AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre foudroyante [PV Aamet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

conquérant de donjon

۞ 1ère apparition : 03/06/2013

۞ Rukhs : 382

۞ Localisation : Québec

avatar
Alibaba Saluja
conquérant de donjon

MessageSujet: Une rencontre foudroyante [PV Aamet]   Dim 29 Juin - 19:21

Entre mes histoires d’amour, mes soucis politiques et mes obligations, je ne devais pas oublier le pourquoi j’étais principalement à Sindoria: m’entraîner pour devenir plus fort. C’est donc dans ce but précis que, à mon retour à Balbadd j’avais décidé d’aller voir Sharrkan pour m’entraîner un peu, pour d’une part, poursuivre là où nous en étions rendus et de l’autre, pour me passer les nerfs mais comme j’étais déconcentré et trop sur les nerfs, justement, mon maître m’avait dit de revenir une fois que je serais calmé…

En fait, il m’avait pas renvoyé sans rien me dire, il s’était amusé à me rappeler comment j’avais du mal à gérer mon magoi et après, il avait tout fait pour m’énerver… il avait osé me comparer à une autre de ses élèves… une magicienne de Magnostadt. Mais… depuis quand Sharrkan entraînait-il une autre personne que moi, une magicienne de surcroît? Et puis… pourquoi me comparer? Pour descendre encore mon estime de moi; il aimait bien me taquiner...

Il m’avait certifié que cette fille pourrait m’aider à gérer mon magoi et ma forme physique, et donc qu’après l’avoir vue il pourrait peut-être recommencer l’entraînement à l’épée. Ah, comme il m’énervait parfois mon maître… Et lui il faisait quoi pendant que je cherchais cette femme? Sûrement en train de boire comme un défoncé et de se payer des femmes bon marché… Vraiment… il aimait me torturer. Je soupirai tout en donnant un coup de pied sur un caillou sur mon chemin vers un petit Café réputé de Sindoria…


[color-blue]-Et dire qu’il organise des rendez-vous pour moi sans me demander mon avis… franchement…[/color]

C’est donc dans cette humeur un peu grincheuse que je m’installai dans ce petit Café destiné aux complots de Sharrkan en attente de cette demoiselle, qui comme moi, ne devait avoir aucune idée de qui j’étais quoi que, allez chercher ce que cet idiot de maître allait lui avoir dit sur mon compte… Et puis, Sharrkan, avant de m’envoyer, avait fini par me lancer un détail qui avait attiré mon attention : cette magicienne venait… de Balbadd selon les maigres informations qu’il avait voulu me donner sur le compte de la jeune femme sans doute pour que j’accepte finalement de me rendre à ce rendez-vous improvisé –comme si j’avais vraiment le choix. Mais… ça ne me disait pas plus à quoi elle ressemblait cette femme…

Je me concentrai, analysant du regard les passants. Une serveuse arriva alors et me demanda ce que je voulais commander… Je répliquai que j’attendais quelqu’un et que pour l’instant je n’allais prendre qu’un verre d’eau pour patienter. Elle me sourit alors en me demandant, cette fois:


-Êtes vous Alibaba Saluja?

Je soupirai. Sinbad avait le don de m’énerverlui aussi en parlant de mon titre à tout le monde dans son royaume… Vu que je n’étais pas prince de grand-chose, je préférais qu’on n’évoque pas le fait que je sois un prince...

Je lui répondis:


-Oui… c’est bien moi.

Je m’attendais à voir la serveuse faire des courbettes excessives devant moi ou autres trucs gênants du genre, quand soudain, je l’entendis dire en se retournant vers l’entrée :

-Il vous attend ici.

Elle était donc arrivé?

-A…Aamet, c’est bien ça?Je veux dire, votre nom.demandais-je en voyant une jeune brunette aux yeux émeraude approcher d ma table.



Merci Hilel pour tous ces beaux graphs !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AMBASSADRICE

۞ 1ère apparition : 18/04/2013

۞ Rukhs : 520

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : CDD 3/6/1002 Sindoria

avatar
Âamet Loueseni
AMBASSADRICE

MessageSujet: Re: Une rencontre foudroyante [PV Aamet]   Dim 29 Juin - 20:13

La dernière fois qu’elle était allée voir Sharrkan, son maître, celui-ci lui avait dit qu’elle ferait bien de rencontrer un de ses autres élèves, se nommant Alibaba Saluja. Elle tilta de suite au nom, sachant très bien qu’il s’agissait d’un Prince de Balbadd, pays dans lequel elle avait vécu quelques années après sa naissance et dont étaient originaires ses parents. Elle-même évidemment faisait aussi partie de la noblesse de Balbadd. Bien entendu, très loin du titre de Prince. Elle ne savait pas pourquoi Sharrkan lui avait dit de faire une telle chose. Il lui avait juste demandé d’y aller. Peut-être était-il un peu trop éméché ce jour-là pour s’occuper de l’entrainement de la demoiselle et préférait dormir ou bien faire… d’autres choses.

Enfin soit, elle apprécierait aussi une journée sans entrainement - enfin, peut-être qu’il voudrait se battre, lui – et s’était donc rendue dans l’endroit que Sharrkan lui avait indiqué, une espèce de petite taverne/café recommandable, sans débordement ni rien. C’était un peu un endroit étrange pour une rencontre avec un pseudo-inconnu. Elle portait son épée à la taille et son sceptre dans le dos, histoire d’avoir les deux sous la main pour l’entrainement.

Lorsqu’elle arriva dans l’établissement, elle regardait un peu les alentours elle ne savait pas à quoi il ressemblait en fait… Et elle se voyait mal demander à tout le monde ou était la personne qu’elle cherchait. Une serveuse allait vers elle, lui demandant ou elle voulait s’asseoir.

« En fait je cherche quelqu’un. Nous devions nous rencontrer ici. Mais je ne l’ai encore jamais vu… » Disait Âamet d’une façon un peu gênée, se grattant légèrement la tête.
« Connaissez-vous le nom de cette personne ? »
« Saluja. Alibaba Saluja. »

Celle-ci me fit un sourire – pourquoi ça ? peut-être qu’elle trouvait cela bizarre de rencontrer des gens dont on ne connaissait pas l’apparence ? Elle s’en alla quelques instants pour aller parler à un jeune homme. Lui montrant ensuite de qui il s’agissait, Âamet se dirigeait timidement vers lui, ne sachant pas vraiment ni quoi dire, ni quoi faire, n’osant pas vraiment s’asseoir. Heureusement, il avait commencé la conversation. Si on pouvait appeler cela une conversation, mais c’était déjà ça.

« Ou-Oui, c’est moi ! » La jeune femme tentait de lui faire un petit sourire timide avant de continuer. « Enchantée, Prince Alibaba ! Je… Je peux m’asseoir ? » S’il devait discuter, c’était mieux assis non ? Et puis, en tant qu’ancienne de Balbadd, elle ne pouvait pas s’empêcher de l’appeler par son titre, parce qu’on l’avait élevée de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

conquérant de donjon

۞ 1ère apparition : 03/06/2013

۞ Rukhs : 382

۞ Localisation : Québec

avatar
Alibaba Saluja
conquérant de donjon

MessageSujet: Re: Une rencontre foudroyante [PV Aamet]   Lun 30 Juin - 15:37

Cette rencontre n’avait rien du hasard, n’avait rien qui laissait entendre que le destin s’était encore amusé de moins, à moins, bien sûr, de considérer que le destin s’appelait Sharrkan. Non mais, qu’est-ce qu’il voulait que je dise à cette inconnue? Dans quel but? Lui quémander un entraînement. Il devait avoir bu beaucoup avant de me proposer ça et je devais aussi avoir trop consommé quand j’ai accepté d’aller à ce rendez-vous, sans argumenter. C’était une farce sans doute, une bonne farce de sa part…

N’était-il pas au courant que c’était déjà un peu compliqué pour moi avec le mariage politique et ma relation avec Eri-chan, si on me voyait avec une autre fille… on croirait que j’étais infidèle parce que…. à Sindoria on croyait bien des choses.


Âamet:
 

Prince? Elle savait donc mon « titre »… Le savoir était une chose, le dire aussi fort dans un lieu public en était une autre. Ce n’est pas que je n’étais pas habitué, mais tous ses regards qui se tournaient vers moi à ce genre de moment devenait lourd surtout quand tu savais que ton titre était pas mal une façon d’attirer l’attention étant donné que j’étais un prince exilé de son pays… il n’y avait pas grand-chose de noble à porter ce titre dans ce temps-là surtout devant une nâtive de Balbadd qui savait sans doute ce qui se passait en ce pays. Enfin, fallait répondre, hein, la politesse se veut. Je lui faisais depuis tout à l’heure mn plus beau sourire, cachant ainsi le flot continu de mes pensées. Mais bon, si je ne parlais pas bientôt j’aurais l’air plus idiot qu’autre chose, je déclarai enfin en me levant pour lui tirer une chaise :

-Mais bien sûr de toute façon à ce que j’en comprends quelqu’un veut que nous nous rencontrions alors… parlons de… enfin… de ce que nous devons parler.

Sincèrement, j’avais fait de meilleures improvisations dans ma vie, mais il fallait dire qu’habituellement, lors de mes discours improvisés, j’avais de la matière à discuter : pas cette fois. J’ajoutai finalement, en me frottant la nuque :

-Et puis, vous pouvez m’appeler Alibaba vous savez, je n’aime pas trop que les gens porte attention à ce genre de détail ici...

Je déviai les yeux, l’air visiblement mal à l’aise. Je finis par me commander des biscuits et une limonade et, par ‘’accident’’ j’en commandai deux sans vraiment le dire à mon interlocutrice : elle se ramassa donc avec une limonade devant elle. Je recroisai enfin son regard émeraude quand je répliquai, plus naturellement :

-Donc, si j’ai bien compris, vous êtes une élève douée uu’’ de maître Sharrkan? Il m’a parlé un peu de vous et voilà, ce petit veinard à organisé ce rendez-vous sans que je ne sache trop ses raisons, mais il vous a parlé de moi aussi à ce que je vois?

C'était un bon début, non?

*Je ne sais pas ce que Sharrkan attend de cette rencontre, mais bon, au moins cette femme semble sympatique. Vaut mieux pas se poser de questions et discuter.*



Merci Hilel pour tous ces beaux graphs !!!


Dernière édition par Alibaba Saluja le Mer 2 Juil - 4:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AMBASSADRICE

۞ 1ère apparition : 18/04/2013

۞ Rukhs : 520

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : CDD 3/6/1002 Sindoria

avatar
Âamet Loueseni
AMBASSADRICE

MessageSujet: Re: Une rencontre foudroyante [PV Aamet]   Mar 1 Juil - 21:51


Peut-être qu’Âamet avait parlé trop haut, parce qu’il s’était mis à la regarder d’un drôle d’air, et quelques têtes s’étaient tournées. Elle en était gênée, mais elle préférait l’appeler comme ça. Après tout, même sans pays, c’était un Prince, son Prince d’ailleurs, de son pays d’origine même si elle n’avait pas vécu assez longtemps pour le reconnaître ou se souvenir de ce qui avait pu se passer à Balbadd lorsqu’elle y était. Elle lui sourit lorsqu’il lui disait qu’elle pouvait s’asseoir tout en le remerciant.

« Merci beaucoup ! » Disait-elle en s’asseyant en face de lui, d’une façon plutôt droite. Oui elle n’était pas vraiment décontractée… un peu comme la première fois qu’elle avait mangé avec Jafar. Elle espérait d’ailleurs qu’il n’était pas en train de se tuer à la tâche… De toute façon elle avait prévu d’aller le tirer de ses paperasses le soir même pour qu’il puisse se reposer et passer une bonne soirée. « Oui, discutons dans ce cas » Finissait-elle par ajouter… Sans vraiment savoir de quoi, Sharrkan n’avait pas vraiment pris la peine de l’informer, elle avait juste suivit ses ordres.

Elle fut surprise lorsqu’il lui disait de l’appeler simplement ‘Alibaba’. Elle n’aimait pas manquer de respect aux personnes. Cependant elle pouvait le comprendre. Reflechissant un instant, elle finissait simplement par lui dire :

« Je n’aime pas spécialement manquer de respect aux titres des gens, mais puisque vous me le demandez, je vous appellerais juste par votre prénom ! »

Elle lui fit un sourire, elle ne voulait pas le mettre mal à l’aise. Un peu comme quand Rahat, son premier maître l’appelait « Mademoiselle » d’une façon respectueuse. Elle n’appréciait pas non plus. Elle ne se trouvait rien de noble, juste une femme respectueuse, alors elle préférait suivre ce qu’il voulait au lieu de le gêner avec un titre. Lorsqu’il croisa ses yeux, elle ne put que lui faire un sourire de plus, le mettre à l’aise, se mettre à l’aise aussi, et il commençait à parler. Heureusement, parce qu’Âamet n’était pas la plus douée pour commencer les conversations. Lorsque la serveuse approcha, il commandait deux limonades et des biscuits, sans attendre la demoiselle les leur apporta. Âamet la remercia avant d’en faire de même avec Alibaba.

« Oh, merci pour la limonade. Oui je suis une élève de Maître Sharrkan. Je ne suis pas si je suis douée par contre je… Je pratique juste depuis longtemps. Oui il m’a parlé un peu de vous, enfin, le fait que votre nom de famille soit « Saluja » m’a de suite aiguillée étant donné que pendant mon enfance j’ai vécu à Balbadd. Il m’a dit aussi que vous possédiez un djinn. Je ne sais pas s’il vous l’a dit, mais en ce me concerne, je suis une magicienne, de foudre. Peut-être souhaitait-il que nous combattions ? Mais ça me paraîtrait étrange s’il nous a donné cet endroit comme lieu de rendez-vous. »

Buvant un peu de sa limonade, Âamet réfléchissait, si ça se trouve il voulait juste essayer de les mettre ensemble, ça ne l’étonnerait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

conquérant de donjon

۞ 1ère apparition : 03/06/2013

۞ Rukhs : 382

۞ Localisation : Québec

avatar
Alibaba Saluja
conquérant de donjon

MessageSujet: Re: Une rencontre foudroyante [PV Aamet]   Mer 2 Juil - 5:19

Âamet:
 

Je lui souris à cette réplique, cette demoiselle semblait plutôt sympatique et pas trop timide pour m’avouer aussi franchement sa pensée.

-Au contraire, de cette manière, je me sens comment dire… plus à l’aise. Je n’aime pas inutilement attirer les regards. Et puis bon... ce titre ne me sert pas à grand-chose à Sindoria de toute façon.

Âamet pourrait facilement sentir que tout ce qui me rattachait à Balbadd était un sujet un peu délicat.

Enfin...

Les limonades et les biscuits que j’avais commandés furent donc apportés. Je souris de nouveau à la demoiselle au moment où je mangeai un biscuit et commençai à boire un peu. Je lui présenta alors l’assiette de biscuits et je lui dis qu’elle pouvait en prendre, que je n’avais pas vraiment si faim que ça.


Äamet:
 

La demoiselle devant moi semblait reconnaissante du verre de limonade que je venais de lui payer pour lui montrer que j’étais un homme avec de bonnes manières mais… j’espérais  du profond de mon cœur qu’elle ne penserait pas que je voulais la…. bien la draguer, ça serait bien le bout du bout. Je trouvais bien franchement que ce genre de rencontre était un peu douteuse… à croire que Sharrkan avait des pensées mal tournées  derrière tout ça, il ne savait pas que c’était déjà assez compliqué pour moi ces temps-ci avec ma vie amoureuse? Toujours en lutte perpétuelle contre la menace du mariage politique et les efforts que je fournissais pour prouver au monde qu’Eris-chan avait le droit d’être ma petite-amie… Il devait le savoir et ça ne l’arrêtait pas… il aimait bien me taquiner et me dirait sans doute qu’il n’y avait pas de mal à plaire à plusieurs femmes à la fois… que ça ne prouvait seulement que nous avions du charisme. Ce crétin de maître, ça serait bien son genre de réplique qu’il pourrait me lancer. Mais je n’étais pas comme ça : j’étais un homme fidèle…

Enfin, ce n’était pas le plus important, il fallait découvrir la vraie raison de cette rencontre… Certes l’entraînement me paraissait une idée assez plausible mais en même temps comme elle le disait, l’endroit n’était pas la place pour faire démonstration de sa force. Et puis, depuis quand Sharran entraînait-il… des magiciens et magiciennes, n’était-ce pas plutôt la tâche de Yamraiha?

Pensif, je gardai le silence, tentant de faire le point sur tout ce qu’elle venait de dire. Je finis par répliquer :


-Une magicienne vous dites? S’il m’en a parlé, l’information doit m’avoir échappé et bien… Est-ce que vous maîtrisez bien votre magie? Avec-vous été à l’école à Magnostadt? Connaissez-vous mon ami Aladdin?

J’étais un peu trop curieux, je devais me calmer, elle me trouverait sans doute un peu… chiant. Mais bon… je voulais trouver tout ce qui nous unissait outre Balbadd qui était pour moi un sujet un peu délicat surtout que cette femme l’avait quittée si jeune, il ne servait à rien de se lancer dans de telles discussions.

Je toussotai en me frottant de nouveau la nuque..


-Excusez-moi de m’avoir emporté. Vous ne voulez sans doute pas autant en dire sur votre vie à un pauvre inconnu, mais je ne connais pas grand-chose à la magie et ce sujet m’a toujours rendu curieux surtout que mon ami laisse planer beaucoup de mystère là-dessus. Enfin… pour ce qui est de notre rencontre, j’imagine que maître Sharrkan voulait que nous puissions se rencontrer dans un endroit calme afin d'apprendre à nous connaître avant d’aller s’entraîner sur le terrain d’entraînement. Généralement, il est bien de connaître un peu nos adversaires, vous ne croyez pas? Bien sûr, si ça vous tente de m’affronter.

Je soupirai en ajoutant :

-Et puis si maître Sharrkan avait d’autres plans en tête, il avait beau être là pour nous les dire clairement… Bien franchement, je n’aime pas quand j’ai l’impression qu’il veut se moquer de moi… En plus il vous implique dans ses manigances en plus… Il me désespère parfois.

Je paraissais profondément découragé de notre enseignant à tout deux. Je passai ma main sur mon visage avant de prendre une nouvelle gorgée de limonade et un biscuit. Puis, je m’adossai sur ma chaise, souriant de nouveau.

-Bon, vous avez le droit de me poser des questions étant donné que j’en ai posées beaucoup. Allez-y, Âamet, ne vous gênez surtout pas.

J’espérais quand même qu’elle me demande pas trop d’informations sur son pays natal, ce qui pourrait très bien arriver. Je me préparais à toutes éventualités.



Merci Hilel pour tous ces beaux graphs !!!


Dernière édition par Alibaba Saluja le Jeu 3 Juil - 17:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AMBASSADRICE

۞ 1ère apparition : 18/04/2013

۞ Rukhs : 520

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : CDD 3/6/1002 Sindoria

avatar
Âamet Loueseni
AMBASSADRICE

MessageSujet: Re: Une rencontre foudroyante [PV Aamet]   Jeu 3 Juil - 16:31


Il était vrai qu’appeler Alibaba, « Prince » ne changeait pas grand-chose au fait qu’il était… un peu en exil en quelques sortes, obligé de quitter son propre pays s’il ne voulait pas y mourir. Et puis peut-être même qu’elle lui rappelait de mauvais souvenirs en l’appelant de cette manière, elle lui rappelait qu’il était le Prince de Balbadd, même si la monarchie y avait été supprimée. Elle ajouta donc simplement, en lui souriant :

« Oui ! Et puis nous serons moins gênés à parler comme ça, sans titre qui viendraient… Handicaper nos propos. »

Parce que lorsqu’on parle a un prince, ou a une personne plus haute placée, on dis toujours des choses en moins, ce que l’on pourrait considérer comme moins polis, surtout si l’on a été éduqué de la sorte, comme l’avait été Âamet. Mais bon âpres tout, Alibaba et elle avaient approximativement le même âge, donc ça ne devrait pas poser trop de problèmes. Lorsqu’il lui proposa des biscuits elle sourit et en pris un tout en buvant doucement sa limonade tout en écoutant ce qu’Alibaba lui demandait. Cela faisait beaucoup de questions, mais cela ne la dérangeait en rien. Elle était contente de pouvoir lui parler. Peu apres qu’il eut fini, il se mit à s’excuser pour cela, elle en rit légèrement tout en lui disant :

« Ne vous en faites pas, cela ne me dérange pas, au contraire ! Et puis, si nous devons faire connaissance, c’est mieux. Et non je n’ai pas été a l’école de Magnostadt, mais je suis allée dans la ville il y a peu de temps. Question magie, c’est encore très faible, j’essaye de faire de mon mieux pour déjà maîtriser la foudre, et la magie de gravité aussi, ainsi que les barrières. Et non je ne connais pas Aladdin. »

Âamet n’était pas si intéressée que cela pour aller à Magnostadt, pas pour le moment du moins, elle souhaitait rester avec ses amis, rester à Sindoria, surtout avec les mauvaises rumeurs qu’on en disait. Sphintus avait tout de même l’air de se plaire, mais elle avait vite le mal du pays.

« Oui, Maître Sharrkan m’a l’air un peu malicieux, mais je l’apprécie tout de même, et il reste un grand épéiste. Et oui cela pourrait être intéressant de vous affronter. En plus, il m’a dis que vous possediez un djinn, ce sujet me rend assez curieuse, surtout depuis que je sais que les magiciens ne peuvent pas avoir de djinn. Quel type de djinn est-ce ? Est-ce que vous arrivez à en maîtriser l’équipement ? Haha, vous voyez, moi aussi je vous assomme de questions, pardonnez-moi ! »

Elle lui sourit ensuite pur rendre un verre de limonade et continuer de manger son biscuit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

conquérant de donjon

۞ 1ère apparition : 03/06/2013

۞ Rukhs : 382

۞ Localisation : Québec

avatar
Alibaba Saluja
conquérant de donjon

MessageSujet: Re: Une rencontre foudroyante [PV Aamet]   Ven 4 Juil - 5:17

Cette conversation pour apprendre à nous connaître, cette demoiselle et moi étions plutôt intéressante : peu importe les intentions de notre bon maître, ce que nous décidions de faire de notre rencontre était pour le moins sympathique et surtout sans aucune arrières pensées, enfin, c’était plutôt clair de mon côté.

Âamet:
 

Il était vrai que nous serions plus à l’aise… mais je devais avouer que le vouvoiement qui nous séparait encore un peu était un peu « handicapant » comme elle le disait si bien. Je demandai alors, en frottant encre ma nuque :

-Je… je peux hum…. te tutoyer? Je veux dire… ça risquerait de nous rapprocher encore plus enfin… pas dans ce sens-là, je veux dire, seulement nous aider à parler avec plus d’aise! Et puis…

Je lui souris, en ajoutant :

-Tu peux me tutoyer aussi, ça va de soit.

Je ne croyais pas que cette femme avait l’intention de me draguer et de toute manière, ce n’était généralement pas les intentions des femmes à mon égard, je pouvais avoir l’esprit en paix là-dessus et notre conversation était chaste et surtout très intéressante étant donné que, comme je l’avais pressentie, la demoiselle n’était pas trop timide et acceptait de répondre à mes questions :

Âamet:
 

Une magicienne indépendante qui apprenait avec maître Sharrikan... j’avoue que c’était bien son genre d’élèves, finalement. Il n’aimait pas les personnes comme les autres qui suivaient les règles et tout… Il aimait mieux les gens comme les princes déchus qui se battait pour leur pays au chaud dans le palais d’un ami ou les magiciens qui lèvent le nez sur Magnostaldt. Je le reconnaissais bien.  J’étais quand même un peu déçu qu’elle ne connaisse rien sur Aladdin, mais en même temps, c’était peut-être mieux ainsi pour elle et… sa poitrine.

-Un point qui nous unit, je suis un prince de Balbadd qui fuit son pays et toi tu es une magicienne qui n’aime pas particulièrement Magnostalt.

Je ricanai et changeai de sujet, la blague était vraiment mauvaise. Je frottai encore ma nuque :

-Enfin… j’imagine qu’on ne peut pas connaitre tout le monde, mais sérieusement, tu devrais rencontrer Aladdin, c’est un Magi bien sympathique, je suis certain que vous auriez beaucoup plus de choses à parler ensemble que nous deux.

Venais-je vraiment de dévoiler à cette femme les origines de mon meilleur ami? Ah et puis, elle ne le connaissait pas, qu’est-ce que ça pouvait changer bien que je me demandais jusqu’à quel point le terme l’intriguerait. Sait-elle ce que c’est un Magi? Sans doute plus que moi encore. J’ajoutai, répondant enfin à ces questions :

-Oui, j’ai un Djiin de feu nommé Amon contenu dans le sceau de ma dague et je le maîtrise…

Je soupirai, baissant la tête.

-Que partiellement… Quand je l’utilise avec trop d’intensité, quand j’essaie d’utiliser mon équipement, je brûle tant de magoi que je pourrais manger un troupeau entier et dormir 2 jours entiers… Je… suis nul, je sais et ilmaître Sharrkan le sait aussi.

J’étais vraiment idiot ou quoi? Dire toutes mes faiblesses à ma future adversaire… je voulais vraiment perdre, moi? Enfin… Je relevai la tête, rebuvant un peu de limonade et mangeant un autre biscuit, ça me ferait taire un peu… Que dirait-elle en voyant à quel point je manquais de confiance en moi? Elle se dirait que le petit prince déchu de Balbadd était bien pathétique. Elle devait tellement être déçue...



Merci Hilel pour tous ces beaux graphs !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AMBASSADRICE

۞ 1ère apparition : 18/04/2013

۞ Rukhs : 520

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : CDD 3/6/1002 Sindoria

avatar
Âamet Loueseni
AMBASSADRICE

MessageSujet: Re: Une rencontre foudroyante [PV Aamet]   Ven 4 Juil - 20:53

Le vouvoiement d’Âamet était automatique, sauf peut-être pour des enfants ou des personnes plus jeunes qu’elles, mais bon vu qu’elle s’était adressée à Alibaba en tant que Prince il était normal qu’elle le vouvoie, chose qu’il avait d’ailleurs continuée, et maintenant il lui proposait de la tutoyer, c’était vrai qu’ils pourraient se sentir plus proches de cette manière, surtout qu’ils allaient sûrement devenir… amis ? Elle remarque d’ailleurs sa maladresse et ne put qu’en sourire. Elle n’allait pas le relever, mais c’était plutôt drôle. Il n’était pas du tout le même genre que Sharrkan.

« Oh oui, bien sûr, tutoyons nous, si je t’ai vouvoyé c’est parce que je m’adressais à toi en tant que Prince. Et puis peut-être que nous allons devenir partenaires d’entrainements par la suite ! Enfin… Je dis ça un peu trop tôt peut-être… »

Âamet eut un petit rire gené. Elle aussi elle s’emportait un peu, surtout lorsqu’elle était contente de se faire des amis. Oui elle considérait déjà Alibaba comme un ami…. C’était peut-être un peu rapide. Elle avait du mal a comprendre pourquoi cela les unissait, parce qu’ils fuyaient un pays ou ils pourraient être bien ? C’était sûrement quelque chose comme ça.

« Eh bien, c’est surtout que j’ai entendu quelques mauvaises rumeurs, et je préfère rester à Sindoria pour le moment. »

Alibaba avait l’air un peu gêné de ce qu’il avait dit, sans doute avait-il lui aussi… Pas vraiment compris ce qu’il disait, pour éviter qu’il ne se sente mal, la magienne lui sourit aussi. Il l’informa ensuite qu’Aladdin était en fait un Magi. Son visage s’en étonna, elle ne s’y attendait pas vraiment.

« Oh un Magi vraiment ? Il faudrait que je le rencontre en effet ! Et ne dis pas ça, je suis sûre qu’on a beaucoup de choses à se dire nous aussi ! »

Rencontrer un magicien de la création serait sûrement très intéressant et s’il se trouvait à Magnostadt, Âamet se devait d’y retourner, surtout pour passer du temps avec Sphintus ! Elle apprit ensuite qu’Alibaba possédait Amon, un djinn de feu. Le feu c’était un élément un peu effrayant non ? Enfin la foudre aussi d’un côté. Il lui avoua aussi les difficultés qu’il avait. Manipuler le magoi pour quelqu’un qui n’était pas magicien cela devait sans doute être difficile.

« Il n’y a pas de honte avoir voyons, je ne suis pas une très bonne magicienne pour le moment tu sais. Je suis sure que tu es loin d’être nul ! On verra bien en combat après ! Peut-être même que je pourrai t’y aider. On essaye quand on a fini nos limonades ? »

Âamet pris ensuite une gorgée de limonade avant d’entamer un deuxième biscuit.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

conquérant de donjon

۞ 1ère apparition : 03/06/2013

۞ Rukhs : 382

۞ Localisation : Québec

avatar
Alibaba Saluja
conquérant de donjon

MessageSujet: Re: Une rencontre foudroyante [PV Aamet]   Jeu 10 Juil - 17:33

Spoiler:
 

Malgré son petit ricanement nerveux qui me montrais qu’elle était encore un peu gênée -je ricanais aussi alors il n'y avait aucun problème à ça-, la magicienne de foudre paraissait de plus en plus à l’aise avec moi, acceptant même d’oublier mon « titre » au point de me tutoyer. J’avais un peu analysé le genre de personne qu’était Âamet et je crois que ce geste était un grand effort fourni par la demoiselle. Ce qui me fit sourire.  D’ailleurs, le fait qu’elle m’en racontait autant sur elle et ses choix me prouvait davantage que je pouvais lui faire confiance et que je pouvais continuer de me confier à elle… enfin… dans la limite du raisonnable on s’entend bien.

Âamet:
 

À quoi je lui répondis :

-Nous sommes peut-être plus différent que je le crois, je ne fuis pas par choix moi, mais par obligation… bien que je songe très fortement à me rétablir là-bas une fois je serais plus fort même si Sinbad et maître Sharrkan veulent m’en dissuader. Déjà, j’y suis retourné il y a quelque temps et j’ai pu voir que, malgré la souffrance de Balbadd, ma terre natale me manque en fait… surtout parce qu’ils souffrent… j’aimerais les aider et enfin… je ne sais pas pourquoi je te parle de tout ça. Je dois t'ennuyer.

Je soupirai. Et bien voilà, comme toujours, j’en avais trop dit, je devais me rattraper sinon que penserait cette femme d’un homme comme moi qui racontait à tout vent son passé et ses pensées? Comprendrait-elle que c’était parce que je la considérais mon amie et donc digne de confiance? Qui sait, je ne pouvais dire, en fait.

Âamet:
 

Cette demoiselle essayait tant bien que mal de me remonter le moral malgré mon manque d’estime… elle était vraiment adorable cette fille : j’étais content finalement que Sharrkan nous ait présenté un à l’autre, cette nouvelle amitié était très appréciée. Je relevai la tête de mon assiette lui souris de nouveau, tentant d’enlever de sur mon visage cet air d’enterrement, lui répondant :

-O… oui j’imagine qu’on a des choses à se raconter sinon maître Sharrkan ne nous aurait pas dit de se rencontrer, han et puis, la preuve, ça fait une heure qu’on discute et je trouve que notre discussion est très intéressante et que ta présence est appréciée.

Je fis une pause dans ma voix pour boire une nouvelle gorgée de limonade et prendre l'avant-dernier biscuit de l'assiette. Je laisserais le dernier pour la demoiselle, bien sûr! Je repris:

- Et oui je suis bien d’accord avec toi, finissons de boire notre limonade et de grignoter ces biscuits et allons nous entrainer! Ça sera ma première fois que je me bats contre une magicienne, je me demande ce que ça va donner, car Aladdin n’a jamais vraiment voulu m’affronter… et puis…

Je poussai l'assiette vers Âamet pour lu montrer que je lui offrais le dernier buiscuit puis, je parus un peu gêné, frottant l'arrière de ma nuque à nouveau, quand j'ajoutai :

-Excuse-moi d’avoir l’air si sérieux et triste, mon but n’est pas d’être pris en pitié surtout… mais bien qu’on partage un bon et fructueux moment ensemble et je crois avoir réussi jusqu’à présent. Enfin, pour l'agréable, pour le fructueux, on verra bien sur le terrain d'entrainement et puis... je ne crois pas avoir été trop pénible . Si?

Puis, tentant de paraître le plus gentil et le plus à l'aise possible, je levai mon verre et dit d’une voix claironnante :

-À notre nouvelle amitié, chère Âamet.



Merci Hilel pour tous ces beaux graphs !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AMBASSADRICE

۞ 1ère apparition : 18/04/2013

۞ Rukhs : 520

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : CDD 3/6/1002 Sindoria

avatar
Âamet Loueseni
AMBASSADRICE

MessageSujet: Re: Une rencontre foudroyante [PV Aamet]   Dim 13 Juil - 16:41

En ce qui concernait leur déménagement Âamet n’avait rien eu a dire puisqu’elle avait à peine l’âge de raison, 6 ans tout au plus, elle ne se souvenait de pas grand-chose. Quelques personnes, quelques richesses, quelques routes. Elle ne savait pas si elle avait quelconque attache à Balbadd, de la famille mais, ses parents ne l’avait jamais mentionnée. Elle n’était pas forcément attachée à cet endroit. Pour elle, son Roi c’était Sinbad, et bien que son pays natal restait Balbadd elle n’en savait pas grand-chose.

« Mais non tu ne m’ennuies pas, et c’est bon pour un prince de penser à son peuple, tu dois etre quelqu’un de gentil, une personne dans laquelle ils croient, alors en tant qu’ancienne habitante de Balbadd, tu as bien le droit de m’en parler ! Contente-toi de faire de ton mieux ! »

Âamet fit aussi un sourire pour qu’Alibaba ne se sente pas gêné. Cela faisait déjà si longtemps qu’ils discutaient ? Elle s’en étonna et buvait aussi sa limonade. Voyant qu’il lui laissait le dernier biscuit elle en sourit et le remerciait avant de le prendre et de le manger. C’était sérieux, cette discussion, mais il avait des manières et une façon d’être agréable.

« Oui ! Et puis je préfère me battre un peu de façon normale pour débuter alors tu auras l’occasion de t’y faire ! »

Il s’arrêtait soudainement de parler sans vraiment comprendre pourquoi, elle le regardait s’excuser sans comprendre non plus, légèrement étonnée. Elle n’allait pas le prendre en pitié, elle pensait juste qu’ils allaient pouvoir devenu amis. Oui c’était agréable.

« Alibaba, tu n’es absolument pas pénible ne t’en fais pas ! Ta compagnie me fait plaisir et m’est agréable. Alors oui, trinquons à notre nouvelle amitié ! »

Prenant son verre elle me leva et le fit légèrement tinter avec celui du prince et le finit.

« Je te laisse m’emmener jusqu’à l’endroit ou tu souhaites qu’on s’entraine ! »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une rencontre foudroyante [PV Aamet]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aile Foudroyante. || Guerrière du Clan du Tonnerre. || Pris.
» [Guide] Les Chimères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Océans  :: Sindoria :: Sindoria Centre :: Restaurant-
Sauter vers: