AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 24/02/2018

۞ Rukhs : 25

Tomoe
Tomoe
VAGABOND ET CHASSEUR

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] Empty
MessageSujet: Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]   Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] EmptyLun 27 Aoû - 15:59

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver
Un territoire enneigé, parfait d’arbre mort attendant leur renaissance et de petits animaux attendant d’hiberner, s’ils hibernaient. On pouvait aussi facilement remarquer les nombreuses traces de pas dans la neige. La guerrière courrait, un enfant brûlé dans les mains, un petit. Les flammes avaient attaqué un village, en pleine hiver oui. C’était étrange… Pourtant c’était bien vrai.

Enfin Tomoe n’avait pas vraiment le temps de penser à ça, elle courrait de toute ses forces. Sa hallebarde dans une main, un enfant dans l’autre. C’était rude et fatiguant, la neige la ralentissait tellement mais l’enfant souffrait, elle ne pouvait pas s’arrêter, il fallait quelqu’un pour le soigner. Elle n’espérait seulement que le jeune garçon n’aurait aucune séquelle de ses brûlures… Ne pensant même pas à elle, poussant ses muscles à toujours continuer, le gamin devait survivre.

A vrai dire le feu n’avait tuer personne au village, seulement des légers blessés si on ne comptait pas cet enfant, et Tomoe qui avait dû traverser une fenêtre se blessant le bras au passage. Mais là-bas, ni le bandit qui l’avait aidé ni les villageois n’avaient de compétences en médecine. La guerrière avait décidé de le prendre avec elle et de trouver de l’aide dans les environs le plus vites possibles, mais les plaines de Kou étaient plus grandes qu’elle ne l’avait jamais pensé, elle qui voyageait beaucoup pourtant. En tout cas pour le moment courir était sa seule option, elle ne voulait pas voir l’enfant mourir pour si peu. Elle courra encore une bonne demi-heure, mais après ça elle n’en pouvait plus.

La brune s’écroula au sol, en hyperventilation. Ses jambes ne voulaient plus répondre, trop d’effort. Que faire ? Il n’y avait rien ici, juste la neige, les arbres morts et des moutons… des moutons ? Un berger se trouvait ici alors…


Tomoe trouva alors la force de se relever, repérant alors la caravane dudit berger. Elle marcha lentement et difficilement jusqu’à la caravane, arrivé à sa hauteur elle trébucha et se plaqua contre la roue de cette dernière. Quelqu’un apparue alors devant elle, Tomoe releva son regard.

- Il est… blessé, fit-elle, essoufflée.

@Zestry



Dernière édition par Tomoe le Jeu 20 Sep - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 15/08/2018

۞ Rukhs : 13

Mohana Shanti
Mohana Shanti
MAGICIEN VIOLET

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] Empty
MessageSujet: Re: Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]   Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] EmptySam 8 Sep - 12:38

Poor childrenMohana & TomoeLe nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver...



Avec légèreté, des flocons de neige tombaient du ciel et venaient recouvrir les plaines de l'empire Kou d'un épais manteau blanc, s'étendant jusqu'à perte de vue. Les arbres étaient dénudés de leur feuillage et il fallait creuser dans le sol froid pour trouver quelques brins d'herbe. Comme chaque hiver, Mère Nature s'était endormie silencieusement, laissant place à des paysages doux, lumineux et d'une blancheur sans pareil. Cependant, la beauté des lieux entravait grandement les voyageurs, rendant leur traversé longue et délicate.

Bien entendu, Mohana n'en faisait guère l'exception. Le voyage était encore loin d'être terminé... Devant voir un noble client pour renouveler son traitement annuel, le mage avait déjà deux jours de retard. Malgré cela, il ne s'épargnait pas quelques pauses.

Assis au bord de sa charrette de transport, qui lui faisait office de lieu de repos lors de ses déplacements, et vêtu de son long manteau en laine qu'il chérissait tant, le noiraud veillait sur son petit troupeau, attentif à leurs moindres déplacements.

Les deux moutons adultes flânaient paisiblement, profitant de cette halte pour se reposer les gambettes, tandis que le plus jeune gambadait avec énergie, se roulant dans la neige et sautant sur plusieurs mètres. Équipés de leur épaisse laine, les animaux ne craignaient guère le froid.

La plaine était silencieuse et aucune habitation n'apparaissaient à l'horizon. Cette route n'était pas très fréquentée lors de la saison froide, Mohana ne risquait pas de faire de mauvaises rencontres en chemin.

Normalement.

Autant dire qu'il fut assez surpris d'entendre la neige craqueler sous le poids de quelques pas non loin de lui. Des pas qui se rapprochaient doucement, mais sûrement de sa caravane. Le mage se leva et s'aperçut qu'une jeune femme, exténuée et blessée, venait à sa rencontre. Dans ses bras se tenait un enfant haut comme trois pommes, brûlé de parts et d'autres. Les plaies d'ors et déjà infectées n'étaient pas belles à voir...

Ne se posant guère de question, Mohana tendit les bras pour récupérer l'enfant.

- Je vais m'occuper de lui. Entrez.

Il emmena le petit à l'intérieur de sa caravane de fortune et vint le poser sur son lit de paille, à l'abri de la neige.

L'urgence de la situation ne lui laissant guère le choix, Mohana allait devoir recourir, en grand partie, à sa magie de soin.

Accompagné de ruhks blancs, le noiraud parvint assez rapidement à maîtriser l'infection et à nettoyer les plaies teintées d'un rouge vif. Une peau délicate et fragile vint se tisser par dessus les brûlures traitées, laissant tout de même de vilaine marques partout sur le corps de l'enfant. Ces cicatrices allaient le suivre toute sa vie... Mais au moins, il allait survivre.

Les cas de brûlures graves n'étaient pas étrangers à Mohana et ce petit homme n'allait, malheureusement, pas être son dernier cas. Les soins impératifs n'avaient pris qu'une heure. L'enfant devait encore souffrir, bien qu'inconscient, mais il était sauvé. Le noiraud comptait lui concocter une crème apaisante. En attendant que le remède ne soit fait, un sort assez simple jouer un rôle anesthésiant.

S'essuyant le front d'un léger coup de manche, le mage de vie se tourna vers la jeune dame. Il lui avait proposé ultérieurement de s'asseoir avant de se consacrer entièrement au petit garçon. Pendant une heure, il s'était vu contraint d'oublier son existence... Il était grand temps de vérifier ses blessures.

- L'enfant est sauf. Il a encore besoin de quelques soins et de beaucoup de repos, se penchant légèrement vers elle, il tendit la main vers l'inconnue. Je vais m'occuper de vous aussi. Puis-je voir votre bras ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 24/02/2018

۞ Rukhs : 25

Tomoe
Tomoe
VAGABOND ET CHASSEUR

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] Empty
MessageSujet: Re: Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]   Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] EmptyLun 24 Sep - 19:22

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver
- Je vais m’occuper de lui. Entrez.

Soulagement interne pour Tomoe, l’enfant allait recevoir des soins. Enfin du moins le berger semblait confiant quant à l’affirmation précédente. La guerrière se leva tant bien que mal et boîta de fatigue jusqu’à l’intérieur de la petite maison roulante. Elle se posa où elle pouvait, et attendit tout le temps qu’il fallait pour que le petit soit soigné, enfin du moins elle espérait. Elle resta de marbre tout le long du procédé, bien qu’intérieurement elle était un peu inquiète. Mais elle ne dit rien, ne fit rien car le médecin de fortune avait sûrement besoin de se concentrer. Il sembla invoquer la magie de ce que Tomoe en voyait.

Le médecin appliqua différentes choses sur la peau brûlée du jeune homme, des choses qu’elle ne connaissait pas vraiment d’ailleurs. Mais la guerrière ne savait pas soigner, ça lui faisait sûrement défaut. Comme ici même. Il revint vers la brune, s’essuyant le front ayant fini.

- L’enfant est sauf. Il a encore besoin de quelques soins et de beaucoup de repos, il se pencha vers Tomoe, il tendit la main vers elle. Je vais m’occuper de vous aussi. Puis-je voir votre bras ?



Tomoe regarda le noiraud, d’un air neutre, en bougeant pas d’un pouce.

- Il n’aura pas de séquelle ?

La brune détourna son regard, un peu gênée. Il pourrait trouver ça vexant, peut être… Elle défit les lacets du haut de ses vêtements, agrémentés par des gantelets métalliques. Si l’armure de Tomoe avait un défaut majeur, c’était celui-ci : Elle devait se mettre torse nue si elle voulait découvrir ses bras, celui blessé notamment. Et malgré tout sa nudité ne la gênait guère n’étant, selon elle, plus une femme mais une guerrière. Elle mit son bras sanglant en évidence, regardant dans le vide.

- J’ai dû traverser une fenêtre, fit-elle, neutre.

La douleur était une épreuve rude et psychologique. Tomoe l’avait vécu de nombreuse fois. Elle avait dû se blessée, se maltraitée elle-même pour devenir la guerrière qu’elle est aujourd’hui. Elle était pourtant restée douce, et son regard n’inspirait aucune menace malgré son impartialité.

Ses yeux se posèrent sur le noiraud, sans l’ombre d’un sentiment apparent.

- Merci, fit-elle simplement.

Elle lui était reconnaissante, elle espérait pouvoir l’aider en retour.

@Zestry

Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 15/08/2018

۞ Rukhs : 13

Mohana Shanti
Mohana Shanti
MAGICIEN VIOLET

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] Empty
MessageSujet: Re: Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]   Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] EmptyLun 4 Fév - 0:24

Poor childrenMohana & TomoeLe nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver...



Mohana plongea son regard couleur miel dans celui de la jeune guerrière lorsque celle-ci posa sa question concernant l’enfant. Il réfléchit quelques instants avant de cligner des yeux. L’enfant était désormais sain et sauf, mais de là à dire qu’il n’aurait aucune séquelle…

La brunette sembla quelque peu gêné. Elle retira le haut de ses vêtements ainsi que son armure pour laisser paraître la blessure de son bras. Elle expliqua d’un ton neutre qu’elle avait traversé une fenêtre, ce qui expliquait les bris de glace présents. Le mage analysa brièvement la plaie sans pour autant la toucher. En comparaison à l’enfant, cette blessure était légère, mais méritait tout autant d’attention.

La jeune femme laissa échapper un merci, tandis que le noiraud retirait son manteau. Il vint le poser sur les épaules de la demoiselle pour qu’elle ne prenne pas froid.

- J’imagine que vous devez être tenace, mais il serait malheureux que vous attrapez froid, annonça Mohana tout en prenant délicatement le bras entre ses mains, y jetant un coup d’oeil plus précis. Je vais retirer les quelques éclats de verre, cela risque de faire un peu mal…

Le mage s’équipa d’une sorte de pince à épiler et s’attèla à sa tâche, retirant chaque morceau avec précaution.

- Concernant l’enfant, je ne peux malheureusement pas vous assurer qu’il n’aura aucune séquelle. Il a été grièvement brûlé et gardera des marques sur le corps. La douleur éprouvée peut tout aussi bien laisser quelques cicatrices psychologiques… Ce genre d’événement est traumatisant pour n’importe qui… Tout du moins, c’est le constat que je peux faire à l’heure actuelle, seuls l’avenir et Mère Nature savent de quoi est fait demain.

Mohana posa la pince à proximité et traita la plaie avant de la recouvrir d’un bandage. Il tourna légèrement la tête vers l’enfant endormi sur le lit de paille.

- Vous sembliez épuisé à votre arrivée, vous devez venir de loin ?... Vous pouvez vous reposer ici. Je peux préparer du lait chaud ou un potage, si cela vous goûte ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 24/02/2018

۞ Rukhs : 25

Tomoe
Tomoe
VAGABOND ET CHASSEUR

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] Empty
MessageSujet: Re: Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]   Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] EmptyVen 31 Mai - 18:39

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver
Le médecin resta silencieux quant à la question de Tomoe, une détresse sembla se dessiner sur le visage de la guerrière pendant que le mage regardait la plaie ensanglantée. L’homme, plutôt de nature, retira son manteau avant de l’installer sur les épaules de la jeune femme. Une légère chaleurs l’envahit alors, contrastant avec le froids mordant et cruelle de dehors. C’était agréable, elle ne pouvait le nier, mais ses pensées étaient absorbées par le statut de l’enfant, et sa dette qu’elle avait désormais envers le noiraud.

- J’imagine que vous devez être tenace, mais il serait malheureux que vous attrapiez froid, fit-il tout en commençant les soins. Je vais retiré quelques éclats de verre, cela risque de faire un peu mal…

Tomoe hocha la tête, par remerciement et compréhension. Le mage attrapa une pince, et commença à retirer les morceaux de verres. C’était douloureux en effet, mais la guerrière ne bronchait pas. Une bien moindre douleur comparée aux coups reçu lors des entraînements, des rabaissements encaissés et du manque d’appartenance ressentit. Tomoe était seule, elle était une voyageuse mais se battrait pour son pays natale. Traverser contrées et pays l’avait fait penser qu’elle rencontrerait des gens créerait des liens. Mais la solitude l’a rattrapait souvent.

- Concernant l’enfant, je ne peux malheureusement pas vous assurer qu’il n’aura aucune séquelle. Il a été grièvement brûlé et gardera des marques sur le corps. La douleur éprouvée peut tout aussi bien laisser quelques cicatrices psychologiques… Ce genre d’événement est traumatisant pour n’importe qui… Tout du moins, c’est le constat que je peux faire à l’heure actuelle, seuls l’avenir et Mère Nature savent de quoi est fait demain.

Le poings de la guerrière se serra, écrasant le col de sa petite armure. Elle n’agréait à aucune sorte de croyance, mais son cœur priait pour l’enfant. Les bouts furent ensuite tous enlevés, la plaie fut pansée et bandée. La jeune brune fit des tours de bras, comme pour s’adapter à la sensation du bandage, puis remit son armure comme il faut, redonnant le manteau au jeune homme.

- Vous sembliez épuisé à votre arrivée, vous devez venir de loin ? … Vous pouvez vous reposer ici. Je peux préparer du lait chaud ou un potage, si cela vous goûte ?

Elle hocha la tête à nouveau, quelle malotrue serait-elle que de faire un caprice après tant de bonté venant d’un inconnu… Finalement se leva, se plaçant droite en face de lui. Elle se pencha légèrement, dans un salue traditionnel de Kou, toujours aussi droite, les yeux fermés.

- Merci infiniment, dit-elle simplement. Si je peux vous aidez en quoi que ce soit, n’hésitez pas, je vous en prie.

On pouvait sentir une certaine gênes dans le comportement de la brune, elle avait un peu de mal socialement dû à son côté introvertie. Le noiraud prépara donc une boisson chaud.

- Je viens de Kou… plus tôt aujourd’hui, je suis arrivée dans un village mais celui-ci a étrangement brûlé. J’ai trouvé l’enfant dans les flammes avant de courir chercher de l’aide. Vous l’avez sauver, merci encore.

Après tout ça il manquait quelque chose, la manieuse de hallebarde ne s’était pas présentée.

- Je m’appelle Tomoe.

@Zestry

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] Empty
MessageSujet: Re: Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]   Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï RP
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: 
Les terres fermes
 :: Continent central - Est - Empire Kou :: Forêts et prairies
-
Sauter vers: