AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Rencontre cocasse en ville [PV Sathem]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Rencontre cocasse en ville [PV Sathem]   Mer 6 Aoû - 15:55

Encore aujourd'hui, Aria se retrouvait à parcourir avidement la ville. Cela faisait déjà plus d'une semaine maintenant que la jeune voyageuse avait débarqué sur les quais de Sindoria et pourtant elle était bien loin d'avoir parcouru la totalité du pays voire de la ville même. Il lui semblait qu'elle ne se lasserait jamais de l'animation tout autour d'elle, ni ne se lasserait-elle d'entendre les vagues remuer l'océan dès qu'elle s'en rapprochait. Si elle n'avait pas été une voyageuse curieuse d'en connaître plus sur le monde, sans doute aurait-elle décider de vivre dans ce pays de rêve qu'était Sindoria. Quoiqu'il en soit, elle avait décidé de ne pas quitter les lieux avant d'avoir assisté à cette fameuse chasse que les habitants du pays semblaient particulièrement apprécier. Aria rêvait de pouvoir voir un jour l'un des huit généraux à l’œuvre, sans compter sur le festival Mahrajan auquel, après en avoir tant entendu parler, elle espérait y assister plus que tout. Cependant, impossible de savoir quand viendrait ce jour... Aujourd'hui ? Demain ? Dans plusieurs mois peut-être ? Ce qui était sûr, c'était que les maigres économies qu'il restait à la touriste ne tarderaient pas à se tarir... Sans doute, devait-elle d'or et déjà commencer à chercher du travail pour un ou deux mois, le temps de remplir à nouveau sa cagnotte.
La simple idée de travailler à nouveau en tant qu'hôtesse soutira à la jeune femme un petit soupir de dépréciation. Regardant les quelques herbes dans son sac avec dépit, elle dut rapidement se rendre à l'évidence... Elle ne deviendrait pas marchande de sitôt.

Son regard attiré par quelques fruits exotiques, la jeune femme se rapprocha du primeur pour dépenser ses quelques dernières pièces. Elle était toujours aussi impressionnée par la variété de produits vendus dans ce pays et ces objets qu'elle n'avait jamais vu ailleurs. Intriguée par la moindre broutille, sa curiosité s'était transformé en une fièvre acheteuse en grande partie responsable de sa crise budgétaire. Empoignant sa nouvelle friandise avec satisfaction, Aria se plongea à nouveau dans les ruelles débordantes de monde à l'heure actuelle. Bousculée par une personne plus pressée que le reste de la foule, la voyageuse lâcha le fruit juteux qui roula au sol et se glissa avec fourberie sous le pied d'un passant.

« Ah ! » lâcha-t-elle subitement, tendant désespérément la main vers l'objet de sa convoitise.

À cette même seconde, Aria vit son bras agrippé par un jeune homme, malheureuse victime qui n'avait sans doute pas pu apercevoir à ses pieds l'agrume se fondant dans l’affluence de la foule et qui, manquant de tomber, s'était raccroché à la première chose à sa portée. Les deux individus s'écroulant tout deux au sol, le seul vainqueur de cette altercation fut le fruit lui-même qui continua de dévaler la ruelle non affecté par le tumulte qu'il venait de créer. Sa propriétaire se releva en vitesse mais renonça à partir à sa poursuite lorsqu'il disparut de son champ de vision, rapidement remplacé par des dizaines et dizaines de jambes. Elle retourna son attention vers le passant qui avait subit les frais de sa maladresse avec une légère amertume. Voilà que ses dernières économies étaient parties en fumée et pour quoi ? Pour que son seul objet de réconfort aie pris la fuite...
Chassant ses mauvaises pensées, elle proposa une main au jeune homme pour l'aider à se relever, toujours partagée entre la déception et l'embarras. Maintenant qu'elle l'observait avec plus d'attention, Aria le trouvait des plus particuliers. Sa peau mâte, mais surtout sa coiffure atypique mélangeant avec harmonie l'or, le noir et le bordeaux donnait au personnage un côté presque ridiculement exotique. L'idée de croiser une nouvelle fois quelqu'un de si particulier la fit sourire intérieurement avant que la réalité ne la rappelle à l'ordre.

« Je suis vraiment navrée pour ce qu'il vient de se passer. J'aurais dû faire plus attention... » finit-elle par formuler consternée par son imprudence, sans oser regarder son interlocuteur dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre cocasse en ville [PV Sathem]   Jeu 7 Aoû - 2:13

Dans les quartiers aisés de la haute cité de Sindoria, prés du palais royal de sa majesté Sinbad, se trouvait les quartiers des serviteurs de celui-ci dont les habitations se trouvaient en contrebas des immenses remparts entourant le château surélevé: pour les gens œuvrant sous les ordres du roi des sept mers, avoir son logis aussi prés du domaine de celui-ci était une chance quand on connaissait la protection que celui-ci accorde... Et quand on essayait de s'enfuir discrètement de celui-ci, s'amusa une fine forme à la coupe multicolore qui se glisser le long de l'une des dites habitations, descendant du premier étage tout en serrant un long drap azuré entre ses fines mains tandis que sa silhouette svelte se dessinait sous le soleil naissant: illuminant la cape bleuté de l'être vêtu d'or et de pierreries tandis que celui-ci lacha le tissus pour retomber sur ses sandales avec légèreté et grâce alors que le soleil vint enfin découvrir son visage du masque de l'aube naissante, révélant le visage du grand prêtre du royaume désertique entre l'empire de Reim et le continent obscure.

Une fois le sol atteint sans heurt, le jeune homme bronzé se retourna doucement pour sourire à la délicate servante qui lui avait prêté sa couche pour la nuit: lui offrant une échappatoire à l'ennuyeux diner qui l'attendait avec les chefs militaires de Sindoria et d'Héliophapt, pas vraiment le genre de réunion qui plaisait au grand-prêtre hédoniste qui, saisit alors l'occasion de se faufiler loin de ses obligations quand son regard croisa celui-ci d'une demoiselle à peine plus âge que lui et en manque d'exotisme, s'amusa intérieurement Sathem avant de poser la paume de sa main droite sur ses lévres pour lui envoyer un baiser aussi léger que son sommeil avait pu l'être en sa compagnie... Une expression ravi se dessina sur la figure de Ma'at sous le regard de la servante avant que celui-ci ne tourne les talons tout en faisant voler sa longue cape dans son dos: soulignant son départ tel un doux rêve qui disparaitrait aussi lentement qu'il était apparu...

La marche pour atteindre le centre de la ville n'était pas bien longue pour le grand-prêtre qui, allait enfin profiter des joies de la ville et oublier le pénible voyage en bateau qu'il avait entrepris pour venir jusqu'ici: il était bien trop jeune pour rester assis afin de parler de la situation militaire du monde dans lequel il vivait et préférait de loin se mêler au peuple de Sindoria, du moins autant qu'il le pu malgré sa silhouette bien trop originale pour être du pays. Papillonnant à travers les étales du marché, Sathem se laissa porter par les parfums qu'il sentait et les couleurs qu'il ne trouvait pas en son royaume: observant tout ce qu'il pouvait avec intérêt presque enfantin avant de sentir quelque chose cogner contre sa sandale et détourner son attention avant que le monde ne se tourne brutalement dans son regard dans un grand bruit de métal qui s'entrechoquait contre lui même...

Quelque battement de coeur plus tard et quelque amulette dansant comme des étoiles autour de sa tête, les yeux du jeune homme s'ouvrirent sur un visage de porcelaine couronné d'une courte chevelure couleur châtains avant que son regard ne se pose une main amicale: mains qu'il saisit doucement avant de se redresser pour apparaitre à peine plus grand qu'elle... Retrouvant alors le sourire en voyant la timidité touchante de la jeune femme avant de venir délicatement entoure son menton de ses doigts, glissant jusqu'à se retrouver en face d'elle d'un pas silencieux: lui offrant alors une expression des plus tendres et chaleureuses en rencontrant ses yeux couleurs flammes tout en laissant sa voix chantante s'élever sans être perturbé par le raffut du marché.

"N'ayez crainte, je ne vous porte point rancoeur et, j'ose dire que si mon regard s'était porté sur vous plus tôt, il n'est pas impossible que ce soit moi qui vous aurez bousculé car aveuglé par vos yeux: je n'aurais jamais pensé que les prunelles d'un ange seraient à ce point captivant... Mais ne restons point là pour en discuter."

Fit-il avec le sourire pour l'aider a se reprendre tout en l'attirant entre deux habitait où le raffut se faisait moins fort, où il pouvait pleinement détailler d'un regard charmé la tenue de la belle qui luit l'avait percuté un peu plus tôt: on aurait dit un cygne au beau milieu d'un étang rempli de poissons et de canard, une personne des plus attendrissantes il fallait l'avouer, s'amusa Sathem en remarquant sa timidité avant de lui prendre délicatement la main et la poser contre son propre coeur afin de la mettre en confiance:

" Maintenant que le calme est enfin, je serais un grossier personnage si je ne me présentais point à une si charmante demoiselle: je ne nomme Sathem, Sathem Ma'at d'Héliophapt... Et, pourrais je avoir le nom de la délicieuse fleur aux yeux de rubis dont j'ai la chance de pouvoir regarder ?"


Terminât-il dans une expression tendre et amical.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre cocasse en ville [PV Sathem]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: Archives-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: