AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On boit un coup, les amis ? [PV: Scylla, Osman Zaïm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: On boit un coup, les amis ? [PV: Scylla, Osman Zaïm]   Ven 19 Déc - 4:14



On boit un coup, les amis ?


Feat. Scylla et Osman Zaïm


Comment en étions-nous arrivés là ? Depuis que Scylla et Osman s'étaient rencontrés, ils ne cessaient de se surveiller l'un et l'autre. Je ne savais plus où me mettre. Les voir se battre comme ça à cause de moi me mettait mal à l'aise et franchement, ce n'était pas mon but de les voir comme ça, sous prétexte que j'étais d'un statut royal. J'étais découragée, mais vous vous imaginez pas à quel point. Sérieusement, les gens, vous pourriez pas me lâcher la grappe avec ça ? Je suis pas un bout de viande, aux dernières nouvelles et j'ai déjà du mal à supporter secrètement le fait que je sois de sang royal, alors pas la peine d'en rajouter. Est-ce que ça pourrait être pire encore ? Je me le demande bien...

Après ce qui s'était passé dans les bois, après la rencontre entre les deux gentlemans et les quelques révélations, j'avais cru bon qu'on pourrait essayer de se détendre dans un endroit neutre pour penser à tout ça. Donc du coup, nous sommes allés à la taverne la plus proche pour s'y installer et boire un coup. Cependant... je devais avouer l'ambiance n'était pas ce à quoi je m'attendais. Pas un seul d'entre nous ne semblait vouloir prendre la parole. J'avais l'impression que Scylla et Osman ne faisaient que se dévisager l'un et l'autre à coup de regards noirs. Bon pour le coup de la détende, je pouvais tout de suite dire que c'était complètement raté. C'était même plus tendu que tout à l'heure. J'avais juste envie de leur demander où était le fichu problème dans cette histoire, mais je préférais garder le silence. Après tout, c'était pas comme si Osman était jaloux de mon début de relation avec Scylla, si ?

Gardant le silence, je me penchais sur ma bière pour en regarder la surface. Je pouvais y voir l'image extrêmement floue de mon reflet qui ne cessait de bouger pendant que je faisais un peu bouger mon verre, avant de prendre une grosse gorgée de cette boisson alcoolisée. L'atmosphère de la taverne était plutôt chaleureuse et me rappelait à quel point je m'ennuyais de Babylone et des soirées arrosées que l'on organisait parfois avec la Légion. Ah... la belle époque ! Ça me manque ce genre de festivités. D'ailleurs... c'était quand la dernière fois que j'avais fait un concours de beuverie ? À ce que je me souvenais, je gagnais souvent et je décrochais un petit sourire sur mon visage, à cette pensée. Mais rapidement, je finis par en sortir, lorsqu'une voix m’interpella. Je levais les yeux vers les jeunes hommes assis avec moi, avec une sensation d'avoir manqué quelque chose. Ne voulant pas passer pour une idiote, je demandais:

- Hm ? Désolé, j'étais un peu dans la lune. L'un de vous deux m'a dit quelque chose ?

[Hors RP: Pour le lieu, je savais pas où mettre le rp, donc j'ai improvisé. Si vous voulez qu'on le change de place, dites-le moi et je ferai les modifications dans le texte ^^]



Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On boit un coup, les amis ? [PV: Scylla, Osman Zaïm]   Sam 20 Déc - 19:07

Quand Sadjia ( cette douce et adorable enfant) , lui avait proposé de l'accompagner dans une taverne, Scylla allait bien sur refuser poliment. Et bien sur , sa bouche marcha toute seule en acceptant même avec une forme d'enthousiasme cette proposition.

Cela horrifia la partie encore lucide du mage rouge. A quoi jouait il encore? Aller ainsi se compromettre dans un fourbis sans doute peuplé de voleurs et de ruffians en tout genre, à boire de la bière grasse au lieu de retourner dans son royaume pour s'occuper des affaires de l’état. Si elle l'apprenait, Regalia serait folle de rage.  Oui mais la voix de l'amoureux susurrait que de toute façon , sa sœur n'en saura rien et puis s'il accompagnait Sadjia, ( cet ange si délicat et fragile) ce n'était que pour la protéger.   Après tout , ne c'était elle pas fait molester quand il l'avait rencontré? Si. Donc laissait une (si belle) dame seule au milieu de la forêt était un crime. Il fallait absolument qu'il l'escorte. Et puis , c'était une (divinement merveilleuse) princesse. Il lui fallait une monture digne de son rang. Scylla pouvant se targuer d'être le possesseur d'un magnifique cheval, il était normal qu'il mette sa bête à la disposition de (la sulfureuse et terriblement envoutante) héritière du trône de Babylone.

Mais à la voix aigrie de rétorquer: mais cette donzelle n'est point seule. Elle est accompagnée. Alors laisse la tomber.

Scylla jeta un coup d'oeil mauvais à Osman. L'homme lui rendit son regard. Si ses yeux avaient été des épées , le blond aurait été transperçait de part en part. Non , décidément , le prince ne pouvait faire confiance à ce sauvage mal dégrossi qui semblait en plus avoir une curieuse attirance pour la (si pure) princesse. Ce crétin aurait des sentiments pour la jeune femme que cela n'étonnerait même pas le mage. Il faut dire qu'elle est si belle.


C'est ainsi que le seigneur d'Ogléans s'auto persuada sur le fait qu'il devait accompagner son ange aux yeux verts jusqu'à sa destination.

Mais le chemin fut compliqué. Chaque fois que le blond s'approchait de la jeune femme pour lui parler, Osman se dressait entre lui et "sa chef" lui barrant la route. Ce gredin se mettait même à tousser à chaque fois que le prince ouvrait la bouche. Sans parler de ses regards assassins. Si la (sensuelle) demoiselle n'avait pas été là, le sorcier aurait réglé son compte à cette inopportun en moins de temps qu'il n'en faut pour jeter un sort.

Le trio arriva enfin à la taverne. De nouveau même manège. Osman empêcha le mage de s'asseoir à coté de Sadjia. Mais c'est avec une grimace de victoire que le chevalier se posa sur la chaise en face de celle qui occupait toute ses pensées. Je ne vous raconte pas le regard de l'homme aux masques d'or. Mais Scylla jubilait, surtout que quelques minutes plus tard , après que le serveur ait servi une biere pas si mauvaise que ça, un sourire se dessina sur le (doux) visage de l’héritière.

Le prince le lui fit gentiment remarqué:

" Noble dame, votre sourire est la parure qui manquait à cet établissement. Je vous remercie pour cette invitation et pour cette si charmante compagnie qu'est la votre"

Comme tirée d'un rêve, la demoiselle demanda:

"- Hm ? Désolé, j'étais un peu dans la lune. L'un de vous deux m'a dit quelque chose ?"

Le mage lui sourit tendrement, lui répondant:

" Je faisais remarqué à tel point vous étiez belle et que ce monde doit être bien solide pour porter sur ses épaules un être aussi parfait que vous. Votre sourire éclipse toute les autres merveilles qu'il peut nous proposer. Et je ne mentionne même pas vos yeux. Deux émeraudes sans égales dans cet univers ou les autres."


Le jeune homme tendit la main pour saisir celle (si blanche) de sa compagne.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On boit un coup, les amis ? [PV: Scylla, Osman Zaïm]   Dim 21 Déc - 3:42

Oui, j’étais content d’avoir retrouvé ma chef saine et sauf MAIS je n’étais pas heureux de voir qu’elle s’était foutue dans une histoire de fou sans me consulter. Elle était une princesse rebelle d’une royaume aux règles strictes au bord du gouffre, elle n’avait pas le droit de faire n’importe quoi au gré de ses désirs, mais il fallait croire que j’étais toujours là pour lui rappeler... Oui, j’étais déçu des choix de ma chef, oui, j’étais fâché, mais pas autant contre elle que contre cet idiot de prince sortit d’une boite à surprise qui se permettait de parler à Sadjia-sama COMME s’il en avait le droit et d’une manière si… intense que j’avais envie de gerber.

Après avoir lancé à Scylla un regard assassin au moment où il prit la main de ma chef, je regardai le barman :


-Un pichet de tequilla. Je paie la tournée à ses deux jeunes gens,dis-je en tentative de bonne foi.

Peut-être que si je me montrais gentil, cet arrogant personnage me ferait confiance et je pourrais avoir plus d’informations sur lui et, avec un peu de chance, je montrerais à ma Sadjia-sama son vrai visage.

Et puis pourquoi de la tequilla? Je savais que c’était l’alcool préférée de ma chef. Afin de fêter nos retrouvailles et pour me faire pardonné mes mauvaises humeur, je voulais lui faire plaisir tout en surveillant qu’elle ne fasse aucun abus.

Le barman nous servit alors  un pichet avec trois petit verre à tequilla. J’en empli un que je bus d’un coup.


-J’avais soif, pas vous? Faire des galipettes dans les bois, paraît que ça assèche la gorge.

Il pensait encore que le couple avait sauté la clôture dans ce bois.

-Et puis profitez du fait que vous êtes encore un prince d’un petit pays, messire Scylla, bientôt vous aurez la responsabilité d’un Empire. Vous en sentez-vous capable? À moins que ce fut votre but depuis le début?

Je bus une nouvelle fois un verre cul sec avant de fixer le jeune blond dans les yeux. On sentait, malgré mes efforts, encore ma colère…

Je soupirai.


-Le pire c’est que vu que vous êtes prince, le roi va vous adorer, peut-être même un peu trop.maugréais-je entre les dents.

*Je n’arrive décidément pas à sentir ces grands airs… Quelque chose se cache derrière son masque diplomatique et je le coincerai ce soir devant Sadjia-sama. Elle verra et me remerciera d’avoir sauvé sa peau, son royaume et son honneur.

Sur le coup de mes pensées, je cassai le verre dans ma main qui s’était serré sous le coup de l’émotion.

-Garçon, un nouveau verre… La soirée s’annonce longue.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On boit un coup, les amis ? [PV: Scylla, Osman Zaïm]   Mer 14 Jan - 18:13



On boit un coup, les amis ?


Feat. Scylla et Osman Zaïm



- Je faisais remarquer à tel point vous étiez belle et que ce monde doit être bien solide pour porter sur ses épaules un être aussi parfait que vous. Votre sourire éclipse toute les autres merveilles qu'il peut nous proposer. Et je ne mentionne même pas vos yeux. Deux émeraudes sans égales dans cet univers ou les autres.
Sadjia n'avait pu s'empêcher de rougir très légèrement quand Scylla vint saisir sa main. Elle se contenta de lui sourire avant de jeter un regard sur Osman et sa façon de les dévisager. Elle n'était encore habituée d'avoir ce genre de contact physique avec quelqu'un qu'elle connaissait peu et ce devant un de ses hommes. Surtout qu'Osman jetait un regard des plus inquiétants sur le jeune homme qui les accompagnait. Décidément, ce n'était pas prêt de s'arranger tout de suite. C'est à ce moment-là que son Bras-droit eut la criss d'idée de cave la brillante idée de commander de la Tequila, la boisson alcoolisée préféré de notre demoiselle. Le barman arriva avec les boissons et Osman commença son premier verre, avant eux.

- J’avais soif, pas vous? Faire des galipettes dans les bois, paraît que ça assèche la gorge.

- Oh Osman, c'est pas raisonnable de me tenter comme ça. Tu me connais, pourtant, si je bois trop je risque de me retrouver à danser sur la table comme la dernière fois... aaahh... ça me manque ces petites soirées avec la Légion qu'on faisait de temps à autre. Mais, puisque tu as l'air d'insister...

Puis, avec un petit sourire taquin, elle vida son verre cul sec et regarda Osman avec un regard déterminé. Elle se commanda d'autres verres et écouta Osman, qui avait brisé un verre à sa grande surprise, parler de ce qu'ils avaient discuté plus tôt dans la forêt. Il était encore en rogne pour ça ou quoi ? Il ne s'était toujours pas remit des révélations, peut-être. C'était pas comme s'il avait à être jaloux de ça. Il était un noble lui aussi, alors où était le problème ? Elle n'était pas sûre de savoir quoi penser de ça. Quand ses verres arrivèrent, elle les but presque aussitôt tout en écoutant les deux jeune hommes se parler. Puis, elle pointa son index en l'air, en soulevant juste un peu sa main.


- Et de trois ! Je vais pas te laisser le plaisir de me devancer aussi rapidement. De toute façon, tu ne tiens jamais assez longtemps avec moi quand on boit. Huhu...



Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On boit un coup, les amis ? [PV: Scylla, Osman Zaïm]   Ven 16 Jan - 10:48

Qu'elle était adorable quand elle rougissait. Ses joues teintées de rose ne faisaient que mieux ressortir l'éclat de ses yeux qui brillaient comme des étoiles.

Scylla poussa un soupir amoureux serrant un peu plus la main de celle pour qui son cœur était tombé. Ah amour! Quand tu nous tiens... même l'âme la plus noire peut redevenir celle d'un petit enfant. Le loup se fait agneau sous ta caresse. Plus rien ne compte aux yeux d'un amant que le visage de sa belle. Même la physionomie de ceux qui sont touchés par tes flèches se transforme. Dans le cas de notre chevalier, un sourire doux ( et un peu niais) flottait sur ses lèvres. Ses traits rayonnaient de bonheur. Et si un mage était passé par là, il aurait été consterné de constaté le nombre de rukhs roses qui environnaient le jeune homme.

En fait , scylla était tellement obnubilé par sa belle princesse, qu'il en avait complétement oublié la présence d'Osman. Malheureusement, le guerrier de Babylone se rappela à lui en disant cette phrase absolument hors de propos qui scandalisa le sorcier:

" - J’avais soif, pas vous? Faire des galipettes dans les bois, paraît que ça assèche la gorge."

Le mage rouge lui jeta un regard assassin et les rukhs roses furent rejoins par quelques rukhs noirs. On aurait presque pu voir des éclairs sortir des yeux de notre blond pour foudroyer l'impudent coquin qui tenait des propos aussi grivois devant une aussi (parfaite) noble dame. sadjia elle ne se formalisa pas.

" - Oh Osman, c'est pas raisonnable de me tenter comme ça. Tu me connais, pourtant, si je bois trop je risque de me retrouver à danser sur la table comme la dernière fois... aaahh... ça me manque ces petites soirées avec la Légion qu'on faisait de temps à autre. Mais, puisque tu as l'air d'insister..."


Croyant voir un acte de bonté de son ange qui ne réprimandé pas son subalterne pour cet abjecte sous entendu et en plus se mettait au niveau de ce pochtron, Scylla ne releva donc pas le propos de cet idiot au cerveau plein d'eau. Il n'empêche qu'il continua de le fusiller de son regard sanguinaire.

L'autre en face semblait le narguer. le guerrier au masque d'or vida de nouveau un verre , voulant sans doute défier le prince. Scylla prit son verre (qu'il n'avait pas touché) et le vida d'un coup pour le reposer sur la table et se resservir une bonne rasade qu'il vida à nouveau, avant de recommencer une troisième fois.

Score 3-2 .
Le blond eut un sourire narquois pour son adversaire. Si cet abruti voulait faire un concours de bibine, il allait voir de quel bois il se chauffe! Notre seigneur d'Ogléans avait beau être un mage, il tenait parfaitement l'alcool et avait eu un entrainement de choc auprès des chevaliers de son père puis de ses propres hommes. De plus, l'alcool maison des troupes du royaume des mines n'avaient rien à voir avec cette gentillette picrate. Chez lui, une boisson d'homme, c'était jamais en dessous de 35° par les rukhs!

Le geste du blond ne sembla pas plaire à l’homme aux cheveux blancs qui marmonna en brisant son verre de colère sur la table. Dommage qu’avec la foule, Scylla n’ait pas pu entendre ce qu’il avait à lui dire. Il lui aurait sans doute répondu d’une manière cinglante. Mais cela se réglerait plus tard. Plus il y réfléchissait et plus le prince mourrait d’envie d’avoir une petite discussion avec cet homme décidément trop proche pour être honnête de celle qui venait de changer sa vie.

Le mage aux yeux rouges se resservit une 4ém fois en songeant à ce qu’il allait dire à ce moment là. En face de lui, la belle et innocente Sadjia semblait à des années lumières de cette ambiance de guerre qui régnait entre les deux rivaux. Au contraire ! Joyeusement la (pulpeuse) jeune femme leva l’index avec l’air fière d’elle :

« - Et de trois ! Je vais pas te laisser le plaisir de me devancer aussi rapidement. De toute façon, tu ne tiens jamais assez longtemps avec moi quand on boit. Huhu... »

Le mage la regarda, amusé avant de lever son verre en inclinant la tête devant sa belle :

« J’admire votre vitalité belle demoiselle et je ne suis qu’un pitoyable adversaire face à vous. Veuillez m’en excuser. Mais je tenterai tout de même de tenir un peu pour vous accompagner. »

Scylla vida son verre.( Et de 4 !) avant de se resservir et de resservir la princesse de babylone. Il se tourna vers Osman , en lui souriant malicieusement :
« Laissez-moi remplir votre coupe qui semble bien vide messire. »

Puis se levant, le prince porta un toast :
« Que l’alcool vous apporte gaité et réchauffe votre cœur. Après tous, nous sommes tous bons amis à cette table. »

Il appuya sur le mot ami en plantant son regard dans celui du guerrier aux yeux jaunes avec un air de défis avant de poursuivre en saisissant à nouveau la main de son ange:

« Mes amis, donc… Profitons de cet instant béni des Rukhs et oublions nos soucis pour quelques heures. Profitons aussi pour vider nos godets à la santé des uns et des autres et buvons à ce qui nous réjouis le cœur. Pour ma part, Je bois à notre rencontre, Ô délicate Sadjia. Sachez que ce jour restera à jamais gravé dans mon esprit, tout comme la beauté de votre visage. Dès que je vous ai vu , j’ai su que je ne pourrai plus aimer que vous. Alors, je le proclame, à partir de maintenant et quoi que l’avenir nous réserve, sachez que vous trouverez en moi un éternel serviteur zélé, dévoué et fidèle. J’en fais le serment solennel devant les hommes et le destin. Rien ne pourra se dresser entre nous car à compter de cet instant vous avez toute ma vie entre vos doigts délicats. »


Sur cette tirade pleine de fougue le blond vida son 5ém verre avant de faire un tendre baise main à son être aimé.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On boit un coup, les amis ? [PV: Scylla, Osman Zaïm]   Ven 28 Aoû - 10:21

Je suppose que ce rp est abandonné?
bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
 
On boit un coup, les amis ? [PV: Scylla, Osman Zaïm]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Coup foireux [Brooke]
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Boit'Kitu et Kult d'la Vitesse
» Coup d’État en Haïti « revisité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Terres fermes  :: Continent central - ouest-
Sauter vers: