AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bienvenue à Sindoria {Sinbad&Aadyll}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 28/10/2015

۞ Rukhs : 163

۞ Rukh rose : Célibataire (et en recherche)

۞ Localisation : 14/07 Qishan

avatar
Aadÿll Salem Naaman
MAGE

MessageSujet: Bienvenue à Sindoria {Sinbad&Aadyll}   Mar 22 Nov - 20:46

A Magnostadt, les vacances pour les élèves avaient sonnées en ce 26 Rajab. Depuis des années le magicien entendait parler du pays de Sindoria, sur cette île un peu loin de tous les autres continents mais si prospère. Sa curiosité avait été piquée de nombreuses fois mais il n'avait jamais osé franchir le pas. C'était à présent le moment. Il avait passé la première semaine de reprise dans un lit d'infirmerie, il devait pense à présent à se ressourcer ou il ne finirait sans doute pas l'année sur ses deux jambes. Après ce dernier jour de cours, il avait passé son début de fin de semaine à préparer les enseignements de la rentrée. Il préférait le faire avant de  partir pour ne rien avoir à faire durant cette petite semaine de vacances.

Pour venir jusqu'à Sindoria le Professeur avait pris un bateau le 28 au matin. Le voyage s'était plutôt bien passé excepté un petit accrochage entre un goi et un magicien. Magicien qui ne voulait pas de goi dans le bateau. Aadyll avait du utiliser beaucoup de tact pour que ce conflit ne prenne pas de grandes proportions surtout qu'il s'agissait là d'un voyage de trois jours. Au final cela s'était bien fini. Cela avait un petit peu amusé Aadyll, bien qu'il état loin de ses élèves il devait quand même parfois avoir un comportement similaire.

Arrivant à Sindoria, le râteau accosta. Prenant son sac sur son dos, y ayant déjà déposé son sceptre en plus d'avoir sa lame à la taille. Heureusement avoir ce genre d'accoutrement n'était pas vraiment quelque chose d'étonnant et personne ne le regardait étrangement. Le magicien était affublé de quelques longs vêtements longs mais fins et son éternelle broche à l'effigie de Magnostadt reliait les deux pans de sa cape tandis que ses cheveux blancs étaient amplement nattés dans son dos, le tout contrastant avec la couleur métissée de sa peau.

Aadyll inspira longuement avant d'expirer la même façon. Il retint un certain toussotement. Il secoua la tête. Ce n'était pas bien grave. Il devait d'abord se diriger vers une auberge pour poser son sac et surtout savoir ou il allait pouvoir dormir ce soir. Il en trouva une rapidement en demandant aux habitants. Une fois là bas le magicien posait son grand sac et allait papoter un peu. Durant ces discussions il pu apprendre qu'il y avait apparemment une grande bibliothèque dans l'une des tours du palais.

Plutôt content d'entendre cela, le professeur se rendait vers l’impressionnante bâtisse qu'était le palais du Roi Sinbad. D'ailleurs ses aventures avaient fait le tour du monde et même un petit peu à Magnostadt. Il avait entendu parler de lui la première fois lorsqu'il était encore à Balbadd. Cependant à cette époque il n'avait pas grandement les moyens de s'intéresser à ce genre de choses.

Arrivant au palais après un certain temps de marche – inutile d'utiliser le vol- il demandait à plusieurs gardes ou pouvait bien se trouver la bibliothèque en libre service. Remerciant pour l'information le magicien commençait à chercher sans être totalement sûr de lui… Plusieurs minutes après, deux gardes se mirent à se diriger vers lui – il ne les avait pas encore croisé ceux-là, - approchant leur arme de lui, à proximité de son visage.

«  Halte là !  Ces bâtiments ne sont pas autorisés aux civils !  »

Relevant simplement les mains pour montrer que malgré son arme il n'avait pas envie de les attaquer il tenta de s'expliquer.


«  J'étais simplement en train de chercher —  »

«  Des excuses ! Tu es bien trop proche des appartements de Sa Majesté pour donner ce genre d'excuse !  »




Dernière édition par Aadÿll Salem Naaman le Sam 3 Déc - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 329

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: Bienvenue à Sindoria {Sinbad&Aadyll}   Ven 25 Nov - 21:12






۞ Bienvenue à Sindoria ۞

Un Voyageur Inconnu ?


feat. Aadÿll et Sinbad





Tant de choses se sont passées à Sindoria depuis le conflit de Magnostadt, datant du mois dernier. Sinbad n’avait toujours pas trouvé de solution au sujet de la malédiction qui avait frappé le Prince de Balbadd, Alibaba Saluja, dont le Roi s’était promis de tout faire pour lui venir en aide. En effet, malgré ses recherches et ses divers contacts à travers le monde... Personne n’en connaissait l’origine, ni même un quelconque remède qui aurait été susceptible de ralentir sa progression. Hélas, plus le temps passait, plus le Roi était à court d’idées. Cela fera donc presque deux mois que le Roi n’avait toujours pas de nouvelles à propos de ce problème, tandis qu’il avait implicitement fait la demande auprès de la magicienne de Sindoria pour effectuer des recherches sur ce sortilège.

Le seul endroit où il n’avait pas pu entrer en contact et dont, il n’avait pas pu effectuer des recherches était celui de Magnostadt, où il avait précédemment eu un différent, il y a de cela deux mois auparavant aux abords de l’île, suite à une invasion de quelques bateaux pirates et de magiciens ayant revendiqué provenir de Magnostadt.

Il ne faisait aucun doute que depuis cet incident, une politique de restriction s’était mise en place entre Sindoria et Magnostadt, que le Roi gardait pour le moment à l’œil, jusqu’à ce que la situation du Prince s’arrange. Ce qui n’était pas encore le cas, étant donné que le blondinet était encore sous l’asservissement du mage noir.

Les relations étroites qu’entretenaient les deux pays, bien qu’elles ne fussent pas des plus florissantes, ne tenaient à présent qu’un fil, sous réserve d’un entretien avec l’Archimage de ce pays qui n’était nulle autre que Mogamett en personne, car en effet, Sinbad comptait bien rendre visite à cet homme, afin de lui demander des explications sur la provenance de ces bateaux qui avaient accosté au large de Sindoria et qui, de surcroît, avait presque réussi à créer une guerre entre les deux pays. Sans parler d’une éventuelle implication de l’Alliance des Sept Mers, si Sinbad n’était pas intervenu pour leur faire part d’un rapport sur la situation présente. Et qu’il n’était donc pas nécessaire de prendre part à ce conflit, en raison du fait que presque personne n’a été blessé au cours de cet incident.

... Par chance, les effectifs, ainsi que les Huit Généraux qui s’étaient mobilisés sur place, avaient effectivement réussi à sauver un maximum de citoyen en les ramenant dans un endroit sûr. Sans compter l’alerte générale qui avait été donné auparavant, en donnant l’ordre à tous les habitants de se réfugier au plus près du centre-ville, juste avant que les bateaux ne viennent accoster aux abords de la plage. De cette manière, les habitants de Sindoria ont pu être prévenus du danger imminent. Ce qui les sauva en partie, étant donné que presque personne n’était autorisé à sortir de la ville, en dehors de l’armée de Sindoria et des autres personnes ayant été en charge de venir en aide à la population. Quant au reste, plusieurs blessés purent être évacués des décombres résultant des diverses explosions qui avaient lieu un peu partout sur l’île.

C’est donc en prenant la direction pour le centre-ville que Sinbad décida de se promener, après avoir fini de boucler tout ce qui était d’ordre administratif. Il dévalait donc les marches de son Palais pour se diriger jusqu’au marché central, où plusieurs citoyens s’inclinèrent à son arrivé. Il paraissait d’ailleurs toujours amical et chaleureux envers son peuple, si bien qu’il n’était pas étonnant de le voir faire une démonstration de sa magie à la demande de quelques enfants.

Sa promenade n’aurait finalement duré qu’une demi-heure, étant donné qu’on vint soudain lui faire un rapport d’une certaine agitation au Palais, ce qui intrigua légèrement le Roi, puisqu’il n’avait pas prévu de visite pour aujourd’hui. Il décida cependant de vérifier l’origine du problème en suivant le garde d’un air impassible.

Soupirant intérieurement, il regrettait presque de n’avoir pas pu profiter de sa journée, ne serait-ce qu’une heure de plus, car il était évident que chaque Roi devait répondre à des exigences. Et que de ce fait, il ne leur était pas permis de se mouvoir comme bon leur semblait, chose que beaucoup de gens ignorait, malgré les apparences que ces Rois pouvaient parfois donner l’impression lorsqu’ils paraissaient en public durant leur temps libre. A défaut d’avoir des privilèges, beaucoup se méprenait sur les conditions et l’implication que cela nécessitait parfois, lorsqu’on avait pour responsabilité de gérer tout un pays jusqu’à ce que leur règne prenne fin, afin que leur héritage puisse, à leur tour, prolonger cette prospérité, duquel chaque habitant semblait s’être accoutumé.

Quel qu’en soit le motif, un Roi ne pouvait jamais refuser ses obligations, sauf en cas d’extrême urgence lorsqu’il s’agissait d’une intervention militaire ou autre affaire internationale nécessitant le déplacement du dirigeant en personne. Il devait toujours se montrer présent et surtout rassurant vis-à-vis de son peuple.

En temps de crise, un Roi ne pouvait jamais se permettre de témoigner un signe de faiblesse, ni se désister de son devoir de souverain, si le cas l’exigeait. C’est la raison pour laquelle, il n’avait pas l’air très ravi à l’idée de retourner à ses occupations. Sans parler du fait qu’il était assez contrarié de devoir se déplacer jusqu’au Palais pour s’occuper de cette situation. Décidément, le destin ne lui aurait pas permis de se reposer avant un long moment...

Pauvre Sinbad, lui dont la vie d’une dizaine de milliers d’habitants, dépendait entièrement de lui et de ses futures décisions. Ce n’est qu’au bout de quelques minutes de marche qu’il parvint finalement à l’encontre de cet individu aux longs cheveux blancs et au teint métissé. Mais alors qu’il se rapprochait des gardes et de cet étranger, il lui semblait alors entendre quelques bribes de leur conversation.


«  J'étais simplement en train de chercher —  »

«  [...] Tu es bien trop proche des appartements de Sa Majesté ! [...]  »


Une fois arrivé sur place, il parut un moment sceptique en voyant les armes qui s’étaient dressés à l’encontre de cet homme, dont l’apparence ne laissait présager aucune hostilité. Il fit alors un signe aux gardes d’abaisser leurs armes, tout en dévisageant l’inconnu. En effet, en observant de plus près cette personne -que les gardes avaient appréhendée non loin de ses appartements- Sinbad remarqua soudain un détail, si ce n’est que son attention se reporta aussitôt sur cette broche qu’il arborait à l’effigie de Magnostadt.



« ... Cette emblème. Serait-ce un magicien provenant de Magnostadt ? »

Ainsi s’agissait-il d’un magicien, ce qui en soi, était plutôt surprenant, en raison qu’il était assez rare de les voir s’aventurer au-delà de leur pays, bien qu’il existait parfois des exceptions comme celui-ci.

Il était d’autant plus inespéré de croiser un magicien pouvant s’intéresser autant à un pays empli de goïs, comme il était coutume d’appeler de cette manière toutes les personnes qui ont été jugé incapables de maîtriser la magie au cours de leur existence. Que pouvait donc bien faire un mage de cet acabit aux alentours de Sindoria ?

En sachant de plus que les relations entre ces deux pays demeuraient plutôt ambigus. Sinbad prit alors l’initiative d’engager la conversation, à défaut de ne pas s’être donné la peine de décliner son identité. En effet, tout le monde connaissait les histoires de Sinbad à travers sa bibliographie et de multiples légendes que l’on avait racontées à son sujet, lorsqu’il parcourait autrefois les mers et les donjons, il y a de cela quelques années auparavant. Cette époque lorsqu’il partait à la découverte du monde. Tout ceci lui semblait désormais si loin ...



« Gardes... ! Vous pouvez désormais disposer. Retournez à vos postes. »


Sinbad croisa alors ses bras, tout en s’adressant au garde qui l’accompagnait. Sans même se détourner vers ce dernier, il lui ordonna aussitôt de suivre les autres.




« Quant à vous, laissez-nous seuls. Merci. »


Sinbad demeurait à présent en compagnie de cet homme, tandis qu’il le jaugeait toujours de son regard perçant. Le Roi n’en restait cependant pas moins courtois, malgré qu’on pouvait percevoir une certaine appréhension à l’idée de voir un magicien aussi loin de son pays, mais aussi de le voir voyager en des temps aussi troublés.



« Veuillez excuser le comportement de mes hommes. J’espère qu’ils ne vous auront pas trop importuné. Il serait d’autant plus fâcheux d’envenimer les rapports que nous entretenions actuellement avec Magnostadt. Permettez-moi cependant de vous demander quelque chose. »




« Que vient faire un magicien de votre rang à Sindoria ? Serait-ce Mogamett qui vous envoie ? »


Sur ces mots, le Roi préféra plutôt attendre qu’il lui réponde, avant de chercher à le questionner davantage. Il se doutait également qu’il n’aurait très certainement pas besoin d’insister, au vu du comportement de l’étranger qui, selon lui, n’avait pas l’air de quelqu’un de suspect, mais plutôt d’un voyageur qui se serait perdu en recherchant quelque chose ou peut-être quelqu’un, qui sait ?

C’est du moins ce que pensait Sinbad, lorsque cet individu s’était fait aborder par les gardes et qu’il l’avait observé de loin. Le magicien n’avait pas l’air de se reprocher quoi que ce soit. Il paraissait même tout à fait inoffensif, malgré qu’il porte une arme à sa ceinture et qu’il avait l’apparence d’un homme assez svelte.

Sin’ préférait malgré tout la discussion, plutôt que l’approche excessive qu’avaient adoptée les gardes à son encontre. Il ne tenait pas à engager un second conflit au cours de cette rencontre, cela serait plus qu’embarrassant au vu de leur situation actuelle...


« Il n'y a rien qui ne puisse être surpassé »
« Je changerais le Destin ! »



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞


Dernière édition par Sinbad le Dim 15 Jan - 23:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 28/10/2015

۞ Rukhs : 163

۞ Rukh rose : Célibataire (et en recherche)

۞ Localisation : 14/07 Qishan

avatar
Aadÿll Salem Naaman
MAGE

MessageSujet: Re: Bienvenue à Sindoria {Sinbad&Aadyll}   Sam 26 Nov - 2:14

Décidément Aadyll ne pensait pas que cette arrivée à Sindoria se passerait de cette façon. Lui qui avait simplement comme objectif de rejoindre la bibliothèque il s'était apparemment trompé de chemin ou il avait été mal aiguillé et le voilà dans une partie du Palais du Roi plutôt privée. Les gardes semblaient vouloir l'arrêter et bien sûr il préférait ne pas s'attirer d'ennui alors il se contentait de lever les mains pour montrer qu'il n'utiliserait ni son arme présente à sa taille ni son bâton de magie. Il n'était après tout pas à Magnostadt et personne ne connaissait ses intentions bienveillantes ici.

Au bout de plusieurs secondes il pu remarquer que les gardes commençaient à baisser les armes sans aucune raison apparente si ce n'est peut-être la gêne du Professeur. Celle-ci ne pouvait cependant pas être à l'origine. En plus ils lui paraissaient presque un peu tendus. Il se tourna donc un peu et pu observer un homme, assez grand, plutôt bien bâti, du moins, mieux que lui, aux longs cheveux violines qui portait de nombreux bijoux et une tenue assez riche. Il était accompagné d'un garde.



Il ne pouvait pas y avoir énormément de personnes qui étaient en capacité faire baisser les armes des gardes du palais sans parler. Aadyll le fixa un moment avant que les gardes ne commencent à s'incliner devant celui-ci. Le Roi ou un des généraux ? Les gardes lui avaient annoncés qu'il était trop proche des appartements du Roi. Etait-ce donc Sinbad qui se trouvait actuellement en face de lui ? Rapidement le violine demandait  - ou plutôt ordonnait- aux gardes de retourner à leurs postes et de disposer, il dit la même chose à celui qui l'accompagnait. N'osant contredire leur Roi, les deux gardes répondirent simplement :

«  A vos ordres, Majesté !  »

Ah en effet le raisonnement d'Aadyll venait d'être approuvé, l'homme présent devant lui était bien Sinbad, le Roi des 7 mers et possesseurs de sept djinns. Le magicien se sentait plutôt dévisagé mais sans doute qu'il devait se demander ce que faisait un inconnu aussi proche de ses appartements ou bien qu'il avait vu l'emblème de Magnostadt. Les salutations n'étaient pas à l'ordre du jour pour le moment mais il s'excusait néanmoins du comportement de ses gardes qui apparemment avaient fait un peu trop de zèle. Le Professeur clignait un petit peu des yeux alors qu'il commençait à parler des relations avec Magnostadt. Elles n'étaient pas au beau-fixe. A  vrai dire son pays n'avait ce genre de relation avec personne car il était le seul pays de magiciens. Il hocha la tête lorsque le Roi lui demandait s'il pouvait lui poser une question. Rapidement, celle-ci vint et il semblait s'intéresser à la raison de sa présence tout en suspectant une éventuelle demande la part du chancelier. Il ne mit pas longtemps à répondre, en lui accordant un sourire.

«  Ne vous excusez pas vos soldats font leur travail et je n'ai aucunement été heurté. Il n'y a aucune raison pour que les rapports entre Sindoria et Magnostadt soient envenimés à la suite d'un simple malentendu voyons, d'autant que, comme vous venez de le demander, je ne suis aucunement envoyé par Mogamett. Je suis venu ici en simple voyageur pour découvrir votre pays qui me rend curieux depuis si longtemps.  »


Le ton du professeur était resté respectueux et amical avec un sourire sur le visage. Il toussa légèrement, évitant tout de même de le montrer il passa simplement sa main sur sa bouche. Les présentations n'ayant été faites que dans un sens, et de façon plus ou moins subtile, le magicien décida de s'incliner révérencieusement face au Roi qui se trouvait face à lui.

«  Je m'appelle Aadyll Salem Naaman et je suis honoré de rencontrer le Roi de ce pays qui me semble si prospère. Cependant je comprendrais si ma présence vous semble trop suspicieuse ou préoccupante et j'accepterai sans aucune animosité de retourner à Magnostadt. Après tout ils n'auraient pas accepté la présence de non magicien et je pense que vous en êtes conscient.  »


Le ton à nouveau employé n'était en rien hostile et malgré la phrase il l'agrémenta encore une fois d'un sourire en se relevant doucement. Le magicien était prêt à partir si sa présence indisposait le Roi. Il avait fait évidemment exprès de dire non magicien et pas goi, n'appréciant que peu cette expression. Il attendait la réaction du Roi, ne montrant pas d'anxiété particulière, restant simplement poli et chaleureux.  




Dernière édition par Aadÿll Salem Naaman le Sam 3 Déc - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 329

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: Bienvenue à Sindoria {Sinbad&Aadyll}   Lun 28 Nov - 18:36






۞ Bienvenue à Sindoria ۞

L'Invité du Roi des Sept Mers


feat. Aadÿll et Sinbad





Ayant été légèrement intrigué par la venue de ce magicien au sein de son pays. Sinbad fut d’autant plus surpris, lorsque ce dernier lui avoua qu’il n’était ici que pour une simple visite. En effet, le magicien semblait plutôt curieux au sujet de Sindoria, ce qui pouvait paraître une raison assez valable et légitime, car ce pays, bien que petit, bénéficiait en effet d’une véritable prospérité et de produits locaux qu’il n’était possible de s’en procurer que dans les Mers du Sud et uniquement ici, sur cette île où il faisait bon vivre.

Il était donc tout à fait normal qu’un magicien, tel que lui puisse avoir l’initiative de partir à la découverte de ce pays, étant donné que Sindoria était un endroit où l’on entendait beaucoup parler à travers le monde, autant pour sa réputation que pour son mode de vie hétéroclite.

Il était d’ailleurs recommandé d’y aller pour trouver toutes sortes de produits et de marchandises diverses provenant des autres Royaumes, tel que : Imuchakk, Heliohapt, Artémyra ou encore le Royaume de Kina que l’on entendait très peu parler, en raison de leur emplacement qui demeurait introuvable, ou encore pour leur discrétion à vouloir vivre isolé, loin de leurs voisins.

Pourtant, cet humble magicien du nom d’Aadyll ne semblait pas être à la recherche de quelqu’un en particulier, et contrairement à ce qu’il pouvait penser au départ, cet homme n’était pas non plus venu au nom du chancelier. Il était même très poli lorsqu’il s’adressa au Roi. Il concluait finalement par une révérence des plus respectueuses, tout en précisant que si sa présence était d’une quelconque nuisance, ce dernier pouvait tout aussi bien retourner à Magnostadt sans émettre d’objection, ce qui eut pour effet de faire réagir le Roi en souriant légèrement à son encontre.



« Allons, ne dites pas cela, je vous prie. Il y a bien longtemps que nous n’avions pas eu d’invités au sein de Sindoria. »

Par courtoisie, mais aussi par preuve de bonnes manières, Sinbad ne pouvait pour autant se résoudre à ignorer la présence de cet homme, malgré qu’il fût prévu qu’il devait retourner à ses appartements pour peaufiner quelques détails, cela pouvait néanmoins attendre. Et c’est en réfléchissant durant un instant qu’une idée lui parvint aussitôt en tête.



« ... Que diriez-vous de m’accompagner ? Je me ferais un plaisir de vous faire visiter les lieux, si tel est votre souhait. D'autant plus que cela doit être la première fois que vous veniez ici. Qu’en pensez-vous, Aadyll-san ? »

Souriant chaleureusement vers son interlocuteur, Sinbad voulut alors lui proposer son hospitalité, étant donné qu’il ne voyait pas d’inconvénient au fait qu’il puisse rester durant un moment, afin de pouvoir visiter ce que bon lui semblerait.

Malgré tout, Sinbad tenait également à préserver une bonne entente avec le pays des magiciens qu’était Magnostadt. Il espérait surtout pouvoir nouer de nouveaux liens et peut-être de nouveaux échanges dans les temps à venir, qui sait ? Il tenait donc à se présenter en bonne et due forme, malgré que le magicien ait deviné qu’il s’adressait en réalité au Roi de ce pays.



« Par ailleurs, appelez-moi Sinbad. Je suis moi-même honoré de pouvoir faire la connaissance d’un magicien provenant de Magnostadt. Soyez le bienvenu à Sindoria. » fit-il, d’un regard bienveillant et fier d’avoir pu ériger une si grande nation sur une petite île des Mers du Sud.


Le Roi de Sindoria s’avérait être quelqu’un de très prévoyant, mais aussi de très stratégique. Sinbad avait bien le sens des affaires, surtout lorsqu’il s’agissait d’impliquer son pays et que cela pouvait lui être profitable. Il pensait beaucoup sur le long terme et toutes relations étaient bonnes à prendre. C’est notamment pour cela qu’il tenait particulièrement à faire connaissance avec Aadyll. Il le voyait plus comme un ambassadeur, plutôt qu’un simple voyageur et il espérait également que le magicien accepterait son offre. Après tout, qui  d’autre que le Roi pouvait mieux connaître son pays, ainsi que ses moindres recoins ?

Il était alors évident qu’Aadyll n’aurait nul autre choix que d’accepter sa proposition. A condition seulement, qu’il souhaite circuler librement sans se faire accoster une énième fois par la garde, car il était vrai que ces derniers pouvaient paraître assez brusque envers les étrangers et les visiteurs, en particulier lorsqu’ils n’étaient pas autorisés à franchir le seuil des appartements privés du Royaume, sans avoir bénéficié au préalable d’une autorisation provenant des Huit Généraux ou encore celle du Roi de Sindoria. Sinbad en déduisait donc qu’il s’était en réalité perdu et qu’il était effectivement à la recherche de quelque chose en particulier...

En effet, le Roi était quelqu’un de très observateur, malgré qu’il puisse parfois donner l’impression de dévisager ses interlocuteurs lorsqu’il lui arrivait de réfléchir sur leur personne ou parfois-même de suspecter quelque chose. Dans la situation présente, Sinbad se voulait être quelqu’un de très amical, malgré l’envergure qu’il pouvait parfois donner lorsqu’on le voyait pour la première fois. Il était même assez rare de le voir s’habiller de manière simple, sans être accompagné de quelques ornements, dont la plupart s’avérait être ses reliques enchantées qu’il garde en permanence sur lui.

On pouvait alors croire que Sinbad était un Roi sophistiqué et pourtant, il n’était pas si différent des autres hommes, si bien qu’il lui arrivait parfois d’égarer ses bijoux, lorsqu’il en venait à se perdre dans la forêt et qu’il lui arrivait de trop boire lors d’une soirée festive. Pour l’heure, il lui fallut donc s’occuper de cet homme.

Il semblait par ailleurs très préoccupé par la situation que venait de prendre Magnostadt à l’encontre de Sindoria. Sinbad voulait notamment profiter de cette occasion pour lui poser quelques questions. Il espérait alors avoir quelques éclaircissements à ce sujet. C’est donc en tendant légèrement son bras qu’il l’invita par la suite à le suivre, le guidant à travers la cour pour se diriger vers les différentes tours du Palais.



« ... Veuillez me suivre, je vous prie. »

Il se mit ensuite à lui faire la visite, tout en faisant des pauses pour lui prêter attention, dans le cas où ce dernier aurait des questions. Il termina ensuite sa visite par la Tour de la Balance, là où se trouvaient d’innombrables ouvrages, de documents et de registres en tout genre, provenant des autres Royaumes, auxquels Sindoria était allié et qu’ils étaient connus pour appartenir à l’Alliance des Sept Mers.

Tout se trouvait ici et faisait d’ailleurs la fierté du Roi, ainsi que celles de ses Généraux qui provenaient eux aussi de ces différents pays et qui étaient pour la plupart des ambassadeurs. Il se mit alors à lui présenter tout ce qui pouvait se trouver en ce lieu. Il se doutait également qu’Aadyll éprouverait un certain intérêt pour cet endroit, étant donné que cette bibliothèque avait la particularité d’attirer tous les magiciens et autres voyageurs qui seraient avides de connaissances.



« ... Enfin, voici la Tour de la Balance qui se trouve actuellement être la Bibliothèque de Sindoria. Nous avons mis à disposition cet endroit pour tous ceux désirant connaître les vérités de ce monde. Vous pourriez alors trouver des documentations, ainsi que des archives provenant des autres pays. Bien entendu, nous sommes bien loin de pouvoir rivaliser avec la bibliothèque de Magnostadt. Il est évident que notre contenu peut vous paraître bien plus médiocre que celui dont vous disposez dans votre pays. Prenez cependant le temps de consulter tout ce dont il vous plaira. J’espère en tout cas que cette visite vous aura plu. Si vous avez des questions, n’hésitez pas. »




« ... Je reste persuadé qu’un jour, nous pourrions nous entendre et pourrions apprendre aux hommes qu’il n’existe pas de différence entre les cultures et les races. C’est aussi pour cela que je tenais à m’excuser auprès de vous. J’ai effectivement cru que le chancelier vous avait envoyé pour une demande bien particulière. Il faut croire que j’ai bien du mal à cerner les intentions de cet homme qui se trouve être le dirigeant de Magnostadt. Mais je m’égare, pardonnez-moi... Si vous avez besoin de quoi que ce soit d’autres, faite-le moi savoir. Je serais ravi de pouvoir vous rendre service. »


Il fit donc une pause, tout en veillant sur Aadyll s’il avait d’autres remarques ou éventuellement d’autres demandes.

Se tenant à côté de lui, le Roi préférait patienter un moment avant d’émettre une quelconque décision. Il espérait cependant passer du temps en compagnie de cet homme qui lui paraissait très agréable et très intéressant. En effet, depuis le précédent incident qui avait causé pas mal de tumultes et de rumeurs, il y avait bien longtemps que Sinbad ne recevait plus d'invité au sein de son Palais.



« Il n'y a rien qui ne puisse être surpassé »
« Je changerais le Destin ! »



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞


Dernière édition par Sinbad le Lun 6 Mar - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 28/10/2015

۞ Rukhs : 163

۞ Rukh rose : Célibataire (et en recherche)

۞ Localisation : 14/07 Qishan

avatar
Aadÿll Salem Naaman
MAGE

MessageSujet: Re: Bienvenue à Sindoria {Sinbad&Aadyll}   Sam 3 Déc - 1:31



Le magicien ne s'attendait pas à croiser le Roi du pays qu'il visitait ici. Oh bien sûr il était actuellement dans son palais mais cela ne lui avait pas réellement traversé l'esprit. Malgré la réputation les gens avaient souvent tendance à penser, avec une certaine justesse, que les Roi étaient des personnes difficiles d'accès et relativement protégées. En l'occurrence il était certaine que le possesseur de sept djinns était parfaitement capable de se protéger tout seul. Sindoria lui semblait être un beau pays à l'image de la personne qui lui semblait forte et fiable devant lui. Cependant, comme le Roi et lui-même venaient de le dire, ils n'avaient pas de bons contacts avec Magnostadt. C'était compréhensible. Alors Aadyll venait de lui proposer d'éventuellement se retirer si sa présence gênait le Roi, amical, lui demandait de ne pas dire ce genre de chose précisant que les visiteurs se faisaient rares en ce moment.

«  Oh ? Je reste avec plaisir dans ce cas.  » Accompagné d'un sourire.

C'est en réfléchissant un moment que le violine lui proposait soudainement de l'accompagner. Aadyll fut d'abord surpris et cligna un peu des yeux. Certes, qui de mieux pour présenter son pays que le roi – et encore, parfois la parole du peuple à ses yeux est meilleure, cela dépend du pays- mais c'était justement, le Roi ! Certainement qu'il devait avoir un tas de choses à faire. Pourtant il venait tout de même de le lui proposer, et cette invitation, le mage ne pouvait le refuser. Il était impoli de refuser une invitation du Roi en personne. Et puis, il en était ravi aussi, de toute manière.

«  Si je ne dérange pas votre travail j'accepterai avec plaisir, Majesté.  »

Bien qu'il faisait de grands sourires qui lui paraissaient sincères et auxquels Aadyll répondait avec la même sincérité, le Professeur était loin d'être dupe. Il paraissait un peu naïf, mais la lueur dans ses yeux, sa posture, les traits de son visage et sa manière de parler... il avait ce coté sûr de lui qui était tout sauf naïf. Un Roi ne prenait pas autant de temps pour un pur inconnu. Il était évident qu'il y avait quelque chose en dessous, une idée. Il était clair que le magicien voulait de meilleures relations avec Sindoria, mais ce n'était pas le cas de Mogamett et malgré son statut de professeur et haut mage, ce n'était pas lui qui le ferait changer d'avis. Jamais il ne l'écouterait. Aadyll craignait des intentions politiques et il n'était pas totalement sûr que cela lui plaise. Il était venu en ce pays pour visiter et se calmer l'esprit, reposer son corps malade et non pas devoir faire des formalités. Après, la situation plaisait, il espérait juste ne pas être utilisé. Pour le moment, cela ne semblait pas être le cas.

Toussant légèrement, mettant la main devant sa bouche, Aadyll secouait légèrement la tête avant de se reconcentrer sur les paroles de Sinbad. Celui-ci lui demandait de l'appeler par son prénom. Juste Sinbad ? Encore un fait étonnant. Avec un sourire, il le remercia donc.

«  Merci, Sinbad, je suis ravi d'être ici aussi et je ne m'attendais pas à vous rencontrer. C'est moi qui en suis honoré.  »

Chose qu'il avait déjà montré avec sa révérence. Dès que la visite commençait, et qu'il lui tendait légèrement le bras, Aadyll se mis à le suivre à travers le palais. Il essayait de marcher environ à son rythme, mais aussi longtemps Aadyll encore un peu malade ne pouvait pas bien tenir. Se contentant de tousser parfois il accélérait le pas ou le diminuait en suivant Sinbad et en prenant le soin de l'écouter et de regarder les lieux alentours, les trouvant particulièrement agréables. Ils finirent par un tour nommée la tour de la balance… Oh à la description n'était-ce pas ce qu'il cherchait ? Clairement oui. Elle était si loin de l'endroit duquel il était… Pourtant son sens de l'orientation était plutôt bon d'habitude, il ne comprenait pas vraiment.

«  Oh. C'était ce que je cherchais toute à l'heure. Et voyons, Sinbad, je suis sûr que vos documents sont très intéressants et aussi absents de toute mauvaise considération sur les non magiciens. Je serai ravi de pouvoir m'y rendre.  »

Il n'allait cependant pas le faire de suite. Il voulait encore passer un peu de temps avec Sinbad. Lui aussi, car il commençait une discussion un peu tout autre.. mais qui intéressait fortement le magicien.  Lui aussi désirait une entente normale entre toutes les «races » de ce monde. Lorsqu'il commençait à s'excuser Aadyll fit non de la main. Ce n'était pas nécessaire. Il comprenait ce qu'il pouvait ressentir.

«  Vous n'êtes pas le seul à penser cela. Que cela concerne l'entente générale  ou bien les intentions de Matal Mogamett. J'apprécie énormément mon pays cependant il a bien des points noirs que je discerne parfaitement, alors ne vous excusez pas, votre attitude est compréhensible, digne, vous êtes le Roi, il est normal que vous vous demandez pour quel prétexte un magicien se rendrait dans votre pays alors qu'il en a déjà un. Votre sollicitude me touche beaucoup.  »


Toussant un peu plus encore, le magicien se racla un peu la gorge mais cela ne voulait tout de même pas partir.

«  Kof, kof, kof… ! Pourrais-je vous demander quelque chose à boire ? Rhhm.. Kof…  J'ai laissé mes affaires à l'auberge.  »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 329

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: Bienvenue à Sindoria {Sinbad&Aadyll}   Dim 5 Mar - 11:07






۞ Bienvenue à Sindoria ۞

l'Hospitalité d'un Roi


feat. Aadÿll et Sinbad





Sindoria était effectivement un pays remarquable, mais aussi célèbre, de par la prospérité qu’elle pouvait offrir aux personnes désirant commencer une nouvelle vie, ou bien ne serait-ce que pour avoir de meilleures chances de subvenir à leur besoin. Cependant, comme tout autres pays, Sindoria disposait en effet d’une face cachée qu’il était difficile de remarquer à première vue, malgré que son mode de vie semblait plus qu’équitable pour tous. Était-ce alors un havre de paix, ou n’était-ce en réalité qu’une utopie que bons nombres de personnes aspiraient au-delà de toutes espérances ? Sindoria n’était pourtant pas un pays des plus parfait, et encore moins un modèle à suivre, étant donné que ce royaume dépendait de beaucoup d’autres.

Cependant, Sindoria était aussi une terre d’accueil pour ceux qui ont été longtemps considérés comme étant des paria, des traîtres, des criminels, voire même des clandestins, ou encore pour des personnes ayant fuit leur patrie et qui ont donc survécu aux guerres engendrés par les grandes puissances de ce monde. Nombreux sont ceux ayant prêté allégeance au Roi des Sept Mers, en échange de sa protection.

Il n’était donc pas étonnant que cela attisait beaucoup de curiosité et d’admiration, mais aussi de la jalousie. Sans parler de la haine et l’avidité que pouvait ressentir parfois certains hommes en quête de suprématie.

Sinbad, quant à lui, n’éprouvait aucun désir de conquête, si ce n’est qu’il souhaitait juste vivre en paix, et mener ce monde vers une égalité où tous pourrait aspirait à vivre dans la décence et l’honnêteté, mais aussi dans la liberté, car oui, Sa Majesté était un homme optimiste, mais aussi très idéaliste. Il espérait protéger les siens, à défaut de devoir se salir les mains... Quitte à devoir user de son influence et tromper son entourage. Sinbad n’était pas un homme à fuir ses responsabilités, malgré qu’il donnait parfois l’impression du contraire. Ce qui lui valut d’ailleurs des sermons de la part de Ja’far, lorsqu’il n’était pas en mesure de s’occuper de son Royaume comme l’aurait fait un véritable souverain. Tous le monde savait néanmoins qu’ils pouvaient se fier à cet homme, même si parfois des rumeurs couraient à son sujet ...

Ses actes n’étaient parfois même pas très juste, mais un Roi ne pouvait pas non plus porter un fardeau, sans avoir à faire des sacrifices en cours de route. Quelle sorte de Roi serait Sinbad s’il ne pouvait même pas subvenir aux besoins de ses citoyens au détriment de sa propre vie personnelle ? Voilà la raison pour laquelle son Altesse n’avait que très peu de temps à consacrer aux visites de courtoisie, mais cette fois-ci, ce fut bien différent, étant donné que le Roi s’intéressait de très près à la situation de Magnostadt.

Il était même assez ravi que le magicien comprenne son ressenti lorsque Sinbad lui fit part de sa vision du monde. C’est donc en croisant les bras que le Roi écouta les réponses de son invité. Il était en effet intrigué à l’idée de savoir ce qu’étaient réellement les points noirs dont parlait Aadyll lorsqu’il mentionna son pays, et en particulier lorsqu’il précisa les intentions de Mogamett, étant actuellement le dirigeant de ce pays. Il rajouta ensuite qu’il souhaitait avoir de l’eau, chose que commanda rapidement son Altesse.



« ... Oh oui, bien sûr. Pardonnez-moi. Je fais un piètre hôte décidément. Apportez-nous à boire, s’il vous plaît. Ça sera tout. »

Une fois ceci fait, le Roi de Sindoria congédia le serviteur pour ensuite reprendre leur conversation au sujet de Magnostadt.



« Permettez-moi cependant de vous demander une chose...
Vous n’êtes pourtant pas venu jusqu’à Sindoria... juste pour visiter, n’est-ce pas ? »

Malgré que la question fut posée directement. Sinbad se doutait bien que le professeur n’était pas venu ici que par simple curiosité, malgré que cela pouvait aussi être une part de vérité, mais il était aussi évident que la situation entre Magnostadt et Sindoria ne pouvait être ignoré de tous, à moins que le chancelier ne garde des secrets qu’il n’aurait jamais souhaité communiquer à ses subordonnées, ou ne serait-ce qu’à son peuple. Ce qui parut alors légitime, étant donné qu’il en valait de même pour le Roi de Sindoria qui ne disait pas forcément tout à ses Généraux. Et ce, afin de bien gérer la situation, avant d’entreprendre une quelconque décision qui pourrait s’avérer décisive en temps de crise.

Tout cela n’était que stratégie. Et il lui parut alors évident qu’Aadÿll était plus qu’un homme ordinaire, qu’un simple voyageur en quête de connaissance, et qu’il pouvait donc également être un homme influent, de par son statut et son insigne qu’il portait constamment sur lui, sûrement en signe de reconnaissance envers ses pairs.



« Que diriez-vous de visiter le jardin ? Le temps est radieux et il serait bien dommage de ne pas pouvoir visiter les alentours, malgré que j’ai bien conscience que la bibliothèque vous conviendrait à merveille. Qu’en pensez-vous Aadÿll ? Me feriez-vous le plaisir de m’accompagner, ou souhaiteriez-vous rester ici ? »

Sinbad prit alors l’initiative de sortir de cette bâtisse, afin qu’il puisse discuter tranquillement à l’abri des regards indiscrets. Il voulut en effet en savoir davantage, en espérant que le magicien ne s’offusquerait pas à ce geste, mais qu’il accepterait au contraire de coopérer.

Dans le cas contraire, Sa Majesté irait sûrement vaquer à ses occupations, à savoir la résolution de l’incident de Magnostadt, car cela devait bientôt faire un mois que son Altesse n’avait toujours pas reçu de réponse de la part du chancelier concernant l’invasion de Magnostadt sur les terres Sindoriennes. Il n’avait donc jusqu’à ce jour, pas réussi à rentrer en contact avec ce dernier, mais espérait sincèrement que Mogamett n’était pas impliqué dans cette affaire. Auquel cas, le Roi irait sûrement le vérifier en présence de son Ambassadrice. En effet, Sinbad ne comptait pas laisser cet incident dans l’oubli. C’est aussi pour cela qu’il tenait à ce que les préparatifs soient prêts, afin qu’il puisse se rendre à Magnostadt pour confirmer ses doutes.


« Il n'y a rien qui ne puisse être surpassé »
« Je changerais le Destin ! »



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞


Dernière édition par Sinbad le Ven 10 Mar - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 28/10/2015

۞ Rukhs : 163

۞ Rukh rose : Célibataire (et en recherche)

۞ Localisation : 14/07 Qishan

avatar
Aadÿll Salem Naaman
MAGE

MessageSujet: Re: Bienvenue à Sindoria {Sinbad&Aadyll}   Ven 10 Mar - 10:44


Une de ses petites quintes de toux habituelles et le magicien ne se sentait plus très bien.  Normal il avait peur de tomber à  nouveau malade alors qu'il sortait il y a peu d'une pneumonie.  Ce fut le souffle un peu coupé alors que la discussion se faisait intéressante qu'il osa demander au roi du pays un verre d'eau pour la faire passer et parce qu'il commençait à avoir mal à la gorge.Il remercia le serviteur d'une voix un peu enrouée et accorda un regard de remerciement au roi avant de prendre le verre et de boire doucement. Il soupira, cela lui faisait du bien. 

«  Merci. Ne vous en faites pas ce n'est pas votre faute. Je suis juste un peu enrhumé.  »

Il pouvait un peu mieux à présent suivre la discussion espérant juste que tout irait bien par la suite. Sa Majesté fini par lui demander s'il était venu à dessein, voire pire, de lui confirmer que c'était bien le cas. Aadyll haussa un sourcil, un peu surpris. Il se trompait tellement…. Croyait-il réellement qu'il attendait quelque chose de Sindoria ? Non il était venu pour savoir comment était ce pays, de savoir si les rumeurs qu'il entendait étaient fondées ou non, pour découvrir leurs livres et certainement pas pour s'entretenir avec le Roi pour un éventuel service.

Quel pourrait bien être ce service ? Certainement le problème avec Kou qui leur avait annoncé, via Kouha qu'ils allaient attaquer Magnostadt s'ils ne se rendaient pas. Son but n'était pas de venir demander de l'aide à Sindoria, juste de réellement visiter le pays. Etait-il au courant de ce problème avec Kou ?

«  Vous parais-je en attente de quelque chose ? Je suis vraiment que venu pour visiter votre pays. Je ne m'attendais d'ailleurs pas à vous rencontrer. Les vacances viennent de commencer à Magnostadt alors…  »

Il fini sa phrase avec un petit sourire. Comment pouvait-il prévoir quelque chose s'il ne s'attendait même pas à rencontrer le Roi ? Malgré qu'il était en effet stressé il aurait simplement pu rester dans Sindoria sans jamais le croiser… Rapidement, il lui proposa de sortir dans le jardin, justifiant par le temps radieux. De toute façon il n'allait pas pouvoir feuilleter les livres avec Sinbad a côté, cela serait inapproprié, il saurait retrouvé l'endroit sans aucun problème.

«  Je vous y accompagne avec plaisir moi aussi.  »

Comme il venait donc de le dire, Aadyll se mis à suivre Sinbad tranquillement. Arrivant dans les jardins, il souffla, inspirant, expirant. Trouvant l'endroit agréable, Aadyll se mis simplement à s'asseoir sur l'herbe en espérant que cette position lui convienne. Le regard émeraude du magicien s'attarda un peu sur la mer au loin.

«  Est-ce que rester assis ici vous irais ?  »

Avec sa toux qui pointait un peu trop le bout de son nez à son goût Aadyll il préférait ne pas trop marcher et se poser. Il n'avait aucune idée de ce qu'il s'était passé à Magnostadt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bienvenue à Sindoria {Sinbad&Aadyll}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue à Sindoria {Sinbad&Aadyll}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» [Présentation] Bienvenue à la Chorale Artésienne !
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Océans  :: Sindoria :: Palais de Sinbad-
Sauter vers: