AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 183

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : En espionnage à Sindoria

avatar
Ahankh K. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Mer 18 Juin - 18:14

Ce Rp se passe 2 ou 3 semaines avant que Kiyo n'ait sa mission


Kiyo ft. Ayame-chan  

 "Tu n'aurais pas dû dire cela"  



« Hey, c’est bien sûr que ces guerres sont obligatoires ? Est-ce que le Prince Kouen ne pourrait pas juste laisser ces autres pays en paix ?
-          Tu… Aah chut tais-toi ! Abruti !   »

La jeune guerrière était en train de se promener presque joyeusement, levée de bonne humeur et de bonne heure, le soleil était déjà haut dans le ciel, il faisait bon vivre au palais. Ces yeux d’habitude si sérieux lorsqu’elle faisait sa ronde étaient là presque scintillants. Enfin du moins, c’est ce qu’ils étaient avant d’entendre ces deux phrases prononcées par un simple garde, soldat, ou quoi que ce soit du genre. Les oreilles attentives à la moindre prononciation du prénom de son Prince : Ren Kouen. Le premier qui avait parlé devait être nouveau ou bien être aveugle pour ne pas avoir vu la subordonnée de celui-ci passer devant eux. L’autre venait de lui couvrir la bouche, signe de l’erreur qu’il avait faite, se rendant bien compte de la situation.  

La jeune femme aux cheveux blancs s’avançait donc vers eux. Elle n’était pas connue pour être spécialement méchante, c’était une femme plutôt juste en fait, avec de bonnes valeurs, quelqu’un de confiance. Cependant sa susceptibilité sur n’importe quelle mauvaise parole prononcée contre les princes était-elle… relativement importante et connue des gardes du palais – ou de n’importe qui d’autre en fait – qui avait eu l’occasion de critiquer les agissements du premier prince, ou même des autres majestés. Mais surtout le premier prince. Elle lançait un regard noir au nouveau soldat.

« He du calme ! C’est juste une femme après tout ! »

L’autre à coté semblait légèrement paniqué, faisant signe à son comparse de se terre, de s’excuser. Il fallait croire qu’il ne fallait pas bon d’être une femme au palais. M’enfin soit. Si elle devait faire ses preuves face à des gens comme lui… Elle se contenterait de lui montrer que même une femme pourrait ne faire qu’une bouchée de lui. Elle le prit donc par le col, ne supportant pas ce genre d’insultes.

« Répète. Répète ce que tu as osé dire du Premier Prince devant moi. Et tu verras ce que « juste une femme » peut faire.   »

Oh oui elle était capable de faire une scène. Si les soldats ne sont pas d’accord avec les principes que défendent les haut placés, à quoi bon être dans l’armée, sérieusement ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 05/04/2014

۞ Rukhs : 66

avatar
Ayame
CONQUERANT DE DONJON

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Jeu 19 Juin - 10:16

RESPECT
Suite à quelques petits soucis le responsable chargé d'accueillir les nouvelles recrues dans l'armée demanda à la Fanalis de se charger de son dernier soldat le temps qu'il termine ce qu'il avait à faire et bien sûr, Ayame ne put refuser d'aider l'homme dans sa tâche, elle se dirigea donc au point de rendez-vous où elle devait faire la rencontre du jeune novice. Sur le chemin la jeune femme en profita pour saluer les quelque soldats qu'elle croissait. La conquérante était à ce jour de très bonne humeur et c'est le sourire aux lèvres qu'elle marchait dans le palais. A quelques pas du point de rendez-vous la Fanalis entendit quelques remarques déplacés au sujet du premier prince, elle se pressa d'aller voir mais fut rattrapée par la subordonnée même du prince Kouen, Kiyo, celle-ci, après avoir entendit de telles paroles sur l'empereur des flammes s'avança vers les deux soldats et lança un regard noir à celui qui avait eu l'audace d'en parler devant elle. Ayame n'avait aucun doute sur le fait qu'il s'agissait du nouveau venu car tout le monde au palais sait très bien de quoi est capable la fille de la famille Fûsoku.

Mais au lieu de se rattraper avec des excuses le soldat rassura son camarade lui disant qu'il ne s'agissait que d'une simple femme et qu'il n'y avait donc rien à craindre. La Fanalis soupira, une simple femme hein ? Elle avait presque envie de le laisser avec la jeune femme aux cheveux blancs mais elle avait décidé de s'en occuper à la place de son supérieur et tiendrait ses paroles. Elle s'avança donc vers les trois protagonistes sans pour autant perdre son sourire.

" Il faut avoir énormément d'audace pour parler du premier prince de la sorte, de plus dans le palais même de celui-ci et en présence de sa subordonnée la plus fidèle. On peut dire que vous ne manquez pas de cran. "

Elle salua par la suite le deuxième soldat qui fit de même en la voyant arriver et se retourna vers Kiyo en posant sa main sur son épaule.

" Bonjour Kiyo, je suis chargée de m'occuper de lui le temps que son supérieur arrive je te demanderais donc de le lâcher s'il te plaît. "

En attendant que sa camarade s'exécute Ayame fixa le nouveau soldat.

" Vous devriez vous méfier de " simples femmes " car dans ce palais les hommes ne sont pas les seuls à pouvoir entrer dans l'armée. "


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Dernière édition par Ayame le Sam 15 Nov - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 183

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : En espionnage à Sindoria

avatar
Ahankh K. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Jeu 19 Juin - 11:16


Kiyo ft. Ayame-chan

"Tu n'aurais pas dû dire cela"



Le respect était une valeur qui se perdait chez certains et cela, la guerrière ne pouvait pas l’accepter. Elle ne pouvait pas comprendre que l’on critique de cette manière un Prince que l’on se dévouait à servir. Autant ne pas le faire et aller faire une carrière dans la pêche tiens… Ou n’importe quelle métier qui n’était pas en rapport avec l’armée ou l’on pouvait mourir au combat pour les idéaux de ceux-ci. Kiyo avait été élevé dans le respect le plus profond de l’obéissance et de la discipline. Penser que ceux-ci pourraient mal faire les choses ne lui viendrait même pas à l’esprit. Elle entendit une voix derrière elle. Elle lui semblait familière et lorsqu’elle se tournait elle voyait là le visage d’Ayame, une fanalis au service du Prince Kouha.

« Oh, Ayame. » Kiyo tournait la tête, soulevant toujours le type qui en entendait la description d’Ayame perdait quelques couleurs. « Il faut surtout être terriblement stupide et manquer d’éducation. »

Oui c’était une critique adressée directement au soldat, qui avait l’air d’en être vexé. Si elle souhaitait continuer de le garder dans cette position, Ayame posait sa main sur son épaule, lui demandant de le lâcher, ce qu’elle finit par faire, le laissant tomber par terre. Oui elle s’était emportée, mais ils devaient avoir l’habitude à force. En tout cas s’il continuait elle ne donnait pas cher de sa peau. Surtout s’il était entendu par un des princes.

« Surtout lorsque ces femmes sont a des dizaines de grades du tiens. Que tu n’atteindras sûrement jamais. »

Oui, Kiyo pouvait s’avérer très froide lorsque l’on disait du mal sur Kouen. Si la vantardise n’était en rien une de ses valeurs elle ne se priait pas de l’utiliser face à des personnes qui parlaient plus fort qu’eux. Le deuxième soldat intimait à son ami de s’excuser immédiatement.

« Ok ! Ok ! Je suis désolé ! Je ne dirai plus de mal du Prince ! »

Kiyo soupira. Le comparse du jeune soldat lui semblait un peu rassuré après avoir entendu cela. La guerrière avait du mal à voir de la sincérité derrière ces paroles peu travaillées. De ce fait elle tourna la tête vers Ayame tout en lui disant.

« Si tu le permets, je souhaiterai rester ici, histoire d’observer. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 05/04/2014

۞ Rukhs : 66

avatar
Ayame
CONQUERANT DE DONJON

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Jeu 19 Juin - 12:03

TU N'AURAIS PAS DU DIRE ÇA  
Suite aux paroles de la Fanalis au sujet de la personne qu'il venait d'énerver le soldat semblait devenir de plus en plus pâle, il venait de se rendre compte de son erreur et il pouvait s'estimer heureux d'avoir croisé la route d'Ayame car dans le cas contraire il aurait été dans de beaux draps. Kiyo observa la jeune femme, soulevant toujours l'homme, elle en profita pour directement critiquer le soldat en parlant à sa camarade, disant qu'il fallait être terriblement stupide et manquer d'éducation pour agir ainsi. La conquérante à la chevelure de feu ne pouvait qu'être d'accord avec ça. À quoi bon servir l'armée si c'est pour critiquer la famille royale à qui on a prêter serment. Qu'on ne soit pas d'accord avec certaines choses pouvait éventuellement passer à condition de garder ça pour sois et d'accepter les décisions royales. Mais oser faire de tels propos alors qu'on se trouve au sein même du palais, et surtout quand on vient de faire son entrée dans l'armée, c'était intolérable.

" Je suis du même avis et tu le sais, par contre il va falloir faire quelque chose pour l'éducation de ce jeune homme. "

Elle regarda le soldat en question avec un grand sourire, finalement Kiyo le relâcha le faisant de cette façon tomber au sol, il semblait presque terrifié, pourtant il n'y avait pas de quoi car les deux jeunes femmes n'ont absolument rien fait si ce n'est quelques remarques toute à fait normales venant de personnes fidèles et loyales aux princes. La remarque de la subordonnée du premier prince amusa assez la Fanalis. Il était vrai que ces " simples femmes " avaient un grade bien plus élevé qui demander un niveau important et une grande confiance avec les princes de la famille Ren. La nouvelle recrue, suite à cela et avec la demande de son compagnon s'excusa mais ces paroles ne semblaient pas très sincères.
Kiyo se tourna vers Ayame, lui demandant si lui été possible de rester avec elle afin d'observer un peu. La conquérante lui sourit, signe d'accord, et puis cela ne pouvait que motiver l'homme qui était toujours un peu pâle. La Fanalis se rapprocha de lui et lui demanda de se relevait. Celui-ci obéît et se redressa, s'inclinant légèrement devant les jeunes femmes afin de faire part de ses excuses. La conquérante soupira et lui fit signe de se mettre droit.

" Puis-je savoir les motivations d'un homme qui désire servir la famille Ren tout en critiquant le comportement de celle-ci, j'ai du mal à comprendre. "

Son camarade, qui avait l'air un peu rassuré depuis peu, ravala sa salive et fixa son camarade en espérant que celui-ci avait une bonne explication, au final le soldat se contenta seulement de baisser la tête, réfléchissant à ses paroles. Il semblait mal à l'aise. La Fanalis le fixa dans les yeux.

" Réfléchis bien à ça si tu veux pouvoir intégrer l'armée. "

" Bien "

Au moins il semblait prendre conscience des choses c'était un début, le manque de respect est extrêmement mal vu au palais et c'était sans doute le gros souci de cet homme.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Dernière édition par Ayame le Sam 15 Nov - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 183

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : En espionnage à Sindoria

avatar
Ahankh K. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Jeu 19 Juin - 13:34


Kiyo ft. Ayame-chan  

 "Tu n'aurais pas dû dire cela"  



Kiyo se calmait doucement. Inutile de faire un drame pour cela. Enfin, si techniquement, selon ses convictions. Mais vu qu’Ayame était là pour s’occuper de lui, elle n’allait pas outrepasser des ordres ou demandes qui lui avaient été donnés, même si mis à part les princes eux-mêmes et autres nobles il n’y avait pas énormément de monde qui avaient un grade supérieur à Ayame ou a Kiyo. Ce qui pourrait paraître étrange pour ces hommes, d’ailleurs.

« Oh mais je le ferai avec plaisir. J’ai assez de discipline pour toute une troupe. »

Un peu gros mais ce n’était pas si faux que ça en fait. Avec ces regards noirs sur l’erreur la plus minime Kiyo pourrait dresser des soldats. Même si dresser n’était pas vraiment le bon mot, disons plutôt discipliner de façon stricte. Ayame elle s’interrogeait sur les motivations de l’homme à entrer dans l’armée. C’était une bonne question cependant il ne semblait pas vouloir ou pouvoir y répondre pour le moment. Parfois, pour certains il ne fallait pas vraiment de raison. Il répondait même a Ayame, s’inclinant légèrement. Ayant pris note de l’autorisation qu’Ayame lui avait donner pour rester ici, elle n’allait pas cependant se contenter d’observer. Enfin, elle demanderait d’abord son accord à la fanalis.

« Si tu le permets, Ayame, je vais m’enquérir d’une petite leçon sur la discipline. »

La famille Fûsoku était connue pour sa dextérité, sa loyauté, sa discipline et son respect, ses valeurs qui se transmettaient dans la famille depuis longtemps maintenant. Lorsqu’elle reçu l’accord de sa camarade elle commençait donc, parlant d’une manière assurée, sans pour autant parler trop fort pour ne pas gêner les autres dans leur travail ou pas assez fort pour que le tout soit compréhensible.

« Très bien. Dans ce cas, première leçon, les bases, retiens les bien. Premièrement ! Tu te trouves devant le palais de la famille Ren. Par simple respect, tu ne les critiques pas, tu ne médis pas sur eux. Même s’ils ne t’entendent pas, tu m’auras sur le dos et ce n’est pas une bonne chose pour toi, tu demanderas à tes camarades. Même si  m’avoir qui surveille ta façon de parler n’est pas une raison de le faire. C’est simplement que le respect est une valeur normale. Deuxièmement : lorsqu’un supérieur passe devant toi, même si tu penses qu’il ne te voit pas, tu inclines la tête, au minimum. Troisièmement, si un Prince ou Princesse passe devant toi tu cesses toute conversation, tu te mets droit, tu t’inclines devant lui et tu baisses les yeux. Tu ne lui adresses pas la parole à moins qu’il ne te le demande, ou sauf si tu es un tant soit peu proche de celui-ci. Si tu souhaites malgré cela leur parler, fais-toi respectueux, vouvoies les, ne les regarde pas dans les yeux, reste incliné si on ne te demande pas de te relever. Même s’ils le font, garde les yeux baissés. Appelle les par leur titre simplement. Suivit de leur prénom uniquement si tu as un grade assez élevé pour cela ou qu’ils te l’autorisent directement. Tu t’es engagé dans l’armée, ce qui signifie que tu t’engages aussi à leur être loyal et fidèle et à ne pas trahir l’Empire et leur volonté. »  

Voilà un beau discours sur le respect. Restait à voir ce que le monsieur – et Ayame – allaient en penser.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 05/04/2014

۞ Rukhs : 66

avatar
Ayame
CONQUERANT DE DONJON

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Lun 18 Aoû - 22:38

DISCIPLINE
La famille Fûsoku était vraiment impressionnante... Non, Kiyo était impressionnante. Sa fidélité à l'empire, et sa détermination à servir le premier prince faisaient d'elle l'une des plus grandes subordonnées de Kou. Ayame avait toujours appréciée ce côté de Kiyo, elle la comprenait, car elle était pareilles. Mais plutôt que de soutenir entièrement l'empire la Fanalis, elle, n'avait que le prince Kouha pour seul et unique maître.

Le discours que fit la jeune femme à la chevelure blanche, laissa Ayame avec un grand sourire sur le visage. Dans les paroles de Kiyo, plus qu'un simple discours de respect, c'était le cœur d'un véritable soldat qui parlait. Suite à cette remise en niveau le nouveau soldat resta un bon moment silencieux, bouche bée. Sans doute n'avait-il jamais entendu pareil discours, même venant de son supérieur. Son compagnon lui donna une tape de l'épaule, un sourire au visage.

" Aucun soldat ne reste insensible à de telles paroles. Reconnais tes torts et partons rejoindre les autres. "

Ayame regarda dans la direction d'où elle venait, elle sentait que leur supérieur avait terminé, ils pouvaient retourner dans leurs rangs, mais elle souhaitait d'abord entendre ce que le jeune homme allait dire à Kiyo. La Fanalis fit comprendre aux soldats d'un regard qu'ils pouvaient disposer après avoir dit ce qu'ils avaient à dire. Elle s'approcha ensuite de Kiyo, sourire au visage, posant une main sur l'épaule de la jeune femme.

" On reconnait bien là la subordonnée du premier prince. C'était remarquable Kiyo. "

On voyait rarement une personne si appliquée dans ce qu'elle faisait. Ayame savait qu'elle même ne faisait pas le poids niveau disciplinaire. Kiyo aurait pu engager les nouvelles recrues sans le moindre problème, elle savait parler aux soldats, et pour une femme, c'est là un honneur. Car peu de personne de la gente féminine rejoignent les rangs de l'armée impériale.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Dernière édition par Ayame le Sam 15 Nov - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 183

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : En espionnage à Sindoria

avatar
Ahankh K. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Mer 27 Aoû - 14:46


Kiyo ft. Ayame-chan

"Tu n'aurais pas dû dire cela"



Est-ce que la jeune femme s’était un peu trop emportée ? Elle s’emportait tout le temps de toute façon… Surtout avec ces espèces de gardes qui n’étaient que loyaux quand on les avait en face d’eux… Et encore ! Elle aurait bien aimé que Kouen débarque… Pour qu’il voit qu’il ne fallait pas faire de vague. Enfin il était possible qu’elle soit trop stricte mais bon… Les gardes avaient l’habitude non ? Ils la prendraient dans tous les cas.

« Je .. Je suis désolé… Je ne recommencerai plus. »

Visiblement le soldat avait compris, et son ami était prévenu aussi d’ailleurs. Ayame lui fit signe de s’en aller ensuite rejoindre son supérieur. Il était clair qu’il allait se souvenir de cette journée. Kiyo respirait donc tranquillement maintenant qu’il était parti et écoutait me compliment de Ayame. Ce qui fit un peu rougir la jeune femme.

« Ah-Ah bon ? Tu trouves? »

Elle avait de l’assurance évidemment mais avec ce genre de compliment, elle rougissait. Elle en était contente, de bien représenter les valeurs de Kouen. Elle lui sourit. Si le garde la voyait maintenant il croyait probablement qu’il s’agissait d’une autre personne et pas de la femme qui venait de lui faire une leçon de morale.

« As-tu quelque chose de prévu, Ayame ? Tu veux faire un tour de garde avec moi ? OU autre chose ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 05/04/2014

۞ Rukhs : 66

avatar
Ayame
CONQUERANT DE DONJON

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Lun 3 Nov - 21:25

FIN DE SERVICE
La subordonnée de l'empereur rougit suite au compliment qui venait de lui être fait par la Fanalis. Celle-ci ne put s'empêcher de laisser un petit rire sortir, non pas moqueur loin de là, mais voir cette jeune femme pleine d'assurance et de respect rougir au moindre petit compliment, cela ne lui donnait que plus de charme. Ayame sourit et posa sa main sur l'épaule de la demoiselle.

- Tu devrais savoir que je ne suis pas du genre à mentir, je suis même assez directe. Si je te dis que tu as étais remarquable c'est que je le pense sincérement. L'empereur peut être fier de t'avoir à ses côtés.

Elle fit un petit clin d'oeil à sa camarade et s'étira, levant le regard vers le ciel, maintenant que cette histoire de soldat était réglée, elle ne savait plus où se mettre. Kou était bien calme ces derniers temps, mis à part quelques petits soucis par ci et par là, il fallait peu de temps pour les régler. Et quand ce n'était pas l'armée c'était la famille impériale elle-même qui s'occupait de l'affaire.

Kiyo sourit à la guerrière à la chevelure écarlate, lui demandant si elle avait quelque chose de prévu et si elle était d'accord de passer un peu de temps en sa compagnie. Ayame sourit, Kiyo était une jeune femme pleine d'énergie, souriante et dont la compagnie était des plus agréable, et comme elle n'avait rien de prévu, il était improbable qu'elle refuse cette proposition.

- Effectivement je n'ai rien de prévu, alors rester avec toi ne me dérange absolument pas au contraire. Par contre je ne suis pas sûre de vouloir faire un tour de garde, et je pense que les deux que l'on vient de renvoyer s'en chargeront. Laissons leur le travail et profitons.

La Fanalis ferma les yeux un instant, reflechissant alors à une activité quelqonque, cela faisait un moment qu'elle n'avait pas fait de véritable pause. Elle ouvrit alors les yeux et fit un grand sourire.

- Hmm... Il y a t-il quelque chose que tu souhaiterais faire. Pour tout te dire un peu d'air frais ne nous ferait pas de mal à mon avis.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



Dernière édition par Ayame le Sam 15 Nov - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 183

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : En espionnage à Sindoria

avatar
Ahankh K. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Ven 7 Nov - 17:48

Oui les compliments venant de quelqu’un qu’elle estimait faisait rougir la cadette Fusoku. Ou encore diverses phrases parfois bien étranges de son Prince… d’une manière générale elle essayait de ne pas trop le montrer car elle estimait qu’il s’agissait d’un défaut et non d’une qualité que de faire paraître ces émotions. Enfin cela ne semblait pas gêner Ayame qui ne lui faisait même pas la remarque… Alors qu’elle venait de faire une leçon de morale aux gardes en plus ! Même si cela n’avait pas vraiment concerné les sentiments, elle aurait pu aussi la faire…

« Je te remercie Ayame, a me va droit au cœur. »

Elle en profitait pour lui demander si elle n’avait pas quelque chose de prévu… Histoire de s’amuser entre femme, de se tenir compagnie ou autre… Elle lui disait donc qu’elle n’avait ien de prévu, mais qu’elle ne souhaitait pas vraiment faire un tour de garde. Elle eut un sourire lorsqu’elle mentionnait les gardes. Ils avaient intérêt à être bons ! De base elle n’aurait peut-être pas réagit comme cela, mais Kiyo n’était pas une femme aussi rigide qu’on le disait, elle appréciait aussi s’amuser de temps à autres et là c’était un de ces moments… Elle proposait d’aller prendre l’air. Elle acquieça doucemlent avant de dire.

« Oui nous pouvons toujours faire ça ! Sorrtir un peu du palais. Et si quelque chose nous tente en chemin… nous n’auront qu’à y aller ? »

Elle sous entendait boire un verre quelque part – non pas d’alcool- ou encore aller dans l’eau, s’asseoir dans l’herbe… Des choses pour aider un peu à méditer ? Oh tiens c’était dommage elle ne pourrait pas coudre… Ca ferait bizarre de faire cela dehors…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 05/04/2014

۞ Rukhs : 66

avatar
Ayame
CONQUERANT DE DONJON

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Sam 15 Nov - 12:49

ESCAPADE
-  Oui nous pouvons toujours faire ça ! Sortir un peu du palais. Et si quelque chose nous tente en chemin... nous n'auront qu'à y aller ?

À l'entente de cette phrase la fanalis sourit à sa camarade avant de la prendre par le bras et de l'emmener vers l'extérieur en riant, sans répondre à la réponse de Kiyo, bien que celle-ci pouvait se douter de l'accord immédiat de la subordonnée du troisième prince. Si les soldats les voyaient ainsi, sans doute se demanderaient-ils s'ils avaient bien eu affaire aux mêmes personnes peu de temps avant. Ayame avait l'habitude de rester silencieuse, stricte et semblait même impassible. Mais en bonne compagnie, la conquérante savait profiter et changeait alors radicalement aux yeux des autres. Les deux femmes se dirigèrent alors hors du palais.

Le soleil brillait au-dessus de la ville, et le temps était idéal pour une petite sortie. La fanalis lâcha finalement le bras de la garde et s'étira, profitant de la chaleur du soleil réchauffant son corps trop habitué à rester à l'ombre des couloirs du palais impérial. Cela fait elle aperçut un petit bar au coin d'une rue puis lança un regard à Kiyo.

- Que dirais-tu d'aller boire un verre ? Il paraît également qu'ils font des cakes délicieux.

Comme tout le monde, Ayame à une partie de sa personnalité assez cachée et que l'on ne soupçonnerait même pas chez elle, la gourmandise. Car oui, la fanalis est extrêmement gourmande et également très bonne cuisinière. Il n'y avait pas que la guerrière mais aussi une jeune femme pleine de vie cachée derrière une armure et un regard froid.]



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 183

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : En espionnage à Sindoria

avatar
Ahankh K. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Ven 5 Déc - 19:07

L’idée de sortir quelque part sans trop savoir comment avait donc été acceptée à l’unanimité… Bon elles n’étaient que deux mais voilà ! Elle était presque surprise lorsqu’elle sentait Ayame lui prendre le bras pour l’emmener à l’extérieur… C’était sympathique cependant ! Elle était contente, elle s’en ferait peut-être une amie, d’ailleurs, elle n’en avait pas vraiment, alors cela serait toujours agréable de connaître quelqu’un… mieux qu’un simple soldat avec qui on papotait parfois. La subordonnée n’accordait que peu de temps à ses loisirs personnels, sauf une fois la nuit venue, alors sortir en journée lui faisait étrange, mais c’était peut-être bien une bonne habitude à prendre !

Elles finissaient donc par sortir du palais. On leur balançait quelques regards surpris, avec le sourire qu’elle avait sur le visage, on ne devait pas bien la reconnaître, mais bon, c’était légitime vu l’impressionnant sérieux dont elle faisait preuve dans le palais et aux cotés des princes. Ayame lui proposait de prendre un verre.

« Oui volontiers ! Oh des cakes ? J’ai bien faim tout d’un coup ! »

Elle aussi changeait radicalement une fois les portes passées. Il était utile de préciser que les deux jeunes femmes étaient toujours dans des tenues… dignes des guerriers de l’Empire Kou. Kiyo sortait assez rarement en ville alors on ne la connaissait pas vraiment, sauf plus loin, là ou sa famille logeait, elle était connue de partout comme la fierté de la famille Fusoku.

C’était donc accompagnée d’Ayane qu’elle se rendait au bar, s’asseyant tranquillement, préférant poser sa relique à coté d’elle, car vu qu’elle trônait à ses hanches… il était difficile de s’asseoir correctement. On vint leur demander ce qu’elles souhaitaient. Hum… Elle allait commencer par quelque chose sans alcool et demandait une simple boisson sucrée.

« < Et toi Ayame ? »

HRP : est-ce que des mecs les aborde parce qu’elles ont l’air de filles fortes elles sont jolies et bien foutues ! ça serait sympa si on es embetait aussi haha. Sadisme *mur* désolée du temps. Partiels :/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 05/04/2014

۞ Rukhs : 66

avatar
Ayame
CONQUERANT DE DONJON

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Lun 29 Déc - 11:17

RESPECT
Suite à la proposition de la Fanalis, Kiyo sourit, acceptant l'offre avec plaisir. Dans ces moments-là, Ayame venait presque à se surprendre elle-même, elle qui d'habitude ne parlait presque jamais, Kiyo semblait être la seule avec qui la conquérante souhaitait passer du temps. Sa compagnie était chaleureuse et appréciée, peut-être même qu'elles pourraient devenir amie, chose que la guerrière à la chevelure de feu n'avait pas connu depuis longtemps. A cette simple pensée elle passa sa main sur son oeil de verre, cicatrice du passé douloureux qu'elle a connu, souvenir des derniers amis, sans doute morts, qu'elle avait pu avoir.

Soupirant, ne voulant pas repenser à pareils événements, Ayame reprit son sourire tantôt perdu pour inviter sa camarade à prendre un verre. Ainsi, les deux jeunes femmes prirent place face au bar, retirant leurs armes fortes encombrantes. La blanche demanda une boisson sucrée.

-Et toi Ayame ?

La Fanalis sourit et commanda une boisson chaude ainsi qu'un assortiment de cakes, lançant un petit regard à Kiyo.

- Je vais rester sur quelque chose de simple moi aussi.

Une fois servit, la jeune femme trempa ses lèvres dans la boisson, le sourire aux lèvres.

- C'est agréable de sortir pour changer tu ne trouves pas ? Et pourtant je n'aime pas m'éloigner des princes, surtout du prince Kouha, il agit parfois comme un enfant qu'on doit constamment surveiller.

Elle sourit de nouveau, amusée par ses simples paroles, jusqu'à ce qu'une voix qui lui était inconnu retentit.

- Salut mes mignonnes, vous êtes seules ? On peux vous tenir compagnie si vous le souhaitez !

Plusieurs rires accompagnèrent la voix de l'homme. Ayame plaça quelques une des ses mèches écarlates derrière son oreille et planta son regard de feu dans celui du leader du groupe qui avait l'allure du parfait voyou. Elle croisa ses jambes et soupira.

- Désolée mais je ne suis pas intéressée. D'ailleurs je vous conseille de revoir votre accoutrement si vous voulez plaire.

Elle avait dit ça de manière calme, voir presque trop sereine. Mais s'ils insisteraient ils comprendraient vite pourquoi on la fuyait étant jeune. Car même si le troisième prince à su la contrôler elle n'en a pas perdu sa force.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 183

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : En espionnage à Sindoria

avatar
Ahankh K. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Lun 29 Déc - 14:40

Une fois que les armes furent posées, Kiyo s’asseyait beaucoup plus confortablement sur la chaise, au bar. C’était… La première fois qu’elle sortait boire un verre avec quelqu’un… ? Mais pas question de prendre de l’alcool ! C’était un verre chaste. Et puis elle devait reprendre le service après… Oui les deux jeunes femmes s’accordaient une pause, pas très réglementaire mais méritée ! Une fois qu’elle eut commandé une petite boisson sucrée, elle demandait à Ayame ce qu’elle voulait et celle-ci demandait une boisson chaude avec quelques gâteaux.

« Pas de problème ! et puis… mieux vaut éviter l’alcool. »

Kiyo n’était aucunement une buveuse émérite, mais elle ne le tenait pas. Elle n’avait pas l’habitude de boire non plus… en général elle évitait le plus possible, on sait jamais ce qu’il pouvait se passer, une attaque, un ordre de mission soudain… Hum c’était peut-être une faiblesse… Mais elle considérait sa motivation comme une force…

« Tu n’es pas la seule… Bien que Kouen-sama n’agit pas de la même manière, je ne peux m’empêcher de m’inquiéter… »

Elle buvait un peu de sa boisson avant d’hausser un sourcil en voyant les… hommes peu courtois les aborder. Oh elle ne faisait pas parti de la noblesse ni rien, juste d’une famille de guerriers alors elle pardonnait les gens de leurs maladresses, mais… il ne fallait pas pousser trop loin. Elle détestait se faire aborder, elle n’avait aucun égo à amplifier, son mérite au travail lui suffisait déjà. Ladite « mignonne » donc se retourna simplement et sourit en entendant la phrase d’Ayame puis dit à son tour.

« Je ne suis pas intéressée non plus, et vous n’intéresserez pas grand monde de cette manière… »

- Allez ! On vous demande pas grand-chose ! Juste un petit verre héhé ! Vous vous prenez pour des hommes avec ces armes, alors on a bien le droit de vous inviter à boire quelque chose.. comme un homme !

Disait un deuxième tout en essayant de soulever l’arme de Kiyo… Celle-ci vu son regard changé d’amusé, blasé, à plutôt… meurtrier avant de lui écraser sa main avec son pied.

« Touche pas Asmodé. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 05/04/2014

۞ Rukhs : 66

avatar
Ayame
CONQUERANT DE DONJON

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Ven 13 Mar - 23:13

PARDON
- Allez ! On vous demande pas grand-chose ! Juste un petit verre héhé ! Vous vous prenez pour des hommes avec ces armes, alors on a bien le droit de vous inviter à boire quelque chose.. comme un homme !

Lorsque Ayame entendit cette phrase, elle manqua de s'étouffer, ils pensaient qu'elles se prenaient pour des hommes ? Depuis quand les femmes ne pouvaient-elles pas se battre ? Alors que l'un des hommes eut le malheur de toucher à l'arme de Kiyo, au prix de se faire écraser la main, un autre s'approcha de la fanalis, il sentait l'alcool à des kilomètres.

- Ne me dites pas que vous allez refuser ? Allez quoi, une petite pause de temps à autre ne fait pas de mal. Je suis sûre que tu voudrais te détendre ma jolie.

La conquérante fit accidentellement craquer son verre, c'est qu'il commençait à se faire insistant. Elle se contenta de soupirer, ne voulant pas se montrer violente dans un lieu publique, mais lorsque que celui-ci lui attrapa la main, elle le mit tout simplement à terre d'un simple mouvement de bras, son sourire faisant alors place à une expression froide.

- Tu as sans doute raison, je devrais peut-être me détendre. Mais entre nous tu ne serais qu'une perte de temps, je joue peut-être à "l'homme" comme tu dis, mais surveilles tes paroles.

Sous le coup de la douleur, l'homme l'insulta alors qu'un deuxième s'apprêta à la frapper de dos.

- Espèce de garce !

Ayame relâcha le bras du premier qui risquait de ne plus pouvoir l'utiliser pendant un moment et prit le deuxième par le col, souriant de manière peu rassurante.

- Aurais-tu l'amabilité de répéter ? Je suis un peu sourde oreille et je ne crois pas avoir bien compris.

Tout en disant ses mots la fanalis sortit délicatement une lame de sa ceinture et la fit tourner face au voyou.

- Si je m'occupais de ton cas aurais-tu un cri d'homme ou de femme. Je serais curieuse d'avoir la réponse pas toi ?

Elle ne termina pas sa phrase qu'elle le mit KO d'un coup bien placé et sans modération, le tout sous les regards absolument choqués des personnes présentent dans le bar. Ayame replaça ses cheveux derrière son oreille puis se rendant compte de sa violence, soupira et regarda sa camarade, se frottant le crâne.

- Je leur avaient dit d'aller voir ailleurs.... Quel dommage j'ai cassé mon verre avant de l'avoir terminé...


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 183

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : En espionnage à Sindoria

avatar
Ahankh K. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Mer 18 Mar - 0:37

Si boire comme un homme signifiait se bourrer la gueule  « comme un homme » alors Kiyo ne voulait pas être un homme. Déjà qu'elle tombait quasiment pompette après le troisième verre… non merci. Enfin il était faux de dire que Kiyo n'avait jamais espéré être un homme, petite elle avait toujours espéré naître comme ça, car cela aurait apporté plus de fierté à sa famille, elle s'en était même coupée les cheveux et s'était fait passé pour tel. Depuis lors son frère s'occupait à la rendre un peu plus féminine et lui disait qu'elle l'avait toujours dépassé donc qu'il n'y avait pas de raison de se sentir honteuse d’être femme, elle n'avait qu'à en être fière.

A présent sa physionomie s'était bien trop développée pour prétendre être ce qu'elle n'était pas et de toute façon elle n'en avait plus envie. Pourquoi parler de cela ? Car ce qu'avait dit ce type lui faisait penser à ce moment de sa vie pendant quelques instants, pas beaucoup cependant.  

Kiyo eut un sourire en coin lorsqu'elle entendait le verre cassé qu'Ayame tenait entre ses doigts. C'était eux qui les empechait de se détendre correctement, ainsi elle ne pouvait s'empecher de marmonner froidement…

«  On se détendrait plus sans vous …  »

Pour ensuite le laisser à Ayame qui savait sûrement quoi faire d'un débile pareil. Kiyo elle gardait son pied sur la main et il la traitait de tous les noms avant de l'enlever, delui chourrer la main et de le regarder droit dansl es yeux tout en disant d'une voix sombre.

«  Tu peux dire presque tout ce que tu veux, presque… Mais… ne t'avises plus jamais de toucher mon arme.  »

Kiyo ne voulait pas faire trop de grabuge dans le bar. Cela dit le barman qui en avait marre du bruit des eux types bourrés avaient commencé à leur gueuler dessus.

«  Dégagez d'ici vous ! Vous emmerdez la clientèle à telle point que ce sont des filles qui vous foutent dehors ! Désolée mesdames…  »

Oui bon c'était une réflexion assez machiste mais c'était déjà plus sympa.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 05/04/2014

۞ Rukhs : 66

avatar
Ayame
CONQUERANT DE DONJON

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Jeu 14 Mai - 12:26

PARDON

A croire que ces hommes n'avaient jamais eu affaire à une fanalis. Elle les avaient pourtant mis en garde mais ils se croyaient plus forts qu'elle et que sa camarade. Grosse erreur de leur part. Une fois que la guerrière termina de s'occuper de l'un d'entre eux, son regard se porta vers Kiyo qui semblait fortement agacée par le comportement de ces imbéciles. Compréhensible. La subordonnée du premier prince reçut de nombreuses insultes, mais celles-ci ne semblaient pas la toucher plus que ça. Néamoins entendre cette brute se plaindre énerva Ayame qui lui lança dès lors un regard noir, l'incitant à se taire s'il ne voulait pas finir comme son collègue.

Mais le barman finit par céder avant elle, n'en pouvant plus du grabuge présent dans son édifice. Il se mit à hurler au groupe de dégager et s'excusa face aux deux jeunes femmes. La fanalis se releva et s'approcha de ceux qui restaient avant de les prendre par le col en les regardant froidement.

- Vous avez entendu les ordres n'est-ce pas ? Alors faites-moi le plaisir de quitter ce bâtiment sur le champs. Autrement la clientèle n'apprecira pas et je serais obligée de faire un rapport à mon prince. Ce serait embêtant pour vous non ?

Puis, sans attendre une réponse de leur part, elle les porta comme des sacs de patates et les déposa à l'extérieur avant de se retourner vers sa camarade.

- Je te laisses le dernier gêneur Kiyo.

Puis elle soupira et s'assit de nouveau face au bar comme si de rien n'était, demandant une boisson par la même occasion. Elle leva alors les yeux et croisa les jambes.

- Certains auraient bien besoin d'apprendre la politesse.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SUBORDONNÉ DE KOUEN

۞ 1ère apparition : 20/04/2014

۞ Rukhs : 183

۞ Rukh rose : Célibataire (Kouenmania)

۞ Localisation : En espionnage à Sindoria

avatar
Ahankh K. Fûsoku
SUBORDONNÉ DE KOUEN

MessageSujet: Re: "Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}    Jeu 14 Mai - 16:47

Le barman avait enfin décidé d'ouvrir sa bouche,pas qu'il ne lui paraissait pas sympathique, mais dans un établissement au premier indiscipliné on devait y mettre de l'ordre et pas attendre que les clients, surtout des clientes, fasse le sale boulot. Enfin cela avait le mérité d'au moins amuser, bien que d'énerver légèrement notre petite blanche. Se faire respecter de certains hommes était néanmoins quelque chose d'amusant… Elle s'amusait à regarder Ayame qui menaçait un peu l'homme saoule tout en les prenant par le col, parlant même d'un rapport à Kouha avant de les déposer à l'extérieur, montrant au passage sa force. Kiyo en rigolait même :

«  Bien joué  »

C'était juste deux hommes bourrés, mais bravo quand même, il y avait encore celui qui restait d'ailleurs, qui n'avait toujours pas réussi à dégager sa main de la simple emprise de Kiyo. Elle hocha la tête lorsqu'Ayame lui signifiait qu'elle le lui laissait. Avec grand plaisir ! Et un plaisir non caché ! Elle choppa donc le dernier par l'arrière du col, le trainant sans aucune difficulté, dehors avec ses comparses.

«  Allez cuver autre part !  »

Elle soupirait finalement, la légère montée d'adrénaline redescendait et elle regardait les tables et se redirigeait vers Ayame, commandant aussi quelque chose d'autre, une simple limonade bien fraîche hochant la tête a la remarque d'Ayame.

«  Je crois que c'est plus que de la politesse à apprendre pour eux.  » Elle regardait d'ailleurs le barman avant de dire presque sévèrement «  Vous auriez dû les renvoyer dès que vous aviez vu qu'ils posaient problème, ça ne donne pas une très bonne image, sinon.  » L'image sévère était contre balancée par la vision de Kiyo qui mangeait doucement quelques gâteaux qu'elles avaient commandés toute à l'heure.

«  Tu aurais vraiment fait un rapport à Kouha-sama ?  »

Simple question de curiosité, tout en buvant sa limonade.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Tu n'aurais pas dû dire cela" {Aya-chan&Kiyo-chan}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» j'aurais voulu vous dire à très bientôt mais je vous dirais juste au revoir mes amis ♥
» J'aurais pu te dire quel effet ça fait (pv Ginny)
» SCARSIN → I don't trust words I trust actions.
» [Guy Kédia] Interviews de joueurs
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Terres fermes  :: Continent central - Est - Empire Kou :: Rakushou :: Palais Impérial-
Sauter vers: