AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 { An 987 } Sinbad no Bouken : une rencontre fortuite FEAT. SINBAD.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 22/09/2016

۞ Rukhs : 27

۞ Localisation : Sindria, dans son bureau.

avatar
Ja'far
MEMBRE DES 8 GENERAUX

MessageSujet: { An 987 } Sinbad no Bouken : une rencontre fortuite FEAT. SINBAD.   Ven 11 Nov - 15:30

Sinbad no Bouken : une rencontre fortuite

Ja'far
feat. Sinbad

 

 
  "Meurs.."

Année 987. Jour et mois inconnus. Parthévia.

Un jeune garçon fermait les yeux, assis sur une chaise les bras croisés, dans ce que l'on pourrait appeler une chambre.. Que faisait-il ? Qui était-il ? Quel était le but ? Tout simplement, le petit albinos se concentrait et méditait. À cette époque, il était connu comme le chef de Sham Lash, une organisation d'assassins, alors qu'il était âgé d'une dizaine d'années à peine ! Oui, il s'avérait de Ja'far.
Nonchalant, impoli, tyrannique et sans pitié. Très différent de celui que nous connaissons, n'est-ce pas ? Et comment un pauvre garçon pouvait se comporter de cette façon.. ? Eh bien, tout dévoiler gâcherait le suspense ! Mais passons... Le chef miniature était un professionnel dans l'art de l'assassinat, c'est pourquoi on lui donnait souvent des missions, en équipe ou non. Deux membres le suivaient principalement : Vittel et Mahad. Justement, ces deux-là seront présents pour la prochaine mission à suivre.. Laquelle ?

- Ja'far, le roi de l'Empire a besoin de nos services.


- Tch. broncha le garçon qui fut forcé d'ouvrir les yeux.

- Sinbad se fait beaucoup trop remarquer ces derniers temps, il nous demande de l'assassiner. Je te confie la mission.

Le futur conseiller tiqua puis esquissa un léger sourire, satisfait de la demande. Tant qu'on lui demandait de se salir les mains.. Du moins, ce côté de lui appréciait ce fait, pas le deuxième.


- Ouais. On sait où il se trouve, au moins ?
- Il serait à Imuchakk. Nous préférerions que cela soit bouclé le plus vite possible. Je te conseille de partir immédiatement.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Il avait préparé en deux temps trois mouvements quelques provisions, histoire de prévoir le coup, puis partit prendre un bateau en direction d'Imuchakk. À la base, ses deux subordonnés devaient l'accompagner, mais il les trouvait tellement inutiles qu'il préférait partir seul.. Et puis, cela l'arrangerait question furtivité. Qui étaient assez idiots pour jouer aux furtifs à trois ?
Pendant le trajet, pas question de se reposer, même si cela lui prendrait plusieurs jours ! Il s'imaginait toutes les façons de le tuer, quand il ne faisait pas des micro-siestes.. Cependant, il n'imaginait pas qu'il serait accompagné. Un frère et une soeur, apparemment.. Car, oui, il les avait bien vite trouvés avec le rafuge qu'ils créaient, à son arrivée ! Une grande fête s'organisait, mais la raison l'importait peu...
Pfff, c'était tellement ennuyant. Attendre la nuit pour se faufiler dans leur demeure.. Quelle perte de temps.. Surtout qu'il devait se cacher dans la pénombre, dans le froid meurtrier du pays, voulant rester discret et professionnel. Bien heureusement, son moment de gloire arriva plus vite.
Infiltration chez eux, repérage des lieux.. Et action. Passant par le plafond, il n'eut aucun scrupule à détériorer ce dernier afin de se précipiter sur sa cible, le couteau à la main.

Meurs, Sinbad !


 

 
(c) Yogi pour Never Utopia


HRP : Pour un début, c'est médiocre, mais je ne voulais pas détailler le tout.. Si ça ne te convient pas, je recommencerai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 407

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: { An 987 } Sinbad no Bouken : une rencontre fortuite FEAT. SINBAD.   Mer 16 Nov - 11:30







Sinbad no Bouken

۞ L’Expédition à Imuchakk ۞

La Détermination de Sinbad le Marin


feat. Ja'far, Sinbad





Cela faisait deux mois que Sinbad s’était absenté pour partir à la conquête du Donjon de Bâal. En effet, l’espace-temps dans ces donjons ne s’écoule pas forcément de la même façon qu’on pourrait le croire. C’est donc en passant une journée dans le donjon de Bâal que Sinbad s’était retrouvé absent durant ces deux derniers mois et c’est en retournant dans le monde réel que Sinbad rentra à son village, accompagné de plusieurs trésors et d’innombrables butins que l’on pouvait espérer obtenir en parvenant à conquérir un donjon. Cependant, à peine fut-il rentré dans son village natal qu’on lui informa d’une terrible nouvelle au sujet de sa mère.

... C’est donc en courant vers sa demeure, le coeur palpitant, suivi d’un mauvais pressentiment qu’il partit la voir. Pénétrant dans la pièce, il put entrevoir une fine silhouette au sol, bien qu’il avait du mal à la reconnaître, tant sa physionomie lui semblait avoir rétrécit depuis son départ, Sinbad tomba alors à genoux. Il avait bien du mal à croire qu’il avait passé près de deux mois dans le donjon. Tout était de sa faute… Il commençait presque à regretter son acte, lorsque sa mère décida de s’exprimer pour la dernière fois.

Toussotant légèrement, elle tendit alors sa main vers la présence qu’elle avait ressentie quelques instants auparavant. Elle ne pouvait plus voir, étant donné qu’elle avait perdu la vision à cause de sa maladie incurable. Sinbad qui était pourtant accablé par la tristesse, ne put cependant s’empêcher de lui accorder toute son attention. Il espérait pouvoir l’aider à se remettre grâce à la fortune qu’il avait amassé. A cette pensée, il se mit alors à réfléchir, mais rien ne lui parvenait à l’esprit. Il se sentait si impuissant... Si vulnérable qu’il en perdit la parole, tandis qu’elle s’adressait à lui, pensant qu’il s’agissait en réalité de son père, Badr.

Esra avait l’air si frêle et si faible qu’elle essaya de s’exprimer, tant qu’il lui restait encore des forces. Se concentrant du mieux qu’elle pouvait, Esra exprima ces derniers instants, les larmes aux yeux et c’est en l’écoutant attentivement que Sinbad lutta contre ses sentiments. Il ne tenait pas à l’interrompre dans ses derniers instants... Elle aussi, allait s’apprêter à l’abandonner. C’était un fait et rien ne pouvait changer ce Destin qui lui paraissait à cet instant, si injuste... Si... Cruel.



« Chéri ... C’est toi, chéri... ? Badr... Si je peux te voir, c’est que je ne vais pas tarder à y aller... Tu sais, ce petit Sin. Il est parti à l’aventure, ton épée à la main. Il est toujours plein d’entrain, toujours très curieux, et il tente toujours l’impossible. Mais il prend soin de sa famille et de ses compagnons. Il est vraiment gentil. Il est ton portrait craché. C’est déjà un adulte. Je suis sûre que tout ira bien pour lui... Je t’aime, Sin. » murmura t-elle dans un dernier soupir, tout en relâchant sa main.


A cet instant, Esra était morte et ne reviendrais donc plus jamais. Tout comme son père qu’il n’avait jamais eu l’occasion de revoir depuis qu’il avait cinq ans. Il se retrouvait donc seul, sans parents, ni proches pour l’aider à surmonter cette épreuve.


Durant des jours et des nuits, il lui arrivait parfois d’étouffer ses larmes, bien qu’il avait envisagé cette situation de nombreuses fois... Sinbad ne s’attendait pas à perdre sa mère à l’âge de quatorze ans. Il prit cependant une résolution au cours de son deuil qui était celle de changer ce monde, dont chacun semblait souffrir d’une douleur que l’on appelait bien souvent par : Guerre, Famine, Maladie, Tristesse ou encore la Haine que certains humains pouvaient éprouver au nom de la suprématie...


Depuis ce jour, le jeune homme ne pouvait compter que sur son instinct et sa volonté de survivre, si bien que les mots de sa mère retentit plusieurs fois dans son esprit, lui revenant ainsi en mémoire, comme si elle cherchait à lui rappeler sa mission, qu’il avait jadis accepté, en prenant l’initiative d’entrer dans un donjon et de s’accaparer de ce pouvoir que tous semblait convoiter, y compris l’Empereur de Parthévia. A cette époque, Sin’ n’avait jamais pu prédire qu’il en ressortirait vivant, mais aussi vainqueur en tant que premier Conquérant de Donjon. A cette pensée, il fit alors une promesse en mémoire de sa défunte mère. Sinbad allait dorénavant être le maître de son Destin.



« Tu en as trouvé une, n’est-ce pas ? Une chose que seul toi peux faire. Fais ce que tu as à faire.
Tout ira bien pour moi. Tous le monde me viendra en aide, maintenant.
Donc, prends soin de toi. »

C’était ça qu’il lui fallait... Partir à l’aventure comme l’avait autrefois raconté Darius lorsqu’il n’était encore qu’un tout petit gamin... Partir explorer de nouvelles contrées... Et pourquoi pas, changer le monde à sa façon. Après tout, Sin’ savait qu’il disposait d’un don que tous n’avait pas forcément dès la naissance. A partir de cet instant, il savait qu’il était quelqu’un de spécial, qu’il était loin d’être comme les autres... Un aventurier ou plutôt une singularité. C’est à ce moment-là qu’il se découvrit une nouvelle voie qui était celle de suivre son instinct.



« Pars à l’aventure... Sinbad. »

Tout ceci lui semblait nécessaire et lui parut être sa nouvelle raison de vivre. En effet, Sinbad était plus que déterminé à l’idée de changer ce monde. Ce fut à cette époque, une idée bien naïve et bien utopique, mais Sinbad ne se décourageait pas pour autant. Il était convaincu qu’un jour, il réussirait à accomplir son objectif et qu’il réussirait par la même occasion à guider tous ces gens vers la raison et la paix. Sinbad croyait fermement en sa destinée.




Il était devenu si ambitieux qu’il parviendra au cours de son voyage vers une île que l’on appellera Imuchakk. Là-bas, Sinbad rencontrera pour la première fois des habitants de cette île, qu’il connaîtra sous le nom d’Hinahoho, suivie de sa petite sœur nommée Pipirika. Après s’être présenté au chef du village, il put finalement assister au fameux Mahrajan, une fête culturelle et très traditionnelle du peuple Imuchakk. Après avoir eu une discussion avec le chef de la tribu Imuchakk, Sin’ put finalement se résoudre à dormir dans une hutte individuelle, le temps d'un séjour.

L’adolescent se trouva être en pleins rêve, tandis qu’une ombre surgissait du plafond pour espérer lui porter le coup de grâce.







« ... Ce que tu es belle... Mais juste un peu trop grande... ZzzZz... »



« Attends... ! »

... Il semblait d’ailleurs si agité qu’il ne put s’empêcher de le repousser, malgré lui, d’un coup de pied au ventre. Réveillé par le bruit qu’il avait causé durant sa chute, Sin’ sursauta et se mit aussitôt en garde. Il s’étonna par la suite de voir qu’il ne s’agissait que d’une simple farce...

C’est du moins ce qu’il pensait en scrutant attentivement son adversaire qui s’avérait être un gamin, à peine plus jeune que lui. Il l’observa un instant, tout en prenant soin de ne pas utiliser son arme qu’il gardait toujours près de lui.

Ce dernier était recouvert de bandages au niveau du visage, suivi d’une petite cape et d’une toge assez longue. Il lui était alors difficile de le reconnaître. Cependant, Sin’ se doutait bien qu’il devait très probablement s’agir d’un assassin provenant de l’Empire de Parthévia et que ce dernier avait pour mission de le capturer, de sorte à pouvoir le ramener devant l’Empereur qu’il avait blasphémer, de par ses actes et son manque de patriotisme. Ajoutons à cela, son refus d’avoir rejoint l’armée de l’Empire, Sinbad était dorénavant recherché à travers le monde entier et il lui paraissait alors évident que quelqu’un vienne le capturer après tout ce temps, mais aussi après cette mise à prix qu’ils avaient promis d’offrir, dans le cas où, l’un d’entre eux réussirait à le vaincre pour le ramener devant la cour royale de Parthévia... Voilà ce qu’était concrètement sa situation actuelle.

Il y avait notamment le fait que Sinbad s’était résigné à leur donner les pouvoirs de Bâal. De ce fait, il a été rapidement considéré comme un traître par son propre pays. Il n’eut alors d’autres choix que de s’exiler lui-même à bord d’une chaloupe qu’il avait judicieusement acheté, à l’aide d’une partie du butin qu’il avait accumulé à sa sortie du donjon. Il soupira intérieurement, tandis qu’il se tenait toujours en position devant le garçon qui se situait en face de lui. Étrangement, il avait comme une impression de déjà-vue... Peut-être l’avait-il croisé quelque part ? Dans tous les cas, Sinbad voulut savoir son identité, mais fallait-il encore qu’il réussisse à le raisonner ...

Il semblait si déterminé à le tuer que Sin’ ne voulut pas se battre contre un enfant de peur de le blesser, mais encore une fois, ce n’était que son avis personnel. Il ne tenait vraiment pas à se battre, sauf s’il ne lui laisserait pas le choix.




« ...Hey gamin ! Qui es-tu... ? »



Merci à Sosei, Imraan, Survival et Kohana pour m'avoir fait des avatars et un kit magnifique ♥



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞


Dernière édition par Sinbad le Dim 15 Jan - 13:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/09/2016

۞ Rukhs : 27

۞ Localisation : Sindria, dans son bureau.

avatar
Ja'far
MEMBRE DES 8 GENERAUX

MessageSujet: Re: { An 987 } Sinbad no Bouken : une rencontre fortuite FEAT. SINBAD.   Mer 21 Déc - 11:25

Sinbad no Bouken : une rencontre fortuite

Ja'far
feat. Sinbad

 

 
  "Imprévisible..."

Se précipitant vers sa cible, le jeune garçon sentit un frisson parcourir son corps. Était-ce de l'excitation ou de l'effroi ? Les deux ? Il aimait et détestait exécuter des gens. Tant de contradiction..
Soudain.


« Ugh ! » gémit le garçon, ne s'attendant pas à un tel retournement de situation.

Que venait-il de se passer, exactement.. ? S'étant retrouvé le postérieur par terre -ayant écrasé voire cassé toutes les babioles durant sa chute, d'ailleurs- et la main posée sur l'estomac, il écarquilla les yeux tout en analysant l'événement indésirable. Sinbad somnolant. Pied. Défense. Bruit... Froid. Devait-il conclure qu'il venait de se faire repérer à l'instant, alors qu'il maîtrisait à la perfection la furtivité ? Comment cet idiot de Sinbad avait-il réussi à se défendre au dernier moment, alors qu'il était en plein rêve ? Stupéfiant.
Mais personne ne blesse la fierté du petit Ja'far ! PERSONNE ! Si l'ennemi s'avère plus coriace, il le deviendra encore plus ! Ja'far n'abandonne jamais, Ja'far relève les défis.

« ...Hey gamin ! Qui es-tu... ? » lui avait-il demandé.

Quel idiot, franchement. Pourquoi s'attarder à connaître l'identité de son agresseur ? De toute façon, il mourra, cette information ne lui sera pas utile dans sa tombe.


« Tch. » se contenta-t-il de répondre. Ignorer la question lui semblait être la meilleure solution au problème.

Un autre problème s'ajouta ensuite : les deux géants. Réveillés par le vacarme que les adolescent créaient, ils furent tirés de leurs beaux rêves en panique. Tandis que la "femme" se frottait les yeux, le deuxième commençait à attaquer, voulant protéger son invité. Mais, dommage, l'enfant fut plus rapide et se munit de ses fils rouges afin de les ligoter. Le frère et la sœur se débattaient comme ils pouvaient, tels des asticots, mais cette technique ne pouvait être brisée aussi facilement...

« C'est quoi, ça ? Je ne peux plus bouger ! s'écria Pipirika.
- W-Wah ! »

Le chef de ShamLash se nota dans un coin de la tête qu'il les tuera après Sinbad, histoire d'éliminer tout témoin de la scène.. Et, aussi, pour se défouler. Une voix dans sa tête désapprouvait totalement ce choix... Mais peu importe, n'est-ce pas ? Qu'il reste libre dans ses décisions ! De toute façon, à quoi servaient-ils ? Ils n'étaient que deux faiblards sur son passage. Seul le violet méritait un minimum son intention.


« Vous me gênez. Laissez-moi exécuter mon travail et fermez-la. »

À peine sa phrase fut terminée qu'il jeta un regard glacial à sa victime avant de courir vers lui, un autre couteau en main, afin de le planter. Attention, feinte ! L'albinos sauta juste avant d'atteindre sa proie,  histoire de le finir après un beau mouvement dans les airs, digne d'un "Finish move".
Aucun sourire, aucun doute dans les yeux... Juste du sérieux.

 

 
(c) Yogi pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 407

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: { An 987 } Sinbad no Bouken : une rencontre fortuite FEAT. SINBAD.   Dim 15 Jan - 23:10







Sinbad no Bouken

۞ L’Expédition à Imuchakk ۞

La Détermination de Sinbad le Marin


feat. Ja'far, Sinbad







Sinbad n’avait aucune intention de se battre depuis qu’il avait foulé le continent glacial. Il comptait juste rester le temps d’un séjour, afin d’apprendre un peu plus sur cette culture sauvage et leurs habitudes. Il ne savait pas encore ce qui l’attendrait en ces terres isolées... Jusqu’à ce qu’un assassin de l’Empire de Parthévia fut envoyé à sa recherche. C’est du moins ce que pensait Sinbad au vu de sa conviction à l’exécuter. Comment pouvait-il penser autrement ? Lui qui était désormais cherché partout à travers le monde.

D’après Sinbad, cet assassin se trouvait être ce jeune garçon, et contrairement aux apparences, ce dernier s’avérait être assez habile. En effet, sans même que Sinbad ne put faire quoi que ce soit pour l’en empêcher, celui-ci avait déjà capturé ses hôtes, à savoir Hinahoho et Pipirika. Préférant ignorer sa question précédente, l’assassin rétorqua alors de façon prétentieux. Le laisser finir son travail... ? Vraiment ? Que croyait-il combattre au juste ? Un jeune débutant ? Agacé par le comportement de cet enfant, Sin’ ne pouvait toutefois pas s’empêcher de l’observer. Où l’avait-il déjà croisé... ? Était-ce son imagination ? Ce n’est lorsqu’il fonça vers lui qu’il prit soudain le réflexe d’esquiver sa première attaque, en se détournant légèrement de sa position.

Cependant, il s’agissait d’une feinte, étant donné que l’enfant venait de sauter en l’air pour lui asséner un coup mortel. Sa rapidité, ainsi que sa vitesse d’exécution étaient impressionnantes... Pourtant, il en fallait beaucoup plus pour arriver à intimider le jeune garçon qu’il était. Ce qui était loin d’être le cas, puisque Sin’ prit le réflexe de sourire durant un bref instant, comme s’il savait déjà ce qu’il devait faire.

Il para alors son attaque, tout en empoignant sa lame de sa main gauche, ce qui le fit ainsi saigner, tandis qu’il maintenait toujours son emprise sur son arme. Profitant de cet occasion pour riposter au corps-à-corps, sans que ce dernier ne puisse en réchapper. Sinbad profita de l'effet de surprise pour faire appel à sa relique enchantée.


Il prit alors l’initiative de l’aveugler pour ensuite le paralyser. Espérant ainsi le neutraliser grâce aux pouvoirs de la Foudre que lui conférait son épée. Tout ceci se passa en un instant, tandis que la pièce s’illuminait soudainement grâce au pouvoir de Bâal, alertant de ce fait tous les guerriers du village d’Imuchakk dans un vacarme assourdissant.

De son côté, Sin’ espérait l’avoir touché. Il comptait par la suite l’interroger et n’éprouvait pas vraiment de rancune envers ce dernier. Il exprimait plutôt de la pitié pour son adversaire, qui d’ailleurs, était persuadé de l’avoir déjà vu quelque part, mais où ? Sin’ ne savait plus trop quoi penser à propos de cet intuition qui lui venait progressivement à l’esprit.

C’est alors que différentes interrogations se firent dans son esprit. Devait-il le garder prisonnier ou pouvait-il réussir à le raisonner... Pouvait-il seulement se permettre de réagir de la sorte ? Il était assez rare de compatir pour ses ennemis, mais Sin’ percevait en lui quelque chose de différent. Quelque chose dont il était le seul à pouvoir voir, et que d’autres ne possédaient pas.

Ce gamin était-il si différent de lui ? Non... Bien au contraire.
Si l’on excluait sa manière de parler, cet enfant lui ressemblait beaucoup. Pouvait-il seulement se permettre de le raisonner sur sa condition ? N’était-il pas lui aussi manipuler par les autres ?

Cependant, une question subsistait. Accepterait-il de se battre à ses côtés ? Il savait bien que cet assassin n’avait nulle autres choix que de le tuer. Pourtant, une prémonition ne cessait de lui persuader du contraire... Il était convaincu qu’ils pouvaient accomplir de grands projets. Si seulement ce garçon acceptait de l’écouter, il n’aurait alors pas besoin d’en venir jusque-là. Sin’ n’hésita donc pas à lui adresser une dernière fois la parole. Accepterait-il de se rendre ?



« Arrête. Je n’ai aucune raison de me battre contre toi. Dépose tes armes et je ferais en sorte qu’ils ne te fassent pas de mal. Fais-moi confiance... ! L’Empire de Parthévia ne mérite pas que tu te battes pour eux... Rends-toi ! » s’écria t-il, en dégainant son épée dans sa direction.


... Pendant ce temps, la maison se retrouva encerclée de toutes parts.
L’assassin n’avait dorénavant plus aucune chance de s’échapper.
Qu’allait-il donc décider de faire pour se sortir de cette situation ?



Merci à Sosei, Imraan, Survival et Kohana pour m'avoir fait des avatars et un kit magnifique ♥



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
{ An 987 } Sinbad no Bouken : une rencontre fortuite FEAT. SINBAD.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Les Aventures de Sinbad - Bibliographie]
» Magi Sinbad no Bouken OAV
» Sinbad d'Antoine Bauza
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Océans  :: Imuchakk-
Sauter vers: