AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 408

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]   Mer 21 Sep - 2:23






۞ Les Aventures de SinChibi ۞


feat. Jasmine







Une nouvelle aube se leva sur Sindoria. Le Roi de Sindoria se trouvait actuellement au palais en compagnie de Ja'far et Masrur. Cependant, ce ne fut pas pour son plaisir personnel que le Roi fut en réalité maintenu sous la surveillance de ses deux généraux qui s'avéraient être ses bras-droit. A l'heure actuelle, Ja'far et Masrur ressemblaient plus à des tortionnaires, ce qui n'arrangea pas l'humeur de Sinbad lorsque ce dernier fut privé de toute sortie. Enfermé dans une pièce et condamner à s'asseoir devant une pile de dossiers et de divers prospectus à traiter et signer. La cause d'une telle situation vient surtout du fait que le Roi devait rattraper son retard... Un retard qu'il avait accumulé depuis bien deux semaines.

Sinbad se retrouvait donc puni, malgré lui. Eh oui... Même un Roi pouvait être sanctionné, surtout lorsque ce dernier devait manquer à ses obligations et la paperasse, aussi ennuyante que cela pouvait être, ne pouvait être échappée.

Ainsi, le Roi ne put guère se désister, du moins cette fois-ci, étant donné que Ja'far dû se sentir obligé de demander l'aide de Masrur afin de rappeler au Roi quel était son devoir, en le dissuadant par la même occasion à respecter ses engagements. Sinbad avait beau se débattre dans tous les sens qu'on l'avait déjà enfermé à double tour, sous réserve qu'il rattrape tout le retard administratif qu'il avait délibérément laisser traîner de jours en jours...

Espérant de ce fait, refiler la tâche ingrate à Ja'far, Sinbad dû, cette fois-ci, se résoudre à reprendre ses fonctions. En vérité, il n'avait pas tellement le choix puisqu'il était constamment surveiller par le Fanalis, qui était parfois relayé par Ja'far la nuit. Il était d'ailleurs impossible de négocier avec eux. Des nuits durant, le Roi ne pouvait se résoudre à se reposer tranquillement dans ses appartements, sans que Masrur le fixe du regard dès son réveil, ce qui le faisait parfois sursauter de bon matin. Ceci étant dit, il vous faut cependant revenir à quelques instants en arrière pour bien comprendre la succession des événements qui mena le Roi à assumer ses actes.

[FLASHBACK - Quelques heures plus tôt.]



« ... Je suis épuisé... Sois maudit Ja'far... ! Tch. Qui y'a t-il de mal à reporter la paperasse à demain ?
A cause de tout ça, je n'ai même pas eu le temps de sortir aujourd'hui. »
soupirait-il d'un air agacé.

« Je dois en profiter pour faire une sieste pendant qu'il est encore temps... »
finissait-il par dire en bâillant légèrement sur son diva.

Néanmoins, la pause fut de très courte durée pour Sinbad. A peine eut-il le temps de rouvrir les yeux qu'une présence se fit lourdement ressentir. L'observant depuis un coin sombre, Ja'far manqua de peu de trucider le Roi dans son sommeil. En effet, dans la hâte, l'assassin manqua de précision et c'est en plantant ses chaînes sur les rebords du matelas que le Roi put s'échapper, une nouvelle fois.

A la fois énervé et agacé par le comportement de sa Majesté, Ja'far voulut à tout prix immobiliser le Roi grâce à ses chaînes, mais c'est en esquivant de justesse que ce dernier reprit la fuite. Et c'est ainsi que nos deux protagonistes se retrouvèrent à se courser l'un après l'autre dans les couloirs du grand palais.







« SINBAD-SAMA !!!! REVENEZ ICI !!! Raaah... Vous ne pouvez pas vous enfuir ! Revenez immédiatement ou sinon... ! »

« Aaaaah... ! Laissez-moi tranquille Ja'far !! Hors de question que je remette les pieds dans cette foutue pièce... !! »

Continuant toujours à courir à travers le palais, une course-poursuite s'engagea entre Ja'far et Sinbad, mais le Roi se retrouva vite ralenti par la présence d'une gigantesque silhouette qui se dressait à présent devant lui. Il lui fallut bien deux bonnes minutes avant de comprendre qu'il s'agissait en réalité de Masrur, qui lui, ne cessa guère de le fixer de ses yeux impassibles, le menaçant presque de le neutraliser par la force, dans le cas où, Sinbad ne devenait pas raisonnable d'ici très peu de temps.



« ... Hmm ? ... Masrur ?! Ecoute.. Hahaha... C'est pas du tout ce que t-tu crois.. ! »



« J-Je... Euh.. Hein ? » finissait-il par dire dans un murmure, voyant qu'il ne pouvait visiblement pas s'expliquer.




« ... »

Masrur se contenta de craquer ses doigts dans un silence qui ne laissait présager rien de bon.

Cependant, le Roi ne fut pas assez fou pour s'opposer à la volonté d'un Fanalis et encore moins de négocier avec. Se résignant à tout acte de résistance, Sinbad se fit par la suite escorter par ses deux généraux. C'est ainsi que le Roi se retrouva enfermé dans ses appartements, l'air tristement agacé à devoir s'occuper d'une dizaine de contrats non-signés et d'une vingtaine de parchemins qui s'étaient accumulés sur son bureau, telle était la dure réalité d'un Roi ~





Après quelques minutes de silence, Sinbad se mit soudainement à sourire.
Il avait pour une raison ou une autre, une idée bien précise en tête.




« Bon allez... Ça suffit ! Laissez-moi partir !
J'ai terminé tout ce que vous m'aviez demandé de faire. Voyez par vous-mêmes si vous ne me croyez pas. »

Sinbad les laissa progressivement s'approcher, avant de s'équiper du pouvoir de Bâal pour ensuite laisser une explosion déferler à travers toute la pièce. C'est ainsi que le Roi put s'échapper durant un bref instant de la présence de Masrur, ainsi que celle de Ja'far. Il espérait les avoir semé, mais le gain de temps qu'il avait réussit à avoir ne suffisait décidément pas. Tous connaissait les aptitudes du Roi et réciproquement. Le Roi n'allait pas se sortir de cette situation aussi facilement qu'il ne le pensait.

Et c'est en courant à travers le palais qu'il prit ensuite refuge vers la première salle qui se trouvait devant lui. Malheureusement, Sinbad était loin de se douter que Yamuraïha préparait une leçon pour Aladdin et c'est en s'introduisant dans la salle qu'il se plaça malencontreusement au mauvais endroit. Dès lors qu'elle remarqua sa présence, il était pourtant trop tard pour annuler le sort, Sinbad se prit malheureusement toute la décharge du sortilège.

Tout le palais résonna dans un fracas assourdissant et ce n'est qu'après coup que le Roi se retrouva sous forme de Chibi. Il avait en effet l'apparence d'un enfant. C'est d'ailleurs sous le regard étonné de tous ses généraux, y compris celle d'Aladdin, que Sinbad resta immobile sous cette forme avant de s'écrier, l'air décidément surpris par ce qui venait de se produire. Le cri du Roi résonnait dorénavant dans tout le palais.



« ... Qu'est-ce que ?! »

« QU'EST CE QUI M'EST ARRIVÉ ... BON SANG ??!! »





... Et c'est ainsi que les Aventures de SinChibi commença !



Merci à Sosei, Imraan, Survival et Kohana pour m'avoir fait des avatars et un kit magnifique ♥



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞


Dernière édition par Sinbad le Jeu 24 Nov - 19:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/12/2014

۞ Rukhs : 158

۞ Localisation : Partout. ~

avatar
Jasmine
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]   Jeu 29 Sep - 18:40


  En cette belle journée ensoleillé, je me réveillai lentement sous la chaleur des rayons du soleil qui vinrent me chatouiller la peau. Laissant un gémissement plaintif s'échapper, je courbai mon dos et m'étirai lentement avant de m'asseoir sur le lit. C'est alors que je me rendis compte que Radja, mon tigre, dormait sur mes jambes, m'empêchant ainsi de me lever. Je souriais et lui caressais la tête pour qu'il puisse se décaler. Il baya bruyamment, me refilant toute sa mauvaise haleine en passant et se roula sur le côté. J'agitai rapidement ma main devant moi pour dissiper son odeur nauséabonde et décidai de me lever. Ca faisait longtemps que je n'avais pas aussi bien dormis. Il est vrai qu'habituellement, comme tout bonne voyageuse n'ayant aucun sous dans les poches, je dormais à la belle étoile avec Radja lors de mes voyages. Mais cette fois-ci, j'avais touché le pactole : je suis actuellement dans un palais sur un lit luxurieux. Aussi longtemps que je m'en souvienne, la dernière fois que j'avais dormis dans un lit aussi confortable remontait à mes retrouvailles avec Ren Kouen, le premier prince de l'empire Kô. Sous la grâce de mon ami d'enfance, j'avais été nourrit et logé sous le palais de l'impératrice Gyokuen.

Enfin bref ! N'étais-je pas une femme chanceuse ? En y repensant, cela faisait plusieurs mois que Kouen et moi étions séparés. Mon ami me manquait. Mais je ne pouvais me résoudre à rester à ses côtés. Si je restai trop longtemps, je me ferai passer pour une alliée de l'empire Kô, ce que je ne souhaite en aucun cas. Je voyage beaucoup, il serait embêtant que certains pays me soient refusés parce que je suis proche du général de l'un des empires les plus puissants actuellement. Grâce à mes voyages, j'ai pût faire des rencontres extraordinaires. Que ce soit en mal ou en bien. Comme par exemple : Lon'zu, roi de Vastia. Comment ai-je rencontré ce roi ? c'est simple : je me suis infiltré dans le palais pour y chercher de quoi manger et j'ai fini par me retrouver entouré de personnes appartenant à la noblesse et j'ai répondu à une vieille dame qui semblait avoir trop insisté sur les sucreries. Quoi ? Ce n'est pas comme ça que l'on rentre dans un Palais ? AH BON ? Pourtant, c'est ce que je fais habituellement...

Mais revenons à nos moutons. Ensuite, j'ai rencontré Hakuryuu lors de mon passage à Kô. Cet homme est le prince le plus colérique et bipolaire que je n'ai jamais vu. Il est très drôle quand il s'y met ! Ensuite, ce fut les retrouvailles avec Kouen et ma rencontre avec Famita. Je me souviens des moments où j'essayai de me rapprocher d'elle, elle m'aimait tellement qu'elle me fuyait et qu'elle me balançait des nouilles à la figure, ahah ! Mais, attendez... Mais ce n'est pas une preuve d'amour ça ! Bon... Et puis j'ai rencontré Naya sur les plateaux de Tenzan. Elle est comme moi, une jeune voyageuse. Nous avions décidés de voyager ensemble jusqu'à ce que nous rencontrions un dénommé Alibaba et que nous soyons séparés par une tempête qui m'a envoyé jusqu'ici, à Sindoria. C'est d'ailleurs ici, sur ses plages, que je rencontra Koala-chan ou Kohana si vous préférez. Alors que moi et mon tigre étions mal en point, elle nous a aidé. Je lui en suis très reconnaissante. C'est une bonne personne qui ne s'ouvre pas facilement aux autres, mais je compte bien en savoir un peu plus à son sujet.

Et pour finir, il y a cet homme. Une légende parmi les vivants, d'après certains. Le roi de Sindoria mais aussi surnommé le roi des sept mers : Jean Bernard, le tombeur des sept mers ! ... Non, attendez, ce n'est pas ça. Si... Simba ? Moufassa ? Non plus... Sin-sin-sin... Ah ! Sinbad. Ca y est, je me souviens à présent. Et ne vous moquez pas de mes problèmes de mémoire, merci. Que dire de cet homme ? Cela ne faisait que quelques semaines que j'étais à Sindoria et quelques jours que je logeai dans son palais (à croire que sur un voyage sur deux, je rencontre des rois ou des princes). Nous n'avons pas encore eu l'occasion de nous connaître davantage. Le pauvre homme était constamment surveillé par ses généraux pour qu'il puisse remplir son devoir de souverain. Parfois, il m'arrivait de le voir se faire poursuivre par un démon aux cheveux argenté. Nous avions à peine le temps de nous saluer qu'il se faisait rattraper et emmener dans sa salle de torture. Quel triste sort de devoir rester enfermer dans une salle. Je le comprends. Lorsque j'étais jeune fille, j'ai eu le droit à l'éducation de la bonne vieille famille conservatrice qui est à carreau sur les codes de la noblesse. Rester cloîtrer des heures sur une chaise n'était vraiment pas ma tasse de thé. C'était d'ailleurs pour cela que j'ai fuis toutes ces restrictions et ce milieu beaucoup trop étouffant à mon goût. Maintenant, je parcours ce vaste monde qui ne demande qu'à être exploré.

Lorsque je finis de me préparer, je me dirigea vers mon tigre et lui sauta dessus, le faisant grogner sous mon poids.

« Aller fainéant, bouges ton popotin ! On ne va pas rester dans la chambre toute la journée. Essayons de trouver Sinbad pour le remercier de son hospitalité. » Lui dis-je, m'avançant vers la porte avant de me retourner et de le pointer du doigt, « Et cette fois-ci, n'essaye pas de mettre sa tête dans ta gueule, je ne tiens pas à me faire tuer par Jafar, ni même à me faire exclure de ce pays ! »

Je pense qu'il est inutile de vous rappelez que Radja n'aime pas les hommes et que ses poiles s'hérissent dès qu'il y en a un près de moi. Lors de ma rencontre avec Sinbad, il avait littéralement prit sa tête dans sa gueule et ne voulait plus le lâcher. On aurait dit Hercule avec la peau de lion sur sa tête... Rien qu'en y repensant, je ne pus m'empêcher de sourire. Je dois avouer que tout ceci avait été drôle . Pour ma part en tout cas. Mais mon sourire s'en alla rapidement lorsque j'entendis une détonation. Qu'est-ce que c'était ? Je me précipitai vers l'origine de cette explosion avant de constater que je n'étais pas la seule sur place. Plusieurs personnes qui devaient être des servants et des soldats s'étaient rassemblés devant l'entrée. Ils avaient l'air tous ébahit. Malheureusement, je ne voyais rien d'ici si ce n'est la fumée qui s'échappait de la pièce. Curieuse comme j'étais, je m'enfonça dans la foule, me faufilant habilement entre les personnes jusqu'à ce que je me retrouve au bout de celle-ci.

« Excusez moi, pardon. » m'excusai-je par politesse, avant de regarder autour de moi et de voir que Jafar était là, ainsi que Yamuraiha et un jeune garçon. Tout les trois avaient une tête bien drôle. Je m'avança vers eux, « Qu'est-ce qu'il s'est passé, ici ? J'ai entendu une expl- »

« QU'EST-CE QUI M'EST ARRIVÉ … BON SANG ??!! »

Je sursautai lorsque j'entendis une voix d'enfant s'élever dans la pièce avant de me retourner vers celle-ci. Mais quel enfant mal élevé pouvait bien crier de cette fa-................... Eh ? Je frotta mes yeux puis les ré-ouvris. Je devais rêver. Ce n'est pas possible. Mais... Que... ?

« Oy... Ne me dites pas que c'est... » Commençai-je, confuse.
« Malheureusement, c'est bien le cas. » Commenta Jafar, semblant réfléchir à la situation.
« EEEEEEEEEEEEEEH ? SINBAD A UN PETIT FRERE ?! » M'écriai-je, faisant tomber ma mâchoire jusqu'au sol.

Lorsque je prononça cette phrase, tout le monde tomba à la renverse. Je ne comprenais pas pourquoi.

« Allons, Jasmine, regardez mieux ! Ne voyez vous donc pas l'évidence ? » Me questionna l'argenté, l'air désespéré.
« Eh bien... » Je m'avançai vers le jeune garçon et le porta par les aisselles, le mettant en face de moi. Soudainement, je compris. Mon visage se décomposa progressivement. « QUOI ? SINBAD A UN FILS ?! »

La foule tomba de nouveau à la renverse, s'écriant à l'unisson : « MAIS A QUEL POINT CETTE FEMME EST STUPIDE ? » . Je me retournai vers eux, leur lançant un regard d'assassin, ce qui les calmaient rapidement.

« Je suis tellement navré, votre majesté ! » Implora la magicienne, serrant son sceptre contre elle.
« "Votre majesté ?" » Répétai-je, avant de tilter qui était ce jeune garçon. « Sinbad ? C'est toi ?! Mais qu'est-ce qui t'es arrivé ?!» Demandai-je, écarquillant les yeux. « POURQUOI T'ES DEVENU SINBAD JUNIOR ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 408

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]   Sam 8 Oct - 11:58






۞ Les Aventures de SinChibi ۞


feat. Jasmine






Sinbad se demandait bien ce qu'il avait pu faire pour que le sort s'acharne autant sur lui, du moins en apparence. Il se retrouvait en effet sous la forme d'un enfant et sans même qu'il puisse comprendre ce qui s'était passé, une foule de domestiques et de gardes se pressèrent pour en observer la scène.

Il semblerait que son cri ne soit pas passé inaperçu puisqu'il s'était mis à gueuler dans tout le palais d'un air irrité, presque choqué de voir que sa taille avait diminué et qu'il avait effectivement regagner un physique d'enfant vulnérable, si ce n'est qu'en réalité, le Roi avait remonté à une vingtaine d'année en arrière, le rajeunissant à vue d'oeil. Soudain, lorsqu'une émeute commençait à s'attrouper autour de Sa Majesté pendant que Yamuraïha essayait tant bien que mal de s'excuser auprès de son éminence.

Jasmine, qui était une voyageuse errante, avait rencontré Sinbad quelques jours plus tôt au plus grand des hasards, lorsque cette dernière cherchait péniblement un refuge dans lequel celle-ci pourrait se reposer, afin de pouvoir reprendre son voyage par la suite et c'est en faisant la rencontre de Sinbad qu'elle put bénéficier de son hospitalité, mais leur discussion ne fut malheureusement que de courte durée, étant donné que Sinbad s'était retrouvé poursuivi par Ja'far. Le Roi avait en effet fuit ses responsabilités et c'est ainsi qu'elle put faire sa connaissance, malgré que les circonstances ont fait qu'ils n'ont pas pu se connaître davantage...

Ceci dit, cette aventurière, dont Sinbad ne connaissait pas grand-chose, s'était dirigée au même moment vers la pièce où un attroupement s'était fait autour de la personne concernée. Le cri était si fort qu'il était impossible de l'ignorer ou encore de passer à côté. Il s'agissait en effet de Sinbad sous sa forme d'enfant, mais Jasmine ne l'ayant vu qu'une seule fois, n'a pas pu le reconnaître du premier coup, contrairement à d'autres personnes qui étaient à son service et c'est en le saisissant par les dessous de bras qu'elle l'observa un instant, avant de se méprendre sur sa véritable identité, ce qui ne fit que l'énerver d'avantage...

« Oy... Ne me dites pas que c'est... »



« Malheureusement, c'est bien le cas. »

« EEEEEEEEEEEEEEH ? SINBAD A UN PETIT FRERE ?! »

A ces mots, tous le monde fut bien abasourdi d'entendre une pareille absurdité venant de la jeune femme, dont l'intelligence ne semblait pas être de toute évidence.



« Allons, Jasmine, regardez mieux ! Ne voyez vous donc pas l'évidence ? » lui questionna Ja'far, décidément désespéré par son manque de jugeote.

« Eh bien... » fit Jasmine, avant d'observer le Roi qu'elle soulevait désormais par les aisselles.

« QUOI ? SINBAD A UN FILS ?! »

La foule tomba de nouveau à la renverse, s'écriant à l'unisson, décidément accablé par son manque de réflexion.


« MAIS A QUEL POINT CETTE FEMME EST STUPIDE ?!! »


Après plusieurs tentatives, Jasmine se rendit compte qu'il s'agissait finalement du Roi en personne, malgré son apparence juvénile et sa petite taille qui le rendait presque inoffensif.

Suite à ce constat, Ja'far n'en fut que plus consterné par cette situation déplorable. Une situation qui, selon lui, venait de prendre des proportions conséquentes et non négligeables pour Sindoria. Et c'est auprès de Masrur que ce dernier décida de s'avancer vers Sinbad, ne tenant guère à ménager ce dernier, malgré sa faible condition physique.



« ... J'espère que vous vous rendez compte de ce que cela signifie ! Comment va t-on pouvoir gérer le pays sous votre forme actuelle ?! » s'écria Ja'far, laissant ainsi exprimer toute sa rage qu'il pouvait ressentir à son encontre, tout en saisissant ses lames affûtées dans chaque coin de ses manches.



« Ja'far... C-C'est.. Arg.. ! LÂCHEZ-MOI !!! » gesticulait-il, tout en essayant de se débattre de l'emprise de Jasmine, cherchant à tout prix à fuir le regard perçant de son conseiller.



« Laissez-moi partir, s'il vous plaît... ! » finissait-il par pleurer, en essayant cette fois-ci d'amadouer Jasmine qu'il ne reconnaissait pas sur le moment.



« Ma-Majesté... ! Je suis tellement navrée... !! Je... Je... » réussissait-elle à marmonner, serrant à nouveau son sceptre contre elle, tout en faisant face au regard de Sa Majesté, décidément très contrarié par la situation actuelle.




« Sniff... Remettez-moi ma forme d'avant ! »




« ... M-Mais... Majesté, c'est impossible... » disait-elle, la voix hésitante, ne semblant pas tout à fait certaine de ce qu'elle venait d'énoncer.

« Hein ... ? » fit la foule, confus par sa remarque quelque peu surprenante.

Et pendant que l'attention se concentrait sur ce que s'apprêtait à dire Yamuraïha, Sinbad perdit malheureusement son sang-froid et décida de s'enfuir. Frustré que personne ne l'écoute, malgré ses protestations, Sinbad put finalement se dégager des bras de Jasmine. Se faufilant à présent à travers la foule. Le Roi courait à toute vitesse vers la sortie la plus proche, tandis que plusieurs gardes s'activèrent pour le poursuivre. Ja'far avait effectivement donné l'ordre de ramener le Roi par tout les moyens possibles. Abasourdi par ce qui venait de se produire, Ja'far pesta intérieurement et exprima soudain une expression sévère. Finissant par constater que Sinbad ne faisait que lui poser des problèmes, il se dirigea néanmoins vers la magicienne, suivi de Masrur qui lui, n'avait pas l'air d'être tant affecté par la situation.



Comparé à Ja'far qui trépignait d'impatience à l'idée de le retrouver, afin de pouvoir lui faire payer toutes les fois où ce dernier avait manqué à ses responsabilités. Ja'far finit donc par s'adresser à elle, d'un ton résigné, mais dont on pouvait percevoir un léger agacement.



« Et donc... Que nous suggérez-vous, Professeur Yamuraïha ?
N'y a t-il pas un moyen de faire revenir Sin' comme avant ?! »

Débordée et à la fois gênée par la situation du Roi. Yamuraïha, surnommé le Génie Légendaire, déglutissait péniblement, avant d'exprimer à Ja'far et Jasmine la solution qu'elle voulait leur proposer, pendant qu'elle et Aladdin resterait pour trouver la formule qui pourrait bien réussir à redonner la forme originelle du Roi comme il fut autrefois.



« ... Eh bien, il existe peut-être un moyen d'inverser les effets du sort qui a été lancé précédemment. Pour cela, il suffirait juste de me retrouver quelques ingrédients pour que je puisse concocter un remède. Ça ne sera cependant pas facile, car il me manquera certains composants. » murmurait Yamuraïha, tout en feuilletant son ouvrage.


Elle laissa planer un certain silence, avant de retrouver finalement la page qui correspondait au remède souhaité. Reprenant son discours, la magicienne détourna subitement son attention vers Jasmine et Ja'far, mais cette fois-ci, son regard se fit plus sérieux.



« D'après le manuel, certains peuvent se trouver tout près de Sindoria, à condition qu'ils puissent encore se trouver en cette saison. Je vous conseillerais donc d'y aller en groupe. Cette forêt est très vaste et il est peu probable que vous puissiez retrouver votre chemin sans vous égarer pendant des heures. »



« ... Pendant ce temps, Aladdin restera avec moi afin de m'aider dans mes recherches. Il serait donc plus raisonnable que Ja'far vous accompagne. Bien que je ne doute en aucun cas de votre sens de l'orientation... Mademoiselle... ? » concluait-elle, tout en confiant le livret à Aladdin, puis en détournant son attention vers la jeune femme, dont elle ignorait l'origine et le prénom.



« Je suppose que je n'ai donc pas le choix... Masrur, veille à ce que personne ne rentre jusqu'au retour de Sinbad.
De notre côté, nous nous chargerons de le retrouver et cette fois-ci, je m'assurerais personnellement du cas de Sin'... »
déclarait-il, tout en émettant une aura meurtrière.




Entre-temps, alors que Ja'far et Jasmine s'apprêtaient à partir à la recherche de Sinbad, ce dernier continuait toujours à effectuer sa course effrenée à travers le Palais, afin d'échapper aux gardes. Il ne comptait pas se rendre sagement à Ja'far, pendant que ce dernier lui réserverait un sort plus atroce que la Mort ne saurait lui donner... Il ne le connaissait que trop bien et c'est en soupirant à cette idée qu'il finit par s'arrêter en cours de route. Encerclé par tous les côtés, alors que les marches ne se situaient qu'à quelques mètres.

« Majesté... ! N'essayez pas de vous enfuir, vous ne pouvez plus vous échapper !
Ja'far nous a donné l'ordre de vous ramener... Alors s'il vous plaît, ne nous obligez pas à vous... »

Le capitaine de la garde royale ne put cependant guère terminer son discours que Sinbad décida de fuir en sautant par-dessus la rembarde, atterrissant malencontreusement de la façon la plus mauvaise qui soit, Sinbad avait pourtant oublié qu'il ne possédait plus l'agilité d'autrefois. Se retrouvant avec une bosse, il n'eut cependant pas le temps de s'attarder sur la douleur ressentie qu'il détala à nouveau lorsqu'il vit au loin deux silhouettes qui couraient à présent dans sa direction. Il ne prit pas longtemps pour savoir de qui il s'agissait, mais Sinbad semblait bien décidé à ne pas se rendre à Ja'far, ne craignant, en comparaison, que très peu la réaction de Jasmine à son encontre.

Il détala finalement en direction de la sortie la plus proche en espérant pouvoir s'enfuir par les airs, une fois qu'il sera définitivement à l'extérieur de la bâtisse. En effet, Sinbad comptait bien faire usage d'un des ses Djinns, malgré que ses écrins enchantés avaient eux aussi rétrécits, s'adaptant ainsi à sa taille actuelle, tandis qu'une phrase retentissait toujours dans l'esprit de Sinbad Junior.



« Merde... Mais POURQUOI, est-ce que ça doit m'arriver qu'à moi.. Bon sang ?!! »

Qu'allaient désormais faire Ja'far et Jasmine pour l'arrêter ?


Merci à Sosei, Imraan, Survival et Kohana pour m'avoir fait des avatars et un kit magnifique ♥



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞


Dernière édition par Sinbad le Jeu 24 Nov - 19:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/12/2014

۞ Rukhs : 158

۞ Localisation : Partout. ~

avatar
Jasmine
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]   Sam 22 Oct - 21:09

[Bon, comme je l'ai dit à Kohana, imaginez la avec de longs cheveux. XD]

Elle qui pensait vivre un séjour calme et reposant -pour une fois- au sein du palais de ce cher roi Sinbad, cela semblait dorénavant peine perdu. Gardant le petit garçon dans ses bras, elle avait encore du mal à croire que l'homme qui lui avait offert son hospitalité venait de perdre une vingtaine d'années. Était-ce seulement possible ? Était-elle sûre de ne pas rêver ? Non parce que s'il y a une formule pour rester jeune toute sa vie, Jasmine serait preneuse ! Elle ne put s'empêcher de le regarde de haut en bas, intriguée par sa nouvelle forme. Elle devait avouer qu'il était à croquer sous sa forme d'enfant. Serait-ce là son instinct maternelle qui prendrait le dessus ?

« Laissez-moi partir, s'il vous plaît... ! » finissait-il par pleurer, en essayant cette fois-ci d'amadouer Jasmine qu'il ne reconnaissait pas sur le moment.



« … Oh, oui, pardons. »

Et c'est ainsi qu'il réussi à l'amadouer avec une facilité déconcertante. Elle ne pouvait résister aux charmes de l'enfant qui semblait savoir si faire. Il était tout bonnement trop mignon pour qu'elle lui résiste. Elle le déposa doucement sur le sol et écoutait attentivement ce que ses généraux avaient à dire, en particulier la jeune femme aux cheveux bleues. Contre tout attente, elle répondit qu'il était impossible de lui redonner sa forme originelle. Sindoria n'est-elle pas dans une situation délicate ? Jasmine n'avait rien à voir avec ce pays dont-elle venait de découvrir, mais qu'un roi aussi important que celui-ci ne soit plus apte à protéger son pays est un problème majeur. Positionnant son menton entre ses doigts, elle se mit à réfléchir et n'écoutait plus vraiment ce qu'il se passait autour d'elle. Elle ne remarquait même pas la fuite du roi.

Résumons la situation : notre jeune femme venait d'arriver sur cette île et avait rencontrer d'autres personnes entre temps. En ce moment, elle loge dans un palais grâce à la permission du roi qui se trouve être un roi très influant. Problème, celui-ci vient de se transformer en Sinbad Junior... Soudainement, la voyageuse eut un mauvais pressentiment. Son intuition lui disait que si elle ne partait pas maintenant, elle sera impliquée dans la situation d'une quelconque manière. Regardant autour d'elle, elle commença à s'éclipser lentement mais sûrement et ce, sur la pointe des pieds. Elle ne voulait pas se retrouver dans une situation à échelle nationale, elle était neutre. Si un représentant d'un pays voisin la voyait à leur côté, on risquerait de la prendre pour une allié de Sindoria. Ce qu'elle n'était pas vraiment. Cependant, alors qu'elle continuait silencieusement sa marche furtive vers la sortie, elle entendit la jeune magicienne s'adresser à elle, ce qui la fit tilter.


« … que Ja'far vous accompagne. Bien que je ne doute en aucun cas de votre sens de l'orientation... Mademoiselle... ? » concluait-elle, tout en confiant le livret à Aladdin, puis en détournant son attention vers la jeune femme, dont elle ignorait l'origine et le prénom.



- « ... »
« Que faites-vous, au juste? » Demanda la magicienne d'un ton calme, mais sec.
« Je... Je cherchai mes lunettes. Je crois les avoir fait tombées de ce côté. »
« Vous n'en portez pourtant pas. »
« … Bon, okay. Attendez, pourquoi devrai-je être impliqué là-dedans ? Vous êtes sûr de vouloir lui rendre sa forme ? Je le trouve beaucoup plus mignon comme- » Jasmine se tût lorsque les regard menaçant des généraux et des soldats la fixèrent intensément,



« D'accord, allons le chercher. » S'enquit-elle, prenant les devants.

Accompagnée de Jafar, la rouge parcourait le palais en sa compagnie. Elle ne savait vraiment pas pourquoi elle devait jouer à la nounou avec le conseiller, mais cela ne semblait pas de tout repos. Surtout lorsque celui-ci croit que vous voulez du mal à son roi et ne vous apprécie pas. Lui aurait-on jeté une malédiction ? Soupirant, elle regarda de gauche à droite, ne voyant aucune trace de Sinbad Junior. Elle se tourna vers Jafar qui semblait nullement disposé à lui adresser la parole. Dans qu'elle situation s'était-elle mise encore ? Bien qu'elle ne voulait pas être davantage impliquée dans la situation, elle ne pouvait se résigner à laisser un enfant en pleine fuite. Et puis, cet homme lui avait offert un toit. Elle ne pouvait le laisser ainsi. Se massant la nuque, elle prit tout de même l'initiative de parler en première :



« Jafar, je sais que tu n'as pas vraiment confiance en moi et que tu crois que je suis là uniquement pour attendre quelque chose de Sinbad, mais saches que ce n'est pas le cas. Il est vrai que j'aurai aimé ne pas à être impliqué dans une telle situation, mais je vous aiderai. Sinbad m'a offert son hospitalité alors que je n'avais plus rien sur moi. Je ne peux que lui être reconnaissante ! »

Elle marqua une pause, posant ses mains sur ses hanches tout en hochant sa tête en accord avec elle même. Elle semblait fière de ce qu'elle venait de dire, allez savoir pourquoi. Puis, elle reprit d'un ton calme et chaleureux :



« Et puis franchement, entre nous, ai-je vraiment l'air d'une ennemie sanguinaire ? » Demanda-t-elle, affichant un sourire béât qu'elle pointa du bout de son index.

C'est alors qu'elle entendit les gardes s'écrier auprès de leur roi. Pas de doute, le roi était là. Jasmine s'empressa de courir vers leur direction, ne doutant nullement que l'albinos la suivrait. Elle se retrouva rapidement sur les lieux, constatant que le petit Sinbad voulait s'enfuir une nouvelle fois. Scintillant des yeux, Jasmine afficha un sourire malicieux avant de se taper un sprinte vers le jeune garçon tout en disparaissant dans un écran de fumée. La tenue des gardes s'en souleva même lorsqu'elle passa près d'eux.



«  JE T'AI TROUVÉ SINBAD ! VIENS ICI MAINTENANT OU TU SERAS PRIVÉ DE DESSERT POUR CE SOIR. »
« Comment elle parle à notre roi... » Se dirent à l'unisson les gardes, toujours figés par la vitesse avec laquelle elle les avait dépassé.

[Du coup, c'est à toi Jafar de répondre. ~]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/09/2016

۞ Rukhs : 27

۞ Localisation : Sindria, dans son bureau.

avatar
Ja'far
MEMBRE DES 8 GENERAUX

MessageSujet: Re: Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]   Mar 1 Nov - 10:32

Les aventures de Sinchibi

feat. Sinbad
feat. Jasmine

 

 
  "They will kill me..."


 Bon sang, qu'avait-il fait pour mériter un tel sort ? D'abord la transformation de Sinbad et maintenant, ça ! Il devait se coltiner Jasmine et partir à l'aventure avec elle, alors qu'il n'avait aucune confiance en cette femme ? Non. C'était impensable.. Pourtant, pour le bien de cet idiot retourné en enfance, il allait devoir le faire. Plus vite ils se mettaient au travail, plus vite l'affaire serait bouclée. Pendant ce temps, tout le palais s'activera afin de chercher un Sinbad fraîchement jeune et l'enfermer jusqu'au retour de la mère en rogne. Oui, l'albinos était une mère. Du moins, c'était le plan qu'il avait en tête.
Soupir.
Heureusement qu'il connaissait ce royaume comme sa poche et qu'il était le seul personnage sensé. Ja'far se mit donc en route, en direction de la sortie du palais aux côtés de la jeune rousse. L'atmosphère était tendue, pesante... Et il y était pour quelque chose. Non, il ne lui lançait aucun regard noir, au contraire ! C'était comme si elle n'existait pas. Il avançait, tête haute, le regard fixé droit devant lui, fier et droit.
Et Jasmine se décida de briser la glace qu'il avait inconsciemment créé.

« Ja'far, je sais que tu n'as pas vraiment confiance en moi et que tu crois que je suis là uniquement pour attendre quelque chose de Sinbad, mais saches que ce n'est pas le cas. Il est vrai que j'aurai aimé ne pas à être impliqué dans une telle situation, mais je vous aiderai. Sinbad m'a offert son hospitalité alors que je n'avais plus rien sur moi. Je ne peux que lui être reconnaissante ! »

L'assassin sursauta presque à ces mots et daigna enfin tourner le visage en sa direction. Il ne s'attendait pas à de telles révélations. Devait-il y croire ? Pouvait-il se permettre de douter de sa sincérité malgré ce regard emplit de convictions ?

« Jasmine... commença-t-il. Mais elle reprit aussitôt la parole, n'ayant pas fini. Il l'a laissa continuer, plutôt curieux d'entendre la suite.
- Et puis franchement, entre nous, ai-je vraiment l'air d'une ennemie sanguinaire ? »

... Franchement ? Non. À ses yeux, et à force de la connaître d'avantage, elle avait plus l'air d'une idiote qu'autre chose. Mais une idiote qui devait cacher de lourds secrets.. Une idiote dont la bêtise n'était pas que naturelle, mais bien une facette. Il était bien placé pour parler. À moins qu'il se trompait sur son jugement, et qu'elle était tout simplement une arriérée ? Autant garder une certaine fierté et garder du recul pour le moment. Qui sait ? Peut-être que cette aventure améliorera leur relation.

« Je ne peux cacher ma méfiance envers vous, Jasmine, mais je suppose que je vais devoir m'abstenir pour le moment et coopérer. Je suggère que nous-..
- Halte, Sir ! Veuillez vous arrêter ! »

Au loin, ils pouvaient apercevoir une tignasse violette virevolter dans le vent, pourchassée par un pauvre garde confus et hésitant. En effet, qui oserait lever le doigt sur son roi ? Même si l'ordre venait du bras droit en personne, l'idée d'attraper le représentant du royaume pour ensuite l'enfermer était inconcevable.. Et cela se comprenait.
Simultanément, le nouveau duo se mit à courir à toute vitesse, espérant pouvoir attraper le jeune Sinbad. De son côté, le vassal sortit ses couteaux et fronça les sourcils, déterminé à le ligoter ! S'il pouvait se sentir rassuré avant de partir, pourquoi ne pas le choper maintenant ?

« JE T'AI TROUVÉ SINBAD ! VIENS ICI MAINTENANT OU TU SERAS PRIVÉ DE DESSERT POUR CE SOIR.

- Sin ! Qu'est-ce qui te prend de te faufiler comme ça ? Reviens ici tout de suite ou je donne ta réserve de vin complète à Heliohapt ! Crois-moi, ils seront ravis de ce présent. »

Première tentative : échec. Ses techniques d'assassins avaient un peu rouillé, ou l'enfant était encore plus agile ? Les deux ? Mince. Il recommença. Cette fois, sans pitié, il utilisa Bararaq Sei contre lui ! L'électricité entoura magnifiquement ses fils rouges, finissant par deux têtes de serpent bleutés au bout des triangles tranchants.

« Jasmine ! Réussite ou échec, je conseille de vite nous mettre en route après cette tentative de capture. Nous traînons inutilement. » proposa-t-il tandis que son attaque avait atteint sa cible.

Pendant ce temps, le plan se transformait dans sa tête. Une petite mise à jour s'imposait : capture, direction la forêt, recherche active, retour rapide au palais et reprise du TRAVAIL. Yamuraïha lui avait donné toutes les informations supplémentaires avant de le laisser partir, notamment la forte probabilité de la localisation de l'ingrédient. Et pourquoi ne pas emmener avec eux le Sinchibi s'ils réussissaient à l'avoir ? Cela lui permettrait de garder un oeil sur lui.. Ah... ! Encore fallait-il réussir.
Encore un soupir.  Cet homme causera sa perte... En ajoutant Jasmine dans le lot, maintenant.

 

 
(c) Yogi pour Never Utopia


HRP : J'espère que la réponse vous convient à tous les deux... À toi, Sin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 408

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]   Jeu 3 Nov - 10:17






۞ Les Aventures de SinChibi ۞


feat. Jasmine et Ja’far






Frustré et agacé par le fait que personne n’acceptait de l’écouter sous sa forme d’enfant, le Roi décida finalement de s’enfuir en direction de la sortie, bien que plusieurs gardes essayèrent tant bien que mal de retenir le dirigeant de ce pays. Quelle situation risible et ridicule pour un Roi. Il ne pouvait s’empêcher de frémir à l’idée que Ja’far puisse le rattraper et lui ordonner de se remettre au travail. Sinbad détestait par dessus-tout cet aspect de travail forcé. Si seulement il pouvait lui accorder une pause. Il n’aurait alors sans doute pas agit de la sorte, mais tout portait à croire que cette journée n’était pas en sa faveur… Pauvre Sinbad. Il n’avait presque plus rien de légitime sous sa forme de Chibi. C’était à peine si son autorité était encore respecté, malgré que les ordres furent de le capturer au plus vite. Les gardes semblaient si confus qu’ils prirent un moment avant de réussir à l’encercler.

Cependant, après avoir atteint la sortie du Palais, le Roi se saisit alors de son épée. Pensant pouvoir activer l’un de ses Djinns, il brandissait alors de façon à revêtir l’équipement de Bâal, mais en vain. Plus le Roi attendait, plus son cas devenait critique. Pourquoi cela ne marchait-il pas ?! Tout simplement car le sortilège en était la cause. C’était en effet l’un des effets secondaires.

Du fait de son apparence enfantine, le Roi avait par conséquent amoindri son magoi et ne pouvait plus utiliser ses pouvoirs pour le moment. Il se retrouvait bien embêté lorsqu’on l’encercla de toute part. Il put cependant entendre qu’on s’adressait à lui et pas forcément de la bonne manière qui soit. Jasmine commença tout d’abord par le menacer de lui priver de dessert, ce qui eu l’effet de consterner le Roi après réflexion. Pour qui se prenait-elle à le traiter comme un enfant ?! N’était-ce pas Sinbad qui lui avait proposer son hospitalité lorsqu’elle n’avait plus rien pour payer son logement ? Quel manque de respect ! Il n’allait pas l’oublier de sitôt. Personne n’avait le droit de menacer le Roi et encore moins de le priver de quelque chose… Bien que son attention fut aussitôt attiré par la remarque de son conseiller. Sa menace était légèrement plus grave et méritait donc qu’on la prenne en compte, mais à peine avait-il eu le temps de broncher que Sin’ esquiva de justesse l’une des premières tentatives de l’assassin qui était destinée à le capturer par l’intermédiaire de son écrin enchanté.

Il pesta à son encontre, indigné qu’on puisse autant le menacer de la sorte, tout en profitant de son état de faiblesse pour le traiter comme un enfant, alors qu'il était toujours lucide, du moins pour l'instant. Ce chantage était si puéril qu’il avait bien du mal à croire que cela était possible, mais connaissant Ja’far, il ne doutait pas un seul instant qu’il puisse en être capable, ne serait-ce que pour lui donner une bonne leçon. Le Roi acceptait pourtant de coopérer à la seule condition : TOUT sauf sa réserve personnelle ! Ja'far était bien l'un des seuls à connaître l'une des faiblesses de Sinbad.

Néanmoins, comment pouvait-il prétendre agir pour son bien, tout en sachant qu’il allait lui priver de sa plus précieuse réserve ? Comment allait-il se réconforter après une dure journée de travail ? N’avait-il donc aucune considération pour son maître ? Quelle piètre menace que voici. Tout ceci était bien trop injuste, pensa t-il dans son esprit, tandis que son conseiller retenta une deuxième tentative, mais cette fois-ci, plus sérieusement. Le Roi se fit alors ligoter, sans même qu'il ne puisse faire quoi que ce soit pour en réchapper, mais heureusement pour lui, le choc électrique n’était pas si fort. Il fut cependant tout juste assez pour l'empêcher de refaire une bêtise à son insu. L'attaque n'était pas si douloureuse, mais provoqua juste un état de fatigue, le rendant inconscient de façon momentané.


En effet, étant donné que Sin’ avait rétrécit, les écrins enchantés ont également été amoindri de leur force réelle de façon temporaire. Ce qui était en soi, une conséquence assez fâcheuse pour le Royaume si le Roi ne retrouvait pas rapidement sa forme initiale, à savoir sa taille d’adulte.

Pendant ce temps, Yamuraïha cherchait toujours à concocter son remède avec l’assistance d’Aladdin. Elle oublia cependant de leur dire un détail essentiel à propos des effets secondaires que pouvait rencontrer Sinbad au fil du temps, mais il était sans doute trop tard pour leur faire part de cette nouvelle.

Le Roi risquait en effet de perdre la mémoire et de sombrer dans un état infantile qui le rendrait sûrement plus innocent qu'il ne l'était déjà. Et s’ils ne se dépêchaient pas, Sinbad pouvait tout aussi bien rester sous cette forme de façon définitif, ce qui était assez inconcevable pour la survie de Sindoria et le bien-être de tous. Il leur fallait vite trouver ce dont Yamuraïha avait besoin. Pour cela, elle leur adressa un faucon qu’elle envoya vite auprès de Ja’far pour lui adresser une liste des différents ingrédients nécessaires à la concoction. Elle leur indiqua à titre indicatif, les localisations où ils devaient se rendre pour espérer trouver certains spécimens. Et prit notamment soin de leur informer du cas de Sinbad. Il fallait qu’il le sache au plus vite, car la situation de Sinbad devenait urgente. Plus le temps passait, plus elle craignait que son état se détériore.

Pour l’heure, il leur fallait d’abord se diriger en direction de la forêt, tout en passant par la ville pour espérer trouver une poudre assez spéciale qui n’était possible de s'en procurer qu’au marché de Sindoria.


Lettre de Yamuraïha:
 


Du côté de Sinbad, ce dernier se résigna cependant de contester sa condition, étant donné que la décharge s’était avérée suffisamment efficace pour le rendre k.o. Au vu de son état actuel, il était donc difficile pour lui d’émettre une quelconque objection. Il semblait plutôt épris d’un lourd sommeil, ce qui laissait donc le temps aux deux compagnons de chercher ce qu’il devait trouver.

Ja’far avait bien marqué un point en mentionnant le fait que le groupe perdait du temps. Il faut croire que l’albinos avait bien l’habitude à force de côtoyer son Roi qu’il considérait parfois comme irresponsable, mais aussi flemmard, du fait qu’il avait toujours tendance à remettre au lendemain ce qui était prévu pour le jour-même. Il était de ce fait quelqu'un de très peu fiable en ce qui concernait la paperasse et toutes les démarches administratives auquel il devait faire face en tant que dirigeant. Sinbad était à ce point irrécupérable, mais c’est aussi pour cela que Ja’far ne pouvait se désister de ses fonctions en tant que conseiller et bras-droit de la personne la plus influente du monde, mais qui pour autant, n’était pas l’un des plus parfaits.

Et il était aussi vrai qu’il avait tendance à se comporter telle une mère pour le bien-être de Sinbad, malgré que ce dernier ne le percevait pas toujours de cette manière. Ce n’était donc pas très étonnant de sa part de voir qu’il avait hâte d’en finir au plus vite pour espérer retourner au travail. Tout ceci devait sûrement l’agacer, alors qu’il devait sûrement prendre sur lui dans ces moments désastreux pour espérer ne pas créer de panique générale, mais s’il y avait bien une personne pour qui Ja’far serait prêt à faire tant d’efforts, c’était bien pour cet idiot, bien qu’il a tendance à trop en faire par moment. Il était même assez étonnant de voir qu’il était encore à son service après toutes ces années à lui avoir couru après.

... Espérons pour lui et pour Jasmine qu’ils réussiront à le ramener sans trop de difficulté.


Merci à Sosei, Imraan, Survival et Kohana pour m'avoir fait des avatars et un kit magnifique ♥



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞


Dernière édition par Sinbad le Jeu 24 Nov - 19:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/12/2014

۞ Rukhs : 158

۞ Localisation : Partout. ~

avatar
Jasmine
VAGABOND ET CHASSEUR

MessageSujet: Re: Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]   Sam 12 Nov - 0:31

L'enfant ne semblait pas vouloir se faire attraper. C'est qu'il courait vite pour sa petite taille ! Plusieurs fois, elle essayait de l'atteindre, en vain. Il arrivait toujours à se faufiler au dernier moment lorsqu'elle était sur le point de refermer ses bras. C'est alors qu'elle vit deux lames la dépasser à grande vitesse, filant droit sur le jeune garçon. Jasmine s'arrêta brusquement. Surprise, elle se retourna et pût constater que le conseiller venait de lancer son arme sur son propre roi. Heureusement, les lames venaient de rater leur cible. Était-il devenu fou au point de risquer la vie du petit ?



- « Jafar, mais arrêtes ! Tu vas le blesser ! »

Cependant, l'albinos n'écouta aucunement la voyageuse et lança une nouvelle tentative de capture auprès du petit roi. Mais cette fois-ci, c'était différent. La rouge suivit la direction que prirent les lames avec curiosité. Elles étaient entourées d'une sorte de... Qu'est-ce que c'était ? Cela ressemblait fortement à de l'électricité ? Jamais elle n'avait vu une telle méthode. D'où pouvait-il bien tirer cette force ? S'il était un magicien, il n'aurait aucune utilité à utiliser une arme sachant qu'il pourrait faire tant d'autres chose avec de la magie. Mugen, son maître d'arme lui avait dit que l'on pouvait transmettre le magoi dans une partie précise de la lame. Mais ce que Jafar venait d'utiliser était tout autre chose. Qu'est-ce que cela pouvait bien t-il être ? Aucune réponse logique qui pourrait répondre à sa question ne lui vint à l'esprit. Peut-être irait-elle lui demander plus tard.

Pour l'instant, Sinbad venait de se faire attraper. Quelque peu inquiète, la jeune femme accourut vers lui et se mit à sa hauteur pour voir si l'électricité des lames n'avaient pas affecté le corps du garçon. Après avoir jeté un rapide coup d'oeil sous la couche de vêtement, elle constatait qu'aucune blessure n'était à déplorer. Soupirant de soulagement, elle put constater qu'il était inconscient. Jafar n'y était pas allé de main morte. Alors qu'il était encore enroulé et prisonnier de l'attaque de celui-ci, Jasmine prit l'initiative de défaire les liens pour que le garçon puisse respirer normalement dans son état. Elle l'enroula dans ses bras et le ramena vers l'albinos, le regard quelque peu exaspéré.



- « Tu aurais pût y aller plus doucement, tu sais... »

Bien qu'elle s'inquiétait de l'état de SinChibi, les paroles de son interlocuteur lui rappelèrent qu'ils n'avaient guère le temps de s'inquiéter et que le temps pressait.

« Jasmine ! Réussite ou échec, je conseille de vite nous mettre en route après cette tentative de capture. Nous traînons inutilement. »

Elle aquescia d'un rapide coup de tête. Il avait raison. Plus vite cette histoire serait réglée, plus vite elle pourrait retourner à ses occupations, qui sont : manger, s'amuser, dormir. Sa vie n'était-elle pas passionnante ?



- « Tu as raison, nous devons aller chercher un remède pour Sinbad. » Dit-elle, avant de le regarder puis de relever la tête, aillant soudainement une illumination.



- « Au fait, en parlant de remède... Qu'est-ce que nous cherchons exactement ? »

Arpès ses mots, elle vit tout à coup une ombre qui fonçait droit sur eux apparaître devant le soleil. Éblouie, elle mit sa main au-dessus de ses yeux pour leur faire de l'ombre et plissa les yeux. C'était un oiseau. Un faucon plus précisément. Il se dirigeait tout droit sur le conseiller visiblement accompagné d'une lettre. Tiens, il lui rappelait son tigre, Radja. Elle devrait peut-être l'appeler pour qu'il puisse les accompagner. Se détournant du faucon qui venait sûrement d'atterrir sur Jafar, elle utilisa ses deux doigts pour siffler. En quelques secondes, son tigre fût à ses côtés, surprenant les gardes aux alentours. Ils tendirent leurs lances sur l'animal imposant, tout en demandant des explications. Celui-ci siffla suite à leur geste.



- « Hey, doucement les gars ! Il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Il est avec moi. »

Les gardes semblèrent beaucoup trop ébahit par l'apparition soudaine du félin pour écouter quoique ce soit. Soupirant, Jasmine se rapprocha de son animal, agrippa la peau sur ses épaules et monta sur son dos. Radja est un tigre qui est plus imposant que les autres, c'est ce qui permettait à la voyageuse de le monter. Tout en gardant le petit roi contre elle, elle tendit l'une de ses mains vers l'albinos, le sourire aux lèvres.



- « Montes, Jafar-kun ! Nous irons plus vite sur le dos de Radja. »

Le tigre ne semblait pas d'accord sur la décision de sa maîtresse. Il n'aimait pas les hommes, alors en porter un sur son dos n'était pas des plus réjouissante. Mais il n'avait pas le choix. En portant de nouveau son attention sur Jafar, la voyageuse se demandait enfin ce que le faucon avait bien pût lui rapporter. Elle espérait que ce n'était rien de grave. Pourvu que ça ne soit pas une révélation qui compliquerait les choses. Cela risquerait de les retarder. Bien qu'elle ne savait pas ce qu'ils recherchaient vraiment, ils devraient sans nul doute commencer soit par le quartier marchand, soit par la forêt. Dans les deux cas, Radja serait le meilleur moyen de transport en terme de rapidité.

Elle avait souvent l'habitude de l'utiliser comme moyen de transport. Lorsqu'elle passait dans les rues, il était évident qu'elle ne passait pas inaperçue avec un tel animal. Elle attendant que Jafar la rejoigne, elle baissa les yeux vers le visage endormit du jeune roi. Il semblait si innocent. Dans cet état, il était surtout très vulnérable.Si un pays voisin apprenait ce qu'il se passait, ce serait épouvantable pour Sindoria. Imaginant des scénarios aussi catastrophiques les uns que les autres, elle regarda vers l'horizon.

Elle devait protéger cet enfant et l'aider. Ce fut la première chose qu'elle m'édita sur la situation actuelle.


Merci à Naya pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 22/09/2016

۞ Rukhs : 27

۞ Localisation : Sindria, dans son bureau.

avatar
Ja'far
MEMBRE DES 8 GENERAUX

MessageSujet: Re: Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]   Sam 19 Nov - 18:08

Les aventures de Sinchibi

feat. Sinbad
feat. Jasmine

 

 
  "They will kill me..."

« Tu aurais pu y aller plus doucement, tu sais.. »

D'après les dires de la jeune Jasmine, Ja'far se sentait comme le tyran de l'histoire.. Pourtant, il savait très bien mesurer sa force et ses attaques. Comme si son intention était de tuer son roi, n'importe quoi ! À l'époque, oui, c'était une toute autre question, mais aujourd'hui personne ne pouvait remettre en question sa loyauté. Tous ses faits et gestes s'exécutaient pour son roi, personne d'autre. Ni même sa propre personne... Au point où il n'a jamais connu la satisfaction de prendre soin de soi.

« Ne t'en fais pas, cet idiot a l'habitude et je ne me permets pas de le blesser.. L'électrocuter suffit pour le calmer un peu. » Soupira-t-il en enroulant son matériel de combat autour de ses bras.

Il observa la jeune femme examiner le corps de l'enfant tandis qu'elle continuait à jouer aux idiotes. Ou peut-être pas, après tout.. Pour une fois qu'elle posait une question pertinente. Que devaient-ils chercher comme ingrédient, exactement.. ? Et mince, cela ne lui ressemblait pas. Depuis quand omettait-il de chercher des informations complémentaires ? Argh, la fatigue lui montait décidément à la tête.
Comme si Yamuraïha lisait dans leurs pensées, elle envoya une lettre via un faucon. Tiens, étrange.. Mais efficace ! Il lut immédiatement le bout de papier.
Au fur et à mesure que ses yeux revenaient à la ligne, son visage pâlit encore plus qu'il ne l'était déjà.

« Jusqu'à la tombée de la nuit ?! cria l'albinos. C'est pire que ce que je pensais !»

Moment zoo de la journée, le tigre de la rouquine débarqua à son tour. Il lui rappelait de bien mauvais souvenirs, ce félin... Dont les circonstances de sa rencontre avec elle. Il soupira et secoua la tête afin d'effacer ses pensées obscures et rangea la lettre dans sa manche.

« Monte, Jafar-kun ! Nous irons plus vite sur le dos de Radja. »

Ja'far esquissa un rictus en la voyant toute triomphante sur Radja, se disant qu'il était bien le seul à avoir la tête sur les épaules ici, mais que l'aventure ne serait pas si désagréable qu'il ne le pensait... Jasmine était idiote, certes, mais pas inutile pour la quête. Cependant, le gros matou ne partageait pas l'avis de sa maîtresse. Le conseiller refusa poliment, tendant sa paume en signe de recul.

« Je ne me sentirai pas à l'aise, mais merci de proposer. Les habitants risquent de s'affoler en le voyant, d'ailleurs, donc je te propose de m'attendre devant la forêt, le temps que j'aille chercher de la poudre de Badiane. Qu'en dis-tu ? »

Son regard se posa instinctivement sur le mini Sinbad endormi. Il ne pouvait pas prendre le risque de le laisser seul à nouveau.. Il décida donc de confirmer ses choix de plus tôt, à savoir : le garder avec eux. Au moins, il garderait un oeil sur lui.


« Je te confie Sin. »

Pas une minute à perdre, il tourna les talons et partit en direction du marché, laissant les deux idiots en plan.
Ja'far courrait presque, les sourcils froncés, bien trop préoccupé par cette situation pour se rendre compte de ce qui pouvait se passer autour de lui. En effet, certains subordonnés tentaient d'attirer son attention afin de réclamer quelques conseils ou informations, mais Ja'far ne les voyait plus dans son champ de vision. Même chose à l'éxtérieur du palais, bien que moins fermé : il souriait par-ci et par-là aux habitants du royaume mais ne s'arrêtait jamais. Chaque seconde comptait.. Pourvu qu'il arrive à temps. Pourvu que cette journée se finisse...
Si c'est un cauchemar, pourvu qu'il se réveille.

 

 
(c) Yogi pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


۞ 1ère apparition : 17/07/2016

۞ Rukhs : 408

۞ Rukh rose : Célibataire

۞ Localisation : Dans son Palais à Sindoria

avatar
Sinbad
GRAND ROI

MessageSujet: Re: Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]   Jeu 24 Nov - 19:32






۞ Les Aventures de SinChibi ۞


feat. Jasmine, Ja’far et Sinbad




Après que le Roi ait échappé aux mains de Jasmine, ce dernier se retrouva malencontreusement attrapé par son conseiller, qui était connu de tous, comme étant l’un de ses fidèles serviteurs, pour ne pas dire l’un des bras-droit du Roi de Sindoria, dont on pouvait souvent le voir escorter le Roi aux côtés du Fanalis pour diverses affaires étrangères  concernant le Royaume, que ça soit d’ordre politique, diplomatique ou encore des réunions, Ja’far répondait toujours présent. Il était même perçu de tous, comme étant l’un des plus assidus et des plus loyaux sujets que le Roi pouvait espérer avoir à ses côtés. Des Huit Généraux, l’albinos se trouvait être la personne la plus proche de Sinbad.

Il n’était d’ailleurs pas surprenant de les voir ensemble lorsqu’ils se promenaient en ville, ou encore lorsqu’ils bénéficiaient tous les deux d’une pause durement mérité après une longue journée de labeur et de réunions en tout genre. En effet, il était assez difficile de voir le Roi seul et sans escorte, de même qu’il était quasiment impossible de le voir non-accompagné de son fidèle conseiller à ses côtés. L’un ne pouvant se détacher de l’autre, il allait sans dire que ces deux hommes se vouaient une confiance mutuelle et profonde depuis leur plus jeune âge. Il était même impensable que Ja’far puisse le tuer par une secousse aussi faible, d’autant plus que les pouvoirs qu’il détenait, provenait directement du Roi et de ses multiples reliques qu’il avait su obtenir au cours de ses conquêtes.

Visiblement endormi par le choc électrique qui lui était infligé par l’écrin enchanté de Ja’far, Sinbad s’était par la suite retrouvé blottit contre la voyageuse, après que celle-ci l’ait libéré de l’étreinte qui s’était resserré contre lui. Dormant profondément, Sinbad n’avait plus l’air d’un Roi, tel qu’on pouvait l’imaginait sous ses airs d’homme imposant à l’allure majestueuse… Non, il avait l’air au contraire d’être tout à fait innocent, presque vulnérable, tant la fatigue pouvait se lire sur son visage.

Il était si faible et si petit qu’il en était presque effrayant pour l’avenir de Sindoria, si par malheur nos deux compagnons ne réussissaient pas à lui rendre sa forme originelle avant la tombée de la nuit. Fort heureusement, il était encore tôt et nos amis disposaient bien du temps. C’est aussi la raison pour laquelle, Jasmine proposa à Ja’far de grimper sur sa monture pour gagner un peu plus de temps.

C’est sans compter sur un refus des plus courtois qu’il lui proposa en revanche de s’occuper du petit Roi et de l’attendre aux abords de la forêt. Le petit Sin’, quant à lui, sombrait toujours dans un profond sommeil. Il paraissait d’ailleurs marmonner quelques bribes de phrases pendant qu’ils discutaient tous les deux, mais pour l’instant, Sa Majesté ne semblait pas vouloir quitter son rêve…



« ... Maman... Papa... Att-...  ZzZzZzz... ! »

... Et il était évident qu’ils devaient garder un œil sur lui, dans le cas où, ce dernier viendrait à se réveiller pour s’échapper de nouveau. Jasmine n’avait donc pas le choix que de le tenir tout près d’elle, le temps pour que Ja’far puisse de son côté trouver cette fameuse poudre de Badiane qu’il lui fallait remettre au plus vite à la magicienne, et qui n’était trouvable qu’au Marché Central du pays.

Ils décidèrent donc de se répartir les tâches pour mieux réussir leur quête. Mais quoi que l’on puisse dire à ce sujet, rien ne présageait qu’ils allaient forcément pouvoir faire ce qu’ils veulent. C’était en effet, assez risqué de confier le Roi aux mains d’une étrangère, qui plus est d’une inconnue que plusieurs gardes n’hésitèrent pas à rappeler au conseiller, tout en se rapprochant de celui-ci, les lances toujours redressés et arborant fièrement les couleurs de leur pays. L’un d’eux qui semblait être leur capitaine s’adressa à Ja’far, tout en s’inclinant légèrement, lui faisant ainsi preuve d’un profond respect et d’une soumission totale.

« Sans vouloir vous manquez de respect, très cher conseiller de Sa Majesté, mais... Êtes-vous réellement sûr qu’il est préférable de laisser le Roi aux mains d’une étrangère... ? B-Bien entendu, ne voyez ici que de l’inquiétude au sujet de son imminence. Loin de moi l’idée de vous contredire... »

Le capitaine baissa alors légèrement son regard, alors qu’il fixait -quelques instants plus tôt- cette femme qui lui paraissait assez menaçante en présence de son familier, qui lui aussi, n’avait pas l’air de se comporter, tel un animal docile, mais rien d’étonnant à cela, étant donné que les deux côtés semblèrent redouter les actions de l’autre vis-à-vis de leur Roi. Il s’adressa aussitôt au conseiller, tout en s’inclinant cette fois-ci à ses pieds, de peur que ce dernier ne s’offusque de sa remarque précédente.

« Veuillez m’excuser. Je ne voulais pas vous offenser Ja’far-sama... »

D’un bref mouvement de tête, le capitaine ordonna à ses soldats de baisser leurs armes, tout en attendant les instructions du conseiller. Il ne tenait pas à le contrarier davantage, d’autant plus qu’il leur fallait s’assurer de la protection du Roi. Il n’avait alors aucune raison de douter de ses paroles.

« ... C’est bon. Baissez vos armes... ! »

En sachant également qu’il était l’un des hommes les plus respectés de tout Sindoria. Sa notoriété n’était plus à démontrer au sein de la garde royale, mais aussi à travers tout le pays. Tout le monde savait que Ja’far était un homme de confiance et il savait bien qu’il pouvait se fier à ses ordres, si jamais ce dernier décidait de lui donner des instructions. Dans ce cas, il s’y plairait sans rechigner, mais il lui fallait d’abord s’assurer qu’il pouvait faire confiance à cette femme. Surtout lorsque la vie de leur Roi dépendait de ses actes. On pourrait tout aussi bien croire qu’elle pouvait les trahir à tout moment et vendre Sa Majesté au plus offrant, quitte à s’échapper de cette île par tous les moyens possibles et inimaginables... Bref, tout le monde semblait inquiet quant à l’avenir du Roi. Il était donc normal que Ja’far se devait avant tout de les rassurer en l’absence du Roi, tout en leur donnant des instructions sur la suite des évènements.

Après tout, les gardes étaient bien les seuls à ne pas avoir été mis au courant de la situation. Ils ignoraient même ce qui avait pu causer autant d’agitations au sein du Palais. Ce fut bien les seuls à n’avoir pas été présent lors du moment fatidique.

Le capitaine s’adressa alors d’une voix ferme, bien qu’il hésita quelque peu à s’exprimer, au vu du silence qui s’était installé au sein de la pièce, maintenant qu’ils avaient tous baissé leurs armes pour ne pas se montrer hostile envers le tigre et la personne qui semblait désormais le monter.

« ... Pardonnez-moi encore une fois d’insister, mais… Que devrions-nous faire en l’absence du Roi ? Ne devrions-nous pas informer les Huit Généraux de cette situation... ? Je... Je suis navré de vous demander tout ceci, mais je reste cependant très inquiet quant à la situation de Sa Majesté. Veuillez donc accepter mes plus sincères excuses, noble conseiller... Mes hommes et moi n’avions aucune intention de vous désobéir... Donnez-moi vos instructions et je les appliquerais sans plus tarder. » parvenait-il à dire, la tête entièrement abaissée.

Bien trop occupé à patrouiller aux alentours pour ne pas avoir été alerté de cette fâcheuse nouvelle, le capitaine de l’escorte royal ne put que s’inquiéter, face à cette situation qui lui semblait être de la plus haute importance. Devaient-ils faire comme si de rien ne s’était passé et interdire l’accès à tous ceux désirant réclamer une audience auprès du Roi, ou bien devaient-ils les informer de la situation présente ? On pouvait lire dans leur regard une certaine angoisse, mais aussi de l’inquiétude, sans parler d’une certaine méfiance à l’égard de cette voyageuse, dont ils ne connaissaient rien... Comment être sûr et certain que leur souverain ne risquerait rien en sa présence ?

Les pauvres hommes qu’ils étaient, ne se sentaient plus aussi sereins qu’avant lorsque leur Roi était encore présent pour gérer les divers conflits et autres litiges en rapport avec Sindoria. Il était donc presque évident qu’ils en viennent à réagir ainsi, étant donné qu’ils aimaient beaucoup leur patrie. Ils espéraient juste agir dans l’intérêt de leur Roi. Ce qui n’était décidément pas le cas, puisque l’intervention du garde empêcha Ja’far et Jasmine de poursuivre, ce pour quoi, ils s’étaient entendus.

... Quoi qu’il en soit, cette quête ne s’avérerait pas aussi facile qu’ils ne le pensaient.


HRP:
 


Merci à Sosei, Imraan, Survival et Kohana pour m'avoir fait des avatars et un kit magnifique ♥



۞ Présentation | Fiche Technique | Relations | Chronologie ۞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Aventures de SinChibi ~ {Pv Jasmine} [08/04/1002]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Les aventures de Tom Bombadil
» Les aventures de Lena & Fee
» Jasmine Laurendeau [Serdaigle]
» Étranges aventures dans un bain [Rafa'][Un obscur jour de 1622]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI RPG ::  Océans  :: Sindoria :: Palais de Sinbad-
Sauter vers: