AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Fanalis corps

۞ 1ère apparition : 29/04/2014

۞ Rukhs : 89

۞ Localisation : Je suis en train de vendre des croissants dans le Continent Obscur

avatar
Prime
Fanalis corps

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Dim 3 Avr - 15:47

Qu'est ce qu'il était en train de se passer ? Des cris, des gémissements, des bruits de coups, un corps qui se heurtait contre un mur... A moins qu'il n'ait réussit à s'en sortir? Un ennemi? Un allié? Tu étais dans l'incapacité de deviner à qui ce corps pouvait appartenir, et ce, même s'il s'agissait d'une information importante.

D'ailleurs, tu n'étais pas certain que tous ces sons que tu pensais entendre étaient réels. Qui sait? Tu pouvais aussi bien être en train de rêver. Vu l'attaque que tu venais de recevoir, il ne serait pas étonnant que tu sois inconscient. Tu avais la désagréable impression que tes oreilles étaient à moitié bouchées, rendant ton ouïe de fanalis beaucoup moins efficace. Tes sens devaient être considérablement endommagés mais toi, comment te sentais-tu?

Pas très bien. Étonnant, non? L'effet produit avait été immédiat. Cette insupportable douleur habitait tout ton corps. Était-ce dû à un manque d’exercice de ta part? Tu esquissais un faible sourire, amusé par cette question. Un véritable fanalis n'aurait peut être pas subi autant de dégâts d'ailleurs un véritable fanalis qui savait ce qu'il faisait aurait eu le réflexe de se servir de sa vitesse au dessus de la moyenne pour se retirer du champ de vision de son adversaire en même temps qu'il sauvait la bleutée. Sauver, quel beau mot... Tu devrais vérifier d'avoir atteint ton objectif avant de l'employer.
Tu tentais de te relever en t'appuyant doucement sur ta main mais s'appuyer et doucement n'étaient pas deux mots à mettre ensemble avec une main en compote. Tu eus l'atroce sensation que tu n'en avais plus, que tes doigts avaient étés remplacés par un tas de cendre. Ce n'était pas le moment de te plaindre! Tu devais réessayer encore une fois afin de t'assurer que tu n'avais pas fait ça pour rien.

Ton corps était pratiquement entièrement paralysé et tu ne comptais pas le nombre de grimaces de douleur que provoquèrent l'effort que tu faisais pour relever la tête. Tu ne savais pas vraiment dans quel état était ton visage mais il s'en était bien sorti contrairement au reste. La décharge que tu t'étais prise avait été comme un avant-goût de la mort pour toi. Et ton poids était semblable à une gigantesque masse d'encens que tu peinais à soulever, comme tes doigts. Mais ta persévérance avait porté ses fruits et tu pus tourner ta tête vers la demoiselle qui t'avait facilité la tâche en te rejoignant rapidement... Finalement même ta persévérance ne t'aidait pas à faire quoi que ce soit.

La bleutée avait dû se faire très mal lorsque tu l'avais violemment projetée contre le sol. Tu n'avais pas eu le temps de réfléchir et tu n'avais pas pu faire autrement. Le temps n'avait pas été à la délicatesse. C'était la meilleure chose qu'il y avait à faire. Même si c'était le cas, tu ne pouvais t'empêcher de t'en vouloir, soulagé que la demoiselle s'en soit bien mieux sortie que toi. Il ne fallait pas dramatiser non plus. Tu étais un fanalis, tu pouvais te remettre vite de ce genre de blessures...
Non, inutile de te voiler la face. Tu n'allais définitivement pas bien. Avant de t'inquiéter pour les autres, tu devrais te faire du souci pour toi. Arriveras-tu à te redresser?

Comme une réponse à cette question, l'adolescente tenta de te relever sans grand succès. Tu avais conscience que ce n'était plus le moment de te reposer sur ta fierté, qui n'était plus à ça près au point où tu en étais, et un peu d'aide n'était pas de refus. Le problème était que tu fus un peu trop lourd pour la jeune femme et tu ne voulais pas prendre le risque de t'affaler sur elle et l'écraser involontairement.

La bleutée ne terminait pas sa question -que tu jugeais stupide si c'était ce que tu pensais- pour ravaler ses larmes. Ta manière de sauver les autres avait encore des failles... Non seulement tu les blessais mais en plus tu les inquiétais. Tu eus du mal à garder les yeux ouverts mais tu pouvais sentir de la reconnaissance dans le ton de ton interlocutrice:

- Je suis sincerement désolée. Mais je te remercie de ce que tu as fais. J'ai une dette envers toi.

Tu la scrutais du regard en tentant vainement de mieux voir son visage quand tu sentis tes jambes se soulever du sol. Tu regardais enfin la demoiselle, un peu abasourdi. Non pas que tu t'imaginais qu'elle n'y parvienne pas mais... En fait si. Quel prétentieux, tu faisais.

Ce n'était que maintenant que tu pus te rendre compte qu'elle souriait. Tes muscles se contractèrent et tu eus du mal à lui renvoyer la même expression. Toutefois, tu n'avais pas fait ça pour qu'elle ait une dette envers toi et tu n'attendais rien en retour. Honnêtement, tu étais juste heureux à l'idée qu'elle s'en soit sortie. N'importe quel allié ayant la possibilité de bouger aurait fait la même chose. Tu n'étais pas vraiment vexé, de toute manière... Vous vous connaissiez à peine et vu l'image peu optimiste de l'être humain que donnaient vos assaillants, c'était compréhensible qu'elle pense que tu agissais dans ton propre intérêt.

Tu te pressas de lui faire comprendre son erreur.

- Tu n'as aucune raison de t'en vouloir... Je ne veux pas que tu...

"Te sente endettée. " C'est ce que tu voulais lui dire mais tu fus pris par une violence quinte de toux. Parler dans ton état n'était pas l'idéal. Lorsqu'une personne sauvait la vie d'une autre personne, celle-ci lui restait reconnaissante jusqu'au restant de ses jours, la plupart du temps. C'était une attitude normale, tu ne crois pas? Pourtant sauver quelqu'un pour qu'il vous soit redevable était une chose que tu trouvais incroyablement insensée. Si on intervenait pas, on voyait quelqu'un mourir devant ses yeux et on portait cela sur la conscience. Ce n'était pas comme si on se contentait juste de le dépanner et qu'il nous promettait un service en échange. Certains êtres humains avaient une piètre vision de la valeur de la vie d'autrui, s'ils trouvaient cela comparable.

Cela dit, tu n'imposais pas ta vision des choses aux autres. Pas comme si tu étais en état de le faire, arf...

- Je sais que tu es bléssé, mais j'ai besoin de toi. Celui qui a tenté de m'attaquer est puissant, mais il sera plus simple à battre si on lui prend son sceptre. A deux on peux essayer, te murmurait la demoiselle.

Tu levais doucement la tête vers elle, exténué.

- Et je veux en avoir le cœur net, mais je pense pouvoir faire quelque chose si j'ai un sceptre avec moi...

Tu pensais comprendre la situation. C'était donc, elle aussi, une magicienne. Tu voulais te rendre utile et ne pas être un poids mort pour le groupe. Malheureusement, tu ne pourrais sûrement rien faire pour elle, dans cette condition. Et tu ne te voyais pas lui dire ça en face. Encore une histoire d'orgueil... Tu ne pensais pas que tu serais confronté à un tel sentiment, un jour. Tu te sentais tellement impuissant. Tu en avais marre d'être si faible... Tu t'apprêtais à la regarder d'un air désolé mais tu changeas rapidement d'avis. Non, ça ne pouvait pas se finir comme ça. Faire de ton mieux n'était pas suffisant. Tu allais devoir te dépasser si tu voulais rendre service à la jeune femme.

Il y avait bien quelque chose que tu pouvais faire. Tu tenais à peine debout, il valait mieux éviter de jouer avec le feu. Tu n'eus pas le temps de réfléchir à un moyen de faire diversion avec le mage pour s'emparer de son sceptre, en comptant tes blessures, que celui-ci était déjà devant vous. Zut, vous avez mis trop de temps!

« Vous devriez vous bouger à la place de papoter tranquillement. Je ne suis pas du genre à attendre que mes adversaires finissent tranquillement leur conversation. »

Tu t'en serais douté. Mais ce n'était clairement pas le moment de faire de l'ironie. Pas du tout, même! Votre adversaire, contrarié devant le fait que sa cible avait été manquée deux fois de suite, allait vous lancer une déflagration. Tu allais mourir sans avoir pu sauvé qui que ce soit. Vos alliés étaient trop occupés. A vrai dire, tu en avais marre de toujours te reposer sur les autres. Même maintenant, au moment où tu en avais le plus besoin. La dernière chose dont tu rappelles est d'avoir entendu Alibaba crier vos noms. Une autre personne allait culpabiliser. Tu ne pouvais pas laisser ça arriver. C'était finis pour toi.

Cet enfoiré risquait d'être déçu une troisième fois. Il ne touchera pas à un cheveu de la demoiselle. Tu te plaçais devant elle, faisant face au sceptre du mage, le dévisageant avec rage. Au moins, tu allais pouvoir te rendre utile une dernière fois avant de quitter ce monde. Tu repoussais fortement la bleutée, enfin autant que ton état te le permettais, espérant qu'elle comprenne rapidement qu'elle devait s'enfuir. Tu fermais les yeux, te préparant à quitter ce monde. Tu t'excusais auprès de Mû et des autres. Tu t'excusais d'avoir toujours été un boulet, de toujours les avoir laissé te protéger, de leur avoir posé tant de problèmes, d'avoir été trop faible pour te défendre seul et de n'être jamais parvenu à sauver qui que ce soit encore, et peut être ce soir aussi, si la magicienne ne survivait pas...

Une vive lueur surgit... C'était la fin, la mort qui venait te chercher.

Ça ne t'empêchais pas d'entendre ta respiration accélée par le stress, pourtant. La mort prenait bien son temps... En fait, il s'agissait seulement du Houehold vessel de ta supérieure. Au temps pour toi, tu pensais juste que tu... Attends... QUOI!?

« MYRON - ONEE- CHAN !!? » Hurlais tu sous le coup de la surprise.

Qu'est ce qu'elle venait faire là? Tu ne l'avais ni vu ni entendu ni sentis... D'un côté, tu n'étais pas non plus au maximum de tes capacités avec la décharge que tu venais de te prendre. Toujours est-il que la fanalis était là, devant toi... Mais depuis combien de temps!? Un peu plus et tes yeux sortaient de leurs orbites. Elle venait de faire une entrée spectaculaire en faisant deux trois figures acrobatiques pour ensuite se jeter sur votre ennemi avec une certaine élégance dont elle seule avait le secret puis brisa son borg et l'envoya contre l'une des fanalis qui se battait contre Natsu. Son entrée en scène avait été incroyable et son attaque avait été extraordinaire, comme d'habitude.

Comme tu pouvais t'y attendre de la part de Myron, celle-ci avait vraiment la classe sans compter sur le fait qu'elle était arrivée pile au pile moment.

Honteux, tu sentis le rouge te monter aux joues quand tu avais constaté qu'elle venait de te sauver la vie. Tu te blâmais un peu pour ça. Ta grande sœur était encore venue à ta rescousse, sans que tu aies pu faire quoi que ce soit.

Tandis que la fanalis que Natsu venait de provoquer venait de réceptionner votre adversaire, tu pris la bleutée par le dos pour t'éloigner de la troupe, et des dangers par la même occasion, non sans boiter un peu.

Tu jetais un coup d’œil inquiet en arrière en remarquant que Myron avait des ennuis.

« Voilà une demoiselle bien coriace. Avec un djinn je pense… »

Elle allait finir blessée par ta faute si tu ne faisais rien! Réfléchis, réfléchis... Tu te penchas vers la tireuse de flèches pour lui murmurer:

« Il faut aider Alibaba à se relever! Je ne pourrais rien faire dans mon état! »

Tu avais parlé un peu trop vite, de peur qu'un de vos ennemis surgisse derrière vous...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 14/06/2014

۞ Rukhs : 294

۞ Rukh rose : Hakuryuu Ren

۞ Localisation : Reim

avatar
Naya
CITOYEN

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Lun 4 Avr - 17:10


Coup du destin ReimAlibaba - Natsu - Prime - Myron


Naya regardait le fanalis, lui expliquant qu'elle pourrait peut être faire quelque chose avec un sceptre. Maintenant qu'elle y reflechissait, elle avait toujours ressentit quelque chose devant les autres. Sans même qu'elle n'y fasse attention elle était capable de voir les rukhs présents autour d'elle. Si son instinct ne la trompait pas, elle serait peut être dans la capacité de faire appel à la magie. La tran avait de nombreuses connaissances en matière de sorts, sa rencontre avec Yamuraiha, ou encore ce que lui apprenait son frère. Tout cela pourrait bien la sauver maintenant. Avec un peu de chance...  Le fanalis la coupa dans ses pensées, essayant de lui rendre un sourire malgré ses blessures. Le pauvre n'avait pas hésité à mettre sa vie en danger pour elle après tout.

- Tu n'as aucune raison de t'en vouloir... Je ne veux pas que tu..

Le jeune homme n'eut cependant pas le temps de terminer sa phrase qu'il fut pris dans une violente toux. Il semblait extenué mais avait l'air d'avoir saisit le message de la voyageuse. Seulement son état ne lui permettrait pas de récupérer le sceptre facilement, il fallait trouver un plan et vite. Alors que les deux alliés se regardaient, le mage arriva à toute vitesse face à eux.

- Vous devriez vous bouger à la place de papoter tranquillement. Je ne suis pas du genre à attendre que mes adversaires finissent tranquillement leur conversation.

Naya leva les yeux. Si ils ne faisaient rien ils allaient mourrir avant même d'avoir pu essayer quoi que se soit. La seule chose dont elle se souvient fut les cris d'Alibaba prononçant leurs noms. Tout s'enchaîna très vite à ce moment-là. La tran fut projetée plus loin tandis que le fanalis faisait face à l'ennemi. Naya se releva aussi vite que possible, cherchant à courir vers lui alors que le mage lançait déjà son attaque.

- Prime !

Elle n'eut pas à arriver jusqu'à eux qu'une nouvelle alliée arriva du ciel, envoyant en un coup l'homme à l'autre bout de la zone avant de fonçer sur une ennemie qui se trouvait plus loin. Naya ne put s'empêcher une seconde d'admiration face à la nouvelle arrivante, en un rien de temps elle avait su prendre l'avantage. Profitant du moment la bleue couru vers Prime, rassurée de voir qu'il allait bien, du moins qu'il était encore vivant. Ce dernier prit la tran par le dos afin de s'éloigner du groupe.

- Il faut aider Alibaba à se relever! Je ne pourrais rien faire dans mon état!


La jeune fille hocha la tête. Maintenant que le chef de la troupe se battait contre la fanalis, ils pouvaient rejoindre Alibaba. Le prince lui aussi n'avait pas été épargné. Bon sang pourquoi fallait-il que des mages attaquent Reim. Naya descendit de Prime pour s'approcher du blond, le regardant avec inquiètude.

- Alibaba je sais ce que tu penses. Mais si tu veux mon avis ce n'est pas Zarad qui a envoyer ces mages ici. Ils ont l'air d'être à Reim pour une toute autre raison, bien que j'ignore laquelle..


Elle tourna la tête vers Prime, le fixant d'un regard supliant et plein de détermination avant de murmurer.

- Si on arrive à récupérer un des sceptre je pense pouvoir attaquer. Leur chef est occupé à combattre, le mage est dans un état critique. Si le fanalis qui est avec nous peux s'occuper de la femme le nombre d'ennemis est réduit. On devraient en profiter. Il faudrait que tu m'aide à créer un passage avec Alibaba pour...

La jeune fille s'arrêta dans ses paroles. Même après ce qu'ils avaient tous les deux fait pour elle elle comptait encore sur eux. Ils avaient mis leurs vies en danger pour elle et ils devaient encore l'aider ? La tran baissa la tête un instant. Pourquoi devait-elle toujours compter sur les autres pour faire quoi que se soit ? Savoir se protéger et protéger les autres seule, c'était ce qu'elle voulait. La voyageuse serra le poing et releva la tête. Ses alliés étaient des fanalis et un prince conquérant de donjons, tous de puissantes personnes et des ennemis redoutables. La troupe de voleurs devait sans doute faire attention. Mais personne ne se souciait de la petite tireuse de flèches. Alors pour une fois sa faiblesse pouvait lui servir.

Très vite, la bleue sortit une flèche qu'elle coupa à la pointe pour venir tremper cette dernière dans un poison qu'elle avait dans ses affaires. Puis elle se releva et regarda Prime en murmurant.

- Surveilles mes arrières.

Aussi tôt sa phrase terminée la jeune fille courut à toute allure, se faufilant de l'autre côté en évitant d'attirer l'attention. La plupart était occupé ailleurs alors... D'un bond la voyageuse sotta sur le dos du chef de la troupe, plantant sa lame d'un geste vif à l'épaule de celui-ci, assez longtemps pour que le liquide fasse effet.

- Désolée. Vous ne m'avez pas laissé le choix.

© Lady sur Epicode

۞ • ۞ • ۞ • ۞



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 238

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Lun 4 Avr - 23:31

Azzam tente de se relever un petit peu, mais il a sûrement des os brisés ou au moins fêlés. Il semble en colère. Cette fanalis.. Il va lui faire payer.. Surtout qu'il ne les a pas encore tué !

De son côté Hilel délaisse totalement Alibaba pour s'approcher un peu de Myron d'un ou deux pas, envoyant une attaque de magie de force, alourdissant considérablement le corps, forçant Myron, voulant la mettre à genou. L'envoyer contre un mur ne servira pas à grand-chose alors que Badr était occupé avec l'autre fanalis, mais retenir cet élément perturbateur pourrait aider. Concentré sur son sort car un simple sort de mage de niveau moyen ne pourrait pas arrêter une fanalis, Hilel en oubliait la petite bleue qu'il avait ordonné que l'on tue.

Il fut surpris lorsqu'elle lui sauta dessus, encore plus lorsqu'il sentit une douleur sur son épaule. Déconcentré, s'affaiblit légèrement, mais pas totalement, entravant toujours les mouvements de Myron, il n'était pas aussi faible.

Rapidement il prit la petite par les cheveux, la soulevant, n'en ayant rien à faire de la douleur pour elle. Tous étaient surpris de voir Hilel blessé, et le regard de Chemsa, Badr et surtout d'Azzam se fit plus noir pendant que Faelan avait l'air presque intéresse. Pas si mal la petiote ?

«  Tu ne crois pas si bien dire…  »

Soudainement, Hilel sentait une partie de sa force être enlevé, il avait du mal à tenir correctement son sceptre. Du poison ?! Il ne devait pas laisser emballer son coeur, ni trop bouger, mais ça il en avait l'habitude. Resserant sa prise autour des cheveux de la tran il l'envoya valser avec toute sa force restante contre la fanalis. Retour à l'envoyeur ? En un sens. Elle avait fait de même avec Azzam.

Un regard à Faelan lui fit comprendre qu'il était temps de s'en aller. Hilel, délaissant totalement ses adversaires entama un sort de téléportation. Heureusement qu'il en avait eu l'habitude à travers les années même si le poison le déconcentrait, il avait l'impression que ses jambes allaient bientôt le lâcher. Quelle garce !

Chemsa s'occupa de porter Azzam jusqu'à son chef, sautant pour les rejoindre tandis que Badr utilisa toute la force nécessaire pour envoyer Natsu plus loin.

Une fois que le portail fut ouvert, tout le monde sauta rapidement dedans.

La troupe s'en était allée aussi vite qu'elle était apparue, ayant causé quelques dégâts non négligeables à cette partie de la ville de Reim.

Le test était passé, cette ville avait en effet un bon potentiel.

Vous vous retrouvez donc tous seuls, vous avez des blessés, le sort sur Myron ne fait évidemment plus effet.
Vous pouvez encore poster ici le temps que vous le souhaitez. Certains peuvent rentrer si vous le souhaitez.

Si vous avez besoin de quelques PNJs n'hésitez pas ! Envoyez moi un MP sur un de mes comptes ( pas Destin) [Aamet / Kiyo / Aadyll / Hilel ]

C'est à Alibaba de poster et vu ce qui se passe je pense que Myron peut garder sa place après Natsu :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com

conquérant de donjon

۞ 1ère apparition : 03/06/2013

۞ Rukhs : 386

۞ Localisation : Québec

avatar
Alibaba Saluja
conquérant de donjon

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Lun 11 Avr - 17:39

Hilel:
 

À quoi m’attendais-je avec mes discours à 100 balles ?  Toujours trop idéaliste à croire qu’un mage, aussi méchant qu’il soit, finirait par se repentir. Je n’avais donc encore rien appris, je devais utiliser ma force, comme Natsu, comme…

-Myron!

Je regardai la chef de la Corpse faire son entrée, les yeux brillants d’admiration. Depuis combien de temps était-elle là à  espérer que sa bande et moi (qui étais son nouvel élève le plus faible qu’elle avait sûrement eu) fassions quelque chose de sensée ? Elle devait être bien déçue. La joie et le soulagement se succéda bientôt à la nervosité. M’avait-elle analysé? Me renverrait-elle par bateau d’où je venais ?

Naya:
 

Je clignai des yeux quand Naya s’adressa à moi, sortant de mes pensées et de ma colère, lentement. Le premier réflexe que j’eus fut de la prendre dans mes bras et de lui demander :

-Tout va bien ? Je… excuse-moi, je n’ai rien fait comme il faut, je me suis emporté, je ne voulais pas que tu sois blessée, tu aurais du  rester à Sindoria…

Je déviai le regard, tout rouge. Encore cette sale culpabilité qui me faisait trembler la voix et qui me noua l’estomac.  Comme si je n’avais rien dit, elle poursuivit son discours.

Naya:
 

Pourquoi Naya avait-elle arrêté de parler ? Elle semblait plutôt mal à l’aise. Je la laissai donc tranquille,tentant de me concentrer sur l’espace autour de moi pour voir si on allait nous attaquer ou si Naya avait été blessée à nouveau. Je regardai alors Prime et j’ajoutai:

-Qu’est-ce que Myron attends de nous exactement, tu le sais toi ? Vu que tu la connais depuis plus longtemps que moi.

Je déglutis et serrai des poings me sentant inutile. Puis, je sursautai quand une flèche siffla à mon oreille et atteignit le mage. Je reculai d’un bond, tenant mon épée bien serré contre moi pour ne pas l’échapper.

La suite se passa assez vite, le mage fut blessé et… demanda au groupe de se replier. Je fronçai des sourcils, ne comprenant pas cette soudaine fuite. Je regardai Naya un moment avant que je lance sur le portail en train de se fermer une attaque de mon épée recouverte de feu. Je frappai à plusieurs reprises jusqu’à temps que j’ai les mains noircies..

Je criai, les larmes aux yeux, dans la fente qui restait ouverte du portail :


-Revenez ! Si vous n’êtes pas de Magnostald, qui êtes-vous ?!? Que voulez-vous à ce pays ! LÂCHES !

Tout se ferma. À bout de magoi, je tombai à genoux, perdant automatiquement mon équipement, ma dague face à mes cuisses. Malgré notre ''victoire'', ma tête était basse, très basse. Myron rirait de moi à coup sûre. Je serrai mon bras marqué par la marque de Zarad très fort. Il avait recomencé à me faire mal. J'avais peur.... peur de devenir l'ennemi de ce pays.Devais-je ontinuer ainsi à me battre pour devenir plus fort ?

Pourquoi me sentais-je tant impliqué dans la protection de ce pays? Peut-être parce que j’avais l’impression encore une fois que tout était de ma faute. Comme Naya, j’avais l’impression que tout le monde était plus fort que moi.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Merci Hilel pour tous ces beaux graphs !!!


Dernière édition par Alibaba Saluja le Dim 17 Avr - 3:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 24/01/2015

۞ Rukhs : 65

avatar
Natsu Yamada
FANALIS CORPS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Lun 11 Avr - 21:47

Il n'arrive toujours pas à croire qu'il devait se protéger comme il pouvait de la fille qui lui fonce dessus, enfin Natsu aurait très bien pu se défendre avant de voir que Prime et la jeune fille allaient avoir des soucis, mais notre garçon n'avait pas de solution pour venir en aide. Il avait pris une posture pour s'occuper de la demoiselle qui lui arrive dessus, mais très vite Natsu fut surpris de la voir se prendre un collègue a elle, alors il regarda dans la direction d'où il venait et remarque sa "grande-soeur".

"Myron ! Je parie que tu regardais avant d'intervenir comme toujours avec toi !"

Natsu n'avait pas vraiment eu le temps de dire autre choses que voilà le groupe sur le départ, mais notre garçon n'eut pas le temps de lancer une attaque que celui qu'il avait provoqué tente de le balancer plus loin sans doute par protection. Il avait quand même réussi à se protéger et atterrir comme il pouvait sans trop de mal, mais Natsu en ouvrant les yeux remarque que le groupe était partie, alors sans attendre le fanalis alla vers Prime pour le tenir avec un air un peu inquiet sur le visage.

"Tu en as vraiment trop fait, même si tu voulais bien faire. Je ne te fais pas la moral rassure toi hein !"

Il savait très bien que Prime voulait bien faire et ne pas être un fardeau comme il pensait surement en ce moment même, mais Natsu s'en voudrait s'il devait arriver un truc à son ami et membre de sa "famille".

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Autre mauvais coup du destin !
» Coup du Destin: la guerre? [PV libre] 2/6/1002
» L'OEA , le coup d'état proposé vs Préval et le deal pour imposer Martelly
» Mon Tuto Farming
» Quand le Destin nous file un coup de pied aux fesses, on ne lui sourit pas... - Renan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Terres fermes  :: Continent Ouest :: Empire Reim :: Remano-
Sauter vers: