AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La malice des mots # PV Hakuryuu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: La malice des mots # PV Hakuryuu   Lun 1 Déc - 23:56



   
“ La malice des mots. ” ▬ PV Ren Hakuryuu/Judal.


Toi, jeune prince, tu étais porté par le jeune magi qui tentait désespérément de trouver un endroit où s'occuper de toi, mais également te parler en paix. Les événements s'étaient suivis les uns après les autres sans aucune explication. Laissez-moi vous rapporter les faits: Toi qui étais en compagnie de ces êtres qui allaient te permettre de réaliser ton idéal: tuer ta propre mère, tu voulais simplement prendre soin de ta tendre aimé et de ce membre d'Al-Thamen qui étaient tes alliés. Qui aurait cru que le soleil noir portait un tel interêt ta petite personne, toi Hakuryuu Ren, empereur potentiel de ton royaume: Kô. Que mijotait donc notre cher et tendre Magi noir ? Il n'était si naif qu'il laissait paraître ! Alors à quoi jouait-il avec toi. Futur pion de son plaisir personnel. Judal était prêt à tout pour s'amuser et faire passer ce temps interminable qu'endurait le Magi depuis son plus jeune âge. Il jouait de vous telle une enfant le ferait avec sa petite poupée de porcelaine ( instable et fragile elle vous ressemblait tant ! ).

Il devait prendre soin de ta petite personne, car oui, tu avais été attaqué avec une telle facilité que cela en était vexant pour toi. Mais peu importe. Utilisant sa magie de gravitation, Judal descendu petit à petit vers le sol, où ses pieds touchèrent en premier la pierre des lieux. Il te posa contre un mur avec un rictus aux lèvres. Il s'accroupit devant toi en sortant sa baguette qu'il pointa vers toi. Allait-il te faire du mal ? Bien sûre que non il n'en trouverait rien d'amusant dans cela, tu étais pour le moment bien trop faible à son goût car ton esprit de vengeance ne pouvait t'apprendre à être calme et contrôlé. Il utilisa sa magie aquatique pour s'occuper de toi. Ka Kobun avait réussi à lui sauver la vie face à ce petit Magi qui avait plus d'un tour dans son sac ( son Djinn qu'il nommait Ugo-kun par exemple ) alors pourquoi pas lui ? Etrangement le visage tantôt sournois était désormais rempli de sérieux, il devait réussir à s'occuper de lui et rapidement pour entrer dans le vif du sujet. Jouant par la suite avec sa baguette, il recula du jeune homme que tu étais. Tu allais être sans doute très énervé ou même pire, il devait être prudent face à toi ! C'est alors que le grand débat tant attendu allait débuter:
       
     
   
▬ Qui aurait cru que mon intêret irait se poser vers toi Hakuryuu, plaida le magi noir, j'ai été ravi d'avoir été mis dans cette confession. Moi qui m'ennuyait ces temps ci, continua t-il avec ironie. Dis moi.. Pourquoi laisses tu tes pulsions être maîtresses de toi ? Pourquoi ne pas m'accorder simplement ta confiance, ne suis-je pas le Magi de ta famille après tout ?


En effet au fil des années toi et le magi lui même n'aviez pas eu de bonnes relations. Tu reniais totalement le jeune prodige qu'il était. Pourquoi le refusais tu ? Tu avais toujours voulu vivre de ton libre-chef, serais-ce le point commun que tu aurais avec Judal-kun ? Sans doute, non c'était sûre. Il fallait que ces liens que lui et toi avaient changent. Tu étais quasiment adulte, alors il fallait que tu réagisses raisonnablement et non pas sous l'influence de tes propres sentiments ou par ta mère qui prévoyait tout ce que tu concoctait contre elle derrière son dos ? Suite à la drôle de question de Judal, ce dernier s'assit en tailleur un sourire candide aux lèvres et attendu bien évidemment une réponse qui allait éclairer sa lanterne.


   
© By Halloween sur Never-Utopia

   


Dernière édition par Judal le Mer 31 Déc - 10:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 205

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: La malice des mots # PV Hakuryuu   Mer 3 Déc - 6:30

[HRP: Petite surprise, finalement je te réponds déjà, j'ai pas pu résister. Je ne prétends pas savoir comment jouer Hakuryuu face à... Judal donc n'hésite pas à me demander des changements han! Tu me disais qu'il le tutoyait? En tout cas, c'est ce que j'ai fait :) tu me le diras si tu veux je te vouvoie. Bonne lecture :p]

-Naya…avais-je murmuré pendant presque tout le voyage, comme en transe.

Tout défilait devant ma vue à une vitesse folle et je balançais entre la conscience et l’inconscience, peu certain de ce qui se passait. Je revoyais dans ma tête la scène dans la tente, je revoyais le visage de mon ange qui rayonnait de beauté et de bonté (j’eus un doux sourire à ce moment), puis celui de ce détraqué de Magi apparut (mon visage se crispa).

Je n’aurais pas voulu qu’elle le rencontre… je n’aurais pas voulu que la dernière chose qu’elle voit de moi fut un prince désespéré au point de faire affaire avec un type dans le genre de Judal. Mais bien sûr, lui, il s’amusait à mettre l’anarchie dans toutes relations humaines qu’il soit, aussi petite puisse-t-elle être.

C’est sur cette image que je me réveillai en sursaut. La douleur de mon dos s’était calmée et je respirais beaucoup mieux que tout à l’heure (bien que le coin de mes lèvres et ma tunique étaient toujours maculés de sang, un spectacle qui devait bien plaire à Judal). Enfin. Je présumais qu’on m’avait jeté un sort de soin ou quelque chose du genre, bien que je me sentais encore étourdi et nauséeux. Je n’étais sans doute pas sorti complètement d’affaire. À mon souvenir, Judal n’était pas du genre à soigner véritablement quelqu’un: il préférait jouer avec la souffrance d'autrui.

C’était Kouen qui avait le pouvoir de guérir, mais encore là, l'utiliserait-il vraiment pour m'aider? J'en doutais. Et de toute façon, je ne crois pas que je me laisserais faire : j'avais mon orgueil.


-Naya-dono!hurlais-je en reprenant conscience pour la énième fois.

C’est alors que je vis le visage de Judal à quelques centimètres du mien en chair et en os et que je me levai d’un bond, lance bien tendue. Je m’appuyai contre le mur, puis j’ajoutai, toujours hystérique :


-Tu vas me dire ce que tu as fait d’elle. Tu ne l'as toujours pas laissé avec ce minable? Et pourquoi tu le connais? Dis-moi tout! Qui est Scylla?

Ma voix tremblante de colère se répercuta contre la paroi de roches. Je poursuivis:

-Et puis, quand je te cherchais tout à l’heure, tu n’étais pas  là. Pourquoi toujours apparaître à ce genre de moment? Tu veux me pourrir la vie, c’est ça? Comme mes cousins à Kô. Tu veux rire de moi? Allez, ris de ma faiblesse qu'on en finisse, baka de Magi.

Je croisai les bras. Judal complètement détendu, s’assit en tailleur et me dit :

Judal:
 

Je figeai face à la réponse que me desservit le Magi qui, comme d’habitude, avait la réponse à tout. D’abord, méditant ses paroles, je n’osais  pas  l’envisager ou parler, puis après quelques minutes de bouderie, je m’avançai vers Judal, le regardant de haut (je ne voulais pas m’asseoir en tailleur en face de lui, je tenais à garder mes distances).

-Donne-moi une bonne raison de te faire confiance et je le ferai. M’enlever Naya-dono et me parler de ma famille n’étaient pas très adroit. Sinon, pour ce qui est de mes        « pulsions et émotions » comme tu le dis...

Je soupirai et ajoutai :

-Si je te fais confiance, tu m’aideras à les contrôler afin que j’arrive à mes fins? C’est ma condition pour t’écouter, Judal-kun.

Je toussai: j'avais fait un peu trop d'effort, même si bon, je me calmais lentement; Judal avait réussi à piquer ma curiosité, mais je n’étais pas persuadé de devoir écouter le Magi tant qu’il ne me dira pas où est Naya, mais en même temps… si je lui montrais trop mon attachement pour cette dernière, j’avais peur qu’il lui fasse du mal... J'étais très confus.

Je devais me rattraper, comme il l'avait dit, j'étais trop émotif. Elle ne méritait pas d'être mêlée à mes fourberies. Je me disais bien qu'une trêve dans mes projets ne pouvait durer longtemps. Bien que jamais je n'oublierai ce périple avec ce rayon de soleil sur les mers, c'était un doux rêve, une impression de liberté. une utopie.

Maintenant, je redevais faire face à la musique, à mon Destin: à mon soleil noir.


*Jamais je ne vous oublierai, mais nous devons nous séparer. Pour votre bien. Pour le bien de mes projets. Mais vous verrez un jour, je vous retrouverai et vous deviendrez mon impératrice. Quand je serai digne de votre amour, de votre lumière.*

۞ • ۞ • ۞ • ۞




Merci Naya pour son excellent travail :)


Dernière édition par Hakuryuu Ren le Dim 24 Avr - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La malice des mots # PV Hakuryuu   Sam 13 Déc - 1:05



   
“  La malice des mots. ” ▬ PV Ren Hakuryuu/Judal.


Il t'écouta toi, tirer une longue tirade de tes sentiments, de ton ressenti -alors que tu venais à peine d'ouvrir l'oeil-. Tu blâmais le Magi d'avoir été trop bavard: Il ne faisait que dire la vérité. Il écouta de façon inattentive. Seule la réponse à sa question l’intéressait. Toi aussi tu parlais beaucoup trop. Tes jérémiades n’intéressait en aucun cas Judal. Cette Naya semblait tellement comptait à tes yeux qu'un sourire carnassier s'afficha sur le visage du magi noir. A vrai dire cette demoiselle n'avait plus aucune importance. Il était désormais loin d'elle et donc apte à mettre son plan en marche: Celui de t'avoir à ses côtés. Kouen, lui en qui il semblait ressentir une admiration, semble avoir perdu l’intérêt de Judal. Seras-tu en mesure d'être le nouveau fruit de divertissement du grand prêtre de ton royaume ? C'est ce que nous allions voir.

Il ignora complètement les questions que tu lui posais. Qui était Scylla ? Un membre d'Al Thamen qui ne portait pas un réel intérêt pour le Magi, enfin pour le moment. Une chose est sûre tu semblais inquiet à l'idée qu'il soit en compagnie de la femme que tu convoitises ? Un fait qui amusait encore plus le Magi mais ne laissa rien paraître. Il était ici pour toi et ses enfantillages devraient attendre. Rire de toi ? Étonnement quand on lui demandait, cela gâchait tout l'amusement. Il ne s’exécuta pas. Seul lui décidait quand il devait rire de toi. Restant proche de toi, il te fixa avec rictus aux lèvres qui disparu aussitôt pour laisser place à son sérieux.

       
     
   
▬ Hakuryuu, Hakuryuu, donne moi le profit que je pourrai gagner en t'aidant ? Il n'y en a pas. Tuer Gyokuen qui m'a considérée comme l'un de ses enfants ne serait qu'outrage à la nature que je suis. Je t'offre une aide que tu ne devrais pas refuser. Gyokuen est forte, tu serais incapable de la battre dans ton état actuel. Alors oui je t'aiderai à garder tes instincts en toi et ainsi réaliser ton objectif. La seule chose que je te demanderai en échange c'est de me croire.


Il tenu en main ta lance qu'il examina de haut en bas. Décidément tout le monde voulait prendre ton arme ! Judal fit mine de réfléchir. Cette réflexion dura quelques minutes avant de te regarder avec une étrange complicité. Comme s'il avait tout prévu de maintenant jusqu'au moment voulu. Judal était sûr. Toi et lui alliez atteindre cet objectif. Tuer une vieille folle telle que Gyokuen n'était pas difficile. Enfin l'optimisme du Magi noir faisait paraître cette notion de simplicité. Mais vous alliez être au bout de vos surprises. Cette mésaventure n'était pas tâche facile. Il fallait être hautement préparé rien de plus. Judal allait être celui qui allait te faire plonger éternellement dans les ténèbres.
       
     
   
▬  Nous irons conquerrir un donjon. Mais pas pour le moment. Tu dois apprendre à être moins sensible. Tu deviendras l'homme qui tuera la vieille sans lever le petit doigt. Désormais, je serai ton Magi, mon roi. ~

Tu allais devenir le roi de cet empire, il en était persuadé. Une fois la chef d'Al-Thamen éliminée toi et lui deviendriez les personnes les plus puissantes. Les plus puissantes de ce monde.

   
© By Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 205

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: La malice des mots # PV Hakuryuu   Jeu 18 Déc - 20:08

Je regardais le Magi avec le même sérieux avec lequel il me regardait, tentant d’arrêter ma tête de tourner. Je finis par ne plus avoir le choix de m’asseoir devant lui pour ne pas tomber, m’adossant à ce mur sur lequel Judal m’avait déposé plus tôt.

Judal:
 

Je restai muet à ces paroles, réfléchissant bien à ce que j’allais lui répondre : chaque mot devait être bien révisé face au Magi, il manquait rarement une occasion de me rabrouer et de m'acculer au pied du mur, mais étrangement, même s’il ne m’avait toujours pas dit comment Naya s’en sortait… je me calmais. Je me doutais que cette Tran était plus forte, bien plus forte qu’elle n’en paraissait.

J’espérais seulement qu’elle n’avait pas fait l’erreur de suivre le Magi : Judal était un type bien que trop fourbe et fort pour qu’elle s’y frotte actuellement.

Sinon, je voyais dans les paroles de Judal une réponse à mes interrogations : enfin quelqu’un se proposait de m’aider réellement et si pour y arriver je devais lui porter une confiance aveugle, je le ferais, et ce, même au prix de ma raison. Tout ce que je voulais, c’était la tête de la sorcière sur une pic que je voulais avant tout et qu’importe mes amours, mes autres ambitions, tant que je ne règlerais pas cette vengeance… rien ne pourrait exister.


Judal:
 

J’arquai un sourcil en me souvenant du rêve que j’avais fait sur le bateau et que j’avais pris pour une fabulation, mais en mettant les paroles de Judal en parallèle avec ce dernier, je me rendais compte qu’il était prémonitoire. Ce nouveau Djiin que je contrôlais dans mon rêve, versus cette annonce de notre futur donjon, cette promesse de tuer Gyokuen en parallèle avec sa mort dans mon rêve. Tout était lié, il n’y avait pas de doute.

Avant de lui répondre sérieusement, je pointai ma lance et j’ordonnai :


-Arrête de jouer avec ma lance, je ne suis pas d’humeur, Judal-kun.

Je passai ma main sur mon visage en sueur. Puis je poursuivis, plantant mon regard dans le sien rouge sang :

-Mais je suis prêt à te faire confiance et à écouter ce que tu as à me dire pour que je puisse la tuer, mais par pitié, arrête de me prendre pour le gamin que j’étais. Je n’ai plus 6 ans. Arrête de me parler à demis mots et dis-moi ce que tu attends de moi avant ce donjon, je le ferai. Tu le sais bien que je suis prêt à tout pour cet idéal. Ne me remets pas non plus en question.

Je soupirai et croisai à nouveau les bras.

-Je ne suis pas si surpris que ça que tu sois venu me chercher… Je ne l’ai pas dit, mais je t’ai vu dans mon dernier rêve, Judal-kun. Je ne sais pas si j’étais roi ou Empereur, mais une chose est certaine : je la tuais avec un nouveau pouvoir… et j’étais enivré de pouvoirs et de folie.    
 
Je déposai ma main sur mon visage et je regardai à travers mes doigts pendant un long moment de silence avant d’éclater de rire… un rire un peu fou.

-Pardonne-moi pour ce moment d’hystérie, je suis fatigué.

Mais était-ce vraiment la fatigue? Ou la folie qui progressait dans mon être fragilisé?


۞ • ۞ • ۞ • ۞




Merci Naya pour son excellent travail :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La malice des mots # PV Hakuryuu   Jeu 25 Déc - 13:54

.


Dernière édition par Judal le Ven 20 Fév - 14:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 205

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: La malice des mots # PV Hakuryuu   Dim 4 Jan - 7:19

[HRP : Owiiii je suis une machine à rp /PAN/ Désolée du délai, je voulais pondre quelque chose de qualité et encore là, je suis pas encore tout à fait satisfaite de ma réaction. Enfin, bonne lecture :p!]

J’attendais avec impatience de voir pourquoi Judal avait poussé l’audace jusqu’à me pourchasser dans ce village abandonné de l’Empire; ça ne pouvait qu’être le Destin qui nous avait réuni. Il était Magi, certes, ses pouvoirs étaient sans limite, mais pas au point de me retrouver à sa guise tel un chien-chien. Qui avait bien pu l’informer de ma position? Serait-ce ce Scylla? Kouen? La possibilité que mon cousin aie engagé des gens pour me faire suivre était plausible aussi. Depuis quelque temps, je ne lui demandais plus sa permission pour quitter le pays et je ne remplissais plus mes missions diplomatiques et politiques; c’était assez pour intriguer Kouen. Mais le jeu avait assez duré. Le manège durait depuis 10 ans, je devais enfin montrer mes couleurs… et Judal savait ce que je devais faire pour y arriver. Le rêve que j’avais eu sur le bateau de Naya était un signe. Je ne devais plus retarder à tout mettre en oeuvre.

Juju:
 

Je me passai une nouvelle fois ma main dans mes cheveux humides de sueur sans dire mots, je sentais que Judal allait devenir sérieux. J’attrapai ma lance qu’il me tendit d’un mouvement sec et la rangeai. Puis, je fixai le Magi d’un air toujours aussi sérieux, je commençais à perdre patience. Dans l’état actuel dans lequel je me trouvais, cette rencontre ne pourrait s’éterniser, bien que selon la tournure des évènements, je me doutais qu’il n’y aurait pas de retour possible.

Pour me faire languir, il s’étira, fit craquer ses doigts, restant silencieux tout en me regardant. Il finit par souffler :


Juju:
 

Je levai un sourcil. Qu’est-ce qu’il avait à hésiter encore? Me prenait-il toujours pour un gamin ou croyait-il que j’avais l’esprit trop flou pour le comprendre ou tout simplement croyait-il que ce qu’il avait à me dire risquait de m’énerver? En preuve de bonne foi, je restai silencieux à mon tour, le regard toujours aussi sérieux, attendant la suite de ce discours. Il allait voir ce Judal que j’étais capable de me tenir quand je le voulais!
     
Juju:
 
 

Je m’étouffai, si je m'attendais à ça... mais de quoi me parlait-il? C’était une farce ou quoi? Si c’était une farce, elle était de bien mauvais goût. Je ne pouvais comprendre comment une Alliance avec mon cousin pourrait tourner à mon avantage, à notre avantage. Je ricanai quelque peu, m’avait-il dérang. dans mon idylle avec Naya que pour me parler de mon cousin… elle était bien bonne!  
 
Juju:
 

*Du potentiel, comme lui? Intéressant... mais ça n'expliquait pas tout!*

Quand Judal murmura ces mots à mon oreille, mes épaules se raidirent : il m’estimait donc et c’est pour ça qu’il était parti à ma recherche? Mais qu’est-ce que Kouen avait à voir là-dedans, j’étais confus. Digérant lentement toutes ces nouvelles informations, je finis par répondre, après une certaine hésitation:

-Tu es en train de me dire que tu es venu me retrouver sous ordre de Kouen? Et.. qui me dit que ce que tu me dis est vrai? Que cette Alliance sera vraiment bonne pour moi? Je veux dire… Kouen n’a jamais rien voulu savoir de mes idées et ne comprend rien à ce que je raconte, pourquoi me voudrait-il à ses côtés? Et pourquoi l'aider si... si tu ne l'estimes plus?

Je soupirai, déçu des révélations de Judal, avant de poursuivre:

-Donne-moi une raison supplémentaire de te croire et je te suivrai, mais ne t’attend pas à des merveilles… les méthodes de Kouen m'ont toujours dégoûtées. Pour être honnête, je préférerais une autre option, mais si tu dis qu'elle est la seule possible, je ferai avec... Magi.

Ma dernière phrase avait été ronchonnée. Oui, je ferais tout ce que Judal me disait, mais non sans dire mon opinion et chialer un peu, je n'aimais pas avoir l'impression de perdre le contrôle sur moi-même. Et puis, j'étais si fatigué...  

Je croisai les bras, un peu boudeur, mais surtout parce que j’avais froid, il serait urgent que je reçoive des vrais soins; je n’avais malheureusement pas envie de me faire soigner par Kouen encore une histoire pour qu’il me manipule, mais avais-je le choix? Je tremblais.


-Enfin, merci de me faire confiance ainsi, mais si tu me fais confiance comme ça, je te fais confiance, ne touche pas à un cheveu de Naya-dono, sinon je brise automatiquement notre Alliance.ajoutais-je en le regardant dans les yeux d'un regard qui se voulait insistant, voire effrayant; la voix paradoxalement tremblante de douleur et de fatigue.

Oui j'étais près à tout pour arriver à mes buts, mais il y avait un MAIS: Naya, ma lumière...

Encore des conditions, mais c’est que je n’avais pas envie que mes histoires nuisent à cet ange que j’avais déjà trop assombri.

Contradictoire, n'est-ce pas? 8D
[/color][/i]

۞ • ۞ • ۞ • ۞




Merci Naya pour son excellent travail :)


Dernière édition par Hakuryuu Ren le Lun 2 Mar - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La malice des mots # PV Hakuryuu   Ven 20 Fév - 14:46

HRP:
 



   
“  La malice des mots. ” ▬ PV Ren Hakuryuu/Judal.


Tu étais beaucoup trop prévenant, trop méfiant. Mais quand on savait que tu discutais avec le magi le plus perverti cela n'était pas si surprenant que cela. Tu voulais être sûr de ne pas recevoir de cadeau empoisonné, ou bien recevoir un couteau en plein dos. Judal était le maître de la tromperie mais dans le fond n'aurait-il pas une pincée de fidélité ? Cela restait à voir ! Tout de même qui aurait que toi, le Prince qui voulait à présent se débrouiller seul, accepte d'avoir un compromis avec le Magi qui symbolisait cette organisation des plus dépravées. Mais au fond de lui, n'en avait-il pas marre de travailler pour eux qui lui imposaient des travaux tous aussi ennuyants les uns les autres ? Il voulait s'amuser, se divertir et ce n'était pas en restant avec ces vieux que cela pouvait arriver. Il te regarda toujours avec cette expression ennuyée qui voulait tout dire. Il en avait marre du manque de confiance que tu avais à son égard. Tu étais trop méfiant mais pourtant si naïf..

       
     
   
▬ Tu en poses de ces questions Hakuryuu, c'est chiant.. Et puis tu me vexes, après tout ce que je t'ai dis tu ne me fais toujours pas confiance. Je vais te répondre si c'est ce que tu attends de moi.  


Il décala ses bras de derrière ses épaules pour se décaler de près de toi. Il n'allait pas se coller à toi en permanence pour t'expliquer ses idées n'est-ce pas ? Il regarda le ciel qui était presque sur le point de se coucher. Oh.. Comme le temps passait vite quand on parlait. Sa tresse qui tanguait au rythme du vent et son regard qui fut légèrement nostalgique, il se reprit prêt à te parler sérieusement une fois de plus. Il tenait spécialement à ce que tu t'allies à lui. C'est vrai.. Ton âme était inondée de haine et puis tuer le chef de l'organisation - qui s'avérait être ta mère - faciliterait à Judal de réaliser son objectif pour lequel il avait toujours voulu agir. Mais bon, cela restera secret pour toi jusqu'au moment voulu. Il se pencha légèrement vers toi les mains derrière son dos puis te rétorqua enfin:
       
     
   
▬  Cette alliance te permettrait de gagner en puissance et ainsi détruire ta mère. Pour être honnête, Kouen a perdu toute admiration de ma part. Il est devenu chiant et les différents qu'il a envers le pays de cet idiot de roi deviennent assez.. Barbant. Sinbad comme je le connais ne déclencherai jamais de guerre. Je pense que le simple fait d'en parler doit lui donner la gerbe, pauvre roi crétin. Enfin passons. La personne qui attise le plus mon admiration ces temps ci c'est toi.

Il te regarda,  non il te transperça du regard, cela pouvait être certes intimidant mais il tenait spécialement à ce que tu le croies. Même si d'habitude Judal jouait le gamin gâté, rebelle et dérangé: Il savait pertinemment ce qu'il faisait - bien que son admiration pour la violence, la guerre restait toujours un mystère.
Il se décala une fois de plus de toi, légèrement désintéressé par ta future réaction - qu'il espérait jouerait en sa faveur. Il fixa les nuages presque imperceptibles à cause des ténèbres qui se dégageaient. Il faisait totalement nuit. Les criquets s'exprimaient enfin et les lucioles pouvaient enfin commencer leurs valses endiablées. La nature était tellement prospère. Judal aussi sur le coup. D'un ton calme, détendu il te prononça ces derniers mots qui permettraient à toi d'accepter sans hésiter.

 
       
     
   
▬  Libre à toi de t'allier à Kouen, mais pense à tout ce que l'on pourrait gagner. Puissance, terreur et respect. Et ainsi ta "protégée" pourrait bénéficier de tant de choses et personne ne pourrait lui faire du mal. Je te garantirai sa protection à condition que tu me fasses confiance. Cela va de soi.  

   
© By Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas

grand prince

۞ 1ère apparition : 08/08/2014

۞ Rukhs : 205

۞ Rukh rose : Naya, je te vengerai...

۞ Localisation : Empire Kou~ et où il y a des emmerdes.

avatar
Hakuryuu Ren
grand prince

MessageSujet: Re: La malice des mots # PV Hakuryuu   Mar 3 Mar - 3:18

J’avais toujours l’air sérieux et je regardais Judal dans le genre « Mais tu te fous de moi? Jamais je ne ferai affaire avec mon cousin… Et ce même si je devais en mourir.» Mais le problème là-dedans, c’est que j’étais vraiment en train de céder à mes blessures et si je mourrais avant de la tuer… toute ma vengeance n’aurait abouti à rien et l’Impératrice continuerait son règne de terreur et mes frères ne seraient jamais vengés. Non… non je ne pouvais mourir maintenant, pas de manière aussi idiote : au milieu de nulle part, tué par une flèche dans le dos d’un pauvre serviteur d’un idiot de dragueur. Je frissonnai à cette pensée

Judal:
 

Allait-il enfin me donner les réponses que j’espérais tant? Je gardai les bras croisés, attendant ces « fameuses » réponses. Je soupirai, il était donc sérieux? Mais pourquoi faire à faire avec Kouen ET moi? Ce n’était pas son genre de s’encombrer inutilement de tierces personnes. Il devait avoir quelque chose derrière la tête, mais tant que je pouvais en retirer bénéfice.

Le Magi se mit alors à l’aise. Je pris moi aussi ma distance comme si le fait d’être trop près de ce fourbe personnage m’étourdissait davantage. Son aura avait quelque chose de dément, une démence que je ne partageais pas… encore.


*Naya…
     
Judal:
 

L’idée que grâce à Judal, je pourrais manipuler Kouen et ainsi épouser ma dulcinée sans encombres me semblait plutôt intéressant. Que pour voir comment mon cousin en baverait devant les caprices de son Magi rebelle et de moi, le prince chaotique; Kouen et Judal ne pouvaient pas attendre mieux de moi en sachant qui était l’horrible femme qui m’avait mis au monde... Mais pour Naya et ma vengeance, j’étais prêt à marcher sur mon amour propre…

Je ne savais pas si c’était la fatigue, la folie ou les mots de Judal qui commençaient à m’hypnotiser, mais cette solution me paraissait plus viable.

Mes pensées commençaient à s’embrouiller un peu et les lucioles qui brillaient devant ma vue, tremblaient. Je murmurai alors :


-Ok, va pour cette entente, mais seulement pour le plaisir que ça me procurera de voir mon cousin se faire avoir par toi, à cause de moi… et pour Naya et sa protection. Mais…[/size]

Mon souffle était court et mes vêtements étaient tout ensanglantés : mes plaies recommençaient à saigner. J’ajoutai :

-Que Kouen me… me soigne et je lui rendrai ce service en attendant que tu trouves… le moyen de prendre le dessus sur... sur lui et s’il-te-plait, ne lui dis pas qu… que c’est moi qui ai co… commandé ses soins, c’est… c’est déjà assez humiliant…

Je tournai alors de l’œil, je n’en pouvais plus. Que ce Judal fasse de moi ce qu’il voulait, j’abandonnais les résistances.

*Naya, pour toi je ferais n’importe quel sacrifice.

Ma tête, lourde, tomba sur l’épaule de Judal : son piètre sort n’avait pas su tenir plus longtemps.

۞ • ۞ • ۞ • ۞




Merci Naya pour son excellent travail :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La malice des mots # PV Hakuryuu   Mer 13 Mai - 16:02



   
“  La malice des mots. ” ▬ PV Ren Hakuryuu/Judal.


Il t'attrapa de justesse, laissant alors ton corps inerte sur ses épaules. Il t'observa avec malice. Il était satisfait. Il s'imaginait d'or et déjà tout ce qu'il allait faire avec toi. Guerres, combats, bains de sang, tout cela l'excitait particulièrement. Qui aurait cru que la personne que tu aimais tant allait permettre à Judal de faire pression sur toi. Si tu brisais ce pacte, il la tuerait sans hésiter. A vrai dire, il ne l'aimait pas vraiment celle-là. Lui ce qu'il voulait c'était s'amuser et honnêtement, Naya n'avait rien de marrant pour le moment. Rigide, téméraire.. Beurk, tout ce qu'il détestait. A vrai dire, le fait que tu puisses ressentir un quelconque sentiment pour elle, le répugnait à un point inimaginable. Mais au fond quel sentiment pouvait l'intéresser bien plus que la peur qui se lisait dans le visage de ses victimes - l'implorant, demandant à Judal de les épargner ?

Te déposant par la suite sur son tapis volant, il prit soin de ne pas te mettre dans une position qui pourrait aggraver ton état. Il brandit sa baguette et la tendu vers toi pour essayer de te faire les premiers soins, il ne voulait pas que tu périsses pour si peu, cela serait un de ces gâchis ! D'un air assez pensif, il scruta l'horizon, puis t'observa de nouveau, un rictus au coin des lèvres.

       
     
   
▬ Qui aurait cru que quelqu'un comme toi puisse bénéficier de mon intérêt. Je sens qu'avec toi les choses seront bien plus corsées.  


Il devait être honnête avec lui même. Il n'était pas encore assez fort, pour faire de nombreuses prouesses, Aladdin l'avait déjà eu plusieurs fois, mais il n'y aurait pas de prochaine fois ! Et pour cela il avait besoin de ténèbres, plus de ténèbres, il n'en n'avait pas assez, il en voulait plus, encore plus, pour devenir un être quasi-immortel. Son excitation pour le sang, la mort, les cris, les pleurs ne cessaient d'accroître avec le temps. Hakuryuu, Hakuryuu, ton destin était scellé et ce par la malice des mots de notre cher Magi Noir. Vous alliez former un duo, un duo de malice, de ruse, qui dupera toutes les puissances telles que Kouen ou encore Sindoria. Oh, Judal frissonnait déjà.  

   
© By Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La malice des mots # PV Hakuryuu   

Revenir en haut Aller en bas
 
La malice des mots # PV Hakuryuu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La malice des mots # PV Hakuryuu
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» OU EST PASSE 100 MALICE ???LA REVOLUTION OU LA COMPROMISSION ???
» Des mots (à deux)
» les mots par joelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: Archives :: Rps (invités)-
Sauter vers: