AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]   Mer 31 Jan - 17:38

Nom : Bartémis
Prénom : Sergei, mais Kuryo de son vrai nom.
Surnom : Le Chasseur.
Age : 23 ans
Date de naissance : Le 5ème jour du moi de Awal en 979

Orientation : Hétérosexuel

Groupe : Hors-la-loi
Camp : Son camp
Statut : Mort (enfin, il est sensé être mort), ex-noble.

Avatar : Ashitaka, Princesse Mononoké.
Capacités

Archer d'élite: Ayant appris l'art de l'arc et de la flèche avec un maitre à la fois sage et pédagogique, Sergei appris, au cours du périple que fut son enfance et sa jeunesse, à manier l'arc avec la précision d'un soldat d'élite et eu même droit à des cours sur le maniement de l'épée, ayant une maitrise plutôt bonne. Ses entrainements répétés lui permet de tirer avec précision même en monture.

Camouflage : Après avoir tué son premier sanglier avec son maitre, Sergei dépeça la bête et en récupéra la peau afin d'en faire une cape de fourrure. Bien que cette cape ai pour but premier de tromper les animaux sauvages, sa forme et sa longueur permet aussi de leurré les ennemies de Sergei, croyant avoir affaire à une créature et non un humain. Enfin, un foulard accompagné d'une capuche bien placé permettent a Sergei de dissimuler son visage sans perdre son champs de vision lorsqu'il en a besoin.

Survivaliste : Ayant vécut sur les routes toutes sa vie, Sergei connait beaucoup de technique de survie. Que se soit pour ce faire un abri pour la nuit, démarrer un feu, se nourrir, purifier l'eau ou encore concocter des onguents assez basique, il a tout le savoir pour vivre en forêt pendant des années s'il le faut. Il sait aussi les base du tannage du cuir, du dépeçage et est capable de rafistoler lui-même son arc et ses vêtement.

Ami des bêtes : Ce qu'il ne peut faire en tant qu'humain, il se repli sur des animaux pour le faire. Que se soit son cheval Shoku, son corbeau Kuro ou son Akita inu Hachiko, il les a tous apprivoisé afin de l'épaulé. Capable de comprendre ce dont a besoin un animal très vite, il arrive facilement à se faire aimer par ces derniers, même les plus revêche. Il y a aussi surement une part "d'aura" dans l'affection particulière qu'il reçoit des animaux, mais c'est l’accumulation de ces deux facteurs qui le rend si appréciable pour les animaux.


A quoi ressembles-tu ?

Métissage : Ayant une mère originaire de Kou et un père voyageur, Kuryo est née avec des cheveux brun assez clair comparé à ceux de sa mère. Il est grand, atteignant facilement les 1m79 pour 68 kilos. Ce n'est pas la seule différence, vue qu'il possède aussi une peau plus foncée que celle de ses semblables, proche de celle de son père. Enfin, bien qu'il préféré se la rasée, il possède une potentielle barbe.

Combattant : Son corps montre aussi des traces de ses combat et de son entrainement. Premièrement, on voit qu'il est très bien sculpté, que muscle et chair sont bien disposés et proportionnés. Il porte aussi sur lui la marque de ses combats, que se soit avec des humain ou non. Que se soit les bleus sur son torse et ses jambes on peut vite comprendre qu'une flèche ne suffit pour tuer un gros gibier. Des estafilades ça et là lui rappelle que les humains aussi ont un coté animal parfois. Enfin, les marques de griffures qui parcoure son bras sont la marque des créature qu'il croisa dans sa vie et qui lui donnèrent du fil a retordre.

Tenue de chasse : Sa tenue de ville est plutôt simple. Pas frileux pour un sous, porte généralement que ses manche intérieure lorsqu'il est en ville, laissant le reste de sa tenue de chasse dans un sac attaché à Shuko. Ses manches intérieures lui couvrant la partie supérieur du buste il garde son pantalon en tissus solide en ville, lui donnant un air assez bagarreur. Lorsqu'il part à la chasse ou qu'il souhaite se dissimuler, il enfile un kimono plus rembourré et porte une capuche rouge accompagné d'un foulard sans oublié la cape en peau de sanglier. Ainsi, il devient méconnaissable. Bon, il est vrai que peu sont ceux qui lui courent encore après et encore moins ceux qui le reconnaitrait donc cette astuce lui permet surtout de chasser et de passer sans problème certains barrages.



Comment penses-tu ?


Esprit sauvage : De par le temps passé sur la route, il a obtenue un esprit assez sauvage. Non, il ne vas pas avoir peur des hommes ou sauter sur tout ce qui bouge comme si c'était un bout de viande ou je ne sais quoi, il reste civilisé. Cependant, en général, il se sent plus épanouie dans la nature surtout sur la durée. Bien qu'il soit comme un enfant dans les villes, étonné par beaucoup d'objets de citadin, c'est plus de la curiosité que de la fascination animale. Lorsqu'il le faut, il sait se montrer froid et impitoyable.

Dans les gènes : La vie de bohémien qu'a vécut Kuryo n'as pas entacher sa nature noble et vigoureuse. Il aime beaucoup l'art sous toutes ses formes, et il taille d'ailleurs des morceaux de bois pour passer son temps libre. Il a un certain talent, il ne faut pas se le cacher. Il sait jouer aussi du luth, bien qu'il n'en ai pas un à lui et chante plutôt bien. Aussi, il est capable de critiquer avec finesse les œuvres d'arts que l'humanité à produit et a peut-être un regard plus critique sur les objets du quotidien que l'on pourrait qualifier d'utilitaire comme les vases, les verres, les couverts, toutes ces petites chose insignifiante pour la majorité des gens. Cela dit, il ne fait pas noble malgré tout cela par son comportement général. Il reste extrêmement jovial et sincère.

Legs : Deux objet doivent être noté ici bas car il sont essentiel à Sergei : Sa lame et un pendentif. Ces objets, qu'il considère comme ses trésors, sont très important pour lui car ils représentent une vie qu'il perdit il y a longtemps, une vie dont il ne se souvient plus du faste. Le premier leg, l'épée, est spécial car c'est son maitre qui l'a trouvé sur les ruines de la battisse de sa famille et porte l'insigne familial, tout comme le collier, deuxième vestige de son passé, qui représente cependant une pointe de flèche marqué de ce même sceaux. Cela marque un passé possible dont il n’aura pas de souvenirs, trahit par le tragique et le meurtre, peine qu'il portera toujours.

Sceaux + colier:
 

L'arc : L'arc n'est pas si spécial que ça. Il appartenait au maitre de Kuryo avant sa mort et a dut changer au moins mille fois de corps (entre les remplacement de corde, les réparation du bois et parfois le changement total de l'arc en bois lui même). On aurait put penser que c'est stupide, mais ce serais oublié ce que son maitre lui as appris une chose : Les objet ont une âme, et tout comme les humains se réincarne, l'âme d'une arme passe de corps  en corps. Et il lui dit aussi que cette âme, petite et insignifiante lorsque l'arme est créé deviens de plus en plus grande en passant de maitre en maitre car elle garde le passé en elle. Voilà pourquoi Kuryo garde cette arme précieusement. Elle représente son maitre, mais son maitre avant lui et celui d'avant et cela jusqu’à cet parce tombe au combat et soit oublié.


Comment as-tu vécu ?



Chapitre premier : Forgée dans la flamme.

A l'aube du 8ème jour de Oula 978, un grand mariage fut célébrer à Kou. L'union scellant Raina Yaboku, première fille et héritière de la famille Yaboku et Ulrick Bartémis, un homme d'Imuchakk, un voyageur qui c'était épris de la femme et qui fut renommée Ulrick Yaboku. C'est sous les bonnes hospices des parents, traditionalistes calmés par la vieillesse, que le mariage fut accompli dans les traditions de la noblesse Kou. Neuf mois plus tard, naquit de cette union un enfant métisse, futur chef héritier de la famille Yabuko car premier enfant de la famille principale. Ses parents l’accueillirent comme le digne manifeste de leur amour et la vie semblait pleine de promesse.

Mais dans l'ombre, la famille secondaire rageait de voir les traditions familiales ainsi bafoué. Malgré cela, Yuki, matriarche de la famille secondaire, restait assez détaché de ce problème... contrairement à son mari, Ashiro, qui ne pouvait supporter de voir sa sœur marié à un homme comme Ulrick. De plus l'annonce de la naissance de Kuryo et donc du premier héritier ainsi que futur chef de famille ne lui plut pas du tout. Mais il tint son mal en patiente, attendant la mort de ses parents pour pouvoir agir sans grosse conséquence. Et ce fut le 4 Mouharram 984 que le grand-père Yabuko décéda.

Ce jours-là, c'était un jour de fête pour le petit Kuryo, le jour de ses 5 ans. Il venait de se remettre de la mort de son grand-père et durant toute la nuit il n'avait put fermer l’œil d’excitation. Son père lui avait promis un présent très spécial donc il ne faisait que s'imaginer ce que cela pouvait être. C'était une belle après-midi de Awal, l'air était doux et le vent frais. Tout ce passa beaucoup trop vite pour le décrire. En un instant un énorme bruit d'explosion retentit dans la maison, accompagné par une chaleur écrasante. Kuryo, apeuré, commença à courir avant d'apercevoir un homme, son oncle (qu'il n'avait jamais vue car il avait coupé tout pont avec sa sœur) tenant à bout de bras la mère du jeune enfant effrayé tandis qu'il répétait de manière frénétique "Qu'avons nous fait ?". Un enfant, plus grand que Kuryo se trouvait aussi là, observant silencieusement la scène. Les cris assourdissant de Ulrick résonnait à travers la maison tandis que le jeune Kuryo, impuissant et perdue, essayait de fuir son oncle et se garçon au visage effrayant. Le jeune courut dans la cours du domaine pour voir le feu se propager dans toutes la battisse. Apeuré, horrifié, Kuryo couru en pleurant, enfermé dans cette prison de bâtiments en feu. La fumée, de plus en plus dense et basse commença à l'étouffer et il s'évanouit au milieu des flammes.

Chapitre second : Le maitre et l'élève.


Lorsqu'il se réveilla, Kuryo se rendit compte qu'il était porté. Il reconnue aussi les bruits caractéristiques d'un cheval qui marche. Il regarda alors la personne qui le tenait : une grande silhouette aussi grande que son père mais recouvert d'un tissus brulé. Sa sentait la chair calciné et Kuryo remarquât que son corps était couvert de brulures peu grave. Mais quand il regarda à nouveaux le personnage qui le tenait, il remarqua alors que sa peau était carbonisé à certain endroit... Son visage était brulé gravement, méconnaissable. Alors Kuryo, entre la peur et l'incrédulité, pensa à une seule question :

<< Où sont mes parents ?
- Je n'ai réussit uniquement qu'à te sauver.>>

La réponse glaça le sang de Kuryo. Il fut envahit par une immense tristesse et commença à pleurer, mais aussi étrange que cela pouvait paraitre, cet homme le rassurait malgré son faciès et ce qu'il venait de dire. Il pleura donc doucement, pour lui-même. Ils se rendirent en forêt pour bivouaquer et reprendre des forces. Il n'y eu pas plus de dialogue. La seule chose que remarqua Kuryo fut les deux objet qu'ils avaient dans ses mains : un katana avec le sceau familial et un magnifique collier fait d'une lanière de cuire et d'une pointe de flèche en or. Kuryo était sur que ce collier venait de sa mère, vue qu'il l'avait déjà vue le porter en de grande occasion. Il s'endormit donc, essayant d'oublier tout ce qu'il avait vue. Ce soir là, l'homme au visage brulé se mit à l'écart du camp.

Ainsi commença la vie sur les routes pour Kuryo. Sans vraiment savoir pourquoi, il avait confiance en cette personne qu'il appela Maitre très vite. Cet homme expliqua alors que Kuryo devait changer de nom pour pouvoir survivre. Il lui proposa alors Sergei, le titre le plus haut dans l'archerie dans sa culture, d'après ses dires. Kuryo accepta, tandis qu'il demanda a son maitre son nom. Il lui dit tout simplement qu'il s'appelait Ulrick Bartémis. Kuryo, nouvellement Sergei, ne lui en demanda pas plus. Naturellement, leur petit groupe ce lança sur les routes et surtout dans les forêts et autres terrains peu pratiqué. Ça vie en tant qu'élève d'Ulrick était spartiate, mais c'est avec lui qu'il a le plus apprit. Il passait parfois plusieurs jours à s’entrainer au tir à l'arc et au katana, apprenant théorie et pratique en même temps. La chasse était un bon moyen d'apprendre et le côté nécessaire de cet exercice donna à Sergei une raison d'apprendre vite les bases. Ulrick était comme un second père pour Kuryo, lui montrant plein de technique capable de lui sauver la vie, lui désignant quels
champignons manger et quelles plantes prendre pour faire des onguents ou soigner une indigestion. Ils évitaient les villes malgré que Sergei souhaitait s'y rendre. Ulrick répétait sans cesse qu'on ne devait pas les voir, pas encore. Ainsi, jusqu'à l'âge de douze ans, la vie suivit son cours entre le maitre et l'élève.

Dossier : La relation père fils de Ulrick et Sergei

Bien que vous n'avez pas encore tous vue, vous commencez à cerner la relation et le lien entre l'étrange Ulrick et Sergei. Mais vous allez me posez des questions comme "pourquoi Sergei ne l'a pas remarqué direct que c'était son père" ou "pourquoi le père a-t'il donné son nom à son fils s'il souhaite garder son identité secrète". Et à cela je vous répondrais deux fois "mauvaise question" et cela pour deux raisons : Sergei sait inconsciemment que Ulrick est son père et Ulrick ne cherche pas à cacher son identité. En réalité, cette relation spéciale qu'ils entretiennent est un moyen de traverser la douleur de la perte de leur paradi. De plus, Raina avait une place importante pour eux deux, plus que l'un avait d'importance pour l'autre. En effet, Raina est la figure de l'amour parental pour Sergei et pour Ulrick c'est la personne la plus importante au monde car l'objet de son amour. Lorsque cette personne est tombé, la relation entre le fils et le père était trop peu puissante pour faire front de manière commune. De plus la défiguration de Ulrick rajoute de la distance dans leur relation car l'enfant reconnait son père mais ne veux se l'avouer tandis que le père ne veux pas dire qu'il est son père pour que le fils reste dans son idée de parenté idéale. C'est un pacte de parenté signé entre le père et le fils qui les détache et change leur relation pour leur bien. Ainsi, Sergei devient simple orphelin élevé par un parent de substitution avec une personnalité proche mais différente de son père et Ulrick peut alors être un père différent avec son fils et passé pour un sauveur, ce qui change le rapport entre lui et son enfant.
Ainsi, les mensonges de l'un permet l'ignorance de l'autre et le bon vivre-ensemble du groupe. De plus, vous verrez aussi que ce lien à permis à à l'un comme à l'autre de mieux accepter la mort. Je ne vous spoil pas plus que cela.

Chapitre Troisième : Adolescence


Ce jours-là, en ce beau printemps de 994, cela faisait plusieurs jours que Sergei et Ulrick n'avait pas trouvé de gibier. Il s'était approchait de la capitale de Kou, donc d'une zone où la chasse était importante et la civilisation trop présente pour les bêtes des environs. Affamé, il furent obligé de rentrer dans une ville pour la première fois depuis 10 ans. Bien qu'ils leur étaient arrivés d'entrer dans des hameaux et de croiser d'autres personnes sur les routes, c'était la première fois qu'ils revenaient à la civilisation. Ulrick semblait plus qu'inquiet, mais la faim le tiraillait et sans meilleurs plan.... Il demanda cependant à Sergei de bien se travestir, afin qu'il ressemble uniquement à un chasseur venue vendre des peaux. Ainsi, ils rentrèrent pour la première fois en ville.

Sergei était fasciné par cette ville, grande, plein de merveilles et surtout de filles (et oui, les hormones travaillent quand on a 15 ans). C'est dans cet état d'esprit qu'ils vendirent les peaux et qu'ils achetèrent donc de la nourriture. Tout se passa sans accroc... Sauf que Sergei voulut se rapprocher d'une fille pendant que son maitre s'occuper des préparatifs. Il retira son masque et sa capuche pour lui montrer son visage. Elle ne fut pas la seule à l'apercevoir. Il ne fallut attendre que les jours suivants pour que le maitre et l'élève se rendent compte qu'ils étaient désormais suivit. Sergei l'apprit lorsque la lame qui tenta de mettre fin à ces jours fut dévié par Ulrick et que le cadavre de l'assassin qui devait le tuer git contre lui.

Cet événement fit grandir le jeune homme. Il compris vite qu'il avait fait une erreur et qu'il aurait dut écouter son maitre. Les deux compères rentrèrent donc dans une périodes plus intenses où entrainement et discrétion se mêlait. Sergei commença à s'entrainer à faire des pièges et des poisons tandis qu'Ulrick l'entrainait à l'arc monté grâce au vieux cheval qui leur servait de pilier. Enfin, Sergei, poussait par son instinct décida d'apprivoisé des animaux pour l'aider à se défendre. Et aussi bizarre que cela puisse paraitre, il réussit à apprivoiser un corbeau qu'il nomma Kaïu. Malgré tout cela, ils ne purent esquiver tout les combats et quelques assassins passèrent au fil de leurs Katana. Peu se démarquèrent mais un sortit du lot.

Quelques mois étaient passé depuis que Sergei avait eu ses 17 ans et cela faisait plusieurs mois que les deux compagnons étaient traqué par un assassin. Ils savaient qu'ils ne pouvaient pas fuir donc ils l'attendirent de pied ferme. Lorsqu'il décida qu'il était temps pour lui de les attaquer, il se jeta sur Ulrick d'un endroit camoufler, lui retirant le bandeau sur le visage, dévoilant son faciès brulé. L'assassin s'arrêta soudain et dit alors d'une voix tremblante :

<< Ulrick, c'est toi ? Que t'es t'il arrivé ! Par tout les dieux ! Si j'avais sut que tu serais ma cible je n'aurait pas... C'est impossible...>>

Il n’eus droit qu'au silence de l'homme face à lui qui sortit un bout de tissus et l'enroula comme son ancien bandeau. L'assassin recula un peu et dit alors d'une voix tremblotante :

<< Je préfère être couvert de déshonneur que de faire ça ! Adieux >>

Il disparut alors sans bruit au fin fond de la forêt. Les jours suivant, le maitre sembla nostalgique et soucieux.

Mais tout à une fin. peu avant ses dix-huit ans, Sergei trouva son corbeau mort, tel un présage de ce qui l'attendait. Et peu après ses dix-huit ans la prophétie funeste se réalisa. Deux assassins trouvèrent tout deux le petit groupe et le traquèrent de manière agressive, commençant par tuer le vieux cheval pour les ralentir. Puis une nuit, ils tombèrent tout deux sur le groupe, toutes armes dehors. Acculé par l’attaque surprise et les problèmes de matériaux lié à la mort du cheval, Ulrick et Sergei commencèrent à subir les coups sans pouvoir les rendre. Et ce qui dut advenir advint : Ulrick, voyant que la situation était inextricable, pointa son arme vers le coeur de l'un des deux  forban et se jeta sur les deux assassin qui le transpercèrent de leurs épées.Ulrick avait réussit à tuer un des deux assassin de sa lame et l'autre avait bloquer l'arme dans le corps morts du grand brulé. Sergei eu alors la parfaite fenêtre de tir pour achever le dernier assassins d'une flèche bien placé. Lorsque le silence retombât, il regarda le corps déchiré de son maitre et il fut emplie d'une grande tristesse, mais cette fois-ci il ne pleura pas. Il l'enterra en forêt et il grava une planche de bois avec ces mots : "Ci-gît Ulrick Bartemis, mon maitre et mon seul vrai père". C'est ainsi que part cet acte symbolique, il prit le nom véritable de son père comme patronyme.

Chapitre 4 : Vengeance


Les années solitaires de Sergei commencèrent alors. Seul, il était plus difficile à trouvé par les assassins et il lui été plus facile de dénicher ses assaillants, donc de les fuir. Mais n'ayant plus d'interlocuteur, il lui était nécessaire de se sociabiliser et donc ses passages en villes furent plus fréquent. C'est lors d'une de ces excursions en ville qu'il fut d’ailleurs interpelé par un homme étrange : Une longue balafre traversé son visage, caché par une capuche. Cet homme, c'était celui qui avait épargné son père cet étrange jour. Sergei étonné de le voir si blessé lui demanda pourquoi il était blessait et pourquoi les avoirs laissé passer. Il lui expliqua qu'il était un ami de son maitre et qu'il avait été payé pour tuer Sergei. Ayant reconnue Ulrick il avait décider de les épargner, quitte à ce faire traquer lui-même d'où la blessure. Mais ayant échappé a la vigilance des gens lancés après lui, il avait réussit à survivre. Afin de se venger du sort qu'on lui avait réservé, il dit alors au chasseur le nom de la famille de celui qui l'avait engagé : Yaboku. Sergei le reconnu de suite vue qu'il s'agissait de son matronyme, sous-entendant que c'était un membre de sa famille. Ayant vue sa maison bruler et sa mère morte dans les bras de l'inconnue, il comprit qu'il devait s'agir de la famille de sa mère, sujet de conversation houleux dans son enfance. Le nom en tête et un but trouvé, Kuryo sut enfin quoi faire : chercher  celui qui avait fait bruler sa maison et lui faire payer.

Cela fut long car il ne partait que d'une piste ridicule, mais deux ans après le début de ses recherches il remarqua quelque chose d’intrigant. Les gens à ses trousses devenaient rares, voire disparurent comme s'ils c'étaient lassés. Libre de toutes tensions, il put retourner en ville le cœur léger, lui permettant ainsi de continuer ses recherches sans obstacle. Cela paya assez vite lorsqu'il décida un jour de passait du temps dans un bazar plus ou moins légal. Là, cachant son être sous sa tenue de chasseur, il trouva un tableau représentant une jeune femme à la chevelure d'argent. Sur le dos de ce dernier se trouvait un nom écrit dans un style calligraphique particulièrement beau "Takara Yaboku". Fort des enseignements de son maitre, Sergei déchiffra les mots et demanda avec un ton "persuasif" au revendeur qui lui avait vendu le tableau. Le bazar retint son souffle lorsque le marchand, ayant refusé de coopérer, se retrouva face à la pointe d'une flèche prête à lui perforer le crâne. Il devint alors plus réceptif et dit calmement qu'il le tenait d'un revendeur qui le tenait d'il ne savait qui. Sergei vola alors le tableau et  retira la toile du cadre qu'il brisa. Ainsi, en un an, quitte a devenir petit à petit un homme connue pour ses délits (vol, menace et agression) qui, bien que guidé par un désir compréhensible, devenez de moins en moins éthiques, il put retracer le chemin du tableau jusqu’à son premier propriétaire. Yukino Yaboku.

Cela fut une véritable chasse à l'homme. La volonté de vengeance de Sergei avait réveillé en lui de noirs désirs, mais il se contenta d'abord de jauger son adversaire. Bien qu'une flèche bien placé aurait suffit à le mettre hors d'état de nuire, il voulait le garder en vie assez longtemps pour comprendre les raisons, savoir pourquoi. Mais le destin en décida autrement. Un jour, Sergei, perché sur un toit pour observer sa cible, fut aperçut et sa tenue emblématique de chasseur fut immédiatement reconnut. Un cri suivit du terme "Le Chasseur !" se fit entendre ce qui fit se retourner Yukino en direction de Sergei. Le chasseur ne comprit pas pourquoi, comment ou même si c'était vraiment le cas, mais le regard de l'homme en contrebas... C'était celui du jeune qui avait assisté de manière stoïque à la mort de tout ce qui comptait pour Kuryo. Le sang de Sergei ne fit qu'un tour et il ne put empêcher son geste : la flèche se planta dans le poumon droit de Yukino qui tomba au sol tandis que les cris d'horreur semblait camoufler les mouvements du chasseur. Lorsqu'il se rapprocha du blessé, les villageois reculèrent avec horreur tandis que Sergei plongea son regard noir dans celui du mourant.

<< C'est que le début de ta pénitence. Mes parents et mon maitre t'attende de l'autre côté, enfoirée.
-Quelle ironie. Les plus jeunes s'en sorte toujours. J'aurais put la retrouver avant de mourir... Mais tu as tout gâché... Bien joué Kuryo. >>

Yukine se laissa alors aller dans les bras de l'inconnue, un sourire narquois aux lèvres. Déjà, les gardes arrivaient en courant, prêt à en découdre. Sergei lança alors une bombe de fumée et disparue de leur champs de vision, ne laissant qu'un cadavre et une prime pour sa tête.

Chapitre cinq : Adulte


Suite à ces événements, Sergei redevint traqué pour son meurtre et pour la pagaille qu'ils avaient semé avant. Bien qu'il ne tua pas plus d'être humains, il fut cherché intensivement par peur qu'il recommence. Alors Sergei retourna à la nature, passant de temps en temps en ville mais jamais avec sa tenue de chasseur pour ne pas attirer l’attention. Ainsi, il parcourt le monde, apprivoisant de plus en plus d'animaux. Ainsi, il apprivoisa un étalon qu'il nomma Shoku, il arriva à apprivoisé un nouveau corbeau qu'il nomma Kuro et enfin, lors d'une de ses excursion en ville, il sauva un chiot d'une mort terrible et l'adopta, lui donnant comme nom Hachiko. Désormais, il voyage avec sa ménagerie, toujours à l'affut d'embuscade et profitant de ses talents de sculpteur et de chasseur pour gagner de grandes sommes d'argents tout en évitant les autorité. Il est dit qu'on l'aurais aperçut près des ports de Kou. D'autres annoncent qu'ils auraient passé la frontière. Ceci étant dit, rien n'est sûr et le futur réserve encore de nombreuse surprise à Sergei.

Fin, ou plutôt début.





> Surnom : KONO MONDO DA !!!
> Âge : 19 ans
> Comment as-tu découvert le fofo ? Hu hu hu
> Code du règlement :


Dernière édition par Sergei Bartemis le Ven 9 Mar - 20:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 755

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]   Sam 24 Fév - 14:38

BOUH xD
La prochaine fois ne fait pas qu'éditer ton titre, poste à la suite patate, je t'aurai lu plus tôt xD

Bon alors c'est la meilleure fiche que tu nous ais faite ! XD (c'est un progrès!)

J'ai juste du mal à comprendre pourquoi tu as mis des trucs en capacités qui devraient plus se trouver dans le mental, enfin, c'est un peu un mixte j'ai l'impression mais, pourquoi pas.
J'ai cela dit un souci avec le camouflage. Alors que par l'odeur elle puisse tromper quelques animaux pourquoi pas, cela dit, pour tromper des humains ça va vraiment dépendre de la forme du truc parce que sinon ça paraît un peu tiré par les cheveux. Faudra juste rester raisonnable.
Même chose « ami  des bêtes », en soit, pas de problème mais faudra pas exagérer non plus et pouvoir calmer / ne pas se faire attaquer par des bêtes inconnues qui voudraient juste te déchiqueter parce que t'es sur leur territoire quoi, faudra le modérer.

Détail dans le physique
Citation :
Bien plus grand que la moyenne Kou, atteignant facilement les 1m76 pour 68 kilos.
il est dit nulle part sauf si je me trompe que les habitants de Kou sont particulièrement petits xD

Pour le mental certains trucs auraient pu être placés dans capacités à la place, mais on s'y retrouve quand même.

Par contre pour l'histoire alors je vais être honnête avec toi, mis à part les grandes lignes j'ai rien compris.
J'ai pas compris les deux premiers paragraphes, trop de noms, trop de trucs de famille qui sont mal expliqués. J'ai pas compris pourquoi l'incendie, j'ai pas compris pourquoi tu parles de « souvenirs oublié » (rassure moi il est pas amnésique?), ni de pourquoi il est poursuivit (par tant d'assassins OO c'est beaucoup trop là par contre), ni qui était cette femme, ni le type qui ne les tue pas au final, enfin, c'est le bordel. J'ai même pas compris le lien avec Takara ni l'histoire du tableau.
J'ai compris le lien « père fils » par contre xD (youhou !)

En plus il y a beaucoup de fautes de frappe vis à vis des noms des personnages ce qui rend encore plus difficile la lecture, l'histoire est assez longuet par moment du coup on s'y perd.

En soit y'a pas d'erreurs vraiment importantes dans cette fiche à modifier mais je pense que faudrait revoir l'histoire, la rendre plus claire parce que j'ai relu plusieurs fois mais je peux pas valider une fiche que je comprends pas xD

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]   Sam 3 Mar - 14:37

J'ai corriger les plus grosse incohérence et surtout remis les mots manquant dans l'histoire.

Bon pour les cappa, bien sur que non, mon perso ne pourra pas dresser un chien qui à été dresser pour tuer et lancé à sa poursuite. Il pourra tout du moins le dstraire mais bon, c'est limité à l'animal et à son maitre quoi
Revenir en haut Aller en bas

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 755

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]   Lun 5 Mar - 18:46

Bon maintenant que j'ai un peu mieux compris cette histoire, passons à quelques modifications mineures : (ne jamais lire une fiche quand on a de la fièvre:p )

- Ulrick – à mon sens- ne fait absolument pas Imuchakk, ça fait surtout très anglais quoi xD (Yururikku fait déjà plus Imuchakk xD).
- Pourquoi Ulrick changerait-il de nom à son mariage ? Y'a pas vraiment de raison et si c'est pour les traditions d'Imuchakk, « Ulrick » doit déjà être son deuxième prénom.
D'ailleurs ça serait plutôt Ulrick qui prendrait le nom de la famille qu'il rejoint, car les nobles voudront clairement conservé leur nom de famille, les Imuchakk n'en ayant d'ailleurs pas.

Du coup, trouve lui un vrai prénom d'Imuchakk "enfant", puis d'adulte, et ensuite de Kou plus que d'autre chose si vraiment tu veux qu'il en ait un plus "acceptable" pour Kou et leur famille, mais ça serait renier leurs origines. & Du coup pas de nom de famille.

Ah, détail que j'ai oublié de mentionner l'autre fois, avoir la chair carbonisé comme ça, au bout d'un moment tu t'évanouis tellement la douleur est intense, les nerfs ont certainement été brulé mais ça fait mal quand même… Faudrait que ce monsieur devienne un peu moins brûlé:P Ou alors c'est moi qui l'imagine trop brûlé avec la description.

Après pour le prénom de Sergei, pourquoi pas même si les Imuchakk sont plus des lanciers que des archers.

Truc que j'avais oublié : l'explosif, va falloir l'oublier je pense. A Reim dans l'époque actuelle ils les connaissent à peine du coup là ça le fait pas trop…


Tu n'as toujours pas expliqué pourquoi vous étiez chassés si je ne m'abuse, d'autant que ça fait 10 ans que vous trainez dehors, comment on a juste pu vous reconnaître ou flairer votre piste, ça paraît abusé.
Sinon, pourquoi chasser l'ex propriétaire du tableau et pas euh… bah la famille de sa mère qui a tenté de le tuer même si on ne sait absolument pas pourquoi ? XD Ca n'aurait pas été plus simple qu'il va retrouver la maison de la famille secondaire et que là il comprend que le gamin c'est Yukino etc... ?

C'est tout :P


۞ • ۞ • ۞ • ۞


Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]   Jeu 8 Mar - 19:40

Alors je vais répondre ici pour beaucoup des questions :

Alors pour le prénom, ça m’étonne vue que je l'ai trouvé sur un dico de nom nordique...

Pour le nom de famille c'est pas un soucis, vue qu'il veut dire un truc de là ou vient Ulric, donc bon correction facile.

Après pour le fait qu'il soit renommé Yururikku, c'est uniquement parce que, si j'en suit, la logique des prénom et de l'animé, les gens de Kous on l'accent jap. Il ne change pas de nom, il change juste l'orthographe pour ne pas compliqué la prononciation pour la famille de sa femme et surtout parce que Ulrick ne se dit pas du tout pareil avec l'accent Jap.

Bon, la chair carbonisé, c'est une façon de parler, tu comprend bien que s'il était vraiment brûlé à vif il serait mort. Cependant il était surtout cloqué et avec une peau d'un rouge fabuleux.

L'explosif est retirer, pour le coups il va juste faire une attaque suicide XD

Alors pour le coups, je sais pas si tu as compris mais s'il sont traqué, c'est tout simplement parce que la famille secondaire ont compris le jour où Sergei c'est montré en plein jours. De plus, quand tu ne retrouves pas le cadavre de quelqu'un je pense que tu pense au moins à envoyer deux ou trois personnes pur tenter de les retrouver, que se soit pour le bien ou pour le mal.

S'il y a autant d'assassin derrière eux, c'est tout simplement parce que si jamais ils avaient parlé, la famille secondaire tombait. Donc bon, la famille secondaire avait toutes les raisons du monde d'utiliser leur argent pour acheté des assassins afin de trouver et tuer la famille principale.

Les raisons qui ont poussé le père à ne pas traquer l'oncle sont évidentes : il aurait surement payer une garde rapproché en apprenant qu'il était vivant. Je reste d'accord sur un point cependant : Il aurait put dénoncer l'acte de son beau-frère... Mais ça aurait été avouer à son fils qu'il était bien son père et donc trahir leur pacte familial.

Enfin pour finir... Il sait rien de la famille secondaire. Il connaissait pas son oncle, il est même pas au courant qu'il existe. Il a suivit le tableau uniquement parce que celui qui le possédait pouvait peut-être en savoir plus sur sa famille, vue qu'il ne savait pas plus sur sa propre famille.
Revenir en haut Aller en bas

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 755

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]   Jeu 8 Mar - 22:27

Passons pour le prénom alors si c'est en effet nordique, ça me parait légèrement bizarre mais soit du coup xD.

J'avais compris que Ulrick = tentative de prononciation japonaise d'Ulrick... le souci là dedans c'est que bien que les prénoms soient japonais ou chinois , bah la langue reste la même du coup y'a pas de prononciation à avoir, les sonorités existent déjà.
Ils ont qu'une seule langue qui est mondiale si on excepte le toran xD
Du coup la justification du changement de nom passe pas trop.

Pour le reste, c'est plus explicite comme ça, oui.
Juste un truc qui me chiffonne encore, si tu pouvais soit reexpliquer ou je sais pas ajouter un détail qui rendrait la chose crédible : lorsqu'il dévoile son visage pour la première fois, il se fait traquer après.
C'est ce point là qui me paraît le moins probable.
Je pense que faudrait au moins expliquer que quelqu'un qui connaissait son visage était là...

Donc je résume : le changement de prénom et ce dernier point posent souci.
Blbl.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]   Ven 9 Mar - 20:48

Alors je vais tout simplement enlevé le fait qu'il change son nom et juste garder le principe que sergei n'as pas trop entendue le nom de son père, donc il ne le reconnaitra pas après l'incendie.

Enfin, si sergei à été reconnue c'est surtout qu'il as pas seulement que montrer son visage, mais il a aussi agis de manière totalement détaché de sa situation (style il a draguer en ce faisant bien voir) ce qui à attirer l’œil non pas d'un des hommes de la famille secondaire mais par un collecteur d'information. Et vue que comme je l'ais dit, c'est une grande ville, l'endroit où la majorité des information sont relié, donc c'était plus simple pour l'assassin de les retrouver s'il chercher des informations sur eux. Et puis comme je l'ai dit, il y a eu plusieurs assassin, pas forcément au même endroit donc bon, je pense que c'est probable.
Revenir en haut Aller en bas

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 755

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]   Sam 10 Mar - 18:03

Bon xD

J'attendais ce moment avec impatience Zarad

Je te... VALIDE (hourra.)

N'oublie pas d'aller recenser tes actes criminels par ici : http://labyrinthofmagic-rpg.actifforum.com/t1017-wanted-vous-etes-recherches#8677 vu que t'es sensé être un hors la loi même si bon en vrai.. voilàààà.

N'oublie pas d'aller faire ta FT et d'ouvrir ton journal pour mettre les dates o/ (comme c'est déjà un peu fais dans l'histoire)

Bon Rp à toi :P

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]   Dim 11 Mar - 12:24

OOOOOH ! Merci hilel !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sergei bartémis, itinirant et solitaire [Finit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Rêverie solitaire
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Sergei "face d'abeille" kostitsyn veut être échangé....
» Givre Absolu [Solitaire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG :: Archives :: Fiches-
Sauter vers: