AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 24/02/2018

۞ Rukhs : 19

avatar
Tomoe
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]   Lun 27 Aoû - 15:59

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver
Un territoire enneigé, parfait d’arbre mort attendant leur renaissance et de petits animaux attendant d’hiberner, s’ils hibernaient. On pouvait aussi facilement remarquer les nombreuses traces de pas dans la neige. La guerrière courrait, un enfant brûlé dans les mains, un petit. Les flammes avaient attaqué un village, en pleine hiver oui. C’était étrange… Pourtant c’était bien vrai.

Enfin Tomoe n’avait pas vraiment le temps de penser à ça, elle courrait de toute ses forces. Sa hallebarde dans une main, un enfant dans l’autre. C’était rude et fatiguant, la neige la ralentissait tellement mais l’enfant souffrait, elle ne pouvait pas s’arrêter, il fallait quelqu’un pour le soigner. Elle n’espérait seulement que le jeune garçon n’aurait aucune séquelle de ses brûlures… Ne pensant même pas à elle, poussant ses muscles à toujours continuer, le gamin devait survivre.

A vrai dire le feu n’avait tuer personne au village, seulement des légers blessés si on ne comptait pas cet enfant, et Tomoe qui avait dû traverser une fenêtre se blessant le bras au passage. Mais là-bas, ni le bandit qui l’avait aidé ni les villageois n’avaient de compétences en médecine. La guerrière avait décidé de le prendre avec elle et de trouver de l’aide dans les environs le plus vites possibles, mais les plaines de Kou étaient plus grandes qu’elle ne l’avait jamais pensé, elle qui voyageait beaucoup pourtant. En tout cas pour le moment courir était sa seule option, elle ne voulait pas voir l’enfant mourir pour si peu. Elle courra encore une bonne demi-heure, mais après ça elle n’en pouvait plus.

La brune s’écroula au sol, en hyperventilation. Ses jambes ne voulaient plus répondre, trop d’effort. Que faire ? Il n’y avait rien ici, juste la neige, les arbres morts et des moutons… des moutons ? Un berger se trouvait ici alors…


Tomoe trouva alors la force de se relever, repérant alors la caravane dudit berger. Elle marcha lentement et difficilement jusqu’à la caravane, arrivé à sa hauteur elle trébucha et se plaqua contre la roue de cette dernière. Quelqu’un apparue alors devant elle, Tomoe releva son regard.

- Il est… blessé, fit-elle, essoufflée.

@Zestry



Dernière édition par Tomoe le Jeu 20 Sep - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 15/08/2018

۞ Rukhs : 8

avatar
Mohana Shanti
MAGICIEN VIOLET

MessageSujet: Re: Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]   Sam 8 Sep - 12:38

Poor childrenMohana & TomoeLe nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver...



Avec légèreté, des flocons de neige tombaient du ciel et venaient recouvrir les plaines de l'empire Kou d'un épais manteau blanc, s'étendant jusqu'à perte de vue. Les arbres étaient dénudés de leur feuillage et il fallait creuser dans le sol froid pour trouver quelques brins d'herbe. Comme chaque hiver, Mère Nature s'était endormie silencieusement, laissant place à des paysages doux, lumineux et d'une blancheur sans pareil. Cependant, la beauté des lieux entravait grandement les voyageurs, rendant leur traversé longue et délicate.

Bien entendu, Mohana n'en faisait guère l'exception. Le voyage était encore loin d'être terminé... Devant voir un noble client pour renouveler son traitement annuel, le mage avait déjà deux jours de retard. Malgré cela, il ne s'épargnait pas quelques pauses.

Assis au bord de sa charrette de transport, qui lui faisait office de lieu de repos lors de ses déplacements, et vêtu de son long manteau en laine qu'il chérissait tant, le noiraud veillait sur son petit troupeau, attentif à leurs moindres déplacements.

Les deux moutons adultes flânaient paisiblement, profitant de cette halte pour se reposer les gambettes, tandis que le plus jeune gambadait avec énergie, se roulant dans la neige et sautant sur plusieurs mètres. Équipés de leur épaisse laine, les animaux ne craignaient guère le froid.

La plaine était silencieuse et aucune habitation n'apparaissaient à l'horizon. Cette route n'était pas très fréquentée lors de la saison froide, Mohana ne risquait pas de faire de mauvaises rencontres en chemin.

Normalement.

Autant dire qu'il fut assez surpris d'entendre la neige craqueler sous le poids de quelques pas non loin de lui. Des pas qui se rapprochaient doucement, mais sûrement de sa caravane. Le mage se leva et s'aperçut qu'une jeune femme, exténuée et blessée, venait à sa rencontre. Dans ses bras se tenait un enfant haut comme trois pommes, brûlé de parts et d'autres. Les plaies d'ors et déjà infectées n'étaient pas belles à voir...

Ne se posant guère de question, Mohana tendit les bras pour récupérer l'enfant.

- Je vais m'occuper de lui. Entrez.

Il emmena le petit à l'intérieur de sa caravane de fortune et vint le poser sur son lit de paille, à l'abri de la neige.

L'urgence de la situation ne lui laissant guère le choix, Mohana allait devoir recourir, en grand partie, à sa magie de soin.

Accompagné de ruhks blancs, le noiraud parvint assez rapidement à maîtriser l'infection et à nettoyer les plaies teintées d'un rouge vif. Une peau délicate et fragile vint se tisser par dessus les brûlures traitées, laissant tout de même de vilaine marques partout sur le corps de l'enfant. Ces cicatrices allaient le suivre toute sa vie... Mais au moins, il allait survivre.

Les cas de brûlures graves n'étaient pas étrangers à Mohana et ce petit homme n'allait, malheureusement, pas être son dernier cas. Les soins impératifs n'avaient pris qu'une heure. L'enfant devait encore souffrir, bien qu'inconscient, mais il était sauvé. Le noiraud comptait lui concocter une crème apaisante. En attendant que le remède ne soit fait, un sort assez simple jouer un rôle anesthésiant.

S'essuyant le front d'un léger coup de manche, le mage de vie se tourna vers la jeune dame. Il lui avait proposé ultérieurement de s'asseoir avant de se consacrer entièrement au petit garçon. Pendant une heure, il s'était vu contraint d'oublier son existence... Il était grand temps de vérifier ses blessures.

- L'enfant est sauf. Il a encore besoin de quelques soins et de beaucoup de repos, se penchant légèrement vers elle, il tendit la main vers l'inconnue. Je vais m'occuper de vous aussi. Puis-je voir votre bras ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver[Ft. Mohana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: 
Les terres fermes
 :: Continent central - Est - Empire Kou :: Forêts et prairies
-
Sauter vers: