AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 22/12/2014

۞ Rukhs : 158

۞ Localisation : Partout. ~

avatar
Jasmine
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Mer 18 Fév - 21:37


Un désert sans fin exposant fièrement ses innombrables dunes. Deux ombres suivies par des empreintes de pas dans le sable retraçant leur passage qui furent rapidement rayés sous un coup de vent. Cela faisait combien de jours qu’ils n’avaient pas vu un signe, un indice d’une quelconque fin de cette partie du monde recouverte de sable ? Des jours ? Des semaines ? Dieu seul le savait. Parfois, ils leur semblaient qu’une sortie à cette route hardant leur ouvrait ses portes. Mais la chaleur accablante leur jouait des tours, provoquant subtilement des mirages en leur saint esprit. Soudainement, la jeune femme s’arrêta dans sa marche. Le tigre restait la regarder. Pourquoi prenait-elle une grande inspiration ? Il regretta bien vite sa question lorsqu’elle cria tous ses poumons, levant les bras au ciel.

 

-« RHAAAAAAAAAA. CE DÉSERT A-T-IL AU MOINS UNE FIN BORDEL ?! »

 
S’emportant complètement, elle shoota dans le sable à plusieurs reprises. Comme-ci se déchainer sur les dunes allait la calmer. Son tigre baissa ses oreilles, signe qu’il éprouvait une quelconque sympathie envers le comportement de son amie. La pauvre. Elle devait complètement disjoncter. Puis soudainement, il entendit des voix. Il releva ses oreilles pour en être plus sûr et les dirigea vers celles-ci. Oui, il y avait bien des personnes non loin d’ici. Il accourut jusqu’à la jeune femme et agrippa sa cape pour la mettre sur son dos. Jasmine clignotait plusieurs fois des yeux. Que lui prenait-il tout à coup ? Et pourquoi il courrait aussi vite ?
 
Ce n’est qu’en arrivant au-dessus des dunes qu’elle comprit l’empressement du félin : la mer. Encore quelques mètres, et ils pourraient sentir l’eau fraîche et salée sur leur membres. Mais quelque chose de plus important se trouvait sur cette eau, un navire. Bénissant les Dieux, bien qu’elle n’y croie pas réellement, elle tapota la tête de son tigre et ils descendirent rapidement des dunes avant de se retrouver devant ce qui semblait être des marchands. A leur arrivé, certains reculèrent sous la frayeur de voir une telle bête. Surtout de cette taille. Jasmine se précipita de descendre du dos de Radja et de les rassurer. Ils finirent par se détendre, tout en regardant le tigre du coin de l’œil, et commencèrent à questionner la jeune femme.
 
-« D’où venez-vous, mademoiselle ? Derrière ces dunes il n’y a rien à perte de vue.» Demanda le plus vieux, se frottant son épaisse barbe.

-« Oui, je sais, merci. » Soupira-t-elle, se rappelant de ces longues journées infernales passées dans ce fourneau. « Je viens de nulle part. Je voyage à travers le monde avec mon fidèle ami, Radja ! Hm. Hm. Mais trêve de bavardages. Je suppose que vous êtes des marchands. Et qui dit marchands dit échanges à travers d’autres pays. Puis-je connaître votre prochaine destination, messieurs ? »

 
Le barbu semblait hésiter. Après tout ce n’était qu’une parfaite inconnue. Mais son hésitation fût vite dissipée lorsque la rouge lui fit un regard doux et charmeur de ses yeux pétillants. Rougissant légèrement, il finit par lui répondre qu’ils se dirigeraient vers un certain empire nommé Kô.
 
 

-« L’Empire Kô ? » Répétait-elle, positionnant son menton entre ses deux doigts. « Étrange. Ce nom me rappel vaguement quelque chose… Mais qu’importe ! Pourrais-je vous accompagner ? » Supplia-t-elle, joignant ses deux mains.

 
Les deux marchands se regardèrent, ne sachant quoi répondre à sa demande. Soupirant, le barbu finit par accepter dans un acte de gentillesse. Sautillant telle une enfant, Jasmine se précipita sur le bateau, suivit de près par Radja. La traversée se fit rapidement et sans encombre. En à peine quelques jours ils étaient arrivés à bon port. Remerciant une dernière fois les marchands, elle leur fit de grands gestes et sauta sur le dos de son tigre avant même qu’ils n’aient fini d’accoster. Les marchands écarquillèrent des yeux. Était-elle folle ? Elle allait tomber dans l’eau à cette distance ! Rigolant à pleins poumons, Jasmine s’en fichait royalement criant un « Yahouuu ! » et levant les bras en l’air, excitée et impatiente de découvrir cet endroit. De ses puissantes pattes, le tigre arriva sans problème sur terre ferme. Ou plutôt sur quelqu’un. La jeune femme pencha sa tête sur le côté et sa mâchoire se décrocha jusqu’au sol.
 

-«  HAAA. Mais tu viens d’écraser quelqu’un, Radja ! » Paniquait-elle, se précipitant vers cette personne pour l’aider à se relever. « Vous n’avez rien ?! »




Merci à Naya pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 194

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Lun 2 Mar - 4:57

J’étais sur mon petit nuage. Pour la première fois de toute ma vie, une de mes entreprises allait fonctionner. Je chantonnais, serein pour une rare fois dans ma vie –c’était si rare que les marins qui me voyaient assis sur le pont non loin du port avec un petit sourire aux lèvres assis me dévisageaient. Il n’était pas dans les habitudes des gens de voir le quatrième prince inspirer la joie, lui qui était la colère incarnée de Ko. Une seule personne personne pouvait me faire autant sourire sincèrement :

-Naya-dono, vous êtes cette ange qui m’a donné envie de croire que je peux créer autour de moi mon bonheur si je le veux vraiment, il ne me manque qu’à détruire mon passé et ensuite l’avenir nous appartiendra.

En fait, le pourquoi les gens me regardaient n’était peut-être pas dû à mon sourire, mais bien parce que ça faisait sûrement une bonne heure que je me parlais tout seul sur le pont en regardant l’anneau à mon doigt  qui brillait au soleil…

Oui, Naya et moi avions décidé d’un peu se laisser de temps chacun de notre côté, nous avions des choses à faire avant de se marier. Moi, je devais régler tout ce qui avait un lien avec mes plans et elle… elle voulait découvrir un peu de pays. Sur le coup, j’vais été un peu méfiant de cette initiative, mais après mûre réflexion, je me suis dis qu’elle était une voyageuse et qu’elle avait sans doute besoin de bouger. Et puis, avec tout ce que je lui avais fait vivre comme émotion, je la comprenais de vouloir se changer les idées un peu avant de se lancer dans l’aventure de ce mariage royale. Enfin, il fallait d’abord que je règle deux-trois choses pour que ce mariage se fasse sans encombres et pour cela, je devais trouver Judal. Mais avant.


*Rien ne presse, profitons un peu de ce bonheur…. Avant de se relancer.*

Car oui, j’avais peur que Judal ne l’accepte pas. Que Judal me mette des bâtons dans les roues, mais en même temps, l était l seul qui pouvait m’aider à tuer a vieille. D’ailleurs, quand ce jour arriverait, plusieurs années de bonheur m’attendrait, car ce serait moi l’Empereur et je pourrais mariée qui je l’entends et faire tout ce que je veux de l’Empire. Enfin, presque tout, Judal resterait toujours mon principal conseiller, mais ça serait moi le chef et jamais il ne m’enlèverait ma Naya, mon soleil. JAMAIS. Il devrait s’y faire.

Tout allait bien jusqu’à temps que je me rappelle que j’étais Hakuryuu Ren, l’homme qui attirait le plus le malheur sur lui, enfin, le deuxième peut-être en fait, juste après le blondinet.[/]

Le fait étant qu’une grande masse approchait de moi dangereusement, j’eus le réflexe de sortir ma lance pour me protéger, mais…


Jasmine:
 

J’étais allongé de tout mon long, les yeux fermés, le choc avait été trop subit et douloureux. Une jeune femme me demanda alors si j’allais… bien… J’ouvris alors les yeux pour tomber face avec un tigre. Malgré les quelques courbatures, je me raidis et pointa u doigt la créature en hurlant :

-VOUS VOULEZ DIRE QUE J’AI ÉTÉ ÉCRASÉ PAR CETTE CHOSE? MAIS VOUS ALLEZ ENCORE TROUVER QUELLE TECHNIQUE POUR ATTIRER MON ATTENTION? PARFOIS DES PIERRES, PARFOIS DES FLÈCHES ET LÀ UN ÉNORME TIGRE? MAIS SÉRIEUX, QUI VEUT ENCORE MA PEAU? BAKA! BAKAAAA!!!

J’écarquillai les yeux, le souffle dru, et regardais la femme puis la bête avec un regard acéré du genre : « Tu me retouches et je te bute. »

Non mais c’est vrai, on pouvait pas me laisser tranquille une minute?


*J’aurais dû aller chercher Judal tout de suite finalement, ça m’apprendra![/color]





Merci Naya pour son excellent travail :)


Dernière édition par Hakuryuu Ren le Mar 12 Mai - 3:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/12/2014

۞ Rukhs : 158

۞ Localisation : Partout. ~

avatar
Jasmine
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Dim 5 Avr - 21:02

Cet homme était décidément malchanceux. Se faire écraser par un tigre en plein vol et rencontrer cette femme. Que Dieu, s’il y en a un, lui vient en aide. Qui sait ce que Jasmine lui réservera en sa compagnie. Du malheur ? Du bonheur ? Vu comment venait de commencer leur rencontre, sûrement de la malchance. Se frottant la tête, la jeune femme restait regarder le brun qui désignait du doigt son ami le tigre. Celui-ci grogna de mécontentement. Radja était un félin qui n’aimait pas les hommes. Par contre, avec les femmes le contacte passait plus facilement. Jasmine s’est souvent demandé s’il n’était pas la réincarnation d’un pervers alors que celui-ci les éloignaient simplement pour protéger sa maîtresse.

Mais revenons à ce jeune garçon qui semblait des plus énervé. Qu’est-ce qu’il lui prenait ? Il est vrai que se faire écraser n’était pas des plus réjouissants. Mais de là à le crier et à se plaindre de « pierres » et de « flèches » ? La voyageuse ne comprenait pas où le garçon voulait en venir. Était-il victime d’attaques constantes ? Elle positionna son menton entre ses doigts et prit un air songeur. Finalement, il semblait en pleine forme pour hurler autant. Puis, elle commença à le détailler. Arme à la main, vêtements qui semblaient coûteux, cheveux arrangés… Tout portait à croire qu’il n’était pas un simple garçon écrasé sous un tigre. Venait-il d’une grande famille ?

Si c’était le cas, Jasmine devrait se montrer attentive et ne faire aucun faux pas envers cet individu. Bien évidemment, elle n’était pas ce genre de personne qui respectait le grade d’autrui à la lettre, mais elle n’avait pas vraiment envie de se faire pourchasser par des gardes à longueur de journée. Elle avait autre chose à faire. Bien que le brun semblait lui lancer un regard qui en voulait dire long, fidèle à elle-même, elle ne fit pas attention et l’aida à se relever tout en lui donnant un sourire ra-dieux.

-« Vous allez bien ? Rien de casser ? » S’enquit-elle, essuyant rapidement quelques endroits poussiéreux.

Bien qu'il y ait un endroit étrangement humide qu'elle ne pouvait pas essuyer... Abasourdie, elle s’empressa d’éloigner son ami du protagoniste.

-« Non mais ça ne va pas, Radja ? Qu’est-ce qui te prend d’uriner sur les gens ?! »

Le félin, lui, semblait ravi de son acte. Après tout, il n'avait qu'à pas hurler sur sa maîtresse.


Merci à Naya pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 194

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Mar 12 Mai - 4:26

Jasmine:
 

Vous… allez bien… vous… allez bien… mais elle déconnait là? Elle venait de me foncer dessus, elle qui était encore pour le moment une inconnue et son espèce de tigre qui semblait lui servir d’animal de compagnie venait de me pisser dessus? Elle se moquait de moi!

-Si je vais bien? Mais la meilleure journée de ma vie! J’ai toujours rêvé de sentir la pisse de tigre! Ah oui et vous faites quoi avec un tigre au juste? C’est accepté dans l’Empire? Enfin, qu'importe, t'as pas l'air de quelqu'un qui se préoccupe des règles!

Il hurlait n’importe quoi, visiblement sur les nerfs d’être aussi loin de Naya, de un, et de deux, d’avoir rencontré un personnage aussi étrange que cette femme à la longue chevelure rouge. D'ailleurs, le fait qu'il tutoyait la jeune femme en témoignait.

-Et vous êtes qui, vous? Une citoyenne de Kou? Une simple passante? Vous attaquez souvent les gens comme ça dans la rue? En tout cas, je vais aller me nettoyer, veuillez m’excuser.

Puis, je m’éloignai vers un étendu d’eau non loin pour  faire tremper ses vêtements. J’étais en ce moment torse nu en sous-vêtements. Pendant ce temps, le félin continuait de grogner, il ne m’aimait pas, moi qui ne cessais d’hurler sur sa maîtresse. Je murmurai :

-Calme-le et je ne dirai rien à personne pour ton tigre, ne t’inquiète pas.

Je tournai un regard plus doux vers la jeune femme. Je m’étais un peu calmé.

-Je resterai aussi calme de mon côté si tu me dis qui tu es. Moi, je m’appelle Hakuryuu.

Comme si j’étais vêtu convenablement, je fis une brève salutation à la demoiselle et lui tendis la main.

-Et sinon, je viens de rentrer à l’Empire après quelques mois de voyage. Cette entrée fracassante me faisait regretter d’être revenu. Je suis, comment dirais-je, quelqu’un de plutôt irritable. Alors…

Je fis une pause dans ma voix avant de crier à nouveau.

-Mais tu vas finir par me répondre? Takeuh... je vais finir par croire que tu es ici pour me kidnapper et me ramener comme un chien-chien docile dans ma famille ou un truc du genre. Sache que je suis armé et porteur d'un djiin. Ne t'avise pas de m'attaquer à nouveau, je risque de devenir sérieux..

Elle comprendrait à cette phrase que j’avais un certain lien avec la noblesse et que j'étais surtout paranoïaque.

*Ah, mais pourquoi je devais rencontrer quelqu'un d'aussi énervant... à mon retour.*

Je soupirai.





Merci Naya pour son excellent travail :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/12/2014

۞ Rukhs : 158

۞ Localisation : Partout. ~

avatar
Jasmine
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Dim 17 Mai - 20:57


  Après avoir éloigné son tigre du brun, elle restait le regarder, gloussant lentement. Il n’avait vraiment pas l’air ravit. Ce qui était compréhensible. Qui serait heureux qu’un tigre vous urine dessus ? Et voilà que le félin ronronnait. Il était content. Mais c’est génial ! Aller Radja, empire donc la situation de ton amie. Et voilà que le jeune garçon s’énervait contre elle. Elle ne comprenait pas pourquoi. Ce n’était pas elle qui avait levé sa jambe pour lui uriner dessus. Soupirant d’exaspération, elle laissa tomber lourdement ses bras. Pourquoi était-ce elle qui se faisait sermonner ? Elle ne savait pas ce que les personnes avaient à la confondre avec son tigre. Avait-elle des moustaches, des oreilles et une queue qui venaient de lui pousser sur le corps ?

-« Si je vais bien? Mais la meilleure journée de ma vie! J’ai toujours rêvé de sentir la pisse de tigre! »

-« Sérieux ? Vous aimez sentir l’urine ? » Demandait-elle, écarquillant les yeux.

Quelle naïveté cette femme. Ne comprenait-elle pas l’ironie ? Ah si, ça y est. C’est arrivé jusqu’au cerveau. Elle vient de comprendre. Toussotant, elle reprit.

-« Dans tous les cas, je suis désolé, je ne sais pas ce qu’il lui prend. Il n’est pas comme ça habituellement. » Dit-elle, plissant les yeux vers son tigre qui détournait son regard, l’air de rien.

-« Ah oui et vous faites quoi avec un tigre au juste? C’est accepté dans l’Empire? Enfin, qu'importe, t'as pas l'air de quelqu'un qui se préoccupe des règles.»

Il est vrai qu’avoir un animal de ce genre n’est pas commun. Certains pouvaient sembler effrayer, fasciné ou encore curieux. Mais le brun ne semblait nullement ressentir ce genre de chose envers l’animal qui venait de le prendre pour sa litière. Esquissant un sourire, elle désigna le félin.

« Il est mon compagnon de route, Radja ! Il en a toujours été ainsi et cela n’a jamais posé de problème dans mes précédents voyages. J’espère que dans ce pays ils ne verront aucun inconvénient… Enfin ! Il faudrait vraiment que je sois malchanceuse pour tomber sur l’un des membres de la famille royale. » Rigolait-elle, ne se doutant aucunement que l’homme qui se trouvait devant elle était l’un deux.

Si seulement elle savait… Elle restait regarder le jeune homme qui ne cessait de changer entre le « vous » et le « tu ». Il ne semblait pas savoir comment l’aborder. Lui faisait-elle de l’effet ? Ricanant intérieurement, Jasmine ne préférait pas s’attarder sur cette idée. Elle n’était pas ce genre de femme, voyons. Sur ses pensée, voilà que le jeune se mettait torse nue… Super. Géniale. Il avait vraiment un timing parfait celui-là. Oh, attendez. Maintenant qu’elle pouvait voir le haut du brun, elle constatait que son torse était marqué d’une imposante cicatrice qui continuait jusque derrière son dos. Vu la taille de cette marque, elle devait sûrement continuer sur sa jambe. Impressionnant. Elle ne s’attendait vraiment pas à voir ce genre de chose sur cet inconnu.

Elle ne trouvait pas ça répugnant. Non, au contraire. Elle ne savait pas ce qu’il avait vécu pour avoir cette marque à vie, mais ça devait être quelque chose de vraiment douloureux et marquant. L’homme à la cicatrice se présenta, le visage plus serein. Reprenant ses esprits, Jasmine quittait la cicatrice pour aller ancrer son regard dans celui bleuté de son interlocuteur. Il lui tendait même la main tout en lui racontant qu’il venait de rentrer. Lui offrant un sourire chaleureux, elle s’empressa de la saisir et de la secouer. Finalement, il semblait vouloir passer à autre cho-…

-« Mais tu vas finir par me répondre? Takeuh... Je vais finir par croire que tu es ici pour me kidnapper et me ramener comme un chien-chien docile dans ma famille ou un truc du genre. Sache que je suis armé et porteur d'un Djinn. Ne t'avise pas de m'attaquer à nouveau, je risque de devenir sérieux… »

Une veine apparue sur la tempe de la rouge. Pour être irritable, ça, il l’était. Décidant de le calmer, elle lui asséna un coup de poing sur le crâne. Une magnifique bosse poussera d’ici quelques secondes. Fumant des narines, tel un taureau, elle le pointa du doigt.

-« MAIS LAISSE MOI LE TEMPS DE TE RÉPONDRE. Je m’appelle Jasmine Rahoudit. Simple vagabonde. Je ne comprends rien à ce que tu dis, mais je ne suis pas là pour te ramener à ta famille. Tu es bien assez grand pour y retourner tout seul. » Dit-elle, tout en croisant les bras. « Tu es un porteur de Djinn ? Je vois. Un porteur... De Djinn… »

Réalisant enfin ce qu’il venait de dire, elle tilta avant de le regarder avec des étoiles dans les yeux.

-« Quuuuuuuoi ?! Un Djinn ? Oh mon dieu ! Puis-je le voir ? » S’enquit-elle, toute excitée.




Merci à Naya pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 194

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Mar 19 Mai - 5:53

Jasmine:
 

J’étais estomaqué. Se payait-elle ma tête? J’ouvris grands les yeux. Je savais que mon humour était généralement de mauvais goût, mais avec le ton que je l’avais employé et la tête que je tirais, je pensais avoir été… clair. Et puis, la logique existait-elle encore dans ce bas-monde? D’où venait cette femme pour être aussi étrange et si peu conventionnelle?

Je crispai mes épaules.


Jasmine:
 

Quand elle lança cette dernière réplique, je passai à deux cheveux lui dire ironiquement, que le destin était vraiment généreux avec elle et que je faisais partie de la famille royale. L’iée saugrenue de me payer sa tête et de lui mentir au sujet de l’interdiction d’animaux étrangers dans l’Empire, mais même par ironie, je n’avais pas envie de trop rapidement révéler mon identité. De plus, j’étais pressé, je n’avais pas le temps pour de tel enfantillage maintenant.

Je restai donc silencieux, nettoyant mes vêtements. Je remarquai alors que cette dernière ne cessait de me fixer, ce qui m’énervait allégrement.  Je ne sais pas pourquoi mais en fait, cette femme m’énervait en général. Je n’arrivais pas à la sentir. Je nettoyais mes vêtements, je la saluais poliment pour « garder » ce qui pouvait être gardé des apparences et je partais. Pourquoi s’attarder à  une inconnue insignifiante? Pourquoi je m’énervais après elle alors... si elle était insignifiante?

Aucune idée, mais ça me faisait du bien de lui gueuler dessus cette femme.  Kouen aurait sa pause aujourd’hui /PAN/. Je maugréai, n’aimant pas que cette personne me fixe ainsi peu importe  la raison:


-Tu parles ou tu préfères que je te donne ma photo?

Jasmine:
 

Une voyageuse comme Naya? Ah bah de celle-là, je ne deviendrait pas son ami et je n’en tomberais CERTAINEMENT pas amoureux… parce qu’elle… M’ÉNERVAIT AVEC SES MANIÈRES RUSTRES. Je voulais la remettre à sa place. Je m’avançai vers elle, lance levée :

-Tu veux vraiment que je te montre mon djiin, espèce de folle… de folle maîtresse de tigre? Entrainons-nous ensemble,  tiens! Ça t’apprendra à pisser sur un prince ! Contente? dis-je en dévoilant sans trop m’en rendre compte que je faisais partie de la famille royale.

Je n’avais certes pas le charisme de Kouen, ni la ruse de Koumei, mais j’étais certain que je pouvais battre cette vagabonde les yeux fermés, et ce, même torse nu. De toute façon, fallait bien que je m’entraine à me battre contre des femmes si je voulais tuer ma mère, non?


-ZAGAN!

Je fus alors recouvert de mon demi-équipement de djiin, c’est-à-dire le visage à demi recouvert de feuillages, ma lance et mon corps aussi. Je n’allais quand même pas publiquement revêtir mon djiin complet. Surtout que je ne croyais pas que ça en valait la peine pour le moment. La sous-estimerais-je?

Je ricanai :


-Et toi tu as une arme ou tu vas lancer ton tigre me mordre les fesses? Fuir le combat? Pleurer? Jasmine, que vas-tu faire?

*Je ne compte pas tuer cette personne, je ne me salirai pas les mains pour rien,mais voyons jusqu'à quel point je peux la provoquer.*





Merci Naya pour son excellent travail :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/12/2014

۞ Rukhs : 158

۞ Localisation : Partout. ~

avatar
Jasmine
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Mar 19 Mai - 17:52


  Le regardant avec admiration, elle attendit que ce jeune garçon nommé Hakuryuu lui montre le revêtement de son Djinn. Si elle admirait les fanalis, il en devait de même pour les Djinns. Ces puissantes créatures qui peuplent ces tours mystérieuses  remplient de mystères et aux multiples énigmes. Elle rêvait d’en conquérir un. Mais comment y entrer sans l’aide d’un de ces dénommés Magi ? Seule, elle ne pourrait jamais y entrer. Ni même en ressortir. Alors rencontrer quelqu’un qui avait conquît l’un de ces Donjons était une bénédiction. Elle n’allait pas lui demander de l’aider. Elle voulait simplement savoir à quoi ressemblait une personne après avoir acquis une si grande puissance.

La lance levée, le jeune brun s’avançait vers elle l’air quelque peu énervé. Mais Jasmine ne fit pas attention, bien trop subjuguée par l’arme qui contenait sûrement son Djinn.

-« Tu veux vraiment que je te montre mon Djinn, espèce de folle… de folle maîtresse de tigre? Entrainons-nous ensemble,  tiens! Ça t’apprendra à pisser sur un prince ! Contente? ZAGAN ! »

Au mot « Prince », le tigre décrocha sa mâchoire jusqu’au sol, ayant entendu la vérité sur l’identité de sa litière, à l’inverse de Jasmine.

-« Yohooo ! » Lâcha-t-elle, applaudissant face à ce spectacle qui s’offrait à elle.

Une partie du corps et du visage du conquérant furent rapidement recouvert d’une espèce de feuillage noire avec d’étranges symboles. Les yeux de la rouge se changèrent rapidement en de scintillantes étoiles, complètement admiratif de l’équipement du jeune homme. Même s’il était volontairement incomplet, il n’en restait pas moins époustouflant. Il venait de crier « Zagan ». Était-ce le nom du Djinn ? Alors les Djinns ont leur propre nom également ? Voilà une information intéressante. Dorénavant, elle avait une folle envie d’en acquérir un. Si cet urinoir le pouvait, elle aussi !

D’ailleurs, celui-ci lui proposait un combat en pleine rue. Les passants restèrent regarder curieusement le conquérant, se demandant sûrement ce qu’il faisait dans cet accoutrement. Mais notre héroïne ne prit pas compte de cette déclaration et s’approcha du brun, tapotant un peu partout sur son corps.

-« Et toi tu as une arme ou tu vas lancer ton tigre me mordre les fesses? Fuir le combat? Pleurer? Jasmine, que vas-tu faire? »

Il essayait de la provoquer. Mais c’était peine perdue. Il apprendra bientôt que chercher une femme comme Jasmine était inutile tant qu’elle ne vous considèrera pas comme son ennemi. Quand ce n’est pas la voyageuse qui lance la provocation, ne comptez pas sur elle pour répondre à votre attaque. Elle ne le sous-estimait pas, loin de là. S’il avait ce Djinn en sa possession, c’est qu’il n’était pas faible. Mais elle ne voyait pas l’intérêt de se battre, sauf si ce n’est pour protéger un ami. Hors, aucune personne n’était à protéger en ce moment même. Cependant, si elle le combattait, elle pourrait avoir un aperçu des capacités d’un revêtement de Djinn. Ce qui n’était pas négligeable. Reprenant son sérieux, elle reprit un regard normal et restait fixer le garçon sérieusement.

Soudainement, elle tilta. Une information semblait lui échapper… Mais qu’elle est-elle ? N’était-ce pas dans les paroles du conquérant ? Remémorons-nous ses dires : « Tu veux vraiment que je te montre mon Djinn, espèce de folle… de folle maîtresse de tigre? Entrainons-nous ensemble,  tiens! Ça t’apprendra à pisser sur un prince ! Contente? » Répétons-les … « Entrainons-nous ensemble,  tiens! Ça t’apprendra à pisser sur un prince ! Contente? » Encore une fois … « Ça t’apprendra à pisser sur un prince ! »« Un prince ! » Un prince… Ces mots résonnèrent comme une cloche assourdissante dans son esprit. A son tour, sa mâchoire se décrocha et ses yeux sortirent de leur orbite, les bras levés sous le choc de cette nouvelle.

-« QU’AAAAAAS-TUUUUUU DIIIIIIIIIIIS ? UN PRINCE ?! » S’écria-t-elle, prenant un teint étrangement pâle.

Radja tomba à la renverse. Ce n’était que maintenant qu’elle s’en rendait compte ?! Quel temps de réaction… La voyageuse posa ses mains sur chacune de ses joues sous un air fantomatique. Elle avait vraiment le chic de rencontrer des rois et des princes dès qu’elle posait un pied sur leur terre.

-« Mon tigre vient de pisser sur un prince… Géniale. » Murmura-t-elle à elle-même, avant de se taper le front.

Soupirant de frustration, elle regardait le prince qui était toujours sous sa demi-forme de Djinn. Maintenant elle comprenait pourquoi il en avait un. Les personnes de la haute noblesse avaient plus de facilité à s’en procurer un. C’était connu. Jasmine se grattait la joue, ne sachant plus exactement comment se comporter. Elle avait énervée un prince et de sérieuse répercussion pourrait tomber sur elle. Ce qui serait embêtant. Elle ne voulait pas avoir de problème. Et si elle se faisait arrêter ? Rien que d’y penser, elle en pleura. Si ce prince décidait de la dénoncer, son voyage serait foutu. Réduit à néant. Plus de liberté. Adieu la belle vie et bonjour les barreaux !
Sous cette éventualité, elle secoua vivement sa tête. Non, elle devait continuer ses explorations et retrouver un jour Mugen. Et pourquoi pas cet homme qu’elle a connue autrefois… Décidant de mettre sa fierté de côté, elle se mit violemment à genoux et étala ses bras sur le sol en guise de soumission. Que c’était frustrant… Elle n’avait pas l’habitude de respecter les codes de la noblesse malgré qu’elle en soit une. Enfin, disons plutôt une « ancienne noble ».

-« Prince Hakuryuu, je vous en prit. Pardonnez Radja. Il ne savait pas que vous étiez un homme si important. Ne m’emmenez pas en prison… Mon voyage ne doit pas s’arrêter maintenant. Je vous en conjure…» Implorait-elle entre deux reniflements, les yeux larmoyant, telle une enfant qui ferait une triste mine pour que ses parents cèdent à ses envies.
l



Merci à Naya pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 194

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Jeu 21 Mai - 4:39

Jasmine:
 

Cette demoiselle avait l’air complètement déconnectée, givrée je dirais même. Elle me regardait, comme ça, sans réagir à mes provocations. Elle n’avait nullement peur en fait… elle se foutait de ma présence.  Mais elle était vraiment plus folle que je ne le croyais. Elle voulait mourir ou quoi? À la rigueur, son tigre avait l’air le plus dégourdi des deux, tiens si je l’attaquais réagirait-elle?
Je soupirai, regardant cette demoiselle les bras croisés dans le ciel. Est-ce qu’elle valait la peine que je me salisse les mains à nouveau? Pour punir ce petit salaud de tigre d’avoir trempé mes vêtements? Peut-être.


-Ah mais tu m’énerves toi, tu as fini de me dévisager comme ça! Je le sais bien que je n’ai pas autant de muscle que le reste de la famille royale et que je suis un idiot, mais pas obligé de me le rappeler, mais je te ferais remarqué que t’es aussi baka que moi, voire plus! T’es complètement givrée, ma pauvre.

Jasmine:
 

Sa maîtresse s’occupa de donner la leçon que méritait ce tigre. Je n’allais toujours pas à tuer de pauvres innocentes qui ne touchaient nullement mes projets. Je n’étais pas un assassin bidon, je rétablissais l’ordre des choses, nuance.

Je soupirai et m’envolai dans le ciel, tournant le dos à cette gamine étrange, évitant soigneusement de poursuivre cette conversation qui ne menait nulle part. Il avait assez perdu de temps, je devais organiser le futur mariage en attendant les retrouvailles avec ma Naya qui serait, je l’espérais, parfait malgré…

Kouen et Judal. Pas de temps pour des emmerdeuses. Quand soudain, un bruit sourd et un chuintement me firent me revirer.
J’ouvris les yeux grands, surpris devant… cette vision. Mais qu’est-ce que c’était que ça? La rouge, l’air si insensible à mes menaces, l’air si déconnectée se mettait maintenant à genoux devant moi parce qu’elle avait enfin compris mon rang? Hum… Qui était-elle au juste? Que voulait-elle trouver à Kou de si important? Pourquoi pleurait-elle maintenant?


Jasmine:
 

Je la regardai sérieusement un moment… deux… puis…
J’éclatai d’un rire sonore. J’étais dans le ciel plié de rire. Comme cette histoire était ridicule. Je la pointai du doigt.


-Si j’avais su qu’il fallait seulement que je te dise que j’étais un Ren pour que tu me fiches la paix, je l’aurais dit avant! Woah, mais t’es qui toi? Tu veux quoi? J’arrive pas à comprendre, t’es un extraterrestre?

Je fis une pause dans ma voix, étirant un sourire narquois.

-Mais sache que si tu ne te mets pas entre moi et mes projets, j’en ai rien à faire de toi et pour ton tigre.

Je fis une pause avant d’ajouter :

-Amène-le à pisser sur l’Impératrice ou Kouen et sérieusement, j’oublie tout.

Sur ce, je me déposai au sol, j’enlevai mon revêtement de djiin et je dis plus sérieusement en me penchant à son oreille, la main déposai sur son épaule :

-Je ne sais pas ce que tu veux et ce que tu recherches ici, mais je te conseille de ne pas trop te mêler des affaires de Kou, sinon, la prochaine fois que tu me verras dans mon revêtement, ce ne sera pas que de l’admiration.

J’étirai un sourire peu rassurant avant de tourner le dos à la jeune fille[/color]





Merci Naya pour son excellent travail :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/12/2014

۞ Rukhs : 158

۞ Localisation : Partout. ~

avatar
Jasmine
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Ven 22 Mai - 17:57

C’était le désarroi total. Depuis qu’elle avait abandonné les codes de la noblesse, jamais elle ne s’était de nouveau inclinée en signe de respect. Elle n’en voyait pas l’intérêt. Il y avait bien d’autres façons d’exprimer son respect que celui de baisser le regard à l’inverse de la personne qui vous regarde de haut. Elle restait patiemment sur ses genoux, la tête baissée. Elle attendait le verdict de ce jeune prince. En parlant de prince, de quel royaume provenait-il ? Il ne l’avait pas précisé lors de sa présentation. Il lui avait juste déclaré être rentré d’un voyage… ATTENDEZ UNE MINUTE. Quand il disait « rentré », il sous-entendait qu’il avait tout simplement fini le voyage et repartirait ou cela sonnait plus comme un « rentré à la maison »?

Si c’était le cas, Jasmine c’était mise dans un sacré pétrin. La situation serait bien plus mauvaise qu’elle ne l’aurait imaginée. Que son tigre urine sur une personne était une chose, mais offenser cette personne qui était en réalité un prince de l’Empire dans lequel elle se trouvait en était une autre. Elle ne se soumettait pas par ce qu’elle reconnaissait le rang du brun, mais uniquement pour garder sa liberté. Oh, elle ne disait pas qu’il ne ressemblait pas à un prince –quoique…- ni même qu’il ne méritait pas d’en être un. S’il avait ce statut, c’est qu’il devait le mériter et que sa famille avait accomplie de grandes choses par le passé.

Mais qu’importait le rang de la personne en face d’elle, cette personne restait un humain fait d’os et de chair. Rien ne pouvait déterminer en quoi une personne était supérieure à une autre si ce n’est des morceaux des tissus. Mis à nue, ils ne sont pas si différent de ceux qu’ils gouvernent. Un homme restait un homme. Une femme restait une femme. Mais n’allons pas débattre sur ce sujet. La voyageuse attendait toujours dans ce silence pesant, jusqu’à ce qu’un rire résonna. Relevant la tête, elle restait regarder le brun. Pour dire vrai, elle ne s’y attendait pas. Avait-elle dit quelque chose de drôle ? Elle lui avait simplement demandée de pardonner son tigre et de ne pas la mettre derrière les barreaux.

C’est alors qu’elle remarqua que quelque chose avait changée chez le prince. Il semblait plus froid, narquois et… Cruel ? Non, elle devait sûrement se tromper. « Une personne qui se faisait uriner dessus ne pouvait pas avoir de penser obscures. » Se disait-elle, secouant négativement la tête à elle-même.

-« Si j’avais su qu’il fallait seulement que je te dise que j’étais un Ren pour que tu me fiches la paix, je l’aurais dit avant! Woah, mais t’es qui toi? Tu veux quoi? J’arrive pas à comprendre, t’es un extraterrestre? Mais sache que si tu ne te mets pas entre moi et mes projets, j’en ai rien à faire de toi et pour ton tigre. » Dit-il, avant de rajouter, « Amène-le à pisser sur l’Impératrice ou Kouen et sérieusement, j’oublie tout. »

Soudainement, elle se releva, les yeux grands ouverts. Son esprit lui jouait-il des tours en ce moment ou ce qu’il venait de dire était réel ? Venait-elle de rêver ou le prince venait de dire « Ren » et « Kouen » ? Au début, elle crut qu’il faisait référence à une personne quelconque. Mais il n’y avait qu’une seule personne à sa connaissance qui s’appelait « Kouen » et qui utilisait « Ren » comme nom de famille. Cet homme, celui avec qui elle avait passé une partie de son enfance : Ren Kouen, premier prince de l’empire Kou. Quelle surprise… Et il disait être l’un d’eux ? Un prince de Kou ? Intérieurement, elle fut soulagée. Maintenant, elle savait qu’il était toujours là. Vraiment, que le monde est petit.

Mais malgré sa relation avec l’un des membres de la famille du conquérant, elle omit volontairement de lui en parler. Et elle eut raison. Car celui-ci dévêtit son demi-équipement et s’approcha d’elle, posant sa main sur son épaule et lui murmura :

-« Je ne sais pas ce que tu veux et ce que tu recherches ici, mais je te conseille de ne pas trop te mêler des affaires de Kou, sinon, la prochaine fois que tu me verras dans mon revêtement, ce ne sera pas que de l’admiration. »

Il la menaçait clairement avec ce sourire malsain. N’importe qui aurait baissé la tête et acquiescé en guise de soumission face à un prince qui ne semblait plus dans son état normal. Mais Jasmine n’en fit rien et restait regarder en face d’elle, se souvenant d’un détail. Il faisait partit de la famille Ren. Alors pourquoi voulait-il que Kouen se fasse uriner dessus ? Pourquoi demandait-il qu’elle n’interfère pas avec les affaires de Kou ? Impossible… Voulait-il s’en prendre à sa propre famille et plus particulièrement à Kouen ? Tout ceci n’était pas logique. Qui souhaiterait une telle chose ? Alors qu’il s’apprêtait à lui tourner le dos, Jasmine agrippa fermement la main qu’il avait posé sur son épaule. Lentement, son regard dévia dans celui du brun. L’atmosphère venait de changer radicalement.

-« Hakuryuu, c’est ça ? Écoute-moi bien. Je n’ai pas l’intention de venir fouiller dans tes affaires ni même de m’y inclure. Pourquoi moi, une simple voyageuse, viendrait interférer dans tes problèmes de crise d’adolescence ? Comment pourrais-je accéder à la royauté avec mon statut actuel ? Ce que tu me raconte n’est en aucun cas rationnel. Alors la prochaine fois, réfléchis un peu avant de menacer une femme. » Lâcha-t-elle, avant de prendre une grande inspiration et de lui asséner un grand coup sur la tête, expirant de la fumée par ses narines. « Et arrêtes d’essayer de faire le méchant, ça ne te va pas du tout ! »

Reprenant son sourire habituel, elle posa ses poings sur ses hanches avant d’éclater de rire. Oui, cette femme était vraiment étrange.





Merci à Naya pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 194

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Dim 24 Mai - 14:25

Depuis que j’avais dit à la rouge qui j’étais, elle s’était gentiment agenouillée devant moi. Elle voulait sans doute protéger ses arrières, ne pas avoir de problèmes pendant son voyage. Elle se roulera de rire quand elle apprendra devant quel baka elle venait de se prosterner ainsi : devant moi, le prince rebelle. Bien que je devais avouer que je ne détestais pas cette sensation d’inclination devant ma personne, mais dans les circonstances c’était plutôt ridicule.

Jasmine:
 

Pour clore le spectacle, la demoiselle me donna un coup violent sur la tête avant de se reculer, l'air visiblement en pétard contre moi. Elle dit alors quelque chose qui me surpris, on aurait presque dit... Naya.

-Tu m’as cru? Ce n’était que du sarcasme, voyons. Je n’ai rien à faire d’une étrangère comme toi. Et puis…

Comprenant l’attaque-verbal qu’elle me lançait en retour, je serrai des poings, me rembrunit en
tournant tout mon corps vers la femme –avançant de nouveau vers elle:


-Je te rappelle que c’est toi qui m’a provoqué en duel la première avec ta rencontre fracassante et ta demande bidon!! Et puis je ne suis plus un gamin! Tu as quoi, un ou deux ans de plus que moi? Je n’ai pas à recevoir de moral de quelqu’un étranger à mon pays et encore moins d’une fille aux cheveux rouges qui se balade naïvement avec un tigre sur les routes T.T!

*Et de quiconque d’ailleurs…*

Mais  je n’osai pas lui dire ma pensée cette fois. J’étais encore trop émotif… je ne devrais pas lancer ce genre d’aberrance sortir sur la place publique surtout que je n’avais pas encore complètement affiché mes couleurs à Kouen. J'étais pour me calmer quand soudain...

[spoiler=Jasmine]« Et arrêtes d’essayer de faire le méchant, ça ne te va pas du tout ! »[3spoiler]

Je la dévisageai un moment, cette femme avait le don de m'énerver avec ses remontrances... et, même si je devais avouer que pour le coup, j'avais été un gros connard, ce coup donné par une femme pesait lourd sur mon orgueil. Je criai une seconde fois, les poings serrés:

-Mais t'es qui toi merde pour t'agenouiller devant moi une seconde et pour me frapper après! Je sais que je suis un connard, mais pas besoin de me le rappeler nom de Dieu. Tu veux des excuses c'est ça T.T? Enfin...

Je me frottai la tête et soupirai. Puis, pour me rattraper, trouvant que j’avais un peu trop ouvertement dévoilé mes plans, je soupirai et haussai les épaules en retournant la tête vers la rouge:

De manière tout à fait soudaine et inattendue, je m’agenouillai à mon tour devant Jasmine et joins mes mains ensemble :[/i]

-Pardonnez-moi pour cette histoire d’enfant! Je ne voulais en aucun cas faire ombre sur l’Empire en disant ces paroles et en offusquant une jeune voyageuse... Nous sommes quitte, je vous ai offensée et votre tigre m’a pissé dessus. Vous n’avez plus aucune dette envers moi et mon pays qui aurait ri de moi si je leur avais parlé, de toute façon, de cet absurde malentendu. Il y a des problèmes plus graves à régler.

Avais-je réussi à rattraper le tire? Cette femme, qui paraissait simplette à la base, s’avérait plus perspicace que je ne le croyais. Je devrais faire attention. Si elle ne gobait pas ça, je devrais tenter de la faire taire sur ce qu’elle avait compris de mes projets… d’une autre façon, mais seulement si c’était nécessaire. Mon regard devint vague un moment à cette pensée. La rencontre avec cette femme avait su remonter chez moi mes penchants mauvais… Dire que Naya avait su apaiser mon cœur pendant ces merveilleux mois aux archipels et maintenant que je rentrais dans l’Empire, je remettais lentement le pied dans l’obscurité… Ça devait être l’air de Kou qui ne me faisait pas.

Enfin, je me relevai d’un coup, me doutant que cette attitude diamétralement opposée à mes jérémiades et mes menaces serait mal perçue, puis j’ajoutai :


-Connaissez-vous un peu l’Empire?. Voudriez-vous que je vous amène à un endroit en particulier? Que je vous fasse visiter?

Je regardai la femme puis… le tigre et je forçai un sourire moins sadique, mais aussi moins naturel. De plus, j’essayais de reprendre une forme de politesse avec cette étrangère en utilisant le « vous » question de prendre mes distances. Il ne fallait pas que je bousille toutes mes chances d’atteindre l’Impératrice à cause d’une « crise d’adolescence ».

Mais restait qu’elle m’énervait et que, tant que je n’aurais pas compris qui elle était, je ne la laisserais pas tranquille.


*Tu caches quelque chose, j’en suis sûre et je trouverai ce que c’est.*[/i]





Merci Naya pour son excellent travail :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/12/2014

۞ Rukhs : 158

۞ Localisation : Partout. ~

avatar
Jasmine
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Ven 16 Sep - 22:53

[ Bon ! Ca y est, je me décide enfin à écrire ta réponse déjà prête depuis au moins 2 mois. MDR. ]


La jeune femme ne comprenait vraiment pas le comportement colérique de ce prince. Il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat ! Bon, il est vrai qu'elle venait de lui asséner un coup sur la tête. Mais quand bien même. «Il l'avait cherché!» Se disait-elle, essayant de se justifier. Se frottant la tête, la jeune femme écoutait les plaintes interminables du ténébreux.  Cela ne faisait que quelques minutes qu'ils s'étaient rencontrés, et déjà, la voilà à se faire sermonner par un prince. Elle est pas belle la vie ? Sur cette pensée, Jasmine se mit à rire. Oui, notre héroïne riait de cette situation. Elle avait l'habitude de ce genre de scène. Lorsqu'elle rencontre quelqu'un, soit elle se fait sermonner pour une quelconque raison, soit un petit tour au bar avec la personne qu'elle vient de rencontrer, s'impose. Généralement, dans les deux cas, ils finissent pas abandonner et se laisser tenter par ses dires. Elle est têtue sans vouloir l'être. Ce qui exaspère plus d'un.


- "Mais t'es qui toi merde pour t'agenouiller devant moi une seconde et pour me frapper après! Je sais que je suis un connard, mais pas besoin de me le rappeler nom de Dieu. Tu veux des excuses c'est ça T.T? Enfin..."
- « Mais non, pas besoin de s'excu-... »
- "Pardonnez-moi pour cette histoire d’enfant! Je ne voulais en aucun cas faire ombre sur l’Empire en disant ces paroles et en offusquant une jeune voyageuse... Nous sommes quitte, je vous ai offensée et votre tigre m’a pissé dessus. Vous n’avez plus aucune dette envers moi et mon pays qui aurait ri de moi si je leur avais parlé, de toute façon, de cet absurde malentendu. Il y a des problèmes plus graves à régler."


... Et voilà qu'il s'excusait et s'agenouillait devant elle. Après qu'elle eut fait la même scène quelques minutes plus tôt, voilà que c'était lui maintenant qui présentait ses excuses pour une raison qui lui échappait totalement. Elle écarquilla des yeux avant de partir dans un fou rire. Ce serait plutôt à elle de s'excuser après le coup qu'elle lui a donnée. Personne ne faisait ce genre de chose à quelqu'un d'un si haut rang. Oh, mais il est vrai que nous parlions de Jasmine. La personne qui respecte le moins au monde les codes de la hiérarchie et qui prend tout le monde sur un même pied d'estrade. Bien qu'elle eu posé un genou à terre devant cet homme seulement par peur de perdre sa liberté, maintenant que le prince ne semblait nullement préoccupé par ses agissements, tout ceci semblait avoir été oublié. La Jasmine insouciante était de retour...


- «  T'es bipolaire toi, ce n'est pas possible ! » S'esclaffa-t-elle, se tenant le ventre sous la douleur de ses rires tout en essayant de se reprendre, « Il n'y a pas de quoi s'excuser, Haku. Je suis parfaitement consciente que pour les personnes qui me voient pour la première fois, je peux paraître « folle » ou « incensée ». Mais cela reste ma façon d'être. Chacun se définit à sa propre façon. Cependant ! » Elle se rapprocha du prince et le prit par les épaules. « Je ne suis pas contre pour visiter cette ville qui m'a tout l'air gigantesque. »


Bien que normalement le prince devrait prendre les devants, Jasmine entama la marche d'un pas décidé et enjoué. C'est en croisant les habitants de son royaume que plusieurs questions au sujet du prince vinrent titiller son esprit. Quel genre de prince était-il ? Etait-ce un prince présomptueux ? Un prince avide de pouvoir et qui serait prêt à tout pour garder son titre ? Ou était-ce un prince aimant son peuple et qui ferait tout pour les protéger ? Elle ne savait pas quoi en penser pour l'instant. Il était peut-être bon, mauvais, ou un peu des deux. Elle ne l'avait pas encore assez bien observé pour pouvoir se faire une idée là-dessus. Cependant, au vu de ses réactions assez « endiablées » vis-à-vis d'elle, il ne semblait pas être un prince tyrannique. Ni même un prince qui prendrait les autres de haut. Sur ses pensées, elle ferma les yeux puis se retourna et lui sourit.


- « Nous avons commencés par de mauvaises bases, toi et moi. » Elle lui tandis la main puis se présenta, « Moi c'est Jasmine. Enchanté de te connaître ! »


Tout à coup, un bruit familier se fit entendre. Jasmine écarquilla des yeux avant de baisser sa tête vers son ventre. Celui-ci venait de crier famine. Gênée, elle posa son autre main libre sur son ventre.

- « Hehe, j'ai faim... » Lui dit-elle, tirant sa langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 194

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]   Lun 31 Oct - 1:49

[HRP: Désolée des délais, problème de gestion d'horaire !! Bonne lecture o/]

Jasmine:
 

Cette femme me rendait complètement fou. Je n’avais passé que quelques minutes en sa compagnie et me voilà que je me mettais à me plaindre et à m’abaisser à m’agenouiller devant une inconnue. Bien oui, pourquoi pas. Je pourrais me mettre à lui donner mes vêtements ou à lui donner l’hospitalité – que je n’ai pas moi-même- dans le palais. Ou pourquoi pas lui offrir une danse ! Je me relevai.

Jasmine:
 

Elle m’attrapa par l’épaule. Je tressaillis, je n’aimais pas les contacts de si près avec des étrangers. Maintenant que je lui avais fait telle proposition, je n’avais plus le choix de remplir ma promesse si je voulais des bons liens diplomatiques avec le pays de cette femme. J’avais assez d’ennuis en ce moment. Je soupirai. Ces manières princières étaient une norme aristocratique qui commençait à m’épuiser. Surtout que je n’étais même pas certain que cette femme en valait vraiment la peine…

Jasmine:
 

Je rêvais où cette femme venait de se présenter comme une femme civilisée ? On allait peut-être pouvoir faire quelque chose qui ressemblait à une conversation. J’étirai un mince sourire et je lui tendis la main.

-Comme je vous le disais plus tôt, je m’appelle Hakuryuu Ren, quatrième prince, mais vous pouvez m’appeler seulement Hakuryuu.

Combien de temps durerait cette conversation frôlant la normalité et la convenance ? Le décompte commençait ! 5...4 ... 3 ... 2... 1...

Au lieu de me serrer la main, elle l’appuya sur son ventre.

BOOM!


Jasmine:
 

Je soupirai de nouveau en regardant la femme tirer sa langue. Je tournai les talons en direction du village, complètement las, et je maugréai :

-Suivez-moi. J'ai faim moi aussi et je connais un petit restaurant qui devrait plaire à une femme dans votre genre. J’espère que vous avez de l’argent, je ne fais pas la charité aux étrangères qui trainent au bord de la rue. ironisais-je, mi-figue, mi-raisin. Mais quelle perte de temps que cette rencontre ! J’espérais que la conversation que nous aurions devant une bonne bouffe saurait remonter la note de cette journée, mais entre une femme hystérique qui me fait perdre les nerfs, une femme qui se présente poliment ou une femme qui quémandait la charité, je me demandais lequel de nous deux étaient le plus bipolaires. Les vtes étaient ouverts.

*Ça peut passer le temps de parler avec des clowns qui trainent dans l’Empire. Ça change des airs sérieux au palais…*





Merci Naya pour son excellent travail :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]
» Le petit monde d'Angélique
» Très cher frère
» Envie de jouer, très cher ?... [PV ; Zeyros]
» Le monde est petit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Terres fermes  :: Continent central - Est - Empire Kou-
Sauter vers: