AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Magicien bleu

۞ 1ère apparition : 29/05/2015

۞ Rukhs : 258

۞ Rukh rose : Un coeur qui se croit incapable d'aimer...

۞ Localisation : Sindoria

avatar
Kohana Shahrizai
Magicien bleu

MessageSujet: [27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}   Dim 13 Nov - 15:26


Le destin peut parfois être agaçant
Kohana & Sinbad & Jasmine & Ja'far

Kohana repensait souvent à ce qui s'était passé chez elle, lorsque le Roi était dans sa demeure. Ses paroles lui revenaient à l'esprit et la troublaient quelque peu, une première pour elle depuis des années. « Je les accepterais tous, quel que soit leurs origines et leurs passés... Je ferais de leurs souffrances... Une opportunité de changer le monde. » Elle ignorait quoi penser de ces paroles. Est-ce qu'il accepterait réellement tous ceux qui s'installeraient à Sindoria, peu importe leur passé? Est-ce qu'il supporterait qu'une ex-meurtrière comme elle soit présente...? Ses mains étaient souillées par le sang. Elle avait commis de nombreux meurtres qui la hantaient désormais dans son sommeil. Elle ignorait en fait si elle parviendra un jour à se racheter... Pourtant, même si elle se méfiait de Sinbad, elle avait terriblement envie de croire à ses paroles. Peut-être était-ce le but de cet homme? Peut-être qu'il désirait la mettre de son côté. Plus elle y pense, plus elle en était certaine. N'était-ce pas lui, après tout, qui comptait sur son aide lorsque ce jour viendra? Décidément, la Tran avait du mal à le cerner.

N'ayant pas particulièrement envie de penser plus longtemps à lui et ses belles paroles, Kohana se rendit donc vers les sources thermales. Elle savait que là-bas, elle pourrait se reposer en toute tranquillité. Une fois à l'intérieur, elle se dévêtit, comme le voulait les règles, et enroula son corps frêle dans une serviette. Ses cheveux étaient remontés sur sa nuque afin d'éviter de les tremper. Ce n'est qu'une fois tout cela fait qu'elle se dirigea vers la source chaude la plus éloignée et la plus isolée des autres. Ainsi, elle était certaine de ne pas se faire déranger.

La jeune femme s'assit sur le rebord de l'eau, glissant tout d'abord ses fines jambes avant de se décider à entrer. Un agréable frisson traversa son corps alors qu'elle s'éloignait du bord. Cela lui faisait déjà du bien à peine quelques secondes après être entrer. L'eau chaude était réellement agréable. Soupirant d'aise, elle s'assit en appuyant son dos contre un rocher, ce qui lui permettait de se cacher quelque peu de la vue des autres. Enfin... Ceci était inutile puisqu'elle était présentement seule, mais elle n'était jamais trop prudente. Kohana était quelque peu pudique, d'où le pourquoi elle conservait sa serviette et qu'elle cachait son dos. Effectivement, quelques cicatrices ornaient son corps. Tous de mauvais souvenirs qu'elle préférait oublier. Fermant les yeux, elle se détendit petit à petit alors que le soleil commençait tout juste à descendre vers l'horizon, teintant le ciel de rose et d'orange. Ne plus penser à rien et se laisser aller... Cela lui faisait le plus grand bien et elle espérait sincèrement que ce moment de solitude poursuivrait encore un moment.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Kohana's staff
By loving I am reborn, Wishing to be loved I’m brought back to live


Dernière édition par Kohana Shahrizai le Sam 28 Jan - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 482

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: [27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}   Mar 15 Nov - 20:38







۞ Le Destin peut parfois être agaçant ۞



feat. Kohana, Sinbad et Ja'far





Il y avait bien des jours que Sinbad avait mis un terme au conflit qui s’était produit à Sindoria. Au cours d’une soirée -destiné à célébrer ce triomphe en l’honneur des personnes qui avaient contribué à cette paix durable- Sinbad pu faire la rencontre de Kohana, mais aussi d’une certaine Méluzhianne. Tant de mystères planaient autour de ces femmes. Si bien que Sinbad n’arrivait toujours pas à cerner leurs intentions. Il ne savait même presque rien de ces ravissantes magiciennes, dont il a pu avoir le plaisir de côtoyer quelques jours auparavant.

Sinbad croulait, comme à son habitude, sous les paperasses, tandis qu’il se faisait réprimander par le plus tyrannique des conseillers : Ja’far, qui lui reprochait de trop dormir durant son temps de travail, mais quoi de plus normal lorsqu’on voyait ce pauvre Roi travailler nuit et jour pour le bien de son peuple, mais aussi du pays tout entier. Il n’en dormait presque plus, tant il avait accumulé du retard. Bon, c’était aussi de sa faute, mais tout de même, à ce rythme, Ja’far pouvait presque le tuer, bien que cela lui ressemblait et qu’il avait peut-être l’intention de se débarrasser de lui d’une manière ou d’une autre.


Cela dépassait presque le stade de la cruauté et en effet, Ja’far était plutôt sadique en ce qui concernait de châtier Sinbad. On aurait même dit qu’il prenait du plaisir, tant il lui arrivait parfois de trouver des idées malsaines, afin de lui faire retenir la leçon sur son incroyable capacité à ne rien faire durant son temps libre. Ja’far ne supportait pas ce côté que pouvait avoir Sinbad à ne pas accorder de l’importance comme lui le faisait, ce à quoi Sin’ lui répondit presque sur le ton d’un reproche, se rapprochant presque à de l’agacement, à tel point qu'il n’avait pas pu voir la lumière du jour, tellement que Ja'far le gardait enfermé dans ses appartements. Condamné à n’avoir que pour seule compagnie, ces fichus papiers qu’il ne pouvait décidément plus voir.



« Raaah... ! J’en peux plus. J-J'ai compris... C’est p-promis... !
... Je ferais tout ce que tu voudras, mais par pitié... Laisse m-... »
s’interrompait-il, avant de croiser son terrible regard.

C’était presque comparable à de l’esclavagisme moderne et ce n’était pas exagéré de dire que Sinbad en avait presque marre de rester cloîtré à sa chaise, car oui, on pouvait penser qu’il se serait tout simplement contenter de lui empiler un tas de paperasse pour qu’il finisse tout ce qu’il avait à faire en une journée, mais non... Sinbad était bien ligoté à sa chaise pour s'assurer qu'il finisse bien TOUT et absolument TOUT ! Ja'far mettait un point d'honneur sur les délais et Sinbad ne pouvait s'échapper de son emprise. Il pouvait même parfois sentir son aura meurtrier qui le guettait et le surveillait sans relâche. Ja'far était un homme dangereux. Il n'était jamais bon d'attirer son attention.



Il était tellement serré qu’il ne pouvait même pas se résigner à faire une pause. Ne serait-ce que pour se soulager, il n’en avait pas le droit et ce, malgré les supplications qu’il a pu faire envers ce dernier, avant qu’il ne l’autorise finalement à partir aux toilettes, mais bien évidemment, pas tout seul. Eh oui, Ja’far ne faisait aucune confiance envers Sinbad lorsqu’il s’agissait de travailler, à croire que c’était assez incroyable qu’il ait pu réussir à survivre jusqu’à maintenant.

Ja’far était même obligé de le raccompagner, tel un enfant, alors que le Roi allait bientôt avoir trente ans d’ici le mois prochain. Bon sang... On se demanderait presque pour quelle raison, Ja’far était toujours resté auprès de lui, malgré ses défauts, car contrairement à lui, Sinbad n’était pas le genre d’homme à vouloir travailler à tout prix. En effet, depuis tout petit, Sin’ aspirait à une vie confortable et des plus simples, alors que Ja’far, lui, éprouvait toujours de la curiosité et de l’intérêt pour toutes sortes de domaines, y compris pour les matières comme la géographie, les mathématiques qui conduisaient à toutes sortes de calculs possibles et inimaginables ou encore l’histoire et même la culture générale.

Il était donc vrai que Ja’far surpassait Sinbad en terme d’intelligence, étant donné que c’était toujours lui qui lui informait de ce qu’il lui fallait savoir, avant d’entrer dans un territoire inconnu, car oui, contrairement à son conseiller, Sinbad était plutôt du genre insoucieux, téméraire et très curieux de nature. Tant bien même qu’il manqua plusieurs fois de se faire tuer par bons nombres de créatures et qu’il finissait bien souvent par s’attirer des problèmes plus qu’autres choses. C’était toujours Ja’far qui venait à sa rescousse pour lui sortir de l’embarras. Sans lui, que pouvait-il espérer accomplir ? Pas grand-chose en y réfléchissant bien. C’est aussi pour l’une de ces raisons qu’il ne rechigna jamais lorsque ce dernier l’engueulait pour sa fainéantise ou son manque d’implication personnel, car c’était vrai, Sinbad n’avait pas autant de ferveur que Ja’far.

On pouvait presque croire qu’il ne prenait pas au sérieux ses responsabilités en tant que Roi et pourtant, ce fut tout le contraire lorsqu’on avait le malheur de rabaisser son pays ou encore de menacer ses citoyens qu’il chérissait tant. Sinbad était plutôt ce genre d’homme qui n’avait que faire de l’image qu’il pouvait bien avoir aux yeux des autres, ce qui était peut-être son défaut, d’ailleurs. Sinbad restait après tout, un homme parmi tant d’autres. Il lui arrivait aussi d’avoir des faiblesses. Et comme tous les autres hommes, il lui arrivait parfois de se tromper, de faire des erreurs ou encore de faire des mauvais choix, mais c’était à priori, quelque chose de tout à fait normal, n’est-ce pas ? Après tout, qui n’en faisait pas au cours de sa vie ? Personne ne pouvait être parfait, pas même lui. Le Roi, sur qui reposaient d’innombrables vies et destinées.

Tout ce qu’il fallait retenir du Roi de Sindoria, c’était qu’on pouvait aisément se remettre à lui pour tout ce qui était problèmes et autres contraintes liés à la normalité de la vie. Il pouvait donc tout aussi bien se montrer généreux envers vous que l’effet inverse, à savoir quelqu’un de très opportuniste, selon les circonstances et les diverses situations qui se présentaient à lui.

En conclusion, Sinbad était quelqu’un, sur qui on pouvait relativement compter, car oui, tout dépendait de ce qu’il pouvait en tirer en contre partie et réciproquement. Ce qui ne l’empêchait pas de vous rendre service, bien évidemment. Mais voilà... Sinbad était avant tout quelqu’un de très calculateur. Il ne prenait jamais de risque inconsidéré, sans qu’il n’ait une idée derrière la tête ou encore, sans qu’il ne puisse en bénéficier des avantages. Il était très doué pour ce genre de choses, si bien qu’il lui arrivait parfois d’être en désaccord avec Ja’far, tant ce dernier constatait ces moindres faits et gestes d’une perspicacité pour le moins déconcertante.

C’était le seul qui pouvait suffisamment le comprendre et le connaître pour lui tenir tête. Pas tous le monde pouvait adopter ce ton avec Sinbad. C’est aussi pour cela qu’il ne cherchait jamais à avoir une confrontation -pour le moins- directe avec l’albinos. C’était le seul qui pouvait le voir à travers ses multiples facettes, le seul qui pouvait définitivement le juger...

Et c’est en ôtant son visage de son bureau, cerné par la fatigue, qu’il prit le réflexe de s’étirer. Bâillant la bouche grande ouverte, avant de voir partir son conseiller. Ce dernier l’avait suffisamment compris pour savoir qu’il était inutile de lui donner plus de travail qu’il n’en avait déjà actuellement. Et ce n’était pas en le forçant qu’il obtiendrait forcément des résultats productifs. C’est aussi la raison pour laquelle que l’albinos lui demanda de se changer, avant qu’ils ne partent tous les deux pour les sources thermales de Sindoria. Il osait espérer que Sin’ n’aurait à ce moment-là plus de prétexte lorsqu’ils se seront bien relaxés là-bas, mais au fond de lui, cela se voyait que Ja’far voulait aussi faire une pause sur cette journée qui s’était révélé assez épuisante, tant ils enchaînèrent les réunions et les différents rapports qu’il leur a fallut traiter, jour après jour. Cette pause ne pouvait donc pas leur faire du mal.

Sinbad attendait donc Ja’far à la sortie du palais lorsqu’il avait fini de se préparer, pour se diriger ensuite vers les sources chaudes qui se situaient aux abords de la forêt. Sa Majesté avait pourtant l’habitude de se faire accompagner par l’albinos, il aurait donc très bien pu y aller tout seul, mais c’est à croire si le conseiller disposait lui-même de ses limites, ce qui n’était -en soi- pas très étonnant, étant donné que Ja’far devait toujours se coltiner les tâches les plus ingrates que Sinbad ne voulait jamais faire par lui-même... Il fallait bien que l’un d’entre eux le fasse et c’est aussi pour cela que Ja’far semblait exténué, au point qu’il était parfois silencieux lorsqu’ils sortaient ensemble. Il décida néanmoins de rompre le silence qui s’était installé entre eux pendant qu’ils marchaient en direction de la ville. Sinbad, quant à lui, avait plutôt l’air réjouit comme à son habitude.

Rien qu’à l’idée de pouvoir se relaxer, Sin’ était toujours ravi, car oui, depuis que les années ont passé, Sinbad était passé maître en la matière en terme de procrastination, au plus grand malheur de son bras-droit qui espérait de lui qu’il gouverne tel que l’on s’attendrait d’un vrai Roi...

En effet, cela ne lui posait aucun problème, étant donné que ce n’était certainement pas lui qui s’inquiéterait pour les délais et autres contraintes administratives et ce, malgré son titre de Roi. Qui, d’après vous, devait gérer toute cette pression et devait constamment surveiller ses arrières ? Eh bien oui, vous l’auriez deviné, c’était toujours Ja’far qui risquait d'avoir des répercussions à sa place. Tant bien que parfois, il n’avait aucune honte de faire une mauvaise plaisanterie sur ce dernier, quand l’envie lui prenait de le taquiner en dehors du travail et de toutes les obligations qui faisait de lui un Roi. Un Roi feignant certes, mais qui n’en restait pas moins l'un des Rois les plus respectés du monde.



« Allons, ne fait pas cette tête Ja’far. Tu vas presque avoir des rides à ce rythme. Déjà que tu as des cernes et des cheveux blancs... Ahah... » fit-il, tout en essayant de détendre l’atmosphère.


Dernière édition par Sinbad le Dim 26 Mar - 18:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}   Sam 19 Nov - 20:54

Le destin peut parfois être agaçant

Kohana, Sinbad
Jasmine, Ja'far

 

 
  "You can't work like this."

Quoi, du sadisme ? Qui a dit qu'attacher son roi à une chaise et le forcer à travailler était de la torture, voire une forme de dictature ? Jamais de la vie. Non, il fallait se mettre à la place du pauvre albinos pour se rendre compte de sa souffrance journalière. Il avait beau respecter son roi, être l'homme le plus loyal au monde, il ne pouvait laisser passer une telle négligence envers le pays. Sinbad semblait être un homme de parole, un homme charismatique et capable de tout faire.. C'était en partie vraie. Mais lorsqu'on devient son bras droit, toutes les jolies facettes du violet se teintent de noir : un gros fainéant fait surface et gâche le tableau.  Du moins, le roi s'avérait être flemmard simplement pour la paperasse et tout ce qui touche l'administration. Le reste ? Oh ! Aucunement. Surtout quand les femmes et l'alcool sont à la clé.
Et, franchement, qui se souciait du conseiller ? De l'albinos suant et overbooké ? Personne. Parfois, certaines servantes lui apportent un café, offrent un sourire en prime et repartent, c'est tout. Personne ne le plaint ni ne cherche à comprendre son comportement envers le roi ! "Tu es bien trop sévère, Ja'far !" ou alors "Regarde-le, le pauvre, c'est contre-productif". Est-ce Sinbad se rendait compte de ce qu'il ressentait ? De ce qu'il supportait chaque jour ? Il en plaisantait, parfois, mais savait-il vraiment quelle pression pesait sur ses épaules ? Ja'far avait besoin de vacances lui aussi et, pourtant, on ne le prenait pas en considération.
Mais attention, ne vous méprenez pas ! Il adore son travail, on le considère d'ailleurs comme un bourreau. L'homme ne pourrait plus vivre sans être occupé.
Tiens ! Et pourquoi ne pas profiter d'un petit moment aux sources chaudes, puisqu'il avait tortu-... pousser Sinbad à travailler ? Tout était bouclé, ou la quasi-totalité, et les deux hommes ne supporteraient pas une heure de plus. Leur cerveau allait exploser. Surtout celui du violet. Tous les deux affalés sur les papiers et presque asséchés, l'un deux fit un effort : Ja'far. Il sortit de son bureau, titubant, et rejoignit le plus vieux avant de proposer :

« Je crois que nous devrions faire une pause et se détendre. Tu n'auras plus aucune raison de reporter le travail. Puis, aujourd'hui, tu as été plus ou moins efficace. Que dirais-tu d'un moment aux sources chaudes ? »

Heureusement -ou malheureusement ?- le roi avait acquiescé, presque excité d'y aller sur le champ. Un enfant encore à son âge... Le vassal se demandait s'il avait bien fait de proposer cette pause, au final.
Pendant le trajet, l'atmosphère se faisait tendue... Sûrement pas sa faute. Bien que l'idée venait de lui, il culpabilisait de laisser les quelques papiers derrière-lui et remettait la faute sur Sinbad qui avait accepté. Le visage creusé par la fatigue, Ja'far boudait presque dans son coin, les sourcils froncés.

« Allons, ne fait pas cette tête Ja’far. Tu vas presque avoir des rides à ce rythme. Déjà que tu as des cernes et des cheveux blancs... Ahah... »

Était-ce une tentative de communication ou essayait-il de le mettre en colère ? Le connaissant, la première option était plus plausible.

« ... Mes cheveux blancs sont naturels, tandis que les tiens.. Un petit sourire se dessina au coin de ses lèvres tandis qu'il continua sur sa lancée. C'est plus une question de vieillesse. Tiens, en parlant de ça, les servantes en ont retrouvé quelques uns sur ton oreiller, l'autre jour.. »

Fausse ou véritable information ? Il ne le dévoilera jamais, voilà le goût de la vengeance.
Dans ces moments-là, la route n'est jamais très longue ! Et c'est un fait, car ils se retrouvèrent bien vite devant. Les vestiaires les attendaient, propres et chauds. Puisque les deux se connaissaient depuis des années, Ja'far n'avait aucun scrupule à se déshabiller devant Sinbad, bien qu'il restait un minimum pudique et se cachait à l'aide d'une.... feuille. Comme à l'époque.
Pendant ce temps, aucun d'eux ne s'attendait à ce qu'il y ait déjà quelqu'un à l'intérieur.. Qui plus est une femme...

 

 
(c) Yogi pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Magicien bleu

۞ 1ère apparition : 29/05/2015

۞ Rukhs : 258

۞ Rukh rose : Un coeur qui se croit incapable d'aimer...

۞ Localisation : Sindoria

avatar
Kohana Shahrizai
Magicien bleu

MessageSujet: Re: [27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}   Dim 29 Jan - 0:41


Le destin peut parfois être agaçant
Kohana & Sinbad & Ja'far

Kohana était présentement seule, assise dans cette eau chaude qui la détendait si bien. Elle ne voulait plus penser à quoi que ce soit. Simplement fermer les yeux et se reposer. Elle le méritait bien après tout. Tant d'évènements s'étaient déroulés depuis son arrivée à Sindoria, notamment sa rencontre avec diverses personnes. Celle avec Alibaba l'avait probablement le plus marqué. Après tout, ce gamin était sous l'emprise d'une malédiction. Elle voulait l'aider, mais jamais elle n'aurait cru que ce sort était si puissant... Au point de forcer le blond à s'en prendre à Sindoria. Décidément, ce mage noir était fou de s'attaquer à un tel pays. Est-ce que la guerre approchait...?

La Tran secoua la tête tout en soupirant. Elle réfléchissait beaucoup trop. Comment parviendrait-elle à se reposer si elle ne cessait pas de penser au Saluja, à cette malédiction et aux paroles du Roi des Sept mers? Ce n'était pas dans ses habitudes d'être aussi troublées. Peut-être s'était-elle quelque peu adoucie en arrivant sur cette île? Elle l'ignorait et elle ne désirait pas le savoir. S'adoucir voulait dire qu'elle s'affaiblissait. Au fond, c'était peut-être mieux ainsi. Elle n'aurait plus le courage de tuer qui que ce soit à l'avenir. Son corps glissa doucement contre la pierre pour s'enfoncer davantage sous l'eau. La chaleur était considérable, à un tel point qu'un mince brouillard se formait autour d'elle. Kohana se sentait bien. Ainsi, elle avait l'impression d'être seule au monde alors qu'au fond d'elle-même, elle désirerait trouver des êtres chers à qui se confier, qui ne la jugeraient pas, qui l'aimeraient tout simplement.

Soudainement, des voix lui parvinrent. Au début, elle n'y fit pas particulièrement attention jusqu'à ce que ces voix se rapprochèrent d'elle. Tout son corps se crispa et ses yeux s'ouvrirent. Ce n'était pas le fait qu'il y ait d'autres personnes qui la dérangeaient, mais plus le fait qu'il s'agissait d'hommes. Pourquoi ces derniers se dirigeaient-ils vers la source où elle se trouvait? N'était-ce pas une source réservée aux femmes? Son corps réagit alors seul. Sortant de sa cachette, elle était bien déterminée à faire fuir ces imprudents. Kohana n'avait peut-être pas son bâton avec elle, mais cela ne l'empêcha pas d'utiliser sa magie. Un faible murmure s'échappa de ses lèvres alors qu'elle leva son bras vers la direction des voix. Ce sort était bien faible, car en réalité, c'était comme si elle les aspergeait simplement d'eau. Le coeur battant,elle les prévient de ne pas s'approcher davantage.



▬ N'a... N'approchez pas, pervers!

Si seulement elle savait à qui elle venait de s'en prendre... Elle ne l'apprit que bien trop tard. Le brouillard se dissipa dès l'instant où elle jeta son sort, la laissant ainsi apercevoir ces deux victimes. Le Roi des Sept Mers ainsi que son conseiller... Ses joues s’empourprèrent aussitôt. Que venait-elle de faire? Elle aurait dû regarder la pancarte comme il faut, car elle était bel et bien dans une source mixte.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Kohana's staff
By loving I am reborn, Wishing to be loved I’m brought back to live
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 482

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: [27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}   Dim 26 Mar - 18:38







۞ Le Destin peut parfois être agaçant ۞



feat. Kohana, Sinbad et Ja'far





Marchant aux côtés de l’albinos en direction des sources thermales, Sin’ voulut en effet rétablir la communication durant le trajet qui les menait aux abords de la ville, mais celui-ci regretta presque son acte lorsque Ja’far répliqua sur sa mauvaise blague, abordant un « point sensible » que le Roi se garda bien de mentionner.



« ... Mes cheveux blancs sont naturels, tandis que les tiens.. Un petit sourire se dessina au coin de ses lèvres tandis qu'il continua sur sa lancée. C'est plus une question de vieillesse. Tiens, en parlant de ça, les servantes en ont retrouvé quelques uns sur ton oreiller, l'autre jour.. »

S’offusquant de cette remarque plus que déplacée, Sin’ n’en fut que plus remontée envers Ja’far qui ne cessait de prendre ce « sujet » à la légère, car oui, cela serait mentir de dire que cela n’affectait pas le moral du Roi en disant qu’il vieillissait de jours en jours... Il allait après tout avoir trente ans d’ici quelques temps.



« ...Q-Quoi ?! Qu’est-ce que tu racontes... C-C’est impossible... ! »
s’étonna Sinbad, tout en vérifiant ses cheveux d’un regard offusqué.



« Cesse de te moquer de moi... ! Et je ne suis pas VIEUX !! » s’écria t-il, tandis qu’ils s’approchèrent de la bâtisse.

Sinbad éprouvait en effet quelques difficultés au sujet de son véritable âge, si ce n’est en réalité qu’il s’agissait d’un véritable complexe. Si bien que parfois, il n’était pas rare de l’entendre se faire appeler de « Oncle Sinbad » par Aladdin, ou encore de se voir attribuer d’un surnom comme « Oji-san », qui était souvent utilisé pour représenter les personnes les plus âgés... Ce qui n’était pas forcément pour plaire à Sa Majesté, étant donné qu’il approchait maintenant de la trentaine. Il ne voulut cependant guère raviver le débat.

Sachant de plus qu’il devait sûrement avoir d’autres anecdotes, Sin’ ne voulut rien savoir de plus à ce sujet, tant il semblait vexé et affecté par cette vieille boutade qu’il avait lui-même engendré. C’est pourquoi ce dernier ne trouva rien d’autres à faire que de détourner son regard de manière à ne plus lui adresser la parole jusqu’à ce qu’ils parviennent tous deux jusqu’au guichet.

Nos deux compères prirent ensuite l’initiative de se changer, se déshabillant alors tous deux dans les vestiaires des Hommes, Sin’ n’éprouvait donc aucune gêne à ôter sa tenue devant son conseiller, ainsi que ses divers bijoux qu’il avait -au préalable- rangé sous les recommandations de son bras-droit, qui veillait personnellement à ce qu’il ne les perdent une nouvelle fois suite à un malencontreux incident.


Ce qui pouvait parfois arriver lorsque Sinbad buvait trop au cours d’une soirée, et qu’il pouvait donc s’assoupir dans un coin, les rendant de ce fait accessibles auprès de gens peu recommandables, donnant parfois l’impression qu’il se cherchait des problèmes. A croire qu’il ne se rendait pas bien compte de tout ce qu’il pouvait infliger à Ja’far lorsque celui-ci tentait désespérément de veiller sur son bien-être, quitte à devoir recourir à des méthodes extrêmes dans certaines situations.

Paraissant désormais torse nu, suivi d’une fine serviette lui servant à cacher ses attributs masculins, le Roi, ainsi que l’albinos se dirigèrent maintenant vers ce qui semblait être un onsen privatif.

En effet, bien trop exténué par leur journée de travail, nos deux hommes n’avaient pas l’air d’avoir prêté attention aux paroles de l’hôte, ni même à la pancarte qui semblait indiquer qu’ils se dirigeaient en réalité vers un bain mixte, et qu’ils ne seraient donc pas seuls comme prévu.

Il faisait cependant si chaud qu’une légère brume cacha la présence d’une femme. Chose à laquelle ne pensa pas Sinbad lorsqu’il entra soudainement dans l’eau aux côtés de Ja’far, s’exclamant par la suite au vu de la sensation agréable que lui procurait la température de l’eau.



« Aaaah... ! Cela fait longtemps qu-... » s’interrompit-il, avant d’entendre une voix féminine s’élever vers eux.



« N'a... N'approchez pas, pervers ! »

En effet, le Roi n’avait pas le temps de comprendre ce qui se passait et de s’excuser par la même occasion qu’il reçut en pleins visage de l’eau, duquel il s’essuya très rapidement, avant de s’apercevoir qu’il s’agissait de la femme Tran qu’il avait rencontré quelques semaines auparavant. Décidément, il ne s’attendait pas à la revoir de sitôt, et encore moins dans une situation aussi embarrassante que celle-ci. Quant à Ja’far, ce dernier ne semblait visiblement pas s’attendre à se faire asperger aussi soudainement que précipitamment, mais heureusement que le jet ne fut pas très fort. Auquel cas, il aurait été probable que la feuille dont disposait Ja’far ne tiendrait plus en place, sans parler de la serviette du Roi, étant donné que tous savait ce dont était capable un magicien lorsqu’il ne disposait pas de son bâton.



« Attendez ! Ce n’est pas ce que vous croyez... Arg... ! Laissez-moi vous expliquer... » parvenait-il à dire, tout en frottant sa nuque d’un air agacé.



« Eh bien... Il semblerait que nous nous trouvons dans un bain mixte...
M-Mais si vous désirez être seule, nous pouvons très bien partir... »



« ... Je suis toutefois ravi de vous revoir ici, Mademoiselle Shahrizai. » toussa t-il, tout en lui adressant un regard des plus sincères.

Ce n’était décidément pas sa journée, mais qui aurait cru qu’il la reverrait dans de telles conditions ? Le Destin pouvait parfois s’avérer agaçant, surtout lorsque l’on espérait se reposer tranquillement après une longue journée de labeur.


Dernière édition par Sinbad le Mer 21 Juin - 17:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Magicien bleu

۞ 1ère apparition : 29/05/2015

۞ Rukhs : 258

۞ Rukh rose : Un coeur qui se croit incapable d'aimer...

۞ Localisation : Sindoria

avatar
Kohana Shahrizai
Magicien bleu

MessageSujet: Re: [27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}   Ven 31 Mar - 3:01


Le destin peut parfois être agaçant
Kohana & Sinbad & Ja'far

Tu ne t'attendais certainement pas à les voir, eux. Ici et maintenant. Dans... une telle tenue. Tu étais là, dans l'eau chaude qui cachait la majorité de ton corps, ne laissant apercevoir que tes frêles épaules et ton visage, complètement figée. Les yeux écarquillés, tu ne savais pas quoi dire. Tu t'en étais pris au Roi de Sindoria et à son conseiller. Tu les avais aspergés en les traitant de pervers. Bon sang! Mais tu aurais pu faire plus attention! Qu'allaient-ils faire maintenant? Patiemment, un peu sur les nerfs, tu attendis. Sinbad s'essuya le visage avant d'essayer de s'expliqua, se frottant par la même occasion la nuque. Tu déglutis péniblement. Ce n'était donc pas ce qu'elle pensait? Alors, pourquoi étaient-ils tous les deux dans cette source? N'était-elle donc pas réservée aux femmes?



▬ Bain... mixte...?

Ces mots raisonnèrent dans ta tête et ton expression de surprise en disant long sur ta pensée. Tu n'avais pas fait attention à la pancarte. C'était la première fois que tu venais dans ces sources chaudes et tu ne t'attendais pas à ce qu'il y ait des bains mixtes. Quelles femmes étaient assez folles pour partager le même bain que des hommes? Tu l'ignorais, mais dans tous les cas, tu n'en faisais pas partie! Sauf qu'il était un peu tard pour partir. Si tu sortais, tu allais t'exposer. Toi et ton passé. Tes cicatrices qui ornaient ton corps, tu les détestais, mais c'était le prix à payer. Ta punition pour avoir jugé des criminels alors que ce n'était pas de ton ressors.



▬ N... Non... Vous pouvez rester... C'est mon erreur...

Cependant, à ta grande surprise, le Roi affirma qu'il était tout de même ravie de te revoir en te regardant sincèrement. Tes joues, qui étaient déjà rouges depuis leur arrivées, ne fit que s'empourprer davantage. Pourquoi devait-il la regarder ainsi? Surtout dans de telles circonstances! Tu avais toujours été pudique, surtout à cause des marques de ton corps. Tu préféras donc reculer et retourner derrière ton rocher, là où ils ne verraient plus que le haut de ta tête.



▬ Je suis également ravie de vous revoir, Sinbad-sama... Ja'far-sama... Même si j'aurais préféré que ce soit dans d'autres circonstances.

Adossée contre le rocher, les yeux fermés, tu soupiras faiblement. Le destin était véritablement agaçant. Tu étais venue ici pour te reposer et ne plus penser aux paroles du Souverain qui t'avaient profondément marquée. Et voilà que tu le rencontras dans un lieu où tu ne t'attendais certainement pas à le voir! Un silence s'installa. Un long silence que tu trouvais malaisant. Tu ignorais quoi dire pour détendre l'atmosphère. Ton corps était toujours crispé, tu n'arrivais pas à te détendre. Te mordant la lèvre inférieure, tu réfléchis à quelque chose. Prenant alors de grandes respirations pour te calmer, tu pris finalement la parole, mais avant, tu te déplaças légèrement afin de tourner la tête pour les apercevoir tout en évitant de les regarder dans les yeux.



▬ Pardonnez-moi de vous avoir éclaboussés... Je ne pensais pas qu'il s'agirait de vous...

Enfin, peu importe s'il s'agissait du Roi et de son conseiller ou non, tu les aurais attaqués - ou plutôt éclaboussés. Cependant, si tu avais su qu'il s'agissait d'eux, tu aurais peut-être fait plus attention... Au moins, ils ne semblaient pas trop t'en vouloir, mais tu préférais t'excuser. Tu ne désirais pas les avoir à dos pour une simple histoire de malentendus aux sources chaudes.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


HRP : comme convenu, nous sautons le tour de Ja'far, mais il pourra nous rejoindre si jamais il revient!

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Kohana's staff
By loving I am reborn, Wishing to be loved I’m brought back to live
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 482

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: [27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}   Jeu 22 Juin - 11:31







۞ Le Destin peut parfois être agaçant ۞

Inquiétude et Suspicions


feat. Kohana, Sinbad et Ja'far





Sinbad était toujours sincère lorsqu’il revoyait des connaissances dans des circonstances imprévues, mais ne s’attendait visiblement pas à se faire accueillir de cette manière. Chose à laquelle s’excusa par la suite Kohana du fait de s’être quelque peu précipitée, croyant en réalité avoir eu à faire à des pervers, ce qui n’était visiblement pas le cas. Quoi qu'il fallait plutôt se méfier des intentions de Sinbad. On ne pouvait jamais savoir ce qu'il pouvait penser en dehors de ses airs de Don Juan.

Paraissant gênée par son erreur, Kohana partit alors s’adosser derrière le rocher, exprimant par la suite qu’elle était également ravie de les revoir, mais qu’elle aurait bien voulu les rencontrer d’une autre manière. Sinbad ne put donc que sourire à cette affirmation, tandis qu’il s’asseyait dans l’eau en essayant tant bien que mal d’oublier ce qui venait de se passer.



« Allons... Ne vous excusez pas pour si peu, ce n’est rien. » fit-il, alors qu’il s’accoudait sur les rebords de la source.

Il ferma ensuite les yeux, et soupira profondément. Il appréciait beaucoup ces moments de détente, et comptait bien rester encore un peu, d’autant plus qu’il avait à présent l’occasion de pouvoir rediscuter avec elle, et de lui poser quelques questions au sujet du Prince de Balbadd. Il y avait bien des choses qu’il souhaitait savoir à ce sujet, et plus précisément lorsque celui-ci fut accablé d’une étrange marque situé sur son avant-bras. Il se demandait par la même occasion d’où pouvait bien provenir cette malédiction.

Il n’y avait donc qu’elle qui pouvait l’aider dans sa recherche, et Sinbad comptait bien la convaincre. C’est donc en entamant la conversation d’un air sérieux qu’il voulut savoir ce qui s’était réellement passé, bien avant que le Prince ne perde le contrôle de son Djinn, et qu’il n’engendre des incendies à travers l’ensemble du pays, ce qui d’ailleurs ne ressemblait pas du tout à Alibaba, lui qui d’habitude paraissait si maladroit et si pacifique... Il devait sûrement y avoir une explication.



« Pardonnez-moi de vous importuner avec de tels questions, mais j’ai besoin de savoir ce qui s’est réellement passé. Qu’est-il arrivé à Alibaba ? »

Sinbad préféra lui laisser du temps pour réfléchir avant qu’elle ne se décide à lui répondre, et poursuivit sur sa lancée, tandis qu’une brume épaisse couvrait à présent l’onsen.



« Vous devriez probablement savoir d’où provient cette malédiction, n’est-ce pas ? Cette marque est d’ailleurs loin d’être ordinaire... Elle est même très puissante... » finissait-il par dire, tout en contemplant le coucher de Soleil d’un regard perplexe.



Pour Kohana:
 


Dernière édition par Sinbad le Jeu 22 Juin - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Magicien bleu

۞ 1ère apparition : 29/05/2015

۞ Rukhs : 258

۞ Rukh rose : Un coeur qui se croit incapable d'aimer...

۞ Localisation : Sindoria

avatar
Kohana Shahrizai
Magicien bleu

MessageSujet: Re: [27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}   Jeu 22 Juin - 17:02


Le destin peut parfois être agaçant
Kohana & Sinbad & Ja'far

Ce moment de répit ne fut, malheureusement, que de courte durée. Maintenant que le Roi était là, tu n'avais plus l'occasion de profiter seule de cet endroit. Peut-être auriez-vous l'occasion de discuter et de faire plus amples connaissances? Tu te le demandais bien... Tu aurais préféré l'éviter encore quelque peu. La royauté, ce n'était pas forcément ton truc. Tu évitais les nobles autant que possible, à cause de ton passé. Sauf que voilà, le destin était vraiment agaçant ces derniers temps. Depuis que tu avais rencontré Sinbad, lors de l'incident avec Alibaba, vous sembliez vous croiser plutôt souvent.

Soudainement sérieux, le Roi s'excusa de t'importuner avec ses questions, mais il avait besoin de savoir certaines choses, notamment sur ce qui s'était passé. Il voulait savoir ce qui était arrivé à Alibaba. C'était un sujet que tu ne pourrais malheureusement pas esquiver. Tu devais lui donner des informations importantes sur le prince de Balbadd. Après tout, tu étais probablement celle qui en savait le plus sur lui à l'heure actuelle. Il déclara alors que cette marque n'était pas ordinaire, qu'elle était même puissante. Tu soupiras en y pensant.



▬ Effectivement, cette marque est puissante. J'ai du mal à maintenir ma barrière...

Cette barrière que tu avais appliqué à Alibaba et qui t'avait affaibli ce jour-là... C'était la première fois que tu utilisais ce sort sur une longue durée. Sauf que tu le faisais autant pour lui que pour Sindoria. Tu ne voulais pas que des innocents soient blessés et que le prince soit à nouveau contrôler par ce mage. Tu réfléchis quelques instants, cherchant alors par où commencer.



▬ J'ignore  comment Alibaba a eu cette marque. Cependant, je peux vous dire qu'il s'agit probablement d'un magicien de Magnostadt, mais que ce dernier n'est pas affilié à Mogamett. Et ce mage veut la guerre.

Tu te rappelais parfaitement de ta première rencontre avec le blondinet. Le mage avait réussi à prendre le contrôle de son corps pour te parler. Il savait que tu étais Nirvelli et il désirait que tu rejoignes le côté des mages dans cette guerre contre les gois. Il n'était pas du côté de Mogamett, avait-il dit. Il avait de plus grands projets que lui. Tu poursuivis alors sur ta lancée.



▬ La marque qui orne le bras d'Alibaba est un sort qui permet au mage de contrôler son corps. C'est comme si Alibaba n'avait plus d'emprise sur lui-même. Il n'est plus qu'une marionnette aux mains d'un mage... Le prince n'a pas suffisamment de volonté pour l'en empêcher... Du moins, c'est ce que j'ai pu en conclure.

Tu ne désirais pas faire de conclusions hâtives, mais tu étais suffisamment perspicace pour savoir ce qui arrivait au prince. Le Roi désirait en savoir plus, alors tu lui disais les informations que tu possédais tout en donnant parfois ton avis. Après, c'était à lui de juger s'il devait retenir ou non tout ce que tu lui disais. Ce qui était étonnant dans cette histoire, c'est que tu en savais beaucoup. Cela pouvait être suspect, mais tu n'avais rien fait de mal. Alors, inutile de te cacher ou de faire comme si tu ne savais rien. Tu jetas donc un coup d'oeil vers Sinbad pour observer ses réactions.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

۞ • ۞ • ۞ • ۞


Kohana's staff
By loving I am reborn, Wishing to be loved I’m brought back to live
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 482

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: [27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}   Ven 23 Juin - 14:31







۞ Le Destin peut parfois être agaçant ۞

Révélations sur la Malédiction


feat. Kohana, Sinbad et Ja'far





Le Soleil venait de se coucher, et voilà qu’elle laissa désormais place à une nuit des plus paisibles. Pendant ce temps, Sinbad venait d’énumérer quelques questions au sujet du Prince de Balbadd, ainsi que de la provenance de cette marque maudite. Chose à laquelle lui répondit Kohana en soupirant, précisant qu’il lui était en ce moment difficile de maintenir sa barrière de protection, ce qui surprit légèrement notre Roi qui s’attendait sûrement à tout sauf ça. Avait-elle bien dit « barrière » ? Cela surprenait d’autant plus Ja’far qui se garda bien de dire quoi que ce soit, se contentant juste d’écouter leur conversation, tandis que le Roi lui répondit, légèrement intrigué par ce qu’elle venait de dire.



« Je vois... Je comprends mieux à présent. Cela explique sans doute pourquoi Yamuraïha m’avait confirmé que l’état du Prince était en sûreté, du moins pour l’instant. »

Sinbad n’avait que très peu de connaissances en terme de magie, mais tout ce dont il savait d’après les explications de Yamuraïha, c’est qu’il était impossible d’ériger une barrière sans avoir un très bon niveau, et une réserve de magoi suffisante afin d’en prolonger la durée, ainsi que son efficacité sur le long terme. Cela ne pouvait toutefois se faire qu’en ayant établi un « premier contact » avec la personne concernée. Sans doute en avait-elle profité à cette occasion, lorsque Sinbad était intervenu pour donner des instructions aux gardes, ainsi qu’à son Ambassadrice lors de l’invasion de Magnostadt...

Il se souvenait parfaitement de cet instant où il l’avait vu aux côtés du jeune blondinet, tentant tant bien que mal de lui porter assistance, malgré son état blessé. Cela n’avait duré que quelques secondes, avant que notre Roi ne détourna les yeux pour s’occuper des assaillants, s’envolant sous la forme de Bâal en Djinn Equipement. Tout ceci lui paraissait dorénavant plus claire. Sinbad eut alors un sourire en coin, mais n’en fit rien paraître.

Il était plutôt rassuré à l’idée que beaucoup de gens, sans qu’il ne s’en rende très bien compte, agissait dans l’intérêt de sa propre nation sans même qu’il n’ait à les influencer, ou à leur demander quoi que ce soit. Cela était à vrai dire une véritable satisfaction, bien que le Roi ne se reposait que très peu sur ses alliées, ou ne serait-ce que sur les alliances temporaires qu’il aurait pu établir à la suite d’un accord. Tel était la véritable personnalité du Roi Sinbad. Il ne comptait que sur lui-même, et sa propre force dès lors qu’il avait réussi à être le détenteur de plusieurs Djinns à la fois. Créant ainsi sa légende au cours de sa jeunesse. Arpentant les divers continents afin de partir à la découverte du monde. Tout ceci lui paraissait bien loin désormais. C’est aussi pour cela qu’il se reconnut quelque fois en Alibaba, lui poussant ainsi à le faire confiance, et à croire en lui. Plaçant alors beaucoup d’espoir en son avenir.

Cependant, Sinbad savait aussi que la réalité était toute autre en ce qui concernait le niveau actuel du blondinet. Alibaba n’était en effet pas encore prêt à utiliser Amon, du moins correctement sans qu’il ne fasse de blessés, voire pire, des victimes...

Le Prince était pour l’instant très faible, ce qui le fit légèrement soupirer, tandis que Kohana poursuivait dans ses explications.



« Si ce que vous dites est vrai, alors il n’y a pas un instant à perdre. Alibaba devra apprendre à maîtriser son pouvoir avant que ce mage n’ait le temps de rappliquer, si je m’en tiens bien évidemment à votre version. Mais au vu de ce que nous savions, il est donc inutile de suspecter le chancelier Mogamett, bien que l’invasion reste tout à fait douteuse... » disait-il, tout en réfléchissant, le regard pensif.



« Bien. Cela devrait suffire pour le moment. » finissait-il par conclure, tout en se levant, s’apprêtant à sortir du onsen alors qu’une idée semblait avoir émergé dans son esprit.

Ja’far se décida par la même occasion de suivre son Roi, et n’avait pas l’air de vouloir rester. Il s’était assez reposé. Ja’far suivit alors Sinbad, tandis que celui-ci détourna légèrement son regard de sorte à la remercier pour son aide pour lui avoir fourni ces précieuses informations.



« Je vous remercie pour ces explications et votre aide qui ont été plus que suffisantes. Malheureusement, d'autres affaires m'attendent. J’espère alors que nous aurions d’autres occasions de discuter. Sur ce, veuillez m’excuser... » lui déclara t-il, avant de quitter la pièce, suivi de son conseiller qui s’inclina par la même occasion, le rejoignant par la suite d'un regard entendu, après s'être adressé à Kohana.



« Soyez libre de venir nous rendre visite au Palais. Nous vous y recevrons avec plaisir.
Passez une excellente soirée. »

Il était à présent temps pour eux de retourner au Palais. Il y avait bien des choses que Sinbad devait faire avant de préparer son départ pour Magnostadt. Il semblait résolu de régler cette affaire au plus vite. Si bien que son regard s’illumina d’une étrange lueur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[27/06/1002] Le destin peut parfois être agaçant {Pv Sinbad, Ja'far}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]
» Le destin fait parfois bien les choses ? Ft Justin.
» Une révélation qui peut changer tout un destin
» Le destin est parfois étrange /!\ -18 ans
» On peut parfois cacher les plus beaux joyaux dans les écrins les plus viles [Eli-Mathi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Océans  :: Sindoria :: Sindoria Centre :: Sources chaudes-
Sauter vers: