AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 238

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Ven 20 Nov - 17:07


Vous entendez une rumeur comme quoi il y a eu un mort la nuit du 3, certes, avec les guerres qui circulent pour les soldats, ce n'est pas forcément effrayant mais cela peut commencer à inquiéter la population.

Ce soir vous vous promenez dans la nuit, peut-être avec des amis, ou tout seul, et vous voyez un gang de ce qui vous semble être des voleurs ( 6 apparents) dévalisés un marchand en plus de les agresser physiquement. Si vous êtes magicien, vous avez vraiment un très mauvais pressentiment.

HRP : Vous pouvez être plusieurs de manière séparée ou sortir ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com

conquérant de donjon

۞ 1ère apparition : 03/06/2013

۞ Rukhs : 386

۞ Localisation : Québec

avatar
Alibaba Saluja
conquérant de donjon

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Lun 7 Déc - 20:28

[Bon c'est assez le flemme de rp ! Je me relance avec ce Coup du Destin]

Ça faisait à peine une semaine que j'étais à Reim et déjà ce genre de rumeur me précédait, je l'avais capter d'une conversation entre deux infirmières: il fallait croire que partout où j'allais, les emmerdes me suivaient. Plutôt habitué à ce genre d'histoire et candide de nature, je me promenais dans les rues marchandes de Reim, les bandages encore sur le corps, fraîchement sorti de l'infirmerie où Myron avait pris plaisir à m'envoyer dès le première semaine... génial l'accueil, mais quand on voulait devenir fort, je devais m'endurcir.

C'est donc dans l'espoir de me détendre -les combattants avaient un droit de répit, non ? -, sachant que les fanalis devait dormir à cette heure pour reprendre des forces. Toutefois, connaissant ces bêtes de combat, certains ne devaient pas se reposer souvent donc, je me promenais plutôt loin du Colisée. Le calme total. J'avais bien réussi mon coup ! C'est donc les mains derrière la tête, la tête haute en siflottant que j'avançais droit devant moi dans ses rues endormies... jusqu'à temps que j'arrive au coin d'une rue marchande un peu plus agité où je perçus des cris. D'abord, je me dis que de jeunes Remiens. J'avançai toujours confiant jusqu'à temps que je tombe au sol sous le coup d'épaule d'un grand gaillard qui fuyait. Je me frottai le bras, puis levai les yeux: c'est alors que je vis "la fête" en question, il s'agissait d'un marché qu'on était en train de piller en bousculant et en frappant tous ceux qui pouvaient tenter d'aider ces pauvres marchands, étrangement sur place à une telle heure. Je soupirai, avant de rebondir sur mes pieds et m'approcher de ce lieu, faisant voir de rien, tâtant ma dague du bout des doigts.

Un autre gaillard, qui me trouvait suspicieux, finit par me prendre par le collet et me demanda:


-Qui es-tu, sale mioche ? Va-t-en!

Je ricanai, puis lui répondis:

- Je suis Alibaba. Je suis envoyé par Sindoria pour un séjour à Reimet voyez-vous...

Sinbad ne m'avait aucunement envoyé ici... mais quel mensonge non diplomatique... Pourquoi avais-je dit ça ? Enfin...

Je lançai un regard oblique vers les pauvres marchands violentés et j'ajoutai, le regard flamboyant:


- Je ne suis pas d'ici et je trouve que vos manières sont plutôt rustres. Lâchez-moi ou je vous jure que vous aurez de sale problème. Mais sachez que je suis prêt à discuter si...

Le gaillard me donna un coup de sceptre dans le ventre et hurla:

-Tu n'as rien à voir ici, sale sale gosse de riche de Sindoria !! Va-t-en !

Je fis une roulade et d'un bond je me relevai sur mes pieds, dague en main:

- Je suis Alibaba Saluja et je viens de Balbadd, j'ai vécu dans les bidonvilles de Balbadd, je ne suis pas un sale gosse de riche, sales brutes et ...

C'est alors que je réalisai que ces personnages avaient... des sceptres. Des... magiciens de... de Magnostald ? Dans ma course pour frapper le gaillard, dague en main, je figeai. Comment allait réagir Zarad et... que pouvais-je faire contre de la magie ? Je blêmis.

Aladdin, pourquoi n'es-tu pas là quand j'ai besoin de toi ?

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Merci Hilel pour tous ces beaux graphs !!!


Dernière édition par Alibaba Saluja le Mer 9 Déc - 5:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 24/01/2015

۞ Rukhs : 65

avatar
Natsu Yamada
FANALIS CORPS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Mar 8 Déc - 20:05

Il avait envie de sortir un peu du palais après avoir reçu l'ordre bien entendu de sa sœur pour alors se changer les idées, mais bon Natsu était seul sans trop avoir trouvé une personne pour venir avec lui, enfin bon ce ne serait pas trop grave rien n'allait lui arrivé même s'il était puissant quand même. Bref, notre jeune ami regarda autour de lui sans trop avoir d'endroit où il voulait aller, mais Natsu fut très vite dérangée dans ses pensées par un gars qui hurlait et regarda dans la direction.

*Franchement, il croit faire quoi contre ce genre de mecs ?*

Natsu lâcha un soupir quand il comprit que notre jeune ami allait devoir encore combattre alors qu'il voulait se changer les idées, alors Natsu arriva a coter d'un garçon qui était l'un des "méchants" prêts du marchand, puis il lui donna un coup de poings enflammés dans sa face pour le voir voler un peu plus loin. Il regarda les autres avec un très léger sourire sur le coup comme pour montrer qu'il n'avait pas peur, enfin Natsu était aussi assez connue dans le coin vu le rôle qu'il avait dans la ville.

"Bon, une petite explication ne serait pas trop de refus, je pense non ? Qui va donner rapidement la réponse ?"

Des questions assez simples qu'un idiot pourrait répondre très facilement et aussi rapidement bien entendus, mais bon, il verra bien dans un moment ce qui allait se produire.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 238

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Ven 11 Déc - 18:00

Les voleurs ne semblent pas spécialement gênés d'avoir été dérangés, mais il ne vous le montre pas que cela leur fait plaisir, ils se contentent de sourire comme si vous les amusiez, ce qui est peut-être le cas. L'un semble cependant s'emporter un peu trop vite. Un magicien  peut voir des rukhs noirs au bout du sceptre de 3 personne les possédant, les autres semblent être des non-magiciens.

Alibaba : Je suis Alibaba Saluja et je viens de Balbadd, j'ai vécu dans les bidonvilles de Balbadd, je ne suis pas un sale gosse de riche, sales brutes et ...

voleur 1 : «  On en a rien à faire que tu sois un gosse de riche ou pas ! On va juste se contenter de fou-  »
Voleur 2, nommé Azzam, un gars plus encapuchonné, possédant un sceptre  le coupe «  Tais-toi. Faisons ce qu'on a à faire.. . Mais d'abord..  »

Il jette un regard à un qui ne possèdent pas de sceptre (voleur3). Celui-ci fut cependant interrompu par un coup de poing qu'il n'évita pas non, mais il garda simplement le poing de son adversaire en main.

Badr «  Des explications ?  Tu croyais faire quoi là gamin ?!  » Sans attendre il lui envoya un coup  de poing qui avait pour but de le faire valser à quelques mètres, dans un des étals de fruits et légumes. «  Je crois qu'on va pouvoir un peu s'amuser avant de s'occuper de notre mission !  »

HRP : Je vous prierai juste de ne pas jouer mes PNJs, de ne pas leur donner des intentions que je n'ai pas dites, de ne pas les faire parler et de ne pas faussement jauger leur force en disant que vous les faites voler. Ni d'en tuer un en mode "c'est juste un PNJ je le butte" XD Je m'occupe de les faire bouger et parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com

Fanalis corps

۞ 1ère apparition : 29/04/2014

۞ Rukhs : 89

۞ Localisation : Je suis en train de vendre des croissants dans le Continent Obscur

avatar
Prime
Fanalis corps

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Sam 12 Déc - 1:43

La rumeur concernant une mort ayant eu lieu la nuit dernière était loin de faire scandale à Reim, pays paisible en apparence, si on oubliait les méthodes radicales qu'employaient les membres de la Corpse Fanalis pour endurcir les gladiateurs peu importe depuis combien de temps ils se trouvaient là. Mais deux ou trois côtes brisées qui empêchaient une personne de bouger pendant plusieurs semaines, cela ne représentait pas grand chose pour les fanalis qui étaient plus qu'habitués à utiliser ce genre de traitement sans pour autant en abuser... Après tout dépendait de qui on parlait.

En revanche, ce genre de rumeurs qui commençait à alerter toute la population allait vite devenir une véritable source de problèmes pour les combattants. L'idée qu'une quelconque menace plane sur un territoire, loin d'endosser les ennuis, et arrache la vie de ses habitants ne plaisait à personne. Peu importe la source du mal, vous aviez pour mission de veiller à ce que les citoyens aient la sensation de pouvoir mener une existence normale sans s'inquiéter du danger qui les guettait, ou du moins qu'ils soient suffisamment au courant de ce qui se passe afin qu'ils gardent une certaine prudence mais pas au point qu'ils soient effrayés à l'idée de sortir de chez eux. Il fallait que ces personnes puissent se sentir à leur place. Et comment pouvaient-ils si ils n'étaient même pas en sécurité dans leur propre pays?

La nouvelle qui était parvenue à tes oreilles il y a tout juste vingt quatre heures avait chamboulé l'esprit de bon nombre d'habitants. Certains tentaient d'ignorer ces bruits qui courent pour profiter pleinement de la vie. Après tout des rumeurs n'étaient que des rumeurs. Beaucoup faisaient semblant et gardaient un sourire forcé collé au visage comme pour se convaincre eux-même qu'ils ne risquaient rien. Pourtant les cernes ne trompaient pas. Même un simple d'esprit comme toi n'avais pas bien dormi cette nuit:

- Moooooe... Que devrais-je prendre? Je dois me décider...

Tu détournais tes yeux des pastèques pour jeter un coup d’œil aux bananes. Le marchand te regardait d'un air agacé, les bras croisés, te rappelant que d'autres clients attendaient. Ce qui était faux, bien évidemment. La nuit venait de tomber. Ils n'auront pas assez de patience pour attendre que tu te décide et iront voir d'autres stands, ce qui expliquait l'impatience du marchand.
Tu t'inclinais légèrement en t'excusant dans un rire gêné. Tu étais un peu mal à l'aise. Mais ces bananes avaient vraiment l'air délicieuses! Quant aux pastèques, c'était tes fruits préférés... Quel dilemme insoutenable !

Tu avais l'air de peu te soucier de ce qui t'entoure mais ton insouciance habituelle n'avait pas balayé tes sombres pensées. Tu te faisais véritablement un sang d'encre pour l'avenir de Reim, ce pays et ces gens que tu chérissais tant.

D'ailleurs, tu avais pris les devants aujourd'hui. Personne ne savait que tu te trouvais ici. En entendant que quelques uns de tes camarades faisaient le tour du pays pour vérifier la véracité de ces rumeurs, tu avais décide d'apporter ton aide indirectement. Tu n'en avais parlé à personne. Classé parmi les membres les plus fragiles de la Corpse, Myron ne t'aurais jamais laissé partir, ne sachant pas dans quel pétrin tu te mettrais en explorant les lieux. Pour une fois, tu avais pris des risques en en faisant qu'à ta tête. D'un côté, si tu te retrouvais en danger, personne te sauverais. Cette épreuve te permettra non seulement de protéger ceux que tu aime mais aussi de tester tes propres capacités. Le faire à un tel moment, sans aide était un peu comme une mission suicide. Tu ignorais dans quoi tu te lançais alors que tu cherchais à te prouver que toi aussi, tu pouvais utiliser ta force.

Quel dommage que personne n'était au courant de ta petite promenade nocturne... Si tu parvenais à sauver quelqu'un cette nuit, ils seront tous fiers de toi. On te frapperait sans doute pour avoir désobéi mais avec un peu de chance, rien ne se passera ce soir et tu rentreras, penaud certes, et surtout en toute discrétion.

Ceci dit, tu ne pouvais pas te lancer dans cette mission, le ventre vide... S'alimenter est aussi important que s'entraîner avant un combat, n'est-ce pas?

- Banane... Pastèque...

Encore fallait-il que tu te décide. Le marchand et toi soupirèrent en chœur. Il allait bientôt fermer boutique. Cela ne te ferait peut être pas de mal de choisir au hasard, pour une fois...

- Je suis Alibaba Saluja et je viens de Balbadd, j'ai vécu dans les bidonvilles de Balbadd, je ne suis pas un sale gosse de riche, sales brutes et ...

Tu fronçais un sourcil, une pastèque dans les mains avant de tourner ta tête vers l'origine de ce brouhaha. Tu avais l'impression d'avoir déjà vu ce blond quelque part... Mais qui étaient ces autres personnes? Tu sentais bien que cette discussion dégénérait depuis tout à l'heure. Tu t'étais promis de ne bouger que quand tu aurais trouvé de quoi te nourrir. Ce n'était pas de la fainéantise, tu serais inefficace, le ventre vide, n'est-ce pas?

Tu t'approchais, curieux.

«  On en a rien à faire que tu sois un gosse de riche ou pas ! On va juste se contenter de fou- »

Fou? ... Fouiller? Fouiner? Foutre son poing dans la figure? Aucun mot commençant par "fou" te rassurait. Tu devais te presser d'arranger les choses. Ces personnes étaient suspectes, qui sait, peut être même dangereuses. Tu ignorais si cela avait un rapport avec cette histoire de meurtre mais à six contre un, ce jeune homme n'avait aucune chance. Tu retins un cri de surprise en voyant Natsu intervenir.

«  Tais-toi. Faisons ce qu'on a à faire.. . Mais d'abord.. »

Tu n'avais pas vu le coup arriver ! Le fanalis était vraiment incroyable. Tu ferais mieux de poser cette pastèque pour le moment et enfin te rendre utile. Quel manque de réaction... Tu étais un simple spectateur depuis tout à l'heure.

«  Des explications ?  Tu croyais faire quoi là gamin ?!  »

«  Natsu-san ! »

Ces personnes faisaient beaucoup trop de grabuge. Tu voulais bien leur accorder le bénéfice du doute mais il y avait des limites qu'elles avaient atteint depuis trop longtemps. Tu plaignais ce pauvre marchand et voilà qu'ils s'en prenaient à un de tes camarades. Peut être même les deux, pensais-tu en croisant le regard d'Alibaba. Quoi qu'il en soit, tu ne pouvais plus rester sans rien faire.
Tu aidais ton aîné à se relever avant de lancer un regard furieux à l'homme qui venait de l'envoyer valser.

«  Je crois qu'on va pouvoir un peu s'amuser avant de s'occuper de notre mission !  »

Que devrais-tu faire? Les négociations n'étaient pas envisageables avec de tels types, non? Pour le moment, tu relâchais la pastèque avec regret avant de faire face au petit groupe responsable de tout ce tapage. Tu te plaçais devant le marchand, effrayé, ayant subi bien des coups de leur part. Tu pris la parole et calmais tes tremblements de rage.

« Je ne sais pas qui vous êtes ni d'où vous venez mais si par "s'amuser", vous voulez dire "malmener d'autres habitants", je ne vous laisserai pas faire. Laissez ce pauvre homme tranquille ! »

Ton physique n'avait rien de menaçant et tu savais que ces mots ne seront pas efficaces sur ce genre d'individus. Tu gardais un peu d'espoir au fond mais pour le moment, tu cherchais surtout à te faire comprendre. Tu continuais de regarder ces personnes droit dans les yeux, pas énervé mais prêt à réagir à la moindre attaque si ils tentaient de t'approcher. Tu n'avais pas coutume de prendre part à ce genre de choses mais une fois ne pouvait pas faire de mal.

Pour le moment, tu ne regrettais pas.

Toutefois, si tu n'employais pas la violence, chercher à en savoir plus sur ce groupe risquait d'être laborieux et ça, ce n'était pas sûr que tu en ais conscience. Ils allaient bien rire de toi. Étrangement tu gardais ton sang-froid, sachant pourtant que tes paroles n'auront aucun effet sur eux. Au moins, tu avais été clair.

Tu aurais du prendre les bananes.


HRP: je m'excuse pour cette réponse pourrie... *la fatigue qui la gagne alors qu'elle poste* Je m'améliorerais au prochain post !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Sam 12 Déc - 17:34

Une rumeur circule en ce moment à Remano sur trois morts suspectes . Rien de bien précis , juste des on-dits. C'est tout de même assez inquiétant pour affoler la populace et semer un peu de zizanie dans la bourgeoisie aisée des patriciens.

Pourtant, bien que la police de la capitale ne soit pas dans les attributions du fanalis cops , Myron s'en préoccupe aussi. Son instinct lui souffle qu'il y a quelque chose de louche dans cette histoire. Et avec la guerre en cours , on n'est jamais à l'abris d'un groupe d'espion préparant un mauvais coups jusqu'au sein de l'empire.

La guerrière voudrait donc en avoir le cœur net pour pouvoir prévenir son frère en cas d'urgence.

C'est pourquoi, ce soir , bien qu'étant de repos, elle avait décidé  de patrouiller dans les ruelles pour tenter de mettre la main sur les assassins pour le cas où ils récidiveraient.

Malheureusement, ou plutôt heureusement, pour le moment , il n'y avait rien à signaler. Quelques bagarres de pôchard, une dispute de couple, un pikpoket qui a fini les deux bras brisé par les soins de la fanalis. Voici le bien maigre bilan de sa veille.

Sauf que...

Soudain elle entendit des cris. Des gens affolés passérent à côté d'elle, fuyant visiblement quelque chose ou quelqu'un.

Myron en arrêta un et l'interrogea pour connaître les raisons de ce remue-ménage.

L'homme, un cossu commerçant du centre-ville lui apprit en tremblant qu'un groupe de voleurs s'attaquaient aux boutiques et s'en prennaient à leurs propriétaires, les molestants violemment.

La guerrière fronça les sourcils avant de laisser l'épicier partir. Des pillards en plein cœur de la capitale ? On aura tout vu … elle décida de se rendre sur les lieux pour donner une bonne leçon aux fauteurs de trouble. Sauf qu'il y a déjà du mondeElle pouvait reconnaître l'odeur de ses trois là à plusieurs métres sans même les voir  : Natsu, Prime et Alibaba.

Ses trois protégés.

La jeune femme souria décidant de monter sur les toits des maisons adjacentes pour observer la scéne.

La combattante grimpa facilement , puis sautant d'habitation en habitation, elle trouva la position idéal pour voir sans être vu.

C'est ainsi que, bien cachée dans l'ombre, la sœur de Mu avait une magnifique vue sur les combattants  réunis au même endroit : les deux fanalis et le prince blond faisant face aux trois malfaiteurs. Un combat largement à l'avantage des défenseurs de Reim.

Pas besoin d'intervenir pour le moment, ils devraient s'en tirer sans aide;

La guerriére s'installa donc confortablement pour regarder à loisir les progrès des trois jeunes hommes tout en étant dans une position idéale pour tomber sur leurs adversaires si la bataille tournée au vinaigre.
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 14/06/2014

۞ Rukhs : 294

۞ Rukh rose : Hakuryuu Ren

۞ Localisation : Reim

avatar
Naya
CITOYEN

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Dim 13 Déc - 10:39


Coup du destin ReimAlibaba - Natsu - Prime - Myron

Des rumeurs circulaient dans l'empire de la grande prêtresse depuis peu, comme quoi un mort aurait été retrouvé la veille, sans que les causes de cette mort ne soient donnée. En soit, les morts n'étaient malheureusement pas quelque chose de très rare, mais la population commençaient à s'inquiéter. Naya revenait d'une journée passée à la bibliothèque où elle avait soigneusement étudié les différentes techniques de l'empire dans le domaines des sciences. L'empire Reim était un pays très avancé qui se développé à une vitesse impressionnante. Pour une personne venant d'un pays où la population n'avait pas changée depuis l'ère de Solomon, cela relatait de l'extraordinaire.

Alors qu'elle marchait d'un pas tranquille, elle crut entendre des cris à quelques rues de là. Inquiète, la jeune fille s'arrêta dans sa marche pour tendre l'oreille. Il n'y avait pas de doute, elle n'avait pas rêvé, il se passait réellement quelque chose. Sans plus attendre, Naya fit demi-tour pour rejoindre le lieu d'où venait tout ce remu menage. Il semblait que la demoiselle avait le don d'aller où se trouver le danger. Mais elle était incapable de rester à ne rien faire alors que quelq'un avait surement besoin d'elle. Si cela aurait été un piège, nul doute qu'elle se serait jeté tout droit dans la gueule du loup. Elle le savait, mais prenait volontiers le risque. Tandis que la tran se rapprochait d'un pas rapide du point qu'elle s'était fixée, elle reconnut la voix d'Alibaba.

- Je suis Alibaba Saluja et je viens de Balbadd, j'ai vécu dans les bidonvilles de Balbadd, je ne suis pas un sale gosse de riche, sales brutes et ...

Le jeune homme n'eut pas le temps de terminer que d'autres voix se firent entendre. Un premier homme répondit au prince tandis qu'un deuxième semblait lui dire de ne pas s'éloigner de leur objectif. Naya s'approcha doucement de la scène, se faisant la plus discrète possible de manière à ne pas se faire repérer. Cachée derrière un mur, elle observa attentivement le déroulement de cette inquiétante rencontre. Aux côtés d'Alibaba se trouvaient deux fanalis qui semblaient lui prêter main forte. Au moins, le blond était bien entouré. La tran se concentra finalement vers leurs ennemis au nombre de 6. La plupart ne semblaient n'être que des brigands que l'on pourraient voir dans n'importe quel pays, mais l'un d'entre eux attira soudainement l'attention de la demoiselle. Il s'agissait d'un homme encapuchonné qui tenait un sceptre en main. Un magicien ?

Au moment même où elle identifia l'homme, un horrible sensation s'empara d'elle, la figeant un moment. Quelle était cette impression ? Son coeur battait plus vite que d'habitude et elle semblait épris d'un mauvais pressentiment. Pourtant Alibaba et les autres ne semblaient pas plus intimidés que ça. Était-ce elle qui s'inquiéter pour rien ?

Mais ils étaient peu être en danger. Que faire ? Bien qu'elle avait envie d'allait les aider, sa présence pourrait peut être leur être gênante dans les combats. Le mieux était de rester là pour le moment. Personne ne l'avait vue, et elle pourrait donc se mêlait à eux quand le besoin sera là. Dans le doute, elle s'empara discrètement de son arc et sortit une flèche. La seule chose qu'elle pouvait faire pour l'instant était attaquer à distance. Son regard ne semblait plus lâcher l'homme à la capuche et silencieusement, elle tendit son arc, concentrée sur la précision de son tir. Elle espérait pouvoir blesser le magicien à la main, et, avec un peu de chance, lui faire baisser sa garde. Alibaba ne se trouvait qu'à quelques pas. Peut-être pourrait-il profiter de cette attaque pour s'occuper du mage. C'était risqué. Très risqué. Mais à cette distance, ils ne pourraient pas attaquer la jeune fille, à moins d'avoir un acolyte dans les alentours ou de faire usage d'une certaine magie.

La tran soupira. Rien ne lui garantissait que ça allait marcher. Mais avec un peu de chance... La jeune fille fixa la main du mage et tira. Sa flèche volant à toute vitesse en direction de l'ennemi.

© Lady sur Epicode

۞ • ۞ • ۞ • ۞



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 238

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Dim 13 Déc - 19:28

Je vous fais un petit récap des personnage présents ici, je vais en nommer la majorité (sauf un qui est encore à l'état d'aucune idée, en fait) bien sûr vos personnages ne connaissent pas toute ces infos, mais au moins ça vous permettra de les différencier plus facilement.

Rappel : Ils sont 6 et TOUS portes une cape.
• Tout devant, Hilel, le chef, il porte un sceptre, et si vous êtes magicien vous pouvez voir quelques rukhs noirs sortir, il semble avoir une plus grand capuche qui le dissimule beaucoup plus. Il paraît assez grand. Il ne n'est pas encore exprimé.
• Juste à coté, un peu derrière, Azzam, le second, aka « voleur2 » est aussi un magicien, a un sceptre, et une plus grande capuche. Vous pouvez voir quelques mèches blondes sortir de sa capuche, il paraît plus petit et frêle qu'Hilel. Il a demandé à voleur 1 de se taire et c'est lui qui semble donner les ordres pour le moment.
•  Derrière ces deux là, un très grand gars, mesurant plus de 2m, baraqué à vu d'oeil nommé Faelan, armé d'une grande lance.  Il ne s'est pas encore exprimé.
• Encore plus derrière,  Badr, un grand type, mais moins grand que Faelan, moins baraqué mais impressionnant, c'est lui qui envoie Natsu dans le décor.
• Derrière lui, une silhouette plus petite, Chemsa, une femme.
• Puis, le dernier – qui n'est pas encore nommé- plus impulsif, aka voleur 1, c'est celui avec qui parle Alibaba.

Badr sourit lorsqu'il voit que le petit qui l'a attaqué se fait aider. «  Si tu veux pas finir dans le même état que lui, voire pire, passe simplement ton chemin..  »

Du coup personne ne remarque encore Myron !

Naya vise Azzam avec sa flèche… Qui s'en rend compte bien vite et active son borg.  «  C'est quoi ça … ? » Relevant son sceptre, Azzam voyant la petite Naya lance une puissante attaque de foudre contre celle-ci n'ayant pas de considération pour les personnes aux alentours que son attaque pourrait toucher.

HRP : Si quelqu'un se pense être en meilleure position pour protéger Naya en faisant une intervention rapide de son perso, qu'il la fasse, sinon à Alibaba :) Hésitez pas a en discuter dans le sujet prévu à cet effet;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com

conquérant de donjon

۞ 1ère apparition : 03/06/2013

۞ Rukhs : 386

۞ Localisation : Québec

avatar
Alibaba Saluja
conquérant de donjon

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Lun 14 Déc - 5:19

HRP: Mais non Prime, ton histoire de fruits m'a fait bien rire ! Et ce n'est pas mieux, réponse rapide pour ne pas vous coincer :) Je ferai mieux au prochain tour !

Voilà qu’on commençait à se masser autour du groupe. Tiens, voici une nuit bien agitée on dirait bien. Je crus voir à travers de cette petite foule l’étrange fanalis qui m’avait dragué. Je crispai les épaules, j’espèrerais qu’il saurait m’aider au lieu de m’indisposer. Enfin, mon regard retournant vers les brutes qui recommencèrent à parler, comme s’il voulait attirer l’attention. Quel spectacle ! Ils n’étaient pas subtils. Quelqu’un avertirait Shérazade-sama, non ? J’en glisserai un mot à ce Natsu.

J’écoutais les insultes des gaillards, toujours dague en main sans trop réagir jusqu’à temps que mon attention se posa sur l’un de six personnages qui semblaient le plus allumé du groupe qui parla de mission. Je me raidis.

C’est à ce moment-là qu’on m’avais donné un coup de sceptre dans le ventre et que Prime était apparu de l’ombre pour t’aider à te relever. Il avait dit :


Prime:
 

Je l’observai un moment puis je lui murmurai :

-Je me charge de les retenir, va avertir Shérazade de tout ça !

Pas le temps des présentations, on avait à faire ! Il fallait sauver le pays de ces terroristes potentiels.

Et c’était le cas de le dire, la suite se passa si vite. Une flèche fut tirée puis… elle tomba au sol. Tout de suite, le mage, le regard vif répliqua d’une attaque de foudre. Qu’importe qui avait essayé de tirer cette flèche, cette personne avait voulu l’aider. Je n’en pouvais plus d’être cette personne qu’on voulait protéger peu importe où j’allais. Je voulais devenir fort après tout ! D’un coup, je mis mon demi équipement de djiin et fis une roulade vers la foudre et réussis à en faire dévier une bonne partie. Mais ce courant était si puissant que ma lame fut électrisée et le coup monta jusqu’à mon épaule.

J’échappai mon épée et fus repoussé par en arrière jusqu’à une table de fruits. Une véritable salade de fruits tomba sur moi par terminer par la fameuse banane tant convoitée par Prime qui tomba sur… ma tête. Étourdi, je regardai autour de moi pour voir si je n’apercevrais par l’archer.  Je demandai d’une voix trouble, malgré ma propre douleur :


-Tout… tout va bien ?

J’étais sous le choc, j'en oubliai mon épée plus loin, et je restai au sol un moment, reprenant mes esprits lentement.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Merci Hilel pour tous ces beaux graphs !!!


Dernière édition par Alibaba Saluja le Ven 5 Fév - 21:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 24/01/2015

۞ Rukhs : 65

avatar
Natsu Yamada
FANALIS CORPS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Lun 14 Déc - 12:34

Le jeune homme n'avait pas réussi à frapper le mec devant lui, mais a la place le voilà un peu plus loin après s'être "envolé" contre les fruits et légumes, alors qu'il allait se relever Prime arriva pour lui donner la main, enfin notre ami se remit rapidement debout pour le voir aller vers le marché. Il avait aussi été surpris de voir une flèche tirée de loin, enfin, il tenta de voir vers qui elle allait tomber, puis remarque que cela allait vers une personne qui "sentait" une puissance force en lui, du moins a ce que pensait Natsu sur le coup. Le pire pour lui était à venir comme une immense attaque de foudre avait été lancé par se méchant en réponse à l'attaque qu'il venait de recevoir et Natsu ne pouvait rien faire sur le coup comme le passage était bloquer par une autre brute. Il espère pour lui qu'il n'allait devoir "affronter" ce mec après s'être débarrassé de la brute devant lui. Natsu s'avance ensuite lui aussi pas très loin de son ami, après tous Prime n'avait pas encore trop fini son entraînement et un risque pour lui de finir très mal en point.

*Je vais sans doute devoir mettre mon Djinn aussi, mais je dois attendre au vraiment dernier moment. Après tout, je ne veux pas que Myron me hurle dessus après.*

Natsu regarda autour de lui pour voir s'il n'avait pas d'autres personnes qui pouvaient être en danger, mais qui ne furent pas le cas, alors notre jeune ami garda un très léger sourire sur le coup pour enflammer ses deux points en n'étant a coter de Prime. Il entendit juste après celui qui l'avait envoyé dans le décor prendre la parole, alors Natsu fit un sourire vraiment étrange, il ne faut surtout pas qu'il commence à se mettre en mode "Monstre" là seul ses "sœurs" peuvent le stopper vraiment.

"Tu aimes tant prendre plaisir à faire souffrir moins fort que toi, enfin, tu ne veux déjà plus jouer avec moi par peur ?"

Il voulait quand même tenter de prendre celui-là pour lui, mais sans vraiment croire qu'il allait réussir à le retenir ou pas, après verrat bien ce qui arrivera par la suite.

۞ • ۞ • ۞ • ۞




Dernière édition par Natsu Yamada le Sam 19 Déc - 10:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fanalis corps

۞ 1ère apparition : 29/04/2014

۞ Rukhs : 89

۞ Localisation : Je suis en train de vendre des croissants dans le Continent Obscur

avatar
Prime
Fanalis corps

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Ven 18 Déc - 22:24

{ HRP: je me rends compte que je n'avais pas été très claire dans ma réponse... Mon aîné désigne Natsu mais étant donné que Alibaba me murmure quelque chose, on peut dire que j'ai prêté main forte aux deux }


Si tu espérais sortir de ta chambre sans éveiller le moindre soupçon et y revenir alors que ta petite escapade resterait cachée de tous, tu te trompais lourdement. Tu imaginais vraiment que ta supérieure était restée se reposer chez elle alors  que votre pays courait peut être un grand danger? C'était mal la connaître. Et c'était énorme de constater que tu n'avais toujours pas cerné les intentions de cette rouge depuis le temps que tu la côtoyais. Tu avais manqué de vigilance ce soir, non pas que ce soit la première fois que cela t'arrivait.

Ton jugement n'était pas toujours fiable à cent pour cent, c'était indéniable. Mais ce soir, tu cherchais vraiment à mener à bien ta mission. Tu n'avais pas tout prévu et se fixer cet objectif sans en parler à qui que ce soit n'était pas bien malin. Tu étais parti sur la pointe des pieds, retirant même tes sandales, ayant parfaitement conscience des sens développés des tiens. Tu t'étais glissé entre les murs en toute discrétion, masquant ainsi ta présence, du moins, c'est ce que tu t'efforçais de penser puisque qu'aucun des hommes qui dormaient n'était sorti pour te faire une leçon de morale.
Dans tout les cas, tu restais persuadé d'avoir été  suffisamment silencieux, tu n'avais réveillé personne. Toutefois, les pauvres gens qui avaient assisté à l'agression et ayant tout juste eu le temps de s'enfuir, ne pouvant pas vous prêter main forte, avaient fait assez de boucan pour que cette histoire parvienne aux oreilles de Myron, qui vous observait maintenant sur un toit. Personne ne l'avait remarqué, pas même toi. C'était sans doute mieux ainsi. Au moment où elle risquait de se montrer, tu te retrouverais déstabilisé, craignant de te faire réprimander. Cela n'aurait pas été le plus stressant dans cette affaire.

Les événements s'enchaînèrent très vite. Une flèche volait. Tu avais pu la sentir arriver avant même qu'elle ne passe à côté de toi. Ton premier réflexe fut de regarder vers qui était porté le coup, et non pas par qui. La cible semblait se protéger avec une drôle d'énergie qui ne te disait rien. Quelle étrange aura! Était-ce en partie pour cette raison qu'on avait choisit de viser cet homme plutôt que le grand baraqué? Ce n'est que maintenant que tu te rendis compte que lui et celui qui se tenait devant possédaient des sceptres. Tu n'avais pas été assez observateur! Bien sûr, l'imbécile que tu étais s'était jeté dans la gueule du loup sans faire attention à son environnement.

Tu te retins de frapper ta main par terre.  Tu n'avais pas besoin qu'on te félicite d'avoir reconnu ton inattention. Enfin, tout n'était pas perdu pour autant. Tu te promis de trouver un moyen de te rattraper dés que tu en aurais l'occasion. Même si pour le moment, tu ne pouvais faire rien d'autre que d'éviter de rendre la situation plus tendue. Tu t'étais abstenu de lancer une réponse cinglante à l'inconnu qui s'en était pris à Natsu pour ne pas envenimer les choses malgré son ton provocant:

« Si tu veux pas finir dans le même état que lui, voire pire, passe simplement ton chemin..  »

Tu l'observais -observer étant un bien grand mot puisque comme tout les autres, sa cape cachait bien son visage-, inébranlable, sans chercher à lui répondre bêtement comme l'aurait fait un enfant énervé qu'on ne le prenne pas au sérieux.

Pourtant, tes compagnons n'étaient pas les derniers à préférer te voir prendre aucun risque. Une fois Natsu relevé, tu courais aussitôt jusqu'à Alibaba pour lui donner un coup de main. Ce n'était pas très glorieux d'avoir juste un rôle de soutien mais inutile de piquer une crise pour une chose aussi futile. Mais à la réponse du blond, tu ne pu t'empêcher de te sentir irrité:

- Je me charge de les retenir, va avertir Shérazade de tout ça !

Avant que la fameuse flèche n'arrive, tu lui jetais un regard furibond. Tu ne lui en voulais pas vraiment, après tout le jeune homme ne pensait pas à mal en disant cela. Il est vrai que cette information était capitale et laisser la prêtresse en dehors de tout ça n'allait pas arranger les choses mais vous ne pouviez pas non plus vous permettre de la mettre en danger. Si la situation devenait grave, vous appellerez des renforts... Tu n'étais même pas censé être sorti. Quelle galère ! Alibaba ne pouvait pas savoir que tu n'avais pas l'autorisation d'être là. De toute manière, si cela empirait, toi et Natsu, en qui tu avais toute confiance, n'étiez pas les seuls à patrouiller dans les rues. D'autres fanalis aussi forts les uns que les autres ne tarderaient pas à venir. Leur audition inégalable  devait leur permettre d'entendre les cris à des kilomètres. Et alors tu te ferais secouer. Mais ça, c'était une autre histoire.

Et pourquoi avoir pris ce risque, de toute manière? Certainement pas pour aller servir d'informateur et laisser les autres se blesser sans rien faire! Trop de vies étaient importantes. Tu n'étais pas venu pour fuir, une fois de plus. Tu finis quand même par remercier l'adolescent de te rappeler ton inutilité involontairement. Tu te rattraperais. Dans ce gang, certaines personnes n'avaient pas encore agi. Peu importe ce qu'ils prévoyaient de faire, tu devais garder un œil sur eux tant que tu n'étais pas actif au combat.

Tu comprenais la réaction d'Alibaba. Toi aussi tu voulais être celui qui protège et non le fardeau à qui on venait toujours en aide. C'était idiot. Si tout le monde voulait protéger tout le monde en les empêchant d'interférer dans leurs affrontement avec ce groupe, on se mettrait assurément en danger et il n'y aura que des pertes. Autant s'entraider pour ne pas regretter de s'être battu seul plus tard. Tu te disais cela mais si tu te retrouvais face à un adversaire, tu aimerais que les autres restent éloignés. Tu le réprimandais pour ta propre attitude. Comme c'est ironique.

C'est quand tu poussais un long soupir pour te calmer que la flèche fut déviée. Le plus impressionnant c'est l'attaque foudroyante qui s'ensuivit. Tu manquais de tomber en ayant faillit la prendre de plein fouet. Tu ne pu même pas répondre au blond et le mettre au courant de tes intentions qu'il revêtit une apparence bien peu commune. Captivé par toutes le spectacle étrange qui se déroulait sous tes yeux, tu en oubliais vite de réagir. C'était donc à cela que ressemblait un équipement djinn? Il était loin d'être complet mais tu demeurais subjugué.

C'était la première fois que tu en voyais un vrai. Tu ignorais qu'Alibaba était un conquérant de donjon et comme tu ne savais pas quel était le signe qui les distinguait des humains normaux, tu avais du mal à cacher ta surprise. Tu était maintenant sûr qu'il maîtrisait la situation... Tu regardais tes mains, abattu. Ton inefficacité s'en fit plus ressentir. Ce n'était pas le moment de rester la bouche grande ouverte en admirant les autres déployer leurs pouvoirs. Si seulement tu possédais cette force toi aussi... Enfin, il ne valait mieux pas. Mû se fatiguait déjà en revêtant son équipement d'après ce que tu avais entendu, il ne le faisait qu'en cas de nécessité, tu ne l'avais jamais vu employer cette méthode pour vaincre ses ennemis. A cause de cela, tu n'imaginais même pas les conséquences si toi, qui étais fanalis de pur souche quoi qu'on en puisse dire, essayais de te reposer sur le pouvoir d'un djinn. Il valait mieux renoncer. C'était un peu décourageant.

Ce n'était pas une raison pour être un poids mort pour les autres !

A première vue, le conquérant de donjons ne semblait pas avoir besoin d'aide et parvint très bien à faire dévier l'attaque foudroyante, qui, en passant, tu ne su à qui elle était adressée mais peu importe quelle était cette personne, tu espérait que le jeune homme avait bien réussit son coup et qu'elle n'avait rien. Tu n'irais pas la voir tout de suite pour ne pas attirer l'attention sur elle. A la place, tu rappliquais rapidement en voyant la lame du blond électrisée à cause de l'attaque.

- Et m... !

Tu courais de nouveau dans la direction d'Alibaba en constatant que celui-ci se retrouvait projeté autre part, à savoir sous le stand de fruits. Le vendeur s'était échappé depuis bien longtemps et ton allié avait l'air totalement sonné. Tellement assommé qu'il avait délaissé son épée.

- Tout… tout va bien ?

Le voir s'inquiéter de votre état plutôt que le sien te fit doucement sourire. Tu te dépêchais de prendre son épée, remerciant ton sang qui t'aidais à courir à la même allure malgré le poids avant d'arriver rapidement aux côtés de l'adolescent, admiratif et préoccupé la poser à ses côtés et passais ton bras autour de ses épaules afin de l'aider à se relever.

Tu lui donnais une tape sur le dos. Bien que tu ne te sois pas montré délicat, le coup n'était pas assez violent pour le faire tomber. Tu le secouais légèrement pour l'aider à reprendre ses esprits. Toutefois, tu n'oubliais pas les autres personnes présentes ici qui n'allaient pas tarder à se faire à nouveau remarquer.

Quelque chose titillait ta curiosité. Ils n'avaient pas revêtis d'équipement et les sceptres de deux d'entre eux suffisaient à trahir leur nature de magicien. Magnostadt et Reim entretenaient des relations quelque peu conflictuelles et avec le temps les tensions s'alourdissaient... Mais les magiciens s'étaient-ils sérieusement déplacés jusqu'ici? Si leur pays était vraiment rentré en guerre, cela se serait vu plus tôt. A moins que dame Schéhérazade n'ait rien dit pour ne pas vous affoler? Tu ne la voyais pas faire ça. Pourtant, tu restais un enfant aux yeux des autres. T'aurait-on caché ce genre une information aussi capitale pour autant?

Tu continuais de regarder le groupe, ne  parvenant pas à deviner les raisons les ayant amené à Reim. Tu ne voulais accuser personne mais tu ressentais le besoin d'y voir plus clair dans cette affaire. Tu fléchis tes jambes, prêt à bondir pour réagir à la moindre attaque, tout en murmurant à l'adresse d'Alibaba.

«  Il serait plus raisonnable de l'avertir de tout ça, maintenant mais je ne suis pas le seul fanalis à avoir été envoyé ici. Pour le moment, je préfère rester avant d'être sûr qu'on ne puisse pas régler ça tous seuls. Ce qui est sûr, c'est que malgré leur nombre, ils restent extrêmement forts. On ne peut pas se permettre de se diviser maintenant. En plus, la raison de leur présence ici  est encore trop floue... Sans parler du fait que certains d'entre eux sont des magiciens. Je voudrais être sûr qu'il ne s'agisse pas d'une simple troupe de voleurs que vous pouvez peut être terrasser en deux trois mouvements avant d'en informer lady Schéhérazade. »

Tu lui adressais ton sourire le plus confiant en abordant un air sûr de toi. Tu pouvais au moins surveiller leurs arrières. Tu te concentrais sur ce que tu entendais. Natsu, de nouveau debout, avait l'air de fanfaronner.

"Tu aimes tant prendre plaisir à faire souffrir moins fort que toi, enfin, tu ne veux déjà plus jouer avec moi par peur ?"

Quelle drôle de sensation... Tu ferais mieux de ne pas trop t'approcher. Toujours en comptant sur ton audition, tu vérifiais si la personne qu'Alibaba venait de protéger, était bien hors de danger. Si aucun gémissement ou cri, aussi infime soit-il, ne se faisait attendre, tu ne pouvais que faire confiance au blond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 238

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Sam 19 Déc - 12:09

Quelques têtes s'étaient tournées vers l'attaque de foudre lancée par Azzam. Il avait été contrarié par une flèche, oui, il n'avait pas apprécié cette attaque plus que stupide. Cela dit il ne s'attendait pas spécialement qu'un inconnu saute vers cette jeune fille pour l'aider. Une fois la fumée dégagé il pouvait voir.. que ce gamin avait un équipement djinn, et que c'était la raison pour laquelle il n'était pas lui aussi parti en fumée. Il voulu faire un pas en avant, cependant, une main l'en empêcha et Alibaba fut rejoint par une autre personne, vraisemblablement un fanalis, vu l'allure. Il la connaissait, il en avait deux sous ses ordres.

Hilel avant placé légèrement son bras devant le torse d'Azzam. «  Pas la peine de t'énerver pour si peu.  » Le chef, le vrai, fit un pas en avant. Cela dit jusque là vous pensiez qu'Azzam était le chef. «  Tu as dis que tu t'appelais Alibaba Saluja n'est-ce pas ? Tu possèdes donc un djinn… Intéressant… Et toi… Un fanalis…  » Hilel dégaina son arme, pour voir leur réactions.


De son côté, Badr à l'impression d'avoir à faire à un enfant, mais lui-même n'est pa si âgé que ça ; en tout cas malgré son impulsivité, il ne tombe pas dans la connerie, Hilel le regarde, hors de question de le décevoir.

«  Je ne veux pas jouer avec toi parce que tu m'ennuies p'ti gars, t'as même pas été foutu de me renvoyer un coup..  »

Ca serait à celui qui craquerait en premier.

~ A Myron~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Lun 18 Jan - 16:52

Les choses prenaient une tournure qui ne plaisait pas du tout à la rouge. Ses petits protégés semblaient faire face à plus fort parti que ce qu’elle avait anticipé au début du combat.

Myron fronça ses sourcils. Bon sang ! Qu’est-ce que ce groupe de mage voulait aux vendeurs du coin ? Cela avait-il à voir avec ce qui se préparait à Magnostadt ? Il fallait en avoir le cœur net. C’est pourquoi la fanalis ne perdait pas une miette de ce qui se passait dans la ruelle et des mots échangeaient entre les uns et les autres. Elle retenait aussi leur aspect, leur odeur , surveillant qu’aucun renfort des rufians n’interviennent contre les deux fanalis , le prince et l’inconnue.
Pour autant, la sœur de Mu ne voyait pas pour le moment de raison d’intervenir personnellement dans le conflit. Il valait mieux qu’elle reste cachée afin de couper toute retraite aux bandits ou de leur tomber dessus... au moment où ils s'y attendraient le moins.


Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 14/06/2014

۞ Rukhs : 294

۞ Rukh rose : Hakuryuu Ren

۞ Localisation : Reim

avatar
Naya
CITOYEN

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Lun 18 Jan - 20:29


Coup du destin ReimAlibaba - Natsu - Prime - Myron

La flèche vola à toute vitesse jusqu'à sa cible sans que la tran n'en détache le regard, attendant de voir si son coup allait marcher. A la dernière seconde, alors qu'elle pensait avoir réussi, le magicien activa son borg. A partir de ce moment là tout s'enchaîna à une vitesse impressionante. Avant même qu'elle ne pu faire quoi que se soit, Naya fut attaquée par une attaque de foudre lancée par le brigand. C'est alors qu'Alibaba activa son équipement et dévia l'attaque en se plaçant entre la jeune fille et le magicien.

La bleue tomba à la renverse, surprise. Sans l'intervention du prince, elle ne serait probablement plus là. La voyageuse serra son poing, contrariée par les risques qu'elle venait de prendre, et qui plus est avait causé des dommages au blond. Celui-ci bien qu'encore sous le choc de l'attaque demanda à la demoiselle si elle n'avait rien. Naya se contenta d'hocher la tête et de s'approcher pour l'aider à se relever. Elle fut aider par un jeune fanalis qui avait récupérer l'épée du prince de Balbadd avant de la lui remettre. Ce dernier en profita pour murmurer à l'oreille d'Alibaba. La Tran écouta elle aussi attentivement. Alors il était auu service de la grande prêtresse ?

Naya inspira un grand coup. Même si sa tentative l'avait mise en mauvaise posture, elle n'avait pas le droit de baisser les bras tant que cette affaire n'était pas terminer. Elle se releva donc et observa la scène. A ses côtés se tenait Alibaba et un fanalis, à quelqes pas un deuxième. Dans le groupe ennemi, six personnes, parmis elles, deux possèdent un scpetre. Désormais elle sait que l'un des deux maîtrise la magie de la foudre. Ce dernier semblait d'ailleurs avoir était agacé par l'attaque de la jeune fille. Il fallait donc se montrer prudente face à lui. Alors que jusqu'à présent la Tran voyait celui-ci comme le chef, l'autre magicien s'avança et s'exprima, pointant son arme en direction d'Alibaba et du fanalis. C'était donc lui le meneur ?

La voyageuse remarqua des rukhs noir au dessus de sa tête. Qui qu'il soit il ne serait pas simple à battre. D'autant plus qu'ils avaient l'avantage du nombre. Seulement bien qu'il pointait son arme vers eux, il n'attaqua pas en premier, et ce malgré l'état d'Alibaba. Il se contentait simplement d'observer. Naya s'avança, se plaçant entre l'homme et ses camarades. Elle ne prit aucune flèche, aucune arme. Elle avança simplement face à lui. Il n'avait pas fait le premier pas. Et si jamais il souhaitait attaquer, le blond aurait le temps de se relever. Bien qu'elle se mettait en danger elle semblait plus confiante que tout à l'heure et regarda le mage, sérieuse.

- Vous connaissez son nom n'est-ce pas ? Pourquoi ne pas vous présenter à votre tour ? Je pense que cela est dans l'ordre des choses. Nous ignorions qui vous êtes alors que vous connaissez le nom de votre adversaire. En tant que magicien, on n'a du vous enseigner cela je me trompe ?

Ses paroles pourraient pour certains se montrer provocantes. Elle s'était risquée à discuter sans même rien savoir de son ennemi. Mais elle avait confiance en ses compagnons. Son but n'était en aucun de provoquer l'autre. Elle cherchait simplement à obtenir des informations et à comprendre leurs intentions.  

© Lady sur Epicode

۞ • ۞ • ۞ • ۞



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 238

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Mer 20 Jan - 0:28

Hilel haussa un sourcil invisible et eut un sourire lorsqu'il vit la petite fille arrivée, et essayer de leur parler de leur demander leur identité. Il quitta sa froideur et commença à rire. Elle était vraiment amusante, celle-là. Il s'exprima ensuite.

«  Quel adorable discours. Je connais son nom car il s'est présenté, et nous ne sommes pas obligés de le faire, on est pas ici pour faire de la politesse. De plus, nous ne vous avons jamais demandé de venir combattre, c'est vous qui avez fait ce choix, vous avez choisi de nous prendre comme adversaire.  »

Il ne l'avait cependant pas attaquée, en fait Hilel n'était pas spécialement intéressé par l'arc et les flèches de cette jeune fille. Le chef regarda son second l'espace d'un instant.

Hilel «  Sauve la de cette misérable existence, débarrasse-toi d'elle.  »

Hochant la tête, Azzam renvoya une autre attaque de foudre aussi puissante voire plus puissante en direction de la petite bleue.

HRP : comme je l'ai déjà dis je réponds au fur et à mesure des petites parties, vu qu'on est nombreux c'est mieux histoire qu'il y ait plus de choses à dire !

A Alibaba !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com

conquérant de donjon

۞ 1ère apparition : 03/06/2013

۞ Rukhs : 386

۞ Localisation : Québec

avatar
Alibaba Saluja
conquérant de donjon

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Ven 5 Fév - 22:48

Prime:
 

À ces mots, je réalisai que j'avais encore pris la mauvaise initiative de me cacher derrière un Magi. Non. Il ne fallait pas. J'étais un futur gladiateur et je devais réagir comme tel. Je me laissai aider par Prime  qui lui rendit son épée. Il était donc de leur côté réellement ? Je devais prendre mes responsabilités.

- M… merci!

Je devais me ressaisir. Je repoussai quelques fruits avec mon pied, puis levai mon regard vers ce mage qui s’adressa maintenant à moi et à Naya :

Hilel:
 
Naya:
 
Hilel:
 

Je donnai à mon tour un coup sur l’épaule de Prime et j’ajoutai dans un murmure :

-Je vais donc attirer leur attention en attendant les autres fanalis.

Le regard déterminé, je me détachai de Prime et me plaçai entre Naya et ce mage.

- Si c’est à moi que tu veux parler, arrête de passer par les autres pour envoyer tes messages. Je suis là ! Si tu veux te battre contre quelqu’un, je serai ton adversaire. Je m’appelle bien Alibaba Saluja. J’imagine que… et bien que…

Mes yeux, si déterminés, se remplirent de larmes (malgré moi) :

- ...que… vous êtes là de la part de Zarad, mages ? Enfin… qu’importe. Si vous êtes là, à Reim, à cause de moi. Ne mettez pas la vie de ses citoyens par ma faute… Amenez-moi avec vous, s’il le faut, mais ne mettez pas la ville à feu et à sang pour une histoire entre vous et moi…

J’espérais fortement que Myron ne m’observait pas. Avais-je réellement l’intention de les suivre ? Pas sans combattre, mais bon… avec ce que je venais de lancer, bien des révélations restaient de sortir… ou pas.

*Peut-être que je me trompe, mais Zarad est bien calme depuis quelque temps. Était-ce tout prévue ? L’avais-je attiré vers Reim ?*

Je me ressaisis et fis apparaître des flammes autour de moi, puis je partis en courant vers lui :

-Répondez-moi, mages !!

Je donnai un coup à Hilel, tenant mon épée enflammées à deux mains. Je risquais de mourir, mais je ne voulais plus qu'on se mette en danger pour me protéger.

Je n'en pouvais plus de ce pays de magiciens, s'ils venaient bien de là.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Merci Hilel pour tous ces beaux graphs !!!


Dernière édition par Alibaba Saluja le Sam 6 Fév - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 24/01/2015

۞ Rukhs : 65

avatar
Natsu Yamada
FANALIS CORPS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Sam 6 Fév - 17:21

Il ne voulait pas vraiment lâcher son regard du mec en face de lui, après tout, il pouvait lui faire un coup en traitre que cela ne le surprendrait pas, mais Natsu regarda aussi les autres pour aussi entendre les paroles de la fille qui avait été sauvé de justesse. Il lâcha un soupir en l'écoutant et ne voulait même pas lui hurler que cela ne valait pas la peine de tenter la raison sur eux, enfin Natsu remarque le mage qui avait lancé la première attaque allait recommencer.

*Je ne peux pas bouger a cause du gars en face de moi, mais je pense que les autres pourront l'aider, sinon elle meurt.*

Natsu avait terminé de penser cela qu'Alibaba fonça vers la mauvaise personne à savoir sans doute le chef qui donne les ordres, mais le fanalis pensait qu'elle était une proche du garçon, pourquoi l'abandonné comme ça. Il jeta un autre regard vers Prime comme s'il sentait que le garçon allait tenter un truc, bref son attention revient vers l'adversaire en face de lui et gardant toujours un très léger sourire répondit à son pic lancé.

"Tu veux tenter le coup du premier qui craque, enfin, tu penses surement que je réagis comme un gosse. Je ne pense même pas réagir à ta provocation surtout entre deux Fanalis va savoir ou cela conduira, mais bon, tu veux surement tester un peu mes capacités comme moi pour les tiennes."

Le jeune homme allait sans doute devoir faire appel à son Djinn face à celui-là, ainsi se serait sans doute très rapidement terminé, mais étrangement, il avait autre chose à dire comme pour tenter de l'énerver ou autre chose dans le genre.

"Si tu avais été du bon côté, je me serais bien amusé avec toi dans un certain sens, mais bon dommage pour moi quand même !"

Il garda un très léger sourire en se mettant en position de combat, sans pour autant mettre le feu à son poing comme Natsu voulait le faire au départ, après tout, il ne faut pas commencer avec le meilleur et attendre tranquillement une réaction de son adversaire.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fanalis corps

۞ 1ère apparition : 29/04/2014

۞ Rukhs : 89

۞ Localisation : Je suis en train de vendre des croissants dans le Continent Obscur

avatar
Prime
Fanalis corps

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Dim 7 Fév - 17:50

Tu prenais peu à peu conscience de ce qui se passait. Venir jusqu'ici sans avoir un plan d'attaque n'était pas une bonne idée. D'un côté, ce n'était pas non plus comme si vous aviez eu le choix. Il était impossible de savoir à quoi pensait cette troupe, dont tu espérais sincèrement qu'elle ne fasse pas partie d'un pays ennemi, et aucun de vous ne semblait avoir d'informations sur qui ils étaient. Tu ne savais pas si les autres fanalis avaient prévu ce genre de choses mais pour le moment, à part Natsu, tes supérieurs étaient absents et ne pourraient pas te renseigner. Tout comme Alibaba, tu n'étais pas du genre à vouloir entraîner les tiens dans un combat et il était difficile de savoir si c'était une question d'orgueil ou parce que tu t'inquiétais pour eux. Encore aujourd'hui, tu respectais ceux qui savaient garder une certaine dignité mais tu ne pensais pas que terrasser ses ennemis seul était la solution. Terrasser des personnes ne résolvait rien à ton avis, qu'on soit accompagné ou non.

Enfin, il était maintenant temps pour toi de te ranger du côté des autres. Ce groupe ne semblait pas être du genre à vouloir négocier quoi que ce soit. Grand frère Mû aurait-il vu leur attaque comme une déclaration de guerre? Tu n'étais pas sûr qu'il fallait en venir à de telles extrémités mais tu te voyais mal te lever au milieu de tout le monde et en trouvant miraculeusement un moyen de t'entendre avec ces individus. Peut être aurais-tu le temps de le faire? Si toutefois l'un d'entre eux s'avérait prêt à vous écouter, tu tenterais ta chance. Pour le moment, tu n'allais pas gêner tes coéquipiers avec ta diplomatie même si verser du sang dans ce pays faisait partie des choses dont tu avais le plus horreur.

De toute manière, ce n'était pas le moment de redouter cela, tu allais finir par vous porter la poisse. Ce n'est pas comme si vous ne l'aviez déjà pas assez comme ça, hé hé...

Tu te remis à sourire pour te donner un peu de courage sans pour autant te laisser distraire. Tu restais attentif à tout. Chaque feuille qui s'envolait, chaque bruit de pas, chaque déplacement, même les plus silencieux... Afin que tu sois prêt à bloquer n'importe quel coup, tu devais prêter attention à tout ce qui t'entourait.

"Si tu avais été du bon côté, je me serais bien amusé avec toi dans un certain sens, mais bon dommage pour moi quand même !"

Bien que certains commentaires te laissait dubitatif. Tu arquais un sourcil l'espace d'un instant mais ne réagissais pas plus que ça, n'étant pas sûr de comprendre le sens caché de cette phrase. Était-ce mieux ainsi?

Qu'importe. Ce n'était pas le moment de se laisser distraire en écoutant les conversations des autres. En parlant de cela, tu continuais de fixer la bleue qui avait faillit y passer. Elle n'avait apparemment pas pu s'empêcher d'écouter ce que tu avais dis à Alibaba. Tu avais du parlé trop fort. Ce n'était pas si grave. Tant que le gang n'avait rien entendu de votre conversation, elle n'avait rien de confidentielle. La tireuse de flèches était maintenant aussi au courant que tu travaillais pour mademoiselle Schéhérazade mais ce n'était pas si inquiétant que ça. Si la jeune fille était une espionne, elle n'aurait probablement pas risqué sa vie pour vous aider, hum? Malgré le fait que vous ayez devant vous un groupe d'individus suspects dont tu ignorais tout, ce n'était pas une raison suffisante pour te méfier de tes compagnons.

Pour le moment, le plus important était que la demoiselle n'ait rien. Tu fus soulagé en constatant qu'elle était saine et sauve, juste surprise par le coup. Le blond était vraiment parvenu à le dévier et tu ne pouvais que l'applaudir de sa bravoure. Tu restais près de la jeune fille, ennuyé à l'idée qu'elle se fasse attaquer à nouveau mais pris le soin de te focaliser aussi sur vos adversaires. Rien ne devait retenir plus ton attention qu'une autre chose si tu ne voulais pas te faire avoir.

Tu retins ton souffle, prêt à intervenir en voyant que le magicien qui s'en était pris à la l'adolescente paraissait contrarié en voyant que sa magie ne l'avait pas atteinte et s'apprêtait peut être à la réutiliser. Alors que tu supposais qu'il était le leader du groupe, un autre homme parvint à l'arrêter avant qu'il ne tente quoi que ce soit:

« Pas la peine de t'énerver pour si peu. »

Si ce type n'était pas non plus un enfant de cœur, au moins l'idée que vous pouviez gagner du temps te réconfortais. Jusqu'à ce que celui-ci pris de nouveau la parole pour s'adresser à vous. Que vous voulait-il?

« Tu as dis que tu t'appelais Alibaba Saluja n'est-ce pas ? Tu possèdes donc un djinn… Intéressant… Et toi… Un fanalis… »

Cette façon de parler ne t'inspirais ni ta sympathie ni ta confiance. C'était assez amusant d'une certaine manière car il en fallait beaucoup pour attiser ta méfiance. Les manières de cet individu éveillaient ta curiosité, c'était le moins qu'on puisse dire. Mais pour une raison que tu ne parvenais pas trop à décrire, tu le sentais mal. Ce qui t'incitais à rester encore plus sur tes gardes.

Et pour une fois, dans ta misérable petite vie, ton instinct ne te trompais pas. Alors que de son côté, le fanalis semblait mépriser Natsu, tu vis le mage qui venait de parler sortir son arme. Tu continuais de le regarder, ton sourire encourageant laissant place à une expression remplie d'amertume. Tu ne pouvais pas être persuadé de ce que tu avançais mais toi et Alibaba sembliez l'intéresser. Pourtant tu n'avais aucun pouvoir qui puisse intriguer qui que ce soit. A moins qu'il venait attirer ton attention car des deux fanalis, tu étais celui qui bougeait le moins? Dans ce cas, il était en train de vous tester.

Bien que son action te mettais en état de choc, tu choisissais de ne pas réagir à sa provocation, préférant rester confiant. A vrai dire, tu t'attendais à pire. Tu ne doutais de l'humanité de personne mais parfois l'homme pouvait être une créature terrifiante.

De plus, tu croyais en tes alliés. Alibaba et Natsu étaient tous les deux forts. Quant à toi, tu allais faire de ton mieux.

Mais tout le monde ne semblait pas prêt à garder le silence face à la provocation de l'inconnu. Tu pouvais comprendre que l'attitude de ce groupe révoltait certaines esprits- tu avais toi-même surpris ta main trembler de colère- mais pour le coup, tu aurais apprécie que la jeune fille reste en retrait. D'autre part, tu admirais son courage mais ce qu'elle fit n'était pas bien raisonnable...
Il fallait croire que, tout comme toi, voir que le meneur du groupe n'avait fait encore attaqué personne la faisait espérer qu'elle pourrait le calmer. Elle se releva sous ton regard ahuri avant de s'avancer vers lui:

- Vous connaissez son nom n'est-ce pas ? Pourquoi ne pas vous présenter à votre tour ? Je pense que cela est dans l'ordre des choses. Nous ignorions qui vous êtes alors que vous connaissez le nom de votre adversaire. En tant que magicien, on n'a du vous enseigner cela je me trompe ?

La bleue n'avait peur de rien, en tout cas. Tu finis par l'encourager mentalement en te retenant de te frapper la tête avec la main.

L'inconnu finit par rire. Un rire faux qui te refroidis. Cette sensation de malaise finit par te reprendre. Tu ne parvenais plus à bouger. La demoiselle était en mauvaise posture et même si Alibaba pouvait toujours l'aider en cas de besoin, tu n'allais pas laisser une innocente se faire blesser en restant couché par terre. Tu te redressais subitement alors que cet homme effrayant lui répondait, semblant prendre un malin plaisir à se moquer d'elle:

« Quel adorable discours. Je connais son nom car il s'est présenté, et nous ne sommes pas obligés de le faire, on est pas ici pour faire de la politesse. De plus, nous ne vous avons jamais demandé de venir combattre, c'est vous qui avez fait ce choix, vous avez choisi de nous prendre comme adversaire. »

En même temps, il n'avait pas tord. C'était vous qui avez pris la décision d'intervenir dans le combat et si l'un de vous venait à en perdre la vie, il ne pourra s'en prendre qu'à lui-même -même si tu ne les laisserai pas faire-. Ces marchands n'avaient-ils pas eu la présence de fuir, eux? Ils n'étaient sans doute par partis chercher de l'aide.

Tu te mordais la lèvre inférieure. Encore ce mauvais présentement... Le fait qu'un simplet comme toi avait conscience du danger était un fait assez surprenant mais tu aimerais, pour une fois, que ton intuition te trompe. C'est quand tu sentis Alibaba te donner un coup à l'épaule que tu sortis de tes pensées:

- Je vais donc attirer leur attention en attendant les autres fanalis.

Tu acquiesçais:

- Hum, d'accord... Attends, quoi?

Tu le dévisageais, incrédule tout en attrapant la demoiselle par le bras pour la placer derrière toi, par réflexe, cette sensation inquiétante toujours présente. Tu n'eus pas le temps de te lamenter devant l'inconscience de tes compagnons quand les mots du chef te clouèrent sur place:

« Sauve la de cette misérable existence, débarrasse-toi d'elle. »

A ses mots, le mage lança une autre attaque foudroyante en direction de la bleue. Autant dire que le risque qu'elle avait pris pour en savoir plus sur le groupe fut un échec. Bien sûr, ce n'était pas une raison pour la laisser en pâtir. Voyant qu'Alibaba était préoccupé par le chef plutôt que par les conséquences de son ordre, tu te décidais à intervenir.

Résolu à protéger la jeune femme coûte que coûte, sans connaître l'étendue de la puissance de ton ennemi, tu la repoussais brutalement. Tu avais mis suffisamment de force dans ton coup pour qu'elle soit envoyée quelques centimètres plus loin de l'endroit ciblé.

Tu pu entendre le blond, pris d'un élan d'héroïsme, répondre de manière incohérente aux mages:

- Si c’est à moi que tu veux parler, arrête de passer par les autres pour envoyer tes messages. Je suis là ! Si tu veux te battre contre quelqu’un, je serai ton adversaire. Je m’appelle bien Alibaba Saluja. J’imagine que… et bien que ...que… vous êtes là de la part de Zarad, mages ? Enfin… qu’importe. Si vous êtes là, à Reim, à cause de moi. Ne mettez pas la vie de ses citoyens par ma faute… Amenez-moi avec vous, s’il le faut, mais ne mettez pas la ville à feu et à sang pour une histoire entre vous et moi…

Tu ne t'interrogeais même pas sur ce qu'il disait car tu te pris l'attaque foudroyante de plein fouet. Comme quoi, vous aviez tous choisit de réagir de manière imprudente aujourd'hui. Tu avais eu le temps d'éloigner la demoiselle du danger mais tu avais mis trop de temps à l'esquiver.
Fanalis ou pas, ton corps ne pouvait supporter une telle force. Le choc t’électrisa et tu laissais échapper un vif cri de douleur. Espérons que ce cri incontrôlé avait été atténué par la foudre... En plus d'être un idiot qui se blessait dés qu'il bougeait, faute de cervelle en moins, il ne manquait plus que tu exploses les tympans de tes alliés.

Quel boulet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Mer 24 Fév - 11:53

Myron sourit dans l'ombre des toits. Sans être des cracks , ses petits protégés se débrouillaient assez bien. Même le timide Prime reprenait du poil de la bête , jouant les boucliers humains pour l'adolescente aux cheveux bleus. La guerrière était fière de lui. Connaissant son manque d'entrein pour le combat. Il y avait de quoi le féliciter. Et que dire de Natsu et d'Alibaba ? Chacun des deux garçons faisaient face bravement à leurs adversaires en surnombre.


Natsu, comme d'habitude, en les provoquant :
"Tu veux tenter le coup du premier qui craque, enfin, tu penses surement que je réagis comme un gosse. Je ne pense même pas réagir à ta provocation surtout entre deux Fanalis va savoir ou cela conduira, mais bon, tu veux surement tester un peu mes capacités comme moi pour les tiennes.Si tu avais été du bon côté, je me serais bien amusé avec toi dans un certain sens, mais bon dommage pour moi quand même !"




Le blond en faisant des actes héroïques, qui sans forcément démontrer leur utilité tactique, offraient de jolies charges pleines de vigueur et de flammes.(au sens physique comme littéraire du terme car Alibaba semblait vouloir utiliser son djinn). C'était pas trop mal. Même si la sœur de Mu se dit qu'elle devrait l'interroger sur le sens de ses propos :
- Si c’est à moi que tu veux parler, arrête de passer par les autres pour envoyer tes messages. Je suis là ! Si tu veux te battre contre quelqu’un, je serai ton adversaire. Je m’appelle bien Alibaba Saluja. J’imagine que… et bien que ...que… vous êtes là de la part de Zarad, mages ? Enfin… qu’importe. Si vous êtes là, à Reim, à cause de moi. Ne mettez pas la vie de ses citoyens par ma faute… Amenez-moi avec vous, s’il le faut, mais ne mettez pas la ville à feu et à sang pour une histoire entre vous et moi…Répondez-moi, mages !!




Enfin bref, les choses sérieuses commençaient enfin. D'autant que grace au petit échange entre les membres du groupe de bandit, elle avait pu déterminer qui était la tête pensante de l'équipe... ou du moins le chef.


La guerriére se prépara donc. Bientôt, elle rentrerait en action. Et il allait sans douter que son Household vessel ferait des ravages.
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 14/06/2014

۞ Rukhs : 294

۞ Rukh rose : Hakuryuu Ren

۞ Localisation : Reim

avatar
Naya
CITOYEN

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Mer 24 Fév - 16:36


Coup du destin ReimAlibaba - Natsu - Prime - Myron

Suite aux paroles de la jeune fille, le chef de la troupe laissa échappa un rire qui surprit le reste de l'assemblée, bien plus effrayée par l'amusement du mage qu'autre chose. Une fois calmé, l'inconnu regarda la tran afin de lui répondre :

- Quel adorable discours. Je connais son nom car il s'est présenté, et nous ne sommes pas obligés de le faire, on est pas ici pour faire de la politesse. De plus, nous ne vous avons jamais demandé de venir combattre, c'est vous qui avez fait ce choix, vous avez choisi de nous prendre comme adversaire.


Naya resta silencieuse quant à sa réponse, il n'avait pas tort. Penser qu'elle aurait pu avoir des explications de cette manière était d'une telle naïveté que la bleue elle même baissa les yeux. Comment avait-elle pu éspérer faire quelque chose... Alors qu'elle était toujours dans ses pensées, Alibaba se plaça entre elle et le mage. La voyageuse remarqua le poing serré du prince, il semblait determiné mais sa main tremblait legerement, comme s'il était effrayé. Trop occupée à observer Alibaba, la jeune fille n'entendit pas l'ordre du mage et sans comprendre pourquoi, elle fut envoyée violement plus loin par un coup du fanalis qui se trouvait à ses côtés. Prise d'une douleur au dos, elle ne pu retenir un gémissement avant de se relever comme elle le pouvait, un peu sonnée. C'est alors qu'elle entendit un cri de la part du jeune fanalis, celui-ci venait sans doute de lui sauver la vie. Se rendant compte de la situation Naya se releva soudainement et courut jusqu'au blessé, paniquée. Une fois face à lui, elle tenta de le relever.

- Pourquoi avoir...

Elle ne finit pas sa phrase qu'elle remarqua les blessures du jeune homme. Prise d'une culpabilité énorme, elle serra son poing, retenant ses larmes. Puis elle se ressaisit et essuya celles-ci avant de regarder Prime en souriant timidement.

- Je suis sincerement désolée. Mais je te remercie de ce que tu as fais. J'ai une dette envers toi.

Son sourire se fit plus chaleureux et elle finit par relever completement le garçon. Cela fait elle écouta attentivement Alibaba qui semblait terrifié à l'idée que zarad ait envoyé des mages à sa poursuite. Alors que ce dernier fonça tête baissé vers l'ennemi, elle chuchota à Prime :

- Je sais que tu es bléssé, mais j'ai besoin de toi. Celui qui a tenté de m'attaquer est puissant, mais il sera plus simple à battre si on lui prend son sceptre. A deux on peux essayer.

Elle observa attentivement les rukhs qui volaient au dessus de chacun afin de chuchoter de nouveau :

- Et je veux en avoir le coeur net, mais je pense pouvoir faire quelque chose si j'ai un sceptre avec moi...

Depuis quand pouvait-elle voir les rukhs ? Quelque chose au fond d'elle semblait se manifester..  

© Lady sur Epicode

۞ • ۞ • ۞ • ۞



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 238

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Jeu 25 Fév - 19:01

Résumé des épisodes précédents : (ça me paraît utile même si faut quand même lire!)
• Alibaba a décidé de péter un câble, les attaquant tout en pensant qu'ils sont envoyés de la part de Zarad de Magnostadt.
• Natsu fait malgré lui des avances au pauvre Badr /PAN/ se mettant en position de combat.
• Le pauvre Prime (les fanalis sont des pauvres today) s'utilise comme bouclier humain pour protéger Naya qui a fait rire Hilel aux éclats. Attention c'est dangereux.
• Myron est contente de ses élèves et ça c'est cool ! Mais quand va-t-elle sauter ?
• Naya remercie Prime avant de lui proposer une petite tactique… pas dénuée de sens.

~~~


Même s'il ne montre rien Hilel est surpris d'une telle… rage – enflammée – chez Alibaba. Zarad ? Ce nom ne lui disait rien. Apparemment ce blond avait quelques problèmes et il les accusait d'être des envoyés de cette personne.

Alibaba Hilel tenta de parer l'attaque du blondin cependant il ne s'attendait pas à ce que son épée soit en train d'être coupée – (HS je le déduis des attaques d'Ali de base si c'est pas bon je modifie tu me dis) – il donna un coup de pied dans le ventre d'Alibaba pour le faire reculer. «  Il me semble que tu surestimes un peu ton importance dans ce monde jeune homme. On met cette ville en danger parce qu'on le veut pas à cause de ta personne.  » Il pointa son sceptre vers lui, celui-ci vibra avant qu'une onde de choc ne l'envoie plus loin.

Natsu à ta parole Badr cligne des yeux… Avant de prendre un air un peu dégoûté que tu ne vois pas forcément. Non il n'est pas homophobe il a juste un problème avec ce genre de franc parlé qu'il à un peu trop vécu. Chemsa veut s'avancer vers Natsu cependant Badr lui coupe le chemin avec son bras. «  C'est moi qui m'occupe de ce type.  » A croire que Natsu n'avait pas énervé la bonne personne. Posant le pied parterre, cassant carrément le sol Chemsa, pas bien contente de cette réflexion de son frère s'énerva – pour pas changer – avant de sortir sa faux et de s'élancer sur Natsu, tentant de le couper en deux. Oups.

Prime & Naya Manqué son attaque deux fois, enfin, qu'elle n'arrive pas à son terme était quelque chose qui énervait un peu notre magicien de feu. Hilel lui avait demandé de tuer la petite bleue et c'était bien ce qu'il allait faire, avec le fanalis en bonus. «  Tu as voulu la protéger et maintenant c'est toi qui est à terre. Il n'y a donc plus rien qui va m'empêcher de m'en débarrasser. Azzam se décala un peu de la troupe, s'avançant vers les les deux jeunes gens. «  Vous devriez vous bouger à la place de papoter tranquillement. Je ne suis pas du genre à attendre que mes adversaires finissent tranquillement leur conversation.  » A présent à quelques mètres d'eux, Azzam utilisa son élément principal, le feu pour leur envoyer une déflagration.

Faelan quant à lui préférait laisser la proie aux frères et sœur, et le chef de la troupe à son possesseur de djinn, il se dirigeait donc en direction d'Azzam. Le magicien n'était pas du genre à attaquer avec son corps si la situation ne l'obligeait pas alors, il préférait rester pas loin… Fallait juste qu'il se vexe pas mais en plein combat il ne comptait pas la dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com

conquérant de donjon

۞ 1ère apparition : 03/06/2013

۞ Rukhs : 386

۞ Localisation : Québec

avatar
Alibaba Saluja
conquérant de donjon

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Ven 11 Mar - 4:29

HRP : Hilel, tu as bien fait d’anticiper mon attaque, je n’avais pas été très précise. Et désolée de l'attente (de vous avoir bloqué aussi longtemps !), j'étais très prise.

La culpabilité et la rage envahissaient mon corps. Plus rien n’existait autour de moi, que le groupe de mécréants qui voulait attaquer un pays où, étrangement, il était en visite. Est-ce que ça pouvait être un hasard ? Non. J’en étais convaincu. Je frappais avec hargne mon opposant, les larmes ruisselant toujours davantage sur mes joues.

Hilel:
 

J’arrêtai ma cadence, intrigué par ses mots et frigorifié par le cri du fanalis. On serait encore blessé par ma faute…  Ce fut l’arrêt de trop. Je reçus un violent choc du mage en plein ventre et je fus propulsé plusieurs mètres plus loin.  Sachant que je ne résisterais pas à un nouveau coup dans le mur, je hurlai :

-AMON!

En invoquant mon djiin à temps, je pus entrer mon épée dans le sol pour arrêter ma propulsion. Il était certain que je ne pourrais pas tenir mon djiin équipement bien longtemps, surtout en vue de la douleur que l'onde de choc avait laissé comme trace dans mon corps, mais j’allais tout faire pour protéger ces gens. Ne voulant pas trop m’épuiser rapidement, j’avançai vers Hilel sans utiliser la lévitation d’Amon. De toute façon, je n’arrivais pas à voler très longtemps. D’un regard enflammé, je le braquai dans le sien et je lui répliquai :

-Qu’importe vos raisons, j’ai trop vu de pays se faire décimer devant mes yeux. Trop d’innocents se faire blesser, tuer, et je n’arrivais jamais à temps pour sauver les gens. Me surestimer tu dis ? Je ne crois pas, j’ai… comment dire… le chic pour m’attirer les embrouilles… Enfin… j’aimerais bien servir à quelque chose cette fois.

Je frottai l’arrière de ma nuque, avant d’ajouter :

- Si tu ne connais pas Zarad, pour qui travailles-tu ? Serais-tu… d’Al-Thamen ? Je ne peux pas croire que vous faites tout ça juste pour rire.

Je pensai à lancer un jet de flamme à Hilel s'il ne réagissait pas bientôt, mais un de ses alliés fut plus rapide et lança une déflagration vers Prime, déjà blessé, et Naya.

- Prime ! Naya !!! hurlais-je en essayant de planer avec mon djiin mais... je retombai automatiquement sur mes pieds, rouge de honte. Même s'il était fanalis, Prime ne survivrait peut-être pas à deux attaques coup sur coup, sans parler de Naya... la pauvre. En venant avec moi, je la mettais en danger. Tout était de ma faute, je ne savais pas comment protéger les gens... Je servais définitivement à rien. Je lançai un regard suppliant à Natsu pour lui faire comprendre qu'il devait les protéger.[/i]

-Réponds-moi ! Pourquoi tu leur veux du mal ? Pour qui te bats-tu ?demandais-je à nouveau d'un ton désespéré.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Merci Hilel pour tous ces beaux graphs !!!


Dernière édition par Alibaba Saluja le Dim 13 Mar - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 24/01/2015

۞ Rukhs : 65

avatar
Natsu Yamada
FANALIS CORPS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Ven 11 Mar - 9:55

Il avait en partie de la chance de ne pas être tombé sur les autres gars qui étaient en train d'affronter Prime et les deux autres, mais bon Natsu devrait attendre un peu avant de se réjouir sur le coup, après tous le gars en face de lui était quand même assez fort. Enfin, se serait plus son instinct qui lui dit cela sur le coup, mais la fille par contre il ne pouvait pas vraiment savoir, alors il resta en posture de combat quand le gars prit la parole en bloquant la fille derrière lui.

"Oh oh, tu te décides quand même a vouloir m'affronter, mais bon ne croit pas que je vais mourir ou autres choses dans le genre aussi facilement."

Natsu contenait la colère qui était en lui quand il avait vu l'attaque et Prime la prendre pour sauver la demoiselle, alors le jeune homme avait le regard méchant ou encore plus qu'au début, puis il soupira au même instant que se fut la fille qui fonce sur lui. Il sentait la force en elle comme s'il avait remarqué qu'elle était comme lui niveau force, mais pas le moment de bien regarder que Natsu attendit le dernier moment pour esquiver le coup de faux.

"Bon sang, elle en a de la puissance la belle demoiselle, sans doute à cause de ce que j'ai dit au garçon ?"

Il afficha un très léger sourire en remarquant le petit point faible de la fille, enfin ce n'était pas vraiment un point faible, mais bon Natsu enflamma son poing et son pied-droit pour lui porter un coup, enfin en espérant réussir cette fois même une égratignure serait pas mal. Il avait bien remarqué le regard que lui lança Alibaba juste après cela, mais le garçon allait avoir du mal a pouvoir les protéger et en même temps attaquer ou se défendre contre les deux en face de lui.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Mar 29 Mar - 12:43

Toujours cachée par l’ombre, Myron contemplait le vide qui s’étendait sous elle. Là en bas, Alibaba se battait avec celui qui semblait être le chef du petit groupe. Comme d’habitude le blondin se montrait trop bavard. Malgré des heures d’entrainement avec la guerrière, il n’avait toujours pas retenu qu’il ne fallait pas blablater à tort et à travers en pleins affrontement. Son entraineuse allait devoir lui refaire la moral jusqu’à que cette mauvaise habitude disparaisse. ( dut elle y aller à coup de poing sur le crâne)

Natsu s’en sortait mieux. Il semblait faire face sans trop de problèmes à ses deux adversaires. Mais un petit coup de main pouvait quand même être bienvenu.

Par contre Prime était en danger. Le mage de feu se décalait lentement pour s’éloigner du groupe. Il allait lancer un sort sur les deux jeunes gens. Vu son état, le fanalis ne pourrait pas l’esquiver. Il était temps pour sa supérieur d’intervenir et de rentrer dans la danse.

Myron se redressa, le sourire de la chasse sur les lèvres. Elle prit une grande inspiration afin de se souvenir de chaque odeur puis retint son souffle.

Telle une nageuse sur le point de plonger, la guerrière écarta le bras, en équilibre sur le bord du toit, puis bascula dans une magnifique pirouette digne des meilleurs gymnastes.

La chute fut aérienne, élégante… et l’atterrissage se fit bien avant que le mage n’ait le temps de finir d’incanter.

les mains de la femme étaient maintenant tendues vers l’avant, droit sur le sommet du crâne de celui qui s’en prenait à Prime. (Azzam ) Il risquait de méchamment déguster quand le poing auréolé de la sombre lueur du Household vessel s’abattrait sur le sommet de sa tête. Et bien que ce type soit un magicien, rien ne pourrait le sauver de la colère de la sœur de mu. Pas même son Borg qui volerait sans doute en éclat sous la vigueur combinée du coup herculéen de la fanalis et de la puissance son objet enchanté.

Mais la demoiselle ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Dans un magnifique flip, elle se saisira du cou de sa victime pour l’envoyer volé droit sur la gamine à la faux (Chemsa) . Ses pieds à peine en contact avec le sol, la terrible combattante bondira, sans vraiment se soucier de savoir si son projectile humain avait ou non  atteint sa cible, afin de profiter de l’effet de surprise et réglé son compte au colosse à la lance (Faelan) d’un magnifique  uppercut doublé de l’énergie de la magie de la force.

La scène ne se déroulera en quelques instants. Mais si tout se passe comme il est prévu, Myron se serra débarrassée de deux opposants et aura détournée l’attention des autres. Peut-être que cela sera assez pour offrir une ouverture à Alibaba et Natsu afin qu’ils puissent finir leurs opposants respectifs.    

[ Hrp: j'ai mis au futur ce que je laisse à la discrétion de nos chers MJ. Mais ne pas oublier: ne jamais énervée une Myron... c'est agressif ces petites bêtes ]
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 238

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   Ven 1 Avr - 16:48

Résumé : (lisez quand même !)
- Alibaba est projeté contre le mur mais invoque son djinn pour se protéger des dégâts avant de faire un petit monologue habituel… Et de tenter d'aider Prime et Naya sans résultat en interrogeant Hilel par la suite.
- Natsu esquive le coup  de faux et ne peut rien faire pour Prime et Naya, trop occupé.
- Myron rentre enfin dans l'action ! Ainsi ses tentatives d'actions sont : (je dis tentative parce que tous n'iront pas jusqu'au bout c'est évident)
> attaque sur Azzam faisant voler son borg en éclat → atteint son but  
> le lancer sur Chemsa  → atteint son but mais ne la met pas KO
> uppercut avec magie de force sur Faelan → il évite !

Du coté de   Hilel    & Alibaba

Le magicien n'écoute qu'à moitié ce que dit le blondinet, il en a un peu rien à faire en réalité, il est là pour faire quelque chose et ce n'est pas lui qui va l'en empêcher. Il lui demandait bien s'il était d'Al-Thamen mais il ne répondit pas , non, il ne s'occupait que sa dernière question… Il semblait d'ailleurs bien faible, arrivant à peine à utiliser la lévitation de son djinn.

Hilel : «  Tu perds ton temps si tu penses que je répondrais à ne serait-ce une seule de tes questions.  »

Le magicien voulait l'attaquer cependant son œil fut attiré par une forme rapide venant des toits..

Hilel : «  AU-DESSUS !  » Fit il en pointant Azzam.

Cependant ce fut trop tard et le magicien fut envoyé dans… Chemsa, bien heureusement pour lui d'ailleurs, certes, la jeune femme se prit le mur mais cela lui avait aussi permis de mieux le réceptionner.

Du coté de   Badr, Chemsa  & Natsu .

Chemsa : «  Prépare toi à te prendre une raclée !!  » A ce stade-là… Badr n'osait même rien lui dire… ! Mieux valait ne pas contrarier sa petite sœur…

Dans un second élan pour s'en prendre au fanalis, la voix d'Hilel retentit, on lui envoya ensuite Azzam dessus, ce qui la fit au passage presque lâcher sa faux, mais elle pu récupérer le magicien à une main, envoyée dans le mur, aucun doute, celle-là était un fanalis.  La jeune femme se relevant, aidant au passage Azzam dont tout le corps est douloureux, crachant un peu de sang.. Heureusement que Chemsa était là !

Du coté de   Naya  & Prime , Myron & Azzam et Faelan  

Du coup vous êtes en vie… Youhou !
En ce qui concerne Faelan le bourrin évite le coup, il est agile même s'il mesure 2mètres, mais pas aussi rapide que Myron. Il se met en garde, préparant sa lance.

Faelan «  Voilà une demoiselle bien coriace. Avec un djinn je pense…  »

Oh le voleur n'était pas spécialement de taille, ça ne l'empêche pas de s'extasier un peu haha… !

Myron peut cependant sentir une sacrée gravité sur elle, tentant de la mettre à terre, Hilel s'est complètement désintéressé d'Alibaba qui ne semble pas avoir beaucoup de force pour la renvoyer un peu plus loin avec sa magie de force… !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coup du Destin : Troupe de voleurs 4/6/1002 - un tour pour conclure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Autre mauvais coup du destin !
» Coup du Destin: la guerre? [PV libre] 2/6/1002
» L'OEA , le coup d'état proposé vs Préval et le deal pour imposer Martelly
» Mon Tuto Farming
» Quand le Destin nous file un coup de pied aux fesses, on ne lui sourit pas... - Renan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Terres fermes  :: Continent Ouest :: Empire Reim :: Remano-
Sauter vers: