AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

SUBORDONNÉ DE KOUMEI

۞ 1ère apparition : 17/07/2013

۞ Rukhs : 524

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Bloquée dans l'empire Kou avec un Koumei psychopate!

avatar
Famita Karan
SUBORDONNÉ DE KOUMEI

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Ven 7 Sep - 23:22

Il était incroyable de tomber d'aussi haut et de s'en sortir indemne. Je devais m'en réjouir et ne pas perdre de temps à savoir pourquoi mais les mauvaises habitudes avaient la vie dure. C'était peut-être dû au pouvoir d'Avnas, qui ne nous avait par épargné par bonté d'âme mais parce qu'il était ridicule de mourir d'une chute... En même temps, je ne savais pas comment fonctionnait un donjon. Ni de quelle manière avaient péri tous ceux qui s'y étaient rendus... S'ils avaient vraiment péri. Allons bon ! Je devais arrêter de me démoraliser toute seule en pensant à ça ! La priorité était de sortir d'ici. En évitant de se battre contre les golems, si possible. Après tout, malgré ce que leur apparence pouvait laisser croire, ils n'étaient peut-être pas nos ennemis. Mais je n'allais pas non plus leur foncer dedans pour en avoir le cœur net.

Je retins un soupir de soulagement en entendant qu'Aadÿll allait bien et lui confirmais qu'il n'était pas le seul. Toujours en murmurant. Les autres n'avaient rien répondu (malpolis !) mais je partais du principe qu'ils n'avaient rien. Je n'avais pas trop envie d'envisager une autre option.

J'avançais en évitant de faire trop de bruit tout en grattant le sol, à quatre pattes. Je doutais fortement de l'utilité de cette action mais c'était en désespoir de cause que je cherchais des indices dans les endroits les plus insolites. Puis il n'était plus question de se soucier de la propreté !

En revanche, qu'importe sur quoi je pouvais tomber, je ne voyais rien avec cette obscurité. Heureusement le mage arriva (encore !) à ma rescousse et créa des petites boules de feu, rendant l'endroit plus visible. Par contre vu la position dans laquelle je me trouvais, une partie de moi regrettait de ne pas être restée dans le noir. Mon optimisme à toute épreuve faisait partie de mon charme.

Je m'étais un peu approchée d'un golem derrière lequel je croyais voir des lettres. Je ne m'étais pas trompée ! Mais une grimace vint vite remplacer mon sourire rassuré. J'aurais dû me douter que tout ce que serait en toran mais ces privilèges accordés aux gens cultivés était dégueulasse ! Je pris sur moi et continuais de chercher une éventuelle sortie en regardant le sol. Ce n'était même pas sûr qu'Aadÿll parvienne à mieux comprendre ces écrits que moi. Une bonne partie des phrases se trouvaient derrière la créature.

Mieux valait se concentrer sur ce qu'on pouvait faire dans l'immédiat.

Ce qui se trouvait sous cette terre ne m'inspirais pas plus confiance. Je préférais éviter de toucher à ces insectes si je le pouvais. Même si on parvenait à atteindre le niveau inférieur, rien ne disait que nous n'allions pas regretter la présence des golems. Qui étaient totalement inoffensifs pour l'instant... Je levais les yeux vers l'heliohapt comme s'il était censé lire dans mes pensées. Le reste du texte nous aiderait peut-être à comprendre qui on devait affronter en premier ? Les cailloux bourrins ou les scarabées vicieux.

Mais en entendant un grognement, je réalisais qu'on ne nous laissait pas vraiment le choix (comment pouvais-je continuer d'espérer cela dans un donjon ?).

Le golem qui nous intéressait le plus était en train de se réveiller. Je me redressais rapidement, redoutant le pire, prête à utiliser mes dagues... Qui ne risquaient pas d'être très utiles contre un bonhomme aussi gros. Et comme je ne possédais qu'une lance, je ne voulais pas prendre le risque de la briser. La fuite était la meilleure option... Sauf que je ne ressentis pas le besoin de m'échapper. Je n'avais pas l'intention de mourir écrasée mais le golem ne dégageait aucune animosité. Par prudence, je me tenais éloignée de lui. Et je préférais qu'Aadÿll en fasse de même. Si la créature ne cherchait pas à le tuer, le câlin qu'il s'apprêtait à lui faire aurait raison du mage.



« Ne restez pas là ! »


J'avais du mal à cacher mon inquiétude. Ne voyant aucun autre golem se lever et ne trouvant toujours pas d'échappatoire (en omettant le sol rempli d'insectes), j'essayais de voir si ce monstre était assez lent pour que l'on ait le temps de voir le texte.

Tout ce que j'arrivais à distinguer sur le coup était l'eau qui se trouvait sur son estomac. A quoi pouvait-elle bien servir ?

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Arigato démon du thé ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 28/10/2015

۞ Rukhs : 193

۞ Rukh rose : Célibataire (et en recherche)

۞ Localisation : 14/07 Qishan

avatar
Aadÿll Salem Naaman
MAGE

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Lun 10 Sep - 14:30

 

   
Aadyll ne s'attendait pas à ce qu'un se réveille, après tout ils n'avaient vraiment pas fait de bruit mais, c'était encore plus surprenant de voir qu'il n'y en avait qu'un seul. Et c'était une bonne nouvelle non ? Celui-ci semblait se diriger vers lui et… Aadyll ne savait pas pourquoi. En soit il n'avait pas l'air méchant mais il ne voulait rien risquer et fit quelques pas en arrière avant de dire doucement…

«  Euh… Bonjour… ?  » Avec un sourire. Sait-on jamais, peut-être sera t-il doué de parole comme pour les végétaux….

Il fit aussi attention de ne pas marcher sur les bestioles qui étaient parterre et de ne pas les laisser monter sur lui. Il ne savait pas si leur piqûre était dangereuse mais vu qu'il se trouvait actuellement dans un donjon… c'était peut-être le cas alors à nouveau, il n'allait pas prendre de risque inutile…

Ses yeux allaient aussi vers les types qui s'étaient regroupés et se reculaient comme ils pouvaient sans toucher les êtres de roches, puis vers Famita qui leur disait de ne pas rester là. Le problème était que pour l'instant ils n'avaient aucun endroit où aller… Aadyll tourna les yeux vers le mur, faisant un pas sur le côté pour lire l'inscription. Il pourrait utiliser son sceptre mais il ne pourrait être le seul en sûreté. S'ils n'avaient été que deux, cela aurait été possible mais… le mage ne serait jamais allé dans ce lieu tout seul, c'était une certitude….

۞ • ۞ • ۞ • ۞



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MAÎTRE DES RUKHS

۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 301

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Mer 19 Sep - 23:45

Tout le monde s'est éloigné du monstre.

Celui-ci s'arrête, intrigué, en poussant un étrange grognement, semblable à un ronronnement. Il n'a aucune réaction face à la tentative de communication de Aadÿll mais n'a pas l'air très content en le voyant prendre ses distances. Le golem commence à pousser des espèces de rugissements en frappant ses grosses mains contre le sol, vous faisant voltiger au passage. Des gouttes d'eau tombent dans son hexagone déjà bien rempli. La créature a bien du mal à contrôler sa colère et explose un bout du mur au passage... Dont celui qui porte l'inscription ! Les débris tombèrent au sol. Peut-être arriverez vous à lire ce qu'il y a dessus si le golem vous laisse passer ?

Mais au lieu de ça, il se redresse brusquement et s'approche de vous, prêt à vous foncer dessus. Il n'est pas très rapide mais vous êtes à l'étroit et ses poings gigantesques rendent l'esquive difficile. Cette fois, Aadÿll n'est plus sa seule cible. Comme si ça ne suffisait pas, les autres golems commencent à se réveiller, tranquillement.

En avançant, le premier golem marche sur la partie du sol infestée de scarabées... Qui se sont immédiatement incrustés sous ses pieds avant de remonter jusqu'aux chevilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com

SUBORDONNÉ DE KOUMEI

۞ 1ère apparition : 17/07/2013

۞ Rukhs : 524

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Bloquée dans l'empire Kou avec un Koumei psychopate!

avatar
Famita Karan
SUBORDONNÉ DE KOUMEI

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Dim 23 Sep - 18:16

Je ne m'attendais pas à ce que l'on nous serve Avnas sur un plateau d'argent mais cette énigme nous donnait autant de fil à retordre que l'autre, si ce n'était plus ! Mais je n'avais pas le droit de me plaindre. Pas maintenant. Je devais m'estimer heureuse que nous n'ayons affaire qu'à des casse-têtes et qu'aucun de nous ne soit (encore) en danger de mort. Mon cœur se glaça à cette idée. Je secouais la tête pour m'empêcher de me noyer dans un flot de pensées négatives.

Avec ou sans mon intervention, la situation était déjà assez problématique comme ça. Alors que je m'imaginais que lire l'inscription sur le mur nous aiderait à avancer, le golem qui se trouvait devant en avait décidé autrement. Si j'avais été du genre à croire dur comme fer au Destin, je dirais qu'il s'acharnait contre nous ! Était-il possible d'être aussi malchanceux ? Ça en devenait presque amusant. Dire qu'Aadÿll avait fait de son mieux pour rester prudent ! Comment étions-nous censés lire dans le noir ? Enfin, par "nous", je voulais dire "le mage"... Hum !

J'aurais peut-être dû me renseigner sur les caractéristiques d'un golem ? Ou faire des recherches sur les créatures du monde... Bien sûr, je me doutais qu'elles devaient être différentes des monstres qu'on affrontait dans les donjons (même si je n'y connaissais rien). Mais si j'avais fait des recherches sur les créatures féroces ou venimeux, on aurait pu... Je blâmerai mon manque de préparation plus tard !

Quand je vis le golem s'approcher dangereusement de l'heliohapt, je lui hurlais de reculer. Ce qu'il fit en essayant de parler au golem. Je ne savais pas trop ce que ce dernier lui voulait mais il n'avait pas l'air de vouloir sa mort en tout cas... Je supposais ? S'il était doué de parole, il serait peut-être possible de lui demander de nous laisser lire l'indice. Mais je n'y croyais pas trop. Avnas nous avait laissé quelques instants de répit mais je le voyais mal les prolonger. Nous n'étions pas là pour nous lier d'amitié avec des créatures qui nous était étrangères.

Même si vu le peu d'informations dont l'on disposait, ce n'était pas complètement idiot d'essayer. C'était toujours mieux que de rester plantée comme une abrutie, les yeux écarquillés en entendant le golem ronronner comme je le faisais. Pourquoi il faisait ça ? S'arrêtait-il pour répondre à Aadÿll ou pour préparer une attaque ?  Je fronçais les sourcils, prête à aller chercher le mage si jamais... Merde ! Voilà pourquoi je devais me forcer à penser de façon plus positive ! Je nous portais la poisse !

Même si le monstre savait parler, il n'avait pas l'air d'avoir envie de nous répondre. Il frappa violemment le sol. Je me sentis léviter... Avant de manquer de retomber sur les fesses. Rester près de ces poings destructeurs n'était pas une bonne idée.

Je me précipitais vers l'heliohapt pour l'attraper par le bras et  l'emmener le plus loin possible du golem. Les gouttes qui tombaient dans l'hexagone... Était-ce censé être des larmes ? J'allais finir par croire que le but d'Avnas était de nous punir à chaque fois que l'on faisait pleurer ses bambins. Mais c'était de sa faute s'ils étaient en manque d'affection, pas la nôtre !

Et maintenant... Que devions-nous faire ?

Comme je n'avais pas réalisé que le pire restait encore à venir, je me figeais en entendant les autres créatures se réveiller. Je les avais un peu oublié. Nous avions juste l'avantage du nombre jusqu'à là et... Non, je n'allais pas me décourager ! Je fis volte-face vers nos nouveaux adversaires qui prenaient leur temps pour se réveiller. Maintenant qu'on avait la confirmation que la vitesse était leur point faible, il fallait trouver un moyen de s'en servir contre eux. Comment ? La fuite était impossible. Alors quoi ? Fallait-il les attaquer par derrière ? Vu qu'ils étaient plusieurs, c'était une mauvaise idée.

Je n'étais même pas sûre qu'il faille les attaquer. Tout à l'heure, nous nous trouvions face à une mère et ses enfants et là nos ennemis se vexaient dés qu'on s'éloignait d'eux. J'ignorais s'il s'agissait encore d'une vision étrange de l'amour. Avnas approuverait-il les blessures qu'on infligeait à ces créatures ? Et n'était-il pas trop tard pour se rattraper ? Je me mordais la lèvre et décidais de tenter ma chance. C'était de la folie, du suicide.

Allez ! Il fallait avoir plus confiance en moi ! Au moins, pour cette fois. Je n'aurais qu'à fuir à nouveau si je me sentais en danger. J'en aurais le temps. Toutefois, en voyant les insectes présents sous les pieds du golem, je maintenais fermement ma lance qui se trouvait dans mon dos. Si jamais une entente était possible, il ne fallait pas que la créature aille s'imaginer que je venais pour l'attaquer.

Dans le pire des cas, cette petite diversion permettrait peut-être à Aadÿll d'aller voir les lettres désormais mélangées aux débris. Il n'y avait plus personne (si on pouvait dire ça comme ça) devant cette partie du mur désormais. Je me retournais vers le mage avec une voix que je voulais confiante :



« Vous pensez avoir le temps de lire l'inscription pendant que je me charge du golem ?  »

Sans attendre de réponse, j'avançais prudemment vers le vilain cailloux qui se précipitait lentement vers nous, faisant en sorte de le regarder droit dans (ce qui semblait être) les yeux. Les approches diplomatiques que j'avais tendance à mépriser nous seraient-elles utiles ?

Ça paraissait un peu stupide de me rapprocher d'un golem après avoir demandé aux autres de s'en éloigner. Dans d'autres circonstances, on pourrait penser que je le voulais pour moi toute seule.


۞ • ۞ • ۞ • ۞


Arigato démon du thé ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 28/10/2015

۞ Rukhs : 193

۞ Rukh rose : Célibataire (et en recherche)

۞ Localisation : 14/07 Qishan

avatar
Aadÿll Salem Naaman
MAGE

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Mar 25 Sep - 13:06

 

   
La première réaction du mage avait en effet été celle de reculer même s’il n’avait rien perçu de dangereux, il devait se montrer méfiant, plus méfiant que d’habitude dans un donjon, et puis, il possédait quand même une envie de vivre derrière sa bienveillance… Et ne se laisserait donc pas toucher ou câliner par quelque chose qui pouvait lui briser la totalité des os s’il le voulait. Il n’eut cependant pas de mouvement agressif. Malgré tout il avait tenté de parler. Cela n’avait pas marché, il lâcha un bruit, sorte de… ronronnement ? Avant de rugir et de frapper le sol. Il blêmit. Ouh ! Il hésitait entre mince, j’aurai du répondre et heureusement car si j’avais fais un mauvais geste…. et bien plus d’Aadyll.

«  Ha désolé, désolé !  »

Simple réflexe, cela n’avait pas l’air de servir à grand-chose au final… le sol était à moitié détruit et les insectes non identifié lui grimpaient dessus. Devait-il aider, d’ailleurs ? Enfin, il avait aussi ses comparses du moment à qui il aurait pu porter assistance…

Famita prenait les devant et proposait de se charger le golem le temps que quelqu’un lise l’inscription en toran, détruite, bien évidement, sinon, c’était moins drôle hein. Hochant la tête Aadyll lui répondit.

«  Je vais tenter de le faire ! Fais attention ! Vous trois mettez vous à l’abris !  »

L’un devait forcément aider le plus diminué, de toute façon. A la suite de Famita, le magicien s’élança donc pour tenter de lire l’inscription. En même temps il avait pris son sceptre pour utiliser sa magie du vent pour écarter éventuellement les insectes du sol pour tout le monde . Et ce même pour le golem près de lui. Peut-être pourrait-il se rattraper, et puis il ne savait pas s’ils allaient lui faire du mal, comme toute à l’heure. Au moins pour un temps. Faisant confiance à la seule femme du groupe il prit le temps qu’il lui fallait pour pouvoir lire. Même des bribes de mots.

۞ • ۞ • ۞ • ۞



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MAÎTRE DES RUKHS

۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 301

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Sam 6 Oct - 12:16

Famita s'arme donc de courage et va à la rencontre du premier golem. Ce dernier, une fois qu'il eut terminé sa crise suite au rejet d'Aadÿll, regarde la demoiselle, bouche-bé avant de tendre à nouveau les mains... Vers elle. Il la prend dans sa poigne, qui était assez forte pour l'empêcher de s'échapper, mais pas assez pour lui écrabouiller les membres, heureusement !

En revanche, si les golems sont des êtres relativement lents, on ne peut pas en dire autant des insectes qui escaladent le corps de ce dernier, jusqu'à se trouver à la même hauteur que Famita. Certains ne vont pas tarder à la rejoindre.

Les autres golems semblent être dans tous leurs états en voyant les brigands  se mettre à l'abri. Voulant se mêler au "jeu", le deuxième golem prend le chef, tandis que le troisième attrape les deux autres. Le quatrième grogne fortement en frappant le troisième pour avoir, lui aussi, un humain avec lequel jouer.

Un point positif dans tout ça: le dernier golem, qui se dirige vers Aadÿll, n'a pas l'air très pressé de s'en prendre à lui. Le mage a donc un peu de temps pour lire l'inscription :

" Quand vous perdez votre chemin, remontez toujours
A la source "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com

SUBORDONNÉ DE KOUMEI

۞ 1ère apparition : 17/07/2013

۞ Rukhs : 524

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Bloquée dans l'empire Kou avec un Koumei psychopate!

avatar
Famita Karan
SUBORDONNÉ DE KOUMEI

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Dim 14 Oct - 14:21


Aadÿll et moi jouions tous les deux la carte de la diplomatie. L'un présentait des excuses à une créature qui avait tenté de le capturer, l'autre allait voir cette même créature en évitant de montrer ses armes. Il fallait dire que ces monstres avaient l'air plus inoffensifs que les plantes mais comme nous étions toujours dans un donjon, la méfiance était de mise. En même temps, nous n'avions pas beaucoup d'options. Et tant que nous ne savions pas s'il fallait considérer ces créatures comme un danger potentiel, il était inutile de déclencher les hostilités.

En revanche, j'étais plus inquiète par la présence des scarabées sous les pieds du golem. Il aurait pu nous en débarrasser en les écrasant !

Il n'y avait pas qu'avec nos ennemis que je manquais de compassion. Alors que le mage incitait les trois autres à se cacher, je venais tout juste de me rappeler de leur existence. Si au moins ils faisaient un effort pour se rendre utiles... Enfin, inutile d'y penser.

J'espérais ne pas mettre en danger l'heliohapt en lui faisant prendre autant de risques. Ce n'était pas l'envie qui me manquait mais il m'était impossible de me débrouiller toute seule dans cette situation. Même si nous parvenions à trouver un moyen de nous débarrasser de ces créatures (restait encore à savoir desquelles nous étions censés nous inquiéter), il n'y avait aucune porte de sortie visible. Ou je n'avais pas assez observé. Je ferais travailler mes méninges quand nous aurions plus de temps pour y réfléchir. Mais il ne fallait pas croire que j'avais demandé à Aadÿll d'aller lire l'inscription par flemme ! Je continuais de penser que l'indice pourrait nous être utile. Je montrerai l'étendue de ma sagesse en temps voulu.

Et le blandin ne m'aurait sûrement pas suivi sur ce coup s'il l'avait jugé qu'il pourrait y laisser la vie.
Pour toutes ces raisons, je me trouvais à présent face au premier golem. Celui qui nous avait posé le plus de problèmes. Allait-il continuer ? Je craignais qu'il ignorait complètement mon existence en le voyant frapper le sol. Mais il s'arrêta vite pour me regarder. Il n'avait pas l'air de vouloir me tuer. J'attendais un peu avant de me réjouir. Il n'avait pas l'air ravi non plus. Je fus prise d'un terrible doute en tentant de déchiffrer son expression. Avait-il vu ma lance ? Avec un peu de chance, il la prenait pour un simple bout de bois. Après tout, seul un sot, qu'importe à quelle espèce il appartenait, ne serait pas heureux à l'idée de me voir.

Ah ! Ma distraction semblait marcher. Je me fis violence pour rester à ma place en voyant les gros bras de cette créature approcher. Je ne pensais pas qu'Aadÿll avait eu le temps de tout lire.
Même si je n'étais pas très à l'aise, je fis de mon mieux pour ne pas trembler. Un rien avait l'air d'exciter ces créatures. Je n'osais imaginer de quelle manière il interpréterait ma peur. Je tenais encore plus fermement ma lance.

Maintenant que je me trouvais à une certaine distance du sol, j'eus un peu plus de mal à voir comment les autres s'en sortaient. Je ne pu m'empêcher de grimacer de frustration en voyant que je n'étais pas la seule à m'être faite capturée ! Les autres golems s'étaient enfin décidé à agir et les brigands étaient leurs nouveaux jouets. Je n'avais pas vraiment prévu ça. J'allais devoir me montrer encore plus prudente. J'aurais bien aimé veiller à ce que la situation ne dégénérerait pas mais j'avais aussi mes propres problèmes. Difficiles à oublier.

Je me mordis la langue en sentant le monstre renforcer son emprise. Ce n'était pas le moment d'avoir autre chose de cassé ! En m'inquiétant à nouveau pour ma sécurité, je pâlis en regardant mon bras. Le bandage qu'Aadÿll m'avait fait ! Mais ce n'était pas le moment de me soucier de ça non plus. C'était assez perturbant de ne pas savoir si ce golem avait des intentions hostiles et... Voilà que les scarabées étaient eux aussi de la partie ! Je ne m'étais pas douté qu'ils seraient aussi rapides. Était-ce parce qu'ils m'avaient repéré ? L'excitation que j'avais jusqu'à là à l'idée d'être en danger était retombée d'un coup.

Mais je ne devais pas me laisser paralyser par la peur pour autant. Ni par cet énorme golem. Que devais-je faire ? Si ça continuait, j'allais me faire dévorer par les insectes... Ou quelque chose dans le même genre. Comment leur échapper si je ne pouvais plus bouger ?

Tu t'es mis dans une belle merde, Famita.

Je devais trouver un moyen d'affaiblir sa poigne. J'avais toujours ma lance mais il ne sentirait probablement pas mes coups. Comment blesser un être constitué de pierres ? Je voulais bien reconnaître que j'étais forte mais de là à les briser...

Une solution me vint quand mes yeux se posèrent sur l'eau qui se trouvait intégré à son corps. L'hexagone qui la contenait n'était peut-être pas aussi résistante. Salomon, vu le nombre de fois où tu m'as mise dans le pétrin, fais en sorte que cette diversion marche... Rapidement, je pris une de mes dagues accrochées à ma coiffe et me concentrais avant de viser l'hexagone avec. Si ça explosait, le golem serait bien obligé de réagir, n'est-ce pas ?

Mince, les scarabées se rapprochaient de plus en plus ! J'utilisais ma lance pour les balayer, jetant des coups d’œil de gauche à droite, guettant la réaction du monstre et regardant à nouveau comment les autres se débrouillaient.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Arigato démon du thé ♫


Dernière édition par Famita Karan le Ven 23 Nov - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 28/10/2015

۞ Rukhs : 193

۞ Rukh rose : Célibataire (et en recherche)

۞ Localisation : 14/07 Qishan

avatar
Aadÿll Salem Naaman
MAGE

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Mer 7 Nov - 21:13

 

   
Temporairement Aadyll réussi à se débarrasser des insectes grâce à son coup de vent mais il était certain que cela n’allait pas durer… Il devait donc lire l’inscription… du moins après avoir passé le golem, évitant, ne voulant pas se faire prendre. L’inscription. Donc. Il arrivait à la lire et il préféra la crier au cas ou un coup sur la tête l’assommerait… Oui… Il en était plutôt… Hm… bienveillant… ? Mais c’était efficace :

«  Quand …. vous perdez votre chemin,… remontez toujours à la source ! C’est ce qui est noté sur le mur. !  »

Il avait mis un certain temps à le lire, contexte, gravâts et stress oblige, c’était bien moins tranquille. En se retournant il pouvait voir que les trois criminels avaient tenté d’écarter les vilaines bestioles mais qu’ils avaient été tout de même attrapé par les golems, et c’était la même chose pour les golems… Il fit un bond en arrière pour éviter de se faire prendre.

«  Famita… !  »

Les golems avaient pris tous les autres, sauf lui, il devait agir. En y réfléchissant bien, en les observant, ils n’avaient pas l’air mauvais, plutôt totalement naïf. Ses excuses n’avaient pas marché mais il était sûr qu’il les avait entendues mais peut-être pas bien comprises, et qu’il ne pouvait pas répondre.

«  Je vais m’occuper des scarabées… Relevez vos jambes si vous pouvez !  »

Utilisant un autre sort de feu, combiné avec du vent Aadyll préférait brûler ce qui trainait au sol. Il savait que le feu n’allait pas blesser des golems, et c’était de toute façon pour pouvoir se libérer d’un poids qui les empêchaient d’aller par terre. Voyant que Famita tentait déjà de se défaire, il décida d’aller aider les trois autres.


۞ • ۞ • ۞ • ۞



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MAÎTRE DES RUKHS

۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 301

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Lun 26 Nov - 0:04

Aadÿll commence à brûler ce qui se trouve au sol. Le quatrième golem se désintéresse des brigands pour se concentrer sur le mage. Le voilà qui pousse des hurlements qui ressemblent à des pleurs. Vous en aurez fait pleuré des enfants ! Espérons que Avnas ne vous en tienne par rigueur. Paniqué, le golem se précipite vers le feu, tentant de l'éteindre en battant des bras. Attention aux coups ! Aadÿll a intérêt à bien esquiver s'il veut prêter main-forte aux autres.

Famita a explosé l'hexagone qui se trouvait sur le corps du golem qui la tenait dans sa poigne. Une quantité considérable d'eau en sortit (il n'y en a heureusement pas assez pour inonder la pièce) et coula sur le corps du golem jusqu'à atteindre la terre. Le quatrième golem, en voyant ça, essaie de récupérer l'eau avec ses mains, d'un air gourmand. Famita a réussi ! Le golem qui la retient prisonnière a une réaction ! Il la lâche brutalement pour se jeter sur l'autre golem en l’assénant de coups. Les insectes retombèrent au sol au même moment.

Les deux autres golems suivirent le mouvement et lâchèrent les brigands pour chercher à s'approprier l'eau du premier.

Plus aucun monstre ne se préoccupe de vous. La surface du sol ayant été brûlée par Aadÿll, vous pouvez voir que d'autres scarabées vous attendent. Ceux qui se trouvaient en dessous commencent même à remonter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com

SUBORDONNÉ DE KOUMEI

۞ 1ère apparition : 17/07/2013

۞ Rukhs : 524

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Bloquée dans l'empire Kou avec un Koumei psychopate!

avatar
Famita Karan
SUBORDONNÉ DE KOUMEI

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Lun 3 Déc - 0:18

Remonter... A la source ? Cette énigme correspondait bien à notre situation. Comme les choix qui s'offraient à nous étaient peu alléchants, savoir quelle sortie était la moins susceptible de nous tuer -cette première expérience dans un donjon avait renforcé mon optimisme !- n'était pas évident. Bon nombre de scarabées se trouvait sous terre et la dernière fois que l'on avait vu des murs, ce qui en sortait n'était pas vraiment une bonne surprise. Mieux valait rester méfiants. Et encore fallait-il que l'on se débarrasse de ces golems. Ils n'étaient peut-être pas méchants mais ils restaient gênants !

Je rangeais l'indice dans un coin de mon cerveau et me concentrais à nouveau sur le problème. Mais je n'étais plus la seule à m'en préoccuper. Aadÿll, réalisant ce qui se passait, s'apprêtait à nous venir en aide. Cependant, un autre golem l'empêchait de s'approcher. J'étais moins effrayée que je le pensais. Pourtant, avec cette épaule déboîtée, voir qu'un monstre risquait de vous briser autre chose n'était pas l'idéal. Une personne d'un peu plus normale aurait été désespérée en voyant que le mage ne pourrait pas lui venir en aide. Mais ma fierté mal placée me disait que c'était l'occasion de prouver que je pouvais me débrouiller seule ! Finalement, je n'avais pas changé. Je cherchais encore à me prouver quelque chose. En même temps, Aadÿll manquait aussi de se faire attraper ! Nous n'arriverions pas à grand chose si nous nous retrouvions tous dans l'incapacité de bouger. Mais j'étais bien décidée à ne pas rester dans cet état plus longtemps !

Je continuais quand même de prendre les avertissements de l'heliohapt en compte et relevais les jambes (autant que je le pouvais), sans savoir ce qu'il voulait faire. Puis quand je le vis brûler les scarabées qui se trouvaient sur le sol, un sourire flétrit sur mes lèvres. Mais il disparut bien vite en voyant que la tâche s'annonçait encore plus ardue. Ces insectes avaient plein de copains qui nous attendait en dessous ! Si le sol était la source, nous allions passer un temps fou à sortir !

Je n'oubliais pas les autres monstres pour autant. L'action d'Aadÿll n'allait pas passer inaperçu. Et effectivement, un golem se précipitait vers le mage pour éteindre le feu. Mais qu'est-ce qu'un tas de roches pouvait craindre de la part de flammes ? Était-ce leur point faible ? Était-ce pour cela qu'ils avaient tous de l'eau ? ... C'était plutôt étrange mais qu'est-ce qui ne l'était pas dans un donjon ? Au moins, leurs pleurs étaient moins insupportables que ceux des plantes mutantes. Décidément, les créatures de ce donjon n'arrêtaient pas de geindre ! Avnas devait être un véritable pleurnicheur ! ... Si le djinn parvenait à lire dans les pensées à cette distance, je venais de perdre toute chance de l'obtenir.

En tout cas, la créature était dans tous ses états. Je priais pour qu'elle ne blesse pas Aadÿll au passage. Puis sentant la poigne du golem se renforcer, et les insectes s'approcher de plus en plus, je me dépêchais d'agir. J'explosais l'hexagone du golem  avec l'une de mes lames. L'eau qu'il contenait se renversait et le pauvre petit  se mit à paniquer. Je me sentis libre, légère... Il m'avait enfin relâché ! En revanche, ma chute fut si rapide que je n'eus pas le temps de me rattraper à l'un de ses membres pour éviter de me prendre le sol de plein fouet. Heureusement, je retombais sur mes genoux. Voyant le golem de tout à l'heure se diriger vers l'eau, je me fis violence pour me redresser rapidement, ignorant la douleur, et me dépêchais de décamper. J'avais eu de la chance d'être tombée dans la partie du sol qui était trempée. J'eus moins de mal à repousser les scarabées qui se trouvaient dans l'eau. Néanmoins, je ne serais pas surprise que l'un d'eux ait réussi à me piquer (ou autre chose. Je ne m'étais pas encore assez familiarisée avec cet endroit pour savoir de quelle manière ses monstres étaient censés réagir). Je me préoccuperai de ce problème plus tard.

Je rejoignais Aadÿll, tout en gardant un œil sur nos adversaires. Qu'est-ce que la "source" voulait dire ? En temps normal, j'aurais dit qu'il s'agissait de la terre mais le terme "remonter" posait problème. Quel paradoxe agaçant... A moins que ma manière de voir les choses n'était pas la bonne ? Ce n'était pas la source de toute vie qu'il fallait atteindre mais la source de tous nos problèmes ? Je relevais la tête vers les murs que nous devrions escalader. Cette manière de voir les choses était ridicule... Pas que cela me gênais d'éviter les scarabées mais la solution de facilité n'était pas forcément la bonne.

Mais le moment était mal choisi pour demander au mage ce qu'il pensait de l'énigme, à moins que je ne souhaite passer pour une garce égoïste (que j'étais).

Je regardais les brigands. Ils étaient à nouveau libres, eux aussi, mais avaient-ils eu autant de chance que moi pour l’atterrissage ? Je refusais de croire qu'ils soient morts sur le coup mais je devais au moins admettre la possibilité qu'ils se soient brisé quelque chose.


« Rien de cassé ? »

Je ne m'attendais pas à ce qu'ils répondent, quel que soit leur état. On était partis sur de mauvaises bases et ma question paraissait idiote. Peut-être qu'ils s'en étaient tous bien sortis et qu'ils prendraient mon inquiétude pour une atteinte à leur ego ? Croisons les doigts...

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Arigato démon du thé ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 28/10/2015

۞ Rukhs : 193

۞ Rukh rose : Célibataire (et en recherche)

۞ Localisation : 14/07 Qishan

avatar
Aadÿll Salem Naaman
MAGE

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Mer 9 Jan - 22:19

 

   
Oups. Alors qu'il voulait protéger les siens des scarabés l'un des golem se mis à faire des bruits semblables à des pleurs tentant d'étouffer les flammes. Ha ? Oui, ça le touchait dans son coeur, fallait le dire, comme les pleurs du caillou et comme la réaction des étranges choses qui avait dévoré ce qu'on aurait pu appeler la « mère », et pourtant, Aadyll ne voulait faire de mal à personne, mais il en valait de leur survie, et, il ne pouvait pas apprendre le langage des golems pour communiquer, alors dès qu'ils seraient dangereux il était bien dans l'obligation de protéger ls siens. Il ne brûla néanmoins pas les bêtes plus que nécessaire.

Malgré tout le mage se prend tout de même un coup juste avant que Famita ne brise cette sorte de coque qui semblait contenir de l'eau. Ce n'est pas grand-chose, mais il saigne du nez. Cassé peut-être. Le voilà bien pour respirer quand il va avoir ses bronchites. D'un geste habile il fait de son mieux pour le remettre correctement. AÏE. Tu m'étonnes.

Le positif dans l'histoire, c'est que les golems n'étaient plus sur eux mais vers leur congénère.

Les brigands eux essayaient d'écraser des scarabés avec leurs pieds. Génial. Bon.

«  Se casser d'ici serait une bonne idée  » Ha bah tu m'étonnes !
Bon ! Venez par ici, tous ! Je vais nous balancer au dessus…  »

Aadyll aurait pu en transporter un par un sur son sceptre mais… Comment protéger les autres des scarabés ? D'un coup de vent, une fois tout le monde positionné, il envoya les gens de là où ils étaient tomber, tentant de stabiliser au mieux avec sa magie. La chute allait être un peu douloureuse mais bon… Au moins, ils n'auraient pu les scarabés dans les pattes.


۞ • ۞ • ۞ • ۞



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MAÎTRE DES RUKHS

۞ 1ère apparition : 16/03/2013

۞ Rukhs : 301

۞ Rukh rose : Omnise..scient

۞ Localisation : Partout

avatar
Destin
MAÎTRE DES RUKHS

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Mer 16 Jan - 16:49

Maintenant que vous êtes retournés d'où vous veniez, vous êtes hors de danger (de façon temporaire, certes mais tout de même). Vous êtes incapables de voir ce que sont devenus les scarabées de là où vous êtes. En revanche, les golems semblent avoir réalisé ce que vous veniez de faire et essaient d'escalader le mur, en vain. En effet, le gouffre qui s'est formé lorsque vous êtes tombés s'est à nouveau refermé sur eux. Mais peu à peu, vous sentez le sol trembler. Et oui, encore !

C'est alors que le niveau inférieur s'écroule et emporte celui dans lequel vous vous trouvez dans sa chute. La température monte, vous donnant l'impression d'être face à un feu de camp. Au même moment, vous entendez des cris et un bruit de roches qui s'effondrent. Puis plus rien. La température est redevenue normale.

Au moins, on ne pourra pas dire que c'est vous qui avez englouti vos ennemis. Mais alors qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com

SUBORDONNÉ DE KOUMEI

۞ 1ère apparition : 17/07/2013

۞ Rukhs : 524

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Bloquée dans l'empire Kou avec un Koumei psychopate!

avatar
Famita Karan
SUBORDONNÉ DE KOUMEI

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   Aujourd'hui à 0:12

Je plissais les yeux, consternée, en voyant les brigands tenter d'écraser les scarabées. Je doutais qu'on puisse s'en débarrasser aussi facilement. Et quelque chose me disait que, malgré ce qu'il s'était passé avec les "enfants" de notre premier ennemi, le djinn souhaitait préserver ses petits de tout danger. Ils devaient donc être plus résistants que ça. (Je ne m'étais pas rendu compte à quel point j'étais dans l'erreur à ce moment-là.) Puis nous avions bien plus d'espace maintenant que les golems étaient rassemblés en un même endroit. Et ce n'était pas comme si les scarabées envahissaient tout ce qu'il restait. Ce n'était pas compliqué de les éviter. Mais non, c'était une perte de temps ! Fonçons dans les ennuis comme de vrais bourrins ! Et c'était la fille qui venait de casser quelque chose d'incrusté dans un golem qui disait ça... Mais ce n'était pas la même chose. Il s'agissait d'un cas de légitime défense !

Enfin, le plus important était qu'ils soient encore en vie. Il était normal de s'attendre au pire dans un donjon mais j'allais finir par leur porter la poisse si je continuais. Il ne fallait pas non plus se reposer sur ses lauriers et penser que le djinn se montrerait clément. Même si j'en venais à me demander comment cela se faisait que personne n'en soit sorti vivant, je devais partir du principe qu'on avait eu beaucoup de chance. Une chance appelée Aadÿll. M'en serais-je aussi bien tirée si j'avais été seule ?

Pas si sûr... Et le pire restait encore à venir.

Mais contre toute attente, nous parvenions à remonter sans blesser aucune de ces créatures. Profitant du fait que les golems n'étaient plus sur nous, Aadÿll utilisa sa magie pour nous faire remonter. Encore une fois, j'enviais ses pouvoirs dont nous dépendions souvent, mais c'était naïf de penser que sa condition de magicien ne lui avait apporté que des avantages.

Bien qu'il ait fait en sorte de nous reposer en douceur, mes genoux risquaient à nouveau de heurter le sol. Je me promis de ne plus me blesser avant notre prochain combat et plaçais les paumes de mes mains au sol pour empêcher mes jambes de s'égratigner encore plus. Après réflexion, c'était stupide de craindre une blessure aussi superficielle mais je ne faisais de mal à personne. Je n'allais pas m'excuser de ne pas être masochiste !

Même s'il fallait l'être un peu pour aller dans un donjon de son plein gré. Je me retournais vers le gouffre et y jetais un coup d’œil. Je ne parvenais plus à voir les insectes mais j'eus un mouvement de recul en constatant que les golems cherchaient à nous rejoindre. Je préférais m'attendre à tout. Qu'ils parviennent à grimper aux murs, et à les escalader avec aisance, était le genre de poisse qui collait bien à l'idée que je me faisais d'un donjon. Pour ne pas changer, je m'en faisais pour rien.

Mais même si les golems ne parvenaient pas à remonter, nous courions d'autres risques. Comme cette terre qui se mettait à trembler violemment. J'étais un peu trop près du bord et manquais de tomber à nouveau lorsque le sol commença à se refermer. Je reculais rapidement, restant collée contre le mur. Si ça pouvait m'éviter de me faire aspirer... Toutefois, je m'éloignais rapidement de cette architecture susceptible d'abriter des arbres tueurs, une fois les tremblements terminées.

... Mais qu'est-ce qu'il m'arrivais ? Cette première expérience dans un donjon m'avait plus retourné que je le pensais. Entre la méfiance (excessive) et la paranoïa, il n'y avait qu'un pas. Je devais me reprendre en main ! Je n'allais certainement pas donner l'impression à ces voyous que j'avais peur ! Bien sûr, Aadÿll n'était pas compris dans les "voyous".

Le sol se mit à trembler à nouveau. J'eus le réflexe de me mettre sur le ventre pour me coller contre celui-ci. Dans tous les cas, je sentais que je finirais par terre. Autant éviter de chuter brutalement ! Et en effet, nous tombions. J'écarquillais les yeux, dans l'incompréhension, en sentant une vive chaleur envahir la pièce. Je me tenais fermement au sol en observant mes compagnons. Je réalisais alors que j'avais oublié de remercier l'heliohapt de nous avoir sorti de là ! Bon, de toute façon, ce n'était plus le moment de s'en préoccuper. Je ne savais même pas comment je faisais pour me soucier de ce genre de choses après l'étrange phénomène qui venait de se produire. Je devais commencer à m'habituer aux tremblements, mine de rien ! Et j'allais devoir m'habituer aussi aux cris.

Ceux qu'on venait d'entendre appartenaient probablement aux golems... Est-ce que le donjon venait de les écraser ? Pourquoi ? C'était la seconde fois que des créatures mouraient sans que ce soit de notre faute. Quelque part, c'était bien de ne pas avoir des morts sur la conscience, quelle que soit la nature des êtres concernés, mais pourquoi avoir fait ça ? J'avais l'impression que le djinn les punissait, pour ne pas avoir réussi à nous retenir plus longtemps (ou à nous éliminer). Ça ne servait à rien de tirer des conclusions hâtives. Rien ne disait qu'ils étaient vraiment morts. Mais entre le niveau qui s'était effondré et les bruits de roches... Étrangement, je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir mal pour ces golems. Si nous étions restés en bas, ils auraient continuer de nous poser des problèmes mais la possibilité qu'ils étaient inoffensifs n'avait pas faibli.



« On continue ? »

Je me demandais comment je faisais pour garder une voix normale, après ce qu'il venait de se produire, mais il fallait bien avancer. A moins qu'il soit préférable de rester ici pour se reposer un peu. Quelle que soit la décision du groupe, je m'y plierais. Comme beaucoup de pièces dans ce donjon, cet endroit ne m'inspirait pas confiance. Même s'il venait d'écraser nos adversaires, ça m'étonnerais qu'il ait fait ça pour nous aider.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Arigato démon du thé ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Donjon n°58 Avnas le 08/09/1002 [Aadÿll & Famita]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Donjon des mouettes, récapitulatif hystérique des articles
» DDN : Donjon De Naheulbeuk
» Tournoi en double au Donjon 25 Fevrier
» Donjon clefs en mains
» Donjon Clef en Main

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: 
Les terres fermes
 :: Donjons
-
Sauter vers: