histoire d'éviter des malentendus. Des questions ? Du thé ?

Cynron prit un petit temps pour réfléchir, avant de répondre simplement.

- D'accord. Je n'ai pas de questions pour le moment mais je veux bien du thé.

- M-moi aussi… S-s’il vous plait.

La fanalis tendit donc son verre au mage puis elle le remercia d’un signe de tête hésitant. Alors Cyron était un soldat de Partevia. Chemsa avait lu quelque truc à propose de ce pays, mais rien de très détaillé, elle se retourna vers l’intéressé.

- Cyron… c’était comment, Partevia ?

La curiosité l’envahissait, son regard tourner vers le blond. Elle but une gorgée, écoutant ce qu’il avait à dire. C’était étonnant d’ailleurs, il semblait mou pour un soldat, et pourtant il avait la carrure. Elle se demandait bien ce qu’il avait vécu, cet homme.


۞ • ۞ • ۞ • ۞



Merci Hilel ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 754

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)   Sam 14 Juil - 15:37

 
POP.

Si Cynron aurait pu préparer sa chambre Chemsa ne lui laissa pas le temps de la contredire et allait le faire par elle même. Il haussa les épaules. Habituel.

L'introduction au groupe était plutôt efficace et claire. Pouvait-on s'attendre à autre chose de la part d'Hilel ? Certainement pas non. Il avait posé les bases de la cohabitation (ça par contre c'était peut-être un peu surprenant vu son tempérament de solitaire), expliqué qui était qui, en sommes les capacités de chacun et pouvait dès à présent profiter d'un bon thé alors que les joues de Chemsa atteignaient de plus en plus la couleur de ses cheveux. Pour une fois, il avait compris pourquoi Ô Miracle.

Les deux acceptèrent le thé qu'il avait proposé. Et bien oui, contrairement aux apparence (encore une fois?) Hilel n'était pas égoïste. Il ne fut pas surpris de la réponse positive de Chemsa et apprenait à présent celles de Cynron qui lui poserait certainement des questions lorsqu'il en aurait, s'il en avait. Il se releva pour préparer deux tasses de thé et les tendre aux deux membres de la troupe avant de se reposer contre son meuble préféré, la fenêtre et de boire tranquillement.

Et comme à l'instant tout le monde s'en doutait à l'instant, il laissait clairement Chemsa faire la conversation. Si la demoiselle n'était pas présente alors que certainement le malaise se serait vite fait sentir à l'intérieur des murs de la planque… Elle voulait savoir comment était Parthevia. C'est vrai qu'ils n'y étaient jamais allé. Ou alors elle s'interrogeait sur la guerre. Après tout Parthevia était maintenant la quasi propriété de Reim.

Oh. Soudainement une question -oui- lui vint à l'esprit et il demanda à Cynron.

«  D'ailleurs, est-ce que tu connais bien la ville ?  »

La troupe n'était là que depuis une semaine à peine, Hilel était venu en avance et de toute façon il connaissait les lieux. Surtout les quartiers où l'on ne veut pas aller... Il voulait savoir si le nouveau membre était plus perdu qu'eux ou non et s'il arriverait à se repérer pour trouver la planque.



۞ • ۞ • ۞ • ۞


Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre de la troupe des voleurs

۞ 1ère apparition : 27/05/2016

۞ Rukhs : 193

۞ Localisation : Figure toi que je me suis perdu, mon jeune ami

avatar
Cynron
Membre de la troupe des voleurs

MessageSujet: Re: Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)   Dim 22 Juil - 13:59

Quoi qu'Hilel ait pu lui dire, la fanalis avait l'air bien plus enjouée qu'avant.

« Merci pour la chambre», finit par sortir le blond quand ils arrêtèrent de discuter.

Bon, le ton qu'il employait était tellement neutre qu'on pouvait se demander s'il était vraiment sincère mais pour le peu de fois où Cynron faisait l'effort de remercier quelqu'un, on pouvait continuer de croire aux miracles. Pas qu'il soit malpoli mais il était trop habitué à se débrouiller seul pour demander à d'autres personnes de lui rendre service. Même s'il commençait à se poser des questions, son premier réflexe serait de trouver les réponses par lui-même au lieu de s'adresser à Hilel. C'était une sale manie qu'il avait. Il ne voyait pas l'intérêt de compter sur les autres et fonctionnait déjà comme ça à l'époque où il était dans l'armée. Il avait bien fait de partir. Il aurait fait un très mauvais capitaine. Il était certainement plus doué pour suivre les autres que pour les guider, de toute manière. Mais ce n'était pas parce que Hilel était le chef qu'il ne devait pas améliorer sa conduite. Puisqu'il s'apprêtait à travailler en équipe, il pouvait au moins s'ouvrir un peu plus pour faciliter la tâche aux autres.

Plus facile à dire qu'à faire. Se soucier de ce qu'ils pouvaient penser n'était pas son genre.

Mais pour le moment, il ne travaillait pas encore, et les seules personnes avec lesquelles il devait faire des efforts étaient son nouveau chef et Chemsa. En voyant le borgne revenir avec les tasses, il le remercia avant de prendre la sienne. Whoah, deux remerciements en un jour. Cynron allait-il tenir ? Enfin, il s'adossa contre le mur avant de boire une gorgée.

La conversation aurait pu se finir comme ça. Avec un long silence s'abattant sur la pièce. On ne pouvait pas compter sur lui pour faire la conversation. Ou bien ça dépendait des fois. S'il s'était obligé à jouer un rôle, en se rendant plus intéressant que l'homme sans émotions qu'il était, il aurait apporté plus d'animation. Mais un changement d'attitude aussi brutal n'était pas très crédible... Même s'il aurait pu faire semblant d'être curieux, comme quand il avait taquiné Chemsa. Pauvre enfant. Il refusait de le faire pour rendre cette situation moins inconfortable mais ne s'était pas gêné quand c'était pour l'embêter.

Cette dernière avait l'air décidée à lui adresser à nouveau la parole et l'interrogea sur Parthevia.

Il était plus étonné que son air blasé le laissait paraître. Il haussa légèrement un sourcil en la regardant. S'il continuait de faire ça, elle allait finir par croire que sa question était idiote. Il devrait se presser de lui répondre.

Cynron n'avait pas pour habitude de parler avec des personnes aussi jeunes que Chemsa, manquant un peu d'expérience sur le monde. Les rares gens qui commençaient à le questionner ne préféraient pas s'attarder sur un sujet aussi inintéressant que Parthevia. Quand il ne faisait pas semblant d'être quelqu'un d'autre, l'ancien soldat se montrait tellement froid qu'il parvenait rarement à se rapprocher des gens au point qu'ils lui demande de parler de son passé. Et quand le nom de l'empire tombé en disgrâce franchissait ses lèvres, il n'avait le droit à rien d'autre qu'à un "Ah". Pas que ça le gênait. Mais maintenant qu'on lui demandait de le décrire, que pouvait-il bien dire sur son ancien pays sans paraître trop pessimiste ?

Il réfléchissait trop. Il mettait un peu de temps à répondre. Si la fanalis se doutait un minimum qu'il n'aimait pas parler de son passé à cause de leurs précédents échanges, elle risquait de croire qu'elle s'était montré trop indiscrète. Ils venaient tout juste de se rencontrer après tout.

Enfin, c'était inutile de se tracasser autant pour une simple question, posée sans arrière-pensée. Cynron parlerait juste de Parthevia comme il l'avait vécu, avec ses mauvais côtés. Il n'avait clairement pas fui le pays car il était trop beau pour être vrai.

« Les conditions de vie des habitants étaient loin d'être avantageuses... Même si je n'ai pas vraiment de souvenirs de ma vie en dehors du palais. »

Être la cadet de 4 enfants ne rendait pas sa présence vraiment indispensable. Autant dire qu'il ne bougeait pas beaucoup du palais. Mais quand ça arrivait...

« C'était plutôt strict comme endroit. »

C'était comme ça avant qu'il parte. Il fallait espérer qu'à défaut d'avoir redoré le blason de la famille royale, l'emprise que Reim avait sur ce pays ne rendait pas la vie des villageois encore plus difficile.

Il aurait été logique qu'il cherche à y retourner après toutes ces années. Peut-être avait-il peur de ressentir quelque chose qu'au moment où il avait perdu le pays qu'il servait ?

Toutefois, ce n'était pas parce que celui-ci était maintenant rattaché à Reim qu'il en savait plus que Hilel sur cet endroit. Il y avait même des chances pour qu'il soit plus perdu que lui.

« Malheureusement, je ne suis ici que depuis quelques jours, je ne pourrais pas être d'une grande aide. Mais j'ai une bonne mémoire.»

Le dernier commentaire qu'il venait de faire n'avait l'air d'avoir aucun rapport avec la question mais même s'il ne connaissait pas bien la ville, il ne fallait pas que le chef aille s'imaginer qu'il avait un mauvais sens de l'orientation. Il n'aurait pas à lui expliquer plusieurs fois comment faire pour retrouver la planque. L'avoir vu une (deux si on comptait leur première rencontre) fois suffisait.

۞ • ۞ • ۞ • ۞



Seins ronds et ta poitrine doucereuse
Reviennent à moi les femmes pleureuses
Jalouses d’un bel homme travesti
Pourvu d’un charmant ouistiti



Bandant son arme, il se tient prêt
Cynron, en joug, porte l’attaque
Il l’a prise depuis la raie
Vivement dimanche de Pâques


[Dame Maeko, Ode à Cynron]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 11/03/2016

۞ Rukhs : 118

۞ Rukh rose : Hilel mais vous le dites à personne :x

۞ Localisation : A la planque

avatar
Chemsa
MEMBRE DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)   Dim 19 Aoû - 12:58

Plus grincheux tu meurs !
 
Cynron finit par le remercier, Chemsa le salua de la tête avec un sourire sans plus de cérémonie. Le blond était décidemment un personnage étrange ! Il semblait ne connaître aucune forme de politesse et pourtant celui-ci venait de s’excuser. Etait-ce de la paresse ? Ou pire encore du désintéressement ? Enfin Chemsa n’était pas là pour juger ou quoi de toute façon.

Hilel lui demanda ensuite s’il connaissait la ville. La rouge se doutait que non, enfin en tout cas il n’en donnait pas l’air. Le blond de Parthevia semblait toujours perdu à vrai dire. Mais il répondit à la question de Chemsa en premier.

- C’était plutôt strict comme endroit, commença-t-il.

Cynron commençait sa description avec une mauvaise note d’entrée. Chemsa qui s’attendait à un pays plutôt tranquille fut vite remise au goût du jour.

- Les conditions de vie des habitants étaient loin d’être avantageuses… Même si je n’ai pas vraiment de souvenir de ma vie en dehors du palais.

Chemsa fit la moue, un peu surprise. Et but finalement une gorgée de sa tasse de thé… Il répondit ensuite à la question d’Hilel.

- Malheureusement, je ne suis ici que depuis quelques jours, je ne pourrais pas être d’une grande aide. Mais j’ai une bonne mémoire.

- Tu pourrais venir avec moi… fit Chemsa rougissante. Je veux dire… Je me promène souvent dans la ville. J-je connais un peu !

Chemsa se proposait au vu de ses petits passe-temps. Elle commençait pour le coup à bien connaître les lieux et elle pourrait sûrement aider Cynron pour prendre des points de repères dans la ville, que ça soit au moins près de la planque pour commencer.

- En-enfin… je suppose, fit-elle gênée.  


۞ • ۞ • ۞ • ۞



Merci Hilel ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 754

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)   Lun 20 Aoû - 0:36

 
POP.

Hilel montrait peu de curiosité concernant son pays natal, ce qui n'était pas surprenant sachant qu'il y avait déjà été. Et puis il pouvait se douter de ce que pouvait être un pays sur le point de perdre une guerre. Il écoutait néanmoins même s'il ne répondait pas, Chemsa était intéressée et cela pouvait aussi lui en apprendre un peu plus sur lui. Le palais, donc, il était assez fort pour être garde au palais. Il s'en serait bizarrement douté, il avait cette carrure. Mentalement il se fit la remarque que si là-bas c'était strict, ici c'était un peu tout autre chose. Bien sûr il y avait des règles à suivre mais il s'agissait là de règles de communauté. Pour que tous puissent vivre ensemble car même Hilel pouvait concevoir qu'une cohabitation pouvait être compliquée entre certaines personnalités.. Enfin, la juste formulation serait peut-être « surtout Hilel » à cause de cette même personnalité.

Après ces explications, Cynron répondit à sa question. Il n'était donc que là depuis peu. Et, ce fut logique qu'il ne connaisse pas bien la ville. Une bonne mémoire était un atout utile. Lui-même aurait pu lui faire un tour de la ville, après tout, il fallait bien quelqu'un. Néanmoins, Chemsa se proposa la première. Un peu dans le doute, mais cela allait parfaitement à Hilel.

«  Je te laisse cela alors, mais si l'un de vous deux à des questions, demandez moi ou à Azzam.  »

Parce qu'il n'étaient là que depuis 5 jours. Cela laissait quand même le temps de connaître une certaine partie de la ville, surtout avec le caractère exploratoire de la demoiselle. Hilel lui était présent depuis plus longtemps et puis surtout, ce n'était pas la première fois. Il fini d'ailleurs son thé.

«  Sur ce, je vais me reposer. Je compte sur toi, Chemsa.  »

Son bras le lançait un peu. La situation n'avait pas vraiment aidée. Mais ce n'était pas grave, c'était réglé à présent. Il se dirigea vers sa chambre. Il avait dormi la nuit mais encore plus de repos ne lui ferait aucun mal, il sentait qu'il avait besoin de dormir de toute façon, en plus de ne plus être très habitué à être éveillé à cette heure… Ha Hilel, quel mauvais rythme de sommeil tu as.




Après être apparu comme un sauveur /pan Hilel quitte le RP, il est fatiguey le pauvre.
Vous pouvez continuer ou mettre un terme, comme vous voulez~.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre de la troupe des voleurs

۞ 1ère apparition : 27/05/2016

۞ Rukhs : 193

۞ Localisation : Figure toi que je me suis perdu, mon jeune ami

avatar
Cynron
Membre de la troupe des voleurs

MessageSujet: Re: Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)   Ven 31 Aoû - 2:18

Le malaise s'était dissipé. Que ce soit dû à la présence d'Hilel ou à son caractère ouvert, la rouge faisait en sorte de mettre Cynron plus à l'aise. A moins qu'elle ne se soit juste résignée à l'idée de travailler avec lui ? En même temps, il devait faire un peu pitié. Il devait être semblable à un enfant qui se rendait pour la première quelque part sans être accompagné de ses parents. Il était encore trop tôt pour tirer ce genre de conclusions, mais il aurait du mal à s'intégrer. Il avait toujours été comme ça. C'était plus sa manière de penser qui causait cela qu'une grande timidité. Il partait du principe que répondre aux questions qu'on lui posait, même si cela ne le réjouissait pas forcément, suffisait. Mais c'était probablement quelqu'un de bien au fond. Même si sa froideur pouvait en rebuter plus d'un et qu'il pouvait se montrer assez désagréable quand on cherchait à trop s'immiscer dans sa vie privée. Mais tout n'était pas perdu. Il savait encore fait preuve de bon sens et savait qu'il devait changer. Dommage qu'aucune étincelle de détermination ne fut perceptible dans ses yeux. Et non, ce n'était pas en prenant une bonne résolution que Cynron allait devenir expressif. Avait-il réellement envie de changer ?

Quand enfin il répondit à la fanalis, il vit bien que l'enthousiasme dont elle faisait preuve à l'idée d'en apprendre plus sur un autre pays était retombé. Si elle était du genre à aimer voyager, tans mieux, mais il doutait qu'elle puisse trouver quelque chose d'intéressant à Parthevia. Il aurait pu aussi lui préciser que cela faisait longtemps qu'il n'y était pas allé mais on passait déjà à un autre sujet. Puis il avait entendu dire que, depuis la chute de l'Empire, plusieurs groupes de malfrats avaient commencé à établir leur base dans le pays. Ils n'avaient pas besoin d'aller jusqu'à là pour trouver les ennuis... Les deux imbéciles sur lesquels ils étaient tombés un peu plus tôt étaient un exemple de charmants individus qu'on avait la chance de voir à Reim.

Après avoir avoué à Hilel qu'il ne connaissait pas très bien le pays, la fanalis se proposa pour le lui faire visiter. Il fallait dire que deux trois jours ne suffisait pas pour faire le tour de Reim, sans oublier qu'il n'avait pas eu la tête à sortir. La proposition de Chemsa était donc la bienvenue mais ce n'était pas vraiment à lui de décider. Il regarda à nouveau le chef de la troupe de voleur. Même si ce dernier avait maintenant un peu plus de raison de lui faire confiance, il avait d'abord vu le blond comme un danger potentiel pour la jeune fille. Mais il n'y eut pas de problème de ce côté-là.

Etant encore capable d'un minimum de savoir-vivre, Cynron alla laver sa tasse dans la cuisine avant de l'essuyer et de la ranger.

« D'accord. Je te suis, Chemsa. »

Et sans un regard en arrière, il attendit que la rouge sortit pour en faire de même. C'était un peu froid mais il n'avait pas besoin de s'attarder plus longtemps. Il n'allait pas tarder à revenir...

Maintenant qu'il faisait partie de la troupe.


[RP terminé]

۞ • ۞ • ۞ • ۞



Seins ronds et ta poitrine doucereuse
Reviennent à moi les femmes pleureuses
Jalouses d’un bel homme travesti
Pourvu d’un charmant ouistiti



Bandant son arme, il se tient prêt
Cynron, en joug, porte l’attaque
Il l’a prise depuis la raie
Vivement dimanche de Pâques


[Dame Maeko, Ode à Cynron]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plus grincheux tu meurs ! [Chemsa & Cynron Lucis] (8 ath-thania 1002)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» AZAZEL ◭ Pile tu meurs, face je te tue !
» Kane || "Si tu veux être apprécié, meurs ou voyage"
» Noctis Lucis Caelum~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: 
Les terres fermes
 :: Continent Ouest :: Empire Reim :: Remano :: Rues marchandes
-
Sauter vers: