AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Spectacle Torran ♦ Hilel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 07/05/2017

۞ Rukhs : 110

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Reim (3-8) / Sindoria (14-...)

avatar
Lei

MessageSujet: Spectacle Torran ♦ Hilel   Lun 8 Mai - 22:00


Spectacle Torran
03/07/1002

La femme se posa sur le chariot de tête avec légèreté, ses sourcils légèrement froncés seuls indicateurs de son inquiétude. Face à son père, la main crispée sur sa lance, la magicienne regarda la ville dont ils s’approchaient. Remano, capitale d’un Empire, ville aux milles merveilles. Lei n’était pas une citadine dans l’âme mais parcourir les rues de Remano avait toujours été un enchantement à ses yeux. Sans compter que, passionnée d’histoire, elle était fascinée par celle de cet Empire fondé il y avait deux cent ans et toujours dirigée par la grande Dame Shéhérazade. Même si elle était tout autant intéressée par les histoires des autres pays, il fallait le souligner. A cet instant cependant elle n’était pas heureuse de retrouver cette ville.

Ses yeux brillants comme des émeraudes mais assombris par l’inquiétude se posèrent sur son père. Le maître caravanier, celui qui décidait de leur destination finale après une délibération collective. Il avait décidé d’aller à Remano parce qu’ils avaient besoins de tissus et d’aliments qui se trouvaient plus facilement dans la capitale et leur marchandise actuelle provenait presqu’entièrement des archipels Torran ce qui en faisaient des produits peu courants et pouvant intéresser les citoyens. Soit. C’était une décision censée et logique qui ne comportait pas de risques particuliers qui pourraient expliquer l’inquiétude de la femme.

« —Je continue à penser que c’est un risque inutile d’aller dans cette ville.
—La décision a été prise Lei, répondit Hazan sans animosité mais avec un ton définitif. Il n’y a pas à discuter, nous sommes tous d’accord sur le fait d’avoir besoin de se ravitailler à Remano. »


Lei serra les dents mais se tut, consciente que ce serait gaspiller sa salive que continuer à parlementer avec lui. Elle adorait son père mais il était l’un des êtres les plus frustrants qu’elle ait connu. Une fois qu’il avait décidé quelque chose impossible de le faire changer d’avis, sans compter qu’il avait ici l’accord de la majorité pour appuyer sa décision. Elle ne pouvait donc même pas utiliser les arguments imparables de sa mère vu qu’elle était d’accord avec lui. Secouant la tête par dépit, la magicienne alla s’assoir aux côté de sa sœur qui lui tendit son bébé, espérant l’apaiser un peu par ce biais. Ce qui fonctionna à merveille. Lei était incapable de ne pas fondre devant un enfant, c’était notoirement connu dans la caravane. Adil en profitait outrageusement d’ailleurs.

La femme garda jalousement sa nièce avec elle jusqu’à ce qu’ils soient à l’emplacement accordé par les autorités ou qui que ce soit qui décidait de ce genre de chose. Elle ne s’y intéressait pas assez pour être au courant de ces détails, c’était plus le domaine des « marchands » du groupe. Elle, elle était une artiste. Bon gré mal gré, la magicienne descendit de la caravane et aida à mettre les marchandises en place. Ils étaient à Remano, ce serait puéril de faire la tête pendant tout le séjour alors qu’elle n’y pouvait plus rien. Ceci fait, elle alla se changer avec Azura alors que son mari attendait son tour à l’extérieur. Azura et Karam était le couple d’artiste de la caravane, la chanteuse et le musicien. Lei avait appris la danse de tante Ling, qui ne pouvait plus pratiquer son art à cause d’une mauvaise chute, il y avait longtemps.

Les trois artistes se mirent en place lorsque l’heure de pointe arriva. Cette heure où tous les citoyens semblent s’être donné rendez-vous dans les rues de leur ville, l’heure idéal pour des artistes tels que les Torrans qui pouvaient ainsi attirer l’attention de plus de personnes. Ce fut Karam qui donna le rythme avec sa flûte, puis Azura de sa voix profonde – chantant dans la langue torran – et, enfin, Lei commença à se mouvoir au rythme de la musique. C’était une danse traditionnelle de l’archipel, une de celles que tous connaissent, les enfants – dans une version simplifiée – comme les adultes et qui avait une place importante dans les fêtes torrans. Une danse simple en apparence mais qui demandait une certaine technique. Lei n’avait aucun mal à suivre le rythme que lui imposait le couple, habituée qu’elle était de ses mouvements, familières de toutes les modulations que formulaient la voix et la flûte. Sa jupe aux flammes ardentes accentuait ses mouvements et sa tresse s’enroulait autour de son corps alors qu’elle virevoltait. Elle vivait cette danse comme elle le faisait avec peu de chorégraphies. Ces mouvements étaient gravés dans sa mémoire depuis si longtemps qu’ils lui étaient aussi familiers qu’un sort de foudre. Azura atténua sa voix et la flûte plongea dans les graves. La chorégraphie allait se terminer. Finalement le chant s’arrêta, en même temps que le son de la flûte devenait inaudible et Lei s’immobilisa dans la pose finale. Elle était essoufflée et elle sentait la sueur couler dans son dos mais un large sourire graciait ses lèvres alors que son regard émeraude était d’une limpidité étonnante. Ses inquiétudes au sujet de cette mystérieuse troupe de voleurs et d’assassins semblaient s’être évaporées, envolées à l’entente de la musique de son enfance. La musique de son peuple.

La danseuse, la chanteuse et le musicien se rejoignirent et s’inclinèrent face aux spectateurs qu’ils avaient réussis à attirer. Plus que ne s’y attendait la magicienne mais il était vrai que la musique torran était étrange pour qui n’y était pas habitué. Son sourire lumineux toujours sur ses lèvres et ses yeux émeraude pétillants, heureuse d’avoir renouée – même pour un bref instant – avec ses origines, heureuse d’avoir dansé tout simplement, Lei prit un petit bol et alla à la rencontre des spectateurs pour récolter un peu d’argent. Les habitants de Remano étaient bons spectateurs, ils donnaient leurs pièces sans rechigner lorsqu’ils jugeaient avoir assisté à un bon spectacle.
©Elena Chase


Merci à Hilel pour la signa ♥


Dernière édition par Lei le Mar 11 Juil - 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 514

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Lun 8 Mai - 22:58

 
spectacle torran
 

feat Lei - le 3/07/1002

Faire les courses. C'était l'une des tâches du chef de la troupe des voleurs. Après tout, c'était majoritairement lui qui cuisinait alors c'était plus logique qu'il fasse les courses, surtout lorsque l'on savait comment cela se déroulait… Un panier épais en osier à la main, toujours entouré de sa cape en plus de son sceptre bandé sur son dos, Hilel avançait tranquillement en direction des marchés de Remano. Il y avait du monde. Clairement, ce n'était pas vraiment une période qu'il aimait, et l'on pouvait même se demander pourquoi quelqu'un qui appréciait tellement la solitude faisait ses emplettes à une heure ou tout était noir de monde. La réponse était simple : il ne faisait pas ses courses comme tout le monde.

Usant d'un sort d'invisibilité, il se camoufla totalement. Certains aliments disparaissaient discrètement des étals sans que personne ne se rende compte de rien tellement il y avait du mouvement. Bien évidemment que oui, le magicien volait sa nourriture. Déjà qu'il n'appréciait pas l'argent, il n'allait pas payer pour ce qu'il pouvait prendre gratuitement. Et puis cela demandait de l'interaction avec le vendeur ou ça… pas sa tasse de thé. Il en prit d'ailleurs. Du thé, pas des tasses. L'odeur agréable du jasmin l'avait attiré.

Son panier était déjà bien remplis : viande séché, légumes, fruits. Il était un peu lourd pour quelqu'un d'autre mais il le tenait sans aucun problème. Il réapparu tranquillement de l'autre côté de la rue, à l'ombre et continuait de marcher, visible à tous, sans attirer l'attention de personne excepté d'un enfant qui le désigna maman le monsieur tout en noir il est effrayant.. croisant le regard ambre d'Hilel la mère eut vite fait de réprimander son enfant avant de partir un peu rapidement du champ de vision du voleur. Il n'était pas le seul à être encapuchonné mais il était peut-être l'une des rares personnes dont le regard vous empêchait d'approcher trop près. Un peu plus que d'habitude, d'ailleurs.

Sa nièce tourmentait ses pensées. Sa sœur revenait à sa mémoire. Il ressentait des choses quasiment inconnues. Il avait déjà observé Arya, au tout début, aux fêtes torrans, avec plein de monde, pour ne pas être entraperçu. Il ne voulait pas qu'elle lui parle. Quelques souvenirs lui revinrent en tête….

Cette musique .

Celle-ci ne semblait pas être dans son esprit. Levant la tête, dégageant légèrement sa capuche il pouvait voir du monde, beaucoup de monde et trois artistes sur une scène. Instinctivement, il s'approcha discrètement. L'on s'écarta. Sa prestance était vraiment pratique. Hilel se contentait d'écouter la musique, le chant et de fixer la danseuse. Certains mouvements lui revenaient, il l'avait déjà vue.

Semblait-il qu'il arrivait vers la fin car le tout ne durait plus bien longtemps. Il lâchait enfin la danseuse du regard. La pauvre. Il ne réalisait pas qu'il l'aurait peut-être mise mal à l'aise. Et même s'il l'aurait su, cela ne l'aurait pas empêché de le faire au final. Il n'applaudit pas. Pas assez dans les conventions ou juste extraverti pour ça. Il ne donnait pas d'argent non plus. Il n'en avait de toute façon pas sauf à la planque.  



Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 07/05/2017

۞ Rukhs : 110

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Reim (3-8) / Sindoria (14-...)

avatar
Lei

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Mar 9 Mai - 11:59


Spectacle Torran
03/07/1002

La femme sauta de la scène pour descendre au niveau des spectateurs, le regard pétillant et le sourire lumineux. Elle ne tenait pas à venir à Romano en premier lieu – à cause de cette troupe de criminels qu’elle abritait en son sein – mais à présent autant en profiter. Danser lui avait fait du bien, parce qu'elle aimait tout particulièrement cette chorégraphie, en premier lieu, et parce que sous les regards des personnes, elle se sentait exister d'une manière différente. Elle avait l'impression de pouvoir toucher le cœur du plus insensible par ses mouvements. D'une certaine manière, l'art qu'elle exerçait lui permettait de communier avec son public. A travers leur regard, la danseuse avait l'impression de pouvoir remonter jusqu'à leur âme. Elle leur offrait un petit bout d'elle en dansant, ils pouvaient bien lui retourner un petit bout d'eux. Pour cette raison, elle était légèrement troublée. Un de ces regards lui avait semblé peser physiquement sur elle. Pendant la danse ça ne l'avait pas gênée, il n'était pas rare qu'une personne la fixe un peu trop lourdement, elle était habituée. Mais le regard avait continué à la fixer encore quelques instants après que ce soit finit, au lieu de simplement glisser sur elle pour se concentrer sur le groupe dans son ensemble et applaudir. Ça l'avait légèrement déstabilisé puis la sensation s'en était allé. La danseuse chassa ce  sentiment inhabituel de son esprit, ce n'était rien d'autre qu'une impression après tout.  

Le bol en main, le sourire aux lèvres, la femme avait déjà récolté plusieurs pièces auprès de plusieurs citoyens. Son sourire se fanait légèrement lorsqu'elle entrapercevait des esclaves au regard baissé ou craintif mais elle le gardait vaillamment aux lèvres, il paraissait un peu plus crispé, peut-être. Le monde de Salomon n'était pas parfait, elle le savait. Son regard émeraude un peu assombri par la pitié que lui inspiraient les esclaves, elle se détourna vers un enfant souriant qui lui tendait une pièce de bronze, tout timide devant la belle danseuse. Celle-ci sourit tendrement devant le visage innocent de l'enfant et prit la monnaie avec une phrase de remerciement solennelle, le faisant se sentir important. Le garçon courut vers sa mère, fier d'avoir rempli sa mission et Lei échangea un regard complice avec la femme, souriant de manière identique devant ce petit bonhomme si spontané.

Une voix s'éleva dans la langue maternelle de la magicienne et celle-ci se tourna vers Azura avec un regard interrogateur.  


« — Lei, on va retourner voir comment s'en sorte les autres. Qu'est-ce que tu fais ?  
—Je vais rester encore un peu mais je vous rejoins vite.  
—D'accord, fais attention à toi. Ne fais rien d’irréfléchi non plus, tu n’as pas ta lance.
—Je suis une grande fille Azura, se moqua Lei, je suis capable de m'en sortir.
—Je sais mais... Fais juste attention d'accord ? »


La femme esquissa un sourire amusé en hochant la tête. Elle était un peu inquiète, bien sûr, elle se connaissait les rumeurs de la présence de criminels à Romano, mais ça ne servirait à rien de devenir paranoïaque. De plus elle en voulait toujours un peu à Azura d’avoir pris le parti de Karam et Hazan sur leur destination, donnant la majorité à son père. Enfin, ça ne servait à rien de ressasser ça, soupira-t-elle en reprenant sa quête.

A force de détours et de pas acrobatiques qu’elle fit pour attirer les regards, la danseuse finit par ne plus regarder où elle se dirigeait et ses points de repères disparurent peu à peu à mesure qu’elle déambulait dans la foule. Une grimace tordit les traits de la femme lorsqu’elle s’aperçue de sa situation. Elle était perdue au milieu d'une foule, ne sachant trop vers où se diriger, des personnes lui bouchant la vue et l'entrainant vers des rues inconnues. Un soupir lui échappa après qu'elle eut réussi à s'éloigner un peu de la foule. Elle était présentement entre deux présentoirs de nourriture, perdue quelque part dans une rue parallèle au marché où elle avait dansé – si elle avait bien calculé sa position, ce qui était n’était pas certain –. Formidable. Hua allait se moquer d'elle pendant des heures. Au moins elle n’avait pas quitté les rues marchandes, elle ne s’était donc pas tant éloignée que ça.

Cette situation quelque peu embarrassante expliquait à elle seule que, lorsque la danseuse aperçut un homme encapuchonné devant lequel les gens s'écartaient, elle fit de son mieux pour le rejoindre et marcher dans son sillage. Elle en était effectivement réduite à cette extrémité. D'un autre côté elle ne pouvait pas se permettre de bousculer les gens pour passer – elle avait beau avoir des muscles elle avait quand même un petit gabarit – et elle commençait à ne plus supporter la foule, elle se sentait compressée. Si seulement elle n'avait pas laissé sa lance avec le reste de la caravane elle aurait pu s'en sortir avec un sort de lévitation – en plus ça aurait pu faire un nouveau spectacle – mais elle ne pouvait pas prédire qu'il y aurait autant de monde ! Au point où elle en était la danseuse voulait juste s'éloigner de ce trop-plein de gens. Tant pis si elle se servait de la prestance d'un autre pour y arriver. Lei espérait simplement qu'il ne le prendrait pas mal.  
©Elena Chase


Merci à Hilel pour la signa ♥


Dernière édition par Lei le Mar 11 Juil - 21:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 514

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Mar 9 Mai - 12:43

spectacle torran


feat Lei - le 3/07/1002

Une fois le spectacle terminé, Hilel ne restait pas longtemps. S'en allant avant que l'on aille demander de l'argent chez lui, remettant correctement sa capuche. Pourquoi s'était-il arrêté, au juste, et pourquoi s'être mis tout devant pour regarder ? Ce simple acte d'intérêt envers cette musique et cette danse le perturbait. Tournant les talons, il marchait, prévoyant un long détour pour rejoindre sa planque pour éviter tout incident ou personne qui le surveillerait, il aurait ainsi le temps de le voir venir et de s'en occuper si nécessaires… Néanmoins ses pensées étaient plus dirigées vers Naya et Arya que vers la dite surveillance.

Dépassant la première rue dans laquelle il avait croisé le spectacle, Hilel tournait à droite, tenant toujours son panier, le regard droit en face de lui mais caché par sa capuche noire. Il savait parfaitement ou il allait. Jusqu'à ce qu'il se rende compte d'une chose : manifestement quelqu'un le suivait. Il ne devint pas tendu mais supprimait toutes ces pensées inutiles, cela ne changeait rien au sérieux qu'il arborait constamment sur son visage mais intérieurement, c'était une toute autre humeur. Il jetait quelques regards discrets en arrière. Visiblement, quelqu'un le collait d'un peu trop près depuis plusieurs minutes.

D'une, il était surpris de voir que quelqu'un veuille l'approcher, tout le monde s'écartait instinctivement parce que lui ne le ferait pas, de deux, que cette personne soit si peu discrète. Si sa première pensée s'était dirigée vers un espion, ce n'était clairement pas le cas, c'était tout autre chose et il n'arrivait pas à deviner quoi. Cependant il était hors de question de laisser cette personne le suivre plus longtemps, jamais il ne mettrait en danger la sûreté de la troupe. A n'importe quel prix.

D'un geste un peu brusque et qui avait l'air imprévisible, Hilel se retourna pour être nez à nez avec la personne qui le suivait. Oh. N'était-ce pas la danseuse qu'il avait observé toute à l'heure ? Ce n'était pas une raison pour le suivre néanmoin. Le silence. Il régnait pendant quelques secondes malgré tous les bruits aux alentours, Hilel observait la jeune femme de son œil perçant. Rien d'autre que de l'observation mais qui pouvait déjà mettre quelqu'un mal à l'aise. Pour avoir une réponse claire à une question bien définie, il n'avait pas d'autre choix que de faire entendre sa voix, ce qu'il fit donc.

«  Tu me suis depuis toute à l'heure. Pourquoi ?  »

Pas de salutations inutiles à son sens, il tenait juste à la mettre devant le fait accompli. Le « pourquoi » en lui-même pouvait sembler dérisoire mais il s'y intéressait tout de même histoire de balayer les précédentes réflexions qu'il avait eues sur les différentes raisons que l'on avait à le suivre.



Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 07/05/2017

۞ Rukhs : 110

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Reim (3-8) / Sindoria (14-...)

avatar
Lei

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Mar 9 Mai - 23:11


Spectacle Torran
03/07/1002

Lei continuait d’attirer attention et piécettes avec quelques pas acrobatiques entre les citoyens. Un succès relatif face à ce qu’elle avait ramassé par sa danse mais c’était juste un à-point. Elle avait donné la majorité de sa recette à Azura lorsque le couple était parti rejoindre le reste de la caravane de toute façon. Ce fut plusieurs minutes plus tard qu’elle se rendit compte qu’elle était perdue… et totalement engloutie dans la foule. Elle batailla un certain temps jusqu’à – enfin – se trouver un relatif abri entre deux stands de marchandises mais, au vu ses regards des propriétaires, elle allait devoir bouger avant qu’on l’accuse de vol à l’étalage. Son regard s’éclaira lorsqu’elle aperçut un homme devant lequel les gens s’écartaient. Un miracle ! Elle prit donc la décision – totalement censée d’après elle – de marcher dans son sillage et d’en profiter pour sortir de cette foule qui ne semblait pas vouloir s’en aller. A croire que l’heure de pointe était perpétuelle à Romano.

Quand l’homme se retourna brusquement, se retrouvant face à elle, la magicienne sursauta légèrement avant d’écarquiller les yeux devant l’œil ambré qu’elle croisa. Bien que borgne, l’homme avait le regard le plus perçant qu’elle ait rencontré. Elle ressentit la même pression que durant le spectacle, comme si son regard avait un poids physique tant il était fixe. C’était comme s’il se concentrait sur une chose et restreignait son monde à cette seule chose. C’était troublant. Le silence les engloba un instant alors qu’elle était figé devant lui et qu’il l’observait simplement. Elle ne ressentait pas vraiment d’animosité mais son regard était à lui seul était une raison d’être intimidée. Et la danseuse n’était pourtant pas du genre à être facilement intimidée. Puis il parla et les joues de Lei s’empourprèrent d’un curieux mélange de honte et de confusion.

« — Tu me suis depuis toute à l'heure. Pourquoi ? »

Sa voix était neutre, pas agacée, ni froide, juste neutre. Comme s’il ne ressentait rien. Ou qu’il était vraiment peu expressif. Lei préférait la seconde explication, tout le monde ressentait des émotions, sinon ils ne seraient pas vivants, pas vraiment.

Elle soupira légèrement. Elle se savait peu discrète – elle n’avait par ailleurs pas cherché à l’être – et elle se doutait que ce n’était pas un homme à ennuyer. C’était de la simple logique : il marchait et les autres s’écartaient. Vu qu’il n’était pas noble – et ce statut ne voulait rien dire, au contraire elle en avait vu les bousculer en profitant de l’anonymat de la foule – alors il avait une attitude suffisamment effrayante pour que les personnes s’écartent. C’était justement de cet aspect de sa personnalité qu’elle avait voulu mettre à profit en marchant dans son sillage. Lei n’était pas imposante, elle était même un rien discrète lorsqu’elle était seule. Evidemment avec sa lance… mais elle n’avait pas sa lance et n’osait donc pas jouer des coudes. Pas qu’elle était sans défense sans son arme mais enfin au milieu d’une foule elle ne pouvait pas faire grand-chose. Du coup oui, elle l’avait suivie. Bon, soit. Et maintenant il lui demandait pourquoi, ce qui était embarrassant.

Elle passa une main sur sa nuque en grimaçant et haussa les épaules avant de lui répondre d’une voix légèrement gênée.

« —Les gens s’écartent sur ton passage, pas sur le mien. Je t'ai suivi pour essayer de sortir de la foule. Désolé si ça t’a dérangé. »

Elle ne se sentait pas vraiment désolée mais ça lui semblait approprié. Il ne se serait pas retourné si elle ne l’avait pas dérangé et Lei avait le sentiment que ce n’était pas une personne que l’on pouvait se permettre de contrarier. Son regard glissa un instant vers le bas et elle aperçut son panier à course. D’une manière étrange, ça eut le mérite de la rassurer quelque peu. Un homme avec une telle présence était intimidant mais le panier de course semblait si normal que ça avait un léger côté ridicule. Suffisamment présent en tout cas pour qu’elle puisse affronter le regard ambré de son vis-à-vis avec un malaise moindre. Il ne manquerait plus qu’elle n’arrive pas à regarder un homme dans les yeux !
©Elena Chase


Merci à Hilel pour la signa ♥


Dernière édition par Lei le Mar 11 Juil - 21:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 514

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Mer 10 Mai - 0:06

spectacle torran


feat Lei - le 3/07/1002

Malgré le bruit environnant, pendant plusieurs seconde avant et après sa question, le silence envahissait l'espace des ces deux personnes qui ne se connaissaient pas encore. Il la regardait soupirer, observait ses quelques réactions de gênes, comme le fait qu'elle se passa sa main dans la nuque. Patiemment il attendait. Tant qu'elle restait ici et qu'elle ne fuyait pas soudainement, le voleur aurait tout son temps. Fuir dans cette foule aurait de toute façon été difficile et… pourquoi fuir ? Soit une timidité exceptionnelle ou bien simplement lui, sa personne. Mais il ne se rendait pas toujours compte de l'effet qu'il faisait aux gens ou bien c'était devenu automatique, normal.

Au final, elle s'exprimait. Selon ses dires, elle l'avait suivi parce que les gens sur son passage s'écartaient et qu'elle voulait sortir de ce monde. Elle s'excusa. Est-ce qu'il avait été dérangé ? Non, pas vraiment. Pour lui, ce n'était pas ça l'important. Ca ne lui faisait ni chaud ni froid. Tout ce qui l'intéressait était s'il s'agissait d'une espionne de Reim ou non. Cela dit, une foi qu'il avait découvert son visage et qu'il s'était rendu compte qu'il s'agissait de la danseuse tran, cette possibilité était devenue bien moins plausible. Il la raya ainsi de son esprit : cette jeune femme n'était vraisemblablement pas une espionne.

«  Cela ne m'a pas dérangé.  »

Il faudrait néanmoins jouer un minimum tactique. Peu lui importait que cette demoiselle se perde ou soit bousculée dans la foule. En revanche il ne pouvait lui permettre qu'elle le suive jusqu'à qu'il y ait moins de gens et donc, dans un quartier moins fréquenté plus proche des quartiers malfamés de Remano. La solution d'Hilel ? L'aider un minimum. Il lui fit simplement un signe de la tête pour qu'elle le suive et commençait à marcher. Son pas n'était pas rapide, plutôt posé, il réfléchissait et regardait un peu l'horizon. Son objectif serait le bout de la rue marchande. Sans lui demander son avis pour la direction il s'y dirigeait. Après tout il ne voulait pas l'aider mais surtout s'en débarrasser.

Machinalement il tira un peu sur la bande de cuir qui retenait son sceptre bandé dans son dos. Parfois, elle tombait un peu avant de ramener ses courses vers lui. Est-ce qu'elle connaissait Naya ? Est-ce que sa famille avait un quelconque lien avec Arya ? Pourquoi une tran partait-elle loin de son archipel ? Ces interrogations l'intéressaient. Pourtant il était hors de question qu'il les pose.



Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 07/05/2017

۞ Rukhs : 110

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Reim (3-8) / Sindoria (14-...)

avatar
Lei

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Mer 10 Mai - 18:49


Spectacle Torran
03/07/1002

L’homme qu’elle avait décidé de suivre pour son effet répulsif sur la foule s’était brusquement retourné, la faisant sursauter. Il voulait savoir pourquoi elle faisait ça et elle lui dit, embarrassée. Elle aurait préféré qu’il ne remarque rien et qu’elle puisse sortir de la foule sans problème, ça lui aurait évité de rougir comme une enfant qui a fait une bêtise devant ses parents. C’était gênant.

« —  Cela ne m'a pas dérangé.  »

La femme le regarda avec surprise, elle ne s’attendait pas à cette réponse. Il s’éloigna sans attendre de réponse, faisant un simple signe pour qu’elle le suive. Lei haussa un sourcil, il n’avait pas l’air très aimable… en même temps ça collait avec son apparence de grand méchant. Elle haussa les épaules et accéléra pour le rattraper. Bon. Au moins il acceptait de l’aider. Même si elle n’était pas certaine qu’ils aillent dans la bonne direction.

Les premiers instants passèrent dans un silence que la magicienne – habituellement plutôt bavarde – n’osait pas rompre. Quant à lui… eh bien lui était impassible. C’était vraiment à se demander s’il éprouvait des émotions. Quelle étrange situation tout de même. Elle était en train de suivre un homme – qui pourrait très bien être un membre de la troupe qui terrorisait Reim pour ce qu’elle en savait – pour sortir d’une foule où elle s’était perdue toute seule comme une grande. En plus elle n’était même pas certaine de se diriger dans la bonne direction ! Même si, au point où elle était, elle se contenterait de sortir de la foule pour être heureuse.

La danseuse lui jeta un coup d’œil, un peu curieuse de savoir quel genre de personne il était, et hoqueta. Dans une foule Lei prenait toujours garde à se concentrer sur les personnes en elles-mêmes et non leurs rukhs, c’était devenu un automatisme, si bien qu’elle n’avait pas fait attention à ceux de son guide. Ça venait de lui sauter aux yeux, comme si elle recouvrait soudainement la vue. Des rukhs noirs les entouraient. Beaucoup de rukhs noirs. Si elle ne savait exactement ce que c’était, des légendes vivaient dans son peuple à propos des personnes qui avaient des rukhs noirs. Des ennemis du grand roi Salomon, du temps d’Alma Torran, les responsables de la chute du monde originel. Les yeux émeraude de la femme s’écarquillèrent quelque peu et elle ralentit légèrement. Elle ne s’arrêta pas pourtant. Outre le fait qu’il ait des rukhs noirs il n’avait pas l’air menaçant. Bien sûr elle ne savait où il l’emmenait mais… son attitude avait beau être peu rassurante, la magicienne n’avait pas l’impression qu’il ait l’intention de lui faire quoi que ce soit. Il était juste… neutre. La danseuse accéléra à nouveau pour regagner le terrain perdu et contempla ses rukhs noirs. Ils avaient le même comportement que ses propres rukhs, ils n’étaient anormaux ou déformés. Ils étaient juste… d’une autre couleur. Lei finit par prendre la parole après avoir hésité quelques instants.

« —Tu es de Remano ? Tu as l’air de bien connaître la ville. »

Oui, c’était un tout autre sujet que celui qui la préoccupait. D’un autre côté, Lei n’était pas du genre à générer les conflits et elle en savait suffisamment pour savoir que les rukhs noirs n’étaient pas synonymes de paix et amour. Et puis elle était curieuse de connaître un peu plus la personne qui était actuellement en train de lui sauver la vie. Sans trop d’exagération.
©Elena Chase


Merci à Hilel pour la signa ♥


Dernière édition par Lei le Mar 11 Juil - 21:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 514

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Sam 13 Mai - 22:58

spectacle torran


feat Lei - le 3/07/1002

D'un point de vue totalement objectif, Hilel s'en fichait d'être suivi. C'était différent, il ne voulait pas que l'on découvre sa planque. Et c'était bien normal. Voilà pourquoi il avait pris les devant. Il savait certainement que son geste allait peut-être surprendre cette personne mais peu lui importait. Elle ne comptait pas. Oui elle aurait pu se perdre ou se faire agresser en étant derrière lui qu'il n'aurait rien fait du tout. Sauf s'il avait une idée derrière la tête.

Et c'était bien ce qu'il se passait actuellement. Il ne venait pas de lui faire un signe de tête pour ses beaux yeux. Du moins, c'est ce dont il se convainc. De base, elle était juste quelqu'un qui aurait pu éventuellement être dérangeant. Et donc il l'emmenait loin de lui. Mais elle s'était avérée être la toran qui dansait toute à l'heure. Bizarrement elle lui avait rappelé quelques souvenirs et il avait du mal à admettre, ou à simplement comprendre qu'il ressentait quelque chose. Son visage et son corps eux restaient de marbre en revanche, c'était dans sa tête que tout cela se passait. Son coeur battait juste un peu plus vite, mais rien de perceptible pour les autres. Rien d'autre que sa neutralité naturelle.

Il remarqua néanmoins que la jeune femme la suivait un peu moins vite. Il lui adressa un regard en biais histoire de toujours regarder où il allait pour essayer de comprendre. Douleur quelque part ? Malade ? Non il ne se doutait pas qu'il s'agissait de ses rukhs le problème. A la limite, elle s'était peut-être rendue compte qu'elle n'était pas avec la personne la plus sûre au monde ou avait éventuellement vu son arme – elle ne semblait pas armée-. Autant de problèmes qui ne lui importaient pas, au final, mais dont il se questionnait quand même un peu. Elle accélera finalement le pas pour le rejoindre un peu plus et il la laissait se faire une place à côté. Ca va. Elle n'empiétait pas sur son espace personnel alors c'était satisfaisant.

Au bout de quelques minutes, une question vint. Simple. Normale peut-être, quoi que pour Hilel la normalité était le silence. Mais soit il allait répondre. Ce n'était pas trop parler de lui et en le voyant il était certainement clair qu'il ne vivait pas à Reim. Enfin, pour lui c'était clair: camouflé, pas la même tenue ni le même style, sombre.

«  Je suis simplement un voyageur. Et toi tu es toran je suppose…  »

Il avait quand même posé cette question aussi étonnant que cela puisse être. Déjà, comme ça ça tournait le sujet vers elle au lieu de lui, ce qui l'arrangeait, et puis, l'archipel était un lointain souvenir pour lui.



Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 07/05/2017

۞ Rukhs : 110

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Reim (3-8) / Sindoria (14-...)

avatar
Lei

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Jeu 1 Juin - 18:46


Spectacle Torran
03/07/1002


Dire que la magicienne était choquée serait exagéré mais elle était définitivement surprise. La magicienne était aux côtés d’un homme à l’allure menaçante et possédant d’innombrables rukhs noirs. Si Lei n’avait jamais véritablement fait attention à l’apparence des gens qu’elle rencontrait, elle s’inquiétait de la couleur inhabituelle des rukhs de l’homme. Elle avait rencontré de nombreuses personnes en presque sept ans de voyage et elle n’avait jamais rencontré un autre cas comme celui de cet homme. Ça l’inquiétait. Surtout que les vieilles légendes Torrans lui étaient revenues à l’esprit. Les porteurs de rukhs noirs, ennemis du grand roi Salomon. Non, elle n’était pas sereine.

Lorsqu’elle prit la parole pour le questionner en revanche, il n’y avait pas de traces de cette émotion négative dans sa voix claire et ses mots ne portèrent pas ce sujet aux oreilles de son guide. La magicienne avait la sensation que cet homme pouvait l’égorger sans sourciller, elle n’initierait pas un conflit. Les seules armes qu’elle avait sur elle était ses épingles à cheveux et, elles avaient beaux être solidement pointues, elle doutait d’arriver à bout d’un homme tel que son guide s’il décidait soudainement qu’elle était trop encombrante.

Elle n’attendait pas vraiment de réponse, son guide ne semblait pas être un grand bavard, et elle regardait avec un certain amusement l’écart précipité des passants à leur approche. Bien, à son approche à lui, si elle était tout à fait honnête. Lei ne sursauta pas à sa réponse mais jeta un coup d’œil étonné à son guide.

«— Je suis simplement un voyageur. Et toi tu es toran je suppose… »

A le regarder de plus près, Lei se rendit compte que sa question était un peu stupide. Effectivement, il n’avait en rien l’air d’un habitant de cette ville. D’un autre côté elle n’avait jamais visité les quartiers malfamés mais était presque sûre que son apparence serait des plus banals là-bas.

Elle hocha la tête avec un sourire et répondit tout en bataillant un peu pour remettre une mèche déserteuse dans sa tresse. A une main, s’il vous plait, la seconde étant prise par le petit panier de piécettes durement gagnées.

« —Oui, même si on peut dire que je voyageuse aussi. C’est rare que quelqu’un connaisse mon peuple, tu as vu le village ? Aha, réussit ! »

Sa dernière exclamation était destinée à sa mèche, qu’elle avait approximativement réussi à remettre à sa place première, c’est-à-dire dans sa tresse. Elle adressa un sourire gêné à son guide et pensa soudainement à un détail. Comme son nom. Si ça ne l’avait vraiment dérangé de lui parler sans le connaître, elle voulait à présent mettre un prénom sur le visage de son guide. Une simple curiosité, légitime qui plus est. Du moins de son point de vue.

La magicienne tourna de nouveau son regard émeraude vers la foule et se reprit la parole, un léger sourire sur les lèvres. Il était rare que Lei ne sourit pas ceci dit, elle était d’une nature avenante et avait une naturelle bonne humeur qu’elle ne cachait en rien.

« —Au fait, je m’appelle Lei. Et toi, c’est quoi ton nom ? »

Elle ne pensa pas un instant que c’était une question dangereuse, pas plus qu’elle ne se dit qu’elle avait été imprudente. Elle savait qu’il y avait une possibilité qu’il ne réponde pas – elle avait bien compris qu’il n’était pas du genre à s’étendre sur lui-même – mais elle était un peu plus détendue à présent. Il n’y avait rien eu de spécial pour ça… Lei était simplement du style à ne pas rester sur ses gardes trop longtemps. Ça pouvait sembler illogique – elle-même ne comprenait pas trop son propre fonctionnement à vrai dire – mais c’était comme ça. Lei était une femme qui pouvait se sentir à l’aise relativement n’importe où avec n’importe qui. Ses parents lui avaient souvent dit que ça allait lui poser des problèmes un jour. Mais – comme elle répliquait toujours – un jour n’était pas maintenant. Oui, elle aussi savait à quel point ce raisonnement était stupide et peu prudent. Ce qui n’empêchait rien ceci dit, elle était toujours aussi peu prudente.
©Elena Chase


Merci à Hilel pour la signa ♥


Dernière édition par Lei le Mar 11 Juil - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 514

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Dim 4 Juin - 12:48

spectacle torran


feat Lei - le 3/07/1002

Il était vrai que les torans étaient plutôt isolés… Grand bien leur fasse, ils n'étaient pas vraiment du même monde au final, il préférait leur civilisation plutôt que celles des grandes villes : trop grand, trop bruyant, trop d'hypocrisie et de choses, de principes sociaux qui ne parlaient pas du tout à Hilel. La politesse ne lu parlait déjà pas alors il ne fallait pas trop lui en demander là dessus c'était clair… Donc oui, les gens ne connaissait pas ce peuple ou les prenaient pour des moins que rien, il avait déjà entendu des insultes là dessus, un peuple qui vit dans la nature, dans des tipis et pourtant, détenteurs d'une sagesse, d'une autre langue, celle, d'un autre monde.

La jeune femme se qualifia elle aussi de voyageuse. Normal. Elle lui demandait si elle avait vu le village, évidemment même s'il ne s'était montré à personne. Il haussa un sourcil lorsqu'elle s'exclama d'avoir réussi quelque chose. Regardant plus devant que derrière, il ne compris pas quoi.

«  Oui, les villages aussi, je connais bien l'endroit mais ça fait longtemps que je n'y suis plus allé.  »

Les îles étaient petites. Il avait ajouté la fin de sa phrase pour dire qu'ils ne pourraient en parler, l'endroit avait certainement changé. Et il l'avait. Longtemps pour elle pouvait être 10 et 20 ans, longtemps pour Hilel était bien plus conséquent…

Et bien évidemment, encore une fois, sa prochaine question porta sur son prénom. Elle s'appelait ainsi Lei. Et elle lui retourna l'interrogation. Il eu un regard en biais vers elle avant de regarder à nouveau vers où ou vers quoi il marchait.

«  Ca ne te regarde pas.  »

C'était un peu froid et distant, mais c'était sa façon de parler naturelle. Dans tous les cas ce n'était ni tranchant ni chaleureux. Au milieu.

«  Tu voulais sortir de la foule, à un endroit en particulier, retourner à l'endroit du spectacle ou autre part ?  »

« Quitte à l'emmener quelque part, autant le faire au bon endroit », pouvait être une réflexion mais ce n'était pas totalement celle d'Hilel. Par l'occasion il pouvait savoir où elle allait et donc, s'informer sur elle, et deuxièmement il limiterait les possibilités d'être suivi par la suite.



Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 07/05/2017

۞ Rukhs : 110

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Reim (3-8) / Sindoria (14-...)

avatar
Lei

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Lun 26 Juin - 11:41


Spectacle Torran
03/07/1002


Le semblant de conversation qu’elle avait avec son guide était intrigante, bien plus qu’elle n’aurait pu le penser en premier lieu. Tout d’abord parce qu’elle ne pensait pas qu’il allait répondre et qu’elle s’attendait plus à faire un monologue tout le long du chemin mais également parce qu’à mesure qu’il parlait elle découvrait l’homme le plus fermé au monde. Elle interprétait relativement bien le langage corporel et émotionnel des personnes en temps normal, elle savait juger une personne correctement en règle générale au bout de quelques instants passés avec elle. Cet homme, pourtant, avait si peu de réaction qu’il était impossible de deviner quoique ce soit sur ses pensées. Même lorsqu’il parlait Lei était incapable de discerner la moindre expression. Non pas qu’elle l’ait véritablement fixé, ils marchaient en même temps, ce serait bizarre et casse-figure.

Il livrait tout de même quelques informations, comme celle sur le fait qu’il était déjà allé aux îles Torrans, bien que ça reste bref. Il ne s’étendait pas sur les sujets, il allait droit au but et ne s’attardait pas sur les détails. C’était un peu déboussolant pour Lei qui était entourée jour et nuit de pipelettes invétérées mais pas plus mal. Elle sourit légèrement à sa réponse, il était si rare qu’elle rencontre des personnes ayant déjà vu l’archipel de son enfance… Même si ça faisait longtemps qu’il y était allé.

« —Moi aussi ça fait longtemps que je n’y suis pas allée… Mais ça n’a pas dû tellement changer depuis ma dernière visite. Ou la tienne, ajouta-t-elle avec un temps de réflexion. »

En effet, les Torrans n’évoluaient pas comme le reste du monde. Là où le monde était en perpétuelle évolution, son peuple restait ancré dans les traditions d’un monde disparu. Ça pouvait paraître si rétrograde… mais elle aimait cette manière de vivre. Comme si les archipels étaient destinés à rester semblables tandis que le reste du monde se construisait et se détruisait au rythme d’elle ne savait quelle mesure.

Parce qu’elle était plus détendue qu’auparavant, et peut-être un peu naïve, Lei ne vit pas de mal à demander son prénom à son étrange guide. Tout comme lorsqu’elle l’avait questionné sur son origine, elle sortit une phrase sans vraiment y réfléchir, suivant les codes de conduites sociales implicites dans toutes sociétés. Dans toutes, excepté celle dont venait cet homme manifestement. Si son visage ne trahit aucune émotion, sa voix semblait plus froide et plus sèche encore que précédemment. Pour dire la vérité, Lei ne pensait pas que c’était possible avant de l’avoir entendu. Elle grimaça à cette réponse qui la froissait, ou plutôt le ton était mal digéré, la réponse en elle-même aurait dû être évidente, si elle avait pris le temps de réfléchir avant de parler. Elle n’insista pas mais se renfrogna légèrement, avec la tenace impression de se comporter comme une enfant.

«  — Tu voulais sortir de la foule, à un endroit en particulier, retourner à l'endroit du spectacle ou autre part ?  »

Surprise qu’il relance la conversation alors qu’il n’avait fait aucun effort en ce sens jusqu’ici, Lei le dévisagea avec de grands yeux. Alors comme ça il ne faisait pas que répondre froidement aux questions ? C’était une découverte étonnante, surtout après ces seules quelques minutes en sa compagnie. Elle détourna finalement la tête et haussa les épaules, réfléchissant à ce qui serait le mieux pour elle. La place du spectacle ou le port ? Il y aurait peut-être moins de monde au port… avec sa chance elle arriverait à se perdre une nouvelle fois si elle retournait à l’endroit du spectacle. Elle n’avait définitivement pas besoin de ça. Elle saurait repérer le chemin jusqu’au stand de sa famille si elle partait du port, de ça en tout cas elle en était sûre.

« —Au port je devrais retrouver mon chemin… Oui, le port ce serait parfait ! fit-elle en hochant la tête puis ajoutant : S’il te plaît. »

Elle lui sourit à ce dernier mot, se sentant une nouvelle énergie à la pensée de retrouver sa famille. Son cœur se réglait sur les archipels mais elle était nomade et son seul point de repère stable était sa famille, les rejoindre serait comme une bouffée d’air frais après ce bain de foule. Bon, le détour au port lui ferait également du bien question air frais, elle n’allait pas le cacher.
©Elena Chase


Merci à Hilel pour la signa ♥


Dernière édition par Lei le Mar 11 Juil - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

۞ 1ère apparition : 04/02/2016

۞ Rukhs : 514

۞ Rukh rose : Personne

۞ Localisation : Empire Reim

avatar
Hilel
CHEF DE LA TROUPE DES VOLEURS

MessageSujet: Re: Spectacle Torran ♦ Hilel   Mar 27 Juin - 18:13

 
Spectacle Toran

   
Sans savoir pourquoi, lorsqu'il pose sa question, Hilel se sent un peu… fixé ? Comme si la jeune femme qui le suivait était étonnée de la question. C'est vrai que cela pouvait, si ça se trouve elle pensait qu'il s'intéressait à elle ? Vu qu'elle ne répondait pas tout de suite, il préférait s'arrêter un peu, la regardant. C'était inutile de continuer à marcher si le chemin changeait. Etait-ce si difficile de prendre cette décision rapidement ? Il se demandait bien pourquoi…  Lei choisi finalement de se rendre au port. Il hocha donc la tête et l'incita à nouveau à le suivre.

«  C'est par là.  »  

Il ne fit pas vraiment attention au merci et au sourire qu'elle lui offrait, elle était polie contrairement à lui. Un sourire mental lui vint à l'esprit qui se trahissait en un léger rictus en se disant que sa grande sœur lui aurait certainement tapé sur les doigts pour être à présent aussi impoli : la froideur n'excusait pas le manque de politesse et il en avait déjà fais les frais. Il préférait chasser cette idée de son esprit. Depuis sa rencontre avec Naya ses pensées s'égaraient un peu trop sur le passé et il lui était difficile de les  supprimer.

Hilel repris la marche doucement, limitant de par sa présence et l'affirmation de ses pas les personnes qui pourraient venir le cogner ou marcher trop près de lui. Ce ne fut pas le cas de Lei qui se fit bousculer par une personne assez grande.

«  Bordel mais tu ne peux pas regarder où tu vas ?!  » Fit un homme qui avait de tout évidence l'air d'avoir bu. « Mais c'est que c'est un joli bout de fille en plus haha !  Tu fais combien pour une heure ?  » La tenue peut-être lui faisait croire ce genre de choses ? En plus de l'alcool qui se sentait ?

Hilel haussa un sourcil devant la scène qui se déroulait devant ses yeux. Il posa son regard sur Lei. Il ne bougeait pas pour le moment. En fait il ne savait pas vraiment quoi faire. Il ne savait pas s'il avait envie de faire quelque chose. Il était aussi intéressé de savoir comment elle allait répondre à ces questions et comment elle allait s'en débarrasser. Si elle le faisait. De toute façon le type était déjà bien trop bruyant pour les oreilles d'Hilel.  


HRP Je me suis permise de 8D n'hésite pas à le contrôler~



Hilel et Arya, sa soeur plus jeune à Alma Toran, merci Naya !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Spectacle Torran ♦ Hilel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pays du Thé] - [Menue Tâche] - Nées pour le Spectacle
» La caisse des intermittents du spectacle épinglée
» Sen'tsura, magnifique spectacle. [PV: Shadow][en pause]
» Fin printemps 1187 - Spectacle Ombre et Lumière
» Un spectacle étonnant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Terres fermes  :: Continent Ouest :: Empire Reim :: Remano :: Rues marchandes-
Sauter vers: