AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 01/04/2014

۞ Rukhs : 122

۞ Rukh rose : -

۞ Localisation : Empire Kou

avatar
Kouha Ren
GRAND PRINCE

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Mer 20 Aoû - 15:08

'cause today i'm having fun.

Feat. Zarad

Ses yeux rouges étaient grands ouverts, la peau de ses joues avait pris une jolie couleur rose. Il semblait gêné, et je ne pus m'empêcher de le trouver mignon comme ça. Ce n'était plus la bête sauvage qui avait tenté de m'assassiner et contre qui je m'étais si férocement battu. Il semblait hésitant mais ses bras m'enlacèrent quand même, me faisant sourire doucement, un sourire trop infime pour que mon interlocuteur le remarque. Je sentis un mouvement de sa part et le vit hoche la tête. Il acceptait donc ma trêve. Autant dire que cette décision me soulageait particulièrement, je n'aurais pas tenu trois minutes de plus en combat. Apaisé, je me relâchais et laissais mes muscles se reposer, tout mon corps se détendit et je fermais les yeux pour apprécier notre étreinte. Un nouveau mouvement se fit sentir, il avait tourné la tête, je n'eus pas besoin d'ouvrir pour m'en rendre compte, nous étions si proche que je ressentais le moindre petit mouvement de sa part.

Il me serra contre lui plus fort, tentant probablement de me montrer que si je ne respectais pas la trêve, il me le ferait payer, qu'il avait encore la force nécessaire pour me battre. Mais, malheureusement pour lui, je ne suis pas dupe. Avant qu'il me serre, j'avais sentis sa poitrine se serrait, comme lorsqu'on étouffe un sanglot. Ses membres tremblaient, son esprit, lui, faisait le fier, mais son corps ne suivait pas. Finalement, son corps cessa de me serrer aussi maladroitement, ses muscles se détendirent comme les miens et, sentant son regard sur moi, j'ouvris les yeux pour le regarder, lui rendant son petit sourire. Ses yeux avaient rougis, il avait l'air triste. J'hésitais à faire une remarque...

-"Tu as raison, arrêtons de nous insulter. Je vaut bien mieux que ça et puis, tu ne mérite pas tant d'injures toi aussi. Kouha...tu t'es assez bien battu pour mériter mon respect. Pas mal, pour un goï. Et je suis bien là, pas toi? Tu fais un bon coussin."

Il avait rit en me disant ces mots, un petit rire à mi-chemin entre le désarroi et l'amusement. Son visage se pencha vers moi et ses lèvres se déposèrent sur ma peau pâle. Il m'avait fait la bise et j'en avais rougit. Rapidement je tentais de me reprendre, ne voulant pas lui faire part de ma gêne. Je lui sourit donc à mon tour en penchant un peu la tête sur la côté.

-Pour un magicien, tu es en bonne forme physique... Tu as mérité mon respect, bien que techniquement tu fasses partie de mes ennemis. Je ne veux pas te tuer, je tâcherais de trouver un faible sous-fifre inutile et bien informé. t'en aurais pas dans ton répertoire ? Je suis très bien là, tu es une excellente peluche Zarad.

Je lui fit à mon tour un petit baiser sur la joue avant de refermer les yeux en priant pour qu'aucun de ces idiots de gardes ne débarquent. Dieu que cette position est gênante.

Code par ZokuPengin sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Jeu 21 Aoû - 1:36

A voir le visage de Kouha qui rougit lorsque je lui fis ce baiser sur la joue, il était aussi perturbé que moi par le changement si soudain du comportement que nous avions l'un envers l'autre. D'ennemis nous étions passés à autre chose...et je n'arrivais pas à déterminer la nature de cette nouvelle relation, ce qui occupait constamment mon esprit depuis que nous étions enlacés. Lorsqu'il me sourit, je ressentis un petit pincement au cœur, une sensation étrange de bien être qui ne m'étais jamais arrivé auparavant et, venant de lui, je ne savais plus trop quoi penser. Penchant la tête sur le côté pour me regarder dans les yeux, il me dit des paroles qu'un ennemi ne prononcerait pas en temps normal:


-"Pour un magicien, tu es en bonne forme physique... Tu as mérité mon respect, bien que techniquement tu fasses partie de mes ennemis. Je ne veux pas te tuer, je tâcherais de trouver un faible sous-fifre inutile et bien informé. t'en aurais pas dans ton répertoire ? Je suis très bien là, tu es une excellente peluche Zarad."


En plus d'être tendre avec moi, Kouha me couvrait de compliments et semblait décidé à ne pas me tuer: une aubaine pour moi et, surtout, une nouvelle rassurante, comme si je prêtais réellement attention à ce qu'il ressentait à mon égard...Quel comportement stupide j'avais là ! Il fallait que je me reprenne vite mais, au moment où j'allais enfin reprendre une attitude plus neutre, il me fit un baiser sur la joue qui me figea un moment sous le poids d'une force inconnue me pressant le cœur. Alors qu'il fermait les yeux, j'approchai doucement ma tête de la sienne au point que son souffle chaud caressa mes lèvres. Une telle réaction pouvait paraître inconvenante, ou même bizarre, par rapport à un type qui voulait me tuer mais je ne voulais qu'un peu de tendresse à ce moment là, comme pour rattraper les erreurs passés de mes pairs. Mon enfance avait réellement été une suite d'erreurs, de traitements durs, de privations, et d'autres sévices qui m'avaient enlevé toute trace d'Humanité. Cette Humanité, je semblais la retrouver un peu au contact de ce prince de Kou qui avait fait naître chez moi des émotions nouvelles que je peinais à comprendre. Cherchant une explication, je lui murmurai:


-"Kouha, j'aimerai que tu répondes à une question avant que je réponde à la tienne...et elle est assez bizarre...enfin, je ne sais pas. Est-ce que tu ressens comme une sensation bizarre en toi là ? Je veux dire, comme un pincement au cœur ou un bien-être étrange alors que tu es fatigué ? Je...je me sens...enfin ça doit être la fatigue ou un truc du genre non ?"


Quel exposé chaotique je venais de faire à Kouha...vraiment pathétique ! Je me devais de rattraper le coup avec une plaisanterie ou un truc du genre pour décoincer la situation et faire oublier mon vacillement. Tout lui souriant, je lui mordillai l'oreille avant d'ajouter:
-"Ah ! Et puis, saches que je ne peux pas te trouver un sous-fifre à torturer ! Vois-tu, je serai très mal vu par la Vieille si jamais elle l'apprenait ahah ! Tu n'aime pas le mystère cher Kouha ? C'est tellement plus excitant de parler avec quelqu'un que l'on connaît à peine."
Je ris alors d'un rire tonitruant qui étant quand même mal assuré, si bien que je m'arrêtai au bout de quelques brèves secondes, retrouvant un air gêné.
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 01/04/2014

۞ Rukhs : 122

۞ Rukh rose : -

۞ Localisation : Empire Kou

avatar
Kouha Ren
GRAND PRINCE

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Jeu 21 Aoû - 23:40

'cause today i'm having fun.

Feat. Zarad

Je sentais son souffle chaud sur mes lèvres, et pourtant je n'ouvris pas les yeux. Je le laissais faire, attendant la suite des événements avec un petit sourire amusé aux lèvres. Je me demandais ce qu'il ferait bien ensuite... Ce comportement m'intriguait, mais ce n'était pas pour me déplaire. J'appréciais la douce et tendre proximité de nos corps, la façon dont son souffle caressait ma peau, sentir son regard brûlant en gardant les yeux fermés. C'était plus que distrayant. Je ressentais une attirance étrange envers cet homme qui s'était montré à ma hauteur. Un match nul... ça ne m'était jamais arrivé auparavant, et je dois avouer que cette sensation d'égalité est agréable. La voix de Zarad se fit entendre, murmurée dans un souffle :

-"Kouha, j'aimerai que tu répondes à une question avant que je réponde à la tienne...et elle est assez bizarre...enfin, je ne sais pas. Est-ce que tu ressens comme une sensation bizarre en toi là ? Je veux dire, comme un pincement au cœur ou un bien-être étrange alors que tu es fatigué ? Je...je me sens...enfin ça doit être la fatigue ou un truc du genre non ?"

Mon coeur s'emballa en l'entendant décrire ses sentiments, son ressenti de la situation, son état... émotionnel. Comment qualifier ce qu'il m'avait décrit... Je cherchais les mots pour lui répondre quand un geste de sa part me fit frissonner. Il mordillait mon oreille. Je sentais ses dents caresser cette zone si sensible, mes joues commencèrent à prendre une teinte rouge et mes mains se crispèrent un peu dans le dos de mon interlocuteur. J'ouvris les yeux et le regardait, interloqué. Mais je n'eus pas le temps de lui demander ce qui lui prenait qu'il me dit..

-"Ah ! Et puis, saches que je ne peux pas te trouver un sous-fifre à torturer ! Vois-tu, je serai très mal vu par la Vieille si jamais elle l'apprenait ahah ! Tu n'aime pas le mystère cher Kouha ? C'est tellement plus excitant de parler avec quelqu'un que l'on connaît à peine."

Il éclata alors d'un rire tonitruant et plein d'artifices tandis que je le fixais. A vrai dire, j'avais du mal à comprendre ce qui se tramait dans l'esprit de cet homme. Je clignais des yeux puis entreprit de répondre à ses questions, mais en commençant par celle qu'il venait de me poser.

-J'adore le mystère cher Zarad... Je suis triste que tu n'aies aucun sous-fifre à me livrer, ça m'aurait beaucoup arrangé tu sais...

Je fis alors courir mes doigts le long de sa colonne vertébrale, lui souriant. Je décidais alors de répondre à sa précédente question, cherchant mes mots un instant, le rouge monta à mes joues et je lui dit, murmurant mes mots.

-Une sensation étrange dis-tu... Je crains que ce ne soit pas simplement la fatigue Zarad. Je ressens un bien être, comme une vague apaisante qui parcours mon corps. Je me sens bien là, malgré mes blessures qui devraient me faire souffrir... Je me sens... comment dire... j.. j'ai du mal à le définir, mais je me sens protégé. Non c'est pas ça ! Je me sens bien.. c'est tout. Dit.. j'aimerais essayer quelque chose... Pour mieux comprendre ce qui se passe...

Doucement, j'approchais mon visage du sien et déposais mes lèvres sur les siennes avant de comprendre d'où venait ce sentiment de plénitude... Mais l'avait-il senti aussi ? Je reculais mon visage du sien et le fixais, mon regard plongé dans le sien.

Code par ZokuPengin sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Ven 22 Aoû - 21:32

Au moins, durant ce court instant, j'avais fait oublier ma gêne à Kouha, ce qui était plutôt une bonne chose. Il m'avait vu dans un état tellement pitoyable que lui faire croire que j'étais quelqu'un de lunatique me paraissait être la seule solution viable pour éviter qu'il n'exploite les faiblesses de mon cœur. Dans ses yeux, je voyais qu'il essayait de comprendre mes réactions changeantes et, comme si je pouvais lire en lui, je décelai bientôt de l'incompréhension dans le joli pourpre de ses yeux. D'ailleurs, ce regard, qui ne quittait plus le mien depuis quelques temps, était captivant...enfin, attirant plutôt. Auparavant, je n'avais jamais trouvé une personne ayant un tel charme au point qu'il pouvait exercer une réelle fascination sur tout mon être. A cette idée nouvelle, je frissonnai tandis que Kouha ouvrit la bouche et m'adressa la parole:


-"J'adore le mystère cher Zarad... Je suis triste que tu n'aies aucun sous-fifre à me livrer, ça m'aurait beaucoup arrangé tu sais... "


Après m'avoir dit ça, il parcouru ma colonne vertébrale avec ses doigts et, dans un mouvement un peu gauche, je cambrai légèrement, frissonnant au contact de sa main sur ma tunique de tissu qui n'était pas si épaisse que ça. Me reprenant, je remarquai alors que Kouha rougissait, comme si je lui faisais de l'effet...Lui aussi étais sans doute perturbé par des sentiments nouveaux, j'en étais convaincu! Il me murmura alors ces mots comme seule réponse à la question que je lui avais posé:


-"Une sensation étrange dis-tu... Je crains que ce ne soit pas simplement la fatigue Zarad. Je ressens un bien être, comme une vague apaisante qui parcours mon corps. Je me sens bien là, malgré mes blessures qui devraient me faire souffrir... Je me sens... comment dire... j.. j'ai du mal à le définir, mais je me sens protégé. Non c'est pas ça ! Je me sens bien.. c'est tout. Dit.. j'aimerais essayer quelque chose... Pour mieux comprendre ce qui se passe..."


Finalement, Kouha était vraiment comme moi sur beaucoup de points. Lui aussi se sentait apaisé et bien dans mes bras...Tandis que je souris, l'air satisfait, il approcha sa tête de la mienne et déposa subitement ses lèvres sur les miennes. Fermant les yeux, je le serrai contre moi et appréciai ce baiser furtif. Alors qu'il reposai sa tête au sol en me regardant dans les yeux, je relâchai mon étreinte avant de lui rendre ce baiser, encore plus fougueusement. Cette fois, le baiser dura plus longtemps et, rouvrant doucement les yeux, je pris conscience du sentiment qui avait germé dans mon cœur. Reculant légèrement la tête, je regardai ailleurs, pour ne pas voir la réaction de Kouha à ce comportement si dissolu que je venais d'avoir.


-"Je...je comprend mieux ce qui se passe moi aussi...C'est ça qu'on appelle l'amour n'est ce pas ? Ou bien c'est une attirance d'un autre type ? Je ne sais plus trop....Et puis, désolé pour ce baiser si soudain mais j'étais comme poussé par une force invisible....et dire que tu es dans le camp ennemi, c'est vraiment bizarre. Si la vieille l'apprend, je suis mort...putain."


D'un soupir je me relaissai tomber sur Kouha, m'allongeant de tout mon long sur lui en lui tenant les mains.
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 01/04/2014

۞ Rukhs : 122

۞ Rukh rose : -

۞ Localisation : Empire Kou

avatar
Kouha Ren
GRAND PRINCE

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Ven 22 Aoû - 23:05

'cause today i'm having fun.

Feat. Zarad

Tandis que je l'embrassais, je vis ses yeux se fermer. Moi je continuais à le regarder, étonné de mon propre geste, je tentais de comprendre ce qui m'arrivait en cet instant. J'allais faire cesser ce baiser si chaste, mais Zarad ne semblait pas de mon avis. Je venais de reposer ma tête contre le sol, et je le vis alors fondre sur moi, sur mes lèvres. Ce fut un baiser moins chaste, plus osé. Un baiser chaud et fougueux, et cette fois, je fermais les yeux. Je sentais des papillons dans mon ventre, une chaleur douce m'envahissait, me donnant envie d'embrasser cet homme encore et encore, sans jamais me retenir. A mon plus grand regret, le magicien décolla ses lèvres des miennes et, lorsque j'ouvris les yeux il avait détourné le regard...

-"Je...je comprend mieux ce qui se passe moi aussi...C'est ça qu'on appelle l'amour n'est ce pas ? Ou bien c'est une attirance d'un autre type ? Je ne sais plus trop....Et puis, désolé pour ce baiser si soudain mais j'étais comme poussé par une force invisible....et dire que tu es dans le camp ennemi, c'est vraiment bizarre. Si la vieille l'apprend, je suis mort...putain."

Après avoir lâché ce juron, son corps revint se glisser contre le mien, le dominant tandis que ses doigts s'entrelaçaient avec les miens. Je sentais à nouveau les battements de son coeur tant nous étions proches. Ce n'étais d'ailleurs pas pour me déplaire. Mais ce qu'il avait dit avait soulevé pour moi trois questions importantes. Est-ce que je l'aime ? Est-ce que ce n'est pas juste une attirance ou une conséquence de notre combat ? Et surtout... Comment réagirait En-chan si je lui présentais un homme ?! Autant dire que ce dernier point m'inquiétais plus que tous les autres. Mon frère était très droit quand il s'agissait d'amour, et me voir avec un homme lui déplairait énormément.... que faire...

-L'amour... Je ne connais pas ce sentiment... Juste l'amour fraternel.... Mais cette fois c'est différent. J'ai envie de te serrer contre moi, de t'embrasser à en perdre haleine ! Je me sens si bien, j'ai chaud, une chaleur douce, un feu qui ne brûle pas. Je me sens si bien. Mais je ne sais pas quoi faire.. Si mon frère l'apprends, il me détestera, c'est sûr... Après tout, tu es un mage noir, Zarad....

Après avoir dit tout ça, j'eus les idées plus claires. Je posais alors ma main sur sa joue et tournais son visage de façon à pouvoir le regarder dans les yeux. Je lui souris et finit par murmurer, des petites larmes aux coins des yeux.

-Au diable la vieille... Au.. au diable En-chan ! Je ne regrette pas ce que j'ai fais... Je ne regrette rien, ni le combat, ni les baisers. Aurai-tu honte, toi ?

Je lui offrit alors un sourire narquois, masquant les sentiments qui me troublaient en ce moment même.

Code par ZokuPengin sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Sam 23 Aoû - 3:15

Je me sentais si bien contre Kouha...sentir son cœur battre, avoir ma tête touchant presque la sienne, sentir son souffle sur moi, et le prendre délicatement par les mains: si c'était ça l'amour, c'était un bien beau sentiment. Cependant, avec un peu de recul, je me disais que, peut être, ce flot d'émotions n'étaient pas de l'amour mais plutôt le fruit de l'excitation du combat. En pensant que Kouha n'était peut être pas tombé amoureux, je me mordillai les lèvres et pris un air contrarié l'espace de quelques secondes. Je décidai de reporter mon attention sur Kouha qui avait l'air si bien contre moi mais en même temps si songeur. Sans doute pensait-il aux mêmes choses que moi...ou songeait-il à utiliser mon cœur contre moi ? Je ne savais plus quoi penser et, pour la première fois de ma vie, je me pris à improviser sans penser aux conséquences à court terme. Si jamais j'étais e couple avec ce prince de Kou, Gyokuen Ren risquerait de vouloir m'éliminer ou pire, l'organisation serait en danger et mes plans de vengeance aussi ! Alors que je me torturai l'esprit avec des questions qui restaient sans réponse, Kouha me révéla être dans la même situation:


-"L'amour... Je ne connais pas ce sentiment... Juste l'amour fraternel.... Mais cette fois c'est différent. J'ai envie de te serrer contre moi, de t'embrasser à en perdre haleine ! Je me sens si bien, j'ai chaud, une chaleur douce, un feu qui ne brûle pas. Je me sens si bien. Mais je ne sais pas quoi faire.. Si mon frère l'apprends, il me détestera, c'est sûr... Après tout, tu es un mage noir, Zarad...."


Ainsi, Kouha se questionnait tout comme moi sur notre avenir à deux...déjà ! No coeurs s'emballaient si vite que l'on pensait déjà à demain sans essayer de comprendre ce qui nous arriver. De plus, je devinai rapidement que ce petit prince était aussi perdu que moi....et là encore je voyais que c'était une preuve de notre amour naissant, même si je n'avais jamais connu un sentiment pareil. Cependant, mis à part ce sentiment d'incompréhension partagé, les paroles de Kouha me réchauffèrent le cœur. Je n'avais plus qu'un seul désir: lui montrer que je n'étais plus son ennemi, mais autre chose. Tandis que je le regardai avec les yeux brillants, je lui serrai doucement les mains et l'une d'elle perdit soudainement son emprise sur celle du prince qui, dans un geste gracile, vint se poser sur ma joue. Il se tourna alors vers moi et je pu voir qu'il avait les larmes aux yeux, comme si il luttait contre des sentiments qui s'opposaient. Enfin, il n'était normal pour lui de souffrir comme ça...choisir entre sa famille et moi, un inconnu qui avait faillis le tuer...un choix bien cruel pour nous deux. Un sourire éclaira alors son visage et il me murmura:


-"Au diable la vieille... Au.. au diable En-chan ! Je ne regrette pas ce que j'ai fais... Je ne regrette rien, ni le combat, ni les baisers. Aurai-tu honte, toi ?"


Quel belle preuve d'amour Kouha m'offrait là ! Il était vraiment la personne que j'attendais toutes ces années. Je ne connaissais même pas l'amour d'une famille, d'un frère...et lui, un homme que je ne connaissais que depuis aujourd'hui, m'apportait tout ça et emplissait mon coeur de bonheur. Collant ma tête contre la sienne, c'est les yeux baignés de larmes que je lui répondis:


-"Kouha...je pense que je t'aime...enfin, je ne sais pas. Mais saches que, quoique qu'il en soit, quoique soit l'avis des autres sur nous, je m'en ficherai toujours si tu ressens de tels sentiments pour moi. Je n'ai plus honte de ce que je ressens pour toi désormais puisque je sais ce qui agite ton cœur en ce moment. Oui, j'en ai la certitude, je t'aime Kouha."


Je déposai alors un léger baiser sur ses lèvres avant de lui caresser le torse dans un mouvement de va et vient avec mes doigts.
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 01/04/2014

۞ Rukhs : 122

۞ Rukh rose : -

۞ Localisation : Empire Kou

avatar
Kouha Ren
GRAND PRINCE

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Dim 24 Aoû - 2:18

'cause today i'm having fun.

Feat. Zarad

Je sens mon coeur se serrer quand sa tête vint se coller contre la mienne. Il avait les yeux remplis de larmes tandis que dans les miens, elles commençaient à affluer. Il tremblait, tout comme moi, nous étions si bien, enlacés de la sorte. Je le serrais plus fort contre moi, de peur qu'il disparaisse et qu'il ne s'agisse que d'un étrange rêve, trop beau pour exister.

-"Kouha...je pense que je t'aime...enfin, je ne sais pas. Mais saches que, quoique qu'il en soit, quoique soit l'avis des autres sur nous, je m'en ficherai toujours si tu ressens de tels sentiments pour moi. Je n'ai plus honte de ce que je ressens pour toi désormais puisque je sais ce qui agite ton cœur en ce moment. Oui, j'en ai la certitude, je t'aime Kouha."

Ses lèvres vinrent tendrement se poser sur les miennes tandis que je fondais en larmes. J'avais attendu si longtemps, être aimé de la sorte, c'est si soudain. Ces sentiments naissant m'effraient. Il m'aime. Est-ce que je l'aime ? C'est une certitude, sinon je ne pleurerais pas de la sorte. Je ne parvenais pas à empêcher mes larmes de couler. Je semblais si faible en cet instant, c'est insupportable, je ne veux pas qu'il me voit comme ça ! Je détournais le visage, tentant vainement de lui dissimuler mes larmes qui ne voulaient toujours pas arrêter de mouiller mes joues... Je tentais alors de me reprendre et parvins à murmurer, sanglotant.

-Je.. je n'arrives pas à les arrêter... Elles ne veulent pas... C'est un rêve. Je t'aime Zarad... Du moins je crois que c'est le nom de ce sentiment qui m'est si inconnu... Zarad, mes larmes ne veulent pas arrêter de couler ! Dis-moi pourquoi... S'il te plait..

Ses doigts sur mon torse, qui le caressaient doucement, sans violence, c'était un rêve. Je serrais fort l'une de ses mains dans la mienne pour m'assurer qu'il était là, avec moi, et que ce Zarad n'est pas un mirage, une conséquence de ma fatigue physique. Je me met à sangloter de plus belle en sentant sa peau, il est réel.

Code par ZokuPengin sur Epicode




Dernière édition par Kouha Ren le Jeu 11 Sep - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Mer 27 Aoû - 1:01

Alors que je l'embrassais tendrement, je sentis des larmes ruisseler sur ses joues et glisser sur ma peau, la caressant. Reculant un peu la tête, j'observai alors le visage de Kouha qui était marqué par deux sentiment bien contradictoires: la peur et le bonheur. Sans doute ne comprenait-il pas cette vague d'amour qui l'accablait d'un coup et, déboussolé, il devait essayer d'échapper à cette situation...ou bien de rester avec moi pour toujours, comme je le voulais. D'un revers de manche, j'essuyai mes larmes avant qu'elles ne se libèrent de la prison de mes yeux et ce afin de rassurer le prince sur mes intentions, tout en gardant une attitude qui se voulait protectrice. En effet, si je pleurais, j'allais donner une bien piètre image de moi-même car j'avais toujours pensé qu'un homme ne doit pas pleurer devant ses amours par respect, mais aussi pour protéger. Tout d'un coup, Kouha détourna le visage comme si il avait honte de me regarder, comme si il ne voulait pas me montrer à quel point il m'aimait car, j'en était sûr, il m'aimait. Ces larmes n'étaient pas teintées de haine ou d'amertume, j'avais torturé et tué assez d'hommes dans ma vie pour savoir reconnaître ce genre de larmes et celles de Kouha était plus...je ne savais pas quoi leur trouver de plus mais il y'avait une lueur et une saveur dans ces larmes qui les rendaient sincères. Tandis que je m'abaissai pour me coller contre lui, Kouha essayai tant bien que mal de refréner ses larmes, tout en me murmurant:


-"Je.. je n'arrives pas à les arrêter... Elles ne veulent pas... C'est un rêve. Je t'aime Zarad... Du moins je crois que c'est le nom de ce sentiment qui m'est si inconnu... Zarad, mes larmes ne veulent pas arrêter de couler ! Dis-moi pourquoi... S'il te plait.."


Pour la première fois de ma vie, je n'avais pas de réponse à formuler pour une question...Si simple qu'elle était en apparence, elle dissimulait en réalité une multitudes d'interrogations pour un homme qui n'avait jamais aimé auparavant. Kouha était comme moi, il n'avait jamais aimé quelqu'un et cela nous rapprochait beaucoup au point de nous trouver attirants l'un pour l'autre. Souriant à Kouha, je lui caressai doucement la joue et en profitai pour essuyer les larmes qui perlaient encore sur ses joues. Je plongeai alors mon regard dans le sien et je vis dans ses prunelles le reflet des miennes, toutes scientillantes d'une flamme qui les faisait paraître pour des émeraudes, ajoutant ainsi une dimension précieuse à mon regard déjà avenant. Prenant une profonde inspiration, j'essayai alors de trouver les mots justes afin de calmer Kouha et lui faire comprendre l'amour, ce sentiment que je comprenais si mal:


-"C'est un rêve pour moi aussi Kouha...Tout est si beau quand je suis avec toi et, sans me tromper, je peux t'affirmer que ce que l'on ressent tous les deux...et bien...c'est de l'amour. Comme toi, je ne connais pas ce sentiment mais je l'ai assez vu chez les autres pour le reconnaître. Tes larmes sont des larmes de bonheur...enfin je l'espère. Je t'aime Kouha et je ne veux pas te voir pleurer pour une raison autre que le bonheur...Promets-le moi."


En disant cela, je serrai les mains de Kouha tout en lui faisant des baisers sur le torse. Soudain, je me rappelai que mon compagnon était blessé et mon regard se porta sur le bas de son ventre, ensanglanté par une blessure assez sérieuse. Gardant mon calme, je pressai la main sur la plaie en le regardant tendrement:


-"Kouha...ta blessure...je..."


Une moue navrée tordit mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 01/04/2014

۞ Rukhs : 122

۞ Rukh rose : -

۞ Localisation : Empire Kou

avatar
Kouha Ren
GRAND PRINCE

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Mer 27 Aoû - 23:14

'cause today i'm having fun.

Feat. Zarad

La réponse de Zarad fut un sourire doux qui eut pour effet de calmer mes larmes. Cette averse s'arrêta enfin et les doigts de celui que j'aime vinrent caresser ma joue et, du bout du doigt, récupérer mes larmes salées... Son regard se plongea dans le mien et je me sentis happé par son regard si profond. Je l'entendis prendre une grande inspiration et fermais les yeux pour me laisser bercer par ses paroles.

-"C'est un rêve pour moi aussi Kouha...Tout est si beau quand je suis avec toi et, sans me tromper, je peux t'affirmer que ce que l'on ressent tous les deux...et bien...c'est de l'amour. Comme toi, je ne connais pas ce sentiment mais je l'ai assez vu chez les autres pour le reconnaître. Tes larmes sont des larmes de bonheur...enfin je l'espère. Je t'aime Kouha et je ne veux pas te voir pleurer pour une raison autre que le bonheur...Promets-le moi."


J'hochais la tête doucement, un peu pâle, tandis qu'il serrait fort mes mains dans les siennes. Il était si chaud, et je me sentais si froid en cet instant... Ses lèvres parsemant mon torse de baisers me firent frémir, je tremblais. Ma tête commençait à tourner... Brusquement la main de Zarad se posa sur la plaie dont il m'avait fait cadeau durant notre combat. Il commença à la presser et je serrais les dents pour empêcher mes larmes de monter jusqu'à mes yeux, j'avais fait une promesse à cet homme, et ces larmes-là ne sont en rien des larmes de bonheur.

-"Kouha...ta blessure...je..."

Je clignais des yeux, pâle et croisais son regard tendre, son visage navré et visiblement inquiet. Je ne pleurerais pas. Je lui fit alors un grand sourire, dévoilant mes dents (sourire à la colgate uiui) et murmurais.

-C'est quoi cette tête Zarad ? J'veux te voir sourire moi. Ça fait même pas mal, et puis j'en ai vu d'autres, c'est juste une égratignure. Juste... une égratignure...

Ma vue se troublait, j'avais le vertige alors que j'étais couché au sol ! Je fermais les yeux et appelais silencieusement ma fidèle Reirei, afin qu'elle vienne me soigner... C'est dans cette dernière pensée que mes yeux se refermèrent et que je sombrais.

Code par ZokuPengin sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Jeu 28 Aoû - 23:42

Le teint de Kouha devenait de plus en plus blafard à mesure que le temps s'écoulait, comme si j'aimais plus que tout. Posant les doigts de la main droite sur mon front, je me concentrai afin de donner des ordres d'urgence à Hashim. Sans bruit, il sortit de sa cachette et, d'un pas vif et précis, se dirigea vers l'étang où Kouha avait jeté ma baguette afin de la récupérer. Avec le peu de magoi qui me restait, je voulais soigner ses blessures, quitte à m'affaiblir encore plus. Reportant mon attention sur Kouha, je vis son sourire et, sans chercher plus loin, su qu'il se voulait rassurant devant la mine inquiète que j'affichais depuis quelques minutes. J'essayai alors de sourire à nouveau tandis que je pressai encore la blessure de Kouha afin de stopper l'hémorragie qui l’assaillait. Lorsque la douleur de la blessure le lui permit, il m'adressa la parole avec une voix assagie:


-"C'est quoi cette tête Zarad ? J'veux te voir sourire moi. Ça fait même pas mal, et puis j'en ai vu d'autres, c'est juste une égratignure. Juste... une égratignure..."


Hochant la tête, comme pour accepter de mettre de côté mon inquiétude, je jetai un coup d'oeil à Hashim qui semblait avoir trouvé la baguette et revenait vers moi sans se presser le moins du monde. Il était vrai que l'état de mon chevalier servant était très lié au mien car nous partagions le même magoi. Pour le créer, j'avais insuffler une grande partie de mon énergie en lui et, étant aux portes de la mort, je l'avais vu prendre vie sous mes yeux...ce cadavre ambulant, fait de chair et de pierre. S'approchant de moi, il me tendit la baguette et, n'ayant même pas le temps de la reprendre, je vis Kouha qui perdais connaissance. Complètement paniqué, j'arrachai ma baguette des mains d'Hashim et essayai de lancer un sort de guérison mais, m'épuisant vite, je fus obligé de m'arrêter. Désespéré, c'est les larmes aux yeux que je le serrai contre moi:


-"Pardon Kouha...pardon de t'avoir fait souffrir...pardon d'avoir fait naître en toi un sentiment aussi injuste que l'amour. Comment peux-tu m'aimer, alors que je t'ai fais une blessure aussi infamante ? Enfin....ne t'inquiètes pas mon amour, je vais te sauver et..."


Soudain, une main se posa sur mon épaule et, me retournant vivement, je vis une fille joliment vêtue d'une longue robe de soie rose et blanche qui recula de quelques pas, un peu étonnée. Mes souvenirs resurgirent alors brusquement et je reconnus la fille qui m'avait espionné avant de me faire tomber dans le piège de Kouha...la même fille qui avait dressé cette puissante barrière magique dans ce jardin, afin de m'emprisonner. En un éclair, une idée avait germé dans mon esprit, une idée pour sauver Kouha. Je me relevai alors très rapidement et pris la magicienne dans mes bras, en la secouant un peu:


-"Écoutes-moi ! On peut sauver Kouha si tu sais faire des sorts de guérison...Amenons-le dans sa chambre et fais tout ton possible pou le soigner. Hashim."


Sans plus attendre, mon chevalier souleva Kouha et le porta avant de se diriger vers la sortie du jardin. Le sourire aux lèvres, j'invitai alors la jeune fille à nous suivre jusqu'au moment où elle nous demanda d'entrer dans une pièce richement décorée et très spacieuse. Déposant Kouha sur le lit, Hashim sortit dehors afin de garder la porte tandis que la magicienne s'efforçai de soigner Kouha. Pour ma part, j'avais pris place sur un confortable fauteuil de velours bleu et croisai les mains en regardant mon amoureux d'un air préoccupé.
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 01/04/2014

۞ Rukhs : 122

۞ Rukh rose : -

۞ Localisation : Empire Kou

avatar
Kouha Ren
GRAND PRINCE

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Sam 30 Aoû - 0:53

'cause today i'm having fun.

Feat. Zarad

J'avais mal. Si mal. Ma tête était lourde et je sentais quelque chose me brûler, au niveau de ma blessure. Malgré tout mes efforts, mes yeux refusaient catégoriquement de s'ouvrir, au même titre que mes lèvres. Aucun de mes membres n'était assez reposé pour bouger. Je cessais alors de me battre contre mon corps et me mis à écouter ce qui se disait autour de moi. Personne ne parlait et pourtant je sentais des présences dans cet pièce. Où est-ce que je me trouvais ? Pas dans le jardin, c'est évident, j'étais allongé sur quelque chose d'extrêmement confortable. Je commençais à lister tout ce  quoi cela pouvait correspondre et j'en vint à la conclusion qu'il s'agissait de mon lit. J'étais donc dans ma chambre. Zarad avait dû m'y emmener... Mais comment avait-il bien pu faire, étant dans le même état que moi ! Je réfléchis un instant puis sourit intérieurement. Il avait du se débrouiller, cet homme est débrouillard.

Je sentis petit à petit une douce chaleur se répandre dans mon corps, Zarad avait du récupérer assez de magos pour parvenir à me soigner. Ma plaie se refermait petit à petit, et je sentis la bonne odeur de Reirei, elle était donc arrivée et m'avait soigné... Où était Zarad alors ? Mes paupières se firent moins lourdes et j'ouvris doucement les yeux. Trèèèès doucement. La première chose que je vis fut un plafond, j'étais bien dans ma chambre. Brusquement, un visage apparut. Reirei avait un grand sourire et des larmes aux coins de ses beaux yeux. Je lui sourit un peu et l'intimais du regard à me relever. Elle m'aida sans discuter et repris ses soins. Je parcourus la pièce du regard et, enfin, Zarad se retrouva face à moi.

-Za.. rad ?

Je lui décochais un petit sourire, ne pouvant pas bouger plus que ça. Je plongeais mon regard dans le sien, heureux de voir qu'il n'était pas parti...

Code par ZokuPengin sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Mar 2 Sep - 1:35

Le sortilège de soin qu'avait lancé la magicienne de Kouha à son effet fut particulièrement efficace; décidément, le prince d'entourait de personnes puissantes et...pourtant...on m'avait juré qu'il était un homme s'attachant aux rejetés et aux parias. D'après moi, des gens que l'on mettait à l'écart ne pouvaient receler autant de pouvoirs et, en regardant la jeune fille avec un brin d'étonnement, je ris en moi-même, pensant que la gentilé de Kou était bien bizarre à évincer des talents de la sorte. Dans mon pays d'origine, on jugeait une personne selon ses talents et non sur son apparence, son mode de vie, ou sa nature, et c'était la grande différence qui faisait qu'un parthévien ne comprenait pas un homme de l'Est. Cependant, Kouha ne pensait pas comme ses compatriotes et c'était peut être la raison qui faisait que nous nous étions autant rapprochés. Perdu dans mes songes, j'abaissai mon regard sans voir que, devant moi, le Prince reprenait vie, ses blessures se refermant lentement et son corps recevant une nouvelle flamme de vitalité. Soudain, une voix, que je reconnaissait comme étant celle de Kouha, avec son timbre doux mais teintée de fatigue, me tira de mon état de rêveries et je le vis se redresser avec l'aide de la magicienne. Se tournant vers moi, il me sourit tout en m'appelant d'une voix haletante:


-"Za.. rad ?"


Je voyais bien, à son allure quelques peu revêche, que Kouha était encore marqué par notre combat et le faible sourire qu'il m'adressa me fit comprendre qu'il était trop faible pour pouvoir se lever. Sans dire un mot, et après avoir répondu au sourire de Kouha avec un léger rictus, je me levai pour m'asseoir sur le lit de mon amoureux, à ses côtés. Passant doucement la main dans ses cheveux, je le regardai tendrement dans les yeux avant de déposer un petit baiser sur son front. Je sentis alors que j'avais retrouvé un peu de mon magos mais pas suffisamment pour soigner Kouha...et puis, j'avais très faim ! Ce combat, en plus de me blesser sérieusement, avait épuisé toutes mes réserves de puissance magique, si bien qu'un bon repos était préconisé ou la mort me tendrait bientôt la main. Ma blessure à la tête continuait de saigner et je peinais à rester conscient depuis la fin du combat: en conséquence, je pris un oreiller et m'allongea aux côtés de Kouha en fermant les yeux. J'essayai de retenir ma douleur le plus possible afin de ne pas inquiéter le prince sur mon état et je décidai de faire signe à la magicienne pour qu'elle s'occupe de moi:


-"Sois gentille jeune magicienne, aides-moi, soignes mes blessures du mieux que tu peux et...par pitié...il faut que je mange un truc, n'importe quoi...Tu dois me comprendre, toi qui utilise du magos. Je sors d'un combat éprouvant et j'ai épuisé toute mon énergie...je...Vite à manger!"


La fatigue et mes blessures me faisaient perdre patience et me poussaient sur mes derniers retranchements, si bien que je versai des larmes de douleur pour la première fois de ma vie. Des larmes silencieuses, muettes même, que personne ne devait remarquer...et c'est pour cela que je détournai le visage de la vue de Kouha, tout en pressant un peu ma blessure de la main pour stopper l'écoulement du sang depuis la plaie. M'étant un peu calmé et la blessure un peu mieux maîtrisée, je me tournai vers Kouha, le regardant avec un regard marqué par mes pleurs mais gardant une certaine fierté. Je posai main sur son cou, le caressant légèrement du pouce, avant de lui parler du mieux que je pouvais:


-"Écoutes Kouha, je suis heureux que...que tu ailles bien. Je...je suis un peu fatigué moi aussi, restes avec moi...je t'aime."


Sur ces dernières paroles, je fermai les yeux et m'abandonnai au sommeil...ou à la mort.
Revenir en haut Aller en bas


۞ 1ère apparition : 01/04/2014

۞ Rukhs : 122

۞ Rukh rose : -

۞ Localisation : Empire Kou

avatar
Kouha Ren
GRAND PRINCE

MessageSujet: Re: Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)   Jeu 11 Sep - 21:21

'cause today i'm having fun.

Feat. Zarad

Il vient s'asseoir près de moi et je me sens revivre. Je me cale contre lui en faisant le moins de mouvements possibles, afin de ne pas aggraver mon état, je veux rester conscient pour être avec lui. Ses mains se posent sur mon crâne et ses doigts glissent sur mes cheveux, les caressant doucement. C'est un sentiment si agréable, celui d'être aimé. Il embrasse doucement mon front comme le ferais l'un de mes grands-frères et je sourit un peu plus, attendri. Il prit l'un des nombreux oreillers présents sur mon lit et je fermais le regardais alors qu'il s'allongeait à mes côtés. Ses yeux se fermèrent, et mon coeur se serra.

-"Sois gentille jeune magicienne, aides-moi, soignes mes blessures du mieux que tu peux et...par pitié...il faut que je mange un truc, n'importe quoi...Tu dois me comprendre, toi qui utilise du magos. Je sors d'un combat éprouvant et j'ai épuisé toute mon énergie...je...Vite à manger!"

Malgré mon état de fatigue, je vis le sang qui commençait à tacher l'oreiller blanc. C'est.. c'est ma faute. Je l'ai blessé... Rapidement, je fis un signe à ma fidèle magicienne pour qu'elle s'approche et sauve mon amour. Elle ne semblait pas trop comprendre la situation mais m'obéit sans réfléchir, commençant à préparer de quoi soigner Zarad. Pendant ce temps, je le vis détourner le visage. Il semblait crispé et épuisé. Je vis même une larme rouler sur sa joue. Il était également blessé à l'abdomen, je voyais le sang se répandre sur mes draps blancs. J'ordonnais alors à Reirei de se dépecher, horriblement inquiet pour la vie de celui que j'aime. Il se tourna à nouveau vers moi et je vis ses yeux rongés par les larmes. Il posa sa main sur mon cou et commença à le caresser du pouce alors que je retenais mes larmes. Je devais être fort, il avait besoin de moi.

-"Écoutes Kouha, je suis heureux que...que tu ailles bien. Je...je suis un peu fatigué moi aussi, restes avec moi...je t'aime."

Il referma les yeux et j'ouvris grand les miens, des larmes commençaient à se former aux coins de mes yeux. Je posais ma main sur sa joue, me penchant sur lui du mieux que je pouvais tandis que Reirei commençait à soigner ses blessures.

-Zarad ? Hé.. Ouvre les yeux... Mon amour, réveille-toi.. tu me fais peur... Zarad...

Les larmes commencèrent à dévaler le long de mes joues pour finir leur course sur le visage de mon ex-ennemi. J'éclatais en sanglot tandis qu'une douce lumière enveloppait mon amour, Reirei avait les yeux fermés, l'air concentré. Les plaies se refermaient petit à petit et je fixais son visage, attendant de revoir ses beaux yeux couleur de sang. Mais ils ne s'ouvraient toujours pas...

-Je t'en supplie... Ouvre les yeux !


Code par ZokuPengin sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un fou plus un fou, ça fait des explosions. (pv: Kouha)
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Un fait surprenant ( suite )

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: Archives-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: