AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les belles roses ont toujours des épines [PV Scylla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Les belles roses ont toujours des épines [PV Scylla]   Mer 20 Aoû - 15:38

C'était une nuit comme toutes les nuits, aux yeux de la fille aux cheveux abysses.

Une nuit de plus au pays des ombres, des cauchemars. Toujours et éternellement ses rêves sombres dans lesquels elle ne trouvait jamais repos. Le souvenir de cette journée fatidique la hantait sans s'en lasser. Tout le contraire de Néferet. La magicienne d'Al-Thamen commençait à lourdement ne plus le supporter. Comme si, inlassablement, ce fragment de mémoire cherchait à lui rappeler son inutilité constante, son inutilité flagrante le jour où sa chère et tendre avait disparu dans le monde des morts. Oh que oui, la jeune femme s'en voulait encore et encore. Comment ne pas s'en vouloir ? Elle qui possédait le pouvoir de la sauver n'avait pas bougé le petit doigt. Seul son cri s'était fait entendre. Et cette maudite incapacité à mouvoir le moindre de ses membres lorsque le coup fatal avait été porté !

La blafarde enfant frissonna. De douleur, de peine, de froid sans doute bien plus. En même on ne pouvait guère considérer sa tenue comme appropriée pour sortir en pleine nuit ! Pourtant elle en faisait fi et se prenait d'affection à continuer sa marche dans les couloirs du palais de Kou.

Cela faisait déjà quelques temps qu'elle s'y trouvait. Dès le premier jour avait-elle cessé de compter les jours qui passaient. A quoi cela servirait de toute manière ? Ce n'était pas comme si son avis à elle subordonnée comptait réellement. Ses maîtres faisaient bon vouloir de sa volonté de sa vie et de la route qu'elle empruntait chaque matin. Et Néferet s'en accommodait avec la plus grande indifférence. Elle était née pour détruire et pour amener la mort là où elle passait. Rien n'avait d'importance autre.

Et pourtant là voilà qui errait.

D'ailleurs la magicienne atteignait-elle sa destination la seconde d'après, lorsque ses pieds mis à nus par le manque flagrant de chaussons effleurèrent la pierre froide dont étaient composées les allées du jardin royal.

Un soupir de bien-être lui échappa au contact de ce simple touché.

Cependant, la petite femme n'était pas là pour une simple caresse du vent où se vider l'esprit. Non, ce qui lui importait sur le moment était un rosier qu'elle avait aperçu à son arrivée ici, un arbuste devant lequel elle s'accroupit une fois qu'elle l'eut retrouvé. Et le sang coula.

Les belles roses ont toujours des épines.

Mais nulle trace de douleur ne passa sur son visage aussi pâle que la mort. Juste un sourire amusé tandis qu'elle observait la tige de cette fleur cueillie se ternir de cette couleur carmin. Les plus belles roses finiraient toutes dans le sang. Néferet l'avait juré sur ce qu'elle avait de plus cher au monde.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les belles roses ont toujours des épines [PV Scylla]   Mer 20 Aoû - 18:37









"We are those that will continue to create darkness in this world, we, the community of the true nation, made by our father, as written in Al-Thamen’s agenda."


Dans l'anonymat que lui offrait son uniforme des membres d'Al-thamen, Scylla traversait silencieusement les couloirs extérieurs du palais de la capitale de l'empire Kou. Le peu de serviteurs qui étaient encore debout à cette heure tardive, s'écartait vivement de son chemin. Le mage ne leur jeta même pas un regard.

Ce n'était pas la première fois qu'il venait. Ce ne serait pas non plus la dernière. Et pour tout dire, cela n'enchantait pas spécialement le prince d'Ogléans. Son visage dissimulé d'un voile affichait pour l'heure une expression neutre. Assister à ces réunions où la grande prêtresse réaffirmait leur volonté de faire venir sur cette terre «  leur père » faisait juste partie des obligations inhérentes à sa tache tout comme répondre aux convocations de l'organisation de l'étoile à huit branches ou obéir aux ordres de mission selon la volonté de sa reine et sœur. Rien de plus, rien de moins.

Mais ce soir, le chevalier était arrivé un peu en avance. La cérémonie ne commencerait que dans un quart d'heure. N'ayant aucune envie d'attendre en compagnie de ses confrères, Scylla était sorti prendre l'air.

C'est alors qui la vit, ombre fluette à la peau diaphragme.
Les rukhs sombres qui l'entouraient, le renseignèrent immédiatement sur son statut. Elle aussi devait être un membre d'Al-thamen. Que faisait donc cette jeune femme seule, accroupie devant un massif de fleurs ? Intrigué, Scylla la rejoignit d'un pas souple.
Comme il arrivait dans son dos, il toussota pour ne pas l’effrayer et la salua d'une voix douce, la main sur sa poitrine en s'inclinant légèrement :

«  Mes hommages  ma dame. »

Apercevant le sang qui coloré ses doigts d'un superbe grenat, le mage s'inquiéta :

« Seriez vous blesser Milady ? »

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les belles roses ont toujours des épines [PV Scylla]   Jeu 21 Aoû - 21:30

Quoi qu'il put se passer autour d'elle, rien ne comptait réellement pour la magicienne de foudre si ce n'était cette superbe fleur. Une fleur à la fois unique et pourtant si commune. D'une beauté rarissime et pourtant fleurissant dans tous les jardins et palais que la femme eut visités. La mort aussi, était une rose. Oh que oui Néferet était folle ! Folle, et pourtant lucide, de temps à autres. Mais surtout folle. Et la jeune femme, perdue dans son observation, un sourire aussi doux que celui d'un enfant éclairant son visage, ne semblait pouvoir de défaire de son admiration pour l'objet de son désir.

Elle ne l'entendit simplement pas arriver. Des pas de loup, à proprement parler.

« Mes hommages ma dame.»

La fille des ombres sursauta et se tourna vivement vers cet inconnu qui avait osé la tirer de ses rêveries. Un inconnu qui l'avait surprise. Cela d'ailleurs le digérait-elle mal ! Cela expliquant son regard noir, noir comme la nuit abyssale.

Pourtant... Ce mauvais souvenir disparut.

Non, elle ne pouvait que se contenter de l'observer avec attention. Des rukhs noirs.... Alors.... Quelle question stupide ! Evidemment ! Il était comme elle, un membre d'Al-Thamen. Qui pourrait-il être d'autre ? Aussi...

« Seriez vous blesser Milady ? »

Néferet aurait pu se montrer froide, menaçante. Elle n'en fit rien cependant. Elle se contenta... De sourire, légèrement, d'une manière quelque peu enfantine certes mais au moins faisait-elle preuve de bonne volonté ! Sans prendre pour autant la peine de lui rendre ses salutations. Non, Néferet n'était ni une noble ni une dame. Elle était vermine et se contenterait de continuer à se comporter comme tel. Ainsi avait-elle haussé les épaules

« Cela ne semble-t-il pas évident mon seigneur ? »

Demanda-t-elle dans un premier temps en jetant un léger coup d’œil à sa paume sanguinolente. Pour se relever et pouvoir le fixer d'égal à égal dans les yeux, sans pour autant de départir de son sourire, et de manière un peu juvénile croiser ses mains dans son dos :

« Bien que cela ne soit guère important ! »

Puis... le cadavre ambulant qu'elle était fini par demander un brin sérieuse :

« Puis-je vous demander la raison de votre venue ici ? »
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les belles roses ont toujours des épines [PV Scylla]   Ven 22 Aoû - 13:26

Fuir mes congénères. Voilà ce que Scylla avait envie de lui répondre.
Mais ce n’était surement pas la phrases à prononcer dans ses lieux, ni devant une consœur. Alors le prince se contenta de garder le silence, observant la dame qui lui souriait presque innocemment dans une attitude de petite fille.

Les reflets de la lune faisaient jouer des ombres mouvantes dans sa chevelure ébène. De là où il était, le mage voyait clairement le vent frais de la nuit lui hérissait la peau avant de faire virevolter les pans de sa tenue légère. La pauvre femme devait être gelée. Mais cela ne semblait pas être un souci. Pas plus que le sang qui gouttait lentement sur les graviers du jardin, tachant de rouges ses pieds nus.  

Le cœur du sorcier se serra en constatant à quel point cette demoiselle ressemblait à sa cadette.
Combien de fois, Scylla avait-il surpris sa chère reine à arracher les fleurs du palais en riant, sans se soucier de ses bras écorchés jusqu’au sang ? A chaque fois, son ainé la calmait, en pansant avec délicatesse ses blessures puis restait avec elle jusqu’à qu’elle s’endorme, enfin apaisée.
Et ce soir, il avait l’impression de revivre encore une fois cette scène.
Même teint pâle et maladif. Même regard enfantin et cajoleur. Même air de folie dans le sourire. Une folie morbide à vous glacer le sang. Oui, la blonde Regallia et cette magicienne brune aurait pu être sœur, unie par le malheur.

Le jeune homme soupira doucement, puis il fouilla dans sa poche pour en extraire un mouchoir propre, soigneusement plié, qu’il tendit à la membre d’Al-thamen :

« Tenez. Couvrez vos plaies avec ceci, gente demoiselle. »

Puis il enfuit ses mains dans les larges manches de la robe des membres de l’organisation observant la dame en silence avant de demander doucement:

«  Il ne me semble pas vous connaître. Du moins, vos traits ne me sont pas familiers. »

Même si l’anonymat était plutôt de mise parmi les serviteurs de la grande prêtresse, (les noms n’étant jamais révélé, ni les rôles exactes), la plus part des activistes se connaissaient au moins de vue. Cela faisant quatre ans que l’héritier d’Ogléans en était membre. en bon physionomiste, il avait retenu pas mal de visage. Mais il était quasiment sur de n’avoir jamais eu affaire avec avec cette jeune fille.

De plus, contrairement à ses habitudes, il voulait en savoir plus sur elle. Peut être à cause de la ressemblance avec sa sœur?
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les belles roses ont toujours des épines [PV Scylla]   Mar 26 Aoû - 17:57

Gêlée ? Oui Néferet l'était.

Mais en effet, l'inconnu avait raison sur ce point, la magicienne ne s'en souciait pas le moins du monde. Simplement, cela lui rappelait qu'elle n'était qu'humaine. Une vie factice, remplaçable, forte face aux intempéries de la nature uniquement grâce à cette magie, ce don incroyable qui lui avait été conféré et dont bon nombre de puissants auraient aimés profiter. Ce que faisait l'organisation. Sournoisement. S'insinuant en tout l'être de noirceur qu'elle était.

Cependant, il avait aussi tort.

Ce n'était pas parce qu'elle ne tiquait pas que l'ombre ne souffrait pas de sa blessure. C'était juste... Juste un sentiment d'infime plénitude. La jeune femme avait uniquement.... de très légères tendances masochistes. Et elle, elle seule avait le droit de se soucier de ses propres blessures. Qu'autrui se mêle de ses problèmes ! Il en a déjà suffisamment...

Aussi, la pâle jeune fille fut quelque peu surprise, lorsque ce membre d'un rang supérieur au sien lui tendit de quoi panser sa plaie. Que ?

... Une méfiance douloureuse mais nécessaire naquit, et Néferet restait sur le qui-vive. Sans pour autant le montrer certes. Seul son expression enfantine persistait. Mais elle prit ce présent momentané et en entoura ses doigts endoloris

« Je vous en remercie monsieur... »

Avant qu'elle ne laisse soudainement place à un ricanement. Vil et moqueur, déplaisant. Mais c'était ainsi que cela devait être.

Et la magicienne de foudre haussa les épaules, se relevant pour faire face à cet homme beau et terriblement sombre. Avant de s'incliner devant lui avec élégance, malgré cette humour déplaisant, ce ton moqueur qui persistait toujours :

« Je crains que cela soit normal mon seigneur. Qui remarquerait une ombre dans un couloir ? Au détour d'une rue ? Bien que j'avoue n'avoir aucun souvenir de vous également ! »

Se reprit-elle aussitôt l'air aussi sérieuse qu'un enfant bougon !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les belles roses ont toujours des épines [PV Scylla]   Dim 31 Aoû - 22:26

Scylla s'inclina à son tour, la main sur la poitrine, puis il regarda sa condisciple d'un air grave :

« Une ombre de votre beauté se remarquerait même au milieu des ténébres les plus obscures, Milady. »

Il se redressa et poursuivit en lui tendant son bras, comme une invitation à ce qu'elle s'y pende pour une promenade nocturne autour du jardin :

«  Et veuillez m'excusez si je vous ai blessé par ma remarque. Je ne suis qu'un sot discourtois de vous avoir ennuyé avec une telle question. Oublions cela. Me feriez vous l'honneur de m'accompagner pour quelques pas?»

Le chevalier se sentait de plus en plus intriguait par cette jeune dame.

[HRP: désolé, c'est un peu court. Si tu veux que je rallonge , n'hésite pas à me demander ^^]
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les belles roses ont toujours des épines [PV Scylla]   Mar 23 Sep - 16:49

Néferet gloussa aussitôt, l'humeur changeante. Tantôt sérieuse, tantôt bougonne, tantôt joueuse. Un peu comme une enfant certes, mais malgré tout... une enfant flattée. Quand bien même elle n'en croyait pas un mot, qu'il était agréable d'être ainsi appelée par un astre comme cet homme, elle le déchet de la race humaine. Un être supérieur à tout, sans aucun doute. Sans doute moins que leur bien-aimé Père tant attendu. Mais tout homme, toute femme, tout enfant lui était, de toute façon possible, supérieur.

Et la dame de l'ombre sans un mot laissa son sourire la quitter, glisser loin pour ne laisser place qu'à une froide et triste expression. Son reflet.

« Ne vous en faites pas pour si peu... »

Prononcé sur un ton laconique...

Avant de toute de même faire un effort ! Elle avait beau être une créature d'une tristesse affligeante, elle n'avait pas le droit de décevoir qui que ce soit autre qu'elle-même ! Aussi prit-elle de son petit bras tendu vers elle, comme offert et s'y agrippa faiblement dans l'espoir de savoir s'enfuir, si jamais la situation tournait au vinaigre. Cela tournait souvent au vinaigre avec elle...

Cependant, la magicienne de foudre ne l'entendait pas de cette façon n'est-ce pas ?

Et ce fut-elle qui se mit en marche en premier, l'entrainant avec elle un sourire soudain et malicieux sur son visage tandis qu'elle empruntait d'un pas sûr malgré ses peu de forces restantes un chemin encore à ce jour inexploré par elle-même, mais n'étant pas seulement réservé à la famille royale ou à la hiérarchie. Elle s'en était assurée, quelques jours plus tôt. Quand bien même ses petits pieds blancs se couvriraient de carmin si elle devait traverser une allée de graviers.

« Néferet »

Lança-t-elle soudainement, après de longues minutes de silence.


[Pas de souci pour cela x) Et désolé pour le retard !! ><]
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les belles roses ont toujours des épines [PV Scylla]   Mar 21 Oct - 18:51

La demoiselle gloussa comme si le chevalier venait de dire quelque chose qui l’amusait. Scylla l’observa tentant de percer les raisons de ce soudain élan de gaité.
C’est ainsi qu’il put voir peu à peu son sourire enfantin se perdre dans une froide neutralité. Les poètes disent que le sourire d’une femme peut rendre belle la plus pale des fleurs. Dans le cas de cette brune, son absence de la transformait en l’incarnation d’une tristesse sans visage et sans âge.


« Ne vous en faites pas pour si peu... »

Sa voix moqueuse venait de se perdre dans un murmure insipide. C’était comme si tout le poids du monde reposait maintenant sur les frêles épaules frissonnantes de sa compagne. Elle en était comme écrasée, incapable d’en soutenir les conséquences. Si fragiles de chagrin qu’on aurait pu croire qu’elle allait en être écrasée. Le prince d’ogléans observa cette métamorphose sans rien dire, un peu déboussolé par ces sautes d’humeur.
Finalement non, cette demoiselle ne ressemblait pas à Regalia. Il c’était mépris. Sa sœur ne s’abandonnait jamais au chagrin ; la vie avait remplacé son cœur innocent par une roche taillée dans le granit le plus dur et le plus imperméable.
Alors que décidément, cette pauvre enfant ne devait plus avoir toute sa tête…
Est-ce un sentiment de pitié qui envahit le chevalier ? Non, il avait depuis longtemps fait le deuil de ce genre de considération. C’était la colère qui faisait battre son cœur plus fort et lui faisait serrer les poings. La colère contre ce monde qui avait laissé une de ses créatures sombrer à ce point. La colère contre ce créateur qui laissait souffrir une de ses marionnettes comme le ferait un enfant cruel avec un malheureux insecte.

Scylla respira un grand coup. Il fallait qu’il se calme.
Ce n’était pas le moment.
Bientôt, oui bientôt il aurait sa revanche sur le destin. Mais là il était trop tôt. Et abrégé les souffrances de cette pauvre créature ne conduirait à rien. Elle était peut être de quelque utilité pour Al-thamen et donc pour son dessein personnel.
Alors le seigneur rouge se calma.

C’est à ce moment-là que sa compagne le tira de ses songes morbides pour l’entrainer sur l’allée de gravier. De nouveau elle était taquine et joueuse. Son visage s’ornait d’un magnifique sourire qui encore une fois transformait totalement sa physionomie. Cela la rendait presque belle.

La jeune dame ne prononça qu’un mot :
« Néferet »

Devinant qu’il s’agissait de son prénom, le prince laissa à son tour paraitre un sourire sur son visage la suivant à grand pas pour la rattraper :

« en voici un beau prénom… vous permettez mademoiselle ? »

Sans prévenir le chevalier saisit la magicienne et la souleva sans effort. Le blond ne put s’empêcher de remarquer qu’elle était étrangement légère pour sa taille.

« Laissez-moi vous porter. J’ai encore un peu de temps devant moi alors je vous emmènerait où bon vous semble dame Néferet. Dans la mesure du raisonnable, cela va sans dire ; alors ordonnez et je m’exécuterai. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Les belles roses ont toujours des épines [PV Scylla]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aaliyah - même les plus belles roses ont des épines.
» Les roses poussent parmi les épines. — Proverbe Latin. [Braise Valentine/Joy Yoon]
» Même les plus belles fleurs finissent par se faner... [PV Ana - Margot]
» Pansy Parkinson -La fleur qui s’épanouit dans l’adversité est la plus rare et la plus belle de toutes.
» ROSE ϟ une belle fleur a toujours des épines

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: Archives-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: