AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi es-tu si faible ? {Kouha} [05/08/1002]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 12/01/2017

۞ Rukhs : 77

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans le Palais Impérial de l'Empire Kou

avatar
Judal
MAGI

MessageSujet: Pourquoi es-tu si faible ? {Kouha} [05/08/1002]   Sam 11 Mar - 19:17


   
Pourquoi es-tu si faible ?





feat. Kouha Ren et Judal
   

Il y avait bien longtemps que Judal ne s’était pas entraîné depuis qu’il avait ouvert plusieurs Donjons à travers les continents. Ce mois de Chaabane promettait d’être ennuyeux, si bien que notre Magi ne trouva rien d’autres à faire que de manger des pêches du haut de son perchoir.




Soupirant d’ennui avec un air des plus agacés, Judal comptait néanmoins rendre visite à quelqu’un au cours de la journée, à savoir Kouha qui s’avérait être le Troisième Prince de l’Empire Kou, et qui était probablement son seul confident tant leur relation semblait proche depuis tout petit. Un Prince qui d’ailleurs était détesté à travers tout le Royaume pour ses méthodes et sa brutalité sanguinaire, et que le peuple nommait parfois de bâtard illégitime du fait que ce dernier ne disposait pas de la même mère que ses aînés… Mais à quoi bon ? Judal ne jugeait pas le Prince par ses origines, ni même pour son rang au sein de la société. Il l’appréciait juste pour sa valeur et leur point commun pour la guerre.

Qui d’autres que Kouha pouvait mieux comprendre les désirs du Magi ? Tout cela, Judal le savait, et c’est bien pour cette raison qu’il comptait lui rendre visite. Quant à savoir ses intentions, le Magi ne savait pas exactement ce qu’ils décideraient de faire ensemble, mais tout ce qu’il souhaitait pour le moment était de voir son cher ami et tant redouté frère d’arme. C’est donc en entamant sa démarche à travers le Palais que le Magi s’arrêta au bout de quelques mètres. Il savait bien où se situait les appartements du Prince Kouha, mais ne doutait pas un seul instant que ce dernier disposait d’un secret des plus perturbants...

... Une femme ? Elle semblait si faible et si maigre que cette vision dégoûta presque Judal, tant et si bien qu’il se contenta juste de pestiférer un « tch. » à l’encontre de son vieil ami.

Comment pouvait-il vivre dans ces conditions durant toutes ces années ? Lui, qui était le Prince tant redouté, et si craint de ses hommes… Comment pouvait-il se rabaisser à une telle disgrâce ? Judal n’éprouvait alors que du mépris envers celui qu’il appréciait le plus, et qu’il jugeait également comme étant son propre égal.



« ... Kouha. Tu es si faible. » pensa t-il, tandis qu’il observa la scène d’un regard indigné.

Judal était effectivement contrarié à l’idée que Kouha disposait en réalité d’une telle faiblesse. L’air ambiant semblait avoir changé, tant et si bien que le Magi attira bons nombres de rukhs noirs à son passage.

Son regard se fit d’autant plus sévère lorsque ce dernier s’approcha de la bâtisse. Tout ceci l’agaçait et le dégoûtait. Si bien que Judal ne semblait pas avoir besoin de la permission du Prince pour pénétrer dans la pièce. Sa main se leva alors soudainement pour s’abattre sur Kouha, alors qu’une nuée de rukhs noirs s’apprêtaient à déferler sur le jeune Prince, tant la présence du Magi noir pouvait lui sembler hostile... Les mains du Magi s’abattaient finalement sur les épaules du Prince, tandis qu’il se tenait toujours derrière lui, coupant ainsi le silence qui semblait régner au sein de la pièce.




« ... Yo, Kouha ! Je t’ai cherché partout, tu sais. » fit-il, tout en se redressant subitement, le regard souriant, tant sa colère à son égard semblait avoir disparu, mais cela n’était visiblement qu’une apparence.

Pourtant, Judal ne détestait pas Kouha pour sa faiblesse, ni même pour cette fausse apparence qu’il avait réussi à se concocter au fil des années, et tout ceci dans le seul but de préserver son image et son statut de jeune Prince illégitime. Il avait même l’air de compatir légèrement, si bien qu’il était même prêt à garder ce secret pour lui. Après tout, il était plus dans son intérêt de veiller sur son jeune ami que de compromette l’avenir de tout l’Empire...

N’était-ce pas lui l’Oracle de Kou ? N’avait-il pas, de plus, juré fidélité envers ceux dont il reconnaissait la force ? Judal ne voyait donc aucun inconvénient à faire taire tous ceux qui oseraient nuire à la réputation d’un de ses protégés.

En contre-partie, il savait pertinemment qu’il détenait en sa faveur le benjamin de la famille impériale. Il ignorait cependant quel serait la réaction du Troisième Prince. Dans le doute, le Magi prépara tout de même son borg, dans le cas où ce dernier déciderait de l’attaquer, puis prit soudain la parole en le dévisageant d’un air dédaigneux comme il avait l’habitude de faire lorsqu’il décidait de faire des remontrances.



« Dit-moi... Kouha. Pourquoi fais-tu tout cela ? » murmura t-il, tout en le faisant face de son regard impitoyable.



« Tu sais pourtant que tu ne pourras jamais la cacher du reste de l’Empire, en particulier depuis que cette Gyôkuen est montée sur le trône. Enfin bon, tu devrais plutôt t’en débarrasser avant qu’il ne soit trop tard. » fit-il, tout en haussant des épaules.


Sur ces mots, Judal se doutait bien que cette phrase n’allait guère lui plaire. Il espérait toutefois lui remettre les idées en place, et ce, dans leur intérêt à tous, avant que l’organisation ne le sache, car il lui parut évident que cette vieille sorcière manigançait quelque chose, et qu’une guerre allait sûrement éclater dans quelques mois. Il leur fallait donc se préparer en vue de cette occasion tant attendue.
   



   

   
(c) MEI

   

   


Ⓒ Merci à Hilel et Imraan pour la Signature et l'Avatar ! ♥



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞


Dernière édition par Judal le Sam 1 Juil - 23:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 01/04/2014

۞ Rukhs : 122

۞ Rukh rose : -

۞ Localisation : Empire Kou

avatar
Kouha Ren
GRAND PRINCE

MessageSujet: Re: Pourquoi es-tu si faible ? {Kouha} [05/08/1002]   Sam 11 Mar - 22:11

Faible, moi ?

Feat. Judal
Il était rentré de chez sa sœur depuis peu, le retour ayant été plus léger que l’aller. Il avait le cœur lourd. Il lui avait fallu remplir tout les papiers qu’il avait laissé en son absence, râlant comme quoi c’était le rôle de Koumei, et non le sien. Et puis plus personne ne l’avait vu, pour une journée entière. Il avait disparu de la circulation. Cela n’était pas pour déplaire aux différents membres du personnel, bien plus à l’aise quand le prince sanglant n’était pas dans les parages, à balader son regard fou sur leurs petits corps fragiles.

Il était dans ses appartements, ayant interdit formellement aux gardes de laisser entrer quiconque. Il restait avec Elle. Il tentait de La faire manger, de Lui faire accepter de se taire. Meimei était repartie, acceptant que son seigneur veuille être seul. La vieille servant elle-même avait pris un certain temps de congé.

Il restait assis face à Elle, souriant à peine, le visage grave. Elle avait encore maigri, refusant à nouveau de s’alimenter. Elle causait tant d’ennuis et pourtant… Pourtant le prince ne pouvait rien faire contre son instinct. Il l’avait vue si frêle pendant son enfance, cette image gravée dans son esprit le forçait à prendre soin de Cette femme, malgré ses caprices. Elle continuait à geindre, repoussant toute cuillère que son propre fils tentait de lui faire avaler. Les seuls mots qu’elle répétait en boucle étaient « Koutoku. Koutoku. Koutoku. Koutoku. ». Kouha sentait ses tripes remonter chaque fois qu’elle prononçait ce nom. Il ne voulait pas s’énerver comme il avait pu le faire, renversant le peu de mobilier en hurlant que jamais, au grand jamais, cet homme n’avait été son père. Il répétait à sa mère que Koutoku était un lâche, un monstre, qu’il les avait abandonnés. Mais elle ne semblait pas entendre. Elle n’avait jamais entendu.

Alors il serrait le poing, se saignait la bouche à force de mordre l’intérieur de ses joues. N’importe qui voyant cette scène aurait rit de voir le ‘Prince Sanguinaire’, le ‘Terrible et Sans Merci’ Kouha nourrir une silhouette rachitique. Elle ressemblait à une enfant des bidonvilles, tassée, des cheveux longs emmêlés, des habits déchirés. Pourtant elle ne portait que les meilleures étoffes, que Kouha lui avait procurées, mais il la retrouvait toujours deux jours plus tard avec des habits en lambeaux, suite à une crise. Alors il la laissait faire, se complaire dans sa saleté.

Il était si concentré, qu’il ne remarqua pas le changement d’ambiance, ni l’entrée dans la pièce. Il sentit deux mains s’abattre sur ses épaules et se figea. La voix était enjouée, si reconnaissable.

« Judal. »

Sa réponse était glaciale, il était parvenu à préserver son secret et maintenant… Maintenant Judal était au courant. Sa mère ne semblait pas faire attention à l’intrus, continuant à couiner le nom de son ancien mari. Elle grattait le sol, les yeux vides et un sourire idiot aux lèvres. Kouha se retourna. Il ne dit rien, jetant à Judal un regard qu’il ne se connaissait pas lui-même. Si c’était un autre que le Magi, il serait mort sur le coup. Le prince se redressa et lui fit face, plongeant ses yeux dans ceux de son ami de longue date.

« Enfin bon, tu devrais plutôt t’en débarrasser avant qu’il ne soit trop tard »

Kouha ne réfléchit pas et se jeta sur Judal, se cognant contre le Borg qu’il avait auparavant érigé. Il tomba au sol avec le choc, effrayant sa mère qui se mit à pleurer bruyamment. Il serra les dents et posa la main sur la garde de son épée. Il ne devait pas se battre ici. Un éclair de lucidité le fit pousser son ami à l’extérieur, dans sa cour personnelle.

Il se tenait au dessus du Borg, prêt à frapper pour le briser, les yeux injectés de sang. Il devait la protéger, de ce monde qui les avait rendus fous. Il leva sa lame et frappa, fissurant la protection magique sans pour autant la casser. Il hurla et frappa à nouveau, le bouclier vola en éclat. Kouha utilisait toute sa force. Il semblait prêt à frapper à nouveau mais s’arrêta, son regard changeant. L’éclair de folie était passé. Il lâcha son arme et se mit à rire, nerveusement, aux éclats. Il avait attaqué Judal, son secret avait été découvert, Gyokuen… Il releva le regarda vers son ami, l’air fou, comme d’habitude, un sourire sadique aux lèvres.

« Je dois la protéger. Je suis le seul à pouvoir le faire. »

Il était clair, précis, concis. Il ne doutait pas de ce qu’il disait. Il le pensait. Il laissa son épée au sol et se redirigea vers la petite porte de la chambre de sa mère, la refermant avec la clé qui pendait toujours autour de son cou. Il se tourna à nouveau et fit face à son ami, son petit sourire de retour sur ses lèvres.

« Cela faisait longtemps Judal. »

Des retrouvailles normales, en somme. Mais les deux jeunes hommes pouvaient-ils vraiment se qualifier de.. ‘normaux’ ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 12/01/2017

۞ Rukhs : 77

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans le Palais Impérial de l'Empire Kou

avatar
Judal
MAGI

MessageSujet: Re: Pourquoi es-tu si faible ? {Kouha} [05/08/1002]   Lun 20 Mar - 13:52


   
Pourquoi es-tu si faible ?



feat. Kouha Ren et Judal
   

Judal ne ressentait que du mépris lorsqu’il voyait le Troisième Prince se rabaisser pour nourrir sa mère. Il était impossible pour lui de l’imaginer ainsi, et ne s’attendait surtout pas à tomber sur cette scène affligeante qui avait le don de l’énerver encore plus qu’il ne l’était à l’heure actuelle, car oui Judal était de mauvais humeur. Faute de n’avoir pas pu trouver grandes occupations en dehors de ses visites auprès des Princes et de ses blagues qu’il lançait quelque fois à l’encontre de Kougyôku. Judal s’ennuyait terriblement, si bien qu’il refusait d’admettre une telle faiblesse venant de celui qu’il estimait et respectait sûrement le plus comparé aux autres aînés de la famille impériale.

Il n’avait d’ailleurs pas fait plus attention à sa mère qui couinait sans cesse le nom du défunt Empereur, tant elle lui semblait si pitoyable, si ridicule et si faible. Il n’en avait que faire de savoir que cette femme existait toujours au sein de ce Palais, et qu’il la gardait secrètement dans ses appartements afin de la protéger. Cela l’agaçait et l’irritait tellement qu’il se retint cependant de l’assommer, par respect pour son ami d’enfance, dont il se doutait que sa présence n'était pas des plus appréciables... Le voilà maintenant qu’il l’observait d’un regard mauvais. Signe encore que Kouha n’avait pas l'air d'avoir apprécié sa remarque au sujet de sa mère biologique.

Kouha semblait en effet en vouloir au Magi d’avoir percé à jour ce secret qu’il s’efforçait de cacher aux yeux de tous, mais Judal n’en avait que faire. Il alla même jusqu’à se moquer de lui, ignorant par la même occasion ce qu’il pouvait bien ressentir en lui suggérant de se débarrasser au plus vite de celle-ci, avant qu’il ne soit trop tard. Sa réaction ne tarda pas à venir, si bien que le Magi avait déjà érigé un borg pour se protéger de la colère du jeune Prince. Il espérait cependant que cela suffirait à contenir son assaut, mais celui-ci semblait visiblement furieux. Son borg ne put donc contenir le deuxième coup, explosant alors dans un fracas assourdissant. Judal s’extirpa ensuite de cette attaque en faisant un bond en arrière afin de s’éloigner suffisamment de Kouha.

Il ne pouvait alors que très bien connaître cette sensation auquel le Troisième Prince semblait s’abandonner... Ce désir implacable de tuer... De se venger des personnes qui étaient coupables de son Destin, le rendant de ce fait, aussi pitoyable et prévisible qu’un être humain.

Kouha se laissa ensuite guider par son instinct primaire, et semblait prêt à frapper de nouveau, alors que Judal s’apprêtait à sortir sa baguette qu’il avait l’habitude de cacher au sein de son midriff choli.





Prêt à contre-attaquer à la moindre hostilité. Judal n’hésiterait pas à se battre sérieusement, même s’il s’agissait de son Prince auquel il avait prêté serment.

Dans le cas contraire, il serait alors difficile de croire à la puissance d’un Magi, si ce dernier ne se faisait pas reconnaître de ses pairs. Il se mit donc en position de combat lorsque son adversaire fut soudain éprit d’un rire fou, jetant par la suite son arme comme s’il venait de recouvrir ses esprits, et souriait finalement en direction du Magi d’un regard sadique et à la limite de la folie... Un regard qu’il reconnaissait bien, et qu’il avait l’habitude de voir depuis leur plus jeune âge. Aucun doute, il s’agissait bien de Kouha. Le seul Prince qui était détesté de son peuple et méprisé de tous, autant pour son caractère excentrique que sanguinaire... Judal mit alors fin à son sort qu'il s'apprêtait à lui lancer, et le toisa ensuite de son regard hautain, un sourire moqueur aux lèvres.




« ... La protéger, hein ? Je ne te pensais pas aussi sentimentale. Depuis quand t’intéresses-tu aux femmes ? Elle n’a aucune chance de survivre en ce monde, et tu le sais mieux que quiconque. »


« Enfin bon, ce n’est plus mon problème... Fais ce que tu veux. Mais ne vient pas me dire que je ne t’aurais pas prévenu. » finissait-il par dire sur un ton de reproche.


Le Troisième Prince se retourna cependant pour refermer la pièce, grâce à la clé qu’il portait toujours sur lui, enfermant ainsi la personne qu’il se devait de protéger du regard d’autrui. Et dont Judal ne put alors qu’esquisser une expression de dégoût envers celui qu’il appréciait le plus, le voir agir de la sorte le rendait décidément mal à l’aise. Pourquoi devait-il la protéger, elle ? Tandis que d’autres lui avaient toujours été loyales ?

Judal pensait évidemment à ses serviteurs, plutôt qu’à sa mère biologique qui l’avait toujours abandonné durant son enfance... Période à laquelle, ils passèrent la majorité de leur temps ensemble, faisant ainsi de Kouha, son premier et unique ami, qu’il considérait parfois comme un frère, un partenaire, mais aussi un complice, du fait qu’ils s’entendaient beaucoup pour leur passion à faire la guerre, mais aussi du fait d'embêter leurs proches par le biais de nombreuses farces et blagues en tout genre, car oui, ces deux enfants qui étaient devenus maintenant des hommes, se ressemblaient beaucoup, sauf qu’à la différence de Judal, Kouha s’avérait toujours être le plus raisonnable du duo.

... Si bien qu’ils leur arrivaient parfois de se disputer jusqu’à se battre sérieusement l’un contre l’autre. Ce qui les menait souvent à s’entraîner ensemble, mais cette fois-ci, Kouha lui semblait bien plus différent que d’habitude, d’où le fait que Judal n’hésiterait pas à se défendre et à répliquer de la même manière. Quitte à devoir le blesser, si nécessaire. C’est pourquoi le Magi le répondit d’un même sourire, comme s’il s’agissait d’une vulgaire plaisanterie.



« Tu m’avais manqué, Kouha ! » s’exclama t-il, le regard étrangement satisfait, suite à ses retrouvailles.


En effet, il y avait bien longtemps que Judal n’avait pas revu Kouha depuis la mort de l’Empereur. Judal s’apprêtait donc à s’approcher de son ami, lorsque des pas se firent entendre et s’approchèrent progressivement de leur emplacement. Se pouvait-il alors qu’il s’agissait des gardes, et plus particulièrement de la garde personnelle du Prince ? Judal semblait bien embêté. Il ne pouvait décidément rien faire, sans que cela n’attire l’attention de faibles humains. Tout ces bruits l’agaçait, et tous le monde savait à quel point Judal pouvait se montrer capricieux lorsque ce dernier ne trouvait rien d’autres à faire que de tuer le temps à sa façon...

Il fallait cependant s’y attendre. Judal se trouvait après tout dans les appartements privatifs de l’Empire. Ce qui signifie notamment qu’aucun combat n’était toléré au sein du Palais, à l’exception du terrain d’entraînement qui était prévu à cet effet, et dont la garde avait pour habitude d’utiliser lorsqu’il n’était pas de service.

Judal soupira alors longuement, avant de se gratter la tête, signe qu’il s’ennuyait déjà de cette journée... C’est donc en se dirigeant vers la pièce qui se situait en face de lui que le Magi s’invita dans les appartements de Kouha, pendant que ce dernier se trouvait être en pleine discussion. Il s’allongea ensuite sur ce qui ressemblait être un divan sous le regard outré de quelques servantes, et se servit alors allégrement, sans même attendre la permission du maître des lieux, mangeant par-ci par-là divers fruits qui étaient entreposés sur la table. Judal patienta.

   



   

   
(c) MEI

   

   


Ⓒ Merci à Hilel et Imraan pour la Signature et l'Avatar ! ♥



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pourquoi es-tu si faible ? {Kouha} [05/08/1002]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Faible participation populaire à une manifestation antigouvernementale
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Terres fermes  :: Continent central - Est - Empire Kou :: Rakushou :: Palais Impérial :: Appartements privatifs-
Sauter vers: