AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Abandonné ! Les prémisces d'une "adorable" relation entre un maître et son esclave- PV Émiliara (01-07-1002)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 194

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Abandonné ! Les prémisces d'une "adorable" relation entre un maître et son esclave- PV Émiliara (01-07-1002)   Jeu 23 Juin - 13:07

Allez là : http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com/t1182-les-premissses-d-une-relation-maitre-esclave-un-peu-tordues-prise-2-avec-emilliara-et-najma#10205

Boom-boom, mais quel bruit horrible, ma tête va exploser.   Je papillotai les yeux et, aveuglé par la lumière venant d’une fissure face à ce qui m’apparaissait être une fenêtre d’une petite chambre que je ne reconnaissais pas, je mis ma main en visière et je chignai :

-Mais éteignez moi cette lumière, bordel, et laissez-moi tranquille ! Quelle vie de merde, fais chier. Et je suis où…   Est-ce que…

*M’aurait-on kidnappé pour avoir des informations sur l’Empire ou sur mes entreprises personnelles ? Était-ce ce groupe de mage qui prétende ne pas s’intéresser à moi ou…*

La main toujours en visière, j’observai la pièce qui m’entourait. Une pièce simplement décoré tout en bois qui n’avait rien à voir avec le palais. Ça semblait une de ces auberges miteuse qu’on retrouvait au village. Mais qu’est-ce que je foutais ici ? Mes épaules se crispèrent. Je n’avais peut-être pas été kidnappé, j’avais peut-être vécu pire, on m’avait peut-être violé ! Combien de jeunes femmes ne rêveraient pas de devenir l’héritière d’un prince. Je frissonnai et tentai de me lever. Peu adroit, sûrement drogué ou je ne sais quoi, jetomber sur la couette qui me fit glisser au sol dans un bruit assourdissant. Sonné je me relevai pas tout de suite jusqu’à temps que je sente sur flanc… une présence ! Je me retournai d’un coup. C’est alors que je la vis la petite vicieuse. Je me reculai sur mes mains et pointai la demoiselle aux cheveux blancs assoupie dans les draps à côté… de quelques bouteilles qui empestait l’alcool ! Cette bougresse m’avait saoué pour obtenir ma semence, je le savais !
D’un coup violent, je lançai sur la demoiselle un oreiller, la pointai du doigt  et ramenai la couverture vers mon corps nu, en hurlant :


-TOI! Sale vicieuse ! Qu’est-ce que tu m’as fait et…

Hurler ainsi me donnait mal à la tête. Je fronçai des sourcils et éructa. Quelle histoire ! Je soupira en croisant les bras.

-D’ailleurs, t’as fait quoi de mes vêtements et de ma lance baka de pute ? Et on que veux-tu de moi, mon argent ? Mes titres ? Des informations RÉPOND-MOI BOUGRESSE!

*Je ne me souviens plus de rien après ce moment où j’ai quitté les jardins où j’avais confronté la sorcière. M’avait-elle fait… suivre ?*

J’émis un petit cri de rage et je tentai à nouveau de me lever, mais sans espoir, mon corps était lourd de fatigue. J’abdiquai. Je montai la couette sur ma tête et pleurnichai :

-Laissez-moi tranquille!

*Pourquoi je ne me rappelle de rien !*





Merci Naya pour son excellent travail :)


Dernière édition par Hakuryuu Ren le Sam 14 Jan - 3:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 06/04/2016

۞ Rukhs : 22

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Là où mon crétin de Maître se trouvera.

avatar
Emilira

MessageSujet: Re: Abandonné ! Les prémisces d'une "adorable" relation entre un maître et son esclave- PV Émiliara (01-07-1002)   Dim 31 Juil - 0:18



Avec Hakuryuu Ren


Les prémisces d'une "adorable" relation entre un maître et son esclave
À quel moment de notre vie on peut déclarer officiellement que la vie est une pute ? D'accord, ça pourrait être pire comme situation, mais il n'empêche qu'Emi ne savait pas si la sienne était à envier ou pas. Être passé d'esclave à vendre à esclave d'un soi-disant noble... même le narrateur ne saurait dire ce qui est mieux dans son cas. Au moins, elle avait regagné un peu de liberté en ayant un Maître -quoi qu'alcoolique apparemment. Cependant, cela n'empêchait pas la demoiselle de rêver de pouvoir foutre le camp au loin et de pouvoir faire ce qu'elle veut.

Quoi qu'il en soit, la soirée d'hier avait été pas mal arrosée et la voilà à devoir veiller sur cet ado qui dormait à poing fermé dans le lit de la chambre d'une auberge de piètre qualité, tout en partageant la couverture. D'ordinaire, elle se serait endormie dans un coin contre le mur, mais le soir de la veille l'avait bien épuisée et elle avait vraiment besoin de rattraper un peu de son sommeil. Considérant surtout qu'elle aurait bientôt à expliquer ce qui s'est passé.

Emportée dans une torpeur quelque peu légère, elle se reposa jusqu'à tant qu'elle entende la voix de son Maître et qu'elle reçoive un oreiller en plein visage.

- TOI! Sale vicieuse ! Qu’est-ce que tu m’as fait et…

Grognon à ce que je vois. Mais Emi pouvait aussi jouer cette carte là aussi. Autant lui rafraîchir la mémoire, alors. Heureusement qu'elle avait gardé ses vêtements. Comme ça, elle n'avait pas à mettre la couverture sur elle pour se couvrir, comme ce puceau venait de faire. Elle se leva en laissant l'oreiller tomber sur le sol et tourna son regard perçant sur lui, tandis qu'il continuait sur sa lancée:

- D’ailleurs, t’as fait quoi de mes vêtements et de ma lance baka de pute ? Et on que veux-tu de moi, mon argent ? Mes titres ? Des informations RÉPOND-MOI BOUGRESSE!

S'approchant de lui, elle le prit par la peau de l'oreille, quelque peu sur les nerfs:

- On va mettre les choses au clair, parce que t'as l'air de te souvenir de rien, ok ? T'étais saoul et t'as fait le con devant tout le monde pendant une bonne partie de la soirée. C'était pathétique. Je ne suis pas une pute -encore moins la tienne- mais une esclave que t'as acheté sous l'effet de l'alcool. Donc t'es rendue mon Maître, mais je te préviens tout de suite, ça me fait chier de devoir veiller sur un sale gosse. C'est clair maintenant ?

Emi n'est pas le genre de fille à faire dans la dentelle ou à se comporter de façon noble ou quoi que se soit. Elle était authentique et honnête dans sa façon d'être. Ah la la... pourquoi ? Si seulement elle se souvenait de son propre titre de noble à Babylone.

- D'ailleurs, le fait que tu aies de l'argent, des titres ou des infos ne m'intéresse pas. Si c'était possible, je te foutrais un coup de pied dans le cul et je lèverais les voiles pour être ailleurs que ici et te laisser avec les putes de cet endroit puisque ça avait l'air de te plaire ici. Pauv' con.
© Joy



Amnesic Lady


Ma mémoire est en pièces. Cela ne m'importe guère, mais pourtant une partie de moi se demande ce qui est caché au fond de mon âme. Le saurais-je un jour ? - Thème musical

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC5N730ToaPOeTZ_xsGXJmPw

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 194

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: Abandonné ! Les prémisces d'une "adorable" relation entre un maître et son esclave- PV Émiliara (01-07-1002)   Jeu 25 Aoû - 3:24

[HRP: Attendons de voir si le Coup du Destin se poursuit un jour sinon... improvisions sans trop non plus faire faire à des gens qui ne le savent pas des actions qui n'ont pas faire et puis tu peux lui mentir. :p Bonne lecture en tout cas ! C'est un cas un peu particulier ce rp qui découle d'un Coup inachevée. Faisons de notre mieux.]

Cette femme semblait avoir tout un caractère et ne se laissa pas intimider par mes jérémiades.

Elle fonça à ma direction et me prit par les oreilles. J’ouvris grand les yeux quand j’entendis les confessions qu’elle avait à me faire :


Émiliara:
 

Aucun son ne sortit de ma bouche. J’avais l’air encore d’un idiot, la bouche ainsi grande ouverte. C’est alors que je poussai la jeune fille et, titubant, j’attrapai mes vêtements qui trainais de part et les mis maladroitement, les joues mouillées de larmes.  Je pris aussi ma lance qui était par terre. Je la mis dans ma ceinture, à sa place.  Puis, je fouillai dans mes poches : il n’y avait plus un sou ! J’avais vraiment tout dépensé mon argent en alcool et… dans son « achat » ? Comment la croire ? Je la pointai du doigt et je criai :

-Prouve moi que ce que tu dis est vrai et que tu ne m’as pas seulement volée et…

Le ton de ma voix me faisait mal à la tête. Elle devait avoir raison, je reconnaissais les symptômes d’une prise abusive d’alcool, mais pourquoi en étais-je arrivé là ? Je m’assis au pied du mur, la main appuyée contre le front. Ça tournait !

Émiliara:
 

Elle savait donc pour mon titre de prince ? Qu’avais-je dit d’autre ? La couleur de mes sous-vêtements ? Mes envies de meurtre ? Rah! Ça m’énervait le néant..

Enfin, ce qui était fait était fait… je ne pouvais rien y changer. D’une voix qui se voulait plus calme, la tête toujours penchée, je murmurai :


-Un ancien ami à moi voudrait tellement que je t’affranchisse. Il serait dans tous ses états de savoir ce que j’ai fait mais bon, comme je te l’ai dit, cet ami n’existe plus pour moi.

J’essayais une nouvelle tactique… gueuler ne m’apportais jamais rien, généralement. Sauf avec Judal qui ricanait toujours comme un obsédé à chacun de mes délires. D’ailleurs, qu'est-ce que Judal pensera de cette histoire ? Il n’avait jamais parlé d’inclure quelqu’un dans nos projets, il la fera tuer si elle le fait chier, où il jouera avec elle ou PIRE, il l’utilisera pour m’utiliser.  Je soupirai, je me sentais coincé et je détestais ça !

Je relevai la tête et la regardai dans les yeux pour la première fois depuis mon réveil « pathétique » comme ma dernière soirée pour utiliser ses mots. Ses iris émeraude étaient magnifiques sans parler de sa chevelure blanchâtre. Elle m’était étrangement familière. Peut-être qu’elle allait m’aider à me souvenir de ce qui s’était vraiment produit ce soir-là. Je devais me calmer. J’avais déjà assez été ridicule comme ça. Si Naya me voyait en ce moment, elle devait me trouver ridicule… Non il ne fallait pas que je pense à Naya… son souvenir me rendait fou. Comment avais-je pu être aussi naïf ? Judal tuerait tous ceux qui s’interférerait entre nous et nos projets.

Mon regard se voila. Et pourtant, je le suivais, pourquoi? [/i]

-Pour le pouvoir.murmurais-je par accident avant de toussoter et de déclarer avec plus de consistance :

-Racontez-moi tout et je vous nourrirez convenablement.  Qu’importe que je sois votre maître, votre amant ou je-ne-sais-quoi, je ne vous laisserai pas mourir à moins que vous soyez vraiment une voleuse ? Ou pire, une espionne de mes nombreux ennemis? C’est ce que je saurai bientôt. J’attends de vous une parfaite honnêteté sans quoi je vous laisserai mourir au bord de la route. Ai-je été clair ?

*Pour la nourriture, on mettra ça sur le compte de l’Impératrice, tiens ! Pour la faire chier.*

C’était la première fois depuis mon éveil que je pouvais dire avoir déclaré quelque chose qui
avait du sens.  Mais je sentais que mon calme ne tiendrait pas après ce qu’elle m’apprendrait. Je sentais que j’étais dans la merde jusqu’au cou…

Mon ventre gronda. Tiens, j’avais faim moi-même. C’était bon signe, cette gueule de bois allait passer… Je pourrais enfin reprendre mes plans de vengeance… Mais ça, je ne lui en parlerai pas, pas encore. Et pour Judal, on verra bien, il était si imprévisible.


-Sinon, à part être esclave, tu es bonne à faire quoi ?

Après les promesses pour appâter le loup, allons dans le vif du sujet,  « quelle utilité as-tu. Je voulais voir où je devais la placer dans mes plans » pour qu’elle ne me nuise pas trop parce que si j’avais bien compris, elle allait toujours devoir me suivre ? Quelle plaie !Je soupirai. Et me relevai, m’étirant et baillant.

*Quelle journée de merde.*





Merci Naya pour son excellent travail :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Abandonné ! Les prémisces d'une "adorable" relation entre un maître et son esclave- PV Émiliara (01-07-1002)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Khadafi joue au fanfaron. Il cite même Saddam Hussein dans son délire.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: Archives-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: