AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Dim 6 Mar - 12:04


       
       
       

       
L'épopée de Jin Jiha
       Né à Kou x 29 hiver x  Capitaine x Vise le rang de général

        Bibliothèque du Palais Royal
       


Il n'avait pas fait un temps pareil depuis un moment. Le soleil était ardent et englobait tout le pays. Ce fut la première fois depuis un moment qu'une canicule comme celle-là n'était pas arrivé. À l'extérieur les magnifiques fleurs du jardin semblaient pourrir petit à petit, et une vague d'odeur putride provenant de l’extérieur assaillit le Palais. Jin pourtant comme à son habitude torse nue avec uniquement sa précieuse veste, suait comme un ours et souffrait de cette chaleur et de cette immondice qu'était l'odeur. Pour garder sa fierté devant les gardes il ne laissait rien paraître et restait stoïque face à eux. Au fond de lui il aurait aimé être avachi à l'ombre avec de la bonne glace fraîche importée du pays le plus froid qu'il puisse exister.

Les hauts gradés devaient donner l'exemple pour soutenir le moral des troupes et en aucun fléchir, rester inflexible face à la douleur. Il passait entre les gardes essayant de leur inspirer de la motivation.
Il continua sa promenade dans le Palais et l'odeur et la chaleur devenaient vraiment problématiques pour lui. Ses yeux se posèrent alors sur un lieu confiné et un peu fraît du palais, la bibliothèque.

Donc pour calmer ses pulsions d'exotisme glacial, il se rendit tranquillement à la bibliothèque mine de rien, s'avança dans l'aile principale et s'avachit discrètement dans un des rayons, à l'ombre. Il retira sa veste, s'étira et se retourna en se rendant compte qu'il n'était pas seul dans ce rayon. Il aperçut une femme qui semblait le regarder depuis quelques bonnes minutes. Il se mit à penser aux conséquences si jamais cette bonne femme se mettait à raconter ce qu'elle avait vu à tout le monde ! Mais un détail troublant fit qu'il se mit à s'attarder sur elle, ses cheveux.

Ses cheveux étaient longs, beaux et argentés. Ils semblaient lisses et doux au toucher, ils dégageaient une aura divine. Et ce n'était pas tout, Jin fit défiler son regard sur son corps et vit tout ce qui lui plaisait chez une femme. Une fine silhouette, de belles jambes, de beaux yeux verts et... du monde au balcon. Son visage était magnifiquement bien dessiné. Elle ressemblait au modèle de la femme idéale selon ses critères.

Ses pensées étaient confuses, d'un côté il y avait les conséquences, de l'autre côté il y avait ses pensées plus que douteuses, et de l'autre côté la possibilité qu'il ait trouvé la femme de sa vie !
Il reprit tranquillement ses esprits, posa sa veste dégoulinante de sueur sur une table, plongea son regard sur celui de la jeune femme, mit ses mains sur ses épaules et lui dit qu'elle avait les plus beaux cheveux qu'il n'avait jamais pu voir jusqu'à ce jour.

Pegi 18+:
 



       

        6ème jour du mois de Oula

 
 


       


Dernière édition par Jin Jiha le Dim 6 Mar - 19:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 192

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : à Kou à partir du 23/08

avatar
Kiyo A. H. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Dim 6 Mar - 18:44

La femme aux cheveux argentés moi quoi !


feat Jin & Kiyo


Un jour de garde comme d'habitude, lorsque Kiyo ne s'occupait pas de la protection ou bien des ordres donnés par le premier prince la combattante prenait de son temps pour parcourir le palais, pour s'entraîner plus qu'il n'en fallait et parfois reprendre les nouvelles recrues qui se comportaient mal et leur faire comprendre la notion de respect. A ce titre la blanche était parfois reconnue au sein des gardes lambda du palais comme quelqu'un de stricte, un peu comme une fille démoniaque qui vous cherchait si jamais vous commettiez un seul acte qui pourrait déshonorer l'armée de Kou. Bien sûr ce genre de propos étaient exagérés même s'il y avait un petit peu de vrai la dedans…

En ce jour il faisait particulièrement chaud mais ce n'était pas pour cela qu'elle s'empêchait de porter sa tenue habituelle, légère armure en guise de haut, son grand haori pâle, gants, protections, son arme.. Elle avait juste pris soin de monter ses cheveux en queue de cheval assez haute pour être plus à l'aise et qu'ils ne lui collent pas à la peau.

Une fois fini sa patrouille la jeune femme se dirigeait vers un endroit qu'elle appréciait bien, la bibliothèque. Elle avait toujours été une combattante émérite mais aussi une femme intellectuelle et cultivée, il fallait bien ça pour elle pour être une subordonnée du premier prince, en plus du fait qu'elle avait appris à lire le toran, sans doute ce que peu de gens avaient fait pour venir jusqu'ici. Avant de s'asseoir à une table elle déposait son arme sur celle-ci, histoire qu'elle ne soit pas gênée. Elle ne la quittait pas bien longtemps en général, c'était souvent comme s'il lui manquait quelque chose, se sentant moins en sécurité…

Kiyo ne s'attendait pas vraiment à être dérangée ici… le bruit de la porte, le grincement la fit relever la tête de son livre qui traitait de stratégies militaires. Un homme venait de rentrer dans ce lieu, d'autant qu'elle sache, elle n'avait pris l'habitude de voir cette tête ici. Cependant son allure lui disait quelque chose, difficile à oublier elle l'avait sans doute déjà aperçu, ou vu aux côtés de son frère aîné. Par contre elle n'avait jamais su son identité. Lui aussi semblait l'observer, et il avait l'air d'ailleurs avoir bien chaud.

Elle l'observa s'approcher d'elle peut-être voulait-il lui parler, un renseignement… Non… Voilà qu'il posa nonchalamment ses mains sur ses épaules, enfin plutôt sur le bout de son armure et son haori en vérité avant de la complimenter sur ses cheveux. La guerrière haussa tout d'abord un sourcil… Clignant ensuite des yeux avant de lui enlever ses mains de ses épaules de force…

«  Je vous remercie du compliment cependant pour qui vous prenez-vous au juste ? On ne touche pas quelqu'un comme ça sans lui demander son autorisation, et il me semble ne pas vous l'avoir donnée !  »

Ses joues avaient pris une teinte légèrement rouge…. Vraiment pur qui se prenait-il ?!

۞ • ۞ • ۞ • ۞

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Dim 6 Mar - 20:02


     
     
     

     
L'épopée de Jin Jiha
      Né à Kou x 29 hiver x Capitaine x Vise le rang de général

      Bibliothèque du Palais Royal
     


(Voici un flot de pensées à la 3ème pers provenant de Jin)

Parce qu'il faut une autorisation ? Se demanda-t-il. Toutes les Onee-San qu'il avait fréquentées dans des bars peu recommandables se laissaient toujours faire... C'était sûrement pour ça qu'il payait avant d'entrer ! Alors ça n'avait rien à voir avec sa musculature quasi divine et son charme... Quelle déception.

Mais passons ! En la regardant de plus près cette femme lui rappelait vaguement quelqu'un, mais en beaucoup plus attractive. Pourquoi pensait-il à ça ! En regardant d'encore plus près elle lisait, avant d'être interompu, un livre qui portait sur... Jin lança un vif regard et vit qu'il s'agissait de stratégie militaire. Peut-être pourrait-il l'aborder en lui parlant de son poste et de ses connaissances ? Non attend ! Une femme en armure qui lit un livre parlant de stratégies militaires... Serait-elle ? Une de ces femmes qui aime les femmes au point d'en devenir des hommes ?

Non attend impossible ! Elle lui aurait déjà cassé les poignées avant de lui trancher la gorge alors qu'elle vient de retirer les mains de Jin de sur ses épaules... elle avait quand même de la force... Non impossible ! Pourquoi rougissait-elle alors ? Si elle rougissait c'est qu'elle était timide (et en plus elle était encore plus mignonne en rougissant) donc qu'elle était impressionnée, ou gênée par Jin !
Un point de régler ! C'est une fille en armure sacrément mignonne qui aime les hommes ! Yosh !


Donc comment lui répondre après la bourde qu'il vient de faire en la complimentant maladroitement, mais quel abruti il était ! Bon ça devait faire deux bonnes minutes qu'il la fixait dans les yeux sans rien dire et elle semblait rougir de plus en plus ou bien s'énerver ? Bref ! S'il ne trouvait rien dans la seconde qui suivit elle le prendrait pour un pervers absolu (ce qui n'est pas totalement faux mais bon qu'y a-t-il de si mal à mater les filles dans leurs bains, c'est la nature de l'homme non ?).

En y regardant de plus près elle lui rappellait vraiment quelqu'un. Un de ses camarades Hisaaki lui parlait souvent d'une petite soeur aux cheveux argentés... et puis ce visage...
Jin se tapa le poing contre la main (le poing vers le haut, la main en bas) et dit :


"T'es la petite soeur d'Hisaaki ? Non ?"




     

      6ème jour du mois de Oula

 


     
Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 192

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : à Kou à partir du 23/08

avatar
Kiyo A. H. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Mer 9 Mar - 23:17

 
La femme aux cheveux argentés moi quoi  !
 

feat  Jin & Kiyo


   
L'homme qui venait de la toucher impunément et de la complimenter ne semblait pas vouloir ressayer de lui toucher à nouveau les épaules, au contraire il avait l'air bien perdu en train de l'observer, et pour Kiyo c'était un petit peu gênant en fait… Voire beaucoup… Les hommes ne l'observaient pas tant que ça,  parfois elle sentait un regard, c'était normal, mais malgré son physique elle restait une sorte de garçon manqué dans sa tête, après tout quand elle était jeune elle s'était même coupé les cheveux pour faire comme si elle était un homme. Depuis elle avait accepté qu'elle était une femme, mais bon, elle avait toujours ce caractère aussi trempé et ne s'empêchait pas de dire ce qu'elle devait dire, en l'occurence de se plaindre de l'attitude du type présent à ses côtés.

Soudainement il semblait se rappeler de quelque chose et il lui demandait, sans se présenter en plus si elle était bien la petite sœur d'Hisaaki. Alors comme ça il connaissait en effet son frère, et celui-ci parlait de lui à ses camarades? Etait-il un de ses soldats ou bien un de ses collègues ?

«  Hisaaki est en effet mon grand frère… et toi tu es ? Pourquoi tu me regardes comme ça ?  »

Clignant des yeux, la guerrière ne se gênait pas pour tutoyer directement cet inconnu du moment qui en faisait de même pour elle.

«  Je ne t'ai jamais vu dans la bibliothèque d'ailleurs… Et tu ne sembles pas rechercher de livre… ?   »

Il ne lui venait pas spécialement à l'idée qu'il faisait trop chaud dehors et que c'était pour ça qu'il était là, elle n'était pas du genre à se plaindre de la chaleur en plus meme si elle la ressentait.  

۞ • ۞ • ۞ • ۞

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Jeu 10 Mar - 19:19





L'épopée de Jin Jiha
Né à Kou x 29 hiver x Capitaine x Vise le rang de général

Bibliothèque du Palais Royal

(bla bla) = sous entendu

Jin comprenait mieux pourquoi Hisaaki ne voulait pas lui présenter sa petite soeur. Quel enfoiré de vouloir se l'accaparer pour lui tout seul ! En y repensant Hisaaki semblait très protecteur envers elle, il ne serait donc pas bienvenu de l'harceler ou même de l'embêter sans arrêt. Il répondit à la jeune femme avec son fameux discours de présentation aux gestes exagérés. Ce discours était selon son maître la façon pour un homme de montrer sa force et sa détermination à la personne en face de lui.

- Moi ? *sourire en coin* Vois-tu.. je suis un glorieux capitaine de l'empire Kou. Je suis l'unique modèle de virilité de cette bande d'incapables ! Je suis celui qui percera les cieux par la force de ses poings ! Je suis en quelque sorte le mentor de ton grand frère (quand il s'agit de beuverie) ! Je suis tout simplement le grand et l'unique Jin Jiha !

À ces mots il finit la main gauche sur la hanche et la main droite pointer vers le ciel avant de reprendre sa veste et de l'enfiler pour enchaîner :

- Et je suis simplement venu me rafraîchir ici un petit instant. Je ne sais pas pourquoi mais je suis sensible à la chaleur. Au fait...

Il tendit sa main vers Fûsoku et eut un large sourire candide sur le visage.:

- Plus sérieusement appelle-moi Aniki et enchanté jeune fille aux cheveux argentés ! Et à toi de te présenter de la même façon !


6ème jour du mois de Oulas









Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 192

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : à Kou à partir du 23/08

avatar
Kiyo A. H. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Jeu 17 Mar - 21:50

La femme aux cheveux argentés moi quoi !


feat Jin & Kiyo


Pourquoi Kiyo avait-elle demandé l'identité de cette personne ? Juste parce qu'il lui avait demandé la sienne ? Parce qu'il lui avait touché les cheveux surtout et qu'il semblait connaître son identité, du moins celle de son frère. Sa manière de se présenter lui fit cligner des yeux, assez ébahie mais¦ dans le mauvais sens du terme¦ un peu trop vantard au goût de la soldate, surtout lorsqu'il se présentait comme un « modèle de virilité » avant de dire qu'il était le mentor de son frère. Elle haussa un sourcil oui comme Hilel s'il était son mentor, son frère lui aurait parlé de lui -¦ ah non pas de combat apparemment ….- Décidemment son aîné s'amusait avec de drôles de personnes… S'il disait la vérité, mais pourquoi ne pas le croire ? Et puis il avait vu assez de ressemblances pour la reconnaître sans vraiment l'avoir bien vue donc…

Donc tout cela pour en venir à son rang et à son prénom, Jin Jiha, capitaine de Kou. Il aurait pu faire une phrase au lieu de faire un espèce de monologue.. Non ?

Ca avait l'air d'un sacré personnage celui-ci, très extraverti ! Comment son frère faisait-il pour le supporter ? Enfin il n'avait pas l'air vraiment méchant juste un peu collant et impoli peut-être. Et encore c'était juste sa première impression mais elles étaient du genre collantes celles-ci. On pouvait lui dire qu'il lui rendait la politesse en lui demandant de se présenter elle aussi tout en lui demandant (ordonnant?) de l'appeler.. Aniki ? Elle haussa un sourcil… Il était sérieux là ?!

Elle serra sa main, et s'il y mettait de la force elle en ferait de même. On pouvait dire qu'elle n'avait pas l'air de croire qu'il était le seul modèle de virilité (Kouen-sama d'abord!) ni qu'il percera les cieux…

«  Aniki ? Pourquoi je t’appellerai Aniki? Et je n'ai pas besoin de me présenter de la même façon. »

Elle soupira avant de se lever, histoire d'être au même niveau que lui.

« Je m'appelle Kiyo Fusoku. Je suis une des subordonnées du Premier Prince, Kouen Ren. Et garde du palais lorsqu'il n'a pas besoin de mes services. »

Est-ce qu'elle devait plonger dans son livre ou bien discuter avec lui ? Et de quoi discuter ?

۞ • ۞ • ۞ • ۞

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Ven 18 Mar - 19:44


 
 
 

 
L'épopée de Jin Jiha
  Né à Kou x 29 hiver x Capitaine x Vise le rang de général

  Bibliothèque du Palais Royal
 
Elle ne se prêtait pas au jeu. Après tout, même Jin lorsque son maître lui demandait de se présenter de la sorte, trouvait ça ridicule et insensé. Maintenant c'était plus une façon amusante de détendre l'atmosphère mais la dénommée Kyo semblait tendu.

- Dommage, tu n'es pas très drôle, mais je ne vais pas te forcer... Donc la subordonnée du boss. marmonna-t-il doucement  

Il ne prêtait plus trop attention à elle mais aux différents bouquins ou parchemins présents dans les étagères. Ce n'était donc pas étonnant qu'elle se trouve dans une section dédiée au livre militaire si elle aussi était une guerrière. D'ailleurs il était tellement obnubilé par ses cheveux qu'il n'avait pas réellement fait attention à sa tenue et à l'arme sur la table qui lui aurait mis la puce à oreille.

Il prit au hasard un des livres portant sur l'art de la guerre de Sun Zi. Il connaissait bien ce bouquin vu qu'il l'avait particulièrement étudié lors de ses classes militaires pour se démarquer des autres éléments. Il y a deux concepts de base dans l'art de la guerre, tout d'abord prendre les possessions de l'adversaire en entier (au début du chapitre III), et les conserver – si possible – intactes, en particulier les civils, car l'ennemi d'aujourd'hui est le sujet de demain. Ensuite, le shi : ce mot renvoie au concept de l'engagement. Ce déploiement repose sur la préparation, le travail, la bonne connaissance du terrain et des forces en présence (par l'espionnage), et l'adaptation aux circonstances. Puis évidemment les cinq règles fondamentales d'une victoire, selon Sun Zi, sont la cause morale, les conditions climatiques, les conditions géographiques, le dirigeant  et enfin l'organisation et la discipline.

Ce livre bien que peu étudié et délaissé à l'encontre de fondement plus brute ou lié à la magie, reste quand même une pierre angulaire de l'enseignement d'un soldat.

Il était complètement plongé dedans et s'assit à côté de la place de la jeune fille.

-Si tu veux vraiment mener à bien ton éducation militaire je te conseille ce bouquin, bien que la couverture ne donne pas particulièrement envie, il s'agit, selon moi, d'un atout très important pour n'importe quel militaire.

Pour se rapprocher un peu plus de Kyo, il allait d'abord reprendre un bon contact en parlant de tout et de rien en commençant par ce qui semblait intéresser la femme. Elle ne semblait pas avoir été formaté à l'humour stupide que Jin pouvait employer, peut-être que quelques histoires drôles sur son passé pourraient lui faire décrocher un sourire ? Mais pourquoi cherchait-il tant à la faire rire ? S'il avait remarqué une chose c'est que le regard de la soldate semblait terne, trop sérieux au goût du capitaine.

Il n'avait aucune idée saugrenue derrière la tête, c'était plus comme un devoir qu'autre chose selon lui. Après tout son frangin faisait ça aussi.

- Viens t'asseoir deux minutes, ne reste pas debout comme ça tu me fais de la peine.

Dit-il avec un large sourire en bouche essayant de gentiment la taquiner.





 

  6ème jour du mois de Oulas









 
Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 192

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : à Kou à partir du 23/08

avatar
Kiyo A. H. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Mar 22 Mar - 11:07

La femme aux cheveux argentés moi quoi !


feat Jin & Kiyo


Le capitaine avait raison, Kiyo n'était pas très drôle. Si elle était capable de se détendre lorsqu'elle ne travaillait pas (si c'est possible) en revanche lorsqu'elle était au palais et devant un inconnu, en train de faire quelques uns de ses passes-temps favoris elle montrait souvent une (trop?) grande discipline et un sens de l'humour plutôt.. mauvais. Quoi que son sens de l’humour de manière générale générale était mauvais… Était-ce vraiment un défaut ? Lui par contre n'avait pas l'air vraiment discipliné… Pour oser appeler Kouen-sama « le boss ». Capitaine ou non, elle allait le réprimander ne serait-ce qu'un petit peu.

«  C'est Kouen-sama.  »

Il se permit ensuite de prendre un des livres déposés sur la table pour le regarder, Kiyo l'observait avant qu'il ne lui donne des conseils sur son éducation militaire. Elle cligna des yeux… Elle avait l'air de ne pas s'y connaître ? Ce n'était pas parce qu'elle paraissait plus jeune que lui ( et elle l'était) qu'elle était moins informée.

«  Bien que je n'ai pas lu tous ces livres j'ai une connaissance de la plupart d'entre eux, cependant tu te trompes je ne suis plus au niveau de parfaire mon éducation militaire je suis plongée dedans depuis que je suis enfant. Mais tu dois le savoir si tu connais Hisaaki-niisan non ? C'est pour les autres soldats.  »

Lorsqu'il l'invita à s'asseoir elle soupira à nouveau.. Comment ça lui faire de la peine ? Il y avait un problème avec le fait quelle soit debout ? Soit, du coup, elle s'assied. Elle n'aimait pas trop être dérangée dans ses activités, notamment dans ses habitudes.

«  Qu'as-tu l'intention de faire ? Tu voulais me parler de quelque chose ? En me demandant de m'asseoir, je veux dire.  »

۞ • ۞ • ۞ • ۞

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Ven 25 Mar - 21:46


 
 
 

 
L'épopée de Jin Jiha
 Né à Kou x 29 hiver x Capitaine x Vise le rang de général

 Bibliothèque du Palais Royal
 
Autant rigoler deux trois minutes avec cette jeune fille et découvrir qu'il s'agissait de la sœur d'un collègue et ami fut amusant, autant la suite le fut moins.
Il eut un léger sourire qu'en elle le repris sur le "Kouen-sama", il s'agissait donc bien d'une coincée d'un niveau supérieur à la normale. Mais lorsqu'elle eut le culot de sortir la phrase :

-"je ne suis plus au niveau de parfaire mon éducation militaire"

Jin bouillonna intérieurement, il peut rigoler de tous mais ne pardonne pas à l'arrogance. Il croisa les jambes avant de prendre le livre et de l'ouvrir. Il fixa la jeune fille quelques secondes avant d'afficher un très large sourire.

- Tu es officiellement une des personnes les plus stupides de ce Palais royal, félicitations.

Avant qu'elle n'eut le temps de rétorquer il frappa le livre contre la table et son expression faciale n'affichait pas de sourire mais des yeux perçants et des sourcils froncés.

- Que dis-tu ? Tu es trop parfaite pour devoir parfaire ton éducation militaire ? Et je ne vais même pas te juger par ce que tu es du sexe opposé, je te respecte pour cela mais... l'arrogance dont tu fais preuve m'exaspère. Dans ce monde il y a deux types de crétins, ceux qui pense qu'après avoir lu quelques livres minables, s'être entraîné un quart d'une vie et savoir manier toutes les armes c'est être un soldat expérimenté. Et il y a la deuxième catégorie, qui pense qui pense que même jusqu'à la mort, la perfection n'est pas accessible et que tout mérite d'être vue pour pouvoir essayer de s'en rapprocher un maximum. Toi tu es une crétine de première catégorie, moi de seconde.


Il se leva brusquement et prit trois autres livres aux couvertures moisis et à l'apparence négligée et couvert de fines couches de poussières.


- L'art de la guerre de Sun Zi, la philosophie du guerrier de Misaki Yuka, une femme en plus ! Les conditions climatiques et météorologiques connus d' Ami Rin et enfin l’étude des terrains d'Akio Akihiko. Ce sont des bases de base, ils sont très bons mais souvent délaissé par ceux qui comme-toi, pensent de plus avoir à apprendre de l'enseignement sacré de la voix du soldat.

Sur ceux il retourna s'asseoir et croisa les bras. L'orgueil rongeait-elle cette personne ?


 

  6ème jour du mois de Oulas









 
Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 192

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : à Kou à partir du 23/08

avatar
Kiyo A. H. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Dim 27 Mar - 12:57

La femme aux cheveux argentés moi quoi !


feat Jin & Kiyo


Est-ce que c'était parce qu'elle était une fille qu'il se permettait de lui dire qu'elle devait compléter son éducation militaire ? Ou même de sous-entendre qu'elle n'en avait pas en voulant lui inculquer les bases ? Sa famille et elle-même avait déjà bien veillé à ce qu'elle soit complètement au courant de la majorité des livres traitant sur le sujet, gardant ainsi un des monopoles des familles de guerriers, peu importe si leur cadette était une fille, elle devait faire pareil voire mieux que son aîné. Elle haussa un sourcil lorsqu'il la qualifia de personne.. arrogante ? Comment ça elle était arrogante ! Savoir ce que l'on vaut et ce que l'on connaît est être arrogant ? Depuis quand ! Elle n'était pas vantarde, juste réaliste, et ça l'irrita.

Il frappa le livre contre la table, la regardant avec des yeux perçants… Elle était sensée avoir peur ? Kiyo, sans vraiment défier son regard ce n'était pas l'endroit si son envie, plongea aussi ses yeux dans les siens, juste pour lui faire comprendre qu'il était loin de lui faire peur. Il parla d'ailleurs de son statut de femme… Elle soupira pour le coup… Est-ce qu'elle avait dit qu'elle était parfaite ?

Lorsqu'il lui cita des noms, elle soupira à nouveau et son regard cette fois-ci lui lançait presque un éclair. Elle ne se priva pas de lui montrer son énervement et elle allait bientôt l'exprimer. Elle souffla un coup, histoire de prendre sa respiration avant de relever la tête vers lui, imperturbable.

«  Déjà, première chose, tu vas te calmer et arrêter de m'insulter.  »

Ses paroles ne laissaient aucun choix à Jin, soit il le faisait soit il subirait son courroux ! Et la colère de Kiyo, mieux valait ne pas l'attiser… !

«  Deuxième chose je n'ai jamais dis que j'étais parfaite et que je savais tout, juste que je n'ai pas besoin que tu m'expliques les bases, ou le simple fait que tu penses que j'en ai besoin est vexant. Je suis peut-être la petite sœur d'Hisaaki-niisan mais nous avons eu exactement la même éducation et je te demanderai de ne pas la remettre en question.  »

On ne se demandait plus comment Kiyo avait réussi jusqu'ici, sa détermination à faire les choses du mieux qu'elle pouvait pour atteindre ses objectifs et sa discipline en étaient les clefs.

«  Troisième et dernière chose, si jamais tu n'es pas persuadé de ce que je vaux, on peut toujours s'arranger.  »

Kiyo la sorcière, Kiyo le démon, voilà les surnoms que les gardes qu'elle avait sous son aile lui affublaient… Et ils n'avaient pas tout à fait tort.

۞ • ۞ • ۞ • ۞

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Dim 27 Mar - 13:41





L'épopée de Jin Jiha
Né à Kou x 29 hiver x Capitaine x Vise le rang de général

Bibliothèque du Palais Royal

Elle soupirait. Quand Jin lui parlait elle soupirait. Enfant gâté à qui on a vanté les mérites, et qui se sent supérieur. Elle n'avait pas détourné le regard à un seul moment et continuait à fixer le capitaine dans les yeux, quelle arrogance pensa-t-il.

«  Déjà, première chose, tu vas te calmer et arrêter de m'insulter.  »

Sur ces mots il lui laissa la parole. Il ne voulait pas non plus apparaître comme un orgueilleux pensant tout savoir et ayant le droit d'insulter la moindre personne sous prétexte d'ancienneté ou d'autres trucs comme ceci. Elle trouvait vexant le fait de lui enseigner les bases, ne savait-elle donc pas que ce n'était pas les enseigner mais les réviser qu'il essayait de faire. Les "bases", comme elle disait, sont ce que les hommes oublient le plus vite une fois sorti de l'école militaire. Elle baragouina quelques détails sur son frère et leur éducation avant d'implicitement proposer, un duel à l'homme peut-être ?

- Intéressant. dit-il à haute voix

Il reposa les livres. Peut-être l'avait-il mal jugé ? Elle semblait avoir plus de cran que la plupart des personnes de ce palais. Mais n'allons pas trop en besogne, se dit-il. Un duel, quelle bonne idée, cela faisait un long moment qu'il n'avait pas tapé sur de la chair. Il oublia alors le fait que Kiyo soit la sœur d'Hisaaki-kun et la dévisagea avec un petit sourire sournois.

- En effet je ne suis pas persuadé, donc passons un accord. Je te propose un combat ici même, dans l'enceinte de la bibliothèque. Si tu gagnes... tu auras le droit de passer trois vœux que je ferais en sorte d'accomplir par tous mes moyens. Si JE gagne, tu passeras le restant de ton année à étudier les soi-disant "bases" acquises avec moi.

La bibliothèque était un bon lieu, les étagères pourraient faire office de reliefs, l'étage aussi. Un petit détail revint en tête du soldat, le fait que cette jeune fille était coincée trop obéissante, un beau petit chien de garde pour le boss.


- Évidemment Médore (é_é) si tu as vraiment peur des retombées, je m'accuserais et porterait toute la faute sur moi, ainsi qu'éventuellement les dégâts causés, ainsi Kouen-kun n'en saura rien. Alors ? Partante ?

Il n'avait jamais était affuté de grand surnom redoutable lié à des démons ou divinité, non, lui sur les champs de bataille, il était appelé le Héraut des héros, celui qui se dresse toujours face à l'adversité peu importe son état, symbole de fierté et de courage (ou d'inconscience). Quel beau surnom en y repensant, son maître l'aurait adoré.


6ème jour du mois de Oulas









Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 192

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : à Kou à partir du 23/08

avatar
Kiyo A. H. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Ven 1 Avr - 11:35

Qu'il l'accepte ou pas Kiyo venait de lui dire ce qu'elle pensait de son attitude plus que vexante. Etonnement il l'avait laissée parler et maintenant il arborait un sourire pas très net en lui disant qu'elle disait quelque chose d'intéressant et tout en… lui porposant un duel ? Elle haussa un sourcil. Il était sérieux là ? Dans la bibliothèque ? Hors de question pour le faire dans ce lieu.. en plus ces conditions…

Elle réfléchissait et non cela ne lui allait pas. Il lui signifia ensuite qu'il prendrait la responsabilité des actes qu'ils feront dans la bibliothèque, des possibles casses ou autre s'il elle avait peur devant « Kouen-kun ». Elle soupira.

«  J'accepte ton combat. Cependant je ne vois pas pourquoi tu es le seul à mettre des conditions, c'est une proposition que tu me fais, j'ai aussi le droit d'avoir mon avis.  »

Par là Kiyo montrait clairement quelle n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. On ne pouvait meme pas dire qu'il était son supérieur, elle était un peu à l'écart dans la hiérarchie, si elle était soldate pour ne pas perdre son temps, elle était d'abord garde de Kouen.

«  Hors de question que ce soit dans la bibliothèque. C'est un lieu de calme que je n'aimerai pas mettre en désordre. De plus de n'est pas mon genre de mentir. Concernant les conditions, je passerai un temps ennuyeux, alors si tu veux me faire revoir quelque chose fais plus que les bases je les enseigne déjà à mes soldats. De plus je n'aurai absolument rien à te demander de faire, si je veux quelque chose, je fais de mon mieux pour l'avoir de moi-même. Cependant si je gagne tu devrais arrêter de bafouer le Premier Prince et l'appeler « Kouen-sama » comme tout le monde.  »

C'était en efffet sa seule condition, montrer plus de respect au prince. La jeune femme finissait par prendre son arme et la raccrocha à sa hanche avant de ranger les quelques livres qu'elle avait emprunté et commençait à sortir par une petite porte sur le côté.

«  Si tu veux te battre contre moi, tu me rejoins, sinon, tu peux laisser tomber. C'est un peu comme si tu disais que tu perdais, au final.  »

La chaleur ne lui faisait pas peur, Kiyo le démon était prête à se battre contre ce Capitaine qui était bien trop arrogant à son goût.

۞ • ۞ • ۞ • ۞

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Dim 3 Avr - 14:06

Jin Jiha
Capitaine de l'Empire Kou

Bibliothèque du Palais Royal

Le rap est l'âme d'un Homme:
 



- Tu enseignes les bases à des soldats ? Voilà donc pourquoi il y a de plus en plus d'incapables.



Cette fille l’agaçait chaque mot qu'elle prononçait. Sa façon d'être, de parler, elle semblait aux yeux de l'homme d'une personne si hautaine. Elle lui rappelait un peu ces filles de nobles lorsqu'il était jeune qui se croyait supérieur et ne voulait pas même lui adresser la parole sauf pour se foutre de sa vie et de sa famille. Au fond il les haïssait, ces femmes se pensant supérieur parce que papa les avait gâté dès l'enfance.

Par contre elle était assez fière pour refuser les trois vœux et préféra instaurer un contrat de respect envers le chef. Bof, c'était une condition acceptable bien qu'il ait un peu de mal avec sa hiérarchie. Après tout elle aurait pu demander pire. Elle semblait être sensible au provocations qui touchaient le prince, avait-elle un faible pour lui ? Ou une loyauté sans failles ? En tout cas il fallait jouer là-dessus.

- J'accepte ces conditions. Par contre je te préviens que si je gagne j'appellerais ton cher Prince "petite queue" devant toi en plus de te donner des cours de rattrapage.

Il garda ses Kittans planqués au fond de sa veste et se releva d'une traite les mains dans les poches afin de suivre cette demoiselle beaucoup trop arrogante à son goût (:p).

06/05/1002
Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 192

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : à Kou à partir du 23/08

avatar
Kiyo A. H. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Sam 9 Avr - 11:43

Kiyo ne releva même pas sa phrase stupide, c'était juste destiné à l'emmerder et à la faire réagir. Elle allait lui faire comprendre que ses soldats étaient loin d'être des incapables et qu'elle savait se battre elle voulait lui faire mordre la poussière pour restaurer l'honneur baffoué de son prince et le sien. Il ne cessait de la provoquer, autant sur elle elle pourrait faire front devant toutes ces paroles, autant dès que cela touchait les valeurs respectueuses et disciplinées qu'on lui avait inculquées et qu'elle avait cultivées… Elle avait un peu plus de mal à se retenir. Voilà pourquoi sa seule condition était d'appeler le prince pas son rang, et de manière adéquate, le reste, elle s'en fichait, elle n'avait pas besoin de lui.

Puis… « petite queue » ?! C'était quoi ce manque de respect … TOTAL ?! Elle soupira, loooonguement histoire de laisser sortir toute sa frustration. Pauvre Prince.

«  Dans ce cas tu le feras uniquement si tu n'as pas peur qu'un soldat aille moucheter. Je me demande ce qu'il se passerait si cela viendrait à s'entendre en haut lieu.  »

Etait-ce une menace ? En partie, c'était surtout la vérité. Un surnom tel que celui-ci, s'il était entendu aurait vite fait vent jusqu'aux oreilles du concerné, c'était surtout une mise en garde. Continuant de marcher, Kiyo s'était dirigé dans un endroit dégagé qui pourrait servir de terrain d'entraînement et qui n'était pas trop proche du palais. Elle s'écarta suffisamment de lui pour laisser

«  Commençons !  »

Dégainant sa lourde arme comme si elle ne pesait rien, à une main, Kiyo chargea la première. Si la force qu'elle avait dans son petit corps était loin d'être aussi dévastatrice qu'une fanalis, Jin allait bientôt savoir pourquoi cette jolie femme aux longs cheveux argentés était appelée « Kiyo le démon ».

۞ • ۞ • ۞ • ۞

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Dim 17 Avr - 15:36

Jin Jiha
Capitaine de l'Empire Kou

Bibliothèque du Palais Royal

Le rap est l'âme d'un Homme:
 


«  Commençons ! »

Quelle brutalité ! Aucun tact ! Aucune phrase pour le prévenir mise à part ce mot. Quel manque de raffinement !

La guerrière chargea sur Jin, ce dernier sortit ses mains de ses poches attendant qu'elle soit proche pour lui balancer sa veste dessus. Il ne voulait pas s'y prendre au sérieux et même jouer avec elle un moment. Il adorait les surprises et en attendait une conséquente de la jeune fille.
Il avait au préalable pris soigneusement le temps de prendre ses kittans qu'il avait accroché à sa ceinture.

Il se décala rapidement sur la gauche de la jeune fille et fit un large sourire et leva son majeur en l'air tout en faisant le signe de paix de sa main gauche, la provocation marchait-elle sur cette jeune soldate ?

06/05/1002
Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 192

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : à Kou à partir du 23/08

avatar
Kiyo A. H. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Ven 29 Avr - 21:23

Non en effet la guerrière n'avait absolument aucun tact en combat. Une bataille était une bataille, et si elle pouvait vous paraître mignonne et sympathique, lorsqu'elle prenait son arme en main elle oubliait sa gêne une probable légère timidité et se battait pour ce qu'elle pensait être bien. Elle avait fait la même chose ici. Dégainant le réceptacle d'Asmodé, son djinn la jeune femme ne mis que quelques secondes pour foncer vers le gradé. Elle se battait pour l'honneur de Kouen et elle était bien décidée à ne pas perdre.  

Surprise de ne pas le voir au moins se mettre en position, elle le vit lui envoyer sa veste dessus, clignant des yeux, elle sauta simplement histoire d'éviter le projectile et un temps précieux pour le couper qui aurait pu la faire se prendre un coup de sa part. S'arrêtant, elle releva son regard vers Jin qui se décalait vers la gauche. A son… signe… elle haussa un sourcil.

«  Pour qui tu me prends ?  »

Est-ce qu'il pensait qu'elle allait s'énerver ? Kiyo se replaça en garde avant de le regarder.

«  Tu as engagé un combat alors prend y toi sérieusement sinon tu vas y être forcé. Et tu perdras.  »

Resserrant son manche, Kiyo se dirigeait à nouveau vers lui, préparant un coup à l'horizontal puis un coup de pied si éventuellement il l'arrêtait.

Si jamais il évitait encore le combat, elle allait devoir employer les grands moyens. Pour la fierté de Kouen-sama.  

۞ • ۞ • ۞ • ۞

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Sam 30 Avr - 19:07

Jin Jiha
Capitaine de l'Empire Kou

Bibliothèque du Palais Royal

Le rap est l'âme d'un Homme:
 


Jin se mit à souffler comme un goret. La peur que la jeune fillette découpe sa veste était si grande qu'il faillit regretter son action précédente. Kiyo haussa un sourcil ce qui agaça au plus haut point le capitaine, haussé un sourcil n'était ni cool ni ténébreux, juste stupide ! Et il ne pensait pas ça car il n'arrivait pas à le faire...

«  Pour qui tu me prends ?  »

Jin rétorqua amusé : «  C'est ma réplique ça !  »

«  Tu as engagé un combat alors prend y toi sérieusement sinon tu vas y être forcé. Et tu perdras.  »

Elle avait bien raison. Non pas sur le fait qu'il allait perdre (quoi que), mais que s'il continuait à jouer comme ceci et à ne pas la prendre au sérieux et il pourrait le regretter et de plus comme lui disait son maître "Il ne faut jamais manquer de respect à un adversaire, s'il attaque sérieusement, tu attaques sérieusement !". Quel imbécile il faisait à donner des leçons sans respecter les enseignements qu'il reçut.

Son visage changea de trait. Il ne souriait plus comme avant, cette fois-ci ce n'était pas moqueur mais respectueux. Son regard aussi était devenu un poil plus sévère. Il n'allait pas la traiter comme une simple jeune fille ou une dame, mais comme un soldat, une égale, et donner son maximum.

La soldate se dirigea à nouveau vers lui la lame à l'horizontale. Jin le prenait bien, elle n'avait pas peur de le blesser ou en tout cas elle ne le sous-estimait pas... était-ce aussi une forme de respect ? Peu importe, il tenta de frôler la lame pour l'esquiver et vit le pied de Kiyo se diriger contre lui, il misa tout sur l'esquive de l'épée et sur ses abdominaux, qu'il contracta pour prendre le moins de dégâts possible. S'il avait juste il prendrait en toute vitesse sa Kittan n°1 pour activer sa lame et blesser le poignet droit de la jeune fille.

06/05/1002
Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 192

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : à Kou à partir du 23/08

avatar
Kiyo A. H. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Dim 22 Mai - 17:02

Pour Kiyo un combat devait toujours être fait sérieusement. Par loyauté, par honneur et simplement parce que personne n'avait envie de se battre contre quelqu'un qui n'était pas sérieux. C'était un comportement très hautain qu'elle ne supportait pas. Evidemment elle n'était pas du genre à utiliser toute sa force si elle savait d'avance que le niveau de son adversaire ne l'égalait pas. Sans être incroyablement modeste, elle n'avait pas non plus de complexe de supériorité et se contentait d'agir naturellement. C'était donc normal qu'elle veuille que Jin l'affronte avec sérieux, pour elle, c'était une insulte envers la personne en face.

Apparemment la jeune femme avait marqué un point car il se faisait plus sérieux, rien que dans sa gestuelle et sa posture, elle savait qu'il allait être plus juste. Attaquant donc il esquiva le coup de lame mais ne pu parer son coup de poing qui arriva jusqu'à ses abdominaux et même s'il les avait contractés, elle le sentit au choc, cela devait tout de même être douloureux combiné à la force physique de Kiyo.

Lui aussi tenta de la blesser mais n'y arriva pas simplement parce que ses mains et ses poignets étaient protégés par des protections en métal. D'un geste habile digne d'une gymnaste Kiyo recula, se remettant en garde.

«  Je vois que tu as enfin décidé de t'y mettre.  »

La jeune femme n'attendait pas plus longtemps avant de se lancer vers lui à nouveau, la lame contenant Asmodée en première ligne, attaquant de front, balança la lame de façon verticale pour qu'il la bloque, histoire de jauger sa réelle force physique.

۞ • ۞ • ۞ • ۞

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Sam 4 Juin - 15:08

Jin Jiha
Capitaine de l'Empire Kou

Bibliothèque du Palais Royal

Le rap est l'âme d'un Homme:
 


La petite argentée balança sa lame de façon verticale en attaquant de front vers Jin. Le capitaine ne bougea pas d'un pouce, si elle voulait qu'il soit sérieux il le serait comme jamais. Ses mains derrière les dos il retira une bonne ligne de ses bandages (Bandages peu ordinaires et plutôt solides).
Sa stratégie était simple, esquiver le coup quitte à y laisser un bout de chair et enrouler les bandages autour de la fine nuque de la jeune fille afin de l’asphyxié et de lui faire perdre connaissance.

La lame commença à s'abattre sur le torse du soldat, lui entaillant le haut du pectoral droit avant qu'il ait pu passer derrière elle tout en lui passant ses marques de virilité autour du cou. Un torrent de sang jaillit de sa blessure. Il tira net de toute sa force sur ce qui pourrait être sa victoire ? Et tenta de faire basculer la jeune fille au sol.


06/05/1002
Revenir en haut Aller en bas

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 192

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : à Kou à partir du 23/08

avatar
Kiyo A. H. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   Jeu 14 Juil - 19:18

L'attaque de Kiyo n'avait pas vraiment pour but de le blesser, c'était surtout pour le jauger, pour savoir s'il était réellement prêt à utiliser sa véritable force contre elle ou du moins quelque chose qui s'en rapprochait car elle n'avait pas non plus très envie de défigurer le paysage en utilisant son djinn de vent. Contre toute attente il ne broncha pas et elle pu l'entailler. Elle en était déjà frustrée. Elle voulait jauger de la force pas qu'il fasse des conneries !

La jeune femme se retrouva avec des bandages autour du cou… Du moins il essayait de l'asphyxier et de la faire basculer. Le combattant n'aurait surement pas utilisé cela si elle pouvait les trancher avec sa lame. Elles avaient l'air d'être solides rien qu'au toucher. Du coup elle prit simplement la décision de s'équiper de son arme, celle de son djinn, double lame étrange, le vent qui en sortait était très trachant, ce qui eu pour effet de couper ses liens, elle s'éloigna de deux pas en arrière ;

«  Je suis désolée de te le faire savoir mais avec une entaille comme ça, tu vas pas tarder à te vider de ton sang et je veux pas d'une mort alliée sur la conscience.  »


HRP : bon par contre, passer derrière quelqu'un alors que tu as l'épée sur le corps c'est un peu chelou quand meme hein xD d'autant que warrior ou pas,s i tu perds plus d'un litre de sang tu commences déjà à t'évanouir xD Et désolée pour le temps les combats et moi on est pas supers potes xD.

۞ • ۞ • ۞ • ۞

L - M - M - J - V - S - D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La femme aux cheveux argentés (pv. Ahankh Kiyo Fusoku)
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Présentation Elewen [Voyageuse]
» Katie Bell, Rogue, McGonagall et Mimie Geignarde (libre)
» Calimehtar Oropher, orpheline de la Lothlorien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Terres fermes  :: Continent central - Est - Empire Kou :: Rakushou :: Palais Impérial :: Bibliothèque-
Sauter vers: